La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un midi au soleil [PV Starbuck]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Un midi au soleil [PV Starbuck]   Ven 9 Déc 2011 - 3:43

Il y a parfois de bon coté à la vie de Jedi. Et ce même malgré les contrariétés que pourraient créer le plus vile des inquisiteurs. Le plus beau coté de cette journée au yeux du Chevalier Anatho était le temps : il faisait beau. Le soleil brillait, entouré d'un immense ciel bleu. Gamaliel, quand à lui, était allongé dans l'herbe du parc, les yeux fermés à cause du soleil tapant sur son visage. Sa main effleurait l'eau de la rivière, apportant le coté fraicheur à ce midi aussi adorable que reposant.

D'habitude, Gamaliel serait à la cantine à cette heure-ci, mais rien ne vaut un déjeuner sur l'herbe, sauf peut-être un déjeuner sur l'herbe entouré d'amis. Après tout, que sont les êtres sans amis, sans personnes avec qui avoir le coté relationnel nécessaire pour ne pas sombrer dans la mélancolie ou la solitude. Les Jedis n'étaient des sénateurs ou des inquisiteurs après tout.

La situation du Temple, elle, n'était pas au mieux. Les inquisiteurs semblaient enquêter sur tout et rien en même temps et avaient promis le prochain avènements de nouvelles mesures. Le Sénat se rendait-il compte au moins que les Jedis ressentaient aussi des émotions ? Tels et tels mesures risquaient fort d'échauffer les esprits et Gamaliel n'était pas sur que ce soit là la solution au problème existentiels du Temple. Le temple était comme cette eau qui s'écoulait calmement. Si quelque chose venait à perturber sa façon d'être, il laisserait une marque visible pendant un temps relativement long par rapport à sa cause. Comme si l'on y jetait un caillou. Autour du point d'entrée de la masse dans l'eau se formeraient tout des cercles, troublant le fil de l'eau et s'étendant un temps avant de disparaitre. Et que ferait le Sénat si pareille chose arrivait au Temple ? Le Jedi priait pour que ce ne soit pas de prendre une poignée de cailloux et de les jeter dans l'eau.

Une sensation de faim commença à se faire ressentir dans l'estomac du Chevalier et l'odeur de la nourriture qu'il avait été cherché plus tôt à la cantine se rappela à ses narines. Mais autre chose se fit ressentir. Alors qu'il avait les yeux fermés, il sentit une présence dans la Force se rapprocher.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Un midi au soleil [PV Starbuck]   Ven 9 Déc 2011 - 21:14

L'apprenti de la jeune femme lui donnait un peu de fil à retordre. Non qu'il était un jeune homme fougueux ou enchaînant maladresses et autres bêtises, mais il la poussait à l'interrogation. Elle avait sciemment choisi de ne pas en parler à maître Tahar. Après tout, elle était peut-être fraîchement élue chevalier, mais cela relevait de ses fonctions et de ses devoirs. Jusqu'ici, gérer de jeunes enfants avait été simple, puisqu'elle avait sur eux comme un pouvoir de fascination. Non, elle formait vraiment une paire étrange avec son nouveau compagnon. Il est vrai qu'il était fougueux. Mais son manque de concentration et d'attention sur certaines de ses paroles avait quelque chose qui provoquait presque une sorte d'agacement chez la jeune femme. Cependant, il est évident que les sciences humaines étaient impossible à connaître dans le fond, quand bien même on passerait toute une vie enfermé dans une bibliothèque vaste comme Coruscant. Il lui faudrait méditer, et grandir.

La jeune femme avait donc décidé de prendre un peu de temps pour elle, alors qu'elle méditait de plus en plus dans les couloirs interminables du Temple Jedi. Elle arpentait tranquillement l'Académie. Ce jour, la météo était si favorable que la jeune femme avait décidé de troquer son lourd manteau sombre habituel pour une tunique claire et légère, avec une simple ceinture de cuir autour de ses hanches, son sabre-laser pendant à son côté, et des bottes plus légères, elle qui avait l'habitude de porter des vêtements sombres. Consultant sa montre à rétroprojection holographique, elle remarqua qu'il était l'heure de manger. Elle se dirigea donc vers le réfectoire, et prit quelques victuailles qu'elle rangea sagement dans le sac qu'elle portait en bandoulière sur ses épaules.

