Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Vent de la Philosophie [Cours-Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Le Vent de la Philosophie [Cours-Libre]   Dim 26 Aoû 2012 - 21:47

Son arrivée sur Korriban avait été mouvementée, mais la rencontre qu’il avait fait en valait le coup. Bhalir devait désormais s’occuper de la chose la plus importante, de la raison même de sa venue sur la planète désertique : Se trouver un apprenti. Le sith commençait à vieillir et même si les effets de l’âge n’avait pas encore eu d’action significative sur son corps, Calo savait que ça ne durerai pas. D’ici 5 ans les premiers effets seraient là, de même pour la corruption du côté obscure. Trouver quelqu’un apte à prendre la relève, une personne capable de continuer son projet devenait primordiale. Le maître sith se trouva donc une pièce suffisamment grande pour accueillir une vingtaine de personnes, ce qui serait amplement suffisant au vu de la fréquentation de l’académie. En effet cette dernière semblait désertée, Calo en ignorait la raison, mais il ne tarderait pas à la connaître.

Le Sith avait déambulé dans toute l’académie, prévenant chaque apprenti qu’il croisait qu’il allait donner un « cours » et choisir un apprenti. Il ignorait le nombre de jeune qui ferait au moins acte de présence et à vrai dire, il se foutait d’avoir douze millions d’apprentis de présents. Avec un peu de chance, un seul suffirai à combler les attentes du maître sith. Calo était le seul à savoir ce qu’il attendait de ce futur apprenti et cela ne faisait aucun doute qu’il allait lui en faire voir de toutes les couleurs. Le premier « test » était la compréhension du premier enseignement qu’il allait donner. La suite se ferai en privé avec le ou les apprentis aillant montré suffisamment d’intérêt et de vivacité d’esprit pour opposer des arguments ou accorder dans son sens en se justifiant.

Perdu dans ses pensées, l’ancien mercenaire ne fit pas attention aux premiers apprentis qui arrivaient. Leur tournant le dos, il finit par les regarder, englobant tout le groupe de son regard. Ils étaient une quinzaine, aucun d’entre eux n’attira son regard plus qu’un autre et pourtant, il se pouvait que la solution à tous ses problèmes soit présente dans cette pièce. Fermant les yeux, il en appela au côté obscure pour augmenter sa présence et être sûr de se faire écouter. En effet, il ne portait pas la bure sith habituelle, ce qui faisait de lui un personnage un peu atypique avec ses vêtements de mercenaire et son blaster à la hanche. Bhalir prit la parole d’une voix forte et sonore, qui fut déformée par le son métallique que produisait le masque quand il parlait.


« Bonjour à tous et bienvenu. Je me nomme Darth Bhalir. Je suis l’un des maître sith de notre ordre et recherche un apprenti pour le former et faire de lui mon égal, voire plus si ses capacités le permettent. Le simple fait que vous soyez ici vous laisse une chance de me rejoindre, n’ayez pas peur de moi, je ne vous ferai pas de mal, en tout cas, pas pour cette première leçon. Les choses vont être simples pour aujourd’hui. Vous ne connaissez pas grand-chose de la force, mais le fait que vous soyez dans cette académie prouve que vous en connaissez un minimum. Que vous soyez ancien jedi, apprenti sith depuis toujours, simple homme venant d’arriver, vous devez tous, en arrivant ici, avoir cherché à apprendre quelque chose. Ceci est la première qualité que je vais demander à mon apprenti, qu’il ait soif de connaissance et par conséquent, de pouvoir. Cette première leçon me servira à évaluer votre vision de la force, aussi étroite et faible soit-elle, mais aussi de notre ordre. J’éliminerai un à un les membres se montrant passif ou faisant preuve d’un comportement trop extrême. Nous sommes ici dans une assemblée, je ne tolèrerai aucune agression physique ou verbale au sein de cette salle, le respect est de mise ici. » Le sith finit sa tirade en ouvrant grandement ses bras pour englober tout le groupe. « Vous êtes ici chez moi et ce sont mes règles qui primes, si vous avez quelque chose contre ces quelques règles, sortez d’ici et ne revenez plus. »

Personne ne bougea pour le plus grand plaisir du sith. Calobarian s’avança alors au milieu du groupe, leur faisant signe à tous de s’assoir, ce qu’ils firent. Restant debout, le maître dominait encore plus les élèves. Il jouait de sa haute stature pour intimider les apprentis et faire respecter un silence de plomb. Fermant les yeux, il profita quelques secondes du silence avant de prendre la parole.

