La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Petit meurtre entre amis (PV : Tarock)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Petit meurtre entre amis (PV : Tarock)   Ven 21 Déc 2012 - 23:20

Quelques semaines avant d’être attachée au sénateur Quarren, Tarock L. Janeiro, Aky’ha était encore libre. Libre comme l’air et libre à elle de choisir son client et de travailler. En cette fin de journée sur Coruscant, elle allait travailler et gagner son salaire de suite après. Travailler peu pour gagner le plus d’argent possible, voilà son credo à notre jeune Nautolane. D’autant plus que ce soir, se serait un travail facile, un peu trop même à son goût. Mais elle n’allait pas s’en plaindre, d’autant plus que la paie était bien suffisante.

Mais il y avait une petite ombre sur le tableau. Le commanditaire n’avait été guère prudent et s’était dévoilé clairement. Oh bien sur, comme toute personne un tant soit peu importante, il était venu accompagner de ses gorilles. L’un d’eux était humain et l’autre, Tel’Kor, un Quarren immense. Le sénateur semblait frêle à côté de lui. C’est ce dernier qui l’avait recommandé pour ce travail. Malgré les risques, dont celui de se faire repasser une fois la tache accomplie, la jeune femme acceptait, ne serait-ce pour le risque de l’après mission. Vu qu’à ses yeux il y avait peu de risque d’adrénaline pour ce qu’elle avait à faire.

Le soleil de Coruscant commençait à se coucher et les files de speeders ne faisaient que grossir de minutes en minutes. Bientôt celui de sa cible finirait par arriver. Au travers de son casque, Aky’ha pouvait visualiser très aisément les différents véhicule et identifier celui du sénateur Mon Cal. D’autant plus qu’un traceur avait dû être posé dessus avant. La jeune Nautolane était assise sur sa motojet qui faisait du sur place non loin des files de véhicules.

Au bout d’une demi-heure d’attente la cible apparaissait enfin. A travers de la vision de son casque, un réticule se posait sur le speeder du sénateur et le suivait calmement dans la foule d’engins en tout genre. D’une pression du talon, la motojet de la jeune femme s’ébranlait droit vers les files suivant de loin le speeder blanc avec des lignes argentées.

*Dommage de devoir abimer un si bel engin…*

Lâchant d’une main les commandes, la tueuse se saisissait d’un détonateur. Elle s’alignait sur la même altitude que le speeder avant d’accélérer, slalomant entre certains véhicules avant d’arriver à côté du véhicule de sa cible. Elle armait l’explosif et le lançait dans l’habitacle arrière qui était découvert, comme sur la plupart des speeders. A peine avoir lancé la grenade, que la Nautolane s’éloignait à toute vitesse, accélérant à nouveau. Elle changeait déjà de file lorsque l’explosion eut lieu. La file étant assez dégagée, elle en profitait pour tourner la tête et admirer son travail. L’explosion avait tué le sénateur, son garde du corps et son assistant qui conduisait le véhicule. Le speeder était en flamme et tombait en vrille comme une pierre. Il y avait peu de chance de comprendre ce qui s’était passé et quand bien même la police comprendrait, il ne pourrait chercher nulle part.

*Une bonne chose de faite !*

Assurée que le travail était fait, la jeune femme appuyait sur une touche signal du communicateur qu’elle avait au poignet qui prévenait son employeur que c’était fait. Puis elle se rendait au lieu de rendez-vous convenu. Il s’agissait d’un SPA chic, très en vue sur Coruscant. Il se trouvait que le propriétaire soit Tarock. L’idée était séduisante et Aky’ha y voyait une bonne occasion de se reposer tout en gagnant son salaire. Mais son impression première ne cessait de lui travailler l’esprit et une certaine méfiance la maintenait en alerte. En arrivant sur place, elle était attendue par le personnel qui lui indiquait que son rendez-vous serait plus tard que prévu et qu’en attendant on lui proposait de profiter de l’établissement. Aky’ha n’allait certainement pas dire non et alors qu’elle s’apprêtait pour recevoir un massage et ensuite se relaxer d’un bain, elle vérifiait qu’elle ne serait pas complètement démunie lorsque son rendez-vous arriverait enfin…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Petit meurtre entre amis (PV : Tarock)   Sam 22 Déc 2012 - 9:03


Tarock pénétra enfin dans le SPA avec près d'une demi-heure de retard. Il fallait toujours que ses collègues viennent lui voler du temps quand il en avait le moins, justement. Franchement, qu'est-ce qu'il en avait à faire que l'économie d'Anaxès soit en récession? Comme s'il n'avait pas d'autres chats à fouetter. Bon, bien sûr, il se devait de prêter une oreille attentive - ou du moins, faire semblant - à ses alliés politiques s'il espérait un retour d'ascenseur. Mais ce genre de réunion inutile l'épuisait, d'autant plus qu'il n'était plus tout jeune. Heureusement, la soirée s'annonçait meilleur.

- "Je ne veux pas être dérangé, T9! Fais le nécessaire et libère-moi ma soirée!" ordonna-t-il en langue quarren à son droïde de protocole.

Le robot rouge métallisé acquiesça dans un bruit caractéristique de servomoteurs et laissa le Sénateur progresser seul jusqu'à son lieu de rendez-vous. Il avait hâte de rejoindre la nautolane pour entendre les bonnes nouvelles qu'elle ne lui manquerait pas de lui annoncer. Apprendre la mort d'un rival politique était toujours une chose délicieux. Davantage encore lorsqu'on en était à l'origine. Même si faire appel à une assassin de ce calibre coûtait cher, comme le prouvait la mallette qu'il tenait à la main, au moins on était à l'abri des mauvaises surprises. Tarock était largement prêt à mettre le prix pour un travail bien fait plutôt que d'être entourés d'abrutis aux services bon marché. Et puis, il avait les moyens donc pourquoi s'en priver?

- "Votre invitée est arrivée, monsieur!" lui annonça une jeune quarren un peu plus loin. "Elle vous attends dans les bains..."

Le politicien ne prit pas la peine de répondre et se contenta seulement d'un vague signe de la main pour indiquer à l'employée de dégager de sa vue. Il n'avait pas de temps à perdre avec de simple sous-fifres, même s'ils travaillaient dans son établissement. Il se hâta donc de rejoindre l'étage des bains et se mit en tenue adéquate avant de rejoindre la tueuse. Il la trouva où l'employée l'avait indiquée, visiblement très à son aise. Au moins autant qu'elle était vigilante. Le Quarren entra dans l'eau avec une satisfaction évidente, heureux de retrouver l'élément aqueux. Il plongea de longues secondes sous l'eau avant de fendre la surface à quelques mètres de la Nautolane. Il lui faisait confiance jusqu'à un certain point et restait conscient que la loyauté de la jeune femme était motivée par les crédits et non par ses beaux yeux.

