La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Soirée animée à la cantina ! (ouvert à tous)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Soirée animée à la cantina ! (ouvert à tous)   Mar 26 Juin 2012 - 19:56

Le tenancier de la cantina poussa un soupir et s’appuya d’une main sur le comptoir, l’autre étant plaquée sur les coins de ses yeux. Il s’agissait d’un soir comme les autres, dans cet établissement plutôt calme par rapport à la moyenne, avec la clientèle appropriée, qui emplissait les lieux et lui assurerait une recette confortable. En temps normal, le Naboo aurait dû être assis confortablement dans son alcôve personnelle, en train de siroter l’une de ses boissons favorites, d’origine locale. L’un de ses vieux amis lui en fournissait régulièrement un petit stock, qu’il se réservait à son usage personnel.

A la place, voilà qu’il essayait depuis plusieurs minutes de comprendre le charabia d’une inconnue ! De plus, elle s’exprimait autant par gestes que par la parole, si ce n’était plus. Une saltimbanque, lui disait son instinct. En revanche, son espèce lui était complètement inconnue. Il l’avait d’abord prise pour une albinos, mais la teinte argentée de ses cheveux, ainsi que ses iris dorés, l’avaient rapidement détrompé. En tout cas, à en juger par son accent très prononcé lorsqu’elle parlait le Basic, ainsi que ses nombreuses hésitations, elle ne venait pas d’un coin très fréquenté de la galaxie …

D’habitude, il n’aurait pas accordé la moindre attention à ce type de personnage. Il avait eu un mal de chien à former ce cadre agréable et chaleureux, loin des ambiances habituelles de rixes, d’ivrognerie et de fumées illicites. Et ce n’était pas pour que tout soit bouleversé par une vagabonde comme celle-là ! Cependant, il se sentait à l’aise en sa présence. Elle avait un je-ne-sais-quoi de … d’apaisant. Comme un vent doux et frais par un jour de canicule. Et puis, sa grâce naturelle était telle que cela le démangeait de la voir en action ! Finalement, il réussit enfin à comprendre le message qu’elle essayait de lui faire passer. Après un long moment de réflexion, il acquiesça de la tête, puis lui répondit d’un ton aimable :


- Non, je n’ai rien contre le fait que vous vous produisiez dans la salle principale, tant que vous me reversez une partie de vos gains. Et tant que vous n’abimez pas le mobilier, ni ne provoquez de troubles. Pour ce qui est du partage … disons 65/35 ?

Yisana secoua la tête avec un petit sourire, puis lui fit comprendre qu’elle toperait pour du 50/50. Après un rapide marchandage, ils tombèrent d’accord sur du 55/45, et le tenancier signa l’accord d’une poignée de main. Après quoi, il regagna son fauteuil, s’assit confortablement et se servit un verre. Il était prêt à assister à la représentation.

De son côté, l’Echani lâcha un faible soupir. Elle trouvait toujours aussi ennuyeux ces moments précédant le spectacle, où elle était obligée de négocier avec le propriétaire de l’endroit. Cependant, après quelques déboires, elle avait finit par reconnaître la nécessité de cette étape, afin de garantir son gagne-pain. Et, par expérience, la recette était meilleure que dans les rues … sans compter le fait qu’il n’y avait pas la police pour vous casser les pieds !

Elle parcourut la salle du regard, et repéra une estrade. C’était le meilleur emplacement, et elle se dirigea vers lui, en se faufilant parmi les tables sous le regard intrigué d’une partie des clients. Une fois arrivée à sa destination, elle déposa son sac, détacha sa double-lame Echani, toujours dissimulée par des tissus, et la déposa contre le mur proche.

Ceci fait, Yisana tâta sa bourse d’un air las. Déjà presque vide … Entre les voyages à bord des vaisseaux, la nourriture et autres denrées nécessaires à sa survie, et les amendes qu’on lui infligeait fréquemment, ses crédits fondaient toujours comme neige au soleil, quoi qu’elle fasse. Et maintenant, elle se retrouvait à nouveau sans ressources, et son ventre commençait à crier famine. Enfin, tout ceci comptait peu, au final, pour l’Echani. Tant qu’elle avait une nouvelle occasion de danser avec les vents, rien d’autre n’avait d’importance. Et c’étaient eux qui l’avaient poussée à choisir cette cantina-ci, parmi toutes les autres de Theed. Après tout, quelle chance avait-elle de trouver une ambiance aussi propice à une prestation, en errant au hasard des rues ?