« Commençons par la force, je ne garantis pas que ce que je vais vous dire sera passionnant, mais il faudra bien vous préparer aux long discours ennuyeux que votre maître vous débitera, que ce soit moi ou un autre. Pour les jedi, la force est un fluide invisible qui circule dans tous les êtres vivants, c’est une énergie mystique qui régule nos vie, pas de chance, juste la force, cette version simplifié de la philosophie jedi n’est pas éloignée des bases de ma vision des choses. En effet la force est en nous tous, à plus ou moins haut degré et le fait que vous soyez ici prouve que votre affinité est suffisante pour entraîner une maîtrise de certaines aptitudes.

A mes yeux la force coule en nous, mais aussi dans tous ce qui a été créé dans la galaxie. Les planètes, les animaux, tout est relié à la force, Korriban en est la preuve, elle est l’une des manifestations les plus puissante de la force que j’ai pu voir. Pervertie par les anciens sith, elle a emmagasiné l’énergie du côté obscure puis l’a gardé pour elle-même. La faune a alors changé, les prédateurs sont devenu plus dangereux, ils ont muté grâce au pouvoir du coté obscure, ce qui prouve leur lien à eux aussi avec la force mystique. Je pense que là-dessus nous seront tous d’accord, ceci est la définition de base que je fais de la force.

Mes formations de jedi puis de sith m’ont permis de voir les deux côté de la force de voir leur implication, point forts et points faibles. Le côté lumineux est restrictif, il nous enferme, nous empêche de vivre et nous force à vivre pour les autres. Les capacités des jedi ne sont pas pour autant à négliger, nombre de sith se sont cru plus fort et sont morts des mains de nos ennemis ancestraux. Leur discipline mentale fait d’eux des êtres fort et résistant à nombre de manipulation psychique. Tout comme nous, ils sont des guerriers d’élite évoluant dans de multiples domaines. Certains sont des maître dans l’art du combat rapproché, d’autres ont de meilleur prédisposition pour l’utilisation de la force, certains sont même spécialisés dans l’amélioration de leur capacités, mais aussi dans celle de leur alliés. »


Faisant une petite pause pour permettre aux apprentis de digérer les informations, il en profita pour observer une nouvelle fois les personnes présente. Tous avait un certain potentiel, tous pouvait devenir son apprenti, mais un seul y parviendrait.

« Pourtant, sur bien des aspects nous sommes plus puissant. Le code des jedi régit leur vie, les emprisonnes, les lient à une vie de servitude. Notre code nous enseigne la force, nous donne soif de connaissance et de pouvoir, notre code nous libère de nos chaines, nous permettant d’être au-dessus des jedi et du reste de la galaxie. Il nous faut faire preuve d’ambition car, nous avons les capacités d’accomplir tous nos desseins, rien n’est impossible tant que vous travaillerez et vous donnerez les moyens pour atteindre vos objectif.

Les jedi prônent la paix, mais la paix n’est qu’un mensonge. »
Dit-il en citant le code sith. « La paix nous affaiblie, en temps de paix, sans véritable ennemi, la plus part des hommes et femmes perdent l’envie d’apprendre et de s’améliorer, stagnant voir perdant de leurs capacités. UN VERITABLE SITH NE PEUT TOLERER CA ! » Dit-il en haussant soudainement la voix.

« Nous sommes la personnification du pouvoir. Nous nous devons de toujours chercher à devenir plus puissant, sinon, à quoi bon faire partie de l’élite si c’est pour se complaire dans la même médiocrité que le reste du peuple ? Seule la passion, l’envie de savoir peut nous entraîner sur les routes du pouvoir. Ne restons pas immobiles, démarquons nous du reste de la galaxie, il faut devenir puissant pour avoir le pouvoir et seul ce pouvoir vous permettra de vous libérer de vos chaines. Les jedi ne vous attendront pas sur la route du pouvoir car bien que limités par leur code, eux aussi cherchent à devenir toujours plus puissant dans le seul but de nous tenir en échec. Il ne tient qu’à vous de prouver que le côté obscure est le plus puissant, écrasez les jedi sur votre route et vous obtiendrez le respect de vos supérieur, faite preuve d’ambition et vous monterez en grade, faites preuve de ruse et vous survivrez. Voici l’une des recettes du pouvoir, l’une des recettes de la liberté. »

Bhalir reprit lentement son souffle. Il regarda les apprentis avant de retourner à la place qu’il occupait lors de leurs entrée dans la salle.

