La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Jak Kalou, Chevalier Jedi (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Jak Kalou, Chevalier Jedi (Terminé)   Sam 3 Nov 2012 - 15:34

Nom: Kalou
Prénom: Jak
Age: 21 ans
Race: Mirialan
Coté de la Force: Lumineux
Rang désiré: Chevalier Jedi
Sabre laser:

C'est un sabre laser des plus classiques, sans froufrou, sans chichi. Le manche fait 32 centimètres, le cristal donné par son maitre Jona Tex produit un halo vert de taille standard. Jak lors de la conception s'est mis un point d'honneur à rendre ce sabre le plus simple possible. La longueur du rayon n'est pas modulable, pour obliger Jak a s'adapter à une et unique taille de sabre.








Caractéristiques:

Force 4
Dextérité 4
Agilité 4
Constitution 4
Intelligence 3
Sagesse 5
Charisme 4

Pouvoirs:

Amélioration des Capacités (niveau 1)
Détection (niveau 2)
Télékinésie (niveau 2)
Voile de Force (niveau 1)
Protection de Force (niveau 1)
Absorption de la Force (niveau 1)
Guérison (niveau 2)
Persuasion


Points forts:

Jak est quelqu'un de discipliné et de réfléchi. Il travaille beaucoup, dans tous les domaines. Cela en fait un chevalier complet et fiable, respecté par ses pairs et dans lequel l'ordre à une totale confiance. Il est adaptable à la plupart des situations, puisque polyvalent. Ses émotions sont dominées depuis longtemps, le rendant presque insensible au coté obscur. Du fait de son travail constant, Jak maitrise plusieurs formes de combats au sabre: il excelle dans la Forme I, Shii-Cho, qu'il pratique et exerce tout les jours depuis son enfance. Il s'est initié à la forme II, Makashi, qu'il considère comme un formidable exercice, même s'il a conscience de n'en connaitre encore que les rudiments. La forme III, Soresu, est celle qu'il maitrise le mieux après le Shii-Cho. Vient ensuite la forme V, Shiem /Djem So, pour laquelle Jak se considère toujours en apprentissage et qu'il n'a envisagé qu'à la fin de son parcours de padawan .

Points faibles:

Jak manque entre autre de confiance en lui. C'est majoritairement dû au fait que, bien qu'étant Mirialan, il ne porte aucun tatouage et n'a jamais vu sa planète d'origine. Il tire de cette carence un sentiment désagréable, comme s'il n'était personne, ou plutôt un éternel étranger sans racine. Son autre point faible est le contrepoint direct de son point fort. Jack manque irrémédiablement de fantaisie, de créativité. C'est un être froid et austère. Ainsi, bien que polyvalent, il se retrouvera très vite démuni face à une situation inattendue, ou face à un problème nouveau. Ce manque de flexibilité se retrouve dans son maniement du sabre: Jak a totalement délaissé le Forme IV, Ataru, qu'il juge trop irrégulière. Il en va de même dans son étude de la force: Jak se spécialise dans les pouvoirs communs, sans chercher à se diversifier, ce qui peut le rendre prévisible.

Caractère:

Égal. C'est l'adjectif qui correspond le mieux au caractère de Jak. Jamais un mot plus haut que l'autre, jamais une réaction impulsive ou déplacée. Jak pense avant d'agir. D'ailleurs Jak pense tout court. Il cogite en permanence. Cette activité cérébrale, il la nourrit par la lecture et l'apprentissage. Il est insatiable à ces niveaux, et le temps qu'il ne passe pas à s'entrainer et se reposer (car Jak sait que le corps à besoin de repos comme l'âme à besoin de Lettres) il le passe à s'instruire. Cela fait de lui quelqu'un qui à première vue n'est pas forcément sympathique, ou drôle. Sans être renfermé, Jak ne brille pas pas sa conversation. Mais une fois qu'on le côtoie, il se révèle être un compagnon fidèle voir intéressant, car n'hésitant jamais à partager son savoir. De plus, Jak sait écouter, une qualité qui manque parfois, surtout aux plus érudits.

