La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Reprise des entrainements [PV : les mercenaires]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Reprise des entrainements [PV : les mercenaires]   Ven 17 Aoû 2012 - 2:25

De retour sur Coruscant, Maekoth n’avait pas eu d’autre choix que d’aller faire un court séjour à l’hôpital. En effet, à la suite de son dernier combat, il avait été blessé, pas grièvement, mais suffisamment pour l’handicaper et nécessiter des soins pour ne pas en garder des séquelles. Lors de cette confrontation, il s’était retrouvé au côté d’un Jedi, appelé Luke, et ensemble ils avaient affronté un Sith qui voulait s’en prendre à un groupe de jeunes Padawan. Ils avaient gagné, leur adversaire ayant fui, mais lors de son dernier assaut, il s’était déboité l’épaule. Et ce genre de blessure demandant une rééducation pour retrouver un usage normal de son bras, il n’avait pas vraiment eu le choix.

Maintenant, qu’il avait été soigné correctement et qu’il ne ressentait quasiment plus de douleur, il pouvait enfin quitter cet endroit, où il s’était ennuyé à mourir, personne n’étant venu le voir, même pas sa tendre Jinn qui était partie en mission avant son retour. N’ayant donc pas sous la main sa partenaire d’entrainement habituel, il décida d’aller dans l’une des nombreuses salles d’entrainement, qu’on trouve prêt des quartiers militaires, pour se remettre en forme et voir si son épaule allait tenir le coup.

Après être rentré dans son appartement, il avait fait une petite recherche sur les différentes salles et le type de personnes les fréquentant. Sa prospection terminée, il fit son choix sur celle où il trouverait le plus de mercenaires, préférant leurs compagnies à celle de simples soldats.

Ainsi le lendemain, dès son réveil, il décida de s’y rendre pour se faire une idée par lui-même de l’ambiance et des personnes présentes et s’inscrire dans le cas où ça lui plairait. Une fois sur place, il se rendit compte qu’il n’y avait personne. Il s’était tellement pressé pour venir, qu’il n’avait même pas fait attention à l’heure. Il était arrivé quinze bonnes minutes avant l’ouverture. Il s’adossa donc prêt de l’entré pour attendre et regarder l’arrivée de ceux qui seraient peut-être ses futurs partenaires d’entrainements. Mais il resta seul jusqu’à ce qu’un employé vienne ouvrir la porte d’entrée.

-Bonjour Monsieur ! Vous venez vous inscrire ?

-Je ne sais pas trop. J’espérai voir quelques utilisateurs de cette salle pour leur poser des questions avant de prendre cette décision.

-D’accord. Si vous voulez bien entrer, les premiers ne devraient plus tarder.

-Merci à vous.

Maekoth entra donc et alla à la baie vitra surplombant la salle principale. Il put ainsi voir une bonne partie des équipements sportifs disponible dans ce lieu. Il y avait vraiment de tout. Des appareils de musculations, de courses et encore bien d’autres qu’il ne connaissait pas. Pendant qu’il regardait, 2-3 personnes étaient arrivées et étaient parties se changer dans les vestiaires. De ce qu’il avait vu, ils avaient l’air, d’après leur tenue, d’être des mercenaires tout comme lui. Il profita que l’une d’entre elle se dirigeât vers les escaliers descendants à la salle pour l’interpeler.

-Excusez-moi Mademoiselle ! Vous m’avez l’air d’être une mercenaire. Non ? J’aimerai savoir si ce lieu est idéal pour retrouver la forme ou la garder entre 2 missions ?

-Bien sûr, on y trouve tout ce qu’il faut. En bas, comme vous avez sûrement pu le voir, une salle de musculation et une piscine derrière la porte du fond. A cet étage, au-dessus de la piscine, une salle remplie de tatamis, idéal pour l’entrainement au combat à mains nues. Et dans le sous-sol, vous trouverez 2 salles : un stand de tir et une salle pour simuler des combats en lieu urbain.

Après avoir remercié la jeune femme, il retourna voir l’employé à l’accueil et prit un abonnement pour avoir accès à toutes les infrastructures de la salle. Il alla ensuite se changer à son tour et descendit utiliser un appareil dont il ne connaissait pas le nom mais qui lui permit de faire travailler son épaule. Ne voulant pas trop forcer pour ce premier jour, il ne resta qu’une petite heure et remonta se rhabiller. En partant, il aperçût un tableau numérique où il lut quelques annonces mais aucune ne l’intéressait. Il ajouta alors la sienne.



Bonjour à tous,
Nouveau en ces lieux, je cherche un(e)/des partenaire(s) pour m’accompagner dans mon entrainement.