*Merci de continuer à me guider … où que ce chemin puisse me mener …*

Coupant court à ses pensées, Yisana se vida l’esprit de toute distraction, aussi facilement que d’habitude. Après tout, c’était les seuls moments où sa vie prenait réellement un sens. Lorsqu’elle combattait, ou qu’elle dansait. Les deux faces d’une même pièce, les deux conséquences de sa voie, l’une créatrice, l’autre destructrice. Sans la moindre notion de bien ou de mal, d’ailleurs. Les jugements des autres ne l’influençait nullement, pas plus que leurs idéaux ou croyances. Seuls les vents avaient ce pouvoir sur elle.

L’Echani s’empara de son bâton, savourant un instant sa texture si familière au toucher. Le bois rare d’Eshan qui le composait lui donnait une grande valeur à ses yeux, ainsi que son rôle de compagnon de tous les jours, autant comme bâton de marche que comme accessoire de saltimbanque. Elle avait gravé toute une série de runes, sur la surface. Des leçons, des phrases, des sentences recueillies au gré des vents. Elle les avait toutes soigneusement notées, dans l’espoir qu’un jour, l’une d’elles la mettrait sur la piste des réponses qu’elle cherchait.

D’une main expérimentée, elle ouvrit son sac, en sortit deux chiffons imbibés d’un liquide inflammable, et les enroula autour du bâton, au niveau des extrémités, s’assurant qu’ils restent en place lorsqu’elle commencerait à bouger. Heureusement, le bois rare avec lequel cet ustensile avait été confectionné avait la particularité d’être ininflammable. Enfin, elle se munit d’une vieille bassine, puis, d’un bond, elle monta sur l’estrade, indifférente aux murmures qui commençaient à parcourir la salle. Elle déposa la bassine au bord, avec une signification évidente, puis fit une courte révérence en direction des clients.

Yisana mit alors le feu aux pièces de tissus, et son bâton sembla s’embraser. Plaçant ses deux mains fermement sur le manche, la danseuse commença à le faire tournoyer autour d’elle, d’abord lentement, puis de plus en plus vite, jusqu’à dessiner des arabesques enflammées dans les airs. Sans s’arrêter, l’Echani entama sa danse gracieuse, imprévisible, dictée par un souffle invisible. Cependant, en dépit de la beauté de ses mouvements, leur origine restait incontestablement martiale, comme ceux qui avaient de l’expérience dans ce domaine pouvaient le constater. De fait, les danses rituelles Echani, comme toute leur culture en général, étaient fortement influencées par la prédominance du combat dans leur société. Et celles que maîtrisaient Yisana ne faisait pas exception à la règle.

L’Echani enchaîna une série de frappes dans le vide, puis fit volte-face, se laissant brusquement tomber sur un genou tout en faisant tournoyer son arme au-dessus de sa tête. Elle se releva aussitôt, effectua un saut périlleux en arrière, tout en continuant de tracer des signes dans les airs avec les flammes de sa perche. La salle toute entière était presque silencieuse, la majorité de l’assistance complètement absorbée par le spectacle. Sur une impulsion, la danseuse fléchit ses jambes, puis se détendit comme un ressort, s’envolant dans un tourbillon de feu en direction de la table la plus proche. Elle se réceptionna dessus, avec la légèreté d’un courant d’air, ne faisant quasiment pas vaciller le meuble ou les verres présents dessus, puis effectua quelques enchaînements, sous le regard surpris des quelques personnes qui y étaient attablées. Comme par miracle, elle n’endommagea pas la moindre pièce de vaisselle, sans en déplacer non plus, et aucune personne proche ne fut blessée par ses flammes.

D’un saut latéral, elle rejoignit la tablée voisine, et le miracle se reproduisit, au grand soulagement du tenancier. Elle entreprit ainsi de se déplacer à travers toute la salle, par envols successifs, ne s’arrêtant que le temps de quelques mouvements, avant de repartir pour la table suivante. Un sourire serein se dessina sur ses lèvres. Peu lui importait, à ces moments-là, qu’elle ne sache pas sa place exacte dans l’univers, ni le sens de sa vie. Tout ce qui comptait, c’était qu’elle danse et combatte, encore et toujours. Qu’elle ressente cette sensation extraordinaire d’accomplissement que seules ces deux activités lui apportaient.

