La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une parenthèse peut compter plus que le mot en lui-même [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2448
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Une parenthèse peut compter plus que le mot en lui-même [PV]   Mar 11 Sep 2012 - 23:00

La mission était achevée, Luke était heureux. Après avoir sauvé les enfants sur un vaisseau piégé avec Snaitha une chevalière un peu expéditive et Kitty une métisse Cathar, le Padawan avait continué sa petite vie. Désormais il faisait parti des Padawans les plus âgés, aussi se voyait-il confier des missions seules. La dernière en date avait été rapidement réglée, peu dangereuse en soit. Hélas tandis que la conciliation s'achevait sur de bons termes entre les deux partis grâce aux sages paroles du Hapan, la nuit était tombée et les vaisseaux étaient rentrés au bercail. Luke qui ne pouvait pas réussir sur tous les tableaux avait mit plus de temps que prévu à aider les deux belligérants, de ce fait, lui qui avait prévu de venir ici sans Bip, dans un transport en commun se retrouvait coincé sur Coruscant.

Maître Don lui avait dit de ne pas s'inquiéter, d'aller manger quelques Won-Won grillés-fait étonnant de sa part- et de revenir le lendemain après avoir visité la ville, sans oublier d'essayer de répondre à cette mystérieuse question qui les poursuivait depuis 9 ans maintenant: les habitants de Coruscant voyaient-ils les étoiles? Luke sourit légèrement en pensant à cette question si particulière qu'il avait posé à dix ans en revenant du tribunal. Pensif, il passa une main sur sa joue gauche. Juste en dessous de son oeil ironiquement épargné alors que ce dernier était inutile, résidaient deux fines cicatrices ressemblant à des griffures parallèles, lisses et nettes presque comme un tatouage. Elles ne déformaient pas ses traits harmonieux de Hapan, mais le marquaient à vie, lui rappelant la terrible mission sur Hapès qui avait mal tournée. Si elles étaient aussi délicates, mettant ironiquement son faciès en valeur c'était tout simplement parce qu'elles résultaient d'un prélèvement aussi profond que douloureux que des scientifiques avaient fait au scalpel. Les Hapans étaient si fous de beauté que même leurs plaies devaient avoir un aspect harmonieux apparemment...

Les deux dites marques avaient bien cicatrisées mais étaient finalement restées. C'était après que ses plaies de l'ultime mission dans le vaisseau aient guéries que le Padawan avait compris qu'elles ne s'effaceraient pas. Le souvenir d'Ulrich et de Vel non plus d'ailleurs. En y songeant Luke eut un frisson, tout avait commencé ici, sur Coruscant, comme beaucoup d'autres choses d'ailleurs... A commencer par ce fameux jours où il avait demandé à son maître si les habitants de cette planète voyaient les étoiles suite à la condamnation de sa mère pour maltraitances aggravées sur un mineur. 9 ans étaient passées, Maria Kayan avait survécu et elle était sortie depuis un an désormais. D'ailleurs le jeune homme était persuadée qu'elle était là, parmi cette bande de fanatiques à la recherche de la beauté sur Hapès.

Des parenthèses dans sa vie qui l'avaient semblent-ils, plus marqués que les mots qui pourraient décrire sa biographie. En serait-il de même pour ce soir alors que le jeune homme, en sortant, mettait une parenthèse à sa vie de Jedi pour endosser le rôle d'un adolescent de son âge qui sort? Oui, malgré son appréhension Luke allait le faire, il le devait...

Son prétexte était tout trouvé, le bruit. Logé dans un hôtel modeste, le jeune homme ne parvenait pas à dormir, les murs étant bien mal insonorisés et lui-même étant particulièrement sensible aux sonorités en tant qu'aveugle. Une douche plus tard, et un repassage de vêtements en règle, l'adolescent sortit donc, comme c'était prévu depuis la fin de la mission, avant même qu'il ne le sache d'ailleurs. Il portait sa tenue Jedi puisque pour quelques heures de mission, il n'avait emmené aucune valise. Celle-ci, nouvelle était d'un textile souple mais solide de couleur noire d'ébène, non pas par esprit de rébellion mais de part sa signification particulière pour le Padawan. Depuis désormais près de 13 ans Luke ne voyait plus, il avait donc oublié les couleurs, les confondant au mieux, les ayant hélas involontairement évincé de son esprit au pire. Lorsqu'il était revenu de la mission avec Snaitha et Kitty en haillons après s'être traîné dans d'étroits conduits, le jeune garçon en avait profité pour demander une tunique somme toute classique mais noire pour représenter la seule couleur dont il ne se rappelait que trop bien l'apparence, la seule qu'il voyait encore. Quant au style, il avait fait confiance à son ami, cet ancien Padawan qui n'avait pas eu la chance d'avoir de maître et qui travaillait comme commerçant maintenant, plus précisément comme styliste et couturier en partenariat avec le Temple pour leur fournir les tenues de disciples, chevaliers et autre; aussi bien que Ondéron qu'en exportation sur Coruscant.