Disponibilité demandé : tous les jours pendant 3-4h (possibilité de s’arranger sur les horaires)

Contact : Maekoth Felth au XXX-XXX-XXX-XXX
ou tous les jours à partir de 13H00 à la salle

Ceux-ci fait, il rentra chez lui et commença à faire un peu de rangement. Il ne savait pas s'il recevrait un appel, mais dans tous les cas il y retournerait le lendemain pour s’entrainer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Reprise des entrainements [PV : les mercenaires]   Lun 20 Aoû 2012 - 22:38

Coruscant, centre de la galaxie civilisée, de son gouvernement, la République. Une chose bien étrange comme concept, des élus par les mondes faisant partie de cette république, représentant leurs mondes en cherchant à faire aux mieux de leurs propres intérêts que ce soit personnels ou planétaires. On présente la République comme propre, digne de confiance et bien sous tout rapport, cependant, tous les mercenaires savent que après Nar Shaddaa, Coruscant était le parfait nid à mission juteuse de chair morte. Une cour des miracles se cachant derrière les lumières du Sénat, l'ombre des mercenaires, des assassins et des criminels en tout genre recouvrait les bas-fonds de la planète. C'est un gouffre de mort, où se mêle l'odeur de la mort, celle de la pisse et de la merde, cependant rien ne vaut cette douce envie de revoir ce bourbier. Cet antre où tous les rejetons de la galaxie s'y retrouvaient, pour parler comme de vieux amis alors que le lendemain, ils se feront la guerre pour un gros chèque, d'autres pour commettre des forfaits, les plus inqualifiables. Cependant, même si cela se trouve dans les bas-fonds de la planète, tous les braves gens dans les plus hautes sphères, jusqu'aux sénateurs n'ignorent rien de tout ce qui se passe là-bas. Ils sont juste l'autre face de la pièce, rien ne changera, il y aura toujours des êtres pensants en quête de sang et de crédit dans la galaxie, prêts à faire le sale boulot dont les braves gens pensent à faire mais ne veulent pas se salir les mains pour se faire. Il faut des gens comme cette vermine immonde dans ce repaire de mort pour que la galaxie tourne rond, les sénateurs se balancent des fleurs en décriant la guerre dont peut-être certains sont à l'origine, pire encore, sont les principaux acteurs. Voila comment fonctionne cette République, on crache sur les mercenaires, les criminels, les contrebandiers mais ce sont grâce à ses hommes là et non les Jedis ou l'armée que la République tient, c'est grâce à ces machines de morts et de désolations sans attache et sans préjugé que la République tourne encore rond.

Coruscant, voila un petit moment que Jonas s'y trouvait, caché chez une connaissance, un vieil ami. Passant le plus clair de son temps à ressasser le passée, en attendant un contrat frais et juteux. Le barabel était en manque d'action, tuer un ou deux criminels pour aider son ami ne lui avait pas redonné gout à cette action qui lui manquait tant. La guerre était un jeu agréable pour le mercenaire. Cependant, aucun contrat, aucune guerre où on aurait besoin de soldat de fortune, de chair à canon dont personne ne regretterait le sacrifice. Jonas avait décidé pour pâlir son manque de travail, à ne pas trop rouiller dans la cabane sordide qui lui servait d'antre en attendant, de s'inscrire dans un centre d'entrainement où on pouvait croiser la pire racaille de la galaxie sans que cela se termine en une salade composé de Rodien, d'humain et de Twi'lek, le tout assaisonné par du jus de Wookie ou de Trandoshan. Trandoshan, bien une espèce qui fait plaisir d'avoir dans son camp, vicieux, cruel, dangereux, cela rappelait une mission où le commando de Jonas avait traqué un groupe de Trandoshan, la partie de chasse avait duré plusieurs semaines dans une jungle épaisse. Parlant de ses proches cousins, Jonas s'était fait ami avec un de cette espèce, un redoutable combattant au corps à corps, mais aussi un pas trop mauvais tireur, cependant sa soif de sang lui faisait perdre rapidement ses moyens. Compagnon d'entrainement, il fut rapidement invité chez le mercenaire pour faire plus ample connaissance, mercenaire de son état aussi, sans affectation, attendant un conflit ou une tête mise à prix pour se faire de l'argent de poche. Chaques jours se ressemblaient, direction la salle d'entrainement avec son ami, Slyssk, entrainement pendant plusieurs heures, entre combattants au corps à corps et à distance, le mercenaire était servi, un combattant de haute voltige l'autre lézard. Ensuite, ils allaient au bar pour se complimenter l'un l'autre pour l'entrainement.

Lors d'une fin d'entrainement, Jonas et Slyssk avaient remarqué une drôle d'annonce dans le centre, très peu de mercenaires faisaient ce genre d'annonce. Cela intrigua les deux lézards, Slyssk en premier, car ce dernier était un habitué de la salle et ne connaissait pas l'individu, alors que Jonas lui était plutôt intrigué par cette demande de partenaire, peut-être que le pauvre homme avait perdu son partenaire lors d'une mission et cherchait un nouveau compagnon ou tout simplement qu'il était arrivé tout seul. Le lendemain, Jonas allât seul à la salle car le Trandoshan avait une course à faire pour une connaissance, mais ce dernier serra là au retour de Jonas. Ainsi notre Barabel pensa à la recherche de l'inconnu qui avait laissé son nom et son numéro, comme cela n'était pas prévu, le mercenaire n'avait pas contacté l'homme et ainsi, il repartira peut-être bredouille de sa chasse à un nouveau partenaire. Arrivant à la salle, il se présenta au comptoir, on le reconnu facilement, faut dire que le gabarit du reptile ne passe pas inaperçu. Le réceptionniste demanda ce qu'il pouvait faire pour lui. Une langue passant sur ses crocs tranchant comme des lames de rasoir, Belend répondit du tac au tac avec un sourire carnassier.

