Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'information est le plus précieux des trésors ! [Nephylia & Akared]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: L'information est le plus précieux des trésors ! [Nephylia & Akared]   Mar 29 Mai 2012 - 7:39






Nar Shaddaa , une lune emplie de la pire engeance que l'espace intergalactique ait jamais connu. Contrebandiers, mercenaires et autres femmes de petite vertu circulaient librement dans cet endroit régit par les Hutts, véritables déjections intelligentes et parasites infestant les mondes connus avec le pouvoir le plus vulgaire : l'argent. Il était de notoriété publique que les Hutt trempaient dans la plupart des affaires sordides, et retiraient un bénéfice substantiel de chacune d'entre elles mais ; indirectement, la République avait besoin de ce types d'affaires pour faire tourner au mieux ses caisses. L'argent sale avait besoin d'être blanchi et approvisionnait l'économie légale, tandis que les coups d'éclats et les affaires traitées par la police galactique servaient parfaitement les besoins des Politiques , autant comme distraction pour les foules que comme moyen indirect de pression sur leurs adversaires en moyennant certains services. C'était ainsi que fonctionnait le pouvoir de la République une fois dans les mains d'individus à l'esprit obtu, de la poudre aux yeux des électeurs et une grande claque pour les individus suivant des préceptes. Quoi qu'on en dise, les Jedi et les Siths étaient similaires sur ce point de vue. Tous avaient des préceptes et des mots d'ordre et, par leur affiliation à la Force et ses enseignements, étaient bien plus sages que les misérables déchets qui gouvernaient actuellement. Néanmoins, les Jedi étaient bien trop heureux se se prosterner devant leurs inférieurs tandis qu'une grande majorité des Siths était bien trop impétueuse pour assurer un poste à responsabilité ; ce qui laissait la part belle aux " autres ".

Quoi qu'il en fut, Liliana haïssait ce genre d'endroits. L'odeur de transpiration mêlée aux relents des différents étals de produits exotiques embaumaient l'air d'une manière extrêmement peu ragoutante , tandis que le contact de la foule " d'inférieurs " aurait pu lui donner de l'urticaire, rien qu'en pensant à tous les germes qui devaient se balader sans retenue. Pour elle, ce genre d'endroit n'était guère qu'une porcherie où étaient casés les différents déchets de la République dans l'attente de la chance - très rare - de pouvoir quitter un jour le purin pour des cieux bien plus cléments et moins pestilentiels. Malgré la préparation psychologique qu'elle s'était infligée pendant plusieurs semaines, la jeune femme arrivait tout juste à contenir ses envies de carnage et de meurtre au vu de tout ce qui l'entourait, si sa raison flanchait, elle aurait été capable de dégainer son sabre et trancher dans la foulée tous les membres qui lui passeraient à portée, indépendamment de leur race, âge et genre. Mais l'impétuosité était un défaut à canaliser, l'expérience et l'histoire le lui avaient appris et c'est avec une infinie patience qu'elle traversait le marché en quête de l'endroit où elle était censée retrouver son contact sur le terrain.

En effet, la Reine Noire avait déjà prévu ce voyage depuis quelque temps, et c'était employée à trouver un sous fifre obéissant pour quelque petites affaires. Néanmoins, la tâche ne fut pas aisée car il lui fallait non seulement une personne compétente sans être célèbre ou trop connue, mais qui devait également ignorer tous les préceptes de la Force ou mieux encore, ne pas y avoir eu affaire. La tâche qu'elle avait en tête nécessiterait sans doute de s'exposer à des dangers qui dépassent la conscience d'un individu non éveillé, ce qui les amenait à être les plus à même de la réaliser. Et elle trouva ce qu'elle avait recherché plusieurs semaines durant sur ce bout de caillou en orbite. Apparemment, il s'agissait d'une jeune Mirialan qui s'était fait un petit nom en tant que contrebandière. Sa position lui permettait d'être au fait de nombreux secrets souterrains, sans pour autant avoir connaissance de leur importance. Et c'était exactement le genre de personne dont la Sith avait besoin. La Hapan avait alors organisé son infiltration incognito sur Nar Shaddaa , en laissant quelques semaines de libre à son nouvel Apprenti , Van.

