La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Nombre de messages : 578
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-   Lun 15 Oct 2012 - 19:34

La cabine du cargo XS était imprégnée de fumée. Dranor aux commandes, toussait à s'en arracher les poumons. Les alarmes, stridentes, lui vrillaient le cerveau, alors que des cadrants lumineux rouges éclairaient le cockpit d'une couleur vermeille. Le capitaine s'acharnait tant bien que mal sur les commande, les arrachant presque de leurs attaches. Son regard se posât soudainement sur une lumière bleutée en approchant vers le cockpit à grande vitesse. «Bon sang, pas un missile à concussion....» se dit Dranor d'une voix d'outre tombe. L'engin filait à travers l'espace, se dirigeant tout droit vers la vitre du cockpit. Le capitaine plaquât ses bras sur son visage alors que l'engin explosif rentrât en collision avec le poste de pilotage du vaisseau, vaporisant le corps du capitaine...Capitaine....Capitaine...... «Capitaine......CAPITAINE!?»
Une main à la poigne musclée vint secouer l’épaule de Dranor qui sortit de son cauchemar.
''Hum, hein quoi !?'' S’écriât le capitaine dans un sursaut venant le lever de son fauteuil vissé devant ses commandes. Le jeune homme glissât son regard azur vers le mercenaire en armure vert foncé, puis se redressant, il lui adressât la parole :
''Nous arriveront d'ici....une heure, préparez vous si c'est comme ce que m'as dit intermédiaire du Hutt, ça risque de barder sec sur place...''
Le mercenaire en armure, d'approximativement la bonne trentaine tapota son épaule ajoutant par la même occasion :
''Chacun son boulot capitaine, vous vous pilotez et ramenez le container à bord, nous, on se charge du reste.... pas vrais les gars !?''
Le guerrier regardât ses troupes dans la salle commune au bout du long couloir du cockpit cargo, et alors que ceux ci lui répondirent en levant un poing fermé pouce remonté, le capitaine les regardant par dessus son épaule et soupirât, secouant la tète. Bon sang cette mission s'annonçait mal, il était coincé avec 8 mercenaires tous plus cinglés les uns que les autres passant leur temps à faire des bras de fer, essayant vainement de déterminer dans la salle commune, qui avait la plus grosse et tout ça pour quoi me direz vous ? Pour un container bourré à craqué d'artefacts d'origine inconnue, qu'un autre groupe de mercenaire avait sûrement prévu de mettre également la main dessus. La belle affaire...si ça se trouvait, tout ce container était remplit d'une sorte de service de table d'une civilisation encore inconnue dans la galaxie, crever pour de l'argenterie... quelle honte... Car bien sur le capitaine ne devait pas se contenter d'amener les mercos se faire tuer, il devait en plus aller en plein combat pour récupérer la cargaison avec un véhicule de chargement... « y'a pas de ptits plaisirs.... »
Ces derniers temps les choses s’étaient pourtant nettement améliorées. Il avait rencontré Velvet, une guerrière Mirialan au sabre laser couleur vermeille. Ils avaient tout les deux lié dans le sang, l'alcool et le poker, une bonne amitié. Elle lui avait sauvé la vie et l'avait aidé à retrouver son vaisseau. Cela aux yeux du capitaine Darinson, cela n'avait pas de prix. Dranor pourtant, n'avait malheureusement pas réussi mettre la main sur son patron, pour parachever sa vendetta, mais cela viendrait....tôt ou tard... Vel' et lui s’étaient finalement séparés, le capitaine ayant repris sa vie comme si de rien n’était, mais à présent il était devenu vigilant....il ne s'y ferait pas prendre deux fois....et puis ce qui ne le tuait pas le rendait plus fort. Un sacré bon dicton s’était il surprit à penser un jour.
Le cargo sortit de l'hyperespace, tout près de Coréllia, le capitaine Darinson enclenchât la procédure d’atterrissage, pour être honnête il n'attendait qu'une chose, débarquer les mercenaires, prendre en charge le container, flinguer tout le monde qui s'y opposerait, déguerpir à une vitesse phénoménale et surtout une fois pour toute, récupérer sa paye rondelette auprès du Hutt baveux !
***
Deux heures quarante cinq minutes plus tard, la situation ne s’était guère améliorée. Le Capitaine Darinson était tout bonnement terré derrière le véhicule transportant le container remplis d'artefacts. Réduit à regarder les traçantes des fusils et pistolets blaster, passer au dessus de sa tête. Prit entre le feu croisé des mercenaires qu'il avait transporté, et ceux qui devaient probablement avoir été commandités pour la même raison, Dranor regardant en l'air . Tien une bleue, oh une rouge, hey , une verte ! Il avait beau tourner les choses à la rigolade, il devait bien avouer que tout était réuni autour de lui pour qu'il y laisse sa peau avec une chance environ égale si ce n'était pas égal, à cent pour cent. Pour être tout à fait clair, il était dans une merde noire. Levant la tété légèrement vers ses ennemis, une petite blondasse lui envoyât une rafale qui vint s'abattre sur la carlingue du véhicule tout prés de son visage ! Le capitaine maugréait, ses blasters à la main, complètement coincé, sans vraiment personne qui se souciait de sa vie. ''Et bien, ça promet d'être joyeux tout ça....'' lâchât il sèchement avant de tirer totalement à l'aveuglette par dessus la carlingue. Les prochaine minutes allaient être tendues d'autant plus que de chaque cotés cela tombait comme des mouches....


Dernière édition par Dranor Darinson le Mar 11 Déc 2012 - 22:21, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 275
Âge du perso : 32 ans
Race : Humaine
Binôme : Dranor Darinson
Randall Mac Allistair *
Radamanthe*
Ress Laz'ziark*
Travis Torn*
Korgan Kessel*
Haldäan Ciryindar

Feuille de personnage
Activité actuelle: joue sur 2 tableaux
HP:
72/72  (72/72)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-   Lun 15 Oct 2012 - 20:35

-Une prairie verdoyante semblable à celle de Naboo, une légère brise. Au de là de la bute qui se dresse devant moi, une petite cahute en bois. Au loin à gauche une forêt et sur la droite un cours d'eau dont le clapotis sur les roches s'harmonise avec le chant des oiseaux. Deux silhouettes proches de la cabane se redressent en m'apercevant, au départ aucune d'entre elles n'ont de visage, la plus petite des deux se met à courir dans ma direction, suivi de la seconde dont les traits sont plus dures que la précédente. Arrivée face à moi à environs 3 mètres leurs visages, bien dégagé par le souffle léger, me laisse bouche bée. La plus petite est une jeune enfant, ses cheveux blonds lui caressent son visage d'ange et ses yeux sont d'un bleu aussi profond que glacial. La robuste ombre, dont les imposantes mains protectrices sont posées sur les frêles épaules de la fillette, se trouve être Dranor. Un sourire serein est dessiné sur leur calme frimousse. Soudain des flammes apparaissent et brûle les corps immobiles de ce réjouissant tableau parental.-

Romy ouvre des yeux ensommeillés et le souffle court, quelques gouttes perlent son front, il lui faut un peu de temps pour se remémorer où elle se trouve. Son regard se ballade un peu partout dans l'habitacle métallique du vaisseau, pour finir par croiser l'immensité du cyberespace. *Adieu chaleureuse prairie, Bonjour froidure de l'espace.* Cela fait six mois qu'elle était dans cette situation, à remplir des missions pour le compte d'un mafieux, ce qui allait à l'en contre de tous ses principes, mais il posait quelque chose qui lui appartenait. Au départ elle était partie pour sauver une amie qui se trouve n'être en fait qu'un appât, travaillant avec les lignes ennemies. Elle se souvenait encore du jour où elle avait quitté Dranor, sa silhouette disparaitre derrière elle pour finir par être balayé par un courant d'air. Elle devait juste le quitté pour sauver son amie et revenir aussitôt, mais les choses ne s'étaient pas passées comme prévue !

Arrivée aux coordonnées, Cyb' n'était pas là par contre son armée personnelle si ! Seul contre une trentaine de soldats bien armés et protégés, autant dire que le confit était déjà perdu d'avance. Cyb' le savait et comptait dessus ! Rom fut amenée à lui, il se trouve que ce détestable personnage était un cyborg qui avait été esclave, ne supportant pas son statut il avait réussi, de façon très malhonnête, à se faire un non dans le monde des bandes organisées, association de malfaiteurs, corruption, assassinat entre autres choses ! Le but cette manoeuvre était en réalité un plan pour amener la jeune femme à participer à une mission, enfin une disons plusieurs en fait, car Cyb' est le genre de personne insatisfaite qui use à fond de ses forces !

RedRorch déclina clairement le marché qu'on lui proposa, elle s'était promis de ne plus bosser pour cet « homme », il aurait vendu sa mère pour quelques billets et ne possédait aucune morale. Pour son refus elle fut emprisonnée dans une cellule pendant un certain temps, on l'empêchait de dormir et réduisait ses rations alimentaires afin de mieux l'affaiblir. Consciente qu'il fallait qu'elle sorte de ce piège à rats elle accepta la première mission. Ces mauvais traitements étaient surement un des nombreux facteurs de son échec de fuite, à son retour à la base son insubordination fut récompensée par plusieurs jours de tortures physiques. Son calvaire dura au moins trois mois enchaînant missions puis séances de supplicies. Une personne normale aurait arrêté au bout d'une semaine, mais sa soif de liberté était trop forte, de plus certaines tâches duraient parfois quelques semaines. Et l'image de Dranor restait graver dans sa mémoire comme une preuve que malgré tout ça il existait un coin de tranquillité, des bras pour l'accueillir quand elle rentrerait, car elle rentrerait !

Les trois derniers mois avaient été plus calme, car le Cyb' avait gagné une carte dans son jeu. Alors qu'elle était en train de subir une de ces longues heures de tortures le cyborg arriva en sifflotant un sourire animal animait sa face.

« Rèdddd !! Te voilà !!... J'ai une bonne nouvelle !! » Chantonnait le cyborg en se plaçant à ses côtés.

« Arf.... »

« Rèd ?... Tu es avec nous ? »

« Oui... Je...Je suis... avec... toi... »

« Ah !! Je préfère !! Regarde ce qu'on m'a apporté à l'instant ! » Il agitait une planchette holographique, celle-ci dessinait les courbes rudes d'un individu qu'elle connaissait bien, la silhouette tournait sur elle-même, mais cela ne l'empêcha pas de reconnaitre les cicatrices et ces lunettes ainsi que ce chapeau de cow-boy

«Cyb'... » Souffla la jeune femme

« Oui Rèd ? »

« Je vais te tuer ! » Toujours dans un souffle

« Ah... ah... ah... ahahahahahahahaha !!! RED TU ES TROP DROLE !! Me tuer ? Mais comment vas-tu faire ? Tu es attachée sur cette table ou bien en cellule ! »


« Cyb'... »

« Oui mon chou ? »

« Cyb'... Je n'aurais de repos... Que lorsque tu seras six pieds sous terres... »

« C'est ça ma grande ! Aller ! » Il se retourna et se dirigea vers la porte puis ajouta « Tu devrais prendre du repos tu as une mine affreuse ! Ahahaha ahah »

« JE TE TUERAIS CYB'...Aaaaaaaaaaaaaahhhhh» hurla-t-elle pendant qu'il disparaissait dans l'obscurité du couloir en rigolant et que son bourreau reprenait son travail.

Pendant plusieurs jours la jeune femme resta enfermée dans sa cellule, terminée les heures avec son tortionnaire, elle ne côtoyait plus que les murs sales et l'obscurité de son cachot. Quand d'un coup la lumière fut, son « amie » soit disant prisonnière laissa entré un large rayons de lumières artificielles dans sa geôle. Son « patron » apparu la mine satisfaite, il s'approcha de sa détenue et lui proposa une offre plutôt alléchante. Elle devait participer à la dernière mission et elle serait libre. Bien entendu si celle-ci était menée à bien, car si cela n'était pas le cas il valait mieux pour elle qu'elle soit morte.

La tâche était relativement simple en principe, un vaisseau les lâcherait au-dessus des hangars de l'astroport de Corellia, là il devrait repérer la cargaison, la récupéré par n'importe quel moyen, puis faire appel au vaisseau pour être reconduit à la base. Simple, rapide et discret ! Mais rien n'allait ce passé comme prévu !

Son regard revint dans l'habitacle métallique, son équipe de fortunes se composait de 5 mercenaires peu sympathiques à la soldes de Cyb'. En six mois de boulot avec eux elle avait, malgré elle, appris à la connaitre. Quatre étaient des Rybets, soit deux « hommes » et la pilote. Le dernier personnage, qui semblait être le chef de cette joyeuse bande de bras cassés, était un Rodien, un peu bougon, mais très observateur. Elle devait le reconnaître il avait un faux air d'un certain Capitaine cher à son coeur.

« Tient notre belle endormie s'est réveillée ! Bah alors bien reposer princesse ? » Hurla un des Rybets

« Ferme-la. » maugréa notre espionne

« Oh ! Bah faut pas le prendre comme ça Princesse ! »

« J'ai un prénom... Je ne m'appelle pas Princesse, mais Rom... »

Les haut-parleurs commencèrent à grésiller et une voix féminine résonna dans tout l'appareil.

« Corellia en approche. Attachez vos ceintures. Je répète. Corellia en approche attachez vos ceintures. Merci. »

L'équipage ne se fit pas prier deux fois en deux temps trois mouvements les sangles étaient bouclées et les passagers près pour la prochaine étape. Le vaisseau ne tarda pas à se mettre en survol stationnaire au-dessus d'un hangar. La voix féminine pris de nouveau le contrôle des haut-parleurs.

« Mesdames et Messieurs, la compagnie Cyb'airlines a été ravis de vous accueillir. La porte se trouve au fond de l'appareil. Merci et merde pour votre mission. »

Le Rodien se plaça entre les deux cordes qui flottaient déjà à l'extérieur et hurla :

« Aller les gars on y va ! GO ! GO ! Go !! »

Rom se jeta dans le vide en quatrième position, la vue était spectaculaire, au bout de la plate forme volante, le vide, à contre bas une fourmilière d'ouvriers attelés à leur tâche. D'énorme vaisseaux en construction attendaient sagement dans des boxes bien délimités et à perte de vue des hangars. Elle, glissant adroitement le long de sa ligature admirait ce spectacle, la vue du sol ne la dérangeait pas elle avait déjà pratiqué cet exercice dans une de ses précédentes missions. Par chance leur arrivée était passé inaperçu, il faut dire que les habitants avaient l'habitude de ce genre de pratique. Le vaisseau disparu et le groupe pu avancer avec prudence vers la porte du hangar principe dans lequel attendait le colis.