Celui-ci, heureux de retrouver le Hapan lui avait également offert des capteurs discrets et légers aux avants bras qui complétaient la tenue ainsi que sa ceinture utilitaire. Lorsque l'adolescent frôlait un obstacle de trop près, une douce chaleur légère et indétectable pour les autres s'étendait dans ses avants bras pour le prévenir. Cela lui éviterait peut-être de se griffer encore complètement dans un lieu totalement inconnu comme sur le vaisseau. Ses mains dans l'optique des les protéger après que le Hapan les aient déchiré sur des morceaux de verre qu'il ne voyait pas ou une surface dangereuse portaient des bandeaux jusqu'aux articulations. Enfin il avait laissé pousser ses cheveux, se moquant éperdument de leur coupe étant donné qu'atteint de cécité, à part son hygiène, il se moquait bien de son look. Toutefois, perdu dans la masse soyeuse et blonde de ses mèches, résidait encore la natte de Padawan, tressée avec ses vrais cheveux-pour lui, nul besoin d'en ajouter une fausse vu la vitesse à laquelle poussaient ceux-ci.-

C'est ainsi que le jeune Jedi entra dans un bar-pas n'importe lequel évidemment, celui où Ulrich et lui s'étaient rendus-, timidement, poussé par l'ennui et l'envie de découverte... Mais aussi le besoin de savoir, de reprendre les choses à 0 suite la mission avec Ulrich qui avait trahi les siens et Velvet. Le souvenir était ainsi revenu le hanter, bien plus que celui du tribunal. Bien que sa mère soit libre, Luke avait pu mettre un point final à cette histoire grâce à Saï mais pas sur ce qui s'était passé avec Ulrich. Le Padawan se souvint du massacre dans la boîte du Hutt, il sentit son corps frissonner en songeant à l'amas de Force obscure qui avait jailli de Vel puis d'Ulrich... Confondant l'espace et le temps, le cerveau du jeune homme lui infligea aussi à sa manière, des images déformées que lui comprenaient pourtant parfaitement évoquant sa proximité avec le garçon lorsqu'ils étaient entrés ici. Le Padawan se souvenait de la texture de son manteau de qualité, de ses gestes gênés quand Luke bousculé s'était retrouvé collé à lui, de son odeur, de sa voix puis de celle de Vel qui l'avait rejoint.

Ce soir il était seul pour affronter la foule. La boîte avait été reprise par un homme apparemment moins véreux que le Hutt vu comme l'endroit était surveillé, cependant la musique était restée la même, les clients étaient revenus, il y avait foule, comme ce fameux jour. Luke entra prudemment, sa tenue ne faisait heureusement pas trop "Jedi", sans compter qu'il avait enlevé son sabre pour le mettre dans une poche intérieure et les gens ne s'attardaient pas trop sur lui, son accoutrement n'étant certainement pas le plus bizarre dans ce genre de soirée.

L'aveugle regretta la canne blanche qu'il n'avait pas prit, la laissant à l'hôtel, non pas par orgueil mais dans la simple idée de donner à l'Ordre Jedi une image digne, ses idées trop droites le perdraient un jour. Le voilà désormais perdu dans le flux des gens qui l'entrainaient, de toutes ces mains inconnues l'accrochant. Le Padawan sentait en permanence la chaleur de ses détecteurs dans ses poignets, cela le gênait et il avait désormais envie de sortir. Il soupira, respira et se faufila courageusement jusqu'au bar puis s'assit après avoir longuement tâtonné, car évidemment, ce ne serait pas digne d'un Jedi de fuir lâchement. La peur menait à la colère et ainsi de suite, de plus, Luke voulait en finir avec cette appréhension, il souhaitait affronter son passé.

-Un verre de Juice-Juice s'il vous plaît, ou un coktail de votre choix sans alcool.

Fit-il en fouillant dans son porte-monnaie soigneusement organisé. Néanmoins, le stress ressentie par toute personne n'étant pas invincible -et le Hapan était loin de l'être.- le poussa à se tromper, il se trompa de pochette et déposa une pièce qui valait au moins le double de la valeur de sa consoeur tout en étant de taille égale à cette dernière sur le comptoir. Le barman, étonné mais plus qu'heureux regardait l'argent avec bonheur, s'apprêtant à empocher ce pourboire aussi involontaire qu'inespéré. Luke, les yeux posés dans le vide, la tête légèrement trop relevée pour que cela soit naturel était trop concentré sur l'écoute des sons et les sensations données par les vibrations des puissantes baffes pour feindre qu'il était voyant. Plus que jamais, égaré dans ce monde de la nuit, l'adolescent dévoilait son handicap... A la fois sa cécité mais aussi son mal-être, on voyait bien qu'il n'était pas habitué ni à sortir ni à s'amuser ainsi malgré son jeune âge apparent. Une aubaine pour le barman évidemment et pour tous ceux décidés à profiter du jeune homme tant que ce dernier ne trouvait pas un point de repère pour se remettre un peu d’aplombs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Une parenthèse peut compter plus que le mot en lui-même [PV]   Jeu 13 Sep 2012 - 6:58

Coruscant était un lieu plein de vie, et méritait son titre de mégapole. Capitale de la Galaxie, elle était l'un des nids possible où se cacher, une étape pour qui voulait disparaître. Mais il ne fallait pas s'y tromper, même s'il aurait aimé être discret, Yukân n'était pas celui qui souhaitait voir sa présence se perdre, non ... il traquait plutôt, suivant toutes les pistes pouvant le mener à ceux de l'ombre.