Malgré tout, Yisana savait qu’elle devait terminer sa représentation. Une fois son tour accompli, elle regagna l’estrade d’un ultime saut. Elle lança son bâton loin au-dessus d’elle, l’envoyant tourbillonner dans les airs, puis ferma les yeux. La perche enflammée atteignit le point culminant de son ascension, puis redescendit en tournoyant vers l’Echani. Quelques battements de cœur avant qu’elle ne lui tombe dessus, Yisana leva son bras droit, l’attrapa en plein milieu, puis lui fit faire une rotation tout en se laissant tomber sur son genou gauche. Enfin, elle inclina la tête, signalant la fin de sa représentation. Après un instant de calme, les applaudissements retentirent dans toute la salle. Maintenant, il fallait espérer que cela gageait d’une bonne recette …

Après avoir déposé son bâton, l’Echani s’assit en tailleur, le temps que le récipient soit rempli. Il ne lui restait plus qu’à partager avec le tenancier, ce qu’elle s’empressa de faire, avant de s’asseoir à une table pour commander à manger. Cela faisait au moins une journée qu’elle n’avait pas savouré un repas décent, et son estomac criait famine !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Soirée animée à la cantina ! (ouvert à tous)   Dim 1 Juil 2012 - 0:26


    Vink n'aimait pas rester au même endroit pendant trop longtemps, car cela s'avérait être dangereux pour lui en raison de ses derniers escapades, surtout celle à Dantooïne. Il avait donc quitter la planète de Nar Shaddaa pour se rendre sur une planète dont il connaissait les coordonnées, mais dont il n'avait pas encore eu la joie de visiter. Il s'agit de la planète Naboo où il aurait du se rendre pour une mission, mais comme il n'avait pas besoin d'argent à ce moment là, il avait refuser la mission en donnant une excuse bidon.

    En quittant Nar Shaddaa, il n'avait pas encore penser à son trajet. Tout ce à quoi il pensait, était de quitter cette planète au plus vite et de se faire discret pendant un certain temps et pour cela il avait déjà une idée. Cependant pour l'accomplir, il devra se rendre sur une planète où il ne sait jamais rendu. Il venait juste de quitter l'orbite de la planète qu'il réfléchissait à la planète où il pouvait se rendre et en repensant à la mission qu'il n'avait pas prit, il sourit. Vink venait de trouver la planète où il allait se rendre et entra immédiatement les coordonnées en continuant de naviguer droit devant lui. Puis, après avoir entrer les coordonnées, il attendit que le signal pour utiliser l'hyper-espace afin de se détendre un peu. Lorsqu'il vit le signal et passa la barre de l'hyper-espace et il put se détendre un petit peu.

    Vink réfléchissait à la façon dont il pourrait se rendre complétement inaperçu dans cette région. Bien qu'il n'y soit jamais rendu, il se pouvait que quelques mercenaires le recherche. Il se devait donc de rester prudent même s'il ne sait pas rendu sur cette planète, cela sera plus sure pour lui. Lorsqu'il vit au bout de plusieurs minutes le clignotant comme quoi il arrivait à destination, Vink activa les rétro-fusées et manoeuvre son vaisseau pour qu'il reste stable. Il regarda ensuite son navi-ordinateur pour vérifier si ses coordonnées son exact et en voyant que cela s'avérait vrai, il lâchait un petit soupir de soulagement en pilotant son vaisseau pour atterrir sur un pont d'arrimage.

    Vink atterrit et paya les personnes qu'il vit en premier pour lui faire le plein d'ici quelques heures. Pendant ce temps, il visita chaque recoin afin de trouver ce qu'il cherchait. Pour le premier endroit, il ne mit pas trop longtemps à le trouver. IL entra donc dans la boutique et fut bien accueillit. Il s'assit sur un fauteuil et demanda au gérant du magasin une teinture verte un peu foncé pour ses cheveux. Celui-ci s'éxécuta et après avoir mit du produit, rincer et masser ses cheveux, Vink remarqua le résultat et il fut ravit. Il paya le gérant et parti en visitant de nouveau la ville et ne trouva une demi-heure plus tard un magasin où il s'acheta de nouveau vêtement. Il garda bien sur les anciens, mais ne voulant se rendre à la cantina où il souhaitait se rendre avec ses anciens habits, Vink retournait d'abord à son vaisseau où il dépose ses habits pour ensuite repartir.