***

Une main passant quelques mèches derrières son oreille, Rom soufflait tout évitant les traçantes ennemies. La mission ne s'était absolument pas passer comme prévue, le colis était bien plus protégé que prévu et une seconde équipe avait fait son apparition. Les pourparlers n'avaient jamais eu lieu et à l'allure où allaient les choses ils n'auraient jamais lieu. Elle avait pris pour cible un homme, semblerait-il caché derrière un véhicule, il paraissait hésitant. Afin de le motiver elle tira une rasade en sa direction, juste pour le titiller et il semblerait que cela est fonctionné, car il enchaîna par des tirs totalement à l'aveuglette qui blessa un co-équipier de la jeune femme. Profitant d'une légère accalmie elle se dégagea de son abri, qui se trouvait être une caisse métallique, pour avancer vers le véhicule afin de démasquer son opposant. Peut être ferrait-il un parfait prisonnier ? Mais une chose était sur elle ne le tuerait pas ! Elle était maintenant à quelques pas de la carlingue motorisé qui servait d'abri...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 578
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-   Mar 16 Oct 2012 - 9:16

L'échange de tirs était toujours aussi nourrit, le capitaine replié sur lui même recouvert par les étincelles métallique que procurait les impacts de laser sur la carlingue du véhicule, essayait de rendre sa part belle à l'autre groupe qui avait essayé de les doubler.
Les mercenaires qui accompagnaient Dranor, semblaient plus nombreux. Avec lui, il étaient neuf en tout, l'autre groupe était peut être au nombre de cinq ou six, mais le compte baissait peu à peu de chaque cotés, semblant s'équilibrer. Les corps s'amoncelant dans des postures incongrues voir même presque comiques.
Le jeune contrebandier quand à lui, n'était pas le meilleur tireur de la galaxie, surtout qu'il avait perdu un œil et gagné par la même occasion une main cybernétique, son métier n'était pas le combat au sol. Lui, avait toujours été doué pour piloter et son charisme naturel l'avait sauvé bien des fois de situations plus que tendues. Bien sur, le jeune homme à la chevelure noire en bataille se débrouillait plutôt bien avec sa paire de blasters sonique, cependant, là, dans cette situation précise, ce n'était pas franchement le cas et puis surtout, pas question de compter sur son charisme, il était acculé derrière le véhicule qui commençait à prendre l'allure d'une véritable passoire. Que faire? Dranor était persuadé qu'il allait y passer sous peu. Certains flashs d'événements passés repassaient devant ses yeux, la sueur perlait sur son visage, son système pileux réagit instantanément, faisait dresser ses poils sur ses bras et sur sa nuque, avait il le sentiment cette fois aussi qu'il ne s'en sortirais pas?
Oui c'était ce qu'il pensait, son corps et son esprit le trahissait. Le jeune homme tentait de garder la tête froide, ces réactions corporelles et ces flashs risquaient de lui faire commettre une erreur et ce n'était pas franchement le moment. Il déposât son blaster droit au sol et se gifla de sa vrais main, histoire de se remettre les idées en place. Un des mercenaires qu'il avait transporté, un weekay, le vit faire et éclatât de rire, venant finalement s'écrouler sous un tir l'atteignant en plein front.
Venant saisir de nouveau son blaster sonique à la crosse blanche de nacre, le capitaine entreprit de regarder une nouvelle fois par dessus la carlingue, histoire d’évaluer la situation actuelle. Cette fois ci son œil bleu azur, rescapé de la bagarre avec les chasseurs de prime sur Coruscant, ne vit pas la petite blonde, quelqu'un devait l'avoir abattu, elle gisait probablement derrière la caisse métallique où elle avait auparavant trouvé une couverture qui s'était manifestement révélée pour elle inefficace.
Profitant de cette occasion, le capitaine Darinson abattit un Rodien dont la grosse tête recouverte de ventouses vertes dépassait allègrement de sa cachette.
Ce coup ci il ne devait pas rester grand monde. Du coté de Dranor, il ne restait que le chef des mercenaires, celui qui l'avait réveillé dans le poste de pilotage, et de l'autre coté il n’apercevait plus qu'un combattant, tout n'était peut être finalement pas perdu pour lui, à deux contre un, ils avaient encore une bonne chance de s'en sortir vivant. Mais tout cela, s'était sans compter sur la blondasse qui lui avait allègrement tiré dessus. Dranor la pensait raide sur le sol métallique du hangar de stockage, mais en définitive il n'en était rien. La garce avait réussi à se faufiler jusqu'à lui sans attirer l'attention de qui que ce soit. Le capitaine, de dos, l'épaule contre la carlingue du transporteur, ne la vit pas arriver alors qu'elle lui envoyât un retentissant coup de crosse dans les reins.
La douleur fut si vive qu'il tombât à genoux, mais d'un coup de pied dans les jambes de son adversaire au cheveux clair, il parvint à la mettre à terre. Tel une vrais tigresse, elle lui sautât dessus, peut être que la guerrière avait comprit qu'il ne se rendrait pas si facilement, et ça c’était bien ce que comptait faire Dranor. Tout les deux se saisirent l'un de l'autre à la gorge alors que leur regard se croisât.
Le temps semblait soudain faire marche arrière. Ces yeux...voilà bien longtemps qu'il ne les avait pas vu, ils les pensait même éteints depuis longtemps. Non c'était tout à fait impossible, ce ne pouvait pas être elle, elle devait être morte, disparut depuis des mois et des mois, son esprit devait lui jouer des tours, son cerveau devait manquer d’oxygène alors que les mains de la jeune femme étaient autour de son cou. Mains qui relâchèrent soudainement leur pression. A cheval sur lui, la guerrière semblait elle aussi perplexe, voir incrédule.
''Romy ?''
Demandât d'un façon hasardeuse le capitaine. Le temps soudainement ne fit plus marche arrière, il était revenu au présent, mais s’écoulait, lentement, alors qu'il montait sa main droite, sa seule main restante vers la figure de la jeune femme, essayant de retrouver les traits de son visage qu'il avait perdu de vue depuis bien des mois. Ses doigts glissèrent sur le front sale, sur les yeux plein de cernes, sur les joues ou s’étendait quelques petites cicatrices et sur ses lèvres sèches. Son sang ne fit qu'un tour alors que son cœur s'emballait, plus de doutes n’étaient possible, c’était bien sa Romy. Mais grand dieux qu’était elle devenue ? Elle semblait avoir perdu la moitié de son poids, elle qui était plutôt déjà menue à la base. La jeune femme quand à elle passât délicatement ses doigt dans la chevelure noire du capitaine, alors que le chef de ses mercenaires épaulât son fusil blaster, lâchant deux tirs dans le corps de la jeune femme qui fut propulsé en arrière.
«Haha on les à tous eu ces fils de putes Capitaine ! »
Dranor...sous le choc, ne réfléchissait plus, de sa main droite, il saisit son blaster et pointât son arme vers le visage du mercenaire qui l'observait d'un air perplexe.
« Mais que.... »
Deux tirs de blaster se fit entendre et la masse musclée de près d'un mètre quatre vingt dix s’écroulât au sol, doublement touché au visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 275
Âge du perso : 32 ans
Race : Humaine
Binôme : Dranor Darinson
Randall Mac Allistair *
Radamanthe*
Ress Laz'ziark*
Travis Torn*
Korgan Kessel*
Haldäan Ciryindar

Feuille de personnage
Activité actuelle: joue sur 2 tableaux
HP:
72/72  (72/72)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-   Mar 16 Oct 2012 - 12:38

Romy se colla à la carlingue le souffle court, par la fatigue du combat mais également par les traitements qu'elle avait subi ces derniers temps. Son regard balaya rapidement le hangar, de ces compagnons il ne restait plus qu'un brave Rybet et de l'autre côté deux mercenaires, le combat semblait s'équilibrer. En quelques heures elle avait vu ces co-équipiers se faire descendent, non qu'elle se soit vraiment attaché à eux, mais la mort d'un être vivant était toujours triste. Elle avait du mal avec ce côté de son métier après tout elle était espionne pas tueuse !

Prenant une grande inspiration elle décida qu'il était temps de bouger son adversaire ne resterait pas indéfiniment dans sa position, aussi silencieuse qu'une panthère elle se faufila derrière le transport. Rom se trouva face à un homme de dos, brun et qui se concentrait sur le dernier de ses partenaires.

Prise d'une folie de survie hors norme elle assainie un coup de cross violent dans les côtes du mercenaire, qui s'écroula à genoux à la fois de surprise et surement le souffle couper. Car elle devait le reconnaitre elle n'avait pas été de main morte. Cependant, son opposant semblait encore plein de ressource, il l'a renversa d'un coup de pied dans ses jambes frêles. Un fond d'adrénaline lui monta au cerveau, dernier rempart avant la fin, l'a conduisis à sauter telle une tigresse enragée sur le cou de cet homme qui voulait sa mort.

A bout de force elle posa son regard sur cet adversaire qui tenait sa vie entre ses mains, malgré sa vision troublée elle perçut des cheveux noirs, des cicatrices et ces yeux d'un bleu qu'elle n'avait pu oublier. Le temps se figea, elle plongea son regard dans le siens pour s'y noyer une fois encore. Il avait survécu, certes son visage avait subi quelques intempéries, mais il était vivant et à porter de ses doigts. Ses doigts ? Ciel que fessait-elle ? Elle relâcha la pression autour du cou masculin, la haine animale qu'elle ressentait précédemment s'était atténuée d'un coup. Elle ne souhaitait plus qu'une chose s'allonger sur ce torse, poser son oreille sur ce coeur palpitant, être enlacer par ces bras et dormir.

Mais elle n'en fit rien elle resta scotcher, à cheval sur lui, à l'observer dans ces moindres détails brumeux. Un frisson lui parcourra l'échine quand Dranor prononça son prénom, il avait cette tonalité profonde, ancrée de chaleur et de tristesse sourde. Elle ne pu s'empêcher de passer ses doigts dans les cheveux ébènes du Capitaine pour finir dans le cou à leur naissance. Quant à lui, il tentait tant bien que mal à la reconnaitre, il est vrai qu'elle avait éprouvé pas mal de changement morphologique, chacune de ses caresse lui réchauffait le coeur. Elle l'avait retrouvé !!

Redrorch ne comprit pas tout de suite, en moins d'une seconde elle s'était retrouvée sur le dos, par terre et incapable de se relever. Son corps déjà meurtrie avait volé comme une poupée de chiffon. Elle senti d'abord un pincement au niveau de son ventre puis dans l'épaule, inapte à faire le moindre mouvement elle se concentra sur le plafond du hangar, seule chose qui se trouvait face à elle et qui la retenait dans la réalité. Puis elle entendit le son de deux coups de blaster suivi du bruit étouffer d'un corps sans vie s'effondrer. L'état de choc passé elle glissa sa main droite sur son abdomen à l'endroit où elle senti un liquide chaud et appuya. Elle se mordit les lèvres pour retenir un râle de douleur. Elle tenta de bouger son autre bras, mais la douleur était trop forte, néanmoins elle fut rassurée de voir qu'il était seulement égratigné et non transpercé de part en part.

Dranor réapparu quand elle tenta de se redresser, il accourra à ses côtés, s'agenouillant passant une main derrière sa nuque et l'autre sur sa hanche. Il semblait inquiet, pour le rassurer Rom esquissa un sourire. Voulant toucher ce visage qui lui avait été si familier elle décolla de sa blessure sa main droite, en l'approchant de la joue de Dranor elle aperçut le sang et se rendit compte de la gravité de son état, mais garda son sourire qui se voulait rassurant. Et articula dans un souffle :

« Dranor... Je suis... Je suis... désolée... Tellement désolée...» Tout en prononçant ses mots elle avait posé sa main sur sa joue marquée, mais les forces lui manquaient et tout doucement celle-ci glissait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 578
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-   Mar 16 Oct 2012 - 21:21

Dranor restât figé, le blaster toujours levé vers l'endroit ou se trouvait précédemment le mercenaire. Regardant Romy qui essayait de se redresser contre la carlingue du vaisseau, le capitaine jetât son blaster à terre et accourut rapidement vers son ancienne compagne. Il vint poser délicatement une main sous sa nuque pour soutenir sa tête, et déposât son avant bras en acier sur la hanche de la jeune femme. Regardant sa main pleine de sang, presque incrédule, la jeune femme sourit à Dranor soufflant ces quelques mots:

« Dranor... Je suis... Je suis... désolée... Tellement désolée...»

De sa main gauche cybernétique, le capitaine saisit la main ensanglantée de la jeune femme qu'il embrassât tendrement.

"T'à pas a être désolée... Je suis là maintenant, je vais te ramener au vaisseau, je vais te soigner, et on va être heureux tu verras."

Le regard humide du jeune homme vacillât légèrement, Romy n'avait pas entendu la réponse du capitaine, il la sentait partir entre ses mains, et elle perdait beaucoup de sang et elle glissait irrémédiablement vers un destin funèste. Dranor n'avait pas le luxe d'hésiter, l'emmener à pied jusqu'au hangar ou était entreposé son vaisseau prendrait trop de temps. Et puis il avait une mission à terminer. Prenant la maigre jeune femme dans ses bras, il l'installât à coté de lui dans la cabine du véhicule transporte-conteneur. Le contrebandier n'espérait qu'une chose, qu'il puisse démarrer...ce n'était pas gagné d'avance au vu de tout les impacts sur la carrosserie. Le moteur du véhicule crachat une fois, deux fois mais finalement s'allumât. Jetant un dernier regard sur tout les corps étendus à droite et à gauche du porte conteneur. Une bonne douzaine de personnes raides, étendues sur le sol et peut être pas encore tout à fait froides. Inspirant, jeune homme lançât son véhicule à bonne allure à travers les couloirs d'accès. L'état de Romy était plus que préoccupant, elle avait le teint pale et était toujours inconsciente, Dranor venait juste de la retrouver, ce n'était sûrement pas pour la pleurer aussitôt, ça il s'y refusait totalement, s'il devait tout détruire pour se frayer un passage, il le ferait sans aucunes hésitation.

En cinq minutes le jeune contrebandier avait réussi à charger le conteneur d’artefacts dans son cargo. Reculant le véhicule à bonne distance du vaisseau, Dranor prit Romy dans ses bras et commençât à gravir la rampe d’accès de son vaisseau. Tapant sur la console de fermeture du bout du pieds, le sas d’accès se refermât rapidement. Il devait à présent effectuer les choses dans un ordre bien précis. Laisser la jeune femme aux soins du Droïde médical, et décamper de Corrélia vitesse grand V.