Elle ne se sentait pas de se mêler à la foule des jeunes apprentis qui mangeaient bruyamment, ou la table des maîtres, plus studieuse et silencieuse. Elle voulait simplement se retrouver seule, pour méditer un petit peu et profiter du beau temps d'Ondéron. Elle sortit donc, tranquillement, le pas lent, jetant des regards autour d'elle. Elle respira à pleins poumons l'air pure du Temple, se laissant pénétrer par une vague de calme, fermant les yeux l'espace d'un instant. Puis, elle reprit sa marche, sortant un sandwich de son sac, commençant à mordre dans le pain mou. Mastiquant doucement, elle se trouva dans les jardins, là où ses pas voulaient bien la guider. Elle sentit alors une présence, bien avant de la voir, et tourna son regard vairon vers l'arbre incriminé. Il n'y avait aucun autre bruit que celui du ruissellement de l'eau, toute proche, et le chant paisible des oiseaux. Même le bruit des réacteurs des navettes interplanétaires qui fendaient le ciel étaient assourdis par la distance du Temple Jedi. Elle ajusta sa vue sur la silhouette qui était allongée, et fut surprise de reconnaître un autre chevalier. Enfin, surprise, non, il serait absurde d'être surprise de la présence d'un chevalier dans le Temple. Non, c'était un chevalier bien précis. Elle ne savait que très peu de choses sur lui, simplement les rumeurs. Maître Tahar, de mémoire, avait voulu faire obstacle à son propre maître, et elle n'avait eu aucun écho de leur rencontre. Elle avait simplement retrouvé son maître assez renfrogné pour qu'elle se pose quelques questions. A l'époque, elle était très jeune.

On disait de ce jeune homme qu'il avait tué un sith. Et que ce sith s'était lui-même infiltré dans les murs du Temple même, comme un cancer s'approprie lentement les cellules du corps humain pour se métastaser. Ce sith aurait été son maître. Elle n'avait que très peu connu le maître du jeune homme qui était étendu ainsi. Et sa disparition coïncidait. Enfin, ce n'était pas ses affaires. Un maître ne faisait pas son apprenti, contrairement à ce que l'on pourrait croire. Elle s'approcha doucement, et adressa un léger sourire au jeune homme.

- Bonjour.

Elle se rappelait alors que le jeune homme avait la réputation d'être muet. Elle esquissa une légère moue.

- Tu es... Gamaliel Anatho, n'est-ce pas? Le chevalier qui a disparu quelques années, je crois. Est-ce que je peux m'asseoir?

Elle lui offrit un sourire, et ouvrit son sac.

- J'ai des sandwiches !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Un midi au soleil [PV Starbuck]   Sam 10 Déc 2011 - 6:15

Gamaliel laissa l'inconnu s'approcher. D'ailleurs pourquoi l'en aurait elle empêcher. Le Temple était un havre de paix, surtout le parc. La présence dans la Force de cette personne lui rappelait vaguement quelque chose, mais il ne pouvait la nommer de cette manière. Il l'avait certainement croisé jadis, arpentant les couloirs du Temple à l'époque où il n'était encore qu'un padawan. Sa voix aussi lui sembla familière. Se redressant à sa salutation, il resta néanmoins assis à terre et la regarda. Ce n'est que quand il l'a vit qu'il put la remettre : Starbuck Naar Reya, un membre connu de tout le Temple pour ses talents de conteuse. A sa demande pour s'asseoir, Gamaliel lui adressa un sourire, lui tendant une main amicale pour lui servir d'appui en cas de besoin. Gamaliel lui télépathia alors :

*Je suis effectivement Gamaliel. Et si je ne m'abuse, tu es Starbuck Naar Reya, la padawan de Maitre Tahar. Quoi que d'après les rumeurs, il semblerait que tu es accéder au rang de Chevalier. Si elle est vraie, alors félicitations ..."