    Il marcha s'en plus rien craindre et cela lui plaisait assez, si bien qu'il entra dans la cantina aussi naturel que possible. Il remarqua aussitôt une personne en train de danser et il marcha jusqu'à une chaise vide au bar en l'a regardant faire. Il but un coup avec un boisson qu'il avait demandé au barman jusqu'à ce que la jeune femme est fini sa magnifique représentation. Lorsqu'elle eut fini, il hésita à mettre de l'argent dans le récipient et le temps de réfléchir la récolte était déjà fini. Il se rendit alors à la table où se trouvait la danseuse et lui donna quelques billets.

    - Voici pour votre magnifique représentation. Je n'ai pas eu la chance de tout voir, mais de se que j'ai put observer votre danse était sublime à contempler.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Soirée animée à la cantina ! (ouvert à tous)   Mar 17 Juil 2012 - 22:00

Le repas était enfin arrivé, et une odeur délicieuse en émanait. Sans attendre, Yisana se jeta dessus, engloutissant à tout vitesse une quantité de nourriture invraisemblable pour quelqu'un de sa corpulence. De par son existence vagabonde, elle avait appris à se remplir l'estomac le plus possible dès qu'elle en avait l'occasion, par simple précaution. Les longues périodes de disette n'étaient que trop fréquentes dans sa vie ! En conséquence, la jeune Echani avait profité de sa bonne recette pour commander un repas digne d'un Wookie, et elle se dépêchait de l'avaler avant que le moindre imprévu ne survienne.

Une voix masculine interrompit sa frénésie culinaire, et elle se redressa en sursaut. Un jeune homme, d'apparence humaine, venait de déposer un bon paquet de crédits dans sa bassine. La saltimbanque s'arrêta aussitôt de manger, cherchant à savoir quelle attitude adopter face à à lui. En l’occurrence, elle oscillait entre finir son repas, ce qui impliquait de garder les yeux dessus, ou de discuter avec lui, donc de quitter sa pitance du regard. Finalement, elle se décida pour un compromis, et l'invita à s'asseoir en face d'elle d'un geste de la main, accompagné d'un petit sourire amical. Puis elle le quitta des yeux pour s'intéresser de nouveau aux plats disposés devant elle. Elle leur fit un sort en un éclair, et vida entièrement la bouteille d'eau à grandes gorgées. Enfin rassasiée, elle s'essuya avec une serviette tirée de son paquetage. Dès lors, elle consacra à nouveau son attention à celui qui l'avait abordée. D'une voix douce et exotique, avec un net accent Echani, elle prononça quelques paroles de bienvenue, mobilisant ses quelques notions de Basic :


- Merci pour le ... compliment. Et pour l'argent.

Pendant ce temps, elle l'examina avec curiosité, sans pour autant le dévisager. Son apparence était vraiment celle d'un Humain, mais le tatouage sur son front lui rappelait ceux des habitants d'un monde sur lequel elle était passée quelques mois plus tôt. Le peuple en question s'appelait les Kiffars, si sa mémoire était bonne. En tout cas, celui-ci était plutôt agréable à regarder, avec ses cheveux verts foncés mi-long, ses yeux bleu azur, ainsi que la musculature élancée qu'elle pouvait deviner sous ses habits. Des vêtements confortables et élégants, sans ostentation inutile, visiblement adaptés à une vie de voyage, complétaient le tableau. Sans doute un mercenaire, ou un contrebandier ...

Yisana interrompit son bref examen et s'étira avec souplesse avant de s'affaler sur sa chaise. La journée avait été longue, et pouvoir enfin s'asseoir tranquillement suffisait à son bonheur ! Son esprit vagabonda quelques secondes, puis elle se rappela la présence du Kiffar.


- Moi, c'est Yisana Fenni. Et vous ?

