La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Il y a plus d'une façon de rencontrer quelqu'un ... [PV Sai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Il y a plus d'une façon de rencontrer quelqu'un ... [PV Sai]   Ven 9 Déc 2011 - 3:09

Coruscant ... La mégapole n'avait que très peu changé par rapport aux souvenirs présent d'elle dans la mémoire du Chevalier Anatho. Depuis son retour au Temple, Anatho n'était pas revenue dans cette capitale de la République et cette fois, ce serait bien différent. Le Jedi savait que les siens étaient maintenant des parias sur les mondes du noyau, aussi Gamaliel avait choisit un style vestimentaire plus commun qu'a l'accoutumé.

La nouvelle concernant Maitre Don avait soulevé interrogations et spéculations au Temple. Pourtant, la vérité n'en était pas moins floue. Gamaliel, pour sa part, avait foi dans le doyen de l'Ordre. Si le Maitre Don avait attaqué le Prince de Kuat, c'est qu'il devait avoir ses raisons et le chevalier ne les remettrait pas en question. Jamais il ne se serait permis pareille chose à l'encontre du Maitre Jedi qu'il respectait le plus. Mais quand il avait su, il avait décidé de s'absenter du Temple afin de trouver le Maitre Jedi et de s'assurer que celui-ci ne suivait pas un chemin à la pente tant connue que redoutée. Bien sur, les inquisiteurs n'aurait jamais autorisé tel pérégrination, si bien que Gamaliel avait emprunté un vaisseau du Temple en mettant une toute autre destination. Coruscant ne serait qu'une étape du vaisseau. C'était ce que Gamaliel trouvait de bien avec la technologie : son coté programmable. Un droïde protocolaire prendrait le contrôle du vaisseau depuis Coruscant et ferait le reste du voyage, revenant ensuite sur Coruscant pour reprendre le Chevalier. Aucun inquisiteur n'aurait à soupçonner Gamaliel : l'arrêt sur Coruscant pouvait s'expliquer de bien des façons et pour le droïde, Gamaliel en empruntait parfois un pour palier à son "souci communicatif" (tout le monde n'acceptant pas la télépathie comme moyen de cultiver une discussion).

Gamaliel regarda donc le vaisseau le laisser sur Coruscant. Ensuite, se tournant, il ferma les yeux un instant et laissa une trace de son passage dans la Force, trace servant d’appât pour tout utilisateur de la Force assez doué pour la ressentir. Le vieux Maitre reconnaitrait la trace comme familière, peut-être même en reconnaitra-t-il l'auteur, car tel technique n'était que peu utilisée et pour cause : on est jamais les deux seuls à ressentir la Force. Un ennemi peut très bien le faire lui aussi. Mais l'ancien Maitre de Gamaliel, feu Kaim Mi'Rok le Félon, lui avait appris à pallier ce désagrément, ainsi que cette technique. Avançant dans les rues de Coruscant, on aurait pu le suivre à la trace. Il finit par rentrer dans un bar et la personne derrière le comptoir cria, enthousiaste :

-"Gamaliel. Ça faisait un bail. Qu'est-ce qui t'amène mon ami ? Mais avant, dis-moi ce que je peux te servir, c'est la maison qui offre"

Gamaliel sourit et arrêta la trace peu après l'entrée du bar. S'approchant du bar, un peu à l'écart du peu qu'il y avait, il répondit au patron de l'établissement :

-"Bonjour Finnen ... Un jus de Juma."

Finnen méritait la confiance de Gamaliel, et pour cause : il avait été le sergent de l'unité confiée au Jedi lors de la Bataille d'Anobis. Depuis, l'eau avait coulé, Finnen s'était marié et avait ouvert ce bar. Lui apportant son verre, Finnen resta tout près et lui dit, sur un ton plusieurs octaves plus bas :

-"J'avoue avoir ma petite idée sur ce qui t'amène. Mais pourquoi es-tu venu commandant ? Est-ce que je peux t'être utile à quelque chose ?"

-"Oui. J'ai laissé une sorte d'empreinte pour qu'on puisse me suivre mais beaucoup de gens dans la galaxie peuvent la suivre et une seule m'intéresse. Aurais-tu par hasard une idée ?"

-"La trace te suit tout partout ?"

-"Non. Elle permet juste de trouver ton bar ..."

Finnen lâcha un sourire et ajouta :

-"N'est-ce-pas sympathique ? Il me fait de la pub et attire des clients ...", puis continua plus bas : "Il y a une arrière salle, avec toutes les commodités des arrières salles en général. Vas-y et dis-moi si la personne que tu attends est bien celle que je pense ... Et surtout, comment lui faire comprendre que tu es là ..."

Gamaliel sourit et attrapa une pancarte affichant le cocktail du jour. Il n'y nota un cocktail aussi infâme que corsé, et le nomma du nom de son ancien maitre : le Mi'Rok, en ajoutant la précision : spécialité Zabrak. Regardant Finnen, il lui dit :

-"Propose lui ça ... avec la trace, il devrait comprendre si ce ne sera pas déjà fait ..."

Se levant pour se rendre dans l'arrière salle, Gamaliel fut retenu encore un peu par Finnen qui lui dit encore, prenant un holodisk et y entrant des données :

-"Oh Gam ... attends ... tiens ! Je ne doute pas que ce que tu verras là-dessus t’intéressera. Et puis ça te fera de la lecture ..."

Le chevalier prit alors l'holodisk et se retira vers l'arrière salle. Il y attendrait que Finnen y dirige le Maitre, à condition que ce dernier suive la piste.
Revenir en haut Aller en bas
Saï Don
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
avatar


Nombre de messages : 7728
Âge du perso : 90 ans
Race : Humain
Binôme : Maître de Yun Silthar.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Siège au Conseil Jedi / Joue les touristes sur Lorrd
HP:
98/100  (98/100)
PF:
6/110  (6/110)

MessageSujet: Re: Il y a plus d'une façon de rencontrer quelqu'un ... [PV Sai]   Ven 23 Déc 2011 - 13:15

Assis sur le banc d'un parc populaire, Saï lorgna un crédit qu'on venait de jeter à ses pieds. Il eut bien envie de crier qu'il n'était pas un mendiant, mais il fallait le reconnaître : avec ce vieux manteau troué récupéré dans une friperie bon marché et cette capuche rabattue jusqu'aux sourcils, il avait bel et bien l'air d'un sans abri qui dormait dans les allées publiques du parc central.