Arrivé dans l'infirmerie, le contrebandier, commençait à être recouvert du sang vermeille de celle qui fut autrefois sa compagne, il tentait vainement de garder la tête froide alors que des larmes d'amertume dévalaient ses joues en un filet presque continu. Déposant la jeune femme sur le lit, il activât les systèmes du Droïde médical. Celui ci fit un rapide diagnostique qui n'avait rien de merveilleux ni de réjouissant. La jeune femme était gravement blessée et le capitaine devait l'installer au plus vite dans sa cuve de kolto, il se dit cela allait sûrement lui coûter un bras en recharge du précieux liquide, d'autant plus que le pauvre n'en avait plus qu'un vraiment à lui...Mais qu'importe ! bon sang, c'était Romy et il se devait de la sauver peu en importe le prix, il l'avait aimé autrefois et il était évident qu'il l'aimait encore.

Le capitaine déshabillât , la jeune femme, la regardant un instant, mon dieux que lui est-il donc arrivé.... son corps avait souffert, il n'osait pas penser à ce qu'elle avait du subir, secouant vivement la tête pour enlever cette vision de son esprit, il installât la jeune femme dans le tube de Kolto vide, disposant le masque à oxygène sur son visage. Puis, refermant la porte étanche de la cuve, il pianotât sur la console de réglage. Le Droïde médical avait recommandé une séance sous cuve de 18 heures....bon sang....18 heures à la regarder flotter dans ce liquide visqueux...de toutes façons, il ne pouvait rien faire de plus pour elle, à partir de la il était impuissant.

Dranor posa son front contre la vitre froide du tube de Kolto.

''Comme tu m'as manqué.....si tu savais comme tu m'as manqué.....''

Le capitaine déposât ses deux mains et sa joue contre la cuve, l’émotion commençait à le gagner une nouvelle fois, mais il devait à tout prix faire décoller son vaisseau d'ici et s’éloigner au plus vite de cette planète, voir même de ce système. Laissant donc son ancienne compagne seule, le contrebandier courut jusqu'au cockpit lançant la séquence de démarrage du cargo XS.

***
Dix huit heures plus tard, le capitaine sortit Romy de la cuve, il nettoyât son corps encore inconscient des dépôts gluant de kolto et disposât la jeune femme au milieu de son lit la recouvrant d'une épaisse couette en duvet de canard d'Aldérande, qui soit-dit en passant, lui avait coûte une véritable petite fortune...mais, bien dormir, ça, ça n'avait pas de prix !

Dranor restait à ses coté, le vaisseau étant en orbite haute, moteurs coupés, au dessus du champ de ruine flottant autour de Naar Shaddaa. Ici au moins ils seraient tout les deux tranquilles et en toute sécurité. Caressant doucement la chevelure blonde de Romy, il glissât quelques mots à son oreille tentant de la faire se réveiller.

''Romy....réveil toi ma belle.....c'est moi, c'est Dranor....''

De sa main droiten il caressait la dos de la main de la jeune femme émergeant doucement de son sommeil salvateur...la voyant bouger il sourit enfin, elle était tirée d'affaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 275
Âge du perso : 32 ans
Race : Humaine
Binôme : Dranor Darinson
Randall Mac Allistair *
Radamanthe*
Ress Laz'ziark*
Travis Torn*
Korgan Kessel*
Haldäan Ciryindar

Feuille de personnage
Activité actuelle: joue sur 2 tableaux
HP:
72/72  (72/72)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-   Mer 17 Oct 2012 - 15:04

Romy ne sentait plus ses jambes ni même ses bras, ses paupières pesaient lourds, le sommeil la gagnait petit à petit, elle sentis les lèvres chaudes de Dranor se poser sur sa main ensanglantée, mais ne compris pas un mot de ce qu'il avait dit. Cependant, elle devina que les bras musclés de son compagnon s'étaient glissés sous ses omoplates et dans le creux de ses genoux, incapable de retenir sa lourde tête elle la laissa ce caler entre le bras et le torse de son sauveur. Son corps fragilisé semblait être celui d'un pantin désarticulé. N'ayant plus aucun tonus musculaire elle ne pût retenir son bras qui pendait morbidement dans le vide le temps d'être installé dans le véhicule.

Malgré la rapidité du trajet, Rom s'effondra dans un coma léger, elle se sentait partir, sombrer vers une fin bien funeste, il faut dire qu'elle se doutait que ce jour arriverait avec son travail et les gens qu'elle fréquentait, sa mort ne pouvait n'être que prématuré. Les gens qu'elle avait rencontrés... Dranor... Oui il fessait partie de ces personnes qui avaient beaucoup comptés à ses yeux, c'est son image qui lui avait permis de tenir le coup quand elle était enfermée et au moment de le retrouver elle sombrait ! Absurde !! Elle lutterait même en Enfers pour pouvoir le revoir une heure et avouer ce qu'elle avait sur le coeur.

Alors que le capitaine la déshabillait pour l'installer dans la cuve, une prairie verdoyante lui revint à l'esprit, une cahute se dressait à nouveau devant elle, l'eau était à porter de sceau, la forêt à quelques mètres de là, mais il fessait plus froid. Le tableau qu'elle avait quitté précédemment s'élevait de nouveau et plus elle glissait dans le tube plus la fraîcheur diminuait. Mais il manquait une chose à ce ravissant paysage, en tendant l'oreille elle remarqua ni clapotis, ni oiseaux, aucune âme qui vive. Serait-elle seule ? Oui seule encore une fois, une profonde tristesse lui serra le coeur, personne ne l'attendait dans ce Paradis. C'est alors qu'elle entendit une voix familière lui souffler à quel point elle lui avait manqué.

Par une force incontrôlable elle se sentis attiré par la cahute, attentive elle y pénétra avec vigilance, à ça plus grande surprise, il fessait noir, à l'aveuglette elle arpenta de ses mains la petite pièce, croisant quelques meubles, comme une table accompagnée de 3 chaises, une armoire et au milieu un poêle. Au détour d'un crochet elle attrapa une lampe halogène. La lumière bleutée éblouie un instant notre espionne qui, une fois habituée, découvrir à ça plus grande stupeur, une tapisserie de photos. La majeure partie étant des souvenirs passés parfois très anciens ne concernant que son passé, les autres fessait références à des faits inexistants, futurs ! Ce qui l'a marqua le plus s'étaient les sourires, la joie de vivre de ces clichés, elle fut transportée de bonheur en les parcourant du regard. RedRorch pris conscience que sa vie n'était pas finie qu'il lui restait pleins de choses à vivre, à accomplir, qu'on l'attendait ailleurs. Réconforté par cette idée elle se dirigea vers la seule fenêtre de la pièce à vivre et ouvrir ce qui s'apparentait à des volets. Le silence régnait toujours, mais la sérénité régnait encore et peut-être même encore plus fort. Prise d'une envie subite et profonde de dormir elle se retourna et se dirigea vers la couchette au fond de la pièce. A peine allonger que ses yeux lui jouaient déjà des tours, impossible de les maintenir ouvert. Sur le point de rejoindre les bras de Morphée elle ré-entendu cette voix chaleureuse qui lui chatouillait curiosité. En paix avec elle-même elle laissa le noir l'engloutir.

Engourdit par son état végétatif de 18 heures, elle ne réussit à ne bouger que ses doigts autour de ceux de Dranor, enfin elle espérait que ce soit lui, car elle ne sentit que du métal. Puis finalement elle parvint à ouvrir ses prunelles rougeoyantes, elle perçut d'abord le plafond métallique de la chambre, tournant légèrement la tête elle croisa enfin le visage de son partenaire. Il semblait fatigué mais heureux, elle s'empressa de lui sourire et tenta de prononcer quelques mots mais impossible sa gorge était trop sèche alors lui sauta au coup, non cette fois pour le tuer, mais pour le sentir contre elle. Ses bras se refermèrent dans la nuque du Capitaine et elle le serra de toutes ses maigres forces. Elle ne sentit pas tout de suite un geste de la part de Dranor qui semblait encore perplexe, mais il finit par poser ses mains sur son frêle corps qui tremblait d'émotion, il devait surement discerner les larmes qui coulaient dans son cou à présent. La voix rauque elle réussit à prononcer quelques mots.

« Dranor... Je suis... si heureuse... je pensais...que... que tu ... m'avais oublié...Ooohh !!!... Dranor... tu m'as...encore sauver ...merci...merci...merci....... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 578
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-   Jeu 18 Oct 2012 - 13:27

Alors que Romy bougeait ses doigts sur là main cybernétique du capitaine, celui ci laissât échapper de sa bouche un long soupir de soulagement, le contrebandier regardât la jeune femme blonde s’éveiller doucement. Il avait craint le pire, la retrouver pour la perdre de nouveau ? Cela avait été hors de questions ! Mais le doute et le questionnement le hantait. Que s’était il passé ? Ou avait elle pu disparaître ? Et surtout pourquoi était elle dans un état si grand état de fatigue et de malnutrition ?
Se questionnant, Dranor la regardait toujours sans rien dire. Son réveil était laborieux, enfin dans un sens cela n'avait rien d’étonnant elle avait été gravement blessée et avait passé les 18 dernières heures dans une cuve de kolto. Il était certain que l'ont pouvait rêver mieux comme façons de passer sa journée, cependant les choses avaient prit la tournure qu'elle devaient prendre et le capitaine devait ses féliciter d'une part d'avoir retrouvé Romy, et d'une autre part qu'elle soit en vie.
Celle ci tournât lentement la tête vers lui, ouvrant ses yeux et lui souriant doucement , elle essayât de parler mais rien ne sortit, elle devait être encore un peu faible pour ça se dit il.
''Calme toi, tu as été gravement blessée. Laisse toi le temps de te remettre sur pieds...''
Mais la jeune femme au regard rougeoyant était têtue et obstinée, malgré le peu de force qu'elle avait, elle se saisit de la nuque de son ancien partenaire et l’attirât à elle, enfouissant son visage dans son cou. Le contrebandier lui rendit son étreinte, la serrant contre lui, sentant son corps de petite souris trembler d’émotion sous ses doigts. Elle pleurait en silence, Dranor sentait ses larmes chaudes couler dans son cou alors qu'elle lui glissât ces quelques mots au creux de son oreille :
''Dranor... Je suis... si heureuse... je pensais...que... que tu ... m'avais oublié...Ooohh !!!... Dranor... tu m'as...encore sauver ...merci...merci...merci.......''
Le jeune homme la cala doucement contre lui, caressant son dos de sa main rescapé du carnage de coruscant, puis d'une voix douce et chaleureuse il lui adressât ces quelques paroles :
''Je ne t'ai pas oublié, je te pensais morte... ou je ne sais quoi encore... Tu m'as tellement manqué...''
Dranor la serrât de plus belle contre lui, cette fois ci, il n'avait pas l'intention de la laisser s’échapper si facilement. Il ne laisserait pas son petit trésor s'envoler une nouvelle fois, hors de questions !
Tout deux restèrent un moment silencieux, comme pour se remémorer le passé, un passé chargé d'amour et de complicité, mais leur histoire avait été si courte, courte mais emprunte d'une véritable folie furieuse, telle une tornade de sentiments qui avait balayé leur être comme le souffle d'un brasier.
Le jeune homme qui quand à lui, par le passé, n'aimait pas avouer ses sentiments par peur de faiblesse, se laissait à présent aller, berçant la jeune femme dans ses bras. Le contrebandier se sentait bien, il avait retrouvé celle qui comptait le plus pour lui, son amour, son trésor, sa moitié. Posant ses lèvres chaudes contre le siennes, il l’embrassât doucement, tendrement, lui envoyant tout son amour qu'il avait refoulé et enfoui au plus profond de lui pendant tout ces mois, puis dans un geste lent il vint enlever son haut, soulevât la couette en duvet et s’installât à ses cotés, la serrant dans ses bras peau contre peau. Romy semblait exténuée, Dranor l'avait bien comprit, il resterait là, à ses coté le temps qu'elle soit de nouveau sur pieds. Le vaisseau etait dans un endroit ou personne ne viendrait fouiner, il voulut donc la rassurer avec quelques mots, presque un murmure :
''Tu vas voir, tout ira bien, je vais rester avec toi et tu vas te reposer un peu, tu en as besoin. Quand ça ira mieux je te ferais un ptit truc à manger, d'accord ma belle ?''
Dranor lui sourit tendrement, il voulait prendre soins d'elle, après tout c’était le moins qu'il pouvait faire... Passant sa main dans ses cheveux blonds, le visage de la jeune femme posé contre son muscle pectoral alors que les lèvres du jeune homme vinrent se poser en silence sur le front de sa compagne.
''Toi et moi on à tellement de choses à se dire....mais nous verrons cela quand tu sera reposée et en pleine forme...''
La jeune femme exténuée opinât lentement de la tète, elle avait encore besoin de se reposer mais le capitaine resterait là près d'elle, le temps qu'il faudrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 275
Âge du perso : 32 ans
Race : Humaine
Binôme : Dranor Darinson
Randall Mac Allistair *
Radamanthe*
Ress Laz'ziark*
Travis Torn*
Korgan Kessel*
Haldäan Ciryindar

Feuille de personnage
Activité actuelle: joue sur 2 tableaux
HP:
72/72  (72/72)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-   Jeu 18 Oct 2012 - 17:23

Le corps de Romy recommençait à vibrer de passion, le contact de Dranor lui avait terriblement manqué, sa tendresse, ses paroles amoureuses. Elle aimait tout en cet homme qui pouvait paraître si austère, froid ou déranger. Elle devait reconnaître que c'était en partie ce qui l'avait attiré vers lui, son côté mauvais garçon balafré par la vie. Cette simple main passée délicatement sur son dos amaigri la ramenait à la vie, ses paroles lui rappelèrent la dure vérité. Elle morte ? Oui en partie, mais grâce à lui elle avait survécu, son coeur avait continué, lutter pour ne pas succomber et s'éteindre à jamais. L'étreinte se fit plus profonde comme s'il tentait de la faire pénétrer en lui pour que plus jamais elle ne parte, machinalement elle l'agrippa encore plus voulant sentit son odeur, son torse se soulever, l'entendre respirer. Non elle ne rêvait plus, il était bien là en chair et en os !

Le temps se figea, cet amour naissant refoulé pendant ces mois de solitude, s'exprimait en un enlacement sincère, complice et nécessaire. Les entrailles soignés de Rom se réveillèrent de leur assoupissement de nouveaux les papillons se baladaient, adieux sombre cachot bienvenue lumière de ma liberté.

