La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dans les bas fonds...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Dans les bas fonds...   Mer 14 Nov 2007 - 17:58

Nieslen referma le col de sa veste sur son coup alors qu'un vent glacial lui fouettait insolemment le visage. Il venait tout juste de rentrer de Kuat, les évènements qui s'y étaient déroulés étaient encore frais dans son esprit. Mais l'important était là... Il avait trouvé un moyen de commercer avec cet homme si inaccessible qu'était Cheyne. Ce criminel recherché dans toute la Galaxie qui avait au vu et au su de tous trouvé refuge sur la planète capitale. Mais que pouvait on faire? Il savait tout avant même qu'on le décide. Au moindre signe de coup de force de la police, il serait à l'autre bout de la Galaxie dans un de ses nombreux pieds à terre.

Que recherchait il vraiment? Nul ne le savait. Il régnait sur un empire vaste. Drogue, prostitution, traffics en tous genres,... il n'était pas utile de tous les énumérer. Et pourtant c'était lui qui avait pris contact avec le sénateur Nielsen. Au début, il s'était senti outré qu'un criminel puisse lui proposer un marché risquant ainsi de le compromettre. Mais il avait immédiatement reconsidéré la proposition. Les crédits et le matèriel à la clé étaient trés alléchants. Mais Nielsen avait appris ce que désirait ce chef de la pègre en échange: un Jedi pour pratiquer d'étranges expériences.

A présent Nielsen l'avait. Il savait qu'il avait honoré sa part du contrat maintenant c'était à Cheyne d'honorer la sienne. Un speeder élégant et clinquant s'arrêta devant Nielsen dans un bruit de ronflement de moteurs. Une portière s'ouvrit et un homme sortit.

-Entrez sénateur, le boss vous attend.

Nielsen pénétra dans la voiture dont les sièges tapissés de cuir rouge auraient fait pâlir de jalousie le plus riche des rois.

-Bonsoir, dit il à l'homme qui se tenait au fond du compartiment arrière.
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 4147
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Dans les bas fonds...   Mer 14 Nov 2007 - 18:37

La pluie battante ricochait sur la petite infrastructure grisâtre ; sobre et sévère ; plantée son. L’eau déchaînée frappait les flancs de la plate-forme avec une rage qui ne s’apaisait quasiment jamais. Une silhouette emmitouflée dans une robe blanche luttait contre la colère de la nature ; serrant son vêtement contre lui avec ses deux mains ; il semblait que le vent glacial s’infiltrant jusque dans ses os cherchait à lui arracher son vêtement de scientifique. Le crayon qu’il avait oublié sur son oreille avait depuis longtemps voltigé dans les airs pour s’abîmer dans le gouffre. Cette eau déferlante était un calvaire pour le Docteur Jenkers ; mais aussi, il devait le reconnaître une aide précieuse ; ainsi ses sujets de laboratoires ne s’échappaient pas. Qui plus est elle décourageait tout voyageur ou touriste ; et la pluie cachait en partie le bâtiment aussi gris que les cieux de Kamino. Mr Jenkers rageait, pestant intérieurement contre son mécène qu’il attendait sur une petite piste d’atterrissage.

Tout avait commencé dans une école sur Coruscant comme il y en avait beaucoup. Mêlé à d’autres élèves le jeune Jenkers avait fait ses études de médecine ; partageant son temps entre travail scolaire ; soirée entre amis mais également dans le riche appartement que ses sénateurs de parents lui avait loué. De là il avait une vue imprenable sur toute la ville ; Les jours se succédaient dans cette université hautement cotée et qui possédait en outre un très bon laboratoire. Souvent des personnalités déjà brevetées venaient y donner des cours et faire part de leurs connaissances mais aussi chercher de futurs scientifiques pour leur propre laboratoire. C’est ainsi que l’un des plus mystérieux mais aussi l’un des plus célèbres chercheurs de cette époque remarqua le jeune Jenkers. Lissant ses gros lekkus pendant qu’il dispensait ses cours le vieux twi’’lek à la peau rouge sang n’avait de cesse d’observer l’étudiant. Sa vivacité d’esprit et son appétit lui faisaient plaisir à voir et il se pourrait bien que le jeune puisse faire parti de son projet.