La voici donc, portant une bure de couleur sombre, capuche relevée et tête baissée pour cacher du mieux possible les traces de corruption sur son épiderme. Son vêtement était bien entendu fermé et solidement arnaché pour prévenir toute tentative de retrait ou autres désagréments. Liliana avait pris les navettes publiques et était parvenue à " persuader " un passeur de la débarquer sur la lune des contrebandiers, en prenant bien entendu soin de rester le plus " invisible " possible. Une fois débarquée du Spatioport, elle se dirigea vers les hangars à vaisseau et parcouru les allées jusqu'à trouver le numéro correspondant à celui qui lui avait été donné comme lieu de rendez vous avec sa future employée.

Une fois le numéro avisé, elle poussa la porte du garage dans un affreux grincement et pénétra à pas hésitant dans les liex :

" Il y a quelqu'un ? Mon employeur souhaiterais parler affaires ... "

Bien entendu, elle se garda parfaitement de dire que le travail était d'elle même. Plus elle aurait de barrières pour la protéger meilleures étaient les chances pour que ça passe inaperçu ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: L'information est le plus précieux des trésors ! [Nephylia & Akared]   Mar 29 Mai 2012 - 19:02


Cela faisait maintenant huit ans que Nephylia avait quitté Mirial pour sillonner la galaxie à bord d'un vaisseau tout fraichement cédé. A l'aveugle, elle s'était lancée à la conquête de l'Univers, sans savoir vraiment quoi et comment faire... Ainsi, la jeune contrebandière avait atterrit sur Nar Shaddaa, où son caractère bien trempé lui avait permis d'être formée aux affaires afin d’intégrer de grands réseaux de contrebande. Elle en avait fait du chemin, depuis.

Pourtant, la Mirialan se souvenait en détail de l’excitation qui avait parcouru son corps à l'instant où l’énorme bicoque de Duracier s'était élevée au-dessus des vastes déserts gelés mirialans... Son émerveillement la première fois où elle pu contempler de ses propres yeux l'immensité noire de l'espace était intact en sa mémoire et comme gravé à jamais dans son cœur. Cette impression de liberté, cet appréhension du futur et cette excitation nouvelle l'accompagnaient où qu'elle aille et même après tout ce temps.
Aujourd'hui, à chaque fois que le contrebandière ce remémorait cet étrange cocktail d’émotions, un petit sourire s'affichait sur sur son beau visage tatoué. Mais à cet instant précis, le sourire n'étaient pas réellement à l'ordre du jour.
Pour la première fois depuis sa fuite, Nephylia songeait à Mirial. Non pas qu'elle ait le mal du pays, mais il demeurait, là-bas,sur les plaines arides et froides, des personnes qui ne l'avaient jamais abandonnée même après la découverte de son triste destin. Elle ne les avait pas oublié... Et au fond, elle esperait secrètement qu'eux non plus.
Pendant quelques instants, la Mirialan songeât à ce qu'aurait pu être sa vie si la Force avait eu l'obligeance d’imprégner son âme lors de sa naissance, comme elle était censé le faire pour tous les représentants de sa race. Sa défunte mère aurait été fière... Qui sait...

Nephylia secoua violemment la tête. Il ne manquait plus que ça. Elle aurait fait une piètre Jedi de toutes façons, et sa mère n'en aurait été que déçue d'avantage. Personne n'aurait voulu s'occuper d'une boule de nerf comme elle.

"Il y a que toi qui me comprend XS..." Murmura t-elle alors qu'elle continuait d'astiquer les vitres blindées extérieures de cockpit de son Cargo. Matériellement parlant, il avait été son premier et plus fidèle compagnon depuis le début de ses escapades et le commencement de ses activités illégales. Elle le chérissait comme peut-être personne ne pouvait chérir un vaisseau. Au moins, elle n'attendait rien de lui, et lui n'avait rien à attendre d'elle... Plus facile que les relations humaines....