« Certains d’entre vous souhaitent réagir ou poser des questions ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le Vent de la Philosophie [Cours-Libre]   Mar 28 Aoû 2012 - 19:00

Caine était inquiet pour son Maître, Darth Skull. Ca faisait quelques semaines qu’il n’avait plus eu de nouvelles de lui, alors que celui-ci en donnait environs toutes les trois ou quatre semaines pour savoir où il en était de son apprentissage et les progrès qu’il réalisait. Et là, ça faisait pratiquement huit semaines que c’était le silence total. Pas le moindre écho en provenance du système où il se trouvait actuellement. Le jeune homme craignait qu’il ne lui soit arrivé quelque chose et qu’on vienne lui apprendre une mauvaise nouvelle. Pour essayer d’apaiser ses craintes, il avait décidé de se rendre à la salle de communication pour voir s’il avait reçu un message ou que les techniciens occupant la pièce auraient des informations et le cas échéant, il avait préparé un petit mot qu’il demanderait à transmettre.

C’est à ce moment-là qu’il croisa un individu plutôt impressionnant qui l’interpela, ainsi que les autres Apprentis près de lui. L’homme était très grand et tout en muscle. Sa tenue était composée d’un pantalon militaire, d’un gilet de combat et d’un masque sur le visage qui accentuait encore plus l’aura menaçante du personnage. Le jeune homme l’avait pris pour un mercenaire jusqu’au moment où il leurs dit qu’il allait donner un cours et que dans le même temps, il en profiterait pour se choisir un Apprenti parmi ceux n’ayant pas ou plus de maître.

Suite à cette rencontre imprévue, il reprit sa route vers son objectif initial. Une fois arrivée près de la salle, il hésita quelques minutes devant la porte. Il avait une certaine appréhension à appuyer sur le système d’ouverture du sas. Son dilemme s’arrêta au moment où celui-ci s’ouvrit, laissant apparaître la pièce et un homme en combinaison de travail. Ce dernier faillit lui rentrer dedans.

-Hé gamin !!! Qu’est-ce que tu fous là ?

Généralement ceux ne possédant pas d’affinité avec la Force respectait ses utilisateurs, mais ayant face à lui un préado qui ne devait pas avoir encore maîtrisé ses pouvoirs, il n’avait l’air d’avoir aucune crainte.

-Répond ou dégage de mon chemin.

Caine n’arrivant pas encore à se servir de pouvoir offensif, malgré les rudiments qu’il avait appris lors d’un cours sur l’Eclair de Force avec le Seigneur Dath Varis, il sortit alors le sabre offert par son maître qu’il portait à la ceinture et le lui montra sans l’activer.

-Vous devez savoir ce que c’est et ce que ça fait.

-Euh…Oui…Je m’excuse Monsieur. Je ne savais pas… Que désirez-vous ? Répondit l’homme qui avait pâlit à la vision de l’arme.

-Je venais me renseigner pour savoir si des nouvelles de mon Maître, Darth Skull étaient arrivées récemment.

-Dath Skull !! Non, rien depuis un moment.

-D’accord. Alors transmettez ce message aux coordonnées indiquées et faite moi parvenir la réponse dès qu’elle arrive.

Sur ces mots, le garçon décida d’aller participer au cours dont avait parlé l’homme croisé plutôt et rejoignit la pièce où il avait lieu. Celle-ci était déjà remplie d’Apprentis et l’étranger leurs tournait le dos. Il se retourna et se présenta. Il s’appelait Darth Bhalir. Il rappela pourquoi il était là, ce qu’il cherchait chez celui qu’il prendrait pour Apprenti et donna les règles qui seront les leurs tant qu’ils seront avec lui. Puis il leurs fit signe de s’asseoir, ce que tout le monde fit, et il se mit au milieu d’eux. C’est alors qu’il commença un long monologue entrecoupé de pauses, de citations du Code Sith, de changements de volume de la voix pour maintenir son auditoire attentif. Pour finir son discoure, il demanda qui souhaitait réagir ou poser une question.

Personne ne sembla vouloir se mettre en avant et attirer ainsi l’attention sur lui. Mais finalement, un des plus âgés du groupe se leva et dit ce que beaucoup d’autres, dont Caine, pensaient.