Elle avait opté pour le vouvoiement à dessein. Chez elle, le tutoiement était soit une marque de respect, en reconnaissant l'autre comme quelqu'un d'honorable, soit une marque d'affection. Et pour le moment, elle ne le connaissait pas suffisamment pour éprouver l'un ou l'autre ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Soirée animée à la cantina ! (ouvert à tous)   Ven 3 Aoû 2012 - 20:38


    Vink entendit le remerciement de la demoiselle ce qui lui fit plaisir qu'elle soit ravi de ce maigre présent de sa part. Il ne s'attendait pas à ce que cela lui fasse plaisir à ce point-là, ce qui eut pour effet de le faire sourire un peu malgré le fait qu'il restait très prudent pour ne pas dévoilé son identité à tout le monde. Si elle souhaiterait savoir son nom, il fera attention à la façon dont il le lui dira, si elle le lui demande. Il n'en était pas sur et il ne savait pas si l'envie lui disait de rester plus longtemps ici, néanmoins il n'avait pas l'intention d'aller autre part.

    Il regarda alors autour de lui afin de voir ce qu'il pouvait faire ici, hormis le fait de commander à manger. Au moment où son visage tomba sur celle de la demoiselle, il s'aperçut qu'elle le regardait de façon assez intense du peu qu'il a pu observé. Il ne l'a regarda pas ayant assez eu le temps de la regarder durant la fin de sa représentation. Elle lui proposa alors juste après qu'il l'a regarde de nouveau, de s'assoir à ses côté et il accepta en le faisant aussitôt. Il entendit alors son nom et il lui disait le sien en faisant attention à ce que personne d'autre ne l'entend.

    - Vink Yandfould, mademoiselle Yisana.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Soirée animée à la cantina ! (ouvert à tous)   Sam 11 Aoû 2012 - 10:07

Bon. Visiblement, elle avait vu juste quand à son métier. Il devait être un contrebandier, un trafiquant, un mercenaire, un chasseur de primes ... bref, exercer un de ces métiers peu fréquentables, flirtant souvent avec la mince limite entre légalité et illégalité (quand ils ne la franchissaient pas avec allégresse), et où l'on se faisait beaucoup d'ennemis. Du moins, à en juger par la manière dont il s'était arrangé pour lui donner son nom sans que ses paroles puissent être audibles pour les tables voisines. D'un autre côté, Yisana n'avait rien contre ce type de personnage. Elle les méprisait souvent pour leur manque de sens de l'honneur, le fait qu'ils acceptent des assassinats ou de combattre en surnombre, mais à part ça, elle ne leur vouait pas une animosité particulière. Et puis, elle-même devant souvent recourir à leurs services pour se déplacer d'un point à l'autre de la Galaxie, autant dire qu'elle avait passé pas mal de temps en leur compagnie. L'Echani ne le quitta pas pour autant des yeux. Elle était loin d'être complètement naïve, et ce gars-là pouvait très bien chercher à lui nuire. Elle prit un air pensif, tout en se tenant le menton d'une main.

- Vink Yankfould ? Non, ça me dit rien ... Vous avez fâché un d'ici, pour parler aussi bas ?

Un petit sourire apparu sur les lèvres de la vagabonde. Avec une lueur espiègle dans les yeux, elle se pencha vers lui, et demanda de sa voix douce et exotique.

- Vous n'êtes pas de Naboo, nan ? Vous et moi ... on est pas comme eux. Pas aussi ... endormis.

Yisana n'était pas très à l'aise sur Naboo. Trop calme, trop inconscient à son goût. Les gens d'ici se comportaient comme si aucune menace ne pouvait faire son apparition, comme si la paix et la tranquillité qui y régnaient étaient éternelles, comme si l'entraînement guerrier était quelque chose de superflu. Pour quelqu'un dont le principal mode d'expression reposait sur le combat, qui ne vivait que pour le combat, cette attitude était aussi incompréhensible et hypocrite que dangereuse. La galaxie était loin d'être un endroit sûr, et le pacifisme n'amenait que des malheurs, en laissant le troupeau de moutons qui le suivait à la merci du moindre prédateur. Seuls ceux capables de se défendre survivaient. C'était la seule règle valable. Toutes les promesses, les traités, les paroles en l'air pouvaient être reniés en un éclair. On ne pouvait jamais compter que sur soi-même pour se protéger, où à la limite sur les siens.