Après cette pensée quelque peu amusante, Nephylia finit tout de même par soupirer. La journée de la jeune Mirialan promettait de se dérouler comme la précédente et comme celle d'avant : Sans rebondissement aucun. Cla était rare sur Nar Shaddaa, la "Lune Contrebandière" d'ordinaire si animée. Hélas, il y avait bien une raison à cela : Une vague de chasseurs de primes mandatée par les Hutts avait atterrit il y avait de celà quelques temps déjà en plein milieu de la promenade, rayant de la carte un bon nombre de membres de la pègre. Une histoire de dettes non remboursée, une histoire de crédit du genre.
Les têtes mises à prix ayant survécu au massacre avaient préféré se carapater vite fait avant de joncher le sol dans leur propre sang, ce que Nephylia pensait complétement raisonnable, quoi qu'un peu lâche tout de même. Heureusement pour elle, elle avait toujours honoré ses dettes... Mais sa dernière en date prenait du temps à se faire rembourser. La contrebandière soupira à cette pensée désagréable, d'autant plus qu'elle peinait à trouver un emploi ces derniers temps. Suite à cette crise post-executoire, cela n'était pas près de changer. Mais bon, elle n'avait rien à faire d'autre qu'attendre patiemment... La Mirialan se surprit même à penser qu'il serait fantastique qu'un employeur avec une mission sympathique et bien payée tombe du ciel entourés d'un joli ruban papier-cadeau mais... Ça n'arrive que dans les rêves, ce genre de situation facile...

" Il y a quelqu'un ? Mon employeur souhaiterait parler affaires ... "
Lança une voix féminine du fond du

"Nom d'un Bantha..." pensa Nephylia en écarquillant les yeux. La Force était peut-être un peu avec elle finalement !
Prise d'une adrénaline soudaine, la contrebandière laissa partir un violent coup dans le saut remplit de cirage qui lui servait à astiquer les ailerons de son vaisseau. Après un juron plutôt vulgaire, elle se décida à descendre de son perchoir. La main sur son blaster, elle se présenta à la propriétaire de la voix qui l'avait interpellé.

Une femme plutôt jeune attendait là, immobile, vêtue d'un cape sombre. Ses longs cheveux ébènes retombaient gracieusement sur ses épaules parfaitement courbées. Il devais s'agir d'une Hapès, surement. Cette femme de porcelaine était l'éminence glaciale et silencieuse personnifiée.
Elle était belle, terriblement belle, et une once de jalousie fit serrer les poings à Nephylia, frustrée se trouver face à une pareille beauté. Se faire voler la vedette, elle ne supportait pas ça, plus encore que la bière de Jawa réchauffée. Toutes envies d'être agréable ne tardèrent pas à s'envoler, mais les affaires devaient rester les affaires... La contrebandière allait devoir faire un minimum d'efforts, elle avait besoin de ce job... Enfin... la contrebandière se consola en se disant que cette femme était pâle et avait des cernes aussi grosses que des semelles... Et TOC !

Mais la Mirialan ne baisserait ne baissait pas les yeux. Elle était sure d'elle et aimait le montrer. Avec un petit air narquois, elle avança vers la nouvelle venue, les poings serrés sur les hanches.

"Hey...C'est pour quoi?" Lança Nephylia avec un petit air qui devait se vouloir méfiant. " Livraison, Taxi, sauvetage en tout genre ? Si je peux faire quelque chose, je m'engage à le faire du mieux que je peux... Si votre porte-monnaie le permet.... Bien-entendu."

Nephylia fixa la jeune femme. Elle était étrange d'une certaine façon... Impossible d'affirmer en quoi... Mais si elle allongeait les crédits, alors elle venait de s' engager d'office.[/size]

[/font=Trebuchet MS]


Dernière édition par Nephylia Shareen le Ven 1 Juin 2012 - 21:02, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: L'information est le plus précieux des trésors ! [Nephylia & Akared]   Ven 1 Juin 2012 - 9:35




: Two steps from Hell - Power of Darkness




" Bien... Je vous ai trouvée. Je ne vais donc plus avoir besoin de ceci. "


Cette fois, toute trace d'hésitation avait disparu de sa voix. Au contraire, on pouvait y entendre une certaine nuance de dégoût et d'arrogance dans sa voix. La femme était tout simplement horripilée de devoir faire appel à ce genre de services, mais il lui fallait absolument toutes les informations possibles pour ses recherches, et cela impliquait d'utiliser des moyens inhabituels aux traditions Sith - qui pour la plupart se résumaient à des coups d'éclats meurtriers et des actions coup de poings basiques ; efficaces sans nul doute, mais qui manquaient sérieusement de finesse -. La Dame Noire préférait de loin se faire discrète et effectuer ses actions sans causer de vagues, pour ne se révéler au grand jour que lorsque chaque engrenage de ses plans serait graissé, huilé et prêt à fonctionner sans le moindre accroc déplorable. Mais ce jour était encore loin et, pour l'heure, elle devait se contenter de traiter avec les gens pour qui elle avait le moins de considération. Quoique , certaines personnes, comme cette contrebandière pouvaient être des pions extrêmement utiles pour ses aspirations.