-Nous savons déjà tous cela Seigneur, vous ne nous apprenez rien de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le Vent de la Philosophie [Cours-Libre]   Mer 29 Aoû 2012 - 9:58

« Mauvaise intervention » Dit Calobarian en se tournant vers l’apprenti. « je vous demande d’intervenir pour dire des choses utiles et faire avancer le débat, pas pour dire une chose que tout le monde pense, y compris moi. Penses-tu ton intervention nécessaire ? Ne crois-tu pas que le silence aurait été préférable pour permettre à la situation n’avancer plus rapidement qu’elle ne le fait actuellement ? » Un grognement sourd s’éleva alors du masque puis le sith se retourna vers les autres apprentis. « Mon apprenti devra aussi faire preuve de patience, même si ce que je vous dis vous semble inutile, il y a toujours une raison pour que je le dise. » Attrapant l’apprenti qui avait pris la parole avec la force et le soulevant au-dessus du sol, le maître continua. « Et je ne veux pas voir ne cette apprenti l’arrogance qui semble être la marque de fabrique des sith d’aujourd’hui, mon apprenti me devra le RESPECT, mais aussi de savoir SE TAIRE quand la situation l’EXIGERA ! »

D’un geste de la main il envoya le pauvre apprenti se fracasser contre le mur de pierres au fond de la salle. Un bruit sec de craquement s’éleva dans le silence mortel qui enveloppait la pièce, puis le cadavre tomba lourdement sur le sol, totalement désarticulé. Bhalir sourit derrière son masque, son œuvre macabre ferait surement assez d’effets pour maintenir les apprentis dans la peur et donc pour les forcer à réfléchir avec de réagir. Retournant au milieu des élève, le sith les regarda un à un pour retenir leur visage, mais aussi mesurer leur peur. Certains avaient peur, d’autres semblaient plus fascinés et curieux, ce deuxième groupe intéressait plus le seigneur sith que le premier. Réfléchissant rapidement au prochain point qu’il allait aborder, il retourna devant les élèves et reprit la parole.

« De tous temps, les sith ont disposés de nombreuse armes. Les sith ancien disposaient de la sorcellerie et l’avaient poussés à un stade dépassant de loin notre imagination, à l’époque de Revan et Malak, les sith possédaient une flotte capable d’écraser la république et les jedi, Malak y parvint presque en annihilant le conseil des jedi de Dantooine ainsi que son académie. Aujourd’hui, les sith ont menés plusieurs attaques contre les jedi, leur faisant ainsi perdre de leur influence aux yeux de la république. Avec ce rapide historique, vous remarquerez que la Force est une arme beaucoup moins utilisé de nos jours pour écraser nos ennemis qu’à l’ancienne époque. Pourquoi ? Parce que l’ordre s’affaiblit aux fils des années, chaque génération est plus faible qu’une autre et cela va en descendant. Avez-vous une idée de la raison pour laquelle l’ordre faiblit ? Vous me donnerez vos impressions une fois que j’aurais dit tout ce que j’avais à vous dire. »

Retournant au milieu des apprentis, il s’assit pour être à leur niveau. Parlant moins fort, comme sur le ton de la confidence, Calo se mit à parler plus précisément de ce qui faisait et fait la puissance des sith.

« Les éclairs de force sont une arme, l’étranglement aussi, les poussées de force, notre sabre laser, nos vaisseaux, nos pouvoir sont tels, que nous devrions pouvoir prendre l’ascendant sur la république et les jedi et pourtant, nous restons quasiment au point mort face à eux, pourquoi ? Pourquoi ne parvenons nous pas à prendre le dessus sur les jedi et leur maudite république, qu’est ce qui nous en empêche, que manque-t-il aux sith pour avoir l’avantage sur ses ennemies ? Ceci est la deuxième question que je vous pose.

La troisième va venir, partons sur un concept beaucoup plus global que l’ordre sith en lui-même, parlons du côté obscure. Comme vous devez le savoir, le côté obscure est nécessaire au côté lumineux pour exister, mais est-ce parce que nous tuons des innocents, est-ce parce que nous nous laissons submerger par nos émotions les plus primaires lors du combat, que nous sommes forcément des monstres comme aime à le faire croire les jedi à leur padawan ? Pas à mes yeux, le côté obscure est une chose, mais le fait que nous soyons ou non plus nocif que les jedi pour la vie en est une autre. Certes nos pouvoirs viennent d’une énergie sombre, mais des despotes sith ont régnés sur de nombreuses planètes, sans que celles-ci soient ravagées par la guerre. Au contraire, l’ordre était maintenue, personne ne sortait du rang et la planète se développait, alors en quoi les jedi sont-ils plus à même de conseiller la république que les sith, qu’est ce qui leur permet de garder la république à leur écoute alors que nous sommes traqués et éliminés comme des chiens, qu’ont-ils de plus que nous ? Qu’est-ce que le côté obscure a ou n’a pas en plus par rapport au côté lumineux ? Avant de répondre à cette question, citez-moi les moyens de faire appel au côté obscure, cela vous aidera à trouver la réponse. »