Jak est un pacifiste, il a retenu les enseignements de son maitre et considère toute passe d'armes comme un échec. C'est un diplomate compétent car entier. Il idéalise l'Ordre des Jedi, rêvant de peut-être un jour arriver à la cheville des grands maitres. C'est peut-être l'un des plus grands dangers qu'il encoure, sa confiance totale dans ses confrères Jedi. Si l'un d'entre eux devait un jour sombrer du coté obscur, Jak aurait beaucoup de difficultés à s'en remettre et à l'accepter.

Description physique:

Jak est un mirialan élancé. Fort de son mètre quatre-vingts sept, il est de stature sèche et entrainée, solide, sans être réellement impressionnante. Comme tout mirialan, sa peau présente un teinte sombre qui chez lui tend plus vers le brun que le vert. Mais, à la différence de ceux de sa race, il ne porte aucun tatouage. Son visage est commun, ses cheveux noirs affichent une coupe courte des plus classiques, tandis que son habillement est celui, fort traditionnel, des chevaliers Jedi. Ses yeux bruns soutiennent un regard calme et tranquille, qui semble souvent se perdre dans le lointain, signe que Jak cogite. En dehors de cela, Jak ne casse pas des briques. Il drape d'ailleurs le plus souvent son visage sous sa capuche brune, préférant l'anonymat. Il a pourtant un signe distinctif particulier: ses mains. Jak a des mains gigantesques, même pour quelqu'un de grand.

Histoire:


C'est en -3511 (BY) que nait Jak Kalou, de parents mirialans. Sa naissance ne se passe pourtant pas sur la planète Mirial, mais bien sur le Passeur, vaisseau de contrebande appartenant à son père. Parlons en de son père: un brave type en fin de compte. Certes, contrebandier, ce n'est pas un gage de bonne foi, mais il n'empêche, le père de Jak est un mirialan bon, avec un fort sens de l'honneur et un tempérament réfléchi. S'il est contrebandier, c'est parce qu'il fait ça très bien, qu'il a ça dans le sang et que, probablement, il aime le voyage... Kailo, c'est son nom, ne quitte presque jamais son vaisseau. Le Passeur, c'est sa vie, et sa maison, et il ne voit pas pourquoi il en irait autrement pour son nouveau né, Jak. Il en est autrement pour la mère du petit. Elle a disparu après la naissance de Jak. Il ne saura jamais pourquoi. Mais soit.

Ainsi, les premières années de sa vie, Jak les passe d'abord à quatre pattes puis à deux, à déambuler dans les allées métalliques du Passeur. Il apprend aussi à se tenir: la vie de contrebandier demande une discipline certaine, du moins si on veut durer dans le métier, et cette discipline concerne aussi Jak qui, encore petit, comprend vite que lorsque que son père lui intime une directive, il n'a qu'une seule chose à faire: la suivre.

Ce sont pourtant des années heureuses. Lorsqu'il n'y a pas danger à l'horizon, que l'instant est au calme et à la flânerie, Kailo parle à Jak de Mirial, de sa culture, parfois de sa mère. A propos de cette dernière, il reste néanmoins très évasif. Cela tombe bien, Jak n'a pas grand intérêt dans le sujet, il préfère de loin lorsque son père lui parle de l'Univers et de la Force qui le parcoure, le dirige insidieusement. Il lui parle aussi de leur coutume, des tatouages qui marquent les étapes et les accomplissements de leur vie. Il dit à Jak qu'un jour, ils retourneront sur Mirial, que là-bas on le gratifiera de plusieurs signes distinctifs qui montreront à tous comme Jak est un si jeune garçon déjà si sage et réfléchis. Jak rêve de ce jour. Il l'attend avec une impatience à peine masquée. Mais d'abord, il y a encore des choses à faire, c'est ce que Kailo lui répète toujours.