Il aimait bien cet endroit. Quand il était jeune, et que les Jedi avaient la côte, Maître Bibann passait ici des heures et papotait avec la population ; diffusant son savoir en échange d'informations, aidant les perdus ou les vieillards. C'était une ère de paix, d'enthousiasme, et de confiance envers les Jedi. Cela avait bien changé, et Maître Don dans ce même endroit cachait son visage et son sabre laser pour ne pas avoir d'ennuis.
Mais il y avait tout de même encore la vue imprenable sur le Sénat -parfait pour surveiller les allées et venues de politiciens- et sur l'Astroport Intergalactique -autant être à proximité des transports en cas de pépin.
Bref. Malgré tout, pas de Jedi à l'horizon.

Après avoir fui le Sénat, il s'était vite réfugié dans les quartiers moyens, à quelques kilomètres de là, et avait envoyé un message codé à la seule personne dont il savait qu'elle pourrait le décrypter sans être surveillé : une Ombre.
Nolaa avait fait une brève apparition pour le rencontrer dans une salle de jeux avant de s'envoler à nouveau vers la destination de sa mission suivante... Car il y avait énormément de travail à faire pour sauver la mise aux Jedi. Et lui était coincé ici, à son poste d'observation, sans pouvoir communiquer. Il ne savait même pas comment cela se passait au Temple avec les Inquisiteurs. Ne harcelaient-ils pas son padawan en ce moment même ?
Saï secoua la tête pour se remettre les idées en place : Luke était un grand garçon maintenant, presque un homme. Il s'en sortirait. Il s'était tiré de bien pire, depuis le début de sa formation...

Lorsque la nuit commença à tomber, Saï quitta son poste. La faim tenaillait son estomac, et il commençait à en avoir jusque la barbe, de ces crédits qu'on lui jetait.
Il n'avait pas besoin de ça, d'ailleurs : un petit malin avait apparemment pensé à protéger les sorties d'argent du Maîre depuis le Temple. Luke ? Ellana ? Qui savait. Les crédits étaient débités sous un autre nom, imaginaire. A moins que les Inquisiteurs ne regardent de très très près les dépenses du Temple, ils n'y verraient que du feu pendant un petit moment, puisque le nom de Saï Don ne tirait plus de crédits. Ingénieux... Et puis, c'était rassurant de savoir qu'au moins une personne, sur Ondéron, s'inquiétait de sa sécurité. Darth Ritter ne l'avait pas tout à fait exilé de son monde, finalement.

En passant devant l'astroport, le vieillard cessa sa marche pesante comme s'il avait aperçu une connaissance. Pourtant, il n'avait rien vu. C'était la deuxième fois que cela se produisait en une semaine : il percevait une aura sensible à la Force, déjà rencontrée dans le passé.
Quelques jours plus tôt, il avait été presque sûr qu'il pouvait s'agir de Lloyd Hope, le jeune Sith qu'il avait aidé à se détacher de Korriban. Et puis, la sensation s'était atténuée, comme si l'aura n'avait jamais été si présente, et Saï avait fini par se demander s'il n'avait pas eu une fausse impression. L'astroport était si fréquenté... Des sensibles à la Force devait passer par ici chaque jour, il pourrait très bien l'avoir confondu.
Mais aujourd'hui, c'était différent. Au lieu de s'atténuer, l'aura semblait rester vivace, comme si la personne avait voulu qu'on la remarque par la Force... Étrange... Mais les coïncidences n'existaient pas, dans l'univers du vieux Maître. Et, piqué de curiosité, il suivit l'aura jusque dans les ruelles qui s'enfonçaient dans la masse urbaine de Coruscant.

Il ne connaissait pas le coin. Ce n'était pas pauvre, ni extrêmement riche. Une niche de classes moyennes, probablement, où la sécurité était à peu près maintenue par les forces de l'Ordre sans qu'ils ne se montrent de trop. Un quartier tranquille, en somme, sur lequel la nuit tombait doucement, entraînant avec elle l'apparition des milles enseignes lumineuses des commerçants. Coruscant ne s'éteignait jamais. Le jour, la nuit, la lumière ne quittait pas votre rétine, la vie fourmillait, créant un tourbillon de Force épuisant. Saï avait hâte de sortir de ce monde... Et fut soulagé du calme relatif du bar dans lequel il venait d'entrer.
Car c'était là que la Force l'avait mené, sans un indice apparent. L'aura semblait se rapprocher, mais malgré la sensation de déjà-vu, le vieil homme ne parvenait à y apposer un nom ou un visage. C'était le flou, mais un flou lumineux qui calmait sa suspicion.
Prudent, il garda sa capuche sur le front, et se comporta comme n'importe quel client le ferait.

- Un jus de juma, s'il vous plaît. Et si vous avez quelques won-wons grillés pour accompagner...

Le barman en question le salua sans faire attention à lui, conformément à ce que désirait le vieillard. Si l'homme s'intéressait à son identité ou son visage, ce serait mauvais signe et il aurait à le détourner en utilisant la Force ; alors autant que le barman ne le remarque pas de lui-même, c'était parfait.
Pendant qu'il attendait d'être servi, Saï jeta un regard discret autour de lui. Aucun visage connu. Il n'était jamais venu ici, et pourtant l'aura semblait exister encore non loin, plus discrète que précédemment. Maintenant, il en était certain, c'était quelqu'un qu'il connaissait.

- Excusez-moi,
interpela-t-il de nouveau le barman tandis que son plat de won-wons brûlants et odorants débarquait sous son nez, vous pourriez peut-être m'aider. Je sais que c'est un peu malvenu, ces derniers temps mais... Vous n'auriez pas vu un Jedi, dans le coin ? Ou quelque chose du même genre. Vous savez, grande bure souvent marron, sabre laser à la ceinture...

Le barman fut interloqué une demi-seconde, puis il éclata d'un grand rire.

- Vous perdez pas vot'temps, dites donc ! Passez derrière,
fit-il en montrant du pouce une porte en plastacier grise juste dans son dos.

Saï le remercia d'un regard et emporta avec lui son assiette et son jus, avant de se faufiler dans la pièce indiquée, non sans jeter un oeil dans la salle principale, au cas où quelqu'un semblait le surveiller d'un peu trop près. Mais non, il avait de la chance.

Et à l'intérieur, il eut enfin la confirmation de ce qu'il pressentait : un Jedi était là.

- Chevalier Anatho !