- "Aky'ha! Quel plaisir de vous revoir, vraiment!" lui lança-t-il aimablement. "J'espère que vous appréciez les installations de cet humble lieu de détente..."

Tarock se fendit d'un semblant de sourire avant de délaisser rapidement les banalités d'usage pour entrer dans le vif du sujet, celui qui les intéressait. Celui, aussi, qui lui coûtait une petite fortune.

- "Alors, dites-moi... Qu'en est-il de notre ami commun?" continua-t-il, plus sérieusement.

Il adorait particulièrement les récits de la jeune femme bien qu'il apportait d'avantage d'attention encore au corps sublime de la créature bleutée et à ses lekkus si parfaits...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Petit meurtre entre amis (PV : Tarock)   Sam 22 Déc 2012 - 11:46

Sa motojet avait été placée dans le garage privée de l’institut de soin du corps. C’était bien là, la moindre des choses pour un tel établissement d’avoir son garage. Elle avait constaté que le speeder de son employeur n’était pas encore là. S’en moquant complètement, elle entrait dans le bâtiment, sans son masque, à visage découvert. La Nautolane était chaleureusement accueillie par le personnel. Elle allait se changer, retirant sa combinaison de cuir noir qui la moulait à merveille et se rendait au coin massage et soin du corps vêtue d’une simple serviette.

Il était en retard, mais ça, Aky’ha s’y attendait. C’était toujours ainsi avec les gens qui un minimum de pouvoir ou de responsabilité. Ils prenaient toujours plaisir à montrer qu’ils étaient importants en arrivant ostensiblement en retard. A ses yeux le Quarren ne dérogeait pas à la règle. Pendant ce temps la jeune Nautolane profitait d’un délicieux massage prodigué par une jeune femme qui semblait très experte. La masseuse lui avait adressé plusieurs compliments sur sa beauté et la tenue ferme de sa peau. Pour la Nautolane, ce devait être au départ qu’un compliment parmi d’autres que la jeune employée devait laisser aux clients. Mais au vu du nombre de fois qu’ils se répétaient, il lui semblait dénoter un intérêt certain à sa personne.

Après avoir échangé un regard complice et une éventuelle promesse de remettre cela une prochaine fois et peut être de prendre un soin du corps complet avec elle, Aky’ha s’éclipsait en direction des bains. Elle était enroulée dans une serviette blanche et une fois que l’eau était à température acceptable, elle la retirait et entrait dans l’eau, poussant un large soupir de plaisir à profiter, seule, de ce grand bassin avec de l’eau bien chaude.

*Rien de tel qu’un bain chaud après une « dure » journée de travail…*

Profitant de la chaleur de l’eau qui remontait à l’intérieure de son corps et se laissant bercer par l’eau qui venait l’entourer avec douceur, Aky’ha fermait les yeux un instant, se remettant à son ouïe pour détecter l’approche d’une personne. Comme rien ne venait la troubler, elle ouvrait à nouveau les yeux, laissant son regard se balader sur les murs de marbre et le sol décoré avec goût, dans un style qui n’était pas aussi éloigné de Mon Calamari. Finalement le Quarren venait enfin d’arriver. Il va sans dire que la jeune femme n’appréciait nullement ce retard et elle était tentée d’en demander plus. L’homme était entré dans la pièce, retirait sa serviette et sans rien ajouter, entrait dans le bain. Aky’ha l’observait du coin de l’œil. Finalement il ressortait de l’eau et venait se tenir à quelques mètres d’elle, accoudé sur le rebord du bassin, comme elle était.

-Oh oui, c’est vraiment très aimable à vous, bien que, je n’aurais pas qualifié cet établissement de… humble.

Elle souriait en voyant ses yeux se poser sur elle, d’autant plus lorsqu’ils descendaient sur son corps et semblait chercher à percer la surface de l’eau pour voir le reste qui était dissimulé.

-Comme je vous l’ai fait savoir, c’est fait. Comme promis. Vous ne tarderez pas à l’apprendre et j’espère que vous en serez satisfait. En finissant sa phrase, Aky’ha se redressait de sorte que le haut de sa poitrine ressorte de l’eau. L’idée de jouer un peu avec les nerfs de Tarock l’amusait. Il aura eu un accident de speeder, le moteur surement, tuant sur le coup notre ami commun, son assistant et son garde du corps. Se sera la version officielle, la version officieuse en revanche sera un petit explosif lancé à grande vitesse dans son speeder, donc l’explosion aura tué les occupants et fait tomber le speeder dans les profondeurs de la cité. Elle laissait en plus remonter une jambe hors de l’eau, semblant masser sa cuisse lascivement.

Il était inutile de cacher comment elle s’y était prise. De toute manière il voulait le savoir et elle se faisait une joie de le lui raconter. D’autant plus, qu’intérieurement, elle se disait que Tarock allait avoir peur de monter dans un speeder découvert pour ne subir le même sort un jour de la part d’un rival qui se laisserait aller à utiliser le meurtre pour son avancement personnel.

-Maintenant que je vous ai satisfait. Elle cessait son petit jeu, sa jambe retournait au fond de l’eau. J’espère que vous, vous allez me satisfaire. Où est l’argent ?

Observant avec attention le Quarren, elle n’avait plus en vue l’entrée de la salle de bain. Mais du coin de l’œil, par instant, malgré les volutes de vapeur d’eau, Aky’ha distinguait une ou deux silhouettes qui approchaient. L’une d’elle était reconnaissable, il s’agissait d’un Quarren, Tel’Kor, le gorille du sénateur. Un sacré morceau de muscle et l’autre un acolyte humain, surement.

*A quoi joue Tarock ?*

La tueuse se rendait compte qu’elle se faisait doubler, comme elle s’y attendait. Ne souhaitant pas montrer qu’elle le voyait venir et que cela l’inquiétait, elle adressait au politicien un sourire éclatant, comme si elle était prête à se laisser aller et à se faire tuer, comme il semblait l’espérer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Petit meurtre entre amis (PV : Tarock)   Dim 23 Déc 2012 - 3:33


Tarock écouta les explications de la jeune femme tout en dardant régulièrement ses deux petits yeux sombres sur ses formes appétissante. Ho oui, elle était agréable à regarder cette petite! Pour autant il avait passé l'âge de se faire avoir par les belles femmes et s'il appréciait encore les contempler il ne leur portait désormais qu'un intérêt poli. Contrairement à d'autres Sénateurs...

- "Un accident de speeder, hein?" s'amusa-t-il. "On peut dire que vous aimez faire dans le spectaculaire, vous... Remarquez l'essentiel est que le résultat soit à la hauteur de mes espérances! J'avoue que vous m'impressionnez, Aky'Ha... Plusieurs assassins se sont cassés les dents sur ce contrat avant vous, ce qui ne fait qu'ajouter encore à votre mérite!"