Quand Maekoth Felth sera là, dites lui que je veux bien m'entrainer avec lui aujourd'hui, je l'attendrai dans la salle d'attente.

Le mercenaire déposa quelques crédits sur le comptoir, histoire que le réceptionniste n'oublie pas et allât se poser dans un fauteuil de la salle d'attente, attendant l'arrivé de son compagnon de jeu pour aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Reprise des entrainements [PV : les mercenaires]   Ven 24 Aoû 2012 - 18:21

    - Aaaah… J'ai mal. Aaaaah… Ooohputainçafaitmalgrouillezvoustousbandedemoules !

    Précédé d’une équipe médical en effervescence, le brancard franchit les portes de la réception, répulseurs plein pot. Trottinant plus ou moins à côté de l’essaim en blouse, une petite jeune femme gardait le rythme en essayant d’apercevoir - contorsion par-ci, contorsion par-là, le pauvre humain cloué à sa civière comme un insecte encore vivant tout juste épinglé par l’aiguille de l’entomologiste. Le malheureux garçon ne pouvait remuer que les pattes, allongé mais essoufflé façon grand fumeur au bout de la dernière clope de son dernier paquet.

    - Je souffre, merde !

    Grosse quinte de toux.

    - Je vous en pries. Arrêtez de vous agiter, monsieur ! Vous vous rendez les choses plus difficiles ! Respirez.

    Et la fine équipe sortit. Le coulissement des portes rabattit le silence dans la salle. La petite jeune femme était restée. Ses mains vinrent encadrer ses yeux pour chasser la réverbération des vitres. Elle continuait d’observer la scène, sa queue blanche - l’arme du crime - se balançait à son gré dans son dos. Le blessé fut précipitamment chargé dans la navette qui décolla fissa vers l’hôpital le plus proche. Alors, la féline pirouetta sur place, tenant ses petits mains bras levés vers le plafond comme pour s’étirer après du bon travail effectué. Bingo ! Elle l’avait eu ce gosse de riche !

    Ber était le fils du patron du conglomérat de défense Drearian, spécialisé dans la fabrication de blasters de qualité supérieure, et le beau-fils du sénateur de Pasqualis III. Si son pedigree lui avait ouvert en grand les portes de ce centre d’entraînement avant les horaires de la plèbe, parce qu’il voulait être le premier à suer sur le matos, l’humain au poil noir était surtout un cœur d’artichaut. A ceci rien de bien méchant, Neferet ayant elle-même le cœur telle une pâquerette. Mais Ber était aussi un abominable goujat. Non mais, vous y croyez vous, un type qui refourgue les chaussures neuves de sa maîtresse à sa fiancée ?

    De véritables œuvres d’art, de l’or du plus bel effet sur sa peau noire, vertigineuses et dotées de rubans glamour à entortiller, croiser sur les gambettes pour finalement orner d’un joli nœud la cuisse de la miss. Un modèle en édition limité à 50 exemplaires acheté aux enchères.

    Sous prétexte d’avoir oublié l’anniversaire de la tendre donzelle supposée partager le reste de sa vie, il en avait fait un cadeau top mode à son attention. Fétichiste des petits pieds. Une indélicatesse pareille devait se payer. Puisque sa poule officielle était une bonniche de luxe, le gus venait s’entraîner ici et là, où il ne risquait pas de croiser des connaissances, en compagnie de sa liaison non-officielle. Une femme qui n’avait pas que les avantages de l’exotisme, mais se révélait aussi plus dynamique et active que sa régulière. Ils commençaient par les machines et finissaient par la piscine.

    En train de faire le beau avec ses trente kilos de barre et d’altères, en bonne prédatrice Neferet avait flairé l’instant de faiblesse. Une touffe de poils vaporeuse prélevée à sa queue, voleta, aussi douce qu’un flocon, à proximité du nez de cet imbécile de Ber. Une inspiration plus tard, la boulette disparaissait par une narine, chatouillait, grattait les conduits de l’athlète du dimanche qui en laissa choir sa barre et ses poids. En plein sur son torse. La suite était passée par cette porte au fond de la salle. Il allait pouvoir retourner s’amuser avec ses joujoux laser, le mou du bras !

    Bon, c’était pas tout ça, mais Ber lui avait payé la séance. Neferet, croisa les bras et regarda un instant l’énorme reptile en position d’attente dans la salle attenante. Il n’y avait que lui. C’était chou. L’air d’un bon gros dur dans la même situation qu’un gamin sans ami un premier jour d’école. Parce qu’elle n’avait rien de mieux à faire, la jeune femme se porta à sa rencontre, toute aimable.


    - Salut ! C'était drôle tout ce cirque, hein ? C'est mon boulot, rapporta la Felacatian en faisant saillir l’arabesque d’un muscle ferme sous le luisant de sa combinaison indigo.