Comme un père avec son enfant, Dranor pris un mouvement de bascule, RedRorch crut retourner en enfance quand sa mère la berçait pour la calmer et malgré les années ce truc marchait encore. Dans un état de bien-être total elle se laissait aller, son corps fragile n'était plus que celui d'une marionnette démantibulée. Avec un naturel désarment il vint l'embrasser tendrement sans folie ni sauvagerie, un baiser qui aurait pût être un parmi tant d'autres, mais au contraire il était juste le meilleur de tous. Dedans était mélangé chagrin, joie, frustration, sensualité, abandon et amour, celui que seuls les vrais moitiés savent échanger et dont on oublie jamais la saveur. Dranor s'installa à ses côtés sous la couette, torse nu, elle se cala contre lui ne souhaitant qu'une chose, sentir sa peau contre la sienne, celle qui avait un petit goût salé auparavant. Elle posa une main sur le torse de son partenaire afin de pouvoir le parcourir d'un doigt et l'autre un peu plus haut. Ses yeux se fermèrent tous seuls la fatigue la gagnait de nouveau, mais elle savait que cette fois elle se réveillerait à côté de lui, dans ce vaisseau, loin de tous ennuis. Acquiesçant légèrement de la tête pour répondre aux mots rassurant du capitaine qui semblait également très heureux et serein de la revoir, elle se laissait bercer par le son rythmé du coeur de Dranor qui lui caressait la tête et l'embrassait sur le front comme il l'avait déjà fait pendant ces moments de tendresses.

La jeune femme se réveilla en sursaut, des gouttes perlaient sur son front, elle se retourna rapidement vers Dranor, il lui fallut un peu de temps pour rassembler ses souvenirs puis elle fut rassurée de voir qu'il dormait toujours. La fatigue se lisait sur son visage marqué par de nouvelles cicatrices. Mon dieu que lui était-il arrivé ? Elle n'avait pas été la seule à souffrir durant ces longs moins. Puis son attention se reporta sur son rêve, mais avait-elle réellement imaginé toutes ces scènes ? Elle aurait bien voulu, Cyb' lui avait joué un sale tour et il le paierait de sa vie elle le promettait. Ses yeux s'égarèrent dans la chambre, rien n'avait bougé, néanmoins elle se souvenait de la première fois qu'elle y avait mis les pieds, les posters accrochés, les souvenirs d'un peu partout et surtout le désordre ambiant. Mais tout ça avait changé et tout ça pour elle !

Posant un pied sur le métal froid elle attrapa le T-shirt que portait Dranor avant de s'endormir, l'enfila et se dirigea vers la sortie. Appuyant sur le bouton elle jeta un dernier regard vers son prince et sorti. Elle se dirigea d'abord vers l'infirmerie, en pénétrant dedans elle remarqua les quelques traces de sangs qui restaient, puis passant la tête, la cuve et par terre, au pied d'une couchette des vêtements ensanglantés. Elle les récupéra et se dirigea vers sa vrai destination la salle de bain, allumant l'eau chaude elle se remémora où se trouvait les serviettes et autres petits ustensiles pratiques comme le savon. Après avoir tâté l'eau elle entra dans la douche. Finie elle ré-enfila le t-shirt et ses sous-vêtements en décida qu'il était temps de manger un morceau...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 578
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-   Ven 19 Oct 2012 - 12:06

Le sommeil du contrebandier fut calme, il dormit dans les bras de sa compagne, leur poitrine nues, peau contre peau, presque brûlante. Mais lorsqu'il se réveillât, passant sa mains dans ses cheveux hirsutes et noir de jais, il regardant l'endroit ou se trouvait auparavant la jeune femme, la place était froide, ne restant plus qu'une vague trace d'elle dans un reliquat de draps fripés. Se frottant le visage de sa main gauche cybernétique, le capitaine tentait tant bien que mal de se réveiller, de se sortir de son sommeil qui lui semblait avoir été d'une profondeur abyssale. Il avait rarement aussi bien dormit mais commençait à se demander ou été passé Romy. Croisant ses avant bras sous sa tète, son oreiller bien calé derrière sa nuque, le capitaine émergeait lentement, regardant le plafond en acier bleuté de sa cabine personnelle, tentant de remettre les chose dans l'ordre et surtout dans leur contexte. Le bruit de l'eau parcourant une canalisation attirât son attention, le capitaine en conclue qu'elle avait dû aller prendre une bonne douche, il restât donc allongé, repensant à tout ce qui s’était passé la veille. Dans un long soupir il repensait à la cargaison, à défaut d'avoir perdu ses équipiers, quoi qu'en y repensant le contrebandier s'en contrefichait pas mal...il avait pu sauver le conteneur, ce qui signifiait qu'il y avait encore de l'argent au bout de ce fiasco de mission. Il pourrait peut être le partager avec Romy. Romy ? Au fait qu'est-ce qu'elle avait bien pu faire ici ? Jouer la mercenaire ce n’était pas trop son fort, bien qu'elle avait démontre de qualités que le jeune capitaine n'avait jamais soupçonné...

L' eau de la douche s’arrêtât alors que Dranor était toujours perdu dans ses pensées, de toutes manières il tirerait tout cela au clair bien vite, tout les deux avaient sûrement beaucoup de choses à partager ensemble, et de la façons que cela s’annonçait, tout ça n'avait pas l'air d'une partie de plaisir...il avaient l'air d'en avoir baves tout les deux...enfin !

Le capitaine soulevât la couette en duvet, et s’asseyant sur le bord du lit, posant ses pieds nu sur le tapis disposé en dessous du lit. Le jeune homme se massât la nuque de sa main en acier et se levât, cherchant sa chemise, que bien évidement il ne trouvât, pas puisque la jeune Romy s'en était déjà parée depuis quelque temps. Entendant quelques pas feutrés se diriger dans la cuisine, le capitaine décidât finalement de se lever, ne portant que son pantalon, torse nu, il rejoint la jeune femme qui portait des sous vêtements et ça chemise, elle était en quête de nourriture. Comme toujours dans la cuisine du cargo XS être « en quête » de nourriture prenait tout son sens. Il n'y avait pas grand choses à manger, Dranor avait peut être enlevé ses posters, rangé et même jeté ses holovidéos douteuses de son cargo, mais pour ce qui était de la cuisine ce n’était toujours pas de la gastronomie tout droit sortit d'un hôtel restaurant 5 étoiles.

Posant son épaules contre le sas de la porte de la cuisine et croisant les bras, le capitaine sourit.

''T'es toujours aussi sexy tu sais.... ''

la jeune femme se retournât vers le contrebandier qui lui adressa un clin d’œil cybernétique. Bon le bleu de son œil artificiel (qu'il avait fait changer après la rencontre avec Velvet) n’était pas exactement le même, mais il en était venu à l'oublier, la technologie faisait vraiment des miracles parfois. Enfin pour peu que l'on ai l'argent pour voir les miracles se produire...Il rajoutât :

''Si tu cherche à manger...hmm doit bien y avoir un truc lyophilisé dans le troisième tiroir.''

D'un coup d’épaule il se décolla de la cloison, se dirigeant vers la jeune femme qui à présent se trouvait de l'autre coté de l’îlot central du bar.

''Comme tu pourras le constater...certaines choses changent...''

Il posât sa main en alliages d'acier, sur celle de Romy.

''D'autres non...''

Puis, il vient effleurer légèrement ses lèvres des sienne, par dessus le petit comptoir et l’embrassant doucement. Au bout de ces quelques seconde d'un baiser plein de ressentit, le jeune homme reprit la parole, se rappelant d'une chose qu'il avait depuis bien longtemps oublié dans la cale de son vaisseau.

''Tien j'y pense ! J'ai gardé toutes tes affaires....''

Il la regardât de ses yeux bleus, l'un original, l'autre non, quoi qu'en y pensait si, ses deux yeux étaient originaux, l'un au sens propre et l'autre au sens figuré.

''Je n'ai pas pu m'en débarrasser, saurait été comme si on se quittait une deuxième fois, alors j'ai tout gardé dans une caisse de plastacier dans la cale, tout y est...toutes tes tenues...y comprit cette jolie robe mauve que tu portait sur Naar Shaddaa...comment-aurais-je pu oublier cette dernière soirée....''

Le capitaine pensif la regardait, recouvrant toujours sa main dans la sienne, il n'espérait qu'une chose, qu'elle soit heureuse, pour être franc, il n'attendait que ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 275
Âge du perso : 32 ans
Race : Humaine
Binôme : Dranor Darinson
Randall Mac Allistair *
Radamanthe*
Ress Laz'ziark*
Travis Torn*
Korgan Kessel*
Haldäan Ciryindar

Feuille de personnage
Activité actuelle: joue sur 2 tableaux
HP:
72/72  (72/72)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-   Sam 20 Oct 2012 - 15:03

Romy baladait un peu partout son regard autant pour trouver de la nourriture que pour se remémorer les rares moments qu'elle avait passé dans ce vaisseau. Elle n'entendit pas Dranor arriver, mais senti ce regard bleu acier dans son dos.

''T'es toujours aussi sexy tu sais.... '' Pause ''Si tu cherches à manger...hmm doit bien y avoir un truc lyophilisé dans le troisième tiroir.''


La jeune femme se retournât vers le contrebandier qui lui adressa un clin d'oeil cybernétique, elle lui sourit avec malice et le déshabilla du regard.

« T'es pas non plus.... » Pause « Merci pour le renseignement. »

Elle contourna l'îlot central et se dirigea vers le tiroir en question. Après avoir tiré sur la poignée trois sachets lui fessaient face, ayant trop faim elle prit le premier qui semblait être un repas complet. Elle plaça sa nourriture lyophilisée dans ce ressemblait à un micro-onde puis le mis en marche. Elle se tourna de moitié, posant une main près de l'appareil et l'autre sur l'îlot, tout souriant à Dranor.

''Comme tu pourras le constater... »

Rom écouta son interlocuteur en observant sa mixture cuire. Lorsque celui posa sa main en acier sur la sienne, elle lui fit volte face.

« ....certaines choses changent...''

Ce contact n'était pas habituel, il ne lui fessait pas peur, ne l'a dérangeaitpas, elle fut juste surprise ne s'y attendant pas. Sa voix chaude continua.

''D'autres non...''

Puis, il vient effleurer légèrement ses lèvres des siennes, par dessus le petit comptoir et l'embrassant doucement. Elle tressaillit légèrement à chacun de ces contacts ses sens s'éveillaient de nouveaux. Il lui avait tellement manqué, elle devait le reconnaitre que si son séjour avait continué elle n'aurait peut-être pas réussi à tenir. Au bout de ces quelques secondes le jeune homme reprit la parole.

''Tien j'y pense ! J'ai gardé toutes tes affaires....''

Il la regardât de ses yeux bleus, elle senti la tristesse qu'évoquait ce souvenir. Elle se souvient à son tour qu'il avait déjà connu une histoire amoureuse qui avait mal tournée, *Il avait dû aussi faire des cartons. Mon Dieu ! Cela à dû lui rappeler des souvenirs difficiles ! Quelle incapable je suis !* A l'évocation de la robe mauve, elle réalisa enfin tout ce qui s'était passé, le temps de figea, en soi cette robe n'avait rien de particulier, mais elle fessait remonter tant de pensées. Elle détourna son regard du sien, baissa la tête et observa la main cybernétique.

RedRorch caressa de ses doigts fins chacun de ceux du Capitaine avec la douceur qu'elle aurait donnée à une vraie main. Puis d'un mouvement uniforme ils les mirent face à face et elle glissa ses annulaires entre ceux de son partenaire. Une larme ruissela le long de sa joue cachée, par ses cheveux masquant son visage, et vint mourir sur leurs membres entrelacés. Elle serra ses doigts autour de l'alliage comme s'il était la seule chose qui pouvait la retenir, et déposa un baiser sur ce membre artificiel. Elle sentit un annulaire se glisser sous son menton et l'attirer vers cette bouche qui la ramenait à la vie. Après un tendre baiser, la jeune femme souffla.

« Je suis tellement désolée de ne pas avoir été là ! Tu as surement dû souffrir et avoir besoin de moi... Et je n'étais pas là... Je suis tellement désolée... J'ai failli»

L'espionne vint se blottir dans ses grands bras, pendant un moment qui semblait être des heures. Calmée elle se décolla de son compagnon lui déposa un baiser sur la joue et récupéra sa nourriture prête à être déguster. Elle alla s'installer à la table et attendit que Dranor s'installe en face d'elle. Voulant chasser les mauvaises pensées de son esprit elle prit la parole.

« Je sais qu'on a pas mal de choses à ce dire alors je t'en pris commence... » Elle sourit aussi paisiblement qu'elle pouvait, car au fond elle, elle bouillait, savoir ce qui s'était passé qui lui avait fait ça ? Entre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 578
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-   Mer 24 Oct 2012 - 9:38