Gamaliel attrapa son propre sac, et l'ouvrant, sortit un linge propre qu'il étendit à terre, et y plaça les différentes victuailles qu'il avait lui-même amené. Par respect, d'un signe de la main, il invita Starbuck à se servir à sa guise. Gamaliel, quand à lui, prit un peu à manger.

*Ton ancien mentor semblait heureux de la nouvelle de ta nomination, au moins au temps qu'il est fier de toi.*

Gamaliel souriait toujours. Il était en soi content d'avoir de la compagnie. Une légère brise commença à souffler, faisant voler légérement ses longs cheveux noirs, ainsi que les pans de son écharpe ... brise quelque peu rafraichissante et grandement agréable au regard d'une si belle journée.

*Tu n'as pas trop le trac ?*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Un midi au soleil [PV Starbuck]   Sam 10 Déc 2011 - 11:32

Starbuck n'était pas accoutumée à la communication par télépathie. Pour autant, ce n'était pas la première fois qu'elle rencontrait ce genre de communication. Elle fut donc surprise, mais pas non plus excessivement perturbée, par les quelques mots d'introduction du jeune chevalier. C'était une sensation étrange, comme si, l'espace de l'instant que durait le dialogue, elle était déphasée, ne possédant plus entièrement le champ de sa conscience. La première fois, on avait la bizarre impression d'une sorte de viol intangible, une intrusion désagréable. Mais finalement, il fallait s'y faire, en particulier parce que les gens capables de maîtriser une telle compétence ne sont pas nés de la dernière pluie, et ont souvent des choses assez intéressantes à dire. Pour l'instant, la jeune stellaire n'avait pas encore la maîtrise de la télépathie. A peine était-elle capable de formuler quelques mots clairs dans la pensée de quelqu'un, ce qui ne l'empêchait pas de savoir user de la persuasion grâce à la Force. Aussi ne décida-t-elle pas de se hasarder à répondre par télépathie : être muet ne signifiait pas être sourd, et le jeune Gamaliel, car il s'agissait bien de lui, avait su répondre à ses paroles.

Le jour était tellement parfait. Non seulement le soleil étendait ses rayons propices au-dessus de la jeune Jedi, mais la bise qui caressait sa joue avait un fond froid parfaitement agréable, diffusant autour d'elle la fraîcheur de la rivière. Elle qui avait été habituée dès son plus jeune âge à l'air acide des stations stellaires, chatouillant de leurs miasmes recyclés les narines les plus aguerries, elle profitait avec d'autant plus d'intensité cet instant pur. Starbuck était simplement exaltée, d'une touche de légèreté qui ne prenait que rarement son coeur. Ainsi, de calme, elle était joviale, souriante, et fut ravie de voir que le jeune chevalier acceptait sa requête avec le sourire. Elle accepta volontiers sa main et le remercia du regard pour sa sollicitude.


- Alors, je suis enchantée, Gamaliel. Et c'est exact, je suis Starbuck Naar Reya. Nouvellement promue chevalier, par des circonstances assez étranges.

Elle s'était assise en tailleur, et regardait le jeune homme, tranquillement.

- Tu as peut-être entendu parler de l'irruption d'un chasseur de prime pendant un entraînement Jedi. Une clawdite qui s'est donné la mort juste après son forfait. Elle était passée au-delà des pare-feux des droïds de sécurité du Temple, et est rentrée avec une jolie petite armée. Heureusement, aucune blessure importante à constater, juste des égratignures et quelques tirs de blaster.

Elle sourit, mordit dans son sandwich. "Ancien Mentor". Starbuck n'avait jamais songé à une telle appellation pour désigner maître Tahar. Ce n'était pas faux, ni juste. D'un point de vue officiel, elle n'avait plus aucune obligation envers celui qui l'avait arrachée à l'existence errante à laquelle elle était promise. Dans la pratique, elle était encore très présente auprès de son ancien maître, pour s'enquérir de toute chose, tout en restant proche de sa manière de penser. Elle avait encore du chemin à parcourir avant de tout à fait s'émanciper. Et elle jugeait que son amitié était quelque chose d'extrêmement précieux.