Cependant, elle n'aimait pas le ton que la demoiselle employait pour lui parler. Elle sentait le regard insistant de son interlocutrice sur sa personne, et pouvait sentir une certaine forme d'irritation, et ceci l'amusait grandement. Quelles étaient les chances pour que cette jeunette découvre son identité et ses aspirations ? Ici, et pour l'instant, Liliana n'était qu'une personne louche parmi tant d'autres. Une personne qui n'avait pas les possibilités de faire une besogne et qui de ce fait devait recourir à des moyens détournés pour accomplir ses objectifs. La Sith , sans croiser le regard de celle qui l'observait, se mit à faire quelque pas dans le hangar en se dirigeant vers le vaisseau qui appartenait à sa future employée. Mais, alors qu'elle faisait un premier pas, la porte du garage, pourtant imposante, se ferma d'un coup sec, produisant un énorme fracas métallique couvert par les bruits de l'extérieur. Et ce fut ainsi à chacun de ses pas. Au fur et à mesure que la Dame Sith avancait, chaque ouverture se fermait. Portes , fenêtres , même les ouvertures donnant sur le toit se scellaient dans un grand fracas. Et, alors qu'elle levait la main pour toucher la coque du vaisseau, il ne restait comme source de lumière que les maigres ampoules qui irradiaient une lumière " sale " et vacillante dans l'endroit.

C'est le moment que choisit Liliana pour parler enfin, après presque une minute de silence ponctué par le claquement des ouvertures de l'endroit.

" Voilà qui est bien mieux. Comprenez que mon Employeur préfère rester discret sur ce que je m'apprête à vous demander. Il se trouve qu'il est assez influent, et aspire à son anonymat. "

Sur ces mots, la Sith continua de faire le tour du propriétaire, détaillant les lieux, l'emplacement des différentes sorties possibles, et l'éventuelle présence d'autres individus. Mais à première vue, ils étaient seuls sur les lieux. C'était parfait. Plutôt mauvais pour la demoiselle si jamais elle faisait tourner la conversation vers une issue tragique, mais parfait pour les plans de la Dame. Démarrer un vaisseau prenait du temps, elle ne pourrait fuir avec. Le hangar quand a lui, avait été fait pour résister à pas mal de choses, afin d'éviter les vols, les tirs de blaster perdus et autres désagréments ; de ce fait, il allait être difficile de s'échapper de l'endroit en y perçant une ouverture, ou du moins, cela prendrait du temps. La Sith avait mémorisé chaque sortie possible, et était prête à réagir en cas d'une tentative de fuite. A première vue, la demoiselle avait été prise au piège...

" Bien ... donc. Comme vous le savez sûrement, les Jedi sont actuellement très mal vus par la communauté intergalactique, suite aux évènements dramatiques du Sénat de Coruscant. Cependant, mon employeur trouve qu'il y a anguille sous roche. Malheureusement, il ne peut pas lui même se renseigner , pour des raisons qui lui sont propres. Il m'a donc chargée de trouver une personne compétente pour certaines affaires ... mais , avant tout, dites moi, jeune enfant , que savez vous donc des Jedi? "

Pendant tout ce temps, elle avait soigneusement évité le regard de son interlocutrice, se contentant de rester à l'ombre du vaisseau, de sorte d'être la moins voyante possible. Un genre ? peut être. Elle avait toujours trouvé cette manie amusante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: L'information est le plus précieux des trésors ! [Nephylia & Akared]   Ven 1 Juin 2012 - 17:10





Nephylia resta aussi immobile qu'une statue pouvait l'être. Elle se sentait comme prise au piège dans une bouteille de verre et avait l'impression d’étouffer lors de chacune de ses inspirations. Elle avait fermé les yeux, les bras croisés, les mains crispées, tentant vainement de calmer le rythme de son cœur effréné.
Dans quoi venait-elle de se fourrer... Enfin... Dans quoi venait-on de la fourrer. Elle qui remerciait la Force quelque secondes plus tôt, elle l'envoyait à présent au diable par la pensée.