Dernière édition par Saï Don le Sam 14 Jan 2012 - 13:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Il y a plus d'une façon de rencontrer quelqu'un ... [PV Sai]   Sam 24 Déc 2011 - 6:11

L'holodisk de Finnen était déconcertant. Des rumeurs circulaient dernièrement sur des menaces de morts envers quelques sénateurs, mais ce que contenait l'appareil défiait l'entendement. Celui-ci enlevait l'aspect "rumeurs", mais englobait aussi des dirigeants dans ce qui semblait être les prémices d'un complot. Les prémices où l'aboutissement. En effet, la tête de plusieurs personnes, dont la voix pouvait s'avérer influente au Sénat, se retrouvait mise à prix. Et pour une coquette somme. Finnen avait vu juste : sa lecture intéressa Gamaliel.

Soudain, une présence se rapprocha et un sourire se dessina sur les lèvres du chevalier. A l'appel de son nom, le natif de Dantooine reconnut le timbre de voix du vieux Maitre qui venait d'entrer dans son dos. Se levant de sa place et se retournant, il lui fit face. Gamaliel le regarda de haut en bas et sourit. Un bure en piteux état, mais dedans un vieillard solide ne montrant aucun signe de corruption. Se concentrant un instant, Gamaliel détruit sa trace sur une courte distance, de manière à ce qu'elle n'amène plus au bar et fixa le regard du Maitre Jedi, avant de dire :

-"Maitre Sai Don. Heureux de vous revoir en vie, et surtout, heureux de constater que vous n'êtes pas devenu ce que vous avez toujours combattu."

S'approchant du Maitre, il se permit de lui tendre sa propre bure. Gamaliel préférait de loin porter un haori que la bure traditionnelle des Jedi. L'invitant en suite à s'asseoir, il vit alors Finnen leur ramené Jus de Juma et Won won grillés. Gamaliel sourit et devina alors que le Maitre n'avait pas gouté à la "spécialité du jour". Il devait cependant avouer que le cocktail demandait d'être au moins suicidaire pour être bu. Remerciant Finnen de la tête, Gamaliel s'assit en servant les jus de juma et en plaçant le plat de won won sur la table. Puis s'installant, il but une gorgée, afin d'éclaircir sa voix.

-"Pourquoi avoir agit ainsi Maitre ... Vous lancez seul contre le Prince de Kuat ? Vous auriez pu y laisser votre vie ... Je comprends l'acte quand un Jedi au vœu de sentinelle l'accomplit, mais vous ... "

Gamaliel disait vrai. Il comprenait l'acte pour avoir lui-même la vocation de Sentinelle. C'était une chose banale pour lui. Mais il n'était pas le Grand Maitre de l'Ordre.

-"Regardait la situation actuelle ... Ne pensez-vous pas que vous seriez plus utile au Temple ? ... Et pourquoi ne pas avoir demandé de l'aide ... J'ai vu les vidéos ... Ce n'était pas un combat facile mais vous le saviez dès le début. Vous auriez pu y laisser votre vie, alors que nombre de Jedi vous aurez accompagné sans hésité, moi le premier."

Le Chevalier ne souhaitait pas spécialement faire de remontrance au Maitre, et il était sur en lui-même que Sai le comprendrait. Mais si l'orgueil avait motivé le vieux Maitre sans qu'il ne s'en rende compte pour autant, Gamaliel se devait de le lui dire. L'orgueil était de loin la chose qui avait jadis poussait le propre Maitre de Gamaliel sur de sombres chemins et le Sentinelle aurait été triste de devoir croisé le laser avec Sai comme il avait du le faire pour Kaim.



Revenir en haut Aller en bas
Saï Don
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
avatar


Nombre de messages : 7728
Âge du perso : 90 ans
Race : Humain
Binôme : Maître de Yun Silthar.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Siège au Conseil Jedi / Joue les touristes sur Lorrd
HP:
98/100  (98/100)
PF:
6/110  (6/110)

MessageSujet: Re: Il y a plus d'une façon de rencontrer quelqu'un ... [PV Sai]   Sam 14 Jan 2012 - 13:22

- Et moi, bienheureux de rencontrer enfin un visage ami, avoua le vieil homme tandis qu'un sourire enjoué éclairait son visage.

Il jeta un coup d'œil autour de lui mais lorsque le barman disparut, ils étaient seuls dans cette pièce et la porte derrière lui s'était refermée avec un coulissement bruyant. Un peu plus détendue, Saï alla donc poser son assiette sur la table la plus proche avant de s'installer sur le banc de plastacier en refusant d'un geste poli la bure du jeune chevalier.

- Non merci, Chevalier. Mon allure misérable est volontaire... Elle me permet de ne pas trop ressembler à un Jedi en cavale.


Et d'un geste de la main, il invita Gamaliel à s'asseoir en face de lui.
Ah ! Que c'était bon de retrouver un visage d'Ondéron, juvénile et volontaire ! Il ne connaissait pas si bien que cela le Chevalier Anatho, mais il voyait bien par son comportement à quel point il était encore jeune. Son tempérament était fougueux, sans peur du danger, à la limite de l'inconscience. Cela lui rappelait son propre comportement plusieurs dizaines d'année en arrière. Que de temps s'était écoulé depuis...

- Et alors ?
répondit le vieux Maître du tac au tac, avalant avec distraction un premier won-won grillé. J'aurais pu y laisser ma vie, et après ? Mieux vaut un vieillard en fin de vie qu'un jeune homme aux jambes encore solides qui pourra encore accomplir des centaines de mission pour l'Ordre ! Quant à demander de l'aide, les Jedis étaient disséminés partout sur les mondes du Noyau à essayer de réparer les horreurs commises par les Sith.

Souvenir douloureux, mais il avait pourtant bien fallu l'accepter : les Jedi s'étaient faits avoir sur toute la ligne et ne pouvaient plus compter que sur eux-mêmes maintenant qu'une partie de la population leur vouait une haine à peine dissimulée.
Le vieil homme regagna un peu de sérieux à ses pensées, et il contempla le jeune homme devant lui. Maintenant qu'il l'avait devant lui, ce Chevalier, il se rappelait bien de son retour au Temple, quelques mois plutôt. Gamaliel avait disparu plusieurs années avant de revenir dans les rangs de l'Ordre Jedi. Il avait dû manquer des choses, finalement. Peut-être lui devait-il quelques explications, finalement.
Saï soupira, et écarta son assiette avant de poser les coudes sur sa table, se penchant un peu pour s'adresser au Chevalier sur un ton plus bas.