La jeune femme semblait prendre toute la faute sur ses épaules, mais il n'en était rien, le contrebandier ne savait que trop bien ce qu'étaient les aléas de la vie. Ils s'étaient autrefois aimés, presque le temps d'un battement de cils. Mais, même si leur relation avait été si courte, ils savaient tout les deux une chose, il étaient fait pour être ensemble, en tout cas dans l'esprit de Dranor, c'était indéniable et la jeune femme semblait ressentir exactement la même chose. C'était ce que l'on pouvait peut etre qualifier d'alchimie ? Le jeune contreba dier ne savait pas, tout ce qu'il savait, c'était que la flamme dans son cœur, cette flamme qui semblait étouffée voir éteinte, s'était remise à brûler comme jamais. Il était sur d'une chose, il ne voulait pas gâcher leur deuxième chance. Alors qu'ils étaient dans les bras l'un de l'autre, collés, presque même fondu en un seul être, le capitaine se décidat à la rassurer:
''Écoute Rom' , dans ma tête tout était clair, tu ne m'as jamais abandonnée. Mais au fil du temps, j'ai appris à vivre avec ma peine. Là, je t'ai retrouvé et j'espère bien reprendre ou on s'était arrêté.... enfin nous parlerons de tout ça plus tard...!''
Souriant alors qu'elle lui déposait un tendre baisers sur la joue, tout deux vinrent s'assoir l'un en face de l'autre, la jeune femme commençant à manger son plat avec avidité, questionnant le capitaine sur ce qui avait bien pu lui arriver durant les derniers mois. Il était légitime qu'elle se pose quelques questions. Lorsque que l'on quittait un homme qui physiquement était presque parfait, bon pas tout à fait parfait, mais cependant il était plus proche de la perfection que de l'imperfection! On était en droit de se poser certaines questions et dranor trouvait cela tout à fait légitime, de toutes facons lui aussi à son tour viendrait lui poser la même question.
Le jeune contrebandier inspiratât lentement, tout en tapotant machinalement le dessus de la table de sa main cybernétique, procurant un certain tintement métallique pas désagréable, juste dérangeant. Par quoi commencer? Il n'en savait trop rien. Sa raison lui aurait dit de commencer par le début...
" Et bien....commençons par le début.....''
Lui dit il, un fin sourire accroché aux lèvres, ce sourire là elle ne l'avait sans aucuns doutes sûrement pas oublié.
''Et bien quand tu es partie pour ta mission, j'ai fait de même, sauf que rien ne s'est passé comme prévu..."
Le jeune homme fit une légère pause et allat se servir un whisky comme il en avait si souvent l'habitude, cette boisson, à l'instar du carburant riche en métal liquide de son vaisseau, le whisky c'était son carburant à lui et là, à cet instant, il avait vraiment besoin d'un petit remontant.
''J'ai réussi à livrer le colis, mais mon vaisseau à été gravement touché, j'ai faillit y passer. Je n'avais plus assez d'argent pour payer les réparations, j'ai donc emprunté à mon boss.''
Dranor fit tourner silencieusement le liquide marron clair quelques seconde dans son verre et continuat doucement son récit:
''J'ai fais réparer mon vaisseau et j'ai bossé d'arrache pied jusqu'à avoir la somme.''
Il fit une légère pause buvant une gorgée d'alcool, regardant un peu la jeune femme blonde de ses yeux dépareillés puis continua son récit.
''J'ai décidé d'envoyer l'argent à ma famille restée sur Tatooine, oui...je sais pas ce qui m'a pris... je me suis peut être dis que si ce n'était pas maintenant, je n'arriverais jamais à le faire....je n'en sais rien. Finalement, mon échéance est arrivé à son terme, mon boss à envoyé des chasseurs de prime après moi. Il m'ont retrouvé sur Coruscant ou il m'ont fait sauter la main et arraché l'œil avec un couteau. Je pensais que j'était cuit, il voulaient me tuer parce qu'ils avaient réussi à récupérer mon vaisseau.''
Dranor soupirant un instant, regardat Romy et ses yeux au reflet rougeoyant, lui racontant ensuite comment il avait été sauvé par Velvet, la guerrière au sabre rouge, comment son ami le doc lui avait greffé les nouvelles parties de son corps. Comment ils étaient finalement partit ensemble tout les deux, nouant une belle et solide amitié autour de packs de bières et de cartes à jouer. Ha Velvet.... la jeune femme au teint verdâtre lui manquait cruellement, elle etait peut etre sa seule amie, mais il ne désespérait pas de la revoir, il avait apprit une chose au court de ses annees de baroudeur, la galaxie n'était pas si grande que ça, elle était même ridiculement petite...
Il la regardat une nouvelle fois après avoir finit de vider son verre d'alcool et ajoutant également:
"Et c'est à bord du vaisseau que Velvet avait réquisitionné qu'elle et moi avons été récupérer mon vaisseau...avec...pertes et fracas....enfin..... pas pour nous...''
Dranor sourit finalement à la jeune femme qui écoutait toujours, mangeant son repas.
''Je sais que ça fait beaucoup à assimiler en une fois, mais j'ai préféré homettre des détails pour faire dans l'essentiel. Mais assez parlé de moi ma belle et jolie blonde, dis moi, toi, qu'a t'il bien pu arriver...?''

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 275
Âge du perso : 32 ans
Race : Humaine
Binôme : Dranor Darinson
Randall Mac Allistair *
Radamanthe*
Ress Laz'ziark*
Travis Torn*
Korgan Kessel*
Haldäan Ciryindar

Feuille de personnage
Activité actuelle: joue sur 2 tableaux
HP:
72/72  (72/72)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-   Mer 24 Oct 2012 - 20:50

Romy sentit que Dranor n'était pas très à l'aise, se rappeller de ces moments difficiles devaient encore le peiné. Certes elle n'avait pas vécu si longtemps que ça avec lui, mais elle avait pu rapidement deviner qu'il était assez fier de son corps. Et pour l'avoir parcouru elle se souvenait qu'il était fort intéressant ! Certes elle fut surprise de voir cette main métallique et cet oeil neufs, mais il était toujours lui, le Capitaine qu'elle avait rencontré dans cette cantina brumeuse sur une planète aride. Elle l'avait retrouvé après six mois aussi dangereux et laborieux pour eux deux.

Rom en était convaincu ils étaient fait l'un pour l'autre, son corps se réchauffait quand il était à côté d'elle, son coeur battait fort quand ils étaient dans la même pièce, il ne l'avait jamais quitté quand elle était enfermée. Elle écoutait attentivement ce récit, elle observait attentivement Dranor, qui n'avait pas perdu ses habitudes. D'abord, ce petit sourire, elle était bien loin de l'avoir oublié il lui rappelait beaucoup de choses, des choses pas forcément désagréable d'ailleurs. Puis le whisky, son yoga personnelle, son carburant. S'il avait quelque chose de dérangeant, perturbant, embêtant à raconter il s'en servait toujours un verre, comme pour se donner du courage. Elle n'était pas vraiment pour ce petit rituel, mais chacun à ses préférences, ses vices et comme elle tenait à lui plus que tout elle le tolérait.

RedRorch ne le quittait jamais du regard, plongeant le sien rougeoyant dans ce bleu désaccordé. Elle bouillonnait intérieurement, qui que soit ce boss s'il croise sa route elle le massacre sans autres formes de procès. Quant à Velvet elle espérait pouvoir la croiser un jour projet pour la remercier, elle avait porté secours à ce qui lui semblait être un inconnu, sans son intervention, la dépouille du Capitaine serait actuellement exposer ou donner en pâture à un quelconque monstre de cet enflure de Boss. Elle rendit un sourire qui ressemblait plus à une grimace vu qu'elle avait la bouche pleine mais l'intention était là.

''Je sais que ça fait beaucoup à assimiler en une fois, mais j'ai préféré omettre des détails pour faire dans l'essentiel. Mais assez parlé de moi ma belle et jolie blonde, dis moi, toi, qu'a t'il bien pu arriver...?''

La jeune femme prit son temps pour avaler sa bouchée comme pour réfléchir par où commencer ou bien se remémorer son calvaire à moins que sa soit pour rassembler son courage ? Elle rompue le contact visuel pour se concentrer sur son sachet, puis après une forte inspiration, elle releva la tête, dans son regard on pouvait lire la détermination et le refus de lâcher prise. Elle sourit légèrement.

"Moi ? Au mais rien du tout... ? En fait j'étais en vacances ! ..." ria légèrement pour détendre l'atmosphère un peu lourde installée, depuis le récit de Dranor. Puis repris la parole d'un ton sérieux. « Je suis donc partie pour les coordonnées qui m'on été transmise pensant que j'allais sauver une amie, mais en réalité... Je me suis fait avoir... Lâchement d'ailleurs... Au lieu du rendez-vous m'attendait une horde de mercenaires. » Elle avala une nouvelle bouchée gardant ses yeux plantés dans ceux de son interlocuteur. « Ils me conduisirent auprès d'un vieil ami commun qui eu l'amabilité de m'héberger... J'ai pris du même coup que celle que je considérais être une amie m'avait en fait trahit et qu'elle n'était donc pas du tout prisonnière. » Sur ce elle finit la dernière miette de son plat, écarta l'assiette devant elle et posa ses coudes sur la table. Son visage était à quelques centimètres de celui de son partenaire. Ses pupilles rougeoyantes avaient carrément viré au brasier, elle rageait rien qu'à y repenser.

« Après m'avoir affaibli il m'obligea à lui rendre des services... Ce robot est incontrôlable si je le croise... Je te jure... Que... Que tous les mercenaires de l'univers ne seront pas assez pour le sauver... »

Elle narra ses six mois d'alternances entre les missions, qu'elle fessait à contre coeur car il s'agissait surtout d'espionnage et parfois au meurtre, et aux différentes tortures que ce soit psychologique ou bien physique. Elle ne rentra pas dans les détails bien entendu cela était déjà assez éprouvant.

« Et puis cette histoire de cargaison devait être la dernière... Après il m'avait promis de me relâcher... Dranor... » Elle fit une courte pause, des sanglots commençaient à mouiller ses prunelles. « ... J'aurais aimé être plus forte... Pouvoir m'enfuir, mais.... Il avait quelque chose qui... Enfin... Il m'a montré une photo de... Toi... Et m'a fait comprendre que je ne lui obéissais pas il te tuerait... Je suis désolée... Je voulais te protéger... » Ses dernières paroles furent étouffés par le chagrin, elle pleurait de nouveau, avait-elle jamais pleuré autant ? Elle glissa ses doigts dans ceux métallique de Dranor et sera de nouveau aussi fort que possible. Ces mois de captivités l'avait amaigri elle s'en rendait compte par rapport à la taille des annulaires de son compagnon. Et dans un souffle semblable à un cri de désespoir et de délivrance. « ... Je t'aime tant... »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 578
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-   Sam 27 Oct 2012 - 13:47

Le jeune homme assis en face de son ancienne compagne écoutait sans dire un mot. Son récit n’était pas moins pire que ce qu'il avait lui même vécut. Ils avaient tout deux souffert énormément, mais d'une façon bien différente. Dranor regardait Romy, ses yeux à la petite lueur rouge devenaient de plus plus larmoyant au fur et à mesure que son récit avançait. Alors que le jeune homme la regardait toujours silencieusement, sa voix également se fit légèrement tremblante, comme une complainte.

Dranor ne pouvait plus supporter cette vision, a présent, la jeune femme fondit en larme tout en lui prenant cette main en acier, qui fût la sienne il y'a quelques mois. Il ne pouvait pas sentir le contact des fins doigts de la petite blonde entrelacés avec les siens, mais une chose était sur, elle avait souffert bien autant que lui, autant dans sa chair que dans son âme. Pleurant à chaudes larmes, il vient la prendre dans ses bras entendant un retentissant « je t'aime tant » de sa part. Venant caresser le contour du visage en pleurs de Red de sa main droite, il vint chasser ses larmes d'un lent geste du pouce, la regardant, puis dans un murmure, il lui susurra quelques mots pour la consoler et la rassurer.

''Romy....calme toi. Tout es finit, je suis la pour toi, tout va s'arranger...tu n'as plus besoin d'avoir peur, je suis la, avec toi....Moi aussi je t'aime, je t'aime comme un dingue....comme un dingue.... ''

A ces derniers mots semblant mourir entre ses lèvres, lèvres chaudes que le jeune homme vint poser contre celles de sa compagne dans un baiser passionnel, et attendu.

Pour l'aimer, il l'aimait, totalement, tout son être semblait de nouveau en ébullition au contact de la peau de la jeune femme. Même si elle avait perdu du poids, que ses traits étaient tirés, elle n'en était pas moins celle qu'il avait aimé avec force et passion il y'avait plus de six mois.

Le corps du jeune contrebandier s’enflammât comme par le passé, venant chasser d'un vif geste de la main, les couverts et la vaisselle sur la table, tombant dans un fracas sonore alors qu'il vint allonger la jeune femme sur le dessus de la table.Son cœur semblait battre aussi fort que le sien dans sa poitrine, la main du capitaine était tremblante, semblant redécouvrir le corps de la jeune femme alors que de ses doigts il caressait sa peau chaude et lisse.Entrelaçant les doigts de sa main droite dans les cheveux blond de la jeune femme, dans sa nuque, Dranor vint lui chuchoter une nouvelle fois quelques mots doux, et aguicheur. Il voulait sentir son corps contre le sien, sentir une nouvelle fois sa chaleur, ne faire qu'un avec son ancienne compagne, que tout soit de nouveau comme avant.

D'un geste expert, les habits qui recouvraient légèrement le corps de la jeune femme au regard rougeoyant, se retrouvèrent à terre. Le torse de l'homme, brûlant de désir, collé contre la poitrine rebondie de sa jeune partenaire, il massait amoureusement sa nuque, caressant ses cheveux blond, dévorant littéralement ses lèvres des siennes, la petite flamme qui restait de leur amour éphémère, avait a présent embrasé la grange, d'ailleurs, on aurait pu dire à les voir ainsi, l'un contre l'autre leurs corps s'entrechoquant, que le village aussi allait brûler également sous la chaleur et la passion de l'amour qui les habitaient.Ne faisant plus qu'un avec elle, le corps meurtri du jeune homme se recouvrait peu à peu d'une fine pellicule de sueur, preuve du désir et de l'amour qu'il vouait à sa compagne. Ses lèvres dévoraient sa poitrine, le creux de son cou, revenant jusque derrière son oreille où, le capitaine pouvait sentir son odeur, son parfum si doux qu'il avait aimé dès le début. Il passait son visage dans sa chevelure, perdant l'esprit l'espace d'un instant à ce contact soyeux, submergé par un flux d’émotions revenant de si loin.

Leur corps étendu sur la table de la cuisine, dansant au rythme de leur propre musique, ne trouvât pas d’équivalent avec ce qu'ils avaient vécu par le passé. Leur retrouvailles fût, torride, charnelle, presque bestiale. Le jeune couple fondu en un seul, ne faisait plus que laisser libre cour à leur désir, leur passion et leur amour. Ce ne fut que deux simples mots du capitaine qui vinrent troubler leur étreinte finissante, deux simples mots qui résumaient si bien ce qu'il pouvait ressentir pour elle. Dans un souffle mourant de plaisir, il vint approcher ses lèvres de son oreille et lui dit simplement, avec tout ce qu'il pouvait ressentir :

''Je t'aime....''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 275
Âge du perso : 32 ans
Race : Humaine
Binôme : Dranor Darinson
Randall Mac Allistair *
Radamanthe*
Ress Laz'ziark*
Travis Torn*
Korgan Kessel*
Haldäan Ciryindar

Feuille de personnage
Activité actuelle: joue sur 2 tableaux
HP:
72/72  (72/72)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-   Mar 6 Nov 2012 - 18:54

Ces mots retentirent dans sa tête comme un écho insupporte et tellement désiré, depuis que Romy était partie elle ne souhaitait qu'une chose les entendre, et encore les entendre infiniment et à jamais. Son corps brûlait lentement d'un feu étouffé dont la braise rougeoyait de nouveau. Le baiser tendrement déposé se fondit en elle, comme une allumette dont la flamme vient chatouiller l'écorce de la bûche et embrase le bois.

Une passion animale enflamma tout son corps, Rom était prise une nouvelle fois d'une soif sans fin, son être réclamait le contact de la peau Dranor. Elle sentit un frisson la parcourir quand les mains de son compagnon glissèrent sur ses cuisses afin de la soulever et de l'allonger sur la table. Elle fit glisser ses mains sur les pectoraux de son partenaire, son coeur battait la chamade, son rythme cardiaque s'emballait, sa poitrine peu couverte effleurait la peau du torse nu de Dranor. Les mains de son sauveur redécouvrant son corps amaigri avec douceur ou entremêlé dans ses cheveux la faisait frissonner. Elle sourit aux mots coquins et séducteurs glisser dans son oreille, Il n'avait donc pas changé, cela dit ces aveux la stimulaient toujours autant.

