La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un plan parfait, ou presque... [PV Darth Velvet]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Un plan parfait, ou presque... [PV Darth Velvet]   Ven 2 Mar 2012 - 20:19

« Arrivée à la plateforme B-778 du secteur Thétâ 12» cracha la voix métallique du haut-parleur

Missa descendit de la navette au milieu de la foule de badaud. L’obscurité commençait à s’installer dans les rues, et la majorité des gens rentraient chez eux. Pas le jeune Zabrak. Après avoir été rejeté par l’homme qui se faisait appeler Natch sur la planète Korriban, il avait dû fuir et se débrouiller, une fois de plus, pour survivre. Après avoir enchaîné des petits boulots le plus souvent illégaux, il avait enfin trouvé de quoi lui donner suffisamment d’argent pour lui permettre d’être plus libre de ses mouvements. Un contrat d’assassinat. Il avait été recruté sur Nar Shaddaa par un trafiquant qui voulait éliminer un concurrent.

La cible était un Twi’lek du nom de Rek Tazaref, et elle était ici, sur Coruscant. Missa avait dû chercher pendant longtemps pour le trouver, mais il avait finalement pu retracer sa journée type. Un soir sur deux, il allait traîner dans un bar du secteur, un endroit très fréquenté, parfait pour planter une lame dans le dos d’un client puis disparaître sans se faire remarquer. Et ce soir, il allait passer à l’acte.

Le Zabrak pénétra dans l’endroit. Comme d’habitude à cette heure-ci, il était bondé et on avait du mal à circuler. Il désactiva ses implants auditifs, sans quoi la musique assourdissante aurait vite fait de les faire dysfonctionner, lui causant alors ses habituelles migraines. Essayant de ne pas se laisser embrumer l’esprit par les vapeurs d’alcool dans l’air, il parcouru longuement la salle du regard, tentant de repérer sa cible. Il finit par la trouver, assise à une table en compagnie deux autres personnes avec lesquelles il discutait joyeusement. Tous les trois ne semblaient pas en être à leur premier verre. Bien. Cela ne ferait que faciliter les choses.

Le plan était simple : s’approcher, enfoncer discrètement la lame au milieu de la colonne du marchand, et s’évanouir avant que quiconque ait remarqué quoique ce soit. Missa avait déjà entendu des assassins qui avaient utilisé cette technique auparavant, et il savait comment procéder, où tout du moins le pensait-il. Il était nerveux, et ses mains moites s’accrochaient fermement à son couteau.

Essayant de paraître le plus détendu possible, il commença à s’approcher de la table. Se faufilant le plus discrètement possible, il arriva enfin près de la table, quand il sentit ses pieds quitter le sol. Une énorme main l’avait attrapé par l’épaule et la balança sur la table d’à côté qui se fracassa sous l’impact.

Tout en encaissant le choc, Missa releva la tête pour essayer de comprendre. Devant lui se tenait deux gorilles, et derrière eux le Rek Tazaref qui s’était levé, alors que la foule avait soudainement fait un cercle autour d’eux.


*Et merde, des gardes du corps !*

Il n’avait jamais envisagé cette possibilité. Mais alors qu’il essayait de trouver un moyen de s’en sortir, l’homme qui l’avait attrapé revenait vers lui, prêt à recommencer. Le garçon envoya alors grâce à la Force une bouteille sur le crâne du bonhomme, ce qui eut pour simple effet de le surprendre. Profitant de son instant d’inattention, Missa plongea sur lui pour lui enfoncer son couteau dans la gorge, puis dégaina son sabre par réflexe. Le temps se suspendit, la foule restant pétrifiée de surprise.

Puis le marchand hurla quelque chose à son deuxième garde du corps. Missa ne comprit pas ce qu’il dit, mais il savait qu’il allait passer un sale quart d’heure s’il restait dans le coin. Il s’élança vers la sortie, courant aussi vite qu’il le pouvait au milieu de la foule qui s’écartait pour l’éviter. Une fois dehors, il réactiva rapidement ses prothèses, et entendit une voix hurler :


« Rattrape moi cette crevure, vite ! Le laisse pas s’échapper, je veux savoir qui l’envoie ! »

Sans se retourner, il se mit à courir les plus vite que ses jambes le permettaient. Profitant de son agilité, il emprunta un maximum de petites ruelles et de passages étriqués. Au bout de ce qui lui sembla une éternité, il stoppa sa course pour se retourner. Personne. Il attendit encore une minute, mais il avait semé son poursuivant.