- Le Prince Hallan... Darth Ritter, était un ennemi particulier. Vois-tu, il y a quelques années, il a failli causer la mort de Maître Caldin, ainsi qu'un autre de nos brillants Maîtres de l'époque : Jacen Loran...


Lui, au moins, il avait dû en entendre parler. Pas facile de faire plus discret que ce Maître Jedi qui avait volontairement permis la fuite d'un Sith qui allait enfin pouvoir être jugé par le Sénat. Un élément puissant comme Jacen Loran... Si seulement cet imbécile était resté de leur côté ! C'était maintenant qu'ils avaient besoin d'hommes comme lui. Mais il avait disparu, bien sûr. La réincarnation du courage, cet homme.

- Malgré tout le mal qu'il nous avait fait à l'époque, nous tenions Darth Ritter. Mais il est parvenu à corrompre l'un des nôtres et à s'enfuir. Je te passe les détails de l'histoire. Si tu veux en savoir plus, les archives du Temple te donneront entière satisfaction à ce sujet,
fit Saï avec un soupir à l'évocation de ces étranges évènements. Bref. Plusieurs Sith s'étaient regroupés autour de lui. J'étais sur Kuat pendant leur assaut des mondes du Noyau. Je profitais de l'absence du Prince Hallan pour y mener ma petite enquête. Satisfaisante, à vrai dire : j'y ai découvert certaines de ses manigances, certains de ses plans. Je savais qu'il n'attendait qu'une chose : une faiblesse de notre part pour nous éradiquer. Au moment où j'ai appris ce qui se produisait...

Les yeux du vieil homme se perdirent dans le vague. Pour la deuxième fois, il avait été absent pendant un gros coup dur pour les Jedi. Il s'en voulait, mais peut-être n'était-ce que le désir de la Force et qu'il n'y pouvait rien. Mais il avait fait de son mieux pour contribuer à la riposte des Jedi. A sa manière. Discutable, certes.

- A ce moment,
reprit-il avec une pointe de tristesse dans la voix, j'ai compris que la coopération avec le Sénat serait terminée. Que toute attaque dirigée contre nous pourrait même l'être avec sa bénédiction. C'était le moment idéal, pour Ritter. Le début de son triomphe. C'était l'occasion pour lui et ses partisans de nous tenir en étau... Peut-être pour plusieurs décennies.

Le vieil homme réfléchit de nouveau un instant. Il ne se souvenait pas très bien de ce qu'il lui était passé par la tête lorsqu'il avait sauté dans un vaisseau en direction de Coruscant. Il n'avait pris sa décision qu'en approchant du Sénat, plusieurs heures plus tard. Avait-il obéi à la Force, ou bien était-ce l'acte d'un fou ?

- Qu'aurais-tu fait, à ma place ?
demanda-t-il sincèrement au Chevalier. Moi seul savait que le Prince Hallan allait frapper plus fort encore après ces attaques. Je savais qu'il ne pourrait jamais être fait prisonnier ; son pouvoir politique était bien trop grand, surtout avec notre perte de légitimité aux yeux du Sénat. Alors, aurais-je dû le laisser faire ? Préparer les Jedi à une guerre impitoyable malgré nos effectifs réduits ? Peut-être, peut-être pas. J'ai pris la décision d'aller l'arrêter. Mais un Sith ne se laisse pas arrêter avec une demande polie. Non. Je savais que Darth Ritter combattrait jusqu'à la mort. La mienne, ou la sienne. Ou les deux, d'ailleurs.

Saï sentit sa cuisse l'élancer là où le sabre du Seigneur Sith l'avait brûlé. Avec l'impression d'avoir trop parlé, il attrapa son gobelet en métal et but deux gorgées de son jus de Juma. Puis il haussa les épaules, l'air de signifier que voilà, le Chevalier savait pourquoi il avait agi ainsi. C'étaient de maigres explications, mais il n'avait pas mieux à lui offrir.
Ce serait peut-être difficile à admettre pour le jeune homme, mais c'était pourtant vrai : en demandant de l'aide, le vieil homme aurait condamné d'autres Jedi avec lui. A la mort, ou à la vie de paria qu'il menait.

- Je fais confiance aux Maîtres actuels,
reprit-il soudain. Ils savent diriger, ils n'ont guère besoin de moi. Et puis, comme tu le vois, je suis toujours bien vivant.

Il adressa au Chevalier un sourire heureux. Non, il ne regrettait pas ses actes.
Ses yeux rajeunirent soudain en brillant d'une impatience infantile.

- Allons, je veux savoir, maintenant ! Comment vous vous débrouillez, au Temple, avec ces Inquisiteurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Il y a plus d'une façon de rencontrer quelqu'un ... [PV Sai]   Lun 16 Jan 2012 - 11:25

Le vieux Maitre avait cela de remarquable : il parvenait toujours à trouver les bons mots. Écoutant son récit, Gamaliel y prêta une attention particulière. Puis la question tomba : "Qu'aurais-tu fait, à ma place ?". C'était bien là un argument implacable pour le sentinel. La réponse coulait de source. Gamaliel avait jadis eu un comportement qui y répondait. Après tout, lui-même avait agit de cette même manière inconsciente, pourchassant un Sith à travers la Galaxie, et cela en parfait désaccord avec le Conseil qui plus est. La raison n'avait pas sa place quand on agissait par devoir.

Pourtant, pareil acte a des conséquences. Des conséquences que l'on ne maitrise jamais. Portant la main sur l'écharpe autour de son cou, Gamaliel se rappela ce que fut les siennes. Bien qu'aucune larme ne coula, ses yeux semblèrent un instant plus vitreux alors que le souvenir de Juno se dessinait dans son esprit. D'une voix faible, proche du murmure et mêlée de regrets, le chevalier répondit au Maitre :

-"Pareil ... J'aurais agi comme vous ... Et vous le savez. C'est ainsi qu'il m'a formé. A ne pas hésiter."

Un soupçon de haine agrémenta les derniers mots du Jedi alors que le souvenir de son ancien Mentor lui revenait à l'esprit.

-"Mais est-ce pour autant une bonne chose ? Après tout, comment savoir si ce qu'il m'a apprit n'est pas la voie de l'Obscurité ? Et dans ce cas, n'avez-vous pas mis un pied dans cette sombre direction ?"