Pourtant malgré le récit convainquant de la jeune femme, Tarock n'était pas encore totalement convaincu. Bien sûr, la chute dans les profondeurs de Coruscant, consécutive à l'explosion, ne laissait que peu de chances de survie au politicien ciblé. Il fallait bien reconnaître qu'il était certainement mort mais tant qu'il y avait une infime chance qu'il ait survécu, il était tout simplement hors de question de fournir la seconde moitié du paiement à la belle Nautolane.

Il fit donc un geste discret à la caméra bien qu'il n'eut sans doute pas échappé à la jeune femme. Qu'importe, elle n'était pas sensée ne pas le voir, il n'avait rien à cacher après tout. Ou presque...

- "Ho! Bien sûr, j'ai la somme convenue avec moi, comme il se doit..." approuva-t-il en désignant du regard la mallette sur le bord du bassin géant. "Cela dit vous ne m'en voudrez certainement pas si je prends quelques précautions avant de vous "satisfaire", comme vous dites? Après tout, je ne suis pas né du dernier œuf..."

Il jeta un regard en direction de Tel'Kor et de l'un de ses hommes de main tandis qu'ils s'approchaient. L'humain, un ancien militaire recruté il y avait peu par le quarren, resta calmement sur le bord du bassin, dans le dos de la Nautolane tandis que Tel'Kor venait rejoindre le sénateur dans le bassin. Ce dernier pencha un peu la tête sur le côté pour mieux entendre ce que son gorille lui disait puis se fendit d'un large sourire à l'attention d'Aky'Ha.

- "Magnifique!" clama-t-il. "Je viens d'avoir la confirmation que le sénateur est bel et bien mort... Cela vient d'être confirmé par les services secrets! Félicitation, tu viens de gagner une magnifique somme de crédits!"

Joignant le geste à la parole, le Sénateur nagea gracieusement jusqu'à la mallette contenant le paiement et fit mine de l'amener à la Nautolane. Il s'arrêta néanmoins en chemin et afficha l'air typique d'une personne qui venait de se rappeler de quelque chose. Air parfaitement feint, bien entendu:

- "Ho mais maintenant que j'y pense, il risque d'y avoir un petit problème!" glissa-t-il, amusé. "Tel'Kor, ici présent, pense que l'on ferait mieux de se débarrasser de toi puisque tu en sais désormais suffisamment pour me faire plonger... J'avoue que l'idée me semble logique même si je préfère vous laisser régler ce petit différent entre vous!"

Joignant le geste à la parole, Tarock fit demi-tour et alla s'accouder au fond du bassin, posant la mallette à ses côté. Tel'Kor, de son côté, fit face à la Nautolane en poussant un sifflement de défi, visiblement pressé d'en découdre avec celle qu'il considérait comme une rivale. L'humain, de son côté, tira un blaster lourd de son holster d'épaule et le pointa sur le dos de la jeune femme.

- "Faites ça proprement, je vous prie..." glissa Tarock. "Je vous rappelle que l'endroit vient d'être remis à neuf!"

Profitant du petit spectacle qu'il s'était personnellement organisé, le Quarren se mit à observer la scène avec attention...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Petit meurtre entre amis (PV : Tarock)   Dim 23 Déc 2012 - 20:04

Aky’ha s’y attendait, elle allait se faire trahir. Le dernier petit détail qui la mettait en garde était l’aspect théâtral, les manières, que le Quarren employait pour la payer. En plus, lorsque ces deux gros bras étaient entrés dans la pièce, en arme, plus rien ne pouvait la surprendre. Et Tarock refusait de la payer, sans avoir une petite démonstration supplémentaire de ses qualités. Pourquoi faire après tout ? Etait-il vraiment aussi pingre que cela ? C’est avec un sourire aux lèvres que la jeune Nautolane allait s’employer à lui causer bien plus de soucis qu’il n’en voulait.

D’un regard elle avisait l’homme qui était dans son dos et qui la pointait avec son fusil. En face d’elle Tel’Kor approchait et semblait bien prendre sur lui de la réduire en bouillie. L’autre semblait même attendre. Tant pis pour eux, et surtout pour lui. Il venait de rater son unique occasion. D’un geste souple, elle se laissait couler au fond du bassin. Usant de ses capacités de créatures aquatiques pour se rendre rapidement à un bord du bassin, pour y surgir, sortant de l’eau et en deux enjambées atteindre l’homme et son arme. Celui-ci s’était retourné et s’apprêtait à l’abattre sur place. D’un geste de la main, Aky’ha détournait l’arme qui venait de tirer, le laser venant heurter le marbre ornant le bord du bassin. La tueuse repoussait le mercenaire surprit contre le mur. Alors que ce dernier allait reprendre position, la Nautolane levait son pied au niveau de la gorge et lui explosait ainsi la trachée. Sans lui accorder le moindre regard, elle pivotait déjà pour faire face au Quarren Tel’Kor, la seule véritable menace.

Aky’ha lui adressait un sourire, avant de s’en aller et disparaître dans les volutes de vapeur derrière une rangée de colonnes qui bordait la zone du bassin. Le Quarren sortait de l’eau à contre cœur, poussant un râle de colère. Il s’enfonçait dans la brume avec une imprudence folle, n’imaginant pas un seul instant que cette petite créature fragile à la peau bleutée pourrait lui tenir tête. D’un bond, la Nautolane lui faisait face, lui donnant des coups que l’homme massif arrivait à parer sans mal. A nouveau la tueuse se retirait un peu plus loin, laissant le soin à Tel’Kor d’approcher. Aky’ha portait une main à l’un de ses lekkus ou un riche bijou le recouvrait en partie. Elle y retirait un petit poinçon recouvert de poison. Il ne s’agissait pas de n’importe quelle substance, mais de Synox. Un simple contact sur la peau pouvait vous contaminer et vous plonger plus ou moins rapidement dans la mort. Il était assez effrayant de se dire que la Nautolane était, dans la situation actuelle, dénudée.

Le gros bras Quarren était derrière un rideau de vapeur, face à une alcôve discrète, le dos aux colonnes qui bordaient le bassin. Il se retournait en tout sens, cherchant du regard sa proie. Car c’est bien ainsi qu’il voyait les choses. La Nautolane était sa proie. A ses yeux, les coups répétés et les fuites montraient que sa proie ne savait comment le vaincre. Chose stupide car cela l’avait éloigné du bassin et de son patron. Néanmoins, Tel’Kor semblait reconnaitre un peu plus de valeur quant à sa proie. Il avait sortit un poignard à lame dentelée.