Il fit un rapide point sur la situation. Il avait tué quelqu’un, mais sa cible était encore en vie, et elle savait qu’elle avait à faire à un « Jedi ». Donc elle allait sans doute vouloir le retrouver. Il devait donc fuir au plus vite. Se trouver une nouvelle planque où se faire oublier. Sans compter que le type qui lui avait donné le contrat serait sans doute aussi en pétard. Il fallait donc réellement disparaître au plus vite.

A bout de souffle après sa course, il s’assit un moment par terre, essayant de calmer sa respiration avant de repartir…


Revenir en haut Aller en bas
Darth Velvet
l~l~l~l Maître Jedi Gris l~l~l~l
l~l~l~l Maître Jedi Gris l~l~l~l
avatar


Nombre de messages : 567
Âge du perso : 35 ans
Race : Mirialan
Binôme : Acolyte et élève occasionnel : Ragda
Apprenti : Meifa Phrei

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
100/100  (100/100)
PF:
70/100  (70/100)

MessageSujet: Re: Un plan parfait, ou presque... [PV Darth Velvet]   Lun 5 Mar 2012 - 13:53

Rek Tazaref… Un nom pas totalement inconnu dans le milieu du trafic d’armes et d’identité, une véritable référence sur Coruscant quoique son attitude, simple et désinvolte laisse à penser le contraire. Les rumeurs s’acharnent à le décrire comme un individu fiable, à l’intelligence vive et déliée, aussi méticuleux qu’impitoyable en affaire. Pour ma part je considère que c’est une description bien réductrice pour une personnalité aussi intéressante. Avec sa quarantaine révolue, son sourire ravageur, ses légères ridules se creusant au coin de ses paupières ciselées, son regard bleu cobalt intense, il rayonne d’un envoutant charisme, menant son micro empire d’une main de fer dans un gant de velours racé et collectionnant les conquêtes, féminines comme masculines.

Je m’émerveille à chacune de nos rencontres devant sa facilité innée à charmer tout son petit monde. Peut-être a-t-il fait fausse route en choisissant les syndicats du crime plutôt qu’en optant pour une carrière politique... une erreur que je mets sur le compte de ses origines modestes. En tout cas, je n’ai qu’à relever le regard séduit de la jeune serveuse pour me conforter dans cette idée. Elle dépose devant nous, tout un ensemble de consommations, de liquides mordorés, de verres colorés en étages. Ses yeux ne quittent pas les reliefs bleutés de mon ami, sa main se fait tremblante et son sourire audacieux alors qu’il la remercie de cette voix profonde et suave le caractérisant.

« Tu n’as pas bientôt finis de draguer tout ce qui bouge.. » demandais-je un instant plus tard après le départ de la jeune fille, lassée de ce manège régulier

« Oh… serait-ce de la jalousie Vel ? »

Je souffle en guise de réponse. Aucune jalousie n’étreint mon cœur, bien que je le soupçonne de jouer ce genre de comédie pour me tenter. Il faut dire que j’ai tout d’un défi pour ce Don Juan. Depuis les cinq années que nous nous connaissons, je reste hermétique à ses charmes, une source de curiosité pour ce Twi’Lek gourmand de certains plaisirs.

« C’est un oui ? »

« Plutôt un non. »

« Dommage… »

Il avale une gorgée ambrée et je fais de même alors que nous relançons la conversation sur divers sujets. Nous échangeons un peu de tout, beaucoup de rien, des affaires, des derniers rouages ensablés de la République, des nouvelles du Temple Jedi, des mouvements Siths, de la pluie… Il est agréable, loin des sentiers tortueux de mes missions, de profiter un instant de cette amitié chaleureuse qu’il existe entre nous. Bien que l’atmosphère enfumée des bars, saturée d’une musique sourde, m’oppresse habituellement dans un carcan d’angoisse, je ne ressens rien de cet étau broyant mon cœur alors que nous discutons tranquillement. Bientôt, un autre nous rejoint, il me le présente et je me contente d’un sourire réservé prenant alors quelques distances avec eux. J’écoute mais ne pipe plus mot tandis que les verres s’emplissent et se vident à un bon rythme.