Pourtant aucune réponse n'étaient nécessaire. Gamaliel était convaincu que le Maitre n'avait pas sombré. Son acte avait été motivé par le sacrifice. Son propre sacrifice pour une vie meilleure. Et c'était là une chose que le jeune Jedi respectait chez le vieil homme. Soudain, Gamaliel fut étonné. Il vit dans les yeux de Saï l'expression typique de ceux d'un enfant en proie à la curiosité. Alors qu'il demandait des nouvelles du Temple, le Sentinel eut un sourire.

-"Je dirais plutôt bien. La plupart des inquisiteurs ne sont pas un réel problème. Ils surveillent les cours dispensé, à l'affut de la moindre erreur capable de faire valoir leur autorité. Certains ont même réussit à punir des padawans qui, comme vous et moi, réagissent. Des rumeurs veulent même qu'un petit groupe de padawans se soit formé dans l'unique but de leur mettre des bâtons dans les roues. Dans l'ensemble, cette "branche" de l'inquisition n'est pas inquiétante. Et puis il y a ceux qui se démarquent : Maragliano Alvaro et Duke Aballîn. Ces deux-là sont définitivement de plus gros problèmes. L'un pose autant de questions que les limites de l'indiscrétion en sont presque reculées, cherchant apparemment la petite bête, le petit détail suffisant à descendre les Maitres eux-mêmes alors que l'autre s'avère être un utilisateur de la Force aguerri. Les mesures que ces deux aristocrates ont prises ont même réussies à rendre pareille entrevue difficile."

Gamaliel songea aux rapport trafiqué qu'il avait du introduire dans le résumé de voyage du vaisseau qu'il avait utilisé. Puis le regard du Jedi se posa sur l'holodisk que Finnen lui avait donné. En attendant le Maitre il avait eu le temps d'en parcourir les données. Et Saï avait parlé du plan de Ritter. Regardant Saï, il utilisa la Force pour déplacer l'Holodisk devant lui et ajouta :

-"Cadeau du Maitre des lieux. Il a pensé que ces données m’intéresseraient. Et au vu de ce que vous avez dit, votre avis serait le bienvenu. Vous saviez que votre tête n'était pas la seule recherché en ce moment ?"

Dans l'Holodisk, une série d'offres apparaissaient, toutes visant des personnages ayant un point commun : la politique.
Revenir en haut Aller en bas
Saï Don
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
avatar


Nombre de messages : 7728
Âge du perso : 90 ans
Race : Humain
Binôme : Maître de Yun Silthar.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Siège au Conseil Jedi / Joue les touristes sur Lorrd
HP:
98/100  (98/100)
PF:
6/110  (6/110)

MessageSujet: Re: Il y a plus d'une façon de rencontrer quelqu'un ... [PV Sai]   Lun 6 Fév 2012 - 18:19

Le vieil homme acquiesça gravement. Il se souvenait de ce qui était arrivé au talentueux jeune homme et surtout de l'histoire atypique de son Maître, qui avait emprunté d'obscurs chemins en tentant d'emmener avec lui son prometteur disciple Jedi. A n'en pas douter, Gamaliel était un miraculé de la Force. Certes, il avait été formé en partie par un Sith... Cela ne signifiait pas pour autant qu'il n'eut rien appris de bon. Bien au contraire, sa formation était peut-être plus complète que d'autres, car il avait touché du doigt ce que signifiait véritablement le côté obscur de la Force, malgré son jeune âge.

- Nos actions ont parfois des conséquences que nous regrettons,
concéda le vieux Maître, mais il est des situations où ne pas agir peut avoir des conséquences plus terribles encore.

Nul ne serait jamais sûr qu'il eut mieux valu que Saï agisse ainsi, mais c'était un choix qu'il avait fait. Que celui qui put savoir que tout se serait bien passé dans le meilleur des mondes s'il n'avait pas affronté Ritter lui jetât la première pierre, s'il existait.

- Les voies qu'a choisi ton Maître ont beau l'avoir corrompu, cela ne signifie pas pour autant qu'il ne t'ait appris que des mauvaises choses,
ajouta le vieillard. Il est ardu de choisir les siennes, mais je crois en la bonne volonté de chacun. Je me suis peut-être trompé... En tout cas, certains Jedi le diront. Mais je n'ai pas agi par colère, ou par vengeance. Si erreur il y a, m'accuser ne fera pas revenir Ritter à la vie... Bien heureusement.

… Et quoiqu'on fasse, ou qu'on ne fasse pas, quand on était Maître du Conseil Jedi, on était critiqué. Ces derniers temps, on était même critiqué dès lors que l'on avait un lien avec l'Ordre Jedi, de près ou de loin. Autant dire que les ragots et les opinions iraient bon train, sur Coruscant, sur Ondéron et ailleurs. Mais le choix qu'il avait fait appartenait déjà au passé. Et nul ne pouvait remonter dans ce passé pour empêcher son acte destiné à faire se mouvoir le futur des Jedi dans une meilleure voix. Quant à savoir si cet objectif était accompli... Il le saurait bientôt.

Les nouvelles du Temple ragaillardirent l'humeur du vieil homme. Ainsi, les Inquisiteurs n'avaient pas l'air de trop perturber la bonne marche de l'Ordre. Les deux personnes que le Chevalier Anatho ne semblaient que trop marginales pour pouvoir entacher à elles seules les valeurs qui étaient inculquées aux Jedi et qui formaient un rempart important contre les infiltrations extérieures.

- Avec un peu de chance et de temps, la haine du Sénat envers les Jedi va probablement s'apaiser un peu. Sauf si les Sith fourrent le nez dans ces histoires, ce que je crains, les Inquisiteurs finiront bien par se lasser de ce jeu qui ne leur apporte pas grand chose. Il nous faudrait donc pouvoir surveiller les directives du Sénat d'un peu plus près...

Saï gratta sa barbe d'une main, pensif. De là où il était, il n'avait plus de grande marge de manœuvre, pour le moment. Il était bien sûr hors de question d'entrer au Sénat -même déguisé, il serait facilement reconnu... Non, il ne pouvait pas agir directement. Cette entrave à sa liberté d'action, encore jamais connue à un tel niveau, le laissait perplexe autant qu'elle se présentait à lui comme un défi à relever : il trouverait bien un moyen d'être utile à l'Ordre. Même vieux, même isolé. Et apparemment, le Chevalier Anatho avait à lui offrir de croustillantes informations à se mettre sous la dent.
Le vieil homme parcourut rapidement la liste des noms sur le bloc de données du Jedi. Y figuraient le Chancelier Suprême, la Reine Emalia d'Ondéron, la Sénatrice Isis Inferno, et d'autres encore. A la base, des alliés des Jedi, pour certains. Il était clair que pour eux, en particulier le Chancelier Andanu et la Sénatrice Inferno, il faudrait que les Jedi ouvrent l'œil.