RedRorch se retrouva très vite à nu, autant au propre qu'au figurer, le feu qui brûlait ses entrailles étaient à présent une forêt entière prise dans la tourmente d'un bûcher ardent. Cependant, dans cette tempête incandescente elle ne fut pas la seule à tout perdre. Le Capitaine paraissait avoir perdu habit et raison, mais pas la douceur et la tendresse d'autre fois. Elle glissait, par intermittence, ses doigts fins dans ces cheveux noirs, massait ce dos musclé, embrassait ces lèvres pleines de vie et luttait pour ne pas égarer totalement la raison. Car le feu qui animaient leurs deux corps, ne formant plus qu'un à présent, émettait tant de chaleur charnelle qu'à eux deux ils formaient une étoile solaire.

Son corps de poupée se cambrait, s'entrechoquait, se réchauffait au rythme d'une danse qu'eux seuls connaissaient. Red n'avait jamais connu telle valse, son partenaire la dévorait littéralement elle ne pouvait lutter ses forces étaient abordées à toute autre chose. Son coeur était sur le point d'explosé tellement le plaisir était grand et primaire. Des cales au poste de pilotages aucunes âmes ne vivaient, les couloirs plongés dans le noir étaient particulièrement froid et silencieux, seul la cuisine offrait de la lumière. Dans ce royaume de silence un cri résonna et mourut dans ses propres échos lorsque Dranor perdit la raison dans sa chevelure.

Alors que leurs retrouvailles bestialement torrides finissaient lentement et amoureusement Dranor prononça ces quelques mots à l'oreille de l'espionne qui sentit toute l'affection qu'il avait pour elle. « Je t'aime » Elle l'enlaça de ses bras le serrant contre elle le plus fort possible, ce moment sembla durée une éternité et plus encore, puis elle lâcha prise ce qui permis à son partenaire de se relever et elle put l'observer de son regard le plus doux. Elle lui sourit avec tendresse tout en masquant sa poitrine d'un bras et glissant une jambe sur le côté afin de masquer l'évidence de sa nudité. Elle savait que son corps n'était plus ce qu'il était et pour la première fois elle en avait honte. Sentant les yeux acier la scruter elle ne put s'empêcher.

« Que regardes- tu ? Un maigrichon vers de terre.... Plus très appétissant, hein ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 578
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-   Mer 7 Nov 2012 - 20:10

Leur ébats avaient été plus que torride. Leur corps nus se séparèrent après une dernière étreinte emprunte d'amour et de passion. Le jeune contrebandier se redressât, observant de ses yeux dépareillés le corps meurtri de sa jeune compagne. Celle ci, se cachât dans geste emplie de pudeur. De quoi pouvait elle honte? Son corps avait certes été blessé et meurtri par tout ces mois d'épreuves, mais alors que la voix de la jeune femme se fit entendre, presque dans un murmure, elle détournât le regard.

« Que regardes- tu ? Un maigrichon vers de terre.... Plus très appétissant, hein ? »

D'un léger geste, Dranor, vint tourner visage de Red vers lui. Plongeant son regard dans celui rougeoyant de la jeune femme et d'une voix douce, le jeune homme vint glisser cette douce mélodie de vérités à son oreille.

"Écoute...je vois la femme que j'ai aimé."

Il vint passer une nouvelle fois ses doigts dans la chevelure dorée de la jeune femme amaigrie, puis toujours en la regardant il rajoutât:

"La femme que j'ai aimé...et que j'aime toujours. Peu m'importe le reste..."

Le capitaine, était un homme tactile, quand il aimait quelqu'un, il ne pouvait s'empêcher de sentir la peau de l'autre sous sa main. Il descendit donc les doigts rescapés de sa main droite sur ses cotes puis sur son ventre, la caressant du bout des doigts. Mais une chose était vrais elle avait terriblement maigrit, sentant ses os sous les doigts de sa main droite.

"Je t'ai retrouvé et c'est tout ce qui m'importe Romy..."

Puis tendant une main il l'aidât à se relever, elle ne pouvait manifestement pas rester ad vitam eternam nu, bien que cela n'aurait en rien dérangé le jeune garnement de contrebandier! Il saisit donc sa main lui adressant un léger sourire.

"Viens ma jolie, on va chercher tes affaires, parce que si tu reste tout le temps nu, j'ai bien peur qu'a court terme on ne puisse rien faire de constructif!"

Le capitaine rit doucement, pas que ce plan lui déplaise, bien au contraire, mais dans la vie, on avait des règles auxquelles ont devait se plier. Remettant son pantalon, regardant la jeune femme enfiler son t-shirt (qui soit dit en passant était largement trop grand) avec toujours la même gêne. Il lui sourit doucement, après tout il devait lui laisser du temps, comme il avait souvent apprit dans sa vie, le temps efface beaucoup de choses...il serait patient, tout n'était qu'une question de temps, et puis, maintenant qu'il l'avait retrouvé, tout serait bien différent.

Le contrebandier accompagnât donc la jeune femme, main dans la main, sous le couverts de leurs pas feutrés sur le sol métallique. Le couple n'eut pas à faire beaucoup de chemin, la baie de chargement était situé derrière le deuxième sas sur leur droite. De sa main cybernétique le jeune homme allumât les lumières de la baie de cargaison, quelques néons grésillèrent et clignotèrent avant de s’éveiller mollement. La soute de chargement était remplie en grande partie de la cargaison que le couple s’était disputé, un énorme conteneur, remplis d’artefact inconnus, peut être trouveraient ils tout les deux quoi en faire, enfin pour l'instant, cela attendrait un peu. Tenant toujours la main de la jeune femme, le couple se dirigeât vers une grosse caisse en acier, d'environ un mètre de long, scellée d'un verrou biométrique. Lâchant la main de la jeune femme, il plaçât son œil restant devant le détecteur circulaire tout en actionnant un bouton sur le devant de la caisse. Un léger chuintement métallique se fit entendre alors que le loquet se déverrouillât. Le jeune homme sourit légèrement, que de souvenirs se découvrirent devant ses yeux. De sa main droite il vint caresser la robe mauve qu'il avait entreposés sur les autres affaires disposées dans la boite en acier sombre. Le passé resurgissant à nouveau devant ses yeux, alors que son fin sourire sur ses lèvres s'agrandit. Qu'il était loin ce temps il là. Tant de choses s’étaient passées, mais il n'arrivait pas à oublier cette belle soirée qu'ils avaient passé tout les deux sur Naar Shaadda. Et puis, comment aurait-il pu l'oublier  ?

Sa main vint se poser sur le dos de sa compagne, la rapprochant de la boite contenant tout ses effets personnels. Dranor espérait qu'elle soit heureuse de les retrouver, il les avait gardé par nostalgie, peut etre aussi également par espoir  ? Il n'en savait trop rien, le principale était qu'il les avait gardés.

Sous la robe mauve, se trouvait la petite boite en bois, sa vie comme lui avait dit un jour la jeune femme. Il la prit et lui tendit.

''J'ai espéré ce jour Romy, je l'ai tellement espéré qu'au bout d'un moment, je n'ai plus eu la force d'ouvrir cette boite...'' Mais je ne pouvais me résigner à m'en séparer, pour rien au monde je l'aurait fait. S'aurait été comme une trahison, comme si rien ne s’était passé...'
' Il la regardât, son œil bleu commençait à briller et s'emplir de larmes de tristesse? De chagrin? De joie? Ou peut être tout cela à la fois?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 275
Âge du perso : 32 ans
Race : Humaine
Binôme : Dranor Darinson
Randall Mac Allistair *
Radamanthe*
Ress Laz'ziark*
Travis Torn*
Korgan Kessel*
Haldäan Ciryindar

Feuille de personnage
Activité actuelle: joue sur 2 tableaux
HP:
72/72  (72/72)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-   Jeu 8 Nov 2012 - 15:14

Romy sentit les doigts de Dranor au niveau de son menton et appliquer une légère pression afin qu'il puisse plonger son regard dans le sien. La mèche qui cachait ses prunelles glissa naturellement le long de son visage pour se noyer avec le reste de la chevelure. Elle sentit le souffle chaud de son compagnon qui vient lui chuchoter d'amoureuses vérités, ses doigts s'immerger dans ses cheveux. Rom pris la main tendue et se releva, elle rigola légèrement à la blague de Dranor et répondit.

« Ah bon ? Pourtant, je suis sûr qu'on peut faire plein de choses constructives... » Lui adressant un clin d'oeil.

Elle se dirigea vers le T-Shirt qui lui servait de vêtement, elle devait le reconnaître il était largement trop grand, non de Dieu elle qui se trouvait déjà mince avant sa mésaventure que devait-elle dire de son état actuelle ! Son corps était parsemé de petites cicatrices si peu féminines, qu'elle tente d'en cacher une partie en tirant sur son vêtement. Tout deux rhabillés ils se dirigèrent silencieusement vers les cales, petit à petit et lumières par lumières le vaisseau repris vie. Elle redécouvrait cet endroit qui lui avait été si familier auparavant. Ils s'arrêtèrent devant une malle métallique, l'homme lâcha sa main pour pouvoir offrir la serrure biométrique. Devant ses yeux une myriade de souvenirs, sa vie tenait donc dans cette boîte !? Puis elle aperçu les doigts de son partenaire caressé délicatement un morceau de tissus mauve. Ce mauve ? Elle se souvient comme dans un flash la merveilleuse soirée sur Naar Shaadda, elle ne l'avait pas oublié et lui non plus semblait-il !

RedRorch sentit une main se poser dans son dos et la pousser vers la caisse comme si un trésor allait être sur le point d'être découvert, hésitante comme par peur que le passé lui saute au cou elle passa une main maladroite sur tous ses tenues et autres objets qui hantaient sa vie passée. Un sourire mélancolique s'afficha sur son visage de poupée. Dranor souleva la robe violette et prit adroitement la boîte en bois et lui tendit, elle n'en revenait pas il l'avait gardé son passé, sa vie, ce qui à fait ce qu'elle est aujourd'hui. Elle l'écouta tout en regardant ce coffret, elle perçut que sa voix rauque se brumait elle releva donc son regard de braise et lui sourit avec joie.

Red attrapa le coffret qu'elle sera très fort contre sa poitrine, puis elle se jeta dans les bars de son compagnon et vient lui susurrer.

« Là... Là... Dranor je suis de nouveau là et plus jamais je ne te quitterais. Merci, merci infiniment Dranor pour tout ce que tu as fait... Nous allons reprendre notre vie tous les deux côtes à côte ! » Elle déposa un baiser amoureux sur ses lèvres salées par les larmes discrètes du mercenaire. Puis avec toute la joie qui l'habitait de nouveau elle lui sourit de nouveau.

« Promet moi une chose Dranor... » Le regardant avec malice « Qu'un jour cette robe mauve m'ailles comme avant ! » lui adressant un autre clin d'oeil mais, cette fois de complicité.

La jeune femme respirait de nouveau la joie de vivre, la vision de cet écrin lui avait rappelé que la vie fait mal mais qu'il faut s'en faire une raison, elle était de retour dans ce qui s'apparentait le plus à son foyer auprès de l'homme de sa vie. Bon certes elle avait souffert et il faudrait qu'elle se venge quoiqu'il arrive mais, elle était vivante et entière. Elle se pencha de nouveau sur la caisse métallique pour fouiller et trouver une tenue qu'elle pourrait porter. Elle jeta son dévolu sur un pantalon moulant en cuir noir taille basse, une brassière blanche accompagnée d'une veste courte en cuir noire également. Quand elle eut finit de faire son marché elle se retourna vers le mercenaire l'attrapa sa main avec une toute nouvelle énergie.

« Je crois qu’il est temps… Je m’habille puis je te raconte ma vie… D’accord ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 578
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-   Sam 10 Nov 2012 - 16:42

« Là... Là... Dranor je suis de nouveau là et plus jamais je ne te quitterais. Merci, merci infiniment Dranor pour tout ce que tu as fait... Nous allons reprendre notre vie tous les deux côtes à côte ! »

Quelques larmes pudiques coulèrent des yeux du jeune homme. C'était bien une des rares fois qu'il pleurait en publique, ou du moins devant quelqu'un. Mais d'un autre coté, il n'aurait pas voulut que ce soit devant quelqu'un d'autre que la jeune et jolie blonde. La pression retombait enfin pour lui, il était resté tout ce temps sous le coup du stress, et là le stress retombait enfin. Il pourrait de nouveau respirer un petit peu, et de plus avec celle qu'il avait aimé et qu'il aimait d'ailleurs toujours.

''Ça va passer ma chérie, c'est juste le contre coup...on à tellement de temps à rattraper toi et moi....''

Elle posât tendrement ses lèvres contre les siennes et ce doux contact lui réchauffât le cœur. L'avenir s'annonçait pour eux sous de meilleurs jours, ils avaient l'avenir devant eux, et cette fois ils n'allaient sûrement pas le gâcher.

La jeune femme, qui elle aussi semblait avoir reprit espoir, vint ensuite se choisir des vêtements dans la caisse d'acier. Dranor croisant les bras, la regardât faire. Sa compagne, qui farfouillait dans le tas de vêtements, tentait de trouver quelque chose à son goût. Le choix avait cependant l'air difficile. Tout ce qui restait de sa vie tenait dans cette caisse. Des affaires, des habits, des objets divers qu'elle avait dans son appartement, toutes ces choses qu'elle pensait perdues, mais qu'elle observait comme un trésor enfin sortit de terre et retrouvé par sa propriétaire. Dranor la regardait faire, les bras toujours croisés, ses larmes ayant laissé la place à son sempiternel sourire. Romy se saisit finalement d'une tenue principalement en cuir, «hmmm ça devrait être pas mal tout ça» se dit le jeune pilote. De sa main libre, elle vint saisir la main du contrebandier, qu'avait elle en tête?

La lanterne du contrebandier fut éclairée aussitôt:

« Je crois qu’il est temps… Je m’habille puis je te raconte ma vie… D’accord ? »

Dranor lui sourit une nouvelle fois, puis déposant un baiser sur les doigts de sa jeune compagne, et, prenant une poignée de la caisse:

''Aide moi s'il te plaît Rom' , comme ça on emmène la caisse dans la chambre pour que tu puisse installer des affaires.''

Le jeune femme souriant en retour prit un coté de la caisse, le couple se dirigeant vers la sortie de la salle de cargaison du vaisseau.

Quelques secondes plus tard, le jeune couple déposât la caisse devant le lit double de Dranor, et après avoir indiqué à sa compagne qu'elle pouvait installer ses affaires ou bon lui semblait (tout en se sortant une chemise pour lui même), il se dirigeât vers la sortie de sa cabine.

Posant une main sur le montant métallique et froid du sas, et regardant toujours la jeune femme blonde, toujours habillée de son t-shirt beaucoup trop grand, le pilote lui adressât ces quelques mots:

''On va faire un truc ma belle. Pendant que tu t'habille et que tu ranges tes affaires, je vais aller nous préparer un bon café. On se rejoint après dans la salle commune? Comme ça on sera à l'aise pour parler de tout ça, et puis aussi...de ce qu'on compte faire de la cargaison que l'on à récupéré. Ça te va chérie?''