Jour après jour il s’attacha à connaître les préoccupations du jeune homme et fut ravi de le voir feuilleter le peu de livres sur la Force de la bibliothèque avec passion et même avidité. Alors qu’il revenait d’une soirée bien arrosée avec ses amies ; après avoir obtenu son diplôme, le lauréat trouva deux hommes sur le palier de son riche appartement : le vieux twi’’lek et une jeune humaine sévère qui semblait être sa secrétaire. Devinant que l’affaire valait le coup il laissa entrer les intrus…et dans le secret tout intime des portes cloisonnées et insonorisées on parla d’argent de gloire ; de reconnaissance et surtout d’un pouvoir auquel seuls les Jedi avaient accès « c’est vrai çà c’était injuste qu’eux seuls aient accès cette puissance mystique et formidable. Erreur de jeunesse mêlée à l’envie et la jalousie menèrent le jeune étudiant sur Kamino. L’affaire était déjà prospère et le vieux twi’’lek lui fit rencontrer le mécène en question : un humain énorme aux doigts boudinés, sertis de riches diamants… Il avait fait son trou parmi les Hutts ; grâce à ses études sur la Force. Sitôt qu’il vit le bonhomme Jenkers comprit que les méthodes du centre le CESF ( Centre D’études sur la Force) étaient peu honorables. La première fois qu’il vit des jeunes enfants enfermés dans des cages de verres ou pire accrochés sur une espèce de roue géante par les pieds et les mains sans bouger avec une aiguille venant régulièrement se planter dans leurs veines pour d’innombrables prélèvements ; il faut l’admettre que Jenkers en fut bouleversé. Pour la plupart les dit enfants étaient des padawans et portaient la tresse d’apprenti et des restes de tuniques Jedi. Le mécène lui assura que personne n’était au courant ; des padawan de cette âge çà s’égarait souvent après tout. Puis pour l’amour de la science il avait accepté tout cela ; et les pleurs d’enfants ne l’atteignirent plus ; pas plus que les gardes passant leur mauvaise humeur sur les petits jedis, les battant de temps à autres…la plupart des employés étaient en effet très peu payés et le temps orageux n’arrangeait en rien leur humeur….

Soudain Jenkers sortit de son enfance en entendant un puissant vrombissement de moteur ; celui qu’on appelait le mécène arrivait dans son riche vaisseau ; suivit d’un autre cargo. Il rabattit les pans de sa blouse puis se força à se diriger vers le vaisseau pour accueillir l’homme toujours aussi gros et serti de bagues. Seuls ses cheveux avaient disparu en parti cependant et le temps n’avait pas vraiment eu d’emprise sur le mécène. Jenkers, désormais âgé de 45 ans et habilité à la direction du centre depuis la mort du vieux twi’’lek ( il y avait de cela 15 ans ) souriait ; pour un scientifique et pour son grade il était encore très jeune. L’homme venait apparemment voir les progrès concernant les recherches sur la Force. Mais habilement Jenkers lui cachaient presque toutes les avancées. Lui aussi rêvait de posséder la Force et il ne pensait pas que le mécène avec son gros ventre soit méritant de cette immense puissance. Arrivait également un nouveau chargement…des êtres que l’on pensait habités par la Force et crème des crème un petit padawan ramené du temple…de 10 ans environ ; c’était un petit extra puisque on ne pouvait pas se permettre non plus d’en capturer trop…. Chaque capture demandait une longue observation de la proie et surtout trouver le bon moment pour que cela paraisse accidentel. Le peu de Jedi survivants et ceux qui en avaient encore la force s’agitèrent en voyant entrer l’un des leurs ; sûrement un compagnon de jeu et quelqu’un qu’ils avaient connu avant ; ce dernier entra hébété dans le laboratoire et quelques larmes de frayeur roulèrent sur ses joues. On le mena directement dans la zones d’études et Jenkers fut surprit car habituellement, le mécène déposait les cobayes ; passait dans le bureau interroger le scientifique et repartait. Mais cette fois il tendit un doigt boudiné vers l’enfant Jedi et désigna un appareil puis secoua sa lourde tête ; yeux mi-clos