- Je lui dois tellement de choses si ce n'est tout. C'est lui qui a glissé quelques mots au Conseil pour ma nomination. Sans lui je serais encore sur les bancs de la bibliothèque.

Starbuck mordilla légèrement ses lèvres. Elle connaissait quelque peu l'histoire de Gamaliel, et peut-être que l'évocation de son ancien maître était une chose encore douloureuse. Elle-même, s'imaginait perdre ainsi son maître dans la déraison du côté obscur, aurait eu des conséquences dramatiques sur son comportement. Par prudence, elle décida d'éviter le sujet.

- Si j'ai le trac?

Elle eut un léger rire, son regard fixé sur l'herbe, pensive.

- J'ai pris un apprenti. Et je me demande encore si ce n'est pas une erreur de ma part. Il est jeune, impétueux. Prometteur, bon épéiste, mais encore un peu impatient. Et je ne sais pas vraiment comment canaliser ce jeune homme. Tu dois bien le savoir, je suis plus proche des jeunes enfants.

Elle esquissa un sourire.

- Cela fait bien longtemps que je ne t'ai pas aperçu au Temple. Tu y es pour combien de temps?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Un midi au soleil [PV Starbuck]   Sam 10 Déc 2011 - 17:47

Ainsi donc, elle était lié à l'incident de la clawdite. Eh bien il s'agissait d'une heureuse chance. Et son titre en était la preuve. Elle avait des qualités propres au Jedi et importantes. Pas besoin de chercher d'ailleurs, la suite s'expliquait seule.Le respect. Une notion cruciale du code des Jedi. Et Starbuck en avait pour son Maitre, semble-t-il. Une telle vision plaisait au Chevalier. Il était important que l'Ordre ait encore des piliers sur qui compter. Tels liens seraient fort utiles pour l'avenir incertain qui se profilait. Starbuck lui apprit qu'elle avait aussi pris un Padawan. Son trac était donc justifié. Il est vrai qu'un jeune esprit et un plus aguerri demande deux approches différentes. Mais Gamaliel ne doutait pas de sa faculté à s'adapter. Il se contenta d'une expression du visage indiquant son air confiant.

Voulant la rassurer, il lui télépathia :

- *Le Conseil choisit ses chevaliers, non sur les désidératas d'un Maitre, mais bien pour les compétences et les mérites de l'élève. Et c'est bien pour tes compétences que tu mérites ce rang. Ton Maitre ne t'as pas assistait pour cette épreuve et tu t'es probablement comportais comme tout Chevalier Jedi digne de ce nom. Ce sont bien là les raisons de leur choix. Et ton élève a en soit une chance inouïe ... Car il est indéniable que tu as l'étoffe pour devenir un Grand Maitre de l'Ordre. Tu dois juste être qui tu es, continuer comme tu aurais toujours agi. C'est lorsque notre esprit et notre cœur sont en symbiose que nous sommes le plus fidèle aux idéaux qui sont à la base de notre Ordre.*

Puis, mordant dans un sandwich, il songea à la question de la Jedi. Son retour au Temple, le temps qu'il y resterait. Certains souvenirs lui revinrent en tête. Malgré un regard un peu vide, il parvint à répondre, sa télépathie s'affaiblissant tout de même légèrement pendant un instant. En même temps qu'il répondit, sa main alla toucher l'écharpe qu'il portait au cou, souvenir de l'époque qui précéda son retour.