Coruscant était en soi rempli de gredins lorsque l'on savait où chercher, et même de Sith ... Même le vénérable Saï Don en avait eu un ... Quelle ironie ? Lui qui faisait partie de ce même Conseil qui n'aurait pas hésité à lyncher l'Echani pour ce qu'il avait fait, voila qu'il faisait pareil ... d'une certaine manière. Le vieil homme avait-il compris qu'il fallait parfois en arriver là ?

La différence entre la vielle et la nouvelle génération restait que l'Ordre que les deux utilisateurs de la Force avait en commun n'aurait jamais rien tenté contre Saï, alors que pour Yukân, ce même Ordre ne reculerait devant rien pour l'arrêter. Ce n'était pas un illogisme ça ? En tout cas, dans l'esprit de Kân, un peu quand même.

Mais pour l'heure, un repas s'imposait. Encore fallait-il trouver un endroit où manger serait possible ... Ce qui n'était en soi pas gagner si l'Echani restait dans les strates élevées de la capitale. Sa tête était mise à prix après tout, et cela même pour la République. Mais Coruscant est ce qu'elle est ... Au dessus belle, voire très belle, et en dessous, pareille à Nar Shadaa. Le milieu était acceptable. Un milieu, où marchant, il ne s'attendait pas à y voir un Padawan du Temple. Voilant dès lors sa présence dans la Force, Yukân reconnut Luke, padawan du vieux. Un garçon pour qui il avait, étrangement, du respect. Encore qu'il avait changé, mûrit depuis la dernière fois.

Le suivant dans un café-bar de la planète, Yukân restait prudent. Mais, alors que le tenancier s'apprêtait à mettre la main sur l'argent, Yukân l'attrapa au poignet et serra, l'empêchant de continuer son mouvement. Son sourire disparut alors, comprenant qu'il ne l'aurait pas ce fameux pourboire. Alors que l'autre main rendait la monnaie, Yukân ne laissa pas encore la première prendre son dû.

-"Sers-nous à cette table là-bas. Boisson et nourriture."

Parler entre ses dents, le teint menaçant, cela suffirait pour convaincre le barmaid. Bon il y avait aussi un peu d'intimidation, mais Yukân ne s'en souciait que peu. Allant s'asseoir à la dite table, sur l'une des banquettes, l'Echani attendit Luke. Son voile s'était levé quand il était intervenu, mais pour autant, il ne s'attendait pas à ce que le Padawan le somme de le suivre. Et puis, s'ils en arrivaient là, ce ne serait qu'un combat de plus pour l'Echani ... qui était déjà connu au Temple comme "une pointure". Et puis, même cette issue ne les empêchait pas de partager quelques won-wons, ainsi qu'un verre ou deux, si ? En souvenir ... du bon vieux temps ...
Revenir en haut Aller en bas
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2448
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Une parenthèse peut compter plus que le mot en lui-même [PV]   Jeu 13 Sep 2012 - 14:56

Luke fronça un sourcil. Intérieurement il était évidemment interpellé. A peine venait-il de mettre les pieds dans cette boîte qu'une autre aventure s'annonçait. Le Padawan ne laissa cependant rien paraître, si son étonnement était présent, son visage n'exprimait pas grand chose. Via la Force en revanche, le jeune homme ne put s'empêcher de laisser apparaître sa surprise. Un tourbillon d'Ondes laissa passer un courant d'air entre les clients qui frissonnèrent de froid avant que Luke ne reprenne le contrôle et se dirige vers la table "là-bas". Pour se guider, le Jedi ne disposait que de l'Aura de l'étrange justicier. Il se déplaça avec difficulté entre les gens qui ne faisaient pas attention à lui. Pourquoi l'auraient-ils fait d'ailleurs? Rien ne laissait paraître qu'il était handicapé sauf si l'on fixait intensément son regard ou que l'on bougeait trop devant lui. Et quand bien même, les fêtards se seraient-ils poussés pour dégager le chemin d'un aveugle masochiste qui cherchait les lieux bondés pour évoluer?

Par chance, l'apprenti disposait d'un bonne entraînement et son "petit" problème ne datait pas d'hier, il s'était habitué à ne pas être traité différemment d'un voyant grâce à Sai. Loin de s'offusquer du manque d'informations de l'autre, ou même qu'il ne l'ait pas accompagné, Luke prit son temps pour le rejoindre, ne paniquant nullement ni ne se pressant sans toutefois trop traîner. Il essayait juste de calculer le temps pour ne pas paraître ingrat ou au contraire trop empressé, trop soumis.

-Bonsoir, merci pour tout à l'heure.