Profitant d’un cours instant ou le Quarren lui tournait le dos, Aky’ha plongeait vers lui en silence. Il l’avait sentit arriver, mais c’était trop tard, elle était déjà sur lui. Sa petite lame lui rentrait dans le dos et en ressortait aussitôt. Le garde du corps frappait au hasard avec sa lame, tellement qu’il avait mal, ratant maladroitement sa cible et ne rencontrant rien d’autre que le vide. Profitant du fait qu’il soit déstabilisé par ce coup maladroit, la Nautolane revenait vers lui et le repoussait d’un coup de pied vers le bassin.

*Fin de partie, mon grand…*

Tel’Kor était au sol, sous les yeux de son patron qui ne devait pas vraiment se rendre compte de ce qui se passait. Son homme de main se relevait à demi, tâtant sa plaie de la main, éclatant de rire, du moins pour un Quarren, avant de pousser un long cri de douleur. Il s’effondrait à nouveau au sol, se tordant de douleur, roulant au sol, tout en continuant de crier. Son sang semblait être porté à ébullition et quelques secondes plus tard tout était finit, il ne bougeait plus, ne criait plus et sa poitrine large ne se soulevait plus. Il était mort.

Aky’ha apparaissait dans le dos du cadavre, sortant lentement de la brume de vapeur d’eau. Son arme avait été rangée et un sourire éclatant ornait ses lèvres pulpeuses. D’une démarche chaloupée, elle revenait vers le bassin, enjambant délicatement le Quarren mort, son regard se portant sur Tarock qui était toujours dans l’eau, adossé contre le rebord du bassin. Elle entrait à nouveau dans l’eau, avançant résolument vers le politicien Quarren.

-Cela vous a divertit ? Ou bien dois-je à nouveau faire une démonstration sur vous ? Dit-elle sans dépareiller son sourire. Pour ça se sera 30% de plus que ce que vous me devez déjà Tarock… Ensuite je pourrais voir à vous laisser la vie sauve… Bien qu’elle continuait de sourire, elle était on ne peut plus sérieuse. Et puis bon, elle venait de se débarrasser des deux meilleurs homes que ce politicien devait avoir sous la main en un rien de temps, ou presque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Petit meurtre entre amis (PV : Tarock)   Jeu 27 Déc 2012 - 5:55


Tarock ne manqua rien du spectacle, poussant de temps à autre de longs sifflements stridents pour montrer son contentement ou sa désapprobation. Il pensait se divertir, c'est vrai. Mais il avait surtout misé sur une victoire de ses hommes et les crédits qu'il aurait économisé en se débarrassant de la nautolane. Force était de constater qu'il avait commis une erreur et parié sur le mauvais amphibien. Au moins, la perte de Tel'Kor et son sous-fifre était relativisée par le splendide spectacle qu'avait offerte Aky'ha, aussi gracile que mortelle. Un mélange des plus appétissants et agréables à regarder...

Il l'a regarda s'approcher de lui avec un mélange d'amusement et de peur et inclina poliment la tête alors qu'elle lui demandait 30% d'augmentation à cause de ce petit désagrément. Il claqua les crochets recouvrant sa bouche et poussa un sifflement semblable à un rire.

- "Sénateur Janeiro, Aky'ha... Pas Tarock!" la corrigea-t-elle machinalement. "Vous voudriez tuer un deuxième sénateur en une seule journée, ma chère? Et ce, sous l’œil de caméras cette fois?"

Il désigna d'un long doigt décharné les quelques holocaméras de la pièce. Il était évident que si tout se passait convenablement les enregistrements seraient supprimés. Mais si Tarock venait à mourir il était fort probable que les autorités aient accès à ses données et puissent mettre un visage sur la meurtrière. Cela ne le retarderait sans doute pas beaucoup mais se mettre toute la garde sénatoriale et les différentes police à dos n'était sans doute pas dans les projets de la nautolane.

- "Quoi qu'il en soit la question ne se pose pas puisque je vous accorde avec plaisir cette augmentation que vous essayez de m’extorquer..." reprit-il, visiblement joyeux. "Je pourrais même monter plus haut, vous savez? Après tout, maintenant que vous avez tué mon quarren de main il va falloir que je songe à trouver quelqu'un pour le remplacer... Intéressée?"

La proposition était aussi sérieuse que la menace qu'Aky'ha avait proférée quelques instants auparavant. Tarock savait se montrer généreux envers ceux qui le servaient et se montraient à la hauteur de ses attentes. Et les talents de la nautolane seraient des plus utiles pour les petites affaires que la diplomatie seule n'arrivait pas à régler. Elle était la "partenaire" rêvée pour ce genre de poste et la facilité avec laquelle était s'était débarrassée de Tel'Kor ne faisait que confirmer cette impression. Le Quarren était pourtant réputé dans le milieu et il avait un tableau de chasse impressionnant qui parlait pour lui. Mais il n'avait représenté qu'un vague amusement pour Aky'ha... C'était impressionnant, tout simplement.. Et pour ne rien gâcher, cette dernière avait un coeur sublime et des plus agréable à regarder. A toucher? sans doute encore plus...

Le Sénateur se rapprocha à son tour d'elle, de manière à ne pas avoir l'air d'être sur la défensive et se montrer ouvert au dialogue. Une habitude de politicien, rien de plus, parce que dans les faits, le quarren n'en menait pas large. Être à la merci de quelqu'un n'était jamais agréable, même lorsqu'il s'agissait d'une beauté telle qu'Aky'ha.

- "Je vous offre bien davantage qu'un travail, Aky'ha..." reprit-il. "Je vous offre un avenir! Je vous offre la richesse et le pouvoir! Ce brave Tel'Kor aurait pu témoigner de la gratitude dont je sais faire preuve envers mes proches "collaborateurs" mais vu que vous l'avez.... heu... empoisonné..."

Empoisonné, vraiment? Il avait pu lire la souffrance dans le regard de son bras-droit alors qu'il succombait peu à peu au mal qui l'étreignait. Tarock n'était pas un expert, mais il n'avait jamais entendu de ce genre de poison. Encore un mystère à mettre sur le compte de la nautolane. Attendant sa réponse et espérant qu'il n'allait pas lui même tester cette façon de mourir, le quarren se frotta les mains, nerveux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Petit meurtre entre amis (PV : Tarock)   Jeu 27 Déc 2012 - 9:52

-Les holo-caméras se coupent… Tarock… et les bandes d’enregistrements peuvent aussi s’évaporer. Dit-elle taquine malgré la reprise que le sénateur lui avait faite.

La jeune femme l’avait laissé parler. C n’était jamais une bonne idée de faire ça avec un politicien. Mais que pouvait-il faire de plus ? Ses hommes de mains étaient morts et lui, il était à sa merci, ni plus, ni moins. Elle lui laissait une porte de sortie, la payer davantage. Une chance qu’il avait saisie à deux mains, non mieux, auxquelles il s’agrippait plutôt. Avec une telle panique qu’il semblait près à en offrir bien plus que ce qu’elle demandait.