    Le genre de combinaison moulante que les papas ne veulent pas voir sur les fesses de leurs fifilles parce que le tout venant pouvait admirer la raie de leurs fesses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Reprise des entrainements [PV : les mercenaires]   Sam 25 Aoû 2012 - 17:01

Après une bonne nuit de sommeil et une matinée à inventorier et nettoyer ses armes, Maekoth avait pris un déjeuner bien consistant pour s’éviter une fringale pendant qu’il serait à sa séance de l’après-midi à la salle d’entrainement, puis il s’était mis en marche vers celle-ci. En prenant un des nombreux taxi de Coruscant, il se rappela que le soir précédent, il avait été un peu déçu de n’avoir reçu aucun appel, mais cela lui avait au moins permis de faire le jour d’avant tout ce qu’il avait prévu dans son appartement. Malgré cela, il ne perdait pas espoir de se trouver un ou plusieurs partenaires pour se remettre en forme, mais il savait très bien qu’il lui faudrait peut-être attendre plusieurs jours avant d’en trouver un et qui cela se trouve n’aurait même pas vu son annonce.

Ayant passé les dernières minutes du trajet à regarder la ville défilée sous l’airspeeder, il vit celui-ci perdre lentement de l’altitude pour finalement s’immobiliser près de sa destination. Après avoir payé le pilote, il descendit et parcourut les derniers mètres le séparant de la salle. Cette fois-ci, il n’eut pas à attendre, devant la porte principale, qu’un employé vienne ouvrir et il entra donc directement dans le hall d’entrée. N’y croyant pas trop, mais par acquis de conscience, il alla voir directement parler à l’hôte d’accueil.

-Bonjour

-Bonjour Monsieur !! Que Désirez-vous ?

-J’aimerai savoir si j’ai des messages en attente.

-A quel nom ?

-Maekoth Felth.

-Maekoth Felth… Ca me dit quelque chose… Oui, j’ai un message pour vous. C’est au sujet d’un entrainement. Quelqu’un vous attend dans la salle d’attente. Vous le reconnaitrez facilement, c’est un homme-lézard.

-Merci beaucoup.

-De rien. Bonne journée Monsieur.


Finalement, contre toute attente, quelqu’un avait bien vu l’annonce de l’humain et l’attendait déjà. Il se dirigea donc vers le lieu indiqué par l’employé et aperçut 2 personnes qui semblaient discuter, une femme, une féline tout comme Jinn, mais qui ne semblait pas venir de la même planète, et le saurien qui lui avait laissé le message.

*Il m’a l’air bien costaud lui. Et la chatte, si elle estcomme Jinn, elle doit être très souple et en plus pour ne rien gâcher, elle est super mignonne. De bon partenaire d’entrainement.*

Pensa-t-il en se rapprochant d’eux. Les ayant rejoints, il engagea la conversation.

-Salut tous les 2. Moi, c’est Maekoth. Et Vous ? Alors, c’est vous qui serez mes partenaires d’entrainement ? Les questionna-t-il. Puis il enchaina. Si ça ne vous dérange pas, on va commencer par des étirements dans la salle à côté, puis on enchainera par quelques combats au corps à corps. Rendez-vous là-bas dans 5min, le temps de se changer.


Dernière édition par Maekoth Felth le Dim 9 Sep 2012 - 21:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Reprise des entrainements [PV : les mercenaires]   Lun 3 Sep 2012 - 0:28

Entrainement, chose que nous faisons quand nous cherchons à nous détendre, à nous améliorer, à nous faire passer le temps. C'est un moment qu'on peut attendre, qu'on peut haïr, qu'on peut aimer. Certains l'aiment pour sa fonction, celle de vous rendre meilleur dans le domaine exercé encore et encore, d'autres le préfèrent car ils peuvent prouver leurs supériorités et d'autres encore ne font cela que par simple amusement ou par simple envie de ne pas perdre une séance gratuite. On voit dans l'entrainement tout ce qui faut savoir sur ce que vous vous exercez, bien que la réalité est bien différente, quand vous vous entrez à la médecine sur un mort, cela n'est pas pareil que face à une personne vivante, frapper une personne avec une arme en bois n'a pas le même ressenti que quand vous plantez votre lame vengeresse dans le corps encore chaud de votre adversaire et que vous pouvez voir son âme partir à travers ses yeux. Rien, pas même des années, voir des siècles de théorie ne vous prépare à faire face à la sanglante réalité. Lors d'un entrainement, on vous apprend à faire des choses, cependant c'est ce que vous faites de ces choses qui font ce que vous êtes. Vous apprenez à vous battre et vous l'utilisez pour une personne qui vous paie pour cela, vous êtes un mercenaire, vous l'offrez pour la paix, vous êtes un soldat, vous faites cela pour vous défendre, vous êtes qu'un citoyen apeuré ou une personne qui ne veut pas se faire marcher dessus. Certains s'entraineront avec ferveur pour réussir leurs buts, d'autres prendront leurs temps pour évoluer, certains même n’évolueront pas, par manque de motivations ou de talent. Cependant, tout ce qu'on fait lors d'un entrainement, si celui ci est bien fait et fait avec motivation, on ne peut que avancer dans son domaine, cependant, dans certains domaine, nous atteignions rapidement nos limites, rendant ainsi cet exercice inefficace. Bien que cela ne soit pas le cas de notre lézard.