Le jeune Jedi n'avait jamais été très éloquent, il était capable de faire des discours philosophiques très sensés mais son charisme passait avant tout de part sa présence dans la Force, son physique de Hapan-qu'il s'en rende compte ou pas.- et son caractère digne, honnête pour ne pas dire parfois un peu trop sage voir ennuyeux. Le jeune homme hocha la tête pour appuyer ses dires, glissant sa main sur la table sans y mettre une once de force pour trouver les serviettes sans les jeter. Une serveuse arriva juste à cet instant et posa les verres devant eux. Luke trouva le sien en se servant du bruit précédemment causé par le choc sur le bois, il posa ses doigts fins dessus dans l'optique de ne pas le perdre et leva la tête vers son interlocuteur. Le tout sans rien dire pendant un bon moment. L'Aura du garçon lui rappelait quelque chose... Il était un de ces Jedis dont lui avait parlé Sai... Ni clairs ni obscurs bien que ce dernier tende vers la nuit. Le jeune homme avait donc face à lui un renégat en quelques sortes. Son mentor lui avait confié quelques noms qu'il avait retenu, Luke un instant se demanda qui était cette personne avant de chasser ce questionnement de sa tête. Il comptait bien en effet, "attraper" la réponse via son interlocuteur avant le mal de tête. De toutes façons pour l'instant son statut -fortement-supposé n'intéressait pas le Jedi. L'inconnu l'avait aidé, ils étaient juste deux clients qui se retrouvaient sur la seule table libre du bar. D'ailleurs Luke avait jusque là ignoré qu'ils en disposaient.

-Je m'appelle Luke. Quel est le nom du monsieur que je dois remercier je vous prie?

A sa voix, à son odeur Luke avait pu songer qu'il s'agissait bien d'un homme tout à l'heure, un adulte car il avait certainement mué déjà. Malheureusement le reste d'informations restaient flous, il n'avait ni pu étudier la lourdeur de ses pas sur le plancher ni les modulations discrètes de sa voix à cause du bruit des lieux. Néanmoins sa maîtrise de la Force semblait être celle d'une personne expérimentée. Un apprenti en fin de formation ou même un peu plus probablement...

-Laissez-moi vous offrir ce repas voulez-vous? Et bien c'est entendu. Bon appétit donc

La serveuse revint, déposant des Won-Won grillés. Tant pour être tranquille par la suite que pour prouver qu'il était très apte seul, Luke prit l'argent et le compta méthodiquement sans regarder bien entendu, nul besoin pour lui. Sous le regard médusé de la femme il lui donna le compte parfait avant de la congédié d'un signe de tête pour la remercier. Repoussant une mèche de cheveux qui glissait sur son épaule le Padawan attrapa un Won-Won qu'il commença à manger tranquillement. Le tout sans avoir l'air de plus se préoccuper de Yukân, sans le rejeter de la conversation bien entendu... Mais ils avaient le temps et bien qu'il n'en ait pas l'air Luke était attentif à lui, à ses réponses et aux éléments extérieurs qui pourraient venir les troubler. Sa manière d'agir aurait pu paraître méprisante, dédaigneuse s'il ne ponctuait pas chacune de ses phrases d'une onde de Force légèrement inquisitrice tout en restant respectueuse puisqu'il frôlait seulement l'esprit de Yukân sans chercher à forcer le passage. C'était simplement sa manière d'agir, directe, honnête, élégante.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Une parenthèse peut compter plus que le mot en lui-même [PV]   Jeu 13 Sep 2012 - 22:12

Luke était impayable ... vraiment ... proposer ainsi de payer le repas, c'était ... inhabituel. Mais quand il lui demanda son nom, ce fut encore une plus grande surprise pour l'Echani. Lui qui pensait laisser un souvenir indélébile de son passage dans la mémoire de ses interlocuteurs.

-"Comment je m'appelles ? Tu as donc oublié cet Echani que tu as jadis rencontré, Luke. Celui-là même que l'on accuse de félonie..."

Une parfaite description pour l'homme qu'il était devenu. Un paria, un homme de tête, qui ne s'avouerait vaincu que le jour où la Force le rappelerait à lui.

-"Fenni. Yukân Fenni. Ancien Padawan du Maitre Orland Crateni. Ta mémoire se rafraichit-elle maintenant ...?"

N'allant pas refuser un repas offert par le Temple, Yukan prit un ou deux won-won, restant prudent quand au monde qui l'entourait. Toujours en éveil, c'était là la première attitude à avoir lorsque sa tête est mise à prix pour la somme d'un chouette speeder de luxe ... voir deux.

-"Allons ... fais pas cette tête. Promis je serais sage. J'ai entendu pas mal de choses récemment. C'est vrai ce que l'on raconte sur le vieux Saï ? Il a dézingué cette crapule de Hallan alors ..."

L'idée le faisait toujours sourire. Saï, devenu un assasin au même titre que lui. Qu'allait répondre le Padawan à cette question ? Comment allait-il défendre l'acte de son Maitre et ami ? Aurait-il, comme nombre de Jedi le devrait, une attitude dirigée par le code ? Ou serait-elle plus ... personnelle ?