- Difficile de savoir qui se cache derrière tout ça,
commenta le vieil homme songeur.

Tout en sirotant le contenu rafraîchissant de son verre, il gardait les yeux rivés sur le bloc de données. Comme si une information supplémentaire pouvait soudain apparaître, qu'il ne pouvait encore voir. Son visage était redevenu grave, concentré.

- On dirait...
hésita-t-il, mais il n'avait pas de mot moins violent pour exprimer son idée. On dirait une purge du monde politique, en effet. Ça m'a tout l'air d'être quelque chose de bien réfléchi, malheureusement.

Bien réfléchi parce que celui qui lançait ces mises à prix avait protégé son identité. Elle pouvait peut-être même faire parti du Sénat elle-même, qui savait ? Bien réfléchi aussi parce que certaines personnes n'étaient pas en lien direct avec les Jedi, mais que d'autres oui ; cela poussait leur Ordre à agir tout en sachant que si les Jedi s'impliquaient, ils ne pourraient le faire à moitié. Il fallait espérer qu'on ne cherchât à éparpiller les Jedi pour frapper une nouvelle fois sur le Temple, qui plus est. Néanmoins, depuis l'attaque des Sith remontant déjà à quelques petites années, la sécurité du quartier général des Jedi sur Ondéron s'était considérablement renforcé. Il fallait espérer que ces renforcements soient suffisants...
Une chose était sûre : il avait de quoi potasser pour ces prochaines longues journées d'errance dans Coruscant. Il aurait tout le temps pour établir un plan qui lui permettrait de savoir qui était derrière tout cela... Et pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Il y a plus d'une façon de rencontrer quelqu'un ... [PV Sai]   Mar 7 Fév 2012 - 10:01

"Bien heureusement". Le vieux Maitre était heureux que Ritter soit défait. Gamaliel pouvait comprendre ce que le Maitre ressentait, pourtant, en ce moment, une chose et une seule traversa son esprit :

"Les Jedi ne tuent pas leurs prisonniers ... Aucun homme ne mérite d'être exécuter, quelque soit son crime ... "

Des paroles qu'il avait lu. Il les avait toujours considéré celle-ci comme un vrai code, l'âme même de l'esprit du Sentinelle. Être prêt à tout et pourtant, ne rien faire pour sombrer. Regardant Saï, Gamaliel sut que cette pensée resterait pour lui, dans les méandres de son esprit. Jamais le Jedi ne se permettrait de contredire le vieux Maitre. Celui-ci venait, à son sens, d'agir au mieux pour la République. N'était-ce pas là ce que l'on attend réellement d'un Jedi ? Le courage, la volonté de faire ce qui doit être fait, et cela malgré les conséquences. Non, le vieux Don, malgré son age, restait au yeux de Gamaliel un exemple.

Prenant un won-won grillés, Gamaliel finit néanmoins par risquer de s'étouffer tant une autre expression du Maitre le révolta. Une "purge" politique ? Comment pouvait-on ... ? Certes c'était bien là le bon mot, mais l'entendre avait eu un effet plutôt radical sur le sentinelle. Les purges étaient à ses yeux abominables. Et celle-là d'autant plus qu'elle visait la mort de personne ? Si évincer les partisans des Jedi étaient le but, pourquoi les tuer ? Tel sacrifice était inutile quand des mentions auraient suffit.

Réfléchit ... Pareil acte ... Le vieux Maitre avait une nouvelle fois raison. De plus, la coïncidence du lieu de "paye", ou plutôt du contact, ne laissait pas de place au doute. Se dégageant la gorge par quelques toussotements, Gamaliel répondit en disant :

-"Si c'est là leur but ... Notre voie est tracée ... Mais Maitre ... Doit-on agir si c'est pour se jeter dans un piège ? Vous me connaissez ... Vous savez que je n'hésiterais pas, mais si c'est ce qu'ils veulent ... Ne peut-on pas prendre le risque de les devancer ? N'y a-t-il pas une autre façon de réagir ? ... "

Gamaliel n'avait cependant pas d'idées précises à proposer. Tout semblait s'accélérer dans son esprit, et pour une fois, il semblait ne pas savoir quoi faire. Il était comme impuissant ...
Revenir en haut Aller en bas
Saï Don
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
avatar


Nombre de messages : 7728
Âge du perso : 90 ans
Race : Humain
Binôme : Maître de Yun Silthar.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Siège au Conseil Jedi / Joue les touristes sur Lorrd
HP:
98/100  (98/100)
PF:
6/110  (6/110)

MessageSujet: Re: Il y a plus d'une façon de rencontrer quelqu'un ... [PV Sai]   Ven 17 Fév 2012 - 17:25

- Un piège ? Peut-être... souffla le Maître à cette idée à laquelle il n'avait pas pensé lui-même.

Le vieil homme avait les sourcils froncés. Lui-même s'interrogeait sur le meilleur comportement à avoir. Il regardait pensivement le Chevalier assis en face de lui, choqué par l'expression qu'il avait employée. Certes, ce n'était pas des plus délicats, mais il fallait regarder les choses en face... Refuser d'accepter la réalité était souvent le meilleur moyen de tomber dans un piège, justement.

- Quoiqu'il en soit, ne fonçons pas tête baissée, c'est tout ce que je peux dire pour le moment,
déclara le vieil homme en haussant les épaules.

Il avait employé la première personne du pluriel, comme s'il agissait encore de concert avec les Jedi, avant de se souvenir que, pour un temps au moins, il aurait au mieux une place de conseiller lointain pour l'Ordre. C'était mieux que rien... Et puis, il y avait d'autres sources de sagesse, au Temple, vers lesquelles les Chevaliers pourraient se tourner pour savoir comme réagir.

- Il me semble que le mieux à faire serait de s'informer, dans un premier temps. Essayer de savoir qui a commandité ces mises à prix, et pourquoi
, fit-il en se massant les tempes comme si cela pouvait l'aider à mieux réfléchir. Après la victoire des Sith au Sénat, il paraît difficile à croire que cela puisse être eux. Sinon, quel intérêt de s'être donné autant de mal pour nous discréditer auprès des politiciens si c'est pour les détruire ensuite... Par ailleurs, les personnalités visées... Enfin, elles ne sont pas toutes des obstacles pour leur ascension au pouvoir.