Souriant désormais à pleine dents, bien que les apprentis ne puissent le voir, le seigneur sith décida qu’il était temps de voir jusqu’où les connaissances des apprentis allaient, aussi bien sur le plan théorique que pratique. Bridant de nouveau son pouvoir, comme il l’avait fait avant d’entrer dans l’académie, le sith se débrouilla pour avoir une aura, une puissance palpable aussi faible que celle d’un non utilisateur de la force. Elle n’était plus en lui qu’un simple murmure, devenant plus faible que n’importe lequel des apprentis présent ici. Calo voulait voir s’ils allaient s’en rendre compte, ou plutôt si l’un d’eux allait le voir, si personne ne le voyait, le sith aurait une idée du travail à accomplir avec son apprenti, si jamais l’un d’eux le sentait alors il marquerait un grand nombre de points par rapport aux autres. Le maître Sith attendait que l’un des apprentis prenne la parole et donne ses réponses aux questions.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le Vent de la Philosophie [Cours-Libre]   Ven 31 Aoû 2012 - 23:43

Celui qui était abruptement intervenu, avait à peine fini de commenter ce que le Seigneur Sith avait déjà dit, que celui-ci réagit. Sa réaction fut double. Il fit la morale à l’ensemble du groupe en disant à tous ces jeunes gens que celui qui deviendrait son Apprenti, devrait savoir quand se taire. Dans le même temps, il utilisa la Force pour le soulever et au moment où il prononça le dernier mot, il propulsa l’importun à l’autre bout de la pièce où sa trajectoire rectiligne fut brusquement interrompue par sa rencontre avec un des murs de la salle où sa course se termina au pied de celui-ci. Lors du choc, tout le monde put entendre un sinistre craquement.

*J’ai bien fait de ne rien dire. Sinon c’est mon cadavre qui serait là-bas maintenant.* Pensa Caine en retenant un soupir de soulagement.

Suite à cet évènement, Darth Bhalir reprit son monologue. Il parlait maintenant du fait que malgré leur puissance les Sith n’arrivaient pas à dominer les Jedi. Puis il posa une première question en demandant d’attendre qu’il est fini pour répondre. Il fit une petite pause pendant laquelle il vint s’asseoir parmi ses élèves du jour. Une fois installé, il reprit sur la puissance à leur disposition. Ce qui amena une deuxième question. Ensuite, il aborda encore un autre thème, celui de la comparaison entre les côtés lumineux et obscurs et le fait qu’à part les pouvoirs et moyens utilisés, ils peuvent tous les deux obtenir l’ordre et le développement des planètes sous leur domination. Et le Seigneur les questionna une troisième et dernière fois. Mais avant de donner une réponse à la dernière, il leurs avait demandé, pour les aider, de citer ce qui permettaient d’utiliser le côté obscur.

Caine s’était mis à réfléchir pendant que leur enseignant parlait. Il pensait avoir trouvé des réponses aux deux premières, mais il séchait pour la troisième malgré l’indice donné. Et apparemment, il n’était pas le seul dans ce cas, mais cela n’empêcha pas un Apprenti de prendre la parole.

-Pour la première question, je pense que c’est dû au fait qu’un Maître, qu’il soit Guerrier ou Seigneur, n’a qu’un seul Apprenti et que pour quitter notre rang d’Apprenti nous devons soit tuer notre Maître, soit tuer un Jedi. C’est ce qui nous empêche de croître à mon avis.

Beaucoup acquiescèrent à ces paroles. Un autre, encouragé par la première intervention, se lança.

-A la deuxième, je suis sûr que c’est parce que nous recrutons des Apprentis trop faible. Regardé le celui-là, avait-il dit en montrant le jeune Black. On a l’impression qu’il est déjà à moitié mort. On dirait un cadavre.

-Je ne suis pas d’accord, avait répliqué l’adolescent. Pour moi, c’est le manque d’unité de notre ordre qui nous empêche de prendre le dessus sur les Jedi et la République.

Par contre, personne ne semblait avoir de réponse à la dernière question. Il y en avait bien deux-trois qui murmuraient les mots « colère », « haine », « vengeance » mais cela n’allait pas beaucoup plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Vent de la Philosophie [Cours-Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Vent de la Philosophie [Cours-Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Zone RP - Ordre Sith - Korriban :: Académie Sith :: Centre d'Entraînement-