-"Et sinon, dis-moi ... que fais-tu sur Coruscant ? On laisse les garçons courir les rues maintenant ? Ce n'est pas un peu dangereux ce genre de comportement ? C'est que les tentations sont nombreuses dans la Capitale ..."
Revenir en haut Aller en bas
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2448
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Une parenthèse peut compter plus que le mot en lui-même [PV]   Jeu 13 Sep 2012 - 23:32

-Ton nom? Je suis désolé de ne pas m'en être rappelé. Il y a malheureusement beaucoup de "félons" dont on devrait se souvenir, plus que d'amis, ce qui explique que l'on choisit de se rappeler des seconds. Mais je ne t'accuserai pas à tort, je ne connais pas toute l'histoire. Quant au mien je suis surpris que tu l'aies retenu, proportionnellement parlant, il y a peu de réceptifs à la Force dans la Galaxie mais beaucoup de Padawans dans un Temple, je ne suis qu'un parmi tant d'autres...

Luke chassa la rumeur de félonie courant sur Yukân de la main. A l'époque, c'est à dire il n'y a pas si longtemps que cela, l'adolescent était encore trop jeune pour se mêler de ces affaires. Yukân approchait des 24 ou 25 ans, 6 fois 365 jours c'était énorme comme différence lorsque l'on savait ce que 24H pouvaient être dans la vie d'un Jedi. Le Hapan cependant se rappelait désormais de l'homme en face de lui, sa race le laissait totalement indifférent étant donné que proche-humain, Yukân n'avait ni tentacules ni membres supplémentaires pour se distinguer d'un zeltron ou autre selon le Padawan. Se souvenir des voix était une tâche ardue, des auras également, surtout quand celles-ci n'appartenaient pas au Temple.

-Tu devrais te méfier de ce que l'on entend bien que pour une fois, tu as raison. C'était lui ou Hallan... Des centaines de vie ou cet homme. Maître Don n'a fait qu'appliquer le code Jedi. Tuer en dernier recours, en légitime défense. Il a parlementé, demandé à ce Sith de se rendre, essayé de protéger la population qui était sous son joug ainsi que les siens avant de lever son sabre-laser. Les Jedis sont des négociateurs, des philosophes mais aussi des guerriers, ne l'oublie pas. Mais en quoi cela t'intéresse-t-il? Le mieux lorsque l'on tient à tout prix à écouter, c'est d'écouter le concerné. Tu aurais dû venir lui demander.

Luke utilisait désormais le tutoiement, tout comme son aîné qui faisait partie de sa génération plus ou moins. Malgré leur différence d'âge, ils avaient dû se croiser dans quelques cours, Le Hapan au plus bas niveau, l'Echani dans le haut du groupe avant de passer à un autre. Luke en réfléchissant bien se souvenait de ce garçon très doué en combat quand lui peinait au sabre-laser ou à la coordination de ses mouvements, déjà aveugle à l'époque. Il n'éprouvait rien pour Yukân sinon l'incompréhension d'avoir quitté les Jedis. Ceux-ci étaient sa famille, le Padawan croyait en eux plus qu'en tout autre chose dans cette Galaxie. Comment douter d'eux? Comment les trahir? Mais après tout chacun voyait midi à sa porte, du miment que l'on ne commettait pas de crimes gratuits comme Ulrich Andersen devant son nez, ça allait parfaitement.

-Tu n'es plus si recherché que ça, les Jedis ont d'autres criminels à attraper, bien plus virulents que toi... Dans le même genre en plus psychopathe, connaîtrais-tu un certain Ulrich Andersen? Je crois que c'est ça son nom de famille... Andersen oui. Il fait de la politique malgré son jeune âge. Pour l'instant il n'y aucun mandat contre lui mais ça ne saurait tarder. Toutefois comme je ne suis pas ici pour ça et que je ne ferai pas justice moi-même, soit tranquille, je serai sage également.

Le jeune Jedi mordit dans un Won-Won. Il n'était en aucun cas virulent. Habituellement peu bavard, l'apprenti répondait toutefois aux questions de son interlocuteur avec attention et objectivité, il ne méprisait pas l'Echani, ce n'était pas dans le code Jedi que d'agir de la sorte et juger sans connaître. Or Luke ne pensait pas connaître encore son aîné, pas suffisamment, il devait lui parler pour cela, entendre ses réactions.

-En général on se laisse tenter par ce que l'on voit... Et je ne vois plus Yukân. Mais dis-moi, par quoi as-tu été tenté toi? Qu'est-ce qui t'as fait renoncer au Temple?

Luke était curieux de l'apprendre, encore une fois il n'était pas agressif, plutôt ouvert en fait. On ne rencontrait pas un renégat prêt à parler tranquillement autour d'un plat de Won-Won tous les jours, autant en profiter pour essayer de le comprendre.

-Tu t'entraînes toujours à la maîtrise de la Force?

Demanda enfin l'aveugle en envoyant une légère onde contrôlée à son camarade pour le tester gentiment, sans trop le provoquer. Le Padawan se rappelait des commentaires et du résultat des combats de l'Echani, ce dernier était à l'époque très impressionnant. Le Hapan ne doutait pas qu'aujourd'hui encore ce fut le cas, mais il se demandait en revanche si ce dernier, bien qu'ayant tourné le dos aux préceptes Jedi continuait d'essayer d'affiner la maîtrise de ses dons. Sans mentor à l'âge où l'Echani était parti c'était très difficile. En tout cas il serait intéressant pour le Padawan de capter l'aura, l'équilibre trouvé par Yukân quand il utilisait la Force. La présence de Luke était quant à elle très lumineuse comme toujours, plus part obligation que par mérite d'ailleurs étant donné son étrange "allergie" à l'obscurité. Cependant elle révélait aussi une grosse partie de son caractère si droit que l'on pouvait le qualifier de borné.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Une parenthèse peut compter plus que le mot en lui-même [PV]   Lun 17 Sep 2012 - 22:16

Yukan s’esclaffa quelque peu quand Luke défendit Saï Don. C'est que le petit avait de la répartie.