Le voila, le titan, Jonas Belend, connu dernièrement pour un massacre sur Chandrilla, ensuite pour une étrange affaire qu'on le retrouve au sénat galactique défendant le chancelier suprême en personne, avant que celui ci ne se face enlever pour ensuite de nouveau disparaitre avec un homme masqué. Une solide réputation lui colle à la peau, fin tireur, un bon mercenaire, légèrement instable mais sachant faire son travail. Le voila, il était assis sur un siège attendant un nouveau camarade de jeu, pour s'entrainer, pas spécialement fan des entrainements avec des armes factices, il en fallait passer par là lorsqu'il se trouvait sur la capitale galactique, les tueries organisé n'avait pas trop cours ici, les cadavres reviennent un trop à la surface sur la ville-planète. L'entrainement où le seul enjeu de la bataille est d'évité de faire du mal à son adversaire, une chose bien étrange dans un entrainement qui vous apprend à apporter la mort et à vous préparez à celle ci. En effet, l'entrainement ne serait pas concluant si la personne mourait dès le premier jour mais de là, à préserver son adversaire de la douleur, cela n'était que pur connerie pour le Barabel. Mais on dirait qu'il a trouvé chaussure à sa patte, une beauté fatale venant d'envoyé un pauvre gus surement pour un long séjour aux urgences, au frais de la République. On dirait qu'elle ne maitrise pas sa force lorsqu'il agit de s'entrainer. S'approchant de la montagne en écaille, tenue des plus intéressante, doit-on l'avouer, vulgaire mais sympathique à l’œil et surement efficace pour le combat. Le sourire aux lèvres de l'animal à l'écaille, un certain amusement face à la scène du frêle humain plié en deux comme un vulgaire morceau de bois, plier par la force supérieure de la nature. Suivant du regard la civière, les yeux du mercenaire se posèrent de nouveau sur la demoiselle d'une race inconnue pour Jonas, mais il dirait bien que c'est juste un mauvais cosplay s’il n'avait pas vu tout les choses qu'il avait vu dans ses missions. Il répondit en posant ses pieds sur la table basse dans la salle, tout en admirant la musculature démentielle de la demoiselle.

A quand le numéro où vous faites sauter un bantha dans un cerceau de feu ? Sinon, c'était plutôt drôle... Ca, c’est du biceps, si je m'y connais pas !


Le ton était plus ou moins moqueur, on pouvait apercevoir sous cette combinaison une certaine musculature mais pas travailler de la même façon que celle du lézard. Son sourire carnassier, laissant apparaitre ses dents taillés en pointe, avec sa mâchoire, il pourrait la manger toute crue la petite, en filet mignon, elle devrait être succulente. M'enfin là n'était pas la question, il attendait un homme, pas une demoiselle, même si il aurait pu passer le temps avec elle, en lui frappant sur le crâne jusqu'à ce qu'elle s'enfonce dans le sol et que il ne reste plus que sa charmante frimousse dépassant du sol, même si la chose serait surement plus facile à dire que à faire, même si l'autre était un gringalet, elle ne devait pas être une personne sans entrainement et nullement une jeune femme sans défense, il fallait se méfier de la chatte qui dort en chaque femme, surtout quand elle ressemble à une chatte de l'extérieur, avec ses poils sur les oreilles et sa queue féline. M'enfin, le quatre-heure, c'est pour plus tard, juste après qu'elle ait répondu à la remarque ou pas, le lézard n'eut de toute façon pas eut le temps de répondre, car un homme avec la peau noire s'approcha de notre mercenaire et de sa sublime demoiselle d'accompagnement. L'homme se présenta de manière rapide, d'une stature plutôt dépourvu de muscle face à la carrure monstrueuse du titan Barabel, il pourrait l'écraser entre ses doigts restant sans trop de mal. Débitant des paroles à une vitesse folle, le mercenaire comprit rapidement qu'il était celui qui avait posé l'annonce et inviter les deux personnes à se pointer dans la salle d'entrainement pour commencer à se foutre sur la poire, cependant, il invita aussi la demoiselle inconnu. Étrange comme choix, mais bon pourquoi pas, juste après avoir parler, l'homme s'envola comme il était arrivé, cela ne déplaisait pas à Jonas, car plus vite on commence l'entrainement, plus vite on tape les gens et c'est pour ça que tout ce beau monde étaient là. Cependant, il lâcha cette légère phrase, car il n'aimait pas que le type ne leur laissent, ni à lui ni à elle le temps de se présenter et dit cela que seule la féline put entendre.

J'espère qu'il est aussi bon au combat qu'il n'est moche...

Le mercenaire prit appuie sur les accoudoirs pour se relever et toiser la demoiselle de ses trois mètres et avec son éternel sourire vorace, se retenant de rire de sa boutade, commença à aller vers les vestiaires pour changer son équipement contre celui proposer par le centre pour éviter de blesser ses partenaires d'entrainement. Avant d'arriver vers la porte qui le ferrait allé vers le vestiaire, il se tourna vers la demoiselle et dit avant de disparaitre.