-*Il y a des choix que nous faisons dans la vie et des choses qui sont notre vie. Être Jedi, ce n'est pas un choix. C'est nous. Je l'avais juste oublier. Et alors que je l'ai oublié, la voie que j'ai emprunté m'a fait suivre des sentiers loin des miens. Mais il y a un an maintenant que je suis de retour. Il est vrai que je n'étais que peu au Temple cette dernière année mais oui, je compte rester. Être Jedi, c'est ma vie. Peut-être aurons-nous l'occasion d'être envoyé ensemble en mission ... *

Gamaliel souriait. La compagnie de Jaina était très agréable pour un tel déjeuner champêtre. C'était peut-être personnel mais Gamaliel lança une question peu commune.

-*Puis-je te demander ? Comment as-tu été identifié ? ... Pure curiosité, je l'avoue.*



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Un midi au soleil [PV Starbuck]   Dim 11 Déc 2011 - 1:33

Qui elle était. Vaste question, à laquelle elle avait passé la majorité du temps de sa formation à penser. Avant de connaître son ennemi, avant de pouvoir être à même de pouvoir faire face à n'importe quelle situation, elle devait se connaître elle-même. La connaissance de soi était sans doute le savoir le plus mystérieux et le plus excitant qu'elle connaissait. Elle passait des heures à s'étudier, assise en tailleur dans la salle de méditation, à consulter sa conscience et l'étendue des étoiles, et jusqu'ici, elle n'était pas parvenue à une réponse satisfaisante. Elle pouvait simplement dire ce vers quoi elle voulait tendre, cet être fait de morale et de générosité, qui savait s'effacer lorsque la situation le demandait et possédait une haute maîtrise d'elle. Assez haute pour qu'elle puisse s'infliger les punitions les plus justes et les plus sévères lorsqu'il le fallait. Ce processus passait par la première capacité à reconnaître ses erreurs. Alors rester ce qu'elle était. C'était une terminologie assez vague. Elle hocha la tête.

- Être ce que je suis... Dans l'action, alors. Plus je réfléchis à ce que je peux être ou ce que je pourrais être, et moins j'arrive à un résultat satisfaisant. Je sais bien que la parole de mon maître n'a pas suffit à faire basculer le Conseil, mais il reste quelqu'un de très écouté. Je suis heureuse d'être devenue Chevalier. Si tôt. C'est un grand honneur.

Elle esquissa un sourire, paisible.

- Cette fois-ci, il va falloir que je prenne mon chasseur, que je peigne quelques insignes dessus, et que je parte toute seule. Ou avec mon apprenti. C'est une grande aventure. Maître Tahar a été clément avec moi, durant ma formation : il m'a donné des missions essentiellement diplomatiques, et je n'ai jamais été garde du corps, par exemple. Alors, je ne sais pas trop à quoi ça ressemble, une véritable mission. Ce qu'on doit gérer, en tant que maître et chevalier jedi. C'est extrêmement excitant, à vrai dire.

Elle regarda ses mains, pensive.

- Cependant, je ne sais pas tellement comment cela va se passer avec mon apprenti. Il est trop... Enfin, j'ai un mauvais pressentiment. Il est prêt à apprendre, mais pas ce que je vais lui donner. Je pense qu'il idéalise un peu le rôle du Jedi, et qu'il le réduit à celui du meilleur guerrier possible. Mais qu'est-ce qu'un guerrier sans valeur morale? Et pourtant, il n'écoute pas, il me trouve ennuyeuse. Et pourtant, je ne suis pas si vieux jeu, ni vieille tout court.

Elle était un peu perplexe.

- Je ne doute pas tant de mes capacités que du chemin que je lui offre. Si la formation le rebute, il sera tenté de s'écarter de cette dernière. Et pourtant, à mes yeux, c'est ainsi que se définit un Jedi. Dans une parfaite cohésion entre ses actes et sa pensée.

Elle soupira, passant une main dans ses cheveux bruns.

- Le chemin est encore long à parcourir...

Elle rangea soigneusement l'emballage vide de son sandwich dans un sac en papier, en prévision de l'évacuation des déchets. Elle prit une serviette, essuya le coin de ses lèvres pâles, soigneuse, tout en écoutant la réponse de son collègue. Elle hocha la tête, compréhensive.