-"Un meurtre est un meurtre gamin ... mais ne t’inquiètes pas. Je ne suis pas celui qui va lui tenir rigueur de cet acte. Quand à lui parler ..."

L'idée de trouver le Maitre et échanger quelques mots avaient bien traversé l'esprit du "félon" mais tout de même, parler à l'un de ceux qui n'a jamais su vous sentir, c'était un peu trop ... et puis, parler, ce n'était pas toujours le fort de Yukân. Quant à savoir qu'il n'était pas des plus recherché, et bien, voila qui était une bonne nouvelle. Mais une tête à prix restait ce qu'elle est ... une somme d'argent était promise à qui le ramènerait, mort ou vif, au Temple ou à la République.

-"Andersen hein ? Très bien ... si je le rencontres, je ferais en sorte qu'il ne soit plus une gêne alors ..."

Le serment. Il l'avait conservé ... autant que son honneur après tout. C'était peut-être méconnu, mais la trahison de Yukân ... Enfin, ce ne fut que des concours de circonstances au final. L'honneur des siens, de son peuple, de sa famille, ... tout était au final sauf dans son esprit. Et même si on doutait de lui, qu'importe !

-"J'ai été séduit par la justice, Luke. Celle que l'on peut appliquer soi-même. Les lois sont contre cette justice. Je ne fais que l'appliquer ... de manière bien plus radicale certes. Croyais-tu donc que j'étais devenu ce que j'ai toujours combattu ? Que je m'étais égaré ? "*rires* "Je ne me suis pas plus égaré que ton vénérable Mentor ne l'a fait. J'ai juste affronté mon destin plus tôt que lui."

Il n'avait pas attendu, pas essayé de convaincre son ennemi. Sa "justice" avait été proprement expéditive, singulière.

-"Et voir n'est pas la seule tentation. En plus, même si tes yeux restent figé dans le néant, je sais que tu vois à ta manière."

Mais il restait une question, tout aussi évidente que les autres.

-"L'entrainement est et restera à jamais toute ma vie. Oui je continue d'utiliser la Force ... C'est même capital dans mon cas. Mon boulot, c'est de nettoyer ce que l'Ordre n'est pas capable de régler. Je suis ... celui qui fait le ménage."

Un ménage sans sommations ou semonces. Une fois lancé, celui-ci se termine souvent dans de tristes extrémités ... extrémités nécessaire aux yeux du Gris.

-"Et toi ... tu as progressé au moins ? Je suppose que oui, pour que tu sois ainsi seul !"
Revenir en haut Aller en bas
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2448
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Une parenthèse peut compter plus que le mot en lui-même [PV]   Ven 28 Sep 2012 - 16:29

-Je n'ai jamais dis cela, n'interprète pas mes paroles comme bon te semble. Andersen s'il est retrouvé sera amené devant le Conseil. C'est ainsi. Il a prêté allégeance aux Jedis, ce sont à eux de régler cela, en fonction des lois qui régissent la Galaxie. Même Andersen a le droit à une défense correcte.

Luke avait brusquement levé la tête, son ton n'avait pas augmenté en volume mais s'était affermit toutefois. Le jeune Jedi avait pratiquement réussi à localiser le regard en Yukân et malgré un léger décalage, ses yeux loin d'être morts dans le domaine des expressions étaient on ne peut plus clairs. Pas de meurtre, il n'avait rien commandité, pas même à demi-mot. D'ailleurs le Hapan regrettait d'avoir laissé filtré cette information. Voilà ce que c'était que se détendre un peu. Ourdit de méfiance désormais, il attendit un très long moment avant de parler à nouveau, mâchant et remâchant ses mots avant de reprendre la conversation.

-Et qui es-tu pour pouvoir prétendre faire justice toi-même? Que l'on est une marge de liberté je le comprends parfaitement... Je le conçois et l'encourage, mais si comme toi, tout le monde écrivait son propre code, tu ne crois pas qu'il y aurait beaucoup de fautes de grammaire et surtout de... Conjugaison? Ce serait l'anarchie et les plus fragiles a qui nous avons promis le service seraient anéantis.

Les enfants seraient pervertis dès leur plus jeune âge, habitué à vivre dans un monde sans foi ni loi, un peu comme dans les bas-fonds de Coruscant ou de Nar Shadaa ainsi que les entrailles de toutes les planètes probablement. Cela serait trop triste pour que le Jedi le permette. Certes il stigmatisait un peu, mais si quelqu'un s'appropriait le titre de justicier, pourquoi d'autres encore moins équilibrés ne le pourraient pas? Ce ne serait que... Justice en fait. Et l'anarchie prendrait de l'ampleur, meurtres, drogues, abus sexuels en tout genre et éradication des plus fragiles que la société se devait d'aider.