Il lui envoyât un petit clin d’œil alors qu'elle opinât du chef souriante. Bon dieu que c'était bon de la voir à nouveau après tout ce temps ou il l'avait cru morte, se dit le jeune homme torse nu.

Laissant donc Romy derrière lui, il entreprit de se rendre de nouveau à la cuisine. Il ramassa tout le petit bazar qu'il avait fait tomber de la table sous le couvert de son élan passionnel, et passât l’éponge à terre, essuyant le whisky.

Une fois tout ramassé et rangé proprement, le contrebandier fît le tour du comptoir du minibar et s’installât devant la machine à café. Plaçant deux tasses dessus et mettant 4 sucres dans la sienne, il regardât un instant pensif, le café couler lentement, remplissant les deux mugs. Un «Dranor?» vint le sortir lentement de sa contemplation. La jeune femme devait avoir finit de ranger ses affaires.

''J'arrive chérie!''

Saisissant les deux tasses à présent pleines, le jeune homme se dirigeât dans la salle commune, ou l'attendait Romy, maigre, maigre mais sexy comme toujours. Elle était assise sur le canapé en arc de cercle. Les deux tasses à la main, Dranor avançât souriant.

''Tu me laisse une petite place?''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 275
Âge du perso : 32 ans
Race : Humaine
Binôme : Dranor Darinson
Randall Mac Allistair *
Radamanthe*
Ress Laz'ziark*
Travis Torn*
Korgan Kessel*
Haldäan Ciryindar

Feuille de personnage
Activité actuelle: joue sur 2 tableaux
HP:
72/72  (72/72)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-   Mar 13 Nov 2012 - 14:33

La caisse n'était pas forcément lourde, mais elle était encombrante, regonflé à bloc par les retrouvailles avec ses affaires Romy porta la caisse comme s'il s'agissait d'un paquet cadeau qu'elle avait attendu pendant très longtemps. Romy lâcha un soupir de satisfaction quand elle inspecta la chambre de Dranor qui sortait une chemise. Les mains sur les hanches face à la malle elle adressa un clin d'oeil et inclina la tête vers son compagnon qui lui suggérait la suite des évènements.

Rom' scruta la cabine comme pour repérer les endroits où elle pourrait installer tout son barda, elle attrapa une poignée de vêtements pliés et les posa sur une des étagères prévues à cet effet, puis une autre et encore une autre. En 5-6 allers-retours ses tenues tenaient maintenant dans un placard. Au fons se trouvait une autre boîte plus petite, similaire à celle de ces colliers, et une trousse de toilette. Elle prit les deux se dirigea vers la salle de bain, rangea la trousse dans le meuble sous le lavabo et l'autre elle le plaça juste à côté de levier. Elle revient dans la chambre observa les vêtements qui étaient posés sur le lit, la brassière et le pantalon risquaient d'être un peu grand, quant à la veste elle craignait nager dedans. Cependant, elle ne pouvait pas non plus rester dans ce T-shirt, Dranor aurait surement du mal à se contenir !! Elle sourit à cette idée qui n'était pas si mauvaise en fin de compte mais lui-même l'avait dit il fallait s'autogérer et il avait raison. Elle retira le seul vêtement qui cachait une large partie de son être et enfila ses anciennes propriétés.

RedRorch s'examina dans la seule grande glace de la cabine et pour ce qu'elle apercevait le résultat n'était pas si mal au final. Bon certes ses fesses et sa poitrine étaient moins moulés cela dit ils remplissaient tout à fait l'espace à leurs dispositions. Elle n'avait aucune honte à avoir, car elle était encore sexy ! Elle se dirigea la boîte à souvenirs sous le bras vers la salle commune, passant à proximité de la cuisine elle en profita pour appeler le Capitaine. Puis vint s'installer sur le canapé en arc de cercle, en attendant les quelques secondes où elle se trouvait seule dans la pièce elle caressa le couvercle de l'écrin.

"Tu me laisses une petite place?''

« Oui bien sûr... Installe-toi là si tu veux !? » En s'écartant un peu de la place qu'indiquait sa main qui tapotait sofa. « Chouette du café merci mon Chéri ! Il est 100% noir comme je l'aime ? » -pause-« Super !! » Puis elle jeta un regard à la boîte en bois, l'attrapa délicatement, hésita quelques secondes puis l'ouvrit. Là les trois colliers somnolaient gentiment, Red plongea son regard dans celui de son compagnon.

« Prêt pour l'aventure ? » Un sourire malicieux accompagnait cette phrase ironique.

Oui l'aventure, car sa vie passée n'avait pas si calme que ça, ni catastrophique après toute son enfance s'était relativement bien passé quant à son arrivée sur Coruscant rien de moins traumatisant. Non elle devait le reconnaître sa vie n'avait pas été si laborieuse plus tranquille même. Enfin bon il fallait bien commencer un jour. Elle saisit le premier collier celui tout à droite, entrelaça la chaîne autour ses doigts fins et l'ouvrit en deux. La première image holographique se dessina la court d'une maison apparu ainsi qu'une petite famille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 578
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-   Jeu 15 Nov 2012 - 16:08




Arrivant les deux cafés à la main, Dranor vint s’asseoir aux cotés de Romy. Le canapé cuir en arc de cercle, coincé dans l'angle de la pièce commune, était des plus confortable. Posant ses fesses confortablement ou sa jeune compagne avait tapoté de sa main le coussin quelques secondes avant, le contrebandier tendit à sa jeune blonde son café.

"Il est noir chérie, comme tu l'aimes!"

Dranor sourit et laissât échapper un léger rire devant l'enthousiasme de sa compagne.
Contournant la table basse ronde qui trônait devant le canapé d'ange ressemblant à une demi cercle, le capitaine atterrit avec douceur sur les coussins, se collant donc épaules contre épaules et fesses contre fesses, comme le ferait tout petit couple aimant, petit couple aimant qu'ils étaient d'ailleurs !


Romy ouvrit la petite boite que le capitaine avait remisé bien précieusement dans son conteneur métallique et en sortit le collier le plus a droite. Entrelaçant la fine chaînette entre ses doigts, la jeune femme ouvrit le pendentif. Un petit hologramme s’affichât devant leur yeux amoureux.
La cour d'une maison, plusieurs silhouettes, une famille en l'occurrence, se révélât à eux après que l'image grésille quelque peu et se stabilise.
Le jeune homme regardait la photo ou plutôt l'holoimage de famille, légèrement pensif, alors qu'il portât la tasse de café à ses lèvres pour en boire une petite gorgé, quatre sucres : il était parfait.


En y repensant, Dranor, quand à lui n'avait pas de holo souvenirs de sa famille, surtout qu'elle lui manquait cruellement. Le capitaine avait beau jouer les durs, c’était un sentimental dans l'âme, quelques femmes au cour de sa vie avaient pu s'en rendre compte très rapidement, Romy était au premières loges et en faisant bien évidemment partie.

Malgré le fait qu'il les avaient financièrement sortit de la panade, s'y plongeant lui même par la même occasion, cela n'avait rien arrangé entre eux. Venant avec l’espoir de finalement se réconcilier après son départ précipité voilà presque 10 ans en arrière, le jeune homme n'avait eu droit qu'à des blâmes et remontrances de la pire espèce. Mais, peut être que sa famille avait raison après tout, il les avait lâchement abandonnés en se sauvant sur le vaisseau avec son oncle le Capitaine Jack, et tout ça pour quoi ? Pour avoir une vie plus trépidante que celle de fermier, pour avoir ce sentiment de liberté ? Alors, avait-il vraiment eu tord ? Le capitaine ne savait plus. Cette question il l'avait tournée et retournée dans sa tête jusqu'à ne plus rien comprendre, après tout si la vie et les relations humaines était simple, cela se saurait depuis la nuit des temps.

Pour résumer simplement, le jeune contrebandier en avait conclut depuis un certain temps, qu'il devait être bon pour passer sur le canapé d'un psychothérapeute pour le rendre riche comme Crésus.

Mais, après cette petite aparté, revenons à l'image holographique projeté par le petit pendentif que la jeune femme blonde tenait entre ses doigts par sa chaînette. Dranor était toujours assez perplexe à la vu de cette image, mais une chose était évidente, ce devait sûrement faire parti du passé de sa jeune compagne. Peut être était-ce sa famille, ses parents et frères et sœurs ? Il n'en savait pas grand choses, à vrais dire il ne faisait que supposer. Et justement, pour mettre fin à ces suppositions, le jeune homme, après avoir repris une bonne gorgée de café bien sucré, lui demandât directement :

''Que représente cet hologramme Romy ?''

Il fit une petite pause de quelques secondes, puis il continuât sa phrase :

''Est-ce que c'est, tes parents ? Ta famille ?''

Le jeune femme ne répondit pas de suite, elle semblait faire un bon dans le passé, ce coffret comme elle lui avait dit à peu près six mois en arrière, était sa vie. Il devait donc contenir les seuls souvenir qui lui restait de sa vie passée. Mais avant de spéculer encore davantage, le jeune homme décidât d'attendre la réponse de sa compagne, elle au moins l’éclairerait sur toute son histoire.

S'asseyant un peu plus confortablement, il écoutât tranquillement ce que Romy s’apprêtait à lui révéler.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 275
Âge du perso : 32 ans
Race : Humaine
Binôme : Dranor Darinson
Randall Mac Allistair *
Radamanthe*
Ress Laz'ziark*
Travis Torn*
Korgan Kessel*
Haldäan Ciryindar

Feuille de personnage
Activité actuelle: joue sur 2 tableaux
HP:
72/72  (72/72)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-   Lun 19 Nov 2012 - 21:10

Romy sortie de son état végétatif, cette image elle l'aimait, elle était profonde et était ses racines même. L'hologramme présentait une adorable famille composée d'une mère, d'un père et d'un jeune garçon. Le ventre rond de la jeune femme trahissait un heureux évènement proche.

« Je te présente ma famille, ma mère Aignésis, mon père Riwanon et mon frère aîné Aodh. »

Au fond les traditionnels murs blancs de Tatooine.

« Cette photo a été prise quelques mois avant le décès d'Aodh... Il est mort d'une maladie infantile, je ne l'ai jamais connu hors mis sur cet hologramme. »

Une seconde image pris place cette fois seul le couple parental apparu, en gros plan, de leurs grands sourires émanaient la joie. Mais Rom pouvait lire dans les yeux rougeoyants de sa mère une profonde tristesse et une cicatrice éternelle.

« Après ma naissance mes parents ont vendue la ferme et ont acheté un vaisseau ! J'ai grandi dans l'espace, au rythme de nos escales sur différentes planètes ! C'était formidable ! Mère s'occupait de mon éducation et mon père de la mécanique et des exercices physiques. »

La vie de RedRorch défilait à la cadence de ses premiers pas, de ses premiers sourires, les hologrammes s'enchaînaient dans une douce mélancolie, elle les commentait pour que Dranor puisse suivre il semblait attentif vois quelques fois même triste, sa famille devait lui manquer supposa-t-elle ! Au bout d'un moment elle referma le collier la dernière image laissait apparaitre une jeune enfant de 7 ans au sourire forcé, dont les 2 dents de devant manquaient. Elle se pencha déposa délicatement le pendentif à sa place et attrapa le second. Celui -ci commençait aussi par une photo familiale cependant le cercle était réduit il n'y avait plus que la mère et la fille devant, cette fois, une maison destinée à la classe des esclaves de cette planète natale aride.

« Je venais de fêter mes 8 ans, mon père était mort l'année précédente, ma maman ne connaissait pas d'autre endroit elle vendit sa liberté à un agriculteur peu scrupuleux pour que je reste libre... Libre c'est un bien grand, car je travaillais déjà pour le compte d'un mécanicien Fyfe. Un peu bourru mis il m'a permis d'apprendre beaucoup de choses.»

La jeune femme sourirai au souvenir de ce râleur de Fyfe, il ne l'avait jamais considéré comme sa fille et elle comme son père, ils s'engueulaient souvent, mais ils avaient un profond respect l'un pour l'autre. Elle n'en avait jamais douté ! La suite des hologrammes montraient surtout sa passion pour la mécanique, le premier vaisseau qu'elle avait construit, la fierté de sa mère entre autre ! L'amour transpirait à travers ces clichés, mais il était cependant évident qu'un manque, une cicatrice s'inscrivait dans l'histoire familiale. Son compagnon ne disait pas grand-chose il se contentait de regarder et parfois poser quelques questions, mais il paraissait presque gêné de couper la jeune femme dans son récit. Elle le trouvait touchant, elle aimait l'observer quand il était dans cet état, elle l'aimait tellement ! Elle n'avait jamais parlé de son passé comme ça à personne, elle se sentait soulager qu'il partage ça avec elle et avec tant de compréhension ! Le dernier médaillon se terminait par une photo d'anniversaire, on pouvait compter 14 bougies.

Red choisit de faire une pause, d'abord parce que sa tasse était vide, ensuite pour ne pas trop lasser Dranor et surtout pour reprendre son souffle depuis un moment elle n'avait pas arrêt de parler d'elle, chose qu'elle n'appréciait pas plus que ça ! L'énigme qu'elle pouvait dégager lui suffisait grandement.

« Ca va ? Je ne te barbe pas trop avec mes histoires? » -pause tout sourire réconfortant elle souhaitait que le capitaine passe un aussi bon moment qu'elle- « J'arrête deux minutes le temps que tu reprennes ton souffle et que j'aille me chercher une autre tasse, tu en reveux ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 578
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-   Mar 20 Nov 2012 - 20:42

Installé tout contre Romy, le jeune pilote regardait les hologrammes défiler devant ses yeux bleus. Il buvait lentement son café noir ultra sucré, tout en écoutant la jeune femme. Faire un tel retour dans le passé lui semblait difficile pour elle. Il décidât donc de passer son bras autour de ses épaules et la rapprochât de lui dans un geste apaisant, lui montrant tout son soutien.
Dranor observait toujours en silence, bon sang, le passé de Romy était vraiment torturé. Bien sur, les gens réagissaient chacun à leur manière, mais il devait reconnaître que sa jeune compagne devait en avoir gros sur la patate, peu être sûrement plus qu'elle ne voulait bien le montrer. Mais peut être que néanmoins, en parler pouvait lui être bénéfique, la rancœur, l'amertume et la tristesse faisait souvent un cocktail explosif lorsqu'on les gardaient à l'intérieur. Mais La jeune femme au yeux à la lueur rougeoyante savait qu'elle pouvait compter sur le capitaine, il savait être à son écoute et étai prêt à faire ce qu'il fallait pour qu'elle puisse être heureuse.
Cependant malgré le fait qu'il écoutait sa compagne, Dranor ne pouvait s'empêcher de ressentir la douleur qui avait du la hanter toutes ces années, son visage était attentif, mais la tristesse semblait le gagner alors qu'elle lui contait les événements marquant de sa vie. Ha sacré capitaine...il était sûrement trop fleur bleue et sentimental, mais que voulez vous, il était comme ça.
Ne pouvait s'empêcher de penser à tout ces morts dans la famille de Romy, Dranor réfléchissait, sa mère elle, qu'était elle devenue? Le capitaine allait lui poser la question lorsque, la jeune femme rangeât ses pendentifs dans leur écrin. La libérant de son étreinte, Dranor la laissât de lever du canapé.