Oui, tout cela ne collait pas. Ce ne pouvait être les Sith... Pas ceux qu'il connaissait, en tout cas. Sans plus d'informations, il lui semblait impossible de savoir qui pouvait vouloir la mort de ces dirigeants.
Quant à la question du « pourquoi »... Il y avait mille raisons de détester un groupe de politiciens.

- J'ai bien peur que sans aller sur le terrain, et sans faire jouer nos relations, il nous soit impossible d'agir correctement. On ne peut rien faire en aveugles,
expliqua-t-il. Le mieux serait d'envoyer des Jedi se renseigner là-bas, donc.

Peut-être même une Ombre serait-elle le mieux qualifiée pour ce travail de discrétion. Mais il n'avait plus les moyens d'en contacter... Et de toutes façons, ce n'était plus à lui de décider ce qu'il faudrait faire, désormais.

- Enfin, ce n'est que mon avis,
reprit-il avec un sourire nostalgique. Ce n'est plus à moi de décider de la conduite à tenir ; mais Ellana saura quoi faire, ne t'inquiète pas. En attendant, voyons le bon côté des choses : c'est une occasion en or pour les Jedi de prouver leur bonne foi envers le Sénat ! Enfin, si, comme tu dis, nous ne nous faisons pas piéger une nouvelle fois. Ce serait un comble que des assassinats de politiciens ait lieu et qu'on nous fasse porter le chapeau...

… Surtout à cause de ses propres actes. Si cela arrivait, il aurait vraiment mis les Jedi dans une mauvaise passe... Cela le rendait morose, et il soupira en essayant de ne pas s'attarder sur le passé. Ce qui était fait était fait, et il savait au fond de lui qu'il n'avait pas eu beaucoup le choix. De toutes façons, si ses actes entâchaient plus l'image des Jedi, alors il irait lui-même se rendre au Sénat pour se soumettre à la justice et expliquer le plus honnêtement ses actes, en certifiant que cela n'avait rien à voir avec son Ordre. Qu'il n'avait entraîné personne avec lui, qu'il s'était retiré, que plus personne ne lui obéissait en tant que Maître Jedi.

- En tout cas, ton ami tenancier a l'air rudement bien informé. Il fait partie de tes sources régulières ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Il y a plus d'une façon de rencontrer quelqu'un ... [PV Sai]   Sam 18 Fév 2012 - 6:05

*Foncer tête baissée ...* Était-ce là un rappel du Maitre à Gamaliel sur son comportement habituel ? Possible ... Après tout, Gamaliel n'avait jamais été celui qui écoute, qui médite pour connaitre l'avenir. Controversé par beaucoup de Jedi, le Sentinel était partisan depuis toujours de ce que les gens appelaient la théorie de la Force vivante, et agissait donc souvent sur ce que nombreux nommeraient un coup de tête. Suivre son instinct ... Ne pas se concentrer sur l'avenir aux détriments de l'instant présent ... c'était bien ainsi qu'il était. D'ailleurs, la seule fois où il a envisagé l'avenir, aussi heureux pouvait-il être, celui-ci lui avait été volé de manière brutale ...

Pour autant Gamaliel n'était pas irréfléchi. Preuve en était de cette discussion. Et ce point fut aussi soulevé par le Maitre. Se renseigner avant d'agir. L'idée sonnait bien ... et même ressemblait à un pléonasme. Car se renseigner, n'était-ce pas déjà agir ? Mais envoyer quelqu'un enquêter ... qui serait apte à pareille chose ? Le visage du Maitre sembla se rider sous les idées qu'il avait lui-même en tête.

*Le bon coté des choses ... ?* Gamaliel eut du mal à comprendre l'idée du Maitre. Peu lui importer que la République voit en les Jedi de bons et loyaux amis ou non. Après tout, son vœu à lui concerner la Justice, non la République. L'ancienne institution pouvait très bien pour le Chevalier se retrouvait un jour sur le banc des accusés à ses yeux ... et même l'Ordre Jedi.

-"Si nous faire porter le chapeau est leur but ... Alors si ... fonçons tête baissée."

Gamaliel venait de changer d'avis. Mais il n'allait pas laisser le Maitre dans l'ignorance de sa nouvelle pensée.

-"Forçons les à sortir de l'Ombre dans laquelle ils se cachent. Amenons-les aux grands jours. Il n'y a rien à craindre en étant innocent. La réputation que nous avons sera au final lavée. Même si cela doit prendre du temps. "

Gamaliel fut alors curieux dans son esprit d'une question : "Que ferait l'Ordre s'il venait à être totalement discréditer ?" Se retirerait-il de la République ? Se soulèverait-il ? La deuxième solution était proche au Temple. L'arrivée des Inquisiteurs avait après tout amenée l'ébullition déjà ... Combien de temps restait-il avant que la marmite ne déborde ? Mais une nouvelle question arriva sur la table. Tenancier ... Gamaliel n'avait même jamais pensé à ce terme pour Finnen. Il le voyait toujours, comme il y a 8 ans, en soldat sur Anobis.

-"Non ... pas exactement. Je n'ai pas vraiment de source régulière depuis mon retour au Temple. Mais il s'apparente néanmoins plus à ce que l'on pourrait nommer ainsi en effet. Finnen a fait l'armée ... Il était présent sur Anobis ... "

Cette guerre civile, même si elle ne fut pas "dévastatrice" comme d'autres l'ont été, restait un pivot dans la vie du Jedi. Elle marqua son acréditation au rang de Chevalier, et précéda son départ de l'Ordre. Curieux paradoxe quand on y repense.

-"Il a gardé de bons contact avec les gens qui servait dans mon unité ... et moi-même doit avouer qu'il fut un compagnon émérite. Ce genre de soldat possédant une chance inouïe et une volonté plus dure à briser que le plastacier qui sert au blindage. Il y a peu de personne avec lesquelles je remettrais ma vie en parfaite confiance qu'à vous ... et Finnen en fait partie. Je suis même heureux qu'il ait été de mon coté jadis. Dans ces contacts, je suppose qu'il en a un qui est ... moins légal. Finnen a toujours aimé être au courant de tout. D'ailleurs, je suis sur que si je lui avait demandé, il n'aurait pas mis longtemps avant de me dire où vous cherchez."