-Bien Docteur montrez-moi ce que vous savez faire sur notre jeune ami

Jenkers n’était pas trop inquiet ; songeant simplement au fait que le mécène s’impatientait ; cependant il ne pouvait pas lui avouer qu’ils commençaient à percevoir la Force et la façon dont les Jedis y réagissaient ; leur cœur se ralentissait et lorsqu’ils y faisaient appel des capteurs inventés par Jenkers émettaient un bip assourdissant pour signaler la concentration de flux de Force. Il décida une fois de plus de mentir ; après tout l’homme n’y connaissait rien ; donc Jenkers n’attacha pas le padawan et se retourna sans ciller vers son employeur

-On ne sait rien encore ; même pas détecter la Force ; ils sont malins ces Jedi et les autres sont trop faibles ; et certains que l’on supposaient habité par elle ; ne sont en rien liés en réalité…pas d’avancées ; juste le calcul des midichloriens et encore….Même l’air est plus loquace que la Force qui nous échappe encore.

Pourtant l’air du mécène ne changea pas ; il parut même plus agressif et un scientifique de l’équipe de Jenkers se dirigea sur son flanc droit tandis que se sa voix grave l’employeur se mit à parler d’un ton sévère

-Oh mon cher ne me prenez pas pour un idiot ; je n’entend rien à vos calculs scientifiques mais je savais que quelqu’un de votre talent ne pouvait pas ne avoir rien découvert ; donc j’ai engagé un ami fidèle moyennant une somme plus alléchante que vos salaires au rabais…il a suivit vos gestes et découvertes avec intérêt et vous savez plus de choses que vous ne le dites mon cher.

La discussion commença à devenir ardue ; pendant ce temps le padawan s’était dégagé et sauta sur place à la grande surprise de tous, détruisant le matériel mais pas les documents « heureusement » ; désemparé il vola une vibrolame du garde le plus proche en utilisant cette fameuse Force et le bip raisonna, indiquant que l’élève Jedi utilisait ses pouvoirs ; cependant l’apprenti arracha les fils puis se débattit ; courant dans les couloirs. Malheureusement il fut rattrapé et tué accidentellement par un garde

-Maladroits hurla le mécène C’est bien assez dur d’en capturer et vous , a peine débarqué vous me le tué ; il est inutile désormais

Le mécène avait mal à la tête en remontant dans son vaisseau ce jour-là. La bonne nouvelle était qu’à présent il savait que les recherches avaient avancées et que la Force parvenait à être détectée au même titre que l’oxygène dans l’air ou le dioxyde de carbone grâce à l’eau de chaux ( scientifiquement vrai pour le dioxyde de carbone)…Mais il avait perdu un bon sujet d’expérience ; il faudrait en recapturer à nouveau et se trouver un autre directeur pour diriger le CESF...Jenkers ayant été tué pour sa non-transparence et ses mensonges….

* je savais bien que son avidité le perdrait ; bien le laissons pas le temps nous filer entre les doigts et commençons donc tout de suite un nouveau « casting »…j’ai entendu parlé d’un homme ; il e serait pas mal selon les rumeurs...un certain Seyrmus*


*****************************************************

Depuis, le temps avait passé et le mécène dit Cheyne avait vieilli. Malgré sa richesse il n'avait pu effacé les rides sur son front et ses cheveux qui s'enfuyaient les uns après les autres; à présent âgé de la 60 ène il n'en restait pas moins vif. Et sur son visage boudiné malgré les âges passés il y avait encore cette soif intarrissable. Cheyne trouvait un peu ennuyeux que le nouvel "employé"- de marque d'ailleurs- ait choisi cet endroit pour la rencontre. Néanmoins il sortit de son véhicule; un speeder spacieux et noir luisant. Passant une main sertie de bijoux sur son gros ventre il entra dans le bâtiment le plus proche; une petite cantina miteuse. Le barman ouvrait de grands yeux ahuris; surpris de recevoir des invités d'une telle classe chez lui. Essuyant ses mains sur un tablier crasseux il se précipita pour donner une carte à chacun; les moins abîmées, les moins écornées.