-Quant à la tentation, s'il est vrai que la vue ne fait pas tout. L'esprit se charge du reste, il suffit d'avoir de la volonté. Tu étais de ceux qui avaient reçu l'éducation pour. Tu étais assez fort pour ça, mais tu t'y aies refusé, c'est ton choix, du moment que d'autres n'en pâtissent pas. Quant à "utiliser" la Force je crois que personne ne devrait évoquer ce terme. Personne ne peut l'utiliser, je crois qu'on lui demande tout simplement.

Plus jeune Luke était du genre à lui parler, oui, comme à une amie proche, présente à ses côtés. Après tout pourquoi pas? Il ne voyait pas non plus ses camarades et discutait pourtant avec, et bien il ressentait la Force de la même manière. Certes, le Padawan ne s'amuserait plus à lancer un dialogue dans le vide avec la Puissance Mystique des Jedis mais il continuait de penser que ses pouvoirs étaient en réalité des dons et que la Force s'il lui déplaisait, pouvait lui les dérober quand bon lui semblait. De grands pouvoirs impliquaient de grandes responsabilités, c'était ce que l'on disait et l'adage lui allait comme un gant.

-Quant à avoir progresser je ne sais pas, ce n'est pas à moi de le dire. J'essaye en effet mais ce serait orgueilleux de m'auto-évaluer.

Luke ne savait pas pourquoi il parlait avec Yukân qui ne partageait aucune de ses convictions. Le Padawan essayait en tout cas de ne pas se montrer arrogant, il avait foi aux préceptes Jedis mais respectait tous ceux qui ne les suivaient pas. Ce qu'il reprochaient aux Siths ou aux renégats comme l'homme qui lui faisait face, c'était d'en faire pâtir les autres. Luke avait qui plus est apprit à mettre de l'eau dans son vin suite à une certaine rencontre où pour survivre, il avait du s'allier avec une Sith. Ainsi le jeune Hapan ne souhaitait pas juger Yukân trop sévèrement, c'est pourquoi il restait affable avec lui et continuait son repas avec le plus de quiétude possible, répondant juste de manière assez franche pour que son discours paraisse un peu sec et unilatéral.

-Tu as raison de continuer à t'entraîner-concéda le jeune homme, plus conscient désormais que la paix était une utopie. - Il faut parfois combattre hélas. Mais dis-moi, as-tu fait des connaissances ici? Est-ce que tu as des personnes de confiance sur qui compter? Je ne cherche pas à te faire parler... Je veux juste savoir car sinon, cela me paraîtrais triste, vraiment. Je pense qu'au fond, tu mérites d'aller bien. Alors j'espère que tu as trouvé ta voie, bien que je ne suis pas d'accord avec ton mode de justice, ça ne m'empêche pas de te souhaiter la réussite et le bonheur.

Acheva-t-il sur un ton plus doux. Luke n'avait jamais été quelqu'un de méchant ou de jaloux. Il avait beaucoup d'autres défauts comme son côté vieux-jeu malgré son âge, ses principes un peu raides, son comportement rigide et sa tendance à philosopher sur tout au lieu de profiter, mais non, ce n'était pas un mauvais garçon. Il avait eu de bons exemples pour ne pas devenir haineux et rancunier malgré sa vie difficile et son handicap. Son père un homme extraordinaire et sa belle-mère ainsi que leurs jumeaux. Le Padawan avait su en grandissant combien il avait eu de la chance que la nouvelle femme du sénateur l'accepte aussi bien, car souvent les nouvelles épouses appréciaient moyennement les enfants issus du premier mariage. De plus il avait rencontré Saï qui l'avait littéralement sauvé à plusieurs fois, mentalement aussi bien que physiquement. Au Temple il avait peu d'amis mais des amis fidèles et il s'entendait avec tout le monde, ayant finalement trouvé sa place. Il y avait des moments de tension, de doutes mais ainsi était la vie aimait-il penser. De ce fait, comme lui s'épanouissait dans la vie d'un Jedi, il espérait que Yukân soit réellement heureux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Une parenthèse peut compter plus que le mot en lui-même [PV]   Mer 3 Oct 2012 - 20:57

-"Le Chaos ... celui-ci ne serait le cas que si l'on perdait le contrôle de soi. Et ai-je cet air ? Honnêtement ..."

En fait, Luuke aurait bien pu répondre oui, en étant honnête. Et ça ne surprendrait même pas l'Echani. Après tout, tant de gens le croyaient.

-"Le Conseil perd trop de temps à parlementer, à se demander qui, quoi ou comment. Ne le comprends-tu pas ? Et regardes où ça les a mené ... Quelle merveilleuse situation. Le vénérable Saï Don en fuite, et promis à une aussi triste fin que la mienne si on nous capture. Tu me parles de justice, de liberté ... Où est-elle là-dedans ?"

Comment l'Echani aurait pu accepter plus longtemps les chaines de l'inaction, de la patience et de la méditation des Maitres Jedi ? C'était pas son genre. Lui était plutôt à foncer tête baissée et à improviser alors que la situation évoluait. Sa voie disait-il ? Yukân allait la lui expliquer, mais vu ce qu'il venait de dire, le Padawan serait triste de l'entendre.