Un frémissement dans la Force me sort de ma léthargie. Je ne sais depuis combien de temps je suis là, à siroter les boissons en compagnie de Rek et de son ami. Une heure… peut être deux… le temps s’écoule si rapidement… De nouveau la toile de la Force se froissent, je me redresse attentive à ce qui m’entoure. Je suis alerte, mon regard fouille les alentours sans réellement savoir que repérer mais je sens le trafiquant à mon coté se crisper à son tour. Il me connait bien. Trop peut-être pour ignorer mon attitude.

Un zabrak s’approche, visage baissé, caché dans son ombre mais je perçois son aura menaçante. Je n’ai pas le temps d’agir ou de parler, que l’un des gardes du corps de Rek le propulse contre une table. La réponse ne tarde pas. Une bouteille se fracasse sur un crane sous un appel de Force, accompagné d’une attaque au couteau se soldant par une gerbe écarlate et du jaillissement d’un sabre jedi blanc.

« Vel… » Murmure le Twi’Lek.

Il n’a pas besoin de dire quoi que ce soit…. Je sais parfaitement ce qu’il me reste à accomplir. Il s’enfuit, je m’élance à sa suite.

« Rattrape moi cette crevure, vite ! Le laisse pas s’échapper, je veux savoir qui l’envoie ! »

L’agresseur est rapide mais je suis entrainée. Malgré ses précautions, et sa rapidité, il ne parvient pas à me semer. Discrète, anonyme, fantôme dans l’ombre de la nuit, je le poursuis jusqu’au dernier souffle de sa course. Je suis le chasseur humant la trace reconnaissable dans les méandres de la Force. Il est ma proie… inconscient de ma présence. Il emprunte les passages étroits, les ruelles étriquées et le labyrinthe des bas-fonds pour perdre ses poursuivants. Tactique efficace pour se débarrasser d’un individu lambda… pas d’une sith. Je monte sur les toitures, drapée dans un silence assassin, suivant ma cible depuis mon perchoir jusqu’à ce qu’il cesse de courir. Enfin…

Il regarde en arrière ? Pas de chance je suis en haut. J’entends sa respiration haletante, le sifflement de l’air qu’il inspire et expire. Lentement, féline, je glisse jusqu’à lui, saisit mon sabre et m’annonce d’une voix hivernale :

« Et bien… ce n’est pas très brillant comme attitude pour un padawan, cette tentative d’assassinat. »

Mon visage se déchire d’un sourire amusé. Je ne suis pas menaçante… pas encore, mais le manche de mon sabre, en évidence dans ma main ne laisse qu’une question. Jedi ou Sith ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Un plan parfait, ou presque... [PV Darth Velvet]   Lun 5 Mar 2012 - 19:15

La voix dans son dos l’avait fait sursauter. Missa se retourna d’un bond pour faire face à son interlocuteur. Il s’agissait d’une femme, plus petite que lui, drapée dans une tunique sombre. Mais ce qui l’inquiétait plus, c’était le sabre-laser qu’elle tenait dans la main. Il avait donc affaire à un quelqu’un de potentiellement très dangereux. Mais ce quelqu’un le prenait pour un Padawan. Soit c’était un véritable Jedi, et dans ce cas il aurait du mal à justifier qu’un simple élève tente d’assassiner quelqu’un (quoiqu’il était possible que les Jedis se livrent à ce genre de pratique, bien qu’il en douta) ; elle pouvait également être un de ceux que l’homme qu’il avait autrefois rencontré sur Nar Shaddaa avait appelé Sith.