Qui était cette femme qui à chacun de ses pas, fermait toutes les issues du Hangar, et plongeait la pièce dans une pénombre menaçante? La Mirialan ne savait pas, mais commençait néanmoins à s'en douter, sans oser réellement y penser. A moins qu'une bande de Jawa n'aie été postée derrière chaque ouverture pour les fermer en rythme, il n'y avait pas plus d'une solution à cette question : Un Jedi.

Les Jedi... Pour avoir grandit parmi beaucoup d'entres eux, Nephylia les connaissait bien. Sa mère, sa sœur, ses amis d'enfance avaient un à un rejoint l'Ordre, saoulés dès la naissance par des principes d'honneur et de dignité. Faire le bien, sauver les démunis... C'était leur truc, pas le sien. Mais cette très belle femme n'avait rien à voir voir avec eux. Peut-être était-elle l'un de ces Jedis Noirs qui sillonnaient la galaxie en quête de terreur et de pouvoir. Un de ceux qui étaient responsable de la mort de sa Jedi de mère.
Si c'était le cas, la jeune contrebandière était dans de beaux draps.

"Serieux, pourquoi moi?" Marmona t-elle alors que la belle inconnue posa une main sur la coque reluisante du Cargo.

Nephylia, depuis sa fuite de Mirial, avait vécu toutes ses journées et toutes ses nuits au milieu de la pègre et des gangsters. Elle aussi avait souvent utilisé la technique du "Mon employeur veut faire affaire" en parlant d'elle même. C'était une petite pirouette utilisée depuis la nuit des temps et qui tendait à perdre de sa crédibilité. Évidemment, ce n'était qu'une supposition, mais Nephyla n'avait pas l'habitude de faire confiance à des inconnus, encore moins quand il savaient user de persuasion grâce à la Force.

" Bien ... donc." Avait commencé l'étrange Dame. "Comme vous le savez sûrement, les Jedi sont actuellement très mal vus par la communauté intergalactique, suite aux évènements dramatiques du Sénat de Coruscant. Cependant, mon employeur trouve qu'il y a anguille sous roche. Malheureusement, il ne peut pas lui même se renseigner , pour des raisons qui lui sont propres. Il m'a donc chargée de trouver une personne compétente pour certaines affaires ... mais , avant tout, dites moi, jeune enfant , que savez vous donc des Jedi? "

Nephylia ne pu retenir un rire bruyant. Un de ces rires qui ne se contrôlent pas, qui partent du ventre et filent vers la gorge... Un de ceux qui mêlent le stress et la surprise. Elle se calma presque instantanément, se rappelant soudain que son interlocutrice n'avait pas l'air commode. Après s'être éclaircit la voix, la contrebandière avança doucement vers son vaisseau et se hissa sur une caisse de feraille. D'un geste mécanique, elle se mit à nettoyer quelques outils encrassés puis daigna lever les yeux vers l'inconnue.

"Les Jedi... Aussi bon samaritain qu'ils se prétendent... S'ils sont nés pourris, ils le restent.


Nephylia ne leva pas les yeux... Il était clair que sa rancune envers la vie... Envers l'Ordre Jedi et la force se faisait sentir... Que serait devenue sa vie si, comme l'avait prévu sa mère, elle avait eu un lien assez fort avec la Force pour devenir Jedi... Y penser lui donnait la nausée et elle laissa donc échapper un soupir, les sourcils froncés par l'agacement.
Ses sentiments envers tout ce qui touchait les Jedi étaient d'une complexité extrême? Elle-même ne les comprenait pas toujours. Jalousie, envie entaillaient en Nephylia cette haine condescendante... Si les Jedi et la Force n'avaient pas existé, elle aurait eu une enfance heureuse, une mère attentionnée encore vivante, et un père qu'elle aurait connu...
Mais penser ainsi n'était pas vraiment juste... Nylia le savait... Lentement, elle posa la clé à molette qu'elle était en train d'astiquer et regarda la Dame Noire en balançant les jambes.