Jak à quatre ans maintenant. C'est un tout petit, mais il a l'éveil de ces enfants qui très jeunes déjà sont confrontés à des situations et des discours d'adultes. Il comprend beaucoup plus qu'il n'en dit. Il a vu beaucoup de planètes, mais jamais très longtemps, car avec son père, à peine sont-ils descendus à terre qu'ils sont déjà partis. Jak est jeune, mais il est maintenant au fait que son père exerce un métier dangereux, probablement illégal et que lorsque Kailo lui intime d'aller se cacher dans le vaisseau pour "jouer", ça n'a rien d'un vrai jeu. Il se demande aussi si ils iront vraiment sur Mirial un jour. Jak n'a pas manqué de remarquer l'éclair de tristesse et de nostalgie qui traverse les yeux de son père chaque fois qu'il lui parle de sa planète d'origine. Que sait-il passé là-bas? Jak n'en sait rien, et il ne posera jamais la question. Il n'aura pas le temps. D'ici moins d'un an, il ne verra plus jamais son père.

C'est une mauvaise affaire qui précipitera leur séparation. Kailo est sur un coup, une grosse cargaison. Le genre qui passe comme dans du beurre, du boulot facile et bien payé. Peut-être même un peu trop bien payé. D'habitude, Kailo est prudent, il n'accepte que les boulots où il connait le demandeur comme l'intermédiaire. Mais cette fois-ci, il a pris le risque. Peut-être qu'il se fait vieux, que son jugement s'obscurcit, ou alors, c'est à cause de Jak. Kailo aimerait lui offrir une vie plus ordinaire, moins dangereuse, qui sait, peut-être en s'installant sur une de ces planètes où la vie est comme le climat: douce. Pour cela, il faut des crédits, et voilà donc le père et son fils embarqué dans une histoire qui les dépassent totalement. C'est que, la cargaison qu'ils transportent n'est qu'une petite pièce d'un engin bien plus grand. Un engin qui lorsqu'il sera complet deviendra une machine de mort des plus redoutables, dans les pires de toutes les mains. Kailo l'ignore bien évidemment, mais lorsqu'il se fait intercepté par le rayon tracteur d'un croiseur, il comprend qu'il s'est mis dans de très sales draps... C'est la voix pleine d'angoisse qu'il ordonne sèchement à Jak d'aller se cacher, c'est les mains tremblantes qu'il se saisit du blaster caché sous son siège.

Il n'aura pourtant pas besoin du blaster, car dans sa malchance, Kailo s'en sort plutôt bien. Lorsque le porte du vaisseau s'ouvre, c'est un homme seul qui apparait. A sa vue, Kailo baisse directement son arme. Il connait ce genre de silhouette, cet accoutrement. L'homme qui lui fait face est un Jedi. Son nom est Shita Ashna, il est aussi sage qu'il est conciliant. Ils discutent, Kailo est mis au courant de la nature de sa cargaison, comme de la triste destinée qui l'attendait s'il l'avait remise. Le commanditaire n'a en effet pas envie de laisser de trace, et pour seul paiement, il lui aurait laisser un laser dans le dos. Pourtant, Kailo n'est pas rassuré, il sait ce qui attend les contrebandiers qui échouent... Shita Ashna le sait aussi, c'est pourquoi il offre à Kailo une porte de sortie: une couverture, un travail de docker sur Kuat. Il accompagne néanmoins cette proposition d'une requête des plus étonnantes pour Kailo: que l'enfant qui se cache dans la soute puisse partir avec le maitre Jedi. Kailo fait mine de ne pas comprendre, d'abord, mais il sait aussi qu'on ne trompe pas un Jedi. C'est la mort dans l'âme qui fait les adieux à son fils, pourtant persuadé que c'est la meilleure chose qui puisse lui arriver. Il dit à Jak qu'ils se reverront très bientôt et que là où il va, il sera très heureux. Jak fait mine de le croire alors que son père le prend dans ses bras. Ils se séparent sans larme, ce n'est pas le style de la maison.