Le Jedi ne voulait pas sous-entendre que le Maitre était moins intelligent que Finnen, mais bien que celui-ci était doué. Après tout, Gamaliel n'avait pas agi de la sorte ... n'était-ce pas une preuve qu'il reconnaissait le don de Sai pour être discret ?

-"N'hésitez pas à revenir le voir. Je suis sur qu'il aura toujours des Won-wons grillés pour vous, et même un endroit pour vous reposez. Il a beau avoir servi la République ... je crois qu'on peut dire qu'il m'est plus loyal qu'à celle-ci, me faisant confiance. Je suppose que vous savez mieux que quiconque que l'épreuve du feu peut créer des liens difficile à rompre ... "

Prenant une légère pause, Gamaliel respira profondément et, pour la première fois, usa de télépathie avec le Maitre. Longtemps cela faisait qu'il n'avait plus parler aussi longtemps et, force était de reconnaitre que pour lui, l'exercice était devenu difficile. C'était ironique en soit. Il était devenu l'opposé de l'habitude, à force de se créer pareille manie.

-* Et maintenant Maitre ... Dites-moi ... Que voulez-vous que je fasse ? Pour ma part j'ai eu mes réponses, mais puis-je vous être utile en quoi que ce soit ? *
Revenir en haut Aller en bas
Saï Don
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
avatar


Nombre de messages : 7728
Âge du perso : 90 ans
Race : Humain
Binôme : Maître de Yun Silthar.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Siège au Conseil Jedi / Joue les touristes sur Lorrd
HP:
98/100  (98/100)
PF:
6/110  (6/110)

MessageSujet: Re: Il y a plus d'une façon de rencontrer quelqu'un ... [PV Sai]   Ven 24 Fév 2012 - 19:24

- Mais nous ne savons pas, Gamaliel ! lui rappela le vieil homme. Nous ne savons si c'est vraiment leur but, et nous ne pouvons bâtir une stratégie uniquement sur des suppositions.

D'où l'importance de se renseigner minutieusement. L'idée de les forcer à sortir de l'ombre, en revanche, plaisait beaucoup à Maître Don. C'était en tout cas un bon objectif pour commencer à établir une stratégie viable et intelligente... Sans pour autant se jeter trop vite dans la gueule du loup.
Saï faisait jouer un doigt dans sa barbe, pensivement. Quelque part, toutes ces intrigues qu'il avait à démêler au Conseil lui manquaient, car elles lui donnaient à l'époque beaucoup de matière à penser, et le forçaient à se renseigner sur des thèmes aussi variés qu'incongrus : en quelques sortes, elles l'obligeaient à se nourrir l'esprit pour rester ce qu'il avait toujours été : un penseur. Or, ici, il avait la désagréable impression de croupir, de devenir peu à peu inutile... Et oublié.
Mais il n'était pas encore trop tard pour servir l'Ordre. Peut-être pourrait-il agir dans l'ombre, songea-t-il encore une fois. D'où l'intérêt de trouver des sources d'informations fiables.

- Ah, un soldat... asquieça le vieil homme. Les Jedi qui ont fait des campagnes auprès d'unités de la République ont en effet souvent gardé de bons contacts avec les militaires. D'ailleurs, si l'Ordre cherche à trouver des soutiens politiques, il ne faut pas négliger la piste de l'Armée Républicaine. Même si par le passé, tous les militaires n'étaient pas toujours d'accord avec nous, beaucoup reconnaissent encore notre loyauté à la République Galactique...

Surtout les anciens, pensait-il, mais peut-être était-ce parce qu'il n'avait plus mis le pied dans une campagne de guerre auprès de soldats républicains depuis ses jeunes années. Quand vous deveniez vieux, on vous envoyait moins sur le terrain... Et Saï avait de toutes façons très tôt trouvé une vocation dans la formation des padawans, aussi s'était-il écarté des guerres qu'il trouvait trop violentes pour les jeunes esprits à qui il enseignait.
Le vieil homme offrit à un sourire chaleureux à Gamaliel à l'évocation des won-won et d'une chambre pour lui s'il en avait besoin. Cela lui faisait du bien d'avoir en face de lui plus qu'un Jedi, mais presque un ami, malgré leurs âgés éloignés. Mais il ne repasserait pas par ici tout de suite, par précaution. S'il venait à fréquenter ce bar, cela finirait en effet par se savoir. Au final, Finnen aurait des ennuis à cause de lui... Alors, il variait toujours les endroits où il mangeait et prenait du repos, mué par une prudence et une minutie qui lui rappelait ses dangereuses missions de jeunesse.

Le vieux Maître fouilla l'intérieur de sa bure d'une main, et en sortit un tout petit disque de données. Il le posa sur la table sans un bruit. En effet, il avait un service à demander au Chevalier Anatho... Ce petit n'était pas idiot.

- Hé bien, j'aimerais que tu transmettes ce disque...

Derrière lui, la voix de Finnen tonna dans l'autre pièce. Il recevait probablement un nouvel ami.

*... A Maître Caldin. Un message et des fichiers pour elle, expliqua-t-il lui aussi dans le silence, et un message pour Luke.*

Le disque en question était crypté, mais dans un code que le Temple saurait déchiffrer aisément. C'était une protection bien maigre au cas où le disque ne tombait pas entre les bonnes mains, mais on n'était jamais trop prudent...

A l'extérieur, le chahut continuait. L'heure commençait à se faire tardive et le vieil homme devinait que le bar n'allait cesser de s'emplir pour une nuit mouvementée. Peut-être faudrait-il bientôt qu'il laisse là son compagnon, pour ne pas risquer trop d'être vu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Il y a plus d'une façon de rencontrer quelqu'un ... [PV Sai]   Sam 25 Fév 2012 - 6:18

Gamaliel prit le petit holodisk avec lui et le plaça à l'intérieur de son vêtement.

-* Comptez sur moi ... personne n'y posera les yeux mis à part Maitre Caldin. Je lui ferai confiance pour le message pour votre padawan. *

Un sentiment paradoxal apparu alors dans les traits de Gamaliel. Même s'il n'avait plus besoin de le vérifier, le Maitre venait de lui prouver une nouvelle fois qu'il n'était pas tomber dans les abysses sombres de la Force, et ce en pensant à faire parvenir un message à son Padawan. Malgré la joie qu