"Ecoutez ... Madame Je-ne-sais-qui... Je n'aime pas les Jedi... Mais si il y a bien quelque chose que je déteste plus encore... Ce sont les Siths.... Je ferai ce que vous voudrez du moment que vous me payez... Mais si vous me demandez de tuer des Jedi, je crains de ne pas pouvoir vous aider... Je suis une contrebandière. mes activités ne sont pas honnêtes, mais j'évite de me mêler de ce qui ne me regarde pas. "

Nephylia sentit son cœur s'emballer. Fermant les yeux, elle esperait que sa réponse n’éveille pas la colère de la supposée Sith... Si sa défunte mère avait succombé contre l'un d'entre eux... Elle n'aurait aucune chance...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: L'information est le plus précieux des trésors ! [Nephylia & Akared]   Mer 6 Juin 2012 - 2:51





La Dame Noire laissa échapper malgré elle un petit ricanement amusé, qu'elle ne put contenir après avoir entendu les paroles de la jeune femme. Laissant cette petite crise de fou rire passé, elle reprit son sérieux - avec plus ou moins d'efficacité étant donné l'amusement grandissant qu'on pouvait sentir dans le ton de sa voix. Jamais au grand jamais Liliana n'aurait demandé à un individu qui n'a visiblement pas de lien avec la Forcede pourchasser impunément ses Némésis, bien que l'idée était assez séduisante en elle même. La Sith garda la possibilité dans un coin de son esprit, afin d'y faire appel un peu plus tard, les non utilisateurs de la Force étaient d'excellents alibis pour eux , les éveillés de la Force, d'autant plus que le sens commun répertorie les Jedi et les Sith comme étant du même camp. Même si certaines personnes pouvaient se montrer visiblement plus malignes que cela. Liliana stoppa son pas après avoir observé la carlingue du vaisseau et passa la main dans ses cheveux noirs de jais. Il lui fallait absolument garder son anonymat, mais d'un autre côté, la peur qu'elle pouvait susciter chez cette personne qui visiblement avait les Siths en horreur pouvait être un moteur puissant. Qu'était il donc arrivé pour qu'elle soit aussi réticente à leur contact ?

Dans un bruit de froissement, le corps de la Dame Noire se souleva lentement, comme soulevé par des poulies invisibles. Elle dépassa le niveau du sol et bientôt, fut en face de son interlocutrice, bien que les pieds balançant dans le vide. La télékinésie était l'apanage des utilisateurs de la Force, et l'expertise de l'Hapan dans le maniement de la Force lui permettait quelques coups d'éclat dont tous n'étaient pas capable, même parmi l'Ordre Sith. Maintenir la Lévitation n'était pas un exercice facile, mais la femme parvenait sans mal à soulever son propre corps et le déplacer à sa guise tout en menant une conversation sans la moindre difficulté. Dans un mouvement lent, la Sith passa ses mains sur la capuche de sa bure et, l'espace de quelque secondes elle en releva les pans, vrillant ses yeux d'un violet brûlant et emplis de violence dans le regard apeuré de la Mirialan. Mélange de tristesse, de colère et de rage contenue, ces yeux étaient facilement reconnaissables pour ceux qui savaient différencier la quiétude d'un Jedi de l'aggressivité Sith.

Ceci fait, elle cacha à nouveau son visage et afficha un mystérieux sourire.

" Ne vous inquiétez donc pas, je ne vous demanderais pas de tuer un frère d'armes. Vous dites ne pas aimer les Jedi, au moins autant que ne pas aimer les Siths. N'est ce pas paradoxal, après tout nou... ils agissent en tant que garants de la paix entre les différents peuples. D'autant que, jusqu'à maintenant, les Sith ne sont que les fantômes du passé que Notre ordre a bannis à jamais... Est ce que vous nous mettriez dans le même panier ? Quelles sont donc les différences entre notre Ordre et ceux de nos Némésis? "