Sur le trajet vers Ondéron, Jak et Shita Ashna discutent peu. Le Jedi parle peu et tout ce que Jak sait, c'est qu'il est comme d'autres, spécial, et que pour cela, il doit se rendre sur la planète Ondéron. Mais un détail a marqué l'enfant: il a été fait mention de la Force. Cette énergie qui parcoure le monde, qui guide l'Univers, celle dont son père lui a si souvent parlé, et qui le fascine. C'est donc là-bas, à Ondéron, qu'il en apprendra plus? Il n'aura pas la réponse à cette question, du moins, pas avant d'avoir atterri. Le vaisseau se pause, et Shita Ashna s'entretient très brièvement avec une femme aux vêtements étranges. Pendant ce temps, Jak est conduit dans une salle clair et pur. Il ne faut pas longtemps pour qu'on l'appelle. Il se présente face à plusieurs personnes, des maitres l'informe-t-on. Les maitres sont tous différents, c'est la première chose qui frappe Jak. On lui pause quelques questions, Jak ne comprend pas tout, mais répond au mieux.

C'est ainsi que son apprentissage commence. Il approche de ses six ans. Si ses premiers mois au temple sont difficiles, son père, la seule personne qu'il ai jamais côtoyé, lui manque terriblement, Jak n'en est pas moins abasourdi par tout ce qu'il y découvre. N'ayant presque jamais que connu l'intérieur du Passeur cette nouvelle vie est pour lui neuve en tout point, et chaque journée est une source nouvelle d'émerveillement, lui faisant petit à petit oublier sa peine. Jak devient littéralement avide de connaissance. En classe d'apprentissage, il est exemplaire. La discipline dont il a faisait preuve sur le vaisseau de son père n'a pas disparue, et il est un padawan consciencieux. Mais ce qu'il préfère, ce qu'il apprend avec la plus grande religiosité, ce sont les enseignements de la Force. Ca lui rappelle son père, sa planète d'origine où il n'est jamais allé, la culture de la Force qui y règne. Alors, Jak écoute, apprend, travaille. Il n'est pas le plus doué, loin de là, mais il est probablement l'un des plus sérieux surtout pour son age. Mais tout n'est pas rose. Dans le temple, Jak est confronté à d'autres enfants, d'autres apprentis. Une seule en particulier l'intrigue. Elle s'appelle Majel Lucas et a un an de plus que lui. Mais surtout, elle est comme lui, elle a cette même teinte de peau entre le brun et le vert. C'est une Mirialan, mais surtout, elle porte des tatouages. Jak se souvient de ce que lui disait son père à propos de ceux-ci, et il éprouve une certaine tristesse à l'idée que lui, des tatouages, il n'en a pas. Pour la première fois de sa vie, il se sent comme un étranger du monde. Ce sentiment le poursuivra longtemps encore.

Les années passent, Jak a appris beaucoup de choses, mais il en reste tant. Il a onze ans maintenant et un grand changement l'attend. Fini les classes, maintenant, il va avoir un maitre. Le maitre s'appelle Jona Tex. C'est un Twi'Lek, jeune chevalier Jedi prometteur. S'il choisit Jak Calou comme padawan, ce n'est pas un hasard. L'enfant ressemble à son maitre sur bien des aspects: discipliné, consciencieux, humble... Le courant passe bien entre eux, et aux cotés de Jona Tex, Jak apprend vite. Ils se rejoignent sur de nombreux points, lorsque l'entrainement fini, ils discutent de choses et d'autres, mais surtout de la Force. Jak reste très attaché au point de vue Mirialan, soutenant que c'est le parcours d'un individu qui conditionnent ses choix, et non la fatalité. Point de vue que soutient aussi Jona, même si lui prend plaisir à temporiser les certitudes du jeune garçon, pour lui apprendre la mesure.