J'espère que tu ne le mettras pas dans le même état que l'autre, faut en laisser au camarade.


Dernière touche d'humour de prendre son envol vers une chose plus sérieuse. Ensuite, il s'équipa du barda habituel de la salle d'entrainement et attendit dans la salle des combats avec armes de corps à corps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Reprise des entrainements [PV : les mercenaires]   Mar 4 Sep 2012 - 15:28

    - J'espère qu'il est aussi bon au combat qu'il n'est moche…

    Dit-il… Avec ses résidus de pognes à trois doigts et sa trogne d’affreux dentu. Ce n’était pas avec cette marchandise emballée d’écailles dures qu’il allait chauffer de la Falleen, le bougre d’iguane dopé aux stéroïdes anabolisants. Alors une minette coquette à la Neferet, c’était niet. Leur compère ne serait probablement jamais autorisé à monter sur un podium récompensant la beauté virile des plus beaux Apollons galactiques. Sûrement le ferait-on s’asseoir au pied de la plate-forme des champions pour saluer sa participation.

    La petite dame inclina son minois en cœur, le bout de nez relevé sur le mastodonte écailleux, ses lèvres prune composant une petite mimique mi-moue mi-sourire à l’intention du bonhomme dans son armure au bleu très in cette saison. Il lui tournait peut-être le dos, mais elle l’avait assez vu pour juger.


    - Oh ! Si son talent égalait son physique, il ne pourrait jamais faire concurrence tout de même ! déclara Neferet au grand et fort guerrier avec la voix de la sincérité dans son basic pas très réglementaire.

    Alors qu’il se retournait, la Felacatian propagea l’ingénuité de sa déclaration par un battement de cils neigeux, aussi pur et blanc qu’une aile de colombe glissant sur un souffle de zéphyr. Indirectement désigné comme étant le plus laid du trio, elle voulait bien excuser son interlocuteur restant parce qu’il partait avec le malus d’être né… gros saurien.

    Il lui semblait avoir déjà de ses yeux contemplé d’autres membres de l’espèce franchement rustre mais au profil équilibré par une longue queue dont ils se servaient pour cingler leurs adversaires. Oui, la sombre demoiselle ne les avait vu en action que dans le trou des arènes qu’elle avait quitté ou entre les cordes d’un ring. S’il ne l’avait pas coincée à l’intérieur de son armure, monsieur le reptile c’était fait coupe-coupe un bout. Une blessure ancienne, sans doute, puisqu’il n’avait pas l’air d’en être gêné. Mais ce serait aussi plus simple de le déséquilibrer et de le prendre à revers sans son précieux appendice. Quoique étant un bon gros mâle, ce dernier devait rendre grâce à tous ses dieux de ne pas avoir plutôt perdu son autre bout pendillant au recto.

    La féline accueillit la réplique finale du grand géant en posant les mains sur les hanches. Il était plutôt marrant, ce type. Camarade… Voyons voir. Parce qu’il pensait que la miss était balèze ou bien parce qu’une pièce de maroquinerie partageait le même destin qu’un manteau de fourrure ? Reptiles et félins, même combat. Oh, sous cette forme humanoïde on avait plus à tirer du corps de Neferet en la laissant vivante. Sous sa forme poilue, le connard qui braconnait de la Felacatian avait plus de chance de finir à son menu que de repartir avec une descente de lit roulée sous le bras.

    La jeune femme partit elle aussi rejoindre l’intimité relative des vestiaires pour dames où elle attacha ses cheveux en une très longue natte aux brins serrés et se remit une couche de rouge à lèvres. Tout en s’apprêtant, elle se demandait qui était ce Maekoth au juste. Apparemment ils devaient se rencontrer, lui et le gros costaud. A peine avait-elle eu le temps de lui glisser un « Neffff » en guise de présentation qu’il l’incluait déjà dans sa séance prévue. L’opportuniste demoiselle n’était pas du genre à rechigner sur une occasion qui se goupillait aussi bien. Un zip pour fermer sa protection du buste et la voilà prête à retrouver les hommes.


    - Tadda ! s'annonça-t-elle en prenant une pause de mannequin.

    Agile et rapide, elle ne s’encombrait de rien de plus que d’une pièce très personnelle moulée en corsage destinée à protéger avec classe et féminité les endroits sensibles par-dessus sa combinaison.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Reprise des entrainements [PV : les mercenaires]   Dim 9 Sep 2012 - 21:15

Maekoth n’avait pas pris le temps de discuter avec ses futurs compagnons d’entrainement. IL avait tellement hâte de commencer que sa présentation à peine terminée et le lieu d’échauffement donné, il s’était dépêché de rejoindre les vestiaires pour se changer. Avant d’y pénétrer, il avait entendu la féline prononcer son nom ou du moins une partie de celui-ci. Le saurien, qui n’avait pas prononcé un seul mot en sa présence, le suivit de peu pour aller se changer mais fut prêt bien avant lui. A la vitesse à laquelle il récupéra son matériel et l’équipa, l’humain devina que ce n’était pas la première fois qu’il venait en ces lieux.