Il allait même encore plus loin, il cherchait à l’engager pour remplacer les deux incapables qui travaillaient pour lui. Il est vrai que dans l’esprit d’Aky’ha l’idée était séduisante. De l’argent elle en avait, mais elle en voulait plus, encore et toujours. De plus son boulot n’était nullement une corvée. Se serait même mentir si elle disait qu’elle n’en tirait aucun plaisir, une grande satisfaction plutôt.

-Travailler pour vous ? Je dois avouer que vous n’êtes pas le premier qui, dans cette situation de faiblesse, m’ait proposé ce genre de choses, Tarock… Et je dois reconnaître que votre offre me parait bien alléchante… Seulement, pourquoi ferais-je confiance à un salopard qui vient d’essayer de me tuer ?

D’un mouvement de la tête elle désignait la mallette qui devait être remplie de crédits, le salaire pour sa tâche accomplie plus tôt dans la soirée.

-Au fait, ouvrez donc cette mallette que je puisse constater que vous avez bien l’argent, Tarock. Et autant vous prévenir, si vous ne l’avez pas, je vous tue. Dit-elle dans un sourire mystérieux. Peut-être connaîtrez-vous la même mort que votre… congénère…

Plaisantait-elle ? Non, bien sur. Mais la peur que ressentait Tarock en ce moment, à l’idée de savoir que sa vie et son avenir politique ne lui appartenait plus, la distrayait. D’autant plus que c’était elle, la vulgaire tueuse qu’il avait recruté qui pouvait faire de lui ce qu’elle désirait. Que devait-elle faire ? Accepter sa proposition qui était généreuse après tout, ou bien la rejeter en bloc ? Et si elle jouait avec lui encore un temps ?

-Pourquoi je travaillerais pour vous, alors qu’il me suffirait… de vous faire cracher vos crédits en laissant planer la menace de vous balancer au moindre écart dans vos… généreuses contributions quant à mon train de vie, Tarock ?

La belle tueuse semblait détendue, comme si elle venait d’oublier le fait qu’elle avait été trahie et qu’elle s’était débarrassée de cette vulgaire manœuvre comme on chasse un insecte inopportun. Elle allait s’accouder sur le rebord du bassin, ne quittant pas de ses yeux noirs profonds le Quarren qui cherchait désespérément à rester en vie.

-Non en fait, je vais répondre à cette question. Etre oisive, se serait amusant au début, mais très vite je m’en lasserais. Les risques et l’adrénaline me manqueraient. Je dois dire que votre maladresse de ce soir m’a amusée, bien plus que votre contrat. Donc, en admettant que je dise oui à votre offre, je devrais donc régler certains de vos… problèmes et quoi d’autres le reste du temps ?

Il fallait admettre que dans sa profession, c’était presque un luxe de se voir protéger ainsi par un mécène. Mais il y avait aussi une contrainte, la liberté de manœuvre était des plus réduite. Tarock L. Janeiro était un politicien très en vue et cela veut dire être une cible et elle, en plus de le débarrasser de gêneur dans sa fulgurante montée vers les sommets politiques, devrait, en outre de protéger son existence en plus de garder sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Petit meurtre entre amis (PV : Tarock)   Ven 28 Déc 2012 - 7:52


Tarock se fendit d'un sourire ressemblant à une grimace alors que la nautolane lui demandait ce qui pourrait la pousser à lui faire confiance alors qu'il venait d'essayer de la tuer.

- "Techniquement, ce n'est pas moi qui ai essayé de vous tuer mais Tel'Kor..." corrigea-t-il. "Je n'ai fait que lui donner l'autorisation de régler son différent d'ego avec vous, c'est tout... Avouez que ça a été distrayant!"

Le Sénateur se fichait pas mal de savoir qui de Tel'Kor ou Aky'Ha survivrait à cette épreuve, il estimait que cela ne le concernait pas. En revanche, ce qui relevait de son domaine, c'était la nécessité d'avoir quelqu'un de compétent à son service. Le Quarren ayant été victime des arts de la nautolane, il était donc naturel qu'elle entre à son service. Bien qu'elle ne soit visiblement pas de cet avis...

Tarock s'exécuta et ouvrit la mallette renfermant des dizaines de plaquettes dorées. Le montant exact du paiement pour l'assassinat du sénateur, comme convenu. Il manquait les 30% réclamés par Aky'Ha mais ce n'était qu'un détail, le virement serait fait aussitôt qu'il serait certain de rester en vie. Et rien n'était moins sûr pour le moment...

- "Allons, vous voyez bien..." fit-il en désignant le contenu de la mallette. "Je suis quelqu'un de parole et je m'acquittes toujours de mes dettes, soyez en assurée! Après tout nous sommes entre personnes de bonne compagnie, n'est-ce pas?"

Constatant que c'était bien le cas, la jeune amphibienne poursuivit sur la proposition d'embauche qu'il venait de lui faire, arguant qu'elle pouvait fort bien le forcer à cracher des crédits à coup de chantage. Ha, décidément, celle-là elle lui plaisait. Autrement plus raffinée que Tel'Kor et largement plus sexy... Si la situation n'avait pas été dramatique pour lui, le quarren aurait sans doute pu prendre du plaisir à participer à ce petit débat. Malheureusement, il devait avant tout penser à sa vie.

- "Vous êtes en position de force mais évitez de m'insulter, je vous prie!" ricana-t-il. "Combien de temps croyez-vous qu'il me faudra pour faire disparaître les preuves de notre accord? Ce ne sera plus que la parole d'une criminelle contre celle d'un sénateur... Je vous laisse faire le calcul!"

Aky'ha pouvait bien raconter ce qu'elle voulait, il n'y avait aucune preuve matérielle reliant Tarock au crime. Tout au plus quelques conversations holo mais elles avaient été menées par Tel'Kor, le Quarren se contentant d'approuver. Il pourrait toujours arguer que ce crime abominable était du seul fait de son assistant. Le doute subsisterait, bien sûr, mais au final il resterait en place et éviterait la prison et ce genre de désagréments. Tarock ne s'était pas hissé à ce rang en laissant des traces de sa culpabilité derrière lui, loin de là...

Mais pourtant la nautolane semblait mordre à l'hameçon, continuant de se renseigner sur le poste qu'il se proposait de lui offrir. Et il y avait de quoi puisque le quarren était sincère en disant qu'il ferait sa fortune. Il pouvait s'appuyer sur des finances plus que confortables et comptait bien traiter la nautolane comme elle le méritait. Mais, une fois encore, elle devait se contenter de paroles. Et il faudrait sans doute plus que ceci pour la convaincre de rentrer à son service et de l'épargner...