La partie d'échec était lancée. Tout au long de sa tirade, La Dame noire s'était employée à faire en sorte d'appartenir à l'ordre Jedi , pour laisser planer le doute à la fin de sa phrase. Cette petite pirouette orale n'avait d'autre but que de jeter l'ombre du doute sur le jugement de la demoiselle en face d'elle. Après tout, elle avait montré un physique Sith, mais démontrait certains préceptes des Jedi , tout en disant en faire partie. Pour une personne aux idées arrêtées et à l'esprit obtu, cela n'avait aucun sens ; ces gens étaient prisonniers du manichéisme et étaient imperméables à toute idée nouvelle, toute lumière au travers des sombres nuages qui jonchaient leur existence. Mais, certaines personnes avaient l'esprit ouvert et ne se laissaient pas emprisonner par les carcans que représentait le sens commun ou les définitions manichéennes du bien et du mal. Et ces personnes à l'esprit ouvert étaient des alliés de poids dans l'avenir qui allait sans doute décider du sort de la République.

Restait à savoir à quelle catégorie appartenait la jeune Mirialan.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: L'information est le plus précieux des trésors ! [Nephylia & Akared]   Ven 15 Juin 2012 - 20:24

[Désolée pour l'attente Sad ! J'arrivais pas à faire un truc bien et assez lonf, mais finalement, je le poste. Désolée pour ce RP pourri, je promets de me rattraper pour la suite ! >.< ]




Nephylia fixa d'un regard méfiant la belle Dame aux cheveux soyeux. Elle tournait comme un vautour attendant le moindre signe de faiblesse... Comme un charognard à l'affut de la mort. Qui était-elle ? D'où venait-elle ? Et surtout... Que voulait-elle ?
Au final, peu lui importait. Tout ce que la contrebandière savait, c'est que toutes les deux n'allaient pas s'entendre.
Son air hautain, sa maitrise poussée de la force obscure et son rire jaune compressèrent les tripes de la jeune Mirialan qui quelques instants, cru sa mère ressuscitée d'entre les morts. La femme la plus détestable du monde, d'une beauté fatale et d'un cœur de glace... Si une compétition avait existé, la Dame en noir aurait surement pris place sur le podium.
A cette seule pensée, Nephylia serra les dents, les points crispés par un fulgurant éclair de colère.

Elle croisa les bras, et alors qu'elle se préparait à refuser toutes demandes de la part cette mystérieuse femme, cette dernière quitta progressivement le sol pour léviter vélocement vers la contrebandière qui se contenta écarquiller les yeux en un mouvement de recul. C'était quoi ce truc ?
Ce n'était pas un pouvoir Jedi, loin de là, et ces yeux perçants et lumineux ne présageaient rien de bon.
D'un petit geste qu'elle voulu discret, elle dirigea sa main vers ses blasters, craignant que la prétendue Jedi ne lève la main - ou le sabre- sur elle. Mais il n'en fut rien. Elle se contenta de sourire et de parler avec grâce et aisance. Et Nephylia, la bouche entre-ouverte, ne pu faire autrement que de boire les parole de celle qui s'était faite plus menaçante encore.

Cette femme faisait donc partie de l'ordre Jedi hein ? La Mirialan n'en avait jamais vu d'aussi... Étranges. Cette peau marquée de cernes, ces yeux brillants d'une lueur plus qu'effrayante et cette voix qui enivrait n'était pas très typiques de l'Ordre. Si elle était un Jedi, cette Hapan était réellement hors du commun.

Mais soit. Nephylia ferait semblant d'y croire, et si il s'avouait qu'elle avait eu tort, elle ne pourra que s'en vouloir quelques secondes, par pu orgueil, et continuera ses occupations sans le moindre problème.
Les Jedi, les Siths... Du pareil au même finalement. Il n'y avait que leurs idéaux profonds qui se trouvaient être réellement différents. Pour le reste, tout était une affaire de convictions et de principes.

Nephylia fixa à nouveau la Jedi de ses yeux azur et s'eclaircit la voix avant de prendre la parole.

"Bien Madame. Qu'est-ce que je pourrais faire pour un honorable Jedi tel que vous ?"


La contrebandière posa ses mains sur ses hanches et pencha légèrement sa tête sur le côté. Elle ne pourrait juger de la situation qu'une foi l'objectif de la mission dévoilé. C'est à ce moment là qu'elle prendra sa décision... A ces risques et périls.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'information est le plus précieux des trésors ! [Nephylia & Akared]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'information est le plus précieux des trésors ! [Nephylia & Akared]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Nar Shaddaa-