Le mercenaire suivit son exemple et prit sur un support la tenue mise à disposition des usagers de la salle, ainsi que sur un des râteliers une paire de lames d’entraiment qui ne pouvaient blesser sérieusement mais occasionner des contusions plus ou moins douloureuses à l’adversaire pas assez bon pour esquiver ou parer les attaques portées avec celles-ci.

Ayant fini de se préparer, il rejoignit l’homme lézard au point de rendez-vous, sur les tatamis de la salle de corps à corps. Il posa ses armes dans un coin et tout en commençant à s’étirer, lança la conversation pour attendre la dernière personne de leur petit groupe qui ne les avait pas encore rejoint.

-Je n’ai pas bien saisi votre nom tout à l’heure. Vous pouvez me le redonner ?

Dit-il alors qu’il savait très bien que l’autre n’avait rien dit. Dans le même temps, il fit quelques mouvements avec les bras et les poignets pour les assouplir avant l’effort qu’engendrerait l’épreuve de force que serait la lutte face au colosse d’écailles. Puis il entreprit de faire des étirements avec ses membres inférieurs.

-J’espère que notre amie ne va pas trop tarder. Même si ça peut être très très long de se préparer pour une fille, ajouta-t-il en faisant un clin d’œil bien appuyé.

C’est le moment que choisit Nef, d’après ce qu’il avait compris, pour faire son apparition à la porte de la salle. Elle n’avait apparemment pas enfilé la tenue mise à sa disposition ayant préféré revêtir par-dessus sa combinaison un simple corsage de protection.

-On vous attendait mademoiselle. Nef, est-ce votre vrai nom ou juste un diminutif ? S’interrogea Maekoth, puis il continua en se dirigeant vers le géant. Si ça ne vous dérange pas, nous allons faire un premier combat à mains nues pendant que vous vous échaufferez.

Il se mit en garde et se prépara à encaisser une éventuelle charge qui serait au vu du gabarit de son adversaire très violente.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Reprise des entrainements [PV : les mercenaires]   Lun 22 Oct 2012 - 19:15

Entrainement, Jonas en avait vécu des centaines, peut-être des milliers cependant, celui ci promettrait un nouveau intérêt autre que ces anciennes joutes que ce soit contre de véritables adversaires ou des simples droïdes. Ce personnage à la peau étrange et la chevelure neige, avait surement plus d'un tour dans son sac ou tout simplement était-il stupide de vouloir combattre directement notre lézard ou bien, on peut imaginer qu'il veut impressionner la demoiselle. Cependant qu'est-ce qui peut forcer une personne, dont la nature fut si ingrate envers elle pour continuer à lui faire un pied de nez à notre bonne Dame nature. On pourrait presque saluer l'initiative, le courage, on pourrait aller sans crainte à de la bravoure, voir de la témérité. Peut-être pense-t-il que cela n'est qu'une façade, que le corps de l'animal recouvert d'une armure d'écaille. Maekoth, drôle de personnage, s'échauffant avant un vulgaire entrainement... Il est vrai que le métabolisme humain est bien plus étrange que celui des autres êtres pensants de la galaxie, pour beaucoup le combat et l'effort est dans les muscles, dans les moindres centilitres de sang. Spécimen bien étrange que la race humaine pour notre bon lézard, avant il était trop pressé pour parler maintenant il veut connaitre le nom de son camarade, si c'est juste pour savoir qui va l'envoyer à l'hôpital, il faudra juste demander au réceptionniste et le mercenaire ne paye pas les frais médicaux. Le mercenaire était tranquillement dans un coin de la salle, plus ou moins en face de Maekoth quand il commençait à parler pour la première fois, armement dans les mains et cuirasse sur le dos, du moins, il était déjà prêt pour l'entrainement dira-t-on, on ne peut pas lui enlever son respect des horaires, même si c'est lui qui avait décidé des horaires...

Le mercenaire jaugeait le jeune homme, au moins, plus de 200 kilos les séparaient, en taille, facilement 70 cm, on peut dire que le lézard part avec un net avantage sur le plan physique par rapport à l'humain. Il peut écraser son adversaire par sa force, cependant, la victoire n'est pas acquise pour autant, les plus gros ne gagnent pas toujours dans ce genre de combat, il faudrait que Jonas puisse atteindre la crevette, avant que ce dernier ne le batte sur l'endurance. Le combat allait peut-être être rapide, efficace et réglé en un coup ou alors nous aurons le droit à une danse des deux combattants, l'un frappant alors que l'autre va danser autour de lui, tel un papillon et attendant le moment pour piquer comme une abeille. Alors que Jonas allait commencer à charger, en baissant légèrement la tête, son attention fut attirée par la demoiselle, portant une tenue un peu plus... guerrière et moins vulgaire, même si c'est juste un plastron sur sa tenue, ce qui fait déjà un grand changement... bon pas spécialement en vrai, mais on peut la prendre plus au sérieux avec ce truc en plus. Le lézard a eu une idée de génie lorsque la demoiselle pointa le bout de son nez. Le Maekoth était plus ou moins maigrichon, mais avec l'aide de la femme-félin, peut-être que le combat sera déjà plus équitable. Dans l'esprit du lézard, la victoire était certaine, sa force face à la vivacité des deux adversaires, un coup chacun et le combat serait terminé. Le mercenaire releva tranquillement la tête, avec un sourire carnassier comme à son habitude, l'air de vouloir manger les deux autres en entiers. La victoire déjà dans les yeux, le corps et l'esprit, Jonas ouvrit la gueule pour envoyer une invitation à la douce et charmante Neferet, qui fit une entrer avec un petit son, histoire d'être sur qu'elle est bien là ou aime-t-elle juste le son de sa voix ?