- "Régler mes problèmes serait bien entendu la part plus importante de votre travail, Aky'Ha..." concéda-t-il. "Et je pense que les cibles que je vous proposerais se révélerait plutôt intéressante en comparaison de ce que l'on doit vous proposer d'habitude! Croyez-moi vous ne vous en lasseriez pas, comme vous semblez le penser..."

Le Quarren nagea autours de la nautolane comme pour mieux admirer ses formes généreuses avant de revenir se placer devant elle:

- "Mais plus encore que l'adrénaline et l'argent, je vous offre un accès à la vie politique!" reprit-il. "Une chance de cotoyer à visage découvert les grands de ce monde, de participer à des soirées ou vos charmes seraient appréciés à leurs justes valeurs! Mais plus encore que tout, je vous offre l'immunité diplomatique! En vous mettant à mon service, vous la gagnerez automatiquement! Un filet de sécurité contre lequel la loi ne peut rien et qui vous garantit l'impunité!"

Il se rapprocha un peu plus d'elle, comme s'il voulait appuyer ses propos en la regardant de plus près, qu'elle puisse lire dans son regard qu'il disait la vérité. A supposer que l'on puisse lire quelque chose dans les deux orifices noirâtres lui servant d'yeux...

- "Et puis, vous ne serez pas éternellement jeune et, le moment venu, ce travail vous offrira l'assurance d'une vie luxueuse et sans le moindre problème! Votre avenir est assuré avec moi!"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Petit meurtre entre amis (PV : Tarock)   Ven 28 Déc 2012 - 16:25

-Tel’Kor, oui… Une brave tête de poulpe qui agit sous vos ordres… et bien servilement j’imagine… N’essayez pas de m’embobiner… Vous avez voulu économiser de l’argent… Je vous mentirais en disant que je ne m’attendais pas à cela de votre part.

Elle restait alerte, alors qu’elle donnait l’air d’être détendue, accoudée comme elle était au rebord de son bassin à profiter de la chaleur de l’eau. En sentant les vibrations aquatiques, elle ouvrait un œil le posant sur le Quarren qui s’approchait d’elle doucement tout en parlant, comme s’il s’adressait à un autre politicien. Aky’ha se disait que si un sénateur comme lui était près à marchander avec ses semblables et même à les tuer, c’est qu’il était, visiblement, le genre de mécène qu’il fallait. Sauf qu’il avait ce petit côté désagréablement lucide, qui pourrait, en d’autres circonstances, le faire passer pour un goujat.

-Sachez, mon cher Tarock… Dit-elle dans un sourire. Que dire à une femme qu’elle ne sera pas éternellement jeune, s’est risquer à sa vie… Et je vous rappelle gentiment que c’est une seconde raison, pour moi, que de vous tuer… Elle ponctuait avec un clin d’œil taquin.

La jeune Nautolane se redressait et accordait toute son attention au Quarren.

-Vous seriez surpris, Tarock, le genre de clients et de cibles que l’on me donne en général… Je vous l’accorde, très souvent il s’agit de petites fripouilles que se sont frottés à plus fort qu’eux. Mais il arrive d’avoir un contrat sur des gens plus… intéressants…

Mais les arguments du sénateur avaient finit par faire mouche. Il est vrai que devant la possibilité de gagner bien plus d’argent, les arguments d’Aky’ha ne tiendrait plus longtemps. En plus des crédits et de l’adrénaline, il lui proposait de se faire une place dans la politique et une certaine stabilité financière pour le jour ou elle choisirait de mettre le boulot de côté et de profiter de la vie pleinement.

-Donc, en sommes, vous me proposez une reconversion dans ma carrière de chasseuses de primes en me proposant la classification de tueuse politique… C’est vrai qu’ils sont rares ceux à se lancer dedans… D’autant plus lorsque l’on considère les risques. Mais il est vrai que l’argent coule à flot à ce moment là.

En ayant assez de baigner dans l’eau, elle se retournait et sortait du bassin, attrapant sa serviette et l’enroulant autour de son corps. Ce n’était pas tant le bain, mais le fait d’avoir le Quarren aussi proche d’elle qui était problématique. Après tout, c’était elle qui choisissait et non lui, qui en était réduit à devoir marchander pour sauver sa vie. Aky’ha s’allongeait sur le rebord du bassin, continuant de faire face au Quarren.

-J’accepte, Tarock. Dit-elle dans un sourire éclatant. Je travaillerais pour vous, tant que l’argent que vous me donnerez me satisfera et tant que… je n’aurais pas d’autres propositions plus… alléchantes. Elle éclatait de rire, comme pour montrer qu’elle plaisante, alors qu’elle est en réalité des plus sérieuses. Dites, pour me mettre dans le bain, auriez-vous en tête une autre cible ? Car je suppose que votre « ami » ne devait pas être le seul…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Petit meurtre entre amis (PV : Tarock)   Sam 29 Déc 2012 - 7:55


Tarock se fendit d'un air faussement désolé alors que la nautolane lui rappelait avec une certaine espièglerie qu'il n'était jamais bon de dire à une femme qu'elle ne serait pas tout le temps jeune. Ce qui était totalement vrai, il fallait le lui accorder. Néanmoins cela n'enlevait rien à la pertinence de sa remarque et elle le savait.

- "Loin de moi l'idée d'avoir voulu vous offenser, ma chère!" s'excusa-t-il. "Il est évident qu'une beauté comme la vôtre ne pourra jamais ce ternir, quel que soit le poids des âges!"

Le sénateur n'était pas un coureur de jupon mais il savait reconnaître une belle femme lorsqu'il en voyait une et apprécier ce qu'il avait devant les yeux. La nautolane était presque aussi sexy qu'une quarren et il aurait été faux d'affirmer qu'il n'aurait pas volontiers partagé sa couche avec elle. Mais elle avait sa vie entre ses mains et lui faire des avances à cet instant n'était sans doute guère judicieux. D'autant plus qu'elle semblait finalement convaincue par sa proposition de rentrer à son service. Tarock fit claquer ses mandibules tout en poussant un sifflement de satisfaction qui s'échappa longuement de sa gorge.

- "Allons, allons... Vous verrez, il n'y a pas plus de risques en étant une "tueuse politique", comme vous le dites si bien, qu'une chasseuse de prime conventionnel. Au contraire, il n'y a une légion d'avantages qui, j'en suis certain, vous raviront." compléta-t-il. "Ha, Akya'ha... J'ai hâte de vous faire découvrir le merveilleux monde qui s'ouvre à vous! Je suis certain que vous serez... et bien... "mortelle", comme disent les jeunes!"

Le terme était on ne peut plus approprié à la chasseuse de prime... Tueuse politique, pardon, qui venait de devenir sa nouvelle "meilleure amie". Ha, il avait hâte de la voir à l'oeuvre et la perte de Tel'Kor lui était déja totalement sortie de l'esprit malgré ses quelques années de bons et loyaux services. Il observa la jeune femme sortir de l'eau et glisser une serviette autours de son corps aux formes généreuses avec un regard appréciateur avant de se concentrer sur la suite de la conversation. Ainsi donc elle acceptait, quelle excellente nouvelle! Surtout parce que cela signifiait qu'il n'allait donc pas mourir.