L'Echani s'étira à nouveau tout en attendant la réponse de Vink, et parcourut la salle des yeux. C'était bien cela. Trop paisible, comme lorsque les vents s'arrêtaient de souffler, avant que les orages et tempêtes ne se déclenchent. Sa décision était déjà prise. Elle ne s'attarderait pas bien longtemps sur Naboo. Où qu'elle puisse trouver les réponses à sa quête, elle était sûre que ce ne pouvait pas être ici. Elle n'y avait pas sa place, elle se sentait comme une intruse. Pas de combat à espérer, sans que les forces de polices interviennent dans la minute qui suive ... et comment espérer trouver un adversaire de valeur dans une planète qui élevait le pacifisme au rang de principe suprême ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Soirée animée à la cantina ! (ouvert à tous)   Dim 12 Aoû 2012 - 2:29

Maekoth revenait d’une mission, où il avait été engagé pour protéger un sénateur du Sénat Galactique qui avait reçu des menaces de mort. Bien que celles-ci ne soient généralement pas suivies d’acte, ce représentant d’une petite colonie presque insignifiante était des plus paranoïaques. Il l’avait engagé lors de son dernier déplacement entre Coruscant et son petit caillou. Evidemment, rien ne s’était passé pendant le voyage et le mercenaire avait touché son salaire pour un travail des plus simples, même si il avait été des plus ennuyeux.

En rentrant, il avait décidé de faire escale sur Naboo pour se détendre et visiter un peu, en espérant trouver un contrat qui lui permettrait d’être payé tout en rentrant chez lui. C’est lors de ses pérégrinations qu’il était par hasard entré dans une des nombreuses cantinas de la cité. Il s’était attablé dans un coin de la grande salle et avait hélé une serveuse pour connaitre les spécialités servies ici.

-On peut vous servir la plupart des boissons connus ailleurs, ainsi que quelques-unes fabriquées par les Gungans. Peut-être voudriez-vous essayer l’une d’elles ?

-Volontiers ! Je vous laisse choisir pour moi une des bouteilles Gungans.

Une fois servit, l’humain observa la salle. Il vit le tenancier en grande discussion avec une jeune fille. Au bout d’un moment, celle-ci s’était levée et traversa la salle pour se diriger vers une estrade où elle se mit à danser en faisant voltiger dans ses mains un bâton enflammé. Elle était plutôt jeune et jolie, gracile dans ses mouvements, quasiment autant que Jinn. Au bout de quelques minutes, elle se mit à sauter de table en table tout en continuant sa danse presque hypnotique. En passant sur la sienne, il remarqua qu’aucun remous n’était apparu à la surface de son verre.

*Elle a vraiment le pas très léger. Elle ferait une excellente voleuse, si ce n’est pas déjà le cas. Je vais attendre qu’elle finisse son numéro pour aller lui parler.*

A la fin du spectacle, il fit comme la quasi-totalité de l’assistance, il alla déposer quelques crédits dans la bassine qui servait à faire la quête et retourna s’asseoir pour attendre une occasion d’aller parler à la danseuse. Mais à sa grande déception, celle-ci s’était à peine attablée pour manger qu’un des spectateurs s’était levé pour aller lui parler.

Maekoth hésita un peu, mais décida finalement de finir sa bouteille avant de se relever, espérant ainsi que l’importun serait déjà reparti d’ici là. Celle-ci terminé, l’autre était toujours là. Il voulut se lever, mais l’alcool Gungan était plus fort que ce qu’il avait pensé et il retomba lourdement sur sa chaise en heurtant la table, ce qui renversa le verre qui roula jusqu’au bord, tomba et se brisa en touchant le sol. Le bruit attira l’attention de quelques-uns des autres buveurs qui retournèrent rapidement à leur boisson.

*Bon bah, je vais devoir attendre encore un peu pour aller lui parler. A moins de vouloir me ridiculiser encore plus qu’actuellement.*

Pensa-t-il en reprenant son observation de la scène qui se déroulait plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soirée animée à la cantina ! (ouvert à tous)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Soirée animée à la cantina ! (ouvert à tous)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Naboo-