- Et quels choix. Je n'ai pas eu le choix de naître, tout de suite jetée dans l'existence sans qu'on ne se préoccupe de moi. Et le choix, c'est ma mère adoptive qui me l'a donné pour la première fois. Puis, maître Tahar. Et je regarde la vie qui est derrière moi aujourd'hui. Pour autant, je ne me pose pas la question du choix. Rien ne saurait m'éloigner de l'Ordre Jedi ou du chemin de la liberté. Et ce, quelle que soit la verve du côté obscur.

Elle souriait toujours, calmement.

- L'identification...

Elle resongea à son passé sur cette station spatiale, lorsqu'elle n'était qu'un enfant encore assez peu capable de se rendre compte de ce qui se passait. De comprendre qu'une Force universelle était à l'oeuvre en elle. Une Force qui la dépassait, qui la manipulait et qui s'exprimait au travers d'elle. Elle se souvenait du regard de sa mère adoptive lorsqu'elle était venue la voir, accompagnée du maître jedi, pour lui expliquer qu'elle allait faire une prise de sang, afin de déterminer si de petites créatures se trouvaient dans son sang. Ces créatures étaient les fameux midi-chloriens qui déterminaient l'aptitude liant l'individu à la Force.

- J'étais âgée de cinq ans, à peu près. J'avais un petit animal, un squall, que mon père m'avait offert, venant de Yavin IV. Il était adorable, je l'adorais. On était inséparables. Il a été heurté par un droïd de nettoyage ou quelque chose dans le genre, et il aurait dû mourir sur le coup. Sauf que, sans comprendre ce que je faisais, et encore moins l'enjeu de ce que j'allais faire, j'ai... j'ai prié pour ainsi dire, pour qu'il vive. Ce faisant, j'ai influencé la Force. Et Maître Tahar se trouvait sur la station à ce moment. De là à croire au hasard... Il a convaincu ma mère de me faire passer les tests sanguins. Et... Il m'a pris sous son aile. Voilà, en gros, ce qui s'est passé. Plutôt classique, n'est-ce pas?

Elle posa son dos contre le sol, et clôt un instant son regard vairon, respirant profondément, profitant du calme offert par cette journée. Si son padawan la voyait, elle aurait de sérieux cas de conscience à traiter. Mais enfin, elle avait droit de prendre sa pause, pour discuter avec ses semblables. Elle trouvait la conversation avec Gamaliel des plus plaisantes, d'autant plus que le jour était on ne peut plus favorable.

- Et toi? Et puis... Des missions sur le feu? Ou un apprenti en vue? Tu te destines plus au terrain ou au consulat?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Un midi au soleil [PV Starbuck]   Dim 11 Déc 2011 - 6:09

Gamaliel écouta patiemment Starbuck. Il l'a comprenait sur plusieurs détails : les inquiétudes pour son apprenti, l'honneur que lui inspirait sa nomination. Penchant la tête, il arbora un sourire à la Jedi. Alors qu'elle s'essuya le coin des lèvres, Gamaliel argumenta encore une fois, usant toujours de télépathie en la combinant avec un sentiment de réconfort.

-* Tu réussiras, j'en suis convaincu. Être face à une mission n'est pas en soit tellement différent. Juste ta part de responsabilités change ... Quand à ton padawan, nul doute qu'il finira par comprendre ... par appliquer tes conseils. Il viendra peut-être même les chercher. L'important est que tu continues de faire de ton mieux, il n'y a qu'ainsi que tu pourras être fier de toi. La satisfaction à être une Jedi n'est pas dans ce que l'on veut devenir mais dans ce que l'on est. Ta volonté de tendre vers le bien fait de toi un Jedi, pas le bien vers lequel tu tends.*

Gamaliel réfléchit encore un peu avant d'ajouter :

-* Peut-être ton padawan tend vers la spécialisation de Jedi Gardiens. C'est en tout cas ce à quoi me fait penser ce que tu me dis de lui. En ce cas, sa fougue se révélera un aussi grand allié que la Force elle-même.*

Gamaliel tentait de rassurer Starbuck. L'idée de voir son Padawan sombrer dans la démence pouvant amener le meilleur des Jedi à de sombres extrémités n'était pas une crainte à avoir en permanence mais bien un doute à vérifier occasionnellement. Puis Jaina lui parla de ses origines. Gamaliel écouta patiemment, et ne fut pas surpris qu'à son tour, elle lui pose des questions. Elle avait répondu, il en ferait de même.