Cheyne choisit un plat bien copieux et gras avant de congédier le serveur d'un geste de sa main grassoulliette pour se pencher vers Seyrmus

-Monsieur le sénateur; quel honneur; je vous sais aussi chercheur...ainsi notre marché se conclut; enfin celui-ci car nous comptons faire beaucoup d'affaires avec voux; bien payés bien sûr...Donc nous disons pour vous; un laboratoire entièrement équipé pour découvrir la Force...et un jour, qui sait en posséder les vertues; après tout pourquoi n'y auraitil que les Jedi à en profiter n'est-ce pas ? Je vous donne cette carte...crédit illimité si vous voyez ce que je veux dire; bien sûr tout passera par moi mais ne doutant pas de votre fidélité je devine que chacun de vos achats se fera dans l'intérêt de nos deux personnes. Le laboratoire...je vais vous donner un dossier, la dedans se trouve les plans et l'endroit ou il se situe; toutes les améliorations y sont, meilleurs droids, meilleures conditions ect...et vous pourrez y étudier les sujets que vous souhaitez; en plus de la Force bien sûr...donc voyez y aussi votre intérêt personnel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Dans les bas fonds...   Jeu 15 Nov 2007 - 22:58

Nielsen fit un sourire forcé. La proposition était des plus alléchantes et Cheyne avait des arguments des plus intéressants, mais il ne pouait s'empêcher d'éprouver un certain dégoût face à cet être ventru qui ressemblait plus à un Hutt qu'à un véritable homme. Mais sous cet aspect placide, tous savaient que se cachait un être cruel, fourbe, intéressé et ambitieux. Il y a quelques années de cela, il serait passé pour un honnête commerçant, mais ses traffics avaient été dévoilé. Et pourtant, il était toujours libre. Un autre exemple de la corruption qui gangrénait la République aussi sûrement que la maladie menace un membre blessé. Rien qu'à l'entendre parler, on pouvait deviner que cet homme était doué d'un sens indéniable de la dialectique et que beaucoup d'insectes s'étaient laissés prendre dans les innombrables toiles de ses mensonges. Mais Nielsen était d'une autre trempe celle des conquérants.

-Vous semblez fort bien me connaître monsieur. Malheureusement vous connaître n'a rien de surprenant puisque vos traffics sont en première page des journaux presque chaque jour. Mais nos intérêts se croisent et nous devons faire front commun malgré nos différents.

Nielsen plongea ses yeux dans ceux de son interlocuteur. Puis il regarda ses bijoux exubérants, clinquant. Signe évident d'une richesse acquise dans le crime, par le crime et affiché e sans aucun remord par Cheyne. Mais qu'est ce qui pouvait bien motiver cet homme pour acquérir sa richesse et autant de pouvoir. Il existait d'autres moyens. Peut être était ce la goût du risque et du jeu. Pourtant, à environ soixante ans, l'homme ne devait plus être aussi frais que lors de ses premières armes. Comment était il arrivé là aujourd'hui? On n'osait imaginer les tortures, la cruauté, les viols, les meurtres qui pouvaient parsemer sa route. Nielsen aussi avait fait sa route durant ces quarante sept années. Il avait aussi quelques noires souvenirs qui lui peinaient à remuer mais il se sentait soudain bien soulagé face à Cheyne. Dire que le seul idéal de cet homme était le pouvoir et la fortune...

Nielsen esquissa un sourire, formulant déjà la suite de sa réponse.

-La Force a été confié par le destin à certaines personnes qui peuvent en bénéficier plus que d'autres. Mais nous possédons tous en nous une Force, la nature m'a fait comme je suis et je ne vois pas de quels droits je chercherais à m'opposer à son oeuvre. Mais d'un autre côté, quand je vois comme la nature humaine a façonné les Jedi, leur arrogance et le chaos qui nous ménera à notre perte... Je ne vois pas d'autres solutions que de reprendre l'avenir en main. Ce monde a besoin d'être façonné de nouveau même si nous devons le faire nous même... Peut importe le temps et les victimes. L'Histoire m'en saura gré... tôt ou tard.

Il regarda de nouveau le Mécène comme on le surnommait. Il lui parlait déjà comme à un subordonné mais Nielsen avait de quoi lui rabattre le caquet.

-Je suis touché par votre confiance. Mais je ne pourrais me charger de mener les expériences sur place, comprenez que ma disparition pourrait éveiller des soupçons... Mais je me chargerais de diriger tout cela rassurez vous. J'ai comme l'impression que la République ne tardera pas à me soliciter de plus en plus... Par ailleurs, la dernière fois que vous m'aviez contacté un certain Jenkers était en charge des recherches. Qu'en est il à présent?
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 4147
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Dans les bas fonds...   Mar 20 Nov 2007 - 0:07

L'homme suça son doigt graissé par une petite cuisse de volaille; en effet le plat était arrivé et il se régalait plutôt; tantôt essuyant ses doigts sur sa serviette ou suçotant sans retenue son doigt avec un petit bruit étrange l'accompagnant mais vu sa réputation et sa situation il pouvait se le permettre sans que personne n'ose lui le repprocher. Encore une fois Cheyne échappait aux règles de cette société dont il rigolait bien; et oui même dans ls bases les plus élémentaires comme l'éthique à table il pouvait se permettre de rayer les règles inscrites sur la coonstitution d'une planète ou les règles implicites de la politesse. L'homme s'arrêta quand même de manger pour écouter le sénateur; tout en lui proposant d'un signe de tête de commander quelque chose. Puis il tourna la tête et fixa Seyrmus, son regard se faisant perçant et sérieux, là on ne rigolait plus.

Le raisonnement de Seyrmus lui plaisait : la fin justifiait les moyens. Sauver ce monde, le reconstruire quelque soit le temps utilisé et les vivtimes. Cheyne lui trouvait ce sénateur bien idéaliste même à presque 50 ans... Lui il se fichait de refaçonner ce monde, il voulait la Force pour lui; pour l'exercer et profiter de ses immenses vertues. Se rendait-il compte d'être lui aussi un grand idéaliste avec ses rêves de posséder la Force des Jedi à 60 ans...Oubliant qu'il fallait 20 ans à un padawan pour être formé et tout une vie à un Jedi pour avoir un lien intime avec elle ? Et que bien souvent ces derniers ne comprenaient cette entité mystérieuse, le message qu'elle leur avait envoyé à la veille de leur mort ? Avait-il oublié son âge ?

-Oh bien sûr vous pouvez engager qui vous semble approprié; après tout vous en avez la responsabilité -sous entendu que si la personne flanchait c'est lui qui payerait- effectivement il serait domage pour la république de perdre un sénateur motivé à refaçonner le monde; elle a grand besoin de gens qui se bougent, n'est-ce pas Monsieur Nielsen ? Pas comme ces Jedi enfoncés dans leurs vieux principes -Oui il les haissaient; totalement pour ce pouvoir que l'argent ne pouvait acheter...quoique, lui il y comptait bien mais sans doutes rêvait-il un peu trop mais de cela il n'en avait pas consience-Jenkers...Jenkers...Ah oui..Disons qu'il a prit sa retraite; vous rencontrerez Fenrir en tant que directeur du projet et des recherches nommé il y a peu de temps...Il est sous mes ordres d'abord puis sous les vôres en seconde position
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Dans les bas fonds...   Mer 21 Nov 2007 - 18:45

Nielsen eut un petit sourire amer en entendant Cheyne lui parler de Jenkers. Ce dernier n'avait pas du souffrir. Qu'elle soit naturelle ou non, seule la mort pouvait vous délivrer d'un homme aussi perverti. Nielsen s'était à son tour engagé sur ce chemin glissant et ardu. Son destin était scellé, mais à présent qu'il ne pouvait plus aller en arrière, il devrait continuer à foncer et à garder sa destinée en main. Au moins conservait-il un temps soit peu cet avantage: il savait parfaitement où il allait et ce qui lui restait à faire. Le regard pénétrant, il plongea ses yeux dans les yeux de Cheyne ceux ci étant presqu'affaissés sous l'épaisse couche de graisse tombante qui faisait lieu de sourcils.

-Bien nous sommes d'accord sur le principe, j'espère que ce Fenrir saura au moins faire preuve d'initiative et d'intelligence. Au lieu de jouer le sous fifre servile... mais il en faut non?

Il sourit et levant le doigt commanda un plat épicé à base de volatiles de la planète Dantooine. Un met relativement succulent et relevé.

-Maintenant parlons du prix. Je ne demande qu'un bien maigre salaire. En revanche, je me vois dans l'obligation de vous demander quelques services en échange. Un homme tel que vous doit posséder dans sa boutique une multitude d'objets et de personnes.

Nielsen savoura ce moment qu'il attendait depuis si longtemps. Sans Cheyne le projet qu'il avait conçu depuis tant d'années serait pénible voire impossible à réaliser. Mais dans les conditions présentes, le truand lui offrait la possibilité de le mener à bien aussi vite que possible. Bientôt, le projet qui lui tenait tant à coeur exploserait au grand jour et verrait le succés le couronner.
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 4147
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Dans les bas fonds...   Ven 30 Nov 2007 - 15:39

-Hum...sachez qu'ancun de ceux que je j'emploie ne pourraient être qualifié de servile; nous n'avançerions pas sinon n'est-ce pas ?

Cheyne fixa le sénateur dans les yeux avec une lueur de défi brillant dans ses petits yeux perçants. Puis il redevint plus amical et finit son plat tout en écoutant Seyrmus. Pour l'instant aucune des demandes de l'homme ne le gênaient sinon il l'aurait déjà interrompu mais en son être; Cheyne le trouvait bien ambitieux; ce qui permettait d'avancer mais jusqu'à un certain degré. Pour l'instant Seyrmus lui plaisait beaucoup mais ce dernier devrait faire attention à ne pas s'étaler non plus. Ignorant ce risque pour le moment Cheyne s'essuya la bouche puis lança un nouveau regard au sénateur; le détaillant de la tête au pied comme pour graver son visage et sa silhouette dans sa mémoire. Signe imperceptible ou presque qu'il s'intéressait à son interlocuteur et lui accordait une certaine importance; ce qui était très rare avouons le

-Eh bien cher sénateur, développez, développez..de quels services parlez vous; que je vois si je suis en capacité de vous aider.

Fit-il, interessé et curieux de savoir ce que mijotait Seyrmus mais en professionnel son visage restait neutre et imperméable; on n'y détectait rien d'autre qu'un simple intérêt; rien de plus. Il esquissa un sourire en voyant le plat que le sénateur prenait: raffiné dit donc. Il savait que tout permettait à connaitre son interlocuteur si l'on s'y prenait bien; et ses plats choisis également pouvaient être une source d'infos. Cheyne nota raffiné et ayant du goût dans sa tête: sûrement un esthète déduisit-il. Lui-même commanda un déssert et invita son collègue à faire de même
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Dans les bas fonds...   Mer 5 Déc 2007 - 17:17

Nielsen réfléchit. Ce Cheyne semblait disposé à lui accorder tout ce qu'il voulait, l'un comme l'autre avait besoin de ce qu'ils pouvaient s'offrir mais leur but final et leurs motivations étaient trés différentes. Cheyne oeuvrait pour son propre bien, ses ambitions, vieil homme égoïste et terre à terre. Quant à Nielsen, il savait qu'il agissait pour un but prestigieux pour le bien de la Galaxie et de la république. pas pour la gloire, non! Mais par simple désir d'ordre. Mais un tel plan nécessitait des sacrifices et ça il le savait. L'appel de l'ordre devait parfois prendre le pas sur ses principes personnels.

-Je crois avoir entendu que vous avez des relations avec les Trandoshans n'est ce pas le cas? Je pourrais avoir besoin de leurs... compétences...

Nielsen savait que son plan, nécessitait des efforts colossaux et pas simplement dans la constitution de réseaux ou dans son financement. Non il nécessitait des efforts au sens propres, des efforts pour lesquels une force surhumaine était nécessaire. Une force comme celle d'un wookie... Nielsen savait que les trandoshans étaient connus pour leurs relations difficiles avec leurs voisins trandoshans. Ces derniers avait pris pour habitude de donner dans la traite des wookies en tant qu'esclaves. Il est vrai que leur force en faisant une main d'oeuvre parfaite et capable. Mais il y avait un obstacle, les wookies étaient soutenus par le conseil Jedi... mais à cela aussi Nielsen avait une solution...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans les bas fonds...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dans les bas fonds...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Coruscant-