-"Ma voie est celle que trace la Force devant moi. Rassures-toi, je n'ai pas sombré. Je n'estimes pas avoir sombré. Mes idéaux restent les mêmes ... et seule la finalité de nos méthodes différent. Mais si j'ai choisis cette voie, tu te doutes qu'elle a un prix. Aussi mes amis sont-ils tous deux accrochés à ma ceinture en ce moment même ..."

Ses sabres lasers. Ils étaient ses amis, les seuls sur qui il puisse réellement compter en cas de problème. Il y avait aussi sa soeur, quelque part dans l'univers, mais il faudrait tomber dessus pour qu'elle devienne une porte de sortie. La revoir cependant lui ferait très plaisir, c'était certain. Il y avait toujours un sujet qu'il devait aborder avec elle.

-"Un conseil Luuke : ne sous-estimes pas l'auto-évaluation que tu peux avoir de toi. Elle te permet ... comment vous appelez ça déjà ... ah oui, l'humilité. T'analyser te permettra de progresser, crois-moi."

C'était même un remède contre l'orgueil que l'on voulait fuir. Certes, cette auto-évaluation devait être personnelle, et impartiale ... c'était même sur ce dernier point que l'Echani rencontrait des difficultés dans son cas.

-"Alors dis-moi ... c'est vraiment ça qui t'amène sur ce monde rempli de canailles ? Ou y'a-t-il une autre raison ?"
Revenir en haut Aller en bas
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2448
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Une parenthèse peut compter plus que le mot en lui-même [PV]   Sam 27 Oct 2012 - 18:13

-Justement, c'est en se battant avec les politiciens qu'il a pu revenir. Justice a été faite, l'erreur a été réparée. J'étais en mission mais il n'y a pas de navette avant demain matin alors je ne peux pas rentrer au Temple.

On entendait clairement que même si Luke ne méprisait pas l'endroit ni les gens extérieurs, il aurait préféré rentrer au Temple, dans sa chambre avec ses petites habitudes. Le Padawan aimait beaucoup sa "maison". Il aimait les salles de méditation que les jeunes de son âge fuyaient avec un savoir-faire assez impressionnant. Le calme, la cantine, tout cet environnement connu le rassurait. Ici le jeune homme n'avait pas l'impression d'être entourés uniquement de voyous, cela aurait été réducteur et très orgueilleux de sa part mais il ne se sentait pas à l'aise, aussi comptait-il rapidement trouver un hôtel pour rentrer tôt. Maître Don l'avait autorisé à sortir mais le Padawan préférait s'infliger lui-même des limites drastiques pour ne pas se mettre en difficulté, tant à cause de son handicap que des "tentations" dont il avait l'humble reconnaissance du pouvoir. Aussi sage soit le Padawan pour son âge il pourrait tomber dans un piège et sa droiture lui ferait regretter amèrement le moindre écart par la suite.

Le jeune Jedi piocha dans son assiette, à la recherche des derniers morceaux de son Won-Won, il en laissait rarement dans ses plats, n'étant pas un gros mangeur mais préférant tout de même terminer pour éviter de jouer les difficiles quand d'autres mourraient de faim. En revanche il n'allait pas prendre de dessert, ce qui ne l'empêcha pas de le proposer à Yukân, car lorsqu'on invitait quelqu'un, cela devait se faire jusqu'au bout et sans restrictions. Malgré son envie de ne pas être diplomate, Saï avait tout de même réussi à lui inculquer quelques règles de bienséance, facilement intégrées. Le jeune homme laissa donc son camarade regarder la carte des desserts s'il en avait envie.


-Connaîtrais-tu un hôtel proche d'ici?

Demanda Luke, lassé de ce combat de paroles qui préférait en revenir à des banalités. Banalités utiles toutefois si l'on voulait passer la nuit au chaud dans un endroit correct. Le Padawan avait étrangement assez confiance en Yukân pour se laisser guider par lui dans ce domaine. Il n'était que 21H30 selon sa montre parlante mais le Hapan paraissait hâtif de rentrer bien qu'il ne soit ni spécialement fatigué ou stressé ou triste. Après tout sa mission avait quand même bien réussie. Seulement Luke était plutôt du genre à fêter un tel événement par la seule plaisir ressenti à l'idée de rendre son maître fier, de permettre à la victime de dormir un peu plus sereinement-ici aux deux belligérants qui avaient fait la paix.- Malgré son jeune âge, son physique très avantageux de Hapien, il n'avait jamais été très fêtard, plus vieux dans sa tête que ne l'était physiquement maître Don. Lequel savait d'ailleurs s'amuser plus que son propre Padawan.

Seulement il n'était pas dit que Yukân laisse son cadet s'en sortir aussi facilement, et l'un des gros inconvénients lorsqu'on est aveugle et "perdu" sur une planète totalement inconnue, c'est que l'on doit suivre le mouvement en priant pour que l'autre cède bientôt à sa demande.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une parenthèse peut compter plus que le mot en lui-même [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une parenthèse peut compter plus que le mot en lui-même [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Coruscant-