-*Moi, je suis né sur Dantooïne. Mes parents y ont une ferme. J'avais presque 5 ans quand les Jedis sont venus me chercher. Une histoire somme toute banale. Mes parents étaient triste de se séparer d'un de leurs enfants, mais heureux que ce soit pour les Jedis.*

Gamaliel s’arrêta de parler, sentant un droïde s'approcher. Le droïde parla alors au Jedi :

-"Maitre. Je suis venu vous annoncer que le vaisseau est prêt selon vos instructions."

Puis, saluant les deux Jedis, il repartit. Gamaliel eut un sourire amusé, il n'avait guère eu le temps de répondre que la réponse était venu d'elle-même.

-*Eh bien, ainsi tu sais ... Je vais entreprendre ... comment dire ... un petit voyage au vu de ce qu'il se passe ... Un voyage pas très long et qui, j'espère, me rassurera concernant un vieil ami.*

Gamaliel avait à l'esprit Maitre Don. Il n'était pas sur qu'il le trouverait, mais il tenterait sa chance. La situation à ses yeux le demandait.

-* Mais sinon, non je n'ai pas de vu concernant un quelconque consulat. La Force ne m'a apparement jamais choisit pour ça. Je fais partie de la caste des Jedi Sentinelles ... la couleur de mon sabre en est la preuve et ma dévotion va à la lutte contre l'injustice. Pour ce qui est d'un apprenti ... disons que ma conduite passée fait douter les Maitres quand à ma possibilité de former un jeune Padawan ... Je ne leur en veux cependant pas, je n'ai pas encore de vrais liens avec les padawans, mais peut-être que dans un futur proche, il y en a peut-être un que j'ai rencontré qui me plairait d'achever sa formation. Mais le veut-il seulement ? Je pense lui poser la question prochainement ... Et qui sait ? Peut-être défierais-je encore une fois le Conseil si celui-ci refuse toujours.*

Gamaliel avait encore les paroles de Maitre Don dans son esprit. L'idée de défier la décision du vieux maitre ne l'enchantait cependant pas, mais il ferait ce qu'il avait à faire, ce à quoi il serait convaincu que la Force le destine.

Nombre de jeune padawans étaient maintenant sortis profiter du beau temps. Un groupe de très jeune padawans s'approchèrent des deux chevaliers, et l'un d'eux demanda timidement si Starbuck pouvait leur donner un cours en plein air. L'envie de voir la conteuse de l'Ordre se livrait à son art était visible sur le visage des enfants, et Gamaliel eut un sourire empreint de tendresse pour ces enfants. Regardant Starbuck, il aurait lui aussi apprécié telle idée, mais qu'en pensait-elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Luuna Shein
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 4581
Âge du perso : 39
Race : Zeltronne

Feuille de personnage
Activité actuelle: change des couches
HP:
8/80  (8/80)
PF:
35/105  (35/105)

MessageSujet: Re: Un midi au soleil [PV Starbuck]   Mar 31 Jan 2012 - 23:26



~~~~~~Karia~~~~~~

Karia est une humaine âgée de 8 ans et vit réfugiée au temple depuis 3 ans à présent. Se mêlant que très rarement aux autres résidents elle reste la plus part du temps recluse dans une chambre qu'on lui a offerte à son arrivée. Beaucoup de rumeurs ont circulé sur elle, mais personne mise à part Maître Don ne sait à quoi s'en tenir.

Aberration de la force, l'enfant est doté de pouvoirs peu courant. Pouvant lire au travers de la force l'avenir comme le passé, elle possède aussi une conscience dés plus développée héritage de sa mère dont elle partage tout les souvenirs. Son existence a poussé les Sith à chercher sa mort quelques mois avant qu'elle ne vienne se réfugier au temple Jedi ceux-ci étant apeurée par les connaissance que la jeune fille pouvait avoir...

