La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Parce que je suis la chef. [Pv Sol]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Parce que je suis la chef. [Pv Sol]   Mar 3 Avr 2012 - 23:03

Mes doigts courant sur les côtes des uniques livres reliés, je jetais un regard dédaigneux à tout ceux marchant à la manière d'hologramme. Sacralisant l'objet Livre en lui même, je ne prenais aucun plaisir à écouter une voix androïde relater les batailles de l'an 36. Soupirant vaguement, je portais mes yeux sur un livre contre lesquels mes doigts butèrent, et le sortant doucement de son rayon, en étudiais la surface. Que faisais-je vraiment là ? Je n'avais aucun intérêt à venir ici, si ce n'était pour calmer le malaise provoquant un violent mal de tête, quand au bruit dans l'Académie. Les jeunes de mon âge semblaient s'être donnés à cœur joie de faire le plus de conneries possibles en cette journée orageuses : les pannes de vaisseaux provoquées par des petits malins, faisaient s'aligner les réprimandes les plus sévères les unes que les autres, et les menaces de mort de certains Maitres à l'égard de leurs élèves exténués par les charges, s'égrenaient dans des concertos assez choquants.

Ouvrant le livre à la première page, sans vérifier quel en était le sujet par pur plaisir de le découvrir au fil de ma lecture, je dépassais les rayons parcheminés, pour chercher un endroit où m'asseoir. Je ne savais pas quel plan utiliser dans le cas où le livre ne me plairait pas. Avisant distraitement un siège à l'aspect techniquement confortable, je m'y dirigeais, en secouant mes cheveux rouges. J'avais une curieuse sensation... un léger frottement sur la nuque, non provoqué par le heurt des tissus contre ma peau. Relevant la tête, je cherchais des yeux ce qui provoquait mon malaise. Certainement, songeais-je, un voyeur un peu trop insistant.


Dédaignant ce qui ne me semblait pas, sur le coup, très important, je m'asseyais, croisant les jambes, prenant mon aise pour découvrir ce livre traitant des sables de Tatooine. Une minute. Deux. Le regard ne me lâchait pas. Un frisson imperceptible couru mes dermes, et je refermais sèchement le livre, me retournant. L'absolue absence de présence me glaça le sang. Était-ce quelqu'un qui s'amusait à une farce de mauvais goût ? Je retroussais le nez dans une expression moqueuse, avant de chercher à capter des fréquences de Force autour de moi. Je percevais les ondes des petits garçons qui passaient à côté de moi ; du
guerrier Sith en train de s'énerver contre un livre, mais personne d'autre. Me baissant, je récupérais mon sac, et sans un mot, me dirigeais vers l'entrée de la Bibliothèque. Je présentais le livre, dans le but de l'emprunter, toujours réactives aux utilisations de la Force autour de moi ; àa la manière d'énormes tentacules irréelles se déversant partout dans l'air, avec une immatérialité certaine. Je sortais de la Bibliothèque, en passant les lourdes portes de bois, puis me concentrais sur les alentours, la sensation de frottement dans ma nuque semblant se dissiper.


(…)


Les couloirs étaient sombres. Je connaissais pertinemment ces livres où la pauvre héroïne marchait seule au milieu des ténèbres avant de soudainement se faire agresser, et ce avec une violence inouïe, par un serpent géant venu la dévorer. Aussi avais-je, par prudence, agi en conséquence. Mon livre sur les sables ouvert dans les mains, je marchais sans regarder précisément où je me rendais, mais je savais que je m'y rendais. Presque amusée par mes propres idioties, je veillais nonobstant à ne pas déconcentrer mon attention sur les manifestations de Force autour de moi. Le couloir était vide, le couloir était vide, semblait répéter mon analyse panoramique. Le tout passé au peigne fin. Cela n'empêcha évidemment pas le serpent géant de me bondir dessus.

L'alarme à Force hurla dans mon esprit quand quelque chose se matérialisa derrière moi.

Arrachant le fusil blaster du sac que je portais, je pivotais sur mes hanches, braquant le fusil sur le vide, et sans attendre la moindre manifestation visuelle, tirais une première fois, avec vivacité. La balle ne traversa rien. Je me baissais légèrement, ramenant en joue, adoptant un sourire moqueur, dont la façade ironique n'avait pour but que de masquer mon anxiété.


« Ce n'est pas très courageux de se cacher d'une telle manière. C'est tellement plus galant d'aviser une jeune fille comme moi avec des fleurs. »

Rires.
Revenir en haut Aller en bas
Sol Hineth
l~~ Guerrier Sith ~~l
l~~ Guerrier Sith ~~l
avatar


Nombre de messages : 8
Âge du perso : 23
Race : Humaine
Binôme : Kaze => Défouloir. Et ami, accessoirement. Des fois.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
100/100  (100/100)
PF:
95/95  (95/95)

MessageSujet: Re: Parce que je suis la chef. [Pv Sol]   Mer 11 Avr 2012 - 17:15

L'Académie Sith. Wesh. Comment j'ai fait pour débarquer là, déjà ? .. EuuuuH. Ah. Ouais. Je cherche Kaze. Ce crétinus palôt m’a appelé. Sauf qu'une fois arrivée, bah... Bah je sais pas quoi faire. D’ailleurs je ne suis même pas sûre que ce crétin albinos soit vraiment dans le secteur. ‘Tain, sérieux, ça me gave déjà de voir tous ces types. J’veux retourner sur ma planète…. Je ne sais pas vraiment pourquoi il m’a appelé ici, en fait. Je suppose que ça fait parti des trucs que je vais découvrir quand je l’aurais retrouvé… Alors en grognant, pestant, je me dirige vers l’Académie Sith où on a rendez vous. Franchement, il a intérêt à avoir une bonne raison pour me demander de me pointer dans le secteur. J’aime pas les écoles, les cacadémies ou je sais pas quoi. Sérieux, y a plein de bûcheurs qui se la pètent, de looser soumis qui se laissent lobotomiser, et de mister prof je sais mieux que tout le monde alors ferme ta gueule et obéis.
Une fois à l’académie, je cherche donc mon tit albinos. Avec un look pareil, ce serait un comble que je le loupe. En fouinant ça et là et en questionnant gentiment quelques pelos, j’apprend que ce crétinus s’est barré. Jor . Il m’a planté sur place, kwa. NAN MAIS LE TYPE ! Han sérieux, la prochaine fois que je le croise, je le marave sévère ! WESH MEC ! Pas parce que t’as une peau couleur cadavre qu’il faut donner envie de te crever, hein !

BREF. Bon, je fais quoi maintenant ? Tseuh, sérieux, on peut pas compter sur lui, hein… Ha ! J’vais aller squatter la bibliothèque ! Pas que j‘aime vraiment ça, hein mais.. Bin. En fait, je sais pas trop trop à quoi ça ressemble une bibliothèque. ‘Parait que c’est un endroit cool, et calme, donc j’en déduis que c’est le bon coin pour y piquer un tit roupillon avant de repartir. Logique et lumineux, nan ? Alors une fois dans la biblio, je cherche un coin peinard où je puisse m’installer pour pioncer. Tant qu’à faire, hein, autant se mettre l’aise.

C’est une fois là bas qu’entre deux rayons, je tombe sur une autre meuf. Jolie rousse. Rousse très rousse. Tiens, laquelle de nous deux a la chevelure la plus écarlate ? Hmm. Dur à dire. A moment donné, la mistinguette relève la tête rapidement et semble chercher quelque chose du regard, puis se replonge dans son foutu bouquin. Hmm, avec l’éclairage, ça doit accentuer aussi le rouge de ses cheveux, non ? Postée un peu plus loin entre deux rayons, je continue de la fixer d’un air pensif en réfléchissant à cette question existentielle.

Je ne sais pas vraiment combien de temps s’écoule comme ça, avec moi qui la zyeute limite sans la voir vers la fin, mais toujours est-il que la miss finit par me tirer de ma rêverie en décidant de se barrer. Ah ? Euh. Wesk, d’acc. Merdasse, j’ai passé combien de temps avec un air de merlan fris à gamberger pour de la connerie, moi ? Breuuuh, les biblio, c’pas bon pour moi ! Hey, ça doit être l’endroit qui me zigouille le cerveau, j’parie ! ‘Faut être maso pour se pourrir la cervelle dans des endroits pareils, sérieux…. Mouais, il y a des moments où il faut savoir battre en retraite. En l’occurrence, c’en est un.

Le hic, c’est qu’il faut réussi r à se repérer. Y a des bouquins, des bouquins, et encore des bouquins. Jor. C’est quoi cet endroit ? Pas mon milieu naturel en tout cas ! Let’s go ! M’étirant , je décide de partir à la recherche de la sortie, que finalement je trouve au bout de quelques minutes. Wesh, cool ! Mais une fois dehors, pendant que je marche peinarde, un tire de blaster retentit juste un peu plus loin. Wesh, kékipasse ? Bah rien, juste un bad trip de la mignonnette de toute à l’heure. Bien de péter de trouille pour n’imp ? Et faut en plus qu’elle me traite de jesépakoi de pas net. Hoy, j’t’ai rien fait, alors pète un coup et détends toi, sérieux !

-Wesh meuf, de quoi tu causes ? ‘Faut arrêter d’être parano, hein

Sortant de l’angle que formait le corridor, je toise la rouquine. Bien campé sur mes jambes, les bras sur les hanches, je zyeute cette midinette. Visiblement, c’est une apprenti. Ouais, bon . Et après ? Pas pour ça que je vais la ménager si elle me pompe l’air. ‘Faut les élever à la dure, moi j’dis ! C’est pas en ménageant le petit monde qu’ils vont apprendre à se défendre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Parce que je suis la chef. [Pv Sol]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Ordre Sith - Korriban :: Académie Sith :: Couloirs, escaliers et ascenceurs-