*Excellent, excellent...* songea-t-il. *Il n'y a plus qu'à espérer qu'elle se montrera fidèle!"

- "Magnifique!" clama-t-il. "Nous avons un accord, donc!"

Il fit glisser la mallette jusqu'à elle d'un mouvement du bras, sentant son dos craquer sous l'effort. Il réfréna une remarque sur les vieux jours et les désagréments de la vieillesse tout en se rapprochant une nouvelle fois de la nautolane.

- "Voici donc le paiement, comme convenu! Je rajoute non pas trente, mais cinquante pourçents de bonus en gage de ma bonne volonté et mes excuses pour ce désagréable petit incident avec Tel'Kor."

Il se mit à nager en rond avec une aisance toute amphibienne, réfléchissant à la demande d'Aky'Ha concernant une éventuelle cible à tuer. Il y avait bien Aramyss, bien sûr. Mais sa mort provoquerait la curiosité des médias et le risque était bien trop grand. Et puis il l'aimait bien malgré son caractère insupportable, ses regards narquois et ses grandes théories... Non, ce n'était pas envisageable bien que l'idée soit tentante. A défaut, il avait bien quelqu'un qui risquait de lui faire de l'ombre...

- "Maintenant que vous le dites..." reprit-il. "Il y a bien le nouveau chef de file des opposants calamariens! Il s'intéresse de très près à mes activités et est certainement convaincu que je suis impliqué dans la disparition de mes derniers adversaires aux élections sénatoriales! Vous vous rendez compte? Quel toupet!"

Il termina sur un large sourire montrant clairement que c'était bel et bien le cas avant de poursuivre sur un ton traînant:

- "Du coup, il risque de mettre la main sur quelque chose de gênant qu'il pourra utiliser pour me discréditer lors des prochaines élections. J'avais prévu de le faire disparaître dans quelques mois mais vu que vous semblez pressée de vous remettre au travail! Ce petit détail réglé, je vous introniserai à mon service officiel au Sénat, qu'en pensez-vous? Et pour le montant de cette nouvelle "transaction", je suppose qu'il est égal au précédent?"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Petit meurtre entre amis (PV : Tarock)   Dim 30 Déc 2012 - 17:05

Aky’ha laissait un rire s’échappait de ses lèvres. Tarock l’amusait, en essayant vainement de se rattraper. Mais elle ne lui tiendrait pas rigueur davantage, étant donné qu’il avait de l’argent et qu’elle comptait bien en profiter. Mais attention, il s’agissait d’en profiter honnêtement, par le travail. Du moins c’est ainsi qu’elle le voyait. Bien entendu cet état d’esprit pourrait choquer bon nombre de personnes, et la jeune Nautolane n’en faisait plus vraiment attention. A ses yeux ce n’était qu’une activité économique comme une autre, mais qui l’amusait.

-Merci… Dit-elle simplement ne laissant pas transparaître la joie d’avoir bien gagnée sa soirée.

Attrapant la mallette d’une main, elle l’attirait vers elle et l’ouvrait. Elle ne s’en méfiait pas, car le Quarren l’avait ouverte devant ses yeux il y a quelques minutes. Ainsi elle était sure qu’il n’avait pas eu le temps d’insérer un quelconque dispositif pour se débarrasser d’elle. Ses yeux brillaient devant les tablettes de crédits bien disposées dans la mallette. Oui, décidément c’était une soirée bien gagnée.

-Il y a toujours des candidats à la mortalité, plus ou moins brève, Tarock… Dit-elle dans un sourire.

Et visiblement, le sénateur Quarren n’en manquait pas. Il faut dire que si un type comme lui se permet de faire ça avec ses concurrents, bientôt il n’en aura plus du tout et cela deviendrait même suspect. Déjà que pour celui de ce soir, il a des chances d’être soupçonné pour un temps. C’était son avis et elle comptait bien le partager, après tout, travailler pour lui signifie aussi pouvoir le conseiller par moment.

-Si… vous aviez prévu de vous en occuper plus tard se serait peut être le plus prudent. Déjà, vous devez vous douter que vous serez soupçonné pour la disparition de votre «ami», ce soir. Quand bien même vous auriez un alibi en duracier. Mais d’un autre côté… la justice républicaine pourrait pencher sur le non lieu, vu l’ambiance qui règne entre les Mon Cal et les Quarrens… Les vôtres vous soutiendront et les Mon Cal, ma foi… seront partagés, comme toujours. De plus, si la police trouve quelque chose, se sera maigre et l’on penchera sur un moteur surboosté qui a finit par lâcher… ce qui arrive souvent avec ce genre d’engin dernier cri… Dit-elle un sourire aux lèvres.

C’est ce qu’elle disait, mais en réalité elle pensait que sa ne se passerait pas aussi facilement. Le court d’un bref instant, Aky’ha en venait à se demander si elle avait bien fait d’accepter la proposition de Tarock. Mais d’un autre côté, cette analyse, assez simpliste, était tout de même proche de la réalité. Les Mon Cals seront divisés, entre ceux qui se montrent hostiles envers les Quarrens et ceux qui garderont l’espoir que les Quarrens arrivent à outrepasser leur haine des Mon Cals.

-Oui se sera le même montant, Tarock. Donc, après ça, vous me faites entrer au Sénat ? Parfait, sa me convient, si vous pouviez m'en dire plus sur ce que vous prévoyez pour moi. Et auriez-vous quelques informations supplémentaires à me donner sur votre… « nouvel ami » ? Quel genre de Mon Cal il est et si… il serait possible que sa mort passe pour un accident… et loin de vous… se serait parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Petit meurtre entre amis (PV : Tarock)   Sam 5 Jan 2013 - 7:54


Tarock était également d'avis que des crimes si rapprochés ferait de lui un suspect d'autant plus qu'il tirait grand avantage de ces disparitions. Mais il n'était de loin pas le seul. Le sénateur tué cette nuit avait de nombreux ennemis politiques qui avaient le moyen de le faire disparaître. Peut-être même qu'il avait des relations dans une organisation criminelle comme bon nombre de politiciens. Les suspects ne manquaient pas et le Quarren avait l'assurance de sortir blanchi de ces accusations. Sa renommée sur Coruscant ne comptait absolument pas pour lui... Il ne devait rien à tous ces gens, toutes ces espèces si prétentieuses. Ce qui comptait c'était Mon Calamari et ses électeurs...