~~~~~~~~~~~~

Sortie "matinale"

    Il était peu courant de voir Karia déambuler dans les couloirs du temple, du moins suffisamment peu pour que la plus part des personnes qu'elle croisait ne s'étonne de la voir ainsi hors de sa chambre. Que voulait elle ? En réalité la véritable question qui brûlait les lèvres de bien des êtres qui la dévisageait lors de son passage était, qui allait elle voir ?

    Beaucoup avaient entendu les rumeurs qui couraient sur la jeune femme, l’Aberration de la force comme les Sith eux même l’appelaient, mais personne n'avait encore eut la "chance" d'entendre les mots prophétique de la petite aux yeux vermeilles. Prophétique, voilà peut être un mot mal adapté à Karia puis ce qu'elle savait n'était en rien des prophéties, mais bel et bien les faits qui allaient se dérouler dans leur exactitude. Elle en avait conscience depuis longtemps déjà et chaque changement qu'elle pouvait imposer "elle même" au monde offrait une nouvelle trajectoire à celui-ci sans pour autant le changer globalement.

    Elle avait su pour Maître Don bien avant que lui même ne décide qu'il était temps de stopper Darth Ritter, sa mort était inévitable, tout comme l'exil forcé du vieil homme qui lui avait offert asile. Cela ne lui plaisait guère, mais il était ainsi c'était la voie la plus "sage", la voie qu'elle avait choisi de ne pas modifier ce qui devait être. Darth Ritter serait mort de la main de Maître Don quoi qu'elle fasse, certes les circonstances auraient été différente, les conséquences aussi sans l'ombre d'un doute et cela en serait de même avec le jeune homme qui polluait depuis trop longtemps ses pensées aujourd'hui... Chaque geste qu'il effectuait, elle pouvait le ressentir l'homme laissant ses pensées dépasser son propre esprit avec bien trop de force sans doute à cause des troubles qui l'attendaient, cette rencontre avec Maître Don il pouvait la cacher à tous, mais ses pensées elles laissaient échapper tant et tant de choses que cela en devenait insupportable.

    Arrivée à l’orée du parc, la jeune fille se laissa couler dans un flots de jeunes enfants les laissant la guider malgré eux vers l'homme à qui elle souhaitait parler. Douce compagnie qui l’accompagnait, douce compagnie qu'il admirait alors qu'elle se porter tout contre lui chuchotant quelques mots à son oreille.


    "Ce vieil ami sera bien heureux de vous revoir à n'en point douter, alors veillez arrêtez de penser à lui, encore et encore et encore... Je puis vous offrir un lot de préoccupations plus utile si cela vous chante, comme le Padawan de votre compagne ? Il ne cherche aucunement à être un jedi gardien... Sa fouge ne le guidera que vers un chemin sans retour soyez en certain... Peut être devriez vous l'en informer ou peut être pas... Choisissez en votre âme et conscience Chevalier..."

    Se rapprochant un peu plus, elle laissa ses doigts courir dans le cou du jeune homme offrant quelques mots supplémentaires.

    "Émotion, néanmoins paix. Quelques mots qui vous seront forts utiles sur le chemin du retour, puisque je doute qu'ils ne vous viennent à l'esprit avant que vous ne commettiez ce qu'elle jugera comme stupide sur le moment et inconscient par la suite."

    Un sourire vint se glisser sur les lèvres de la jeune fille qui parlait avec l'assurance d'une adulte. Ses mains quittèrent la peau de l'homme avant qu'elle ne se fonde dans la masse de Padawan qui avaient envahi le parc.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un midi au soleil [PV Starbuck]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un midi au soleil [PV Starbuck]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Ordre Jedi - Planète Ondéron :: Temple Jedi :: Parc du temple-