Ba la voila, on peut commencer par chacun pour sa peau, ça va être plus drôle que des duels, si la minette est d'accord, mais on peut commencer...


Ainsi la phrase finit, le baradel baissa la tête et chargea sur le fragile humain, pour lui porter un coup d'épaule et d'un coup de bras pour le propulser loin, histoire de bien faire comprendre la différence de gabarit entre les deux adversaires. Avec chance, le combat ne durera pas très longtemps, et donc, évitera des souffrances inutiles au pauvre Maekoth qui n'est pas un mauvais bougre, du moins au premier regard.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Reprise des entrainements [PV : les mercenaires]   Mer 24 Oct 2012 - 20:59

    - Nef… La première note d’une mélodie, répondit la Felacatian.

    Une femme de son calibre n’était jamais diminuée, même appelée par un diminutif, la première syllabe de son prénom que bien des lèvres avaient prononcé sur bien des tons.

    C’était… mignon de vouloir laisser à la demoiselle féline le temps de dérouiller une mécanique aussi bien huilée que l’est une anatomie felacatian. Toujours prête, la Neferet ! Dès le saut du lit, vive comme un maalraas bondit de sa branche et beaucoup plus avenante de minois que ce prédateur des jungles d’Ondéron. Sous les courbes typiques des femelles humanoïdes les plus joliment évoluées se cachaient le punch d’une musculature très dense et la souplesse propre aux félins qu’un contorsionniste bavait d’acquérir. Aucune posture n’était trop osée pour elle. Sa colonne vertébrale était aussi flexible qu’une cravache de sadomasochiste. Vraiment, Neferet avait tous les atouts pour devenir la déesse d’un culte fétichiste.

    En revanche, elle savait les humains plutôt maladroits. Capables de mourir après une chute de plusieurs étages s’ils n’avaient pas de joujous technologiques pour les tirer d’affaire avant d’atteindre le plancher des nerfs. Ah, les chers petits. Physiquement, l’espèce humaine n’était pas la plus avantagée et les trois combattants s’affronteraient sans gadgets. Sans armes, avec juste ce que la nature leur avait donné, il y en avait un qui risquait de trinquer plus que les deux autres. Même estropié avec un nombre de doigts par paluche suffisant pour tous les compter, le Barabel devait cogner plus fort que les poings de leur partenaire d’entraînement basané. Nef était, quant à elle, une vraie tape-dur insoupçonnable si on s’arrêtait à la manucure de ses petites mains. Encore invaincue au bras de fer. Ce serait vite plié si l’ami Maekoth ne savait pas bouger son boule.

    Ça, ils le découvriraient tout de suite. Juste le temps de lui retourner son sourire aiguisé en dévoilant ses crocs lustrés de salive entre ses lèvres glossy, Mister Baston rappliquait sur la tronche de l’humain avec une charge à envoyer un boma les quatre fers en l'air. A travers l’isolation des bottes intégrées à sa combinaison, Neferet sentit le sol vibrer à chaque pas du mastodonte écailleux. Des bons gros pépères, ces Barabels.

    Bon. Bah… Tu l’as voulu, tu l’as eu. A son tour maintenant ! Elle envoya sa réponse au reptilien en se jetant à son cou. En quelque sorte.

    Maekoth ayant déjà fort à faire avec son ramponneau de Barabel, la jeune femme n’allait pas essayer de l’achever en lui sautant sur le râble. Au contraire, quand le grand costaux chargea son allié de circonstance, la Felacatian prit un rapide élan et, d’une détente fulgurante, bondit dans le dos du gros bourrin sans queue pour la dégager en plein saut. Son plan ? Refermer ses jolis bras aussi constrictors que des boas autour du large cou et serrer fort. Les écailles rigides du Barabel l’empêchaient peut-être de se faire cuire le plus tendre de sa couenne par des rayons laser, mais elles ne le protégeraient pas de la pression que Neferet était capable d’infliger pour le rendre groggy. Étourdi, il serait plus vulnérable, moins bulldozer, voir K.O rapido. Si elle réussissait à l’attraper comme elle voulait, le gros balèze pourrait essayer de l’éclater par terre ou de l’écraser contre un mur pour lui faire lâcher prise tant qu’il avait toujours assez de souffle pour user de force brute. Parée à d’autres éventualités, son attaquante misait sur son corsage renforcé pour absorber les chocs, ses réflexes et, en toute logique, un Maekoth.

    En bref : Minette d'accord. Chéri.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Reprise des entrainements [PV : les mercenaires]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Reprise des entrainements [PV : les mercenaires]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Coruscant-