« Ca va ? Je ne te barbe pas trop avec mes histoires? »

Pause tout sourire réconfortant elle souhaitait que le capitaine passe un aussi bon moment qu'elle.

« J'arrête deux minutes le temps que tu reprennes ton souffle et que j'aille me chercher une autre tasse, tu en reveux ? »

Son compagnon lui répondit par un sourire pour la rassurer, bien sur que non elle ne le barbait pas, à une certaine époque il aurait tellement souhaiter pouvoir la retrouver et passer un simple moment comme ça avec elle. Alors non il n'allait certainement pas s'en plaindre!

"Je te rassure ma belle, ça ne me barbe pas le moins du monde, ça me fait plaisir que tu m'en parles."

Il tendit également sa tasse à la jeune femme blonde debout en face de lui:

"Oui c'est gentil, j'en veux bien un autre, mais surtout n'hésite pas sur le sucre!"

Ajoutât il en riant doucement. Sont rire s'éteignant lentement, Dranor regardât un instant sa compagne, la détaillant un peu, ses yeux remontant le long de ses hanches, son ventre, de sa poitrine, venant planter ses yeux dans les siens.


"Romy ma chérie? Je peux te poser une question?"

Le contrebandier attendit un hochement de tête de sa compagne avant de continuer.

"Qu'est devenu ta mère? Est-elle toujours vivante?"

Si la jeune femme lui répondait positivement, il lui ferait peut être part de son idée. Ces derniers temps il avait appris à ne plus être égoïste, et maintenant qu'il avait retrouvé sa compagne, les choses ne pouvaient que s'arranger. Peut être même qu'il trouverait le courage de la présenter à sa famille. Le capitaine n'avait bien sur aucunement honte de Romy, mais ce serait bien la première fois qu'il présenterait une femme à sa famille. Peut être même que cela pourrait arranger les choses?
Peut être...peut être....peut être... Le jeune homme venait de se rendre compte que ses pensées comportaient beaucoup trop de "peut être" , mais bon l'avenir jugerait bien assez vite. Bref, Dranor attendait la réponse de Romy, si jamais sa mère était encore esclave et surtout vivante, il pourrait éventuellement tenter quelque chose, l'argent de la cargaison pouvait être utile et si il pouvait le mettre à disposition pour sauver quelqu'un, il le ferait...








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 275
Âge du perso : 32 ans
Race : Humaine
Binôme : Dranor Darinson
Randall Mac Allistair *
Radamanthe*
Ress Laz'ziark*
Travis Torn*
Korgan Kessel*
Haldäan Ciryindar

Feuille de personnage
Activité actuelle: joue sur 2 tableaux
HP:
72/72  (72/72)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-   Dim 25 Nov 2012 - 18:18

Romy attrapa la tasse de Dranor, il semblait mélancolique et heureux. Elle ne connaissait presque rien de la vie du Capitaine, mais se doutait que ça ne devait être difficile pour lui aussi ! Quant à ce qu'il pouvait le rendre heureux elle dût réfléchir plus longuement, elle opta pour l'hypothèse suivante : que le fait qu'elle partage son passé chaotique lui fessait énormément plaisir, car cela signifiait à la fois qu'elle avait entièrement confiance en lui et qu'elle souhaitait profondément qu'il fasse partie de sa vie ! Si toutes ces suppositions se révélaient exacte elle en était ravie, car s'était tout ce qu'elle souhaitait !

Au moment où elle allait quitter la pièce Dranor lui posa une question fatidique !

"Qu'est devenu ta mère? Est-elle toujours vivante?"

La jeune femme qui lui fessait dos se retourna avec un sourire jusqu'aux lèvres puis lui répondis sur un ton calme.

« Ma mère vis dans mon coeur... » -Elle se tapota le sternum à l'endroit de son coeur- « Comme chaque membre de ma famille... » -pause- « Elle est décédée lors de la dernière épidémie qui s'abattu sur Tatooine, j'avais 14 ans... Fyfe pris quelques temps la relève, après tout il avait bien besoin de moi... » Rigola légèrement « Mais pourquoi cette question mon Chéri ? »


Rom retourna dans la cuisine pour préparer une autre tasse de ce breuvage si revigorant, elle ajouta 4 sucres pour Dranor et rejoignais son partenaire qui semblait bien songeur. Elle lui tendit son mug.

« Tiens ton café, avec 4 sucres comme tu l'aimes ! »Lui adressant un clin d'oeil.

Elle se rassit sur le canapé, but une gorgée puis troqua sa tasse contre la boîte et d'un ton un peu lointain.

« Le dernier est réservé pour nos souvenirs, il ne renferme rien d'aussi important que les deux précédent, juste mon arrivée sur Coruscant après avoir gagné ma liberté lors d'un concours de tir avec un pilote saoul ! »

Red se cala tout contre son compagnon, voilà ils étaient 2 à connaitre son passé trouble elle se sentait soulager et espérait ne pas avoir trop démoralisé et effrayer Dranor. Elle l'aimait tellement qu'elle n'aurait pas supporté s'il avait mal réagi ou s'il avait abandonné. Oui elle lui avait parlé de sa famille, mais lui ? Où était sa famille ? En avait-il toujours une ? Si où étaient-ils ? Sa volonté que Dranor la connaisse piquait maintenant sa curiosité et elle voulait tout savoir de lui !

« Et toi mon Chéri ? Raconte-moi s'il te plait. » lui chuchota-t-elle dans le creux de son oreille.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 578
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-   Jeu 29 Nov 2012 - 18:52

Romy répondit à la question de son compagnon, sa mère avait été emportée par une terrible épidémie il y avait bien des années. Dranor, malgré les sourires (peut être forcés? de la jeune femme) gardait son air morose, déçut de ne pouvoir rien faire de plus pour elle. Le passé était ce qu'il était et le capitaine de rendait bien compte qu'on ne pouvait que rarement y changer quelque chose.

"Tu sais, je t'ai posé cette question pour savoir si jamais j’avais pu me rendre utile..."

Il haussât légèrement des épaule résigné, affichant un sourire désolé, alors que Romy qui s'était levé pour refaire un café.

" Mais manifestement on n'y changera rien j'en ai peur ma belle."

La jeune femme revenu tendit sa tasse au capitaine, avec quatre sucres, et pas de lait, tout simplement parfait. Il lui sourit, prenant le mug de sa main cybernétique, même pas peur des brûlures! Alors qu'elle s'installât également tout contre lui, le jeune homme repassât sa main autour de ses épaules, la serrant contre lui, cherchant ce contact qui lui avait cruellement manqué par le passé. Portant le liquide chaud et noir à ses lèvres, le capitaine soufflât doucement pour le faire refroidir. Puis posant ses lèvre sur le rebord du mug, il en avalât une légère gorgée, tout en réfléchissant à ce qu'il allait lui conter. Par quoi commencer si ce n'était le début? Sa vie n'avait pas été aussi dur que celle de sa compagne, c'était une certitude, mais il y avait toujours quelque chose qui le chagrinait, Dranor était du genre à dire "la famille c'est sacré, on en à qu'une.." et il avait agis de façon égoïste en quittant son foyer.

"Et bien par quoi commencer ... Ma famille est de Tatooine comme tu le sais, j'étais l’aîné de la fratrie. Ma famille cultivait des légumes dans des dôme hydroponique souterrains, non loin de Mos Ila, Inutile de te dire qu'on était loin d'être riche, voir même le contraire, on passait le notre temps à racheter du matériel qui tombait toujours en panne..."


Le jeune homme but une gorgée du café presque brûlant, semblant légèrement mal à l'aise, même si la jeune Romy savait garder le sourire alors qu'elle arborait les heures les plus sombres de sa vie, ce n'était pas le cas du capitaine. Le contrebandier ne savait pas comment elle faisait. Peu être qu'elle était habité d'une force de caractère hors du commun, oui peut être...

"Tu sais j'étais un bon mécanicien, même étant gamin, je bossait dur et tard, pour réparer les systèmes de la ferme. J'etais pas bête, assez dégourdit, mais pour moi c'était pas une vie, je m'ennuyais je voulais voir autre chose...ça peut paraître stupide je sais..."

Le contrebandier rit légèrement, un peu gêné. Il était évident que ses problèmes étaient beaucoup moins important que ceux de sa compagne.

"Chez nous on était très famille, on comptait sur moi et je suis partit, j'ai tout lâché pour être mécano sur ce vaisseau, qui appartenait à l'époque à mon oncle. J'ai fuis comme un lâche, je les ai abandonné dans leur misère et j'en suis pas très fier, j'ai tout simplement oublié ce qui nous soudait pour me sauver de la misère."

Le jeune homme glissât son regard azur vers sa compagne, un peu honteux, ses décisions passées resurgissant devant ses yeux.

"ça me met mal a l'aise, quand je te vois, je me dis que tout ce que tu aurais aimé c'est garder et rester avec les tiens, alors que moi j'ai tout voulut effacer. Même si je me suis endetté jusqu'à l'os pour leur garantir un avenir plus serein, ça n'a pas effacé ce que j'ai fais à mon grand regret, j'aurais aimé que tout s'arrange, comme quoi, l'argent ne solde pas tout..."

Le contrebandier restât la un instant pensif, ressassant sans cesse ses actions passées. Peut être qu'il pourrait essayer une ultime fois d'aplanir les choses? De passer pour autre chose qu'un lascar de bas étages? Peut etre que Romy pourrait l'y aide? Les femmes étaient douées pour tellement de choses se dit le jeune homme.
Reprenant doucement la parole, le capitaine regardait toujours sa compagne.

"Comme tu peux le voir y'a pas grand chose de reluisant dans mon passé, j'ai fait trucs que je ne regrette pas et d'autres que je regrette amèrement, mais la vie sur Tatooine est loin d'être un rêve pour tout le monde, tu es bien placé pour le savoir..."


Saisissant le dernier pendentif de la boite en bois sculptée, le capitaine activât un  petit bouton sur son coté, rapprochant sa joue de celle de sa compagne, il tendit le bras maintenant le pendentif en face de leurs visage. Dranor appuyât une nouvelle fois d'une légère pression sur le bouton et leur représentation holographique fut saisit dans la mémoire du pendentif.
Le capitaine sourit un peu à Romy l'embrassât puis, lui glissât d'une voix en demi teinte:

"Tu m'as dit que le dernier collier était réservé pour le futur, et bien, le futur commence maintenant."

Pour Dranor, son futur c'était elle, tout simplement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 275
Âge du perso : 32 ans
Race : Humaine
Binôme : Dranor Darinson
Randall Mac Allistair *
Radamanthe*
Ress Laz'ziark*
Travis Torn*
Korgan Kessel*
Haldäan Ciryindar

Feuille de personnage
Activité actuelle: joue sur 2 tableaux
HP:
72/72  (72/72)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-   Lun 10 Déc 2012 - 21:35

Romy restait coller tout contre Dranor qui lui raconter
son passé, pas moins troublé que le sien, certes il avait encore sa
famille, mais cela ne signifiait pas qu'il n'était pas seul et ça elle
l'avait bien compris. Ses yeux plongés dans cet océan bleu acier, elle
l'observait dans sa mélancolie. Il semblait qu'il ne s'était pas encore
pardonné son comportement qui pour certains pourrait paraitre égoïste,
puéril, mais ceux qui ont vécu et grandi sur Tatooine connaisse ce
sentiment profond, cette volonté incontrôlable de partir, quitter ce
caillou aride à tout prix.

Rom
buvait de petites gorgées saccadées, sa tasse se vidait au fil des
confidences de son partenaire. Elle le scrutait du coin de son yeux,
elle crue voir une légère coloration rouge sur ses joues, il était
réellement honteux d'avoir pris cette décision qui lui avait coûté sa
famille. Pourtant, elle le comprenant parfaitement elle avait fuit elle
aussi, elle avait préféré une vie plus facile sur Coruscant plutôt
qu'une vie d'esclave, car s'est ainsi qu'elle aurait fini son destin
était tout tracé là-bas. Elle aurait rencontré un pilote de course,
ils se seraient mariés, les enfants seraient rapidement venues, puis
son mari serait surement tombé dans l'alcool et le jeu et elle aurait dû
vendre sa liberté qui avait coûté si cher à sa mère pour subvenir aux
besoins familiaux. Il était hors de question qu'elle est cette vie de
servitude et préprogrammée, elle était née libre et elle le resterait à tout prix !

RedRorch fut coupé de cette réflexion lorsqu'elle vue l'ombre de
Dranor passé devant ses yeux perdu au loin, il avait récupéré le dernier
collier et le maintenait devant eux. Ils se rapprochèrent et
attendirent quelques secondes pour que cet après-midi soit à jamais dans
leurs mémoires.
Sur le même ton de confidence elle répondit :
« Tu es mon avenir Dranor... Maintenant et pour toujours... »- puis
elle se redressa et s'assit en tailleur face à son partenaire. -«
Ecoute, je ne sais pas si je peux faire quoique se soit pour arranger
les choses avec ta famille... Mais, sache que personnellement je
comprends la décision que tu as prise, jamais je ne te jugerais pour une
chose que j'ai également fait. Si je peux faire quelque chose j'en
serais ravie... Mon Chéri je t'aime... »

A la fin
de sa tirade elle déposa un baiser amoureux et tendre sur ses lèvres
qui lui avaient tant manqué. Puis atteinte par une folie douce elle se
relève d'un bon, attrape les mains de Dranor et l'entraîne au milieu de
la pièce et commence à danser sur un rythme imaginaire. Lui tirant les
bras, les gesticulant dans tous les sens, tournant sur elle-même, une
joie profonde une sérénité sans nom lui remonter du plus profond des
entrailles et lui réchauffant le coeur d'une gaieté nouvelle ! Elle
souhaitait qu'une chose que ce moment dure éternellement !
L'espace était à son habitude silencieux et calme, sombre et à la fois lumineux, le vaisseau quoiqu'arrêté se balancer imperceptiblement. Et notre couple valsait, valsait, valsait.....



(Dsl pour la réponse courte si tu veux je peux continuer mais je ne savais pas comment tu voyais la suite)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Corellia-