Ce qui soulevait le problème du deuxième assassinat. Oui la mort du calamarien lui ferait du tort c'était certain. Les opposants se feraient une joie de le pointer du doigt et leurs accusations toucheraient une partie de l'électorat qui risquaient bien de basculer. La réputation de la cible était presque irréprochable et sa disparition toucherait vraisemblablement l'opinion publique. Mais si le chef politique des opposants se révélait être en fait une véritable crapule œuvrant dans l'ombre, les gens seraient au contraire soulagés par sa mort. Ils se sentiraient d'avantage en sécurité et oublieraient rapidement les circonstances de sa disparition. Seul resterait ses actes, réels ou non...

- "Vous savez très bien que ce n'est pas aussi simple, Aky'Ha..." glissa-t-il. "Je serai de toute façon pointé du doigt mais uniquement si la mort de ce cher politicien en fait un martyr. Et il est bien sur hors de question que cela arrive, n'est-ce pas?"

Le Sénateur se fendit d'un semblant de sourire tout en laissant son regard glisser sur le corps superbe de la nautolane. Quel plaisir d'avoir une femme si agréable à son service... Le quarren s'écarta agilement du bord du bassin et fit quelques ronds dans l'eau avant de remonter à la surface. Ha, le contact de l'eau était si agréable...

- "Vous aurez les informations en temps utile ainsi que la moitié du montant convenu en avance, comme il se doit. En plus des données habituelles sur la cible, vous trouverez également de fausses preuves fabriquées avec le concours d'une organisation jugée comme terroriste par les calamariens. Elle incriminent fortement ce cher politicien et dès que les autorités auront mis la main dessus, elles comprendront rapidement qu'il soutenait les terroristes, étant ainsi un traître à sa cause... Je vous laisse imaginer la suite! A vous de vous arranger pour que ces preuves tombent entre les mains de la police. Comment, je m'en fiche..."

Le Quarren rejoignit le bord de l'eau et s'y agrippa avec toute la fébrilité due à son âge. Il dévisagea la nautolane de ses petits yeux noirs un instant avant de reprendre la parole:

- "Quant au reste... Oui, je vous introniserai ensuite au Sénat en tant qu'assistante pour commencer. Le temps de vous confectionner un faux CV qui n'attirera pas l'attention sur vous... Mes projets ensuite dépendent fortement de vous, ma chère!"

Il sortit avec peine du bassin et passa un peignoir par dessus sa chaire flasque avant de se saisir d'un comlink et d'y siffler quelques mots. Il retourna ensuite à la contemplation d'Akya'Ha.

- "J'ai dit que j'étais certain que vous avez les capacités pour vous imposer en politique mais ce n'est peut-être pas le cas.. Voyez-vous si vous êtes à la hauteur des possibilités infinies s'offrent à vous! Le Sénat n'est qu'un tremplin vers des perspectives infinies... Si en revanche vous vous révélez une excellente tueuse mais une piètre politicienne, il faudra vous contenter de ce rôle j'en ai bien peur! Après tout, nous avons chacun nos propres dons, n'est-ce pas?"

Les portes s'ouvrirent et quelques hommes et des robots entrèrent dans la vaste pièce, récupérant les corps de Tel'Kor et son acolyte sans un mot. Les droïdes se chargèrent de nettoyer les lieux et purifier l'eau. CT-18 vint également amener un plateau avec deux coupes de champagne qu'il tendit à Tarock puis Akya'Ha.

- "Maintenant nous avons assez parlé affaires il me semble! Que diriez-vous de vous joindre à moi pour une petite... soirée?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Petit meurtre entre amis (PV : Tarock)   Sam 5 Jan 2013 - 15:20

Malgré les réserves qu’Aky’ha présentaient, elle était tout de même ravie de voir que son nouvel employeur était du genre à garder la tête froide. La majeure partie d’entre eux se serait mis à paniquer à la moindre idée d’être soupçonné et d’être pointé du doigt par les électeurs et aussi sur sa planète. Tarock n’en faisait pas partie visiblement. Et quand bien même il aurait quelques craintes, il sa gardait bien de les montrer. Intérieurement la jeune Nautolane pensait que c’est pour éviter de les lui montrer. Elle qui fait le sale boulot et qui pourrait changer d’avis quant à la nature et surtout la durée du partenariat.

-Laisser des preuves derrière soit semble être une bonne idée, mais pas tant que ça. Certains iraient jusqu’à dire que c’est vous ou vos amis qui cherchent à le nuire. L’effacer tout simplement de sa mémoire serait plus simple…

En réalité ce ne serait jamais le cas. Lors de différentes campagnes politique de Tarock L. Janeiro, les morts inexpliquées de ses concurrents vont réapparaître. Il sera pourtant facile de se débarrasser de ces tâches en invoquant le fait qu’il sera déclaré innocent par la justice républicaine ou par quelques mots bien choisis pour ceux de l’autre bord politique. Mais bien plus important que ça, c’est que si Aky’ha monte dans le monde la politique, elle devra faire attention à certaines questions gênantes, peut être même inventé un scénario improbable pour donner plus de poids aux dires de Tarock et aussi veiller à se protéger, si un jour le Quarren ne déciderait pas à se passer de ses services de façon définitive.

A cette pensée, c’est d’un regard méfiant que la belle regardait le sénateur communiquer à nouveau avec son comlink. Ayant toujours en tête la tentative d’assassinat sur sa personne quelques minutes plus tôt, pendant quelques secondes elle se demandait si le Quarren ne voulait pas remettre le couvert. En tout cas, il était sortit de l’eau et à quelques mètres d’elle. Si jamais c’était une nouvelle tentative, elle pourrait toujours monnayer sa vie. Fort heureusement il ne s’agissait que du personnel et des droïdes qui venaient nettoyer les lieux.

-Se serait avec joie. Répondait-elle à l’invitation du politicien. Mais j’ai un nouvel ami à rencontrer… et puis l’inactivité va commencer à me peser… Une autre fois, peut être, Tarock.

Sans rien ajouter de plus, Aky’ha Atu’hen s’éloignait, se dirigeant droit vers la sortie avant de s’arrêter, deux pas après avoir dépasser le Quarren.

-Oh… et ne tardez pas à me donner les renseignements nécessaires… plus vite je les aurais, plus vite le travail sera fait…

Suite à un signe de tête, la belle Nautolane quittait la pièce, réprimant un frisson de dégout à l’idée de passer une soirée, seule, en tête à tête avec un individu comme lui. Comme si elle n’avait pas remarqué le regard concupiscant du Quarren sur elle et les idées qui devaient traverser son esprit de poulpe. Sans accorder un regard aux deux cadavres qui étaient évacués, Aky’ha se rendait dans les vestiaires, récupérer ses vêtements et ensuite retourner à son appartement discret au cœur de la planète-cité de Coruscant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petit meurtre entre amis (PV : Tarock)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Petit meurtre entre amis (PV : Tarock)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Coruscant-