Avec son maitre, Jak commence à voyager, d'abord pour des missions d'importance mineur. Jak apprend les rudiments de la diplomatie, qui sont la base de sa mission de futur Jedi. Tout conflit est un échec lui répète son maitre, et Jak intègre vite cette notion. Sa capacité à écouter est appréciée, tout comme son jugement qui d'année en année d'affine. En parallèle, le jeune Mirialan commence à s'initier au sable laser, bien qu'il n'en possède pas pour l'instant. S'il ne montre pas un talent particulier pour cet art, l'application et le travail qu'il met dans son apprentissage contrebalance ses carences. Petit à petit, il devient un padawan compétent, correct en tout domaine, mais n'excellant dans aucun, si ce n'est le dévouement à l'Ordre. L'Ordre... C'est maintenant la seule famille de Jak, même s'il n'a pas oublié son père. Mais dorénavant, il sait que l'attachement est vecteur d'émotion violente, et que ces émotions sont dangereuses. Ainsi, il se rappelle au souvenir de son père avec une douce nostalgie froide, au point qu'à ses quinze ans atteints, ce souvenir ne lui fasse ni chaud ni froid.

C'est à cette age qu'il commence à accompagner son maitre dans des missions plus périlleuses. La plus notable pour lui fut sans nul doute celle qui les emmenèrent sur Dxun. Si le voyage n'est pas bien long, le changement est pour sa part radical. Dxun est une lune des plus sauvages et la mission du maitre et de son padawan était plus que risquée. En effet, un avant poste de colon ne répondait plus depuis plusieurs jours. Un chevalier Jedi avait été dépêché précédemment sur les lieux, mais n'avait plus donné de nouvelles depuis. Peut-être la pluie avait-elle endommagé ses moyens de communication...

Ils se rendirent donc à l'avant-poste, profondément enfoncé dans la jungle. Ils y découvrirent un spectacle fort peu recommandable. Des bâtiments comme des gens, il ne restait que des morceaux. Les traces de luttes étaient évidentes, les dégâts laissaient penser à une attaque de bêtes sauvages. C'était le cas. Ils se mirent en quête du chevalier Jedi, qu'ils finirent par trouver. Il était vivant, mais blessé, s'était réfugié sur un toit, à moitié conscient. Alors qu'ils s'apprêtaient à emmener le blessé, la végétation environnante commença tout à coup à trembler, jusqu'à vomir l'association la plus redoutable qui puisse être: quatres Zakkeg adultes! Bien que le bestiau soit connu pour être rare et surtout solitaire, une raison inconnue avait poussé ces quatre la à former une meute... Une meute mortelle dont l'avant-poste salissait le territoire! Tout se passa très vite: le maitre ordonna la retraite immédiate, tout en sortant son sabre laser. Jak, soutenant le blessé, entrepris une très éprouvante ascension des arbres. Pendant ce temps, Jona Tex attira les Zakkeg au loin.

Il y avait un jour de marche jusqu'à l'astroport, mais la présence du Jedi blessé ralentissait considérablement le jeune Jak. Ainsi, le retour lui prit trois jours durant lesquels Jak mis à profit ses connaissances en guérison pour soigner le blessé. L'humidité, les bêtes sauvages, l'hostilité du terrain, tout cela obligea Jak à redoubler de prudence. Durant son trajet, il retrouva ses habitudes de petite enfance. Il apprit à se faire tout petit, à se fondre dans la nature, à se cacher comme personne. A survivre, en somme. Au bout de trois jours, l'astroport apparu enfin. Jak était sauf, tout comme son protégé qui, grâce à ses soins, était toujours en vie. Son maitre arriva juste après lui. Il n'y avait là pas de hasard. Après avoir semé les Zakkeg, Jona Tex avait discrètement suivi son padawan, l'avait observé, prêt à intervenir si les choses tournaient mal, mais considérant que cet entrainement ne pourrait être que bénéfique. Ils rentrèrent sur Ondéron, où le Jedi blessé reçu des soins dignes de ce nom, tandis que Jak Calou se vit offrir un présent des plus importants: un cristal, celui là même qui lui servirait à construire son futur sabre laser. C'est son maitre qui le lui offrit, fier de son padawan et de la détermination mêlée de sagesse dont il avait fait preuve dans la jungle.

Et les années passent, encore et toujours. Et Jak est grand maintenant, il a vingt et un ans. C'est un grand jour pour lui et son maitre, car Jak va officiellement devenir Chevalier. Avec les années, il est devenu un vrai Jedi. Peut-être pas un maitre prometteur dans l'art du sabre laser, ni un cador dans l'utilisation pouvoir de la force, mais probablement l'un des plus dévoués et fiables chevaliers de l'Ordre. Lui et son maitre en tirent une grande fierté, une fierté saine et neutre, qui tout de suite disparait face à l'importance du devoir qui attend le Mirialan.
HRP, comment avez-vous connu le forum?

Google, tu peux pas test.


Dernière édition par Jak Kalou le Lun 12 Nov 2012 - 11:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Jak Kalou, Chevalier Jedi (Terminé)   Lun 12 Nov 2012 - 9:21

Salut Jak et bienvenue à bord! cheers

Alors ta fiche est très bien, le nombre de points de caractéristiques est en ordre tout comme les pouvoirs, tu respectes le nombre de ligne et il n'y a pas ou peu de fautes d'orthographe! Wink

Par contre il y a un point qui me gêne, à savoir la manière dont il rejoint l'ordre Jedi. Tu dis que Shita offre au père de ton personnage une porte de sortie et lui éviter des désagréments suite à l'échec de sa livraison à la condition que Jak vienne avec lui. C'est du chantage en somme et les Jedi ne recourent pas à ce genre de pratique pour recruter les enfants sensibles à la Force. Les parents (en l'occurence Kailo seulement) doivent le faire volontairement et librement, sans pression d'aucune sorte.. Wink

Maintenant vu que Shita est un personnage joueur du forum est-ce que tu t'es arrangé avec lui et qu'il est d'accord pour que cela se déroule comme tu le décris dans ton historique (et d'y apparaître)? Si c'est le cas oublie ma remarque, c'est en ordre.. Sinon il faudrait corriger ce petit point pour que Kailo accepte de confier Jak aux Jedi de plein gré et sans pression... :)

Sinon il faudrait également remplir les caractéristiques dans ton profil (âge du perso, race, corpulence, signes particuliers...) Wink

Voila sinon je ne vois rien d'autre à redire et à mon avis tu es très proche de la validation. :pompom:

Bon par contre tu es la première fiche que je corrige donc il est possible que j'ai laissé passer des détails ou que je me trompe What a Face! un admin passera rapidement confirmer tout ça et tu seras rapidement validé une fois la correction effectuée. Very Happy

Merci d'avoir choisi ce forum pour faire vivre ton personnage! :chat:



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Jak Kalou, Chevalier Jedi (Terminé)   Lun 12 Nov 2012 - 11:19

Alors en effet Shita est au courant, mais lui-même avait déjà soulevé ce point. J'm'en vais donc le corriger de ce pas. Merci pour la lecture en tout cas!
Revenir en haut Aller en bas
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2461
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Jak Kalou, Chevalier Jedi (Terminé)   Mer 14 Nov 2012 - 0:03

Bonjour et bienvenue!

La fiche a été très bien aiguillée par Zora et tu as suivi ses instructions, de ce fait tout est validable, il n'y a plus rien à dire, sauf peut-être que tu as oublié de mettre le lien de ta fiche de biographie dans ta signature. Wink Ce serait chouette que tu penses à le faire, sinon je te valide!

L'avatar était déjà utilisé avant mais la personne ne vient plus donc c'est ok.

Bon jeu à toi Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jak Kalou, Chevalier Jedi (Terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jak Kalou, Chevalier Jedi (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Administration :: Présentations :: Présentations Validées :: Archives-