Il étudia rapidement celle qui lui faisait face, et reconnu l’une des personnes à table avec Rek Tazaref. Si elle était avec un type comme Rek, qui avait suffisamment d’ennemis pour avoir un contrat sur sa tête, elle n’était sans doute pas une Jedi pur et noble. A moins que ce ne soit justement pour cette raison qu’on avait voulu faire disparaître le Twi’lek.

En tout cas, Missa devait agir. La femme le regardait en souriant, très calme. Il savait pertinemment n’avoir aucune chance, que ce soit de la vaincre en duel ou de la semer : il avait manifestement déjà échoué une fois. La discrétion de son adversaire était impressionnante. Un Jedi n’aurait certainement jamais réussi à se fondre dans une foule comme ceci. Ils étaient bien trop arrogants et fiers pour vouloir passer inaperçus. Et son aura semblait aussi sombre que l’était sa garde-robe. Ce n’était certainement pas un membre de l’Ordre, aussi Missa se lança-t-il :


« Eh bien, pour tout vous dire, la dernière fois que j’ai croisé un Padawan, je lui ai laissé mon couteau en travers de la gorge pour récupérer ceci, dit-il en montrant son sabre à sa ceinture. Donc comme vous voyez, je n’en suis pas à mon premier assassinat, "Jedi" ! »

Il attendit la réaction de celle qui lui faisait face, essayant de cacher au mieux ses émotions afin de paraître le plus sûr de lui…

Revenir en haut Aller en bas
Darth Velvet
l~l~l~l Maître Jedi Gris l~l~l~l
l~l~l~l Maître Jedi Gris l~l~l~l
avatar


Nombre de messages : 567
Âge du perso : 35 ans
Race : Mirialan
Binôme : Acolyte et élève occasionnel : Ragda
Apprenti : Meifa Phrei

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
100/100  (100/100)
PF:
70/100  (70/100)

MessageSujet: Re: Un plan parfait, ou presque... [PV Darth Velvet]   Mar 6 Mar 2012 - 15:28

« Mais … moi non plus. »

Ma voix résonne presque lugubrement entre les murs géants nous encerclant de leurs fondations bétonnées, dans cette ruelle exigüe où il s’imaginait en sécurité le temps de reprendre son souffle. Bien qu’elle se répercute sur les parois avec une certaine nonchalance, elle ne se pare d’aucune agressivité ou menace. Le jeune zabrak m’intrigue et éveille en moi une curiosité qu’il me faut assouvir. Je pourrais, effectivement, exiger par la force et par le sang, les réponses aux questions qui me taraudent, mais je sais d’expérience qu’il existe des méthodes plus efficaces. Enfin le sont-elles avec la plupart des individus…

« Les Jedis n’ont rien d’innocent. Peut-être offrent-ils à l’univers l’image lisse de leurs vertus alors qu’ils se posent en Ambassadeurs et Protecteurs de la Paix, mais ils n’en demeurent pas moins, et avant tout des guerriers parfaitement capable d’ôter une vie. »

Même en massacrer des milliers…. Le visage des Jedis n’est pas aussi pur et bon qu’ils tentent de le faire croire. Féline et sûre de moi, je m’avance vers lui, réduisant la distance qui nous sépare jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’une longueur de sabre entre nous.

« En cela nous ne sommes pas différents. »

Mes propos sont ambigus et ils m’arrachent presque un second sourire amusé. Après tout cette comparaison sied aussi bien entre le Zabrak et moi-même, qu’entre les Jedis et mon titre de Sith.

« Tu as usé de la Force pour détourner l’attention du Garde du Corps… et je suis presque certaine que tu n’as reçu aucune formation… c’est assez prometteur. »

J’énonce les faits, davantage pour alimenter ma réflexion que son égo. La forme de naïveté que je ressens sur sa connaissance du monde Jedi me laisse à penser qu’il n’avait jamais reçu un quelconque enseignement. Il est parvenu à prendre la lame d’un padawan… plutôt pas mal pour un novice. Mais que vaut-il réellement… ?L’envie de tester ses reflexes me titille mais je me retiens encore un peu.

« Je te propose un marché. Puisque tu sembles assez sûr de toi, en tout cas suffisamment pour exécuter un padawan et t’essayer à l’assassinat de mon ami, essaies de me toucher, d’une façon ou d’une autre. Si tu y parviens, je te laisse ta vie et ta liberté en échange du nom de ton commanditaire puisque je suppose que c’était un contrat. Si tu échoues… et bien nous verrons… »

C’est un peu un marché de dupes… il ne peut s’échapper et nous en avons certainement tous les deux conscience. Je lui offre juste l’opportunité de se tirer d’un mauvais pas. En échange je pourrais plus facilement évaluer ces capacités. Ce n’est pas tous les jours que l’on rencontre un individu sensible à la Force, que les mailles des filets Jedis semblent avoir oublié.

« Evidemment… tu t’en doutes je ne vais pas me laisser faire… mais promis je n’attaquerais que si tu fuis. »

Mon doigt enclenche l’interrupteur de mon sabre et la lame ardente se déploie de toute sa longueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Un plan parfait, ou presque... [PV Darth Velvet]   Mer 7 Mar 2012 - 10:31

L’attaquer ? La consigne était simple, mais Missa savait pertinemment qu’il n’avait que peu de chance de parvenir à atteindre la femme qui se tenait devant lui. Elle était sans doute une combattante aguerrie, alors qu’il ne s’était jamais pour sa part vraiment battu avec son sabre. Néanmoins, il se devait d’essayer de réussir ce qui avait tout l’air d’être un test. Il activa donc son sabre, faisant jaillir la lame d'un blanc laiteux, et commença le duel.

Essayant de profiter de sa souplesse et de son agilité, il virevoltait autour de son adversaire, tentant de percer ses défenses. Mais chaque coup qu’il portait était irrémédiablement paré par la lame écarlate. Il essaya toutes les techniques de combat au corps à corps qu’il connaissait, mais aucune d’elles ne lui permirent ne serait-ce que d’effleurer celle qu’il affrontait.

Le Zabrak s’habitua néanmoins vite au maniement très singulier de son arme, et devint de plus en entreprenant, essayant de donner plus de puissance et de vitesse à ses coups. Mais la « Jedi » s’amuser de ses piètres tentatives. Elle ne donnait absolument pas l’impression de forcer. Missa savait qu’il ne pourrait pas gagner de cette façon. Il devait ruser pour avoir une chance.

Tout en continuant de frapper d’une main, il récupéra de l’autre le couteau qu’il avait dans sa botte. Il accéléra alors ses mouvements au maximum et lança sa lame de métal au moment où la femme se replaçait. Obligée de dévier l’arme grâce à la Force, il profita de l’instant pour lancer un coup d’estoc. L’attaque failli porter, mais fut dévier de justesse par la combattante.

Encouragé par cette quasi-réussite, le Zabrak redoubla d’ardeur dans le combat. Mais alors qu’aucune de ces attaques n’avaient encore touché leur cible, son corps commençait à fatiguer. Il risquait d’échouer au test, à moins que la duelliste ne commette une erreur qui lui permettrait de réussir. Mais dans le cas contraire, il devait se préparer à fuir une fois de plus, au cas où son « interlocutrice » déciderait de donner aux évènements une sale tournure…


Revenir en haut Aller en bas
Darth Velvet
l~l~l~l Maître Jedi Gris l~l~l~l
l~l~l~l Maître Jedi Gris l~l~l~l
avatar


Nombre de messages : 567
Âge du perso : 35 ans
Race : Mirialan
Binôme : Acolyte et élève occasionnel : Ragda
Apprenti : Meifa Phrei

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
100/100  (100/100)
PF:
70/100  (70/100)

MessageSujet: Re: Un plan parfait, ou presque... [PV Darth Velvet]   Ven 9 Mar 2012 - 13:59

D’un mouvement rapide combinant mes aptitudes télékinesiques à la dextérité souple de mon organisme, je dévie adroitement la lame acérée projetée vers moi, tout écartant du faisceau rouge de mon sabre, son laser immaculé. Vitesse, précision, habileté. Ses attaques se révèlent de plus en plus assurées et imaginatives, bien loin de ses premières tentatives presque hésitantes. Sous ses maladresses je devine son potentiel mais je ne peux m’empêcher une pointe de déception. Certes il progresse très rapidement, et apprends de ses erreurs, de ses imperfections mais jamais il n’use de la Force comme dans le club. Pourquoi ? N’ai-je pas précisé qu’il pouvait m’atteindre de n’importe quelles façons ?

Jusqu’à présent j’ai opté pour une attitude purement défensive, calquant le rythme de mes parades sur celui de ses coups. Evidemment, il ne peut pas rivaliser avec moi, il ne peut palier ses années d’entrainements et de combats qui séparent d’un abîme nos deux niveaux pourtant, je lui reconnais une ténacité rare, un certain talent et une bonne intuition. Insuffisant pour me mettre en danger mais intéressant.

Je lui ai promis de ne pas attaquer, et pourtant la vigueur qu’il place dans chacune de ses frappes m’incite involontairement à rendre ce qu’il me prodigue. Sa lame blanche chante et je me surprends à venir à sa rencontre. Mon faisceau se déploie, traçant des rais de lumières incandescente autour de lui. Aucune de mes attaques ne portent, je me garde bien d’achever le mouvement et je retiens à chaque fois mon bras, juste pour voir s’il parvient à me parer.

« Le sabre n’est pas tout… pour un chevalier. »

Accompagnant mes paroles, je soulève les poussières du sol dans un souffle de Force.

« Apprends à te servir de tous tes talents, ne te limite pas à ce que tu tiens en main, si tu veux un jour devenir plus fort et espérer me battre »

Ma lame se rétracte soudainement, juste un instant avant qu’il ne me flanque un coup en direction de mes côtes. Mes mains interceptent son bras armé et usant de son élan je l’envoie valdinguer contre le sol. Son dos percute presque en douceur le macadam, alors que mon pied s’ancre victorieux sur sa poitrine. Un effleurement sur l’interrupteur de mon sabre, et la lame jaillit, à quelques millimètres de sa joue.
« Comment t’appelles tu ? ""
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Un plan parfait, ou presque... [PV Darth Velvet]   Dim 11 Mar 2012 - 20:55

Cette botte sur son torse était humiliante. Il s’était fait battre à plate couture, sans avoir même réussi à toucher la femme. Il s’était uniquement servi de son sabre et n’avait même pas pensé que la Force pourrait lui être utile lors d’un duel. Il avait encore énormément à apprendre s’il voulait un jour battre des gens de la trempe de son adversaire, comme celui-ci le suggérait.

Battu, Missa ne voyait aucune raison de cacher son identité à celle qui le dominait. Il ne la sentait pas prête à l’abattre, bien qu’il puisse sentir la lame sanguine effleurer dangereusement sa joue. Calmant sa respiration haletante, il parla d’une voix forte et assurée :


« Je m’appelle Missa Nal’Khe. Ce nom ne t’évoque rien, mais j’espère bien qu’il fera bientôt résonner la terreur dans le cœur des Jedis. Je désire plus que tout leur disparition, et j’ai bien l’intention d’en être à l’origine. Ce sont des êtres inférieurs et lâchent qui n’ont pas leur place dans ce monde. »

Il observa la femme, mais son visage ne trahissait aucunes émotions. Il décida de continuer pour tenter de l’impressionner.

« Tu es puissante et j’ai soif d’apprendre. Il me semble que le plus simple resterait de nous allier : tu m’apprends à traquer les Jedis, et en échange je ferais tout ce que tu souhaites. Tu es plutôt gagnante il me semble. Alors, qu’en dis-tu ? »

Il espérait avoir eu suffisamment de charisme pour convaincre la femme. D’habitude aucun mal à influencer les traînes misères et les criminels de bas étages qu’il côtoyait, mais il s’agissait ici d’une autre paire de manche : la guerrière était autrement plus expérimentée que les gens qu’il rencontrait habituellement. Toutefois, il avait bon espoir que son discours ait fait son petit effet. De toute façon, si ce n’était pas le cas, il risquait fort de finir avec une lame de sabre-laser au travers de la gorge…


Revenir en haut Aller en bas
Darth Velvet
l~l~l~l Maître Jedi Gris l~l~l~l
l~l~l~l Maître Jedi Gris l~l~l~l
avatar


Nombre de messages : 567
Âge du perso : 35 ans
Race : Mirialan
Binôme : Acolyte et élève occasionnel : Ragda
Apprenti : Meifa Phrei

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
100/100  (100/100)
PF:
70/100  (70/100)

MessageSujet: Re: Un plan parfait, ou presque... [PV Darth Velvet]   Lun 12 Mar 2012 - 16:18

"Résonner la terreur ? C’est très ambitieux pour une personne de ton espèce. Mais dis-moi… me trouves-tu lâche ? Me trouves-tu inférieure ? »

Ma botte s’ancre plus rudement sur son thorax exerçant à présent une pression presque douloureuse. Certainement qu’il ne reprendra pas aussi facilement son souffle avec ce poids mort posé sur sa poitrine, mais je m’en moque. Insulter les jedis de la sorte revient à insulter chaque sith, qu’il provienne originellement ou non de l’Ordre. Après tout si nous ne parvenons à instaurer nos valeurs sur les leurs, en quoi leur serions-nous supérieurs ? Mais il ne connait rien des tribulations de mon esprit, ni même de mes appartenances au coté Sombre. De moi il ne sait que la couleur rubis de mon arme qui pourrait-être aussi bien un trophée de guerre. Si j’ôte mon pied de sa poitrine, ce n’est que pour le projeter, d’un mouvement ascendant du poignet, contre le mur le plus proche. Suspendu contre le béton froid, ses orteils n’effleurent plus le sol, pendant que je le maintiens ainsi. Ma lame se rétracte.

« Tu outrepasses les limites de ta chance Zabrak. »

Je m’approche, et mes pas crissent macabrement sur le bitume et le gravier.

« Je n’aime pas beaucoup ton insolence… encore moins tes allusions sur l’Ordre. Les jedis sont ce qu’ils sont mais ils ne sont ni lâches, ni inférieurs. Comment oses-tu penser que tu arrives à leur cheville, comment oses-tu imaginer que tu peux les traquer. Tu es faible. Faible, arrogant et stupide !»

Cette fois ci je le propulse face contre terre, nez contre asphalte et relâche la pression de ma Force. Mes mains sur les hanches, je le domine de toute ma taille, et si mon visage est habituellement charmant et accueillant, il se pare à présent d’un masque glacé où trône un sourire hivernal.

« Soit. Je te montrerais peut-être… si je te juge digne. Avant d’espérer s’en prendre à un jedi, encore faut-il être en mesure de contrer une personne ordinaire. Lèves toi. Nous allons rendre une petite visite à ton commanditaire. Je suis certaine que mon ami serait fou de joie à l’idée que tu le lui ramènes… en vie de préférence. Je verrais ainsi si tu mérites une attention à la mesure de tes ambitions. Si c’est le cas, je t’aiderais. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Un plan parfait, ou presque... [PV Darth Velvet]   Mer 14 Mar 2012 - 19:24

Tant de pouvoir, tant de colère… Le pouvoir de la Force n’avait de cesse de le surprendre. La femme l’avait neutralisé si facilement, s’en était presque insultant. Son expression glaciale était terrifiante, mais Missa ne pouvait s’empêcher d’être admiratif devant autant de talent. En revanche, elle avait été prompte à défendre les Jedis et cela avait surpris le Zabrak : elle ne semblait pourtant pas faire partie de l’Ordre, du moins plus aujourd’hui. Le jeune homme n’avait pas tout saisi à ce qu’elle lui avait dit. Il ne comprenait pas pourquoi il devait éprouver une quelconque forme de respect envers ceux qu’il considérait comme ses ennemis.

Mais il avait droit à une seconde chance, et c’était pour l’instant la seule chose qui lui importait. Elle voulait qu’il aille récupérer celui qui l’avait engagé : l’idée lui plaisait bien. D’autant plus qu’un enlèvement sur Nar Shaddaa serait bien plus simple à accomplir qu’ici, dans la capitale. Tout d’abord, ils allaient devoir retrouver la cible. Ça, c’est la partie facile. Le plus dur serait à faire lorsqu’il allait devoir le ramener sur Coruscant. Il devait monter un plan, et un bon cette fois. Mais il aurait tout le temps de trouver quelque chose.

Il releva la tête, essuyant d’un revers de la main le sang qui suintait de son nez, et donna sa réponse :


« Très bien, j’accepte. Je vous ramènerai l’homme en question. Il se trouve sur Nar Shaddaa. C’est un criminel de quartier, un petit trafiquant d’armes illégalement modifiées. J’ai cru comprendre que votre ami lui faisait de l’ombre, mais ce n’est qu’une petite frappe. Il sera facile à déloger. »

Le Zabrak se releva et se redressa de toute sa hauteur, toisant son interlocutrice, non pour montrer un quelconque signe de défi, mais pour lui assurer qu’il serait à la hauteur de la tâche.

« M’accompagnerez-vous ce ramassis d’immondices que certains osent appeler lune ? Qui sait, votre sagesse pourrait peut-être m’éclairer une fois de plus sur place ? »

Il se rendit compte que son attitude pouvait paraître comme une insulte envers son interlocutrice, alors qu’il souhaitait simplement lui faire comprendre qu’il voulait en savoir plus sur ce qu’elle pouvait lui enseigner.
Il préféra se taire, voulant éviter de faire une autre bourde et de mettre véritablement en rogne la femme. Il se contenta de la regarder, se ramassant un peu sur lui-même pour ne plus la dominer de sa taille. Il la scrutait, tentant de deviner ses intentions…
Revenir en haut Aller en bas
Darth Velvet
l~l~l~l Maître Jedi Gris l~l~l~l
l~l~l~l Maître Jedi Gris l~l~l~l
avatar


Nombre de messages : 567
Âge du perso : 35 ans
Race : Mirialan
Binôme : Acolyte et élève occasionnel : Ragda
Apprenti : Meifa Phrei

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
100/100  (100/100)
PF:
70/100  (70/100)

MessageSujet: Re: Un plan parfait, ou presque... [PV Darth Velvet]   Mer 21 Mar 2012 - 10:36

« Tu es le chasseur. Je t’accompagne non pour t’aider mais pour te jauger. »

Il se tasse, se voute comme pour ne pas me dépasser ou me regarder de haut. Une réaction bien enfantine qui ne manque de m’arracher un sourire amusé. Soudainement mon visage reprend son charme et sa bienveillance naturelle. Mes prunelles ne se glacent plus de cet hiver polaire mais brillent d’une flamme chaleureuse. Une métamorphose radicale entre celle que je fus et celle que je suis.

« Tu n’es pas obligé de te baisser en deux pour arriver à ma hauteur, je n’ai rien contre les personnes plus grandes que moi »

Mes bras se rejoignent sous ma poitrine tandis que je l’observe sans vergogne. Je me demande bien comment il compte traquer sa proie, mais mes lèvres demeurent scellées. Mon rôle n’est pas de lui insuffler une ligne de conduite ou l’esquisse d’un plan. Je suis juste présente pour voir comment il se débrouille. Cependant, et même si je lui laisse l’occasion de décider de la marche à suivre, je brise le silence qui s’instaure entre nous.

« Au fait… On m’appelle Velvet. »

J’ignore sciemment la particule qui habituellement précède mon patronyme. Oh bien sûr ce n’est pas dans l’optique de cacher ma nature sombre de sith dont il a par ailleurs subit un échantillon. Même sans cerner totalement ma nature, je l’estime suffisamment intelligent pour savoir que je ne suis en rien une Jedi. C’est plutôt par… simplicité. Assurément cette manie d’apposer un Darth au devant des noms, révèlent l’arrogance des miens et leurs cotés un peu trop pompeux à mon gout.

« Je te suis. Voyons si tu es digne de recevoir un enseignement. »

D’un mouvement de bras, je lui fais signe de passer devant pour nous guider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un plan parfait, ou presque... [PV Darth Velvet]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un plan parfait, ou presque... [PV Darth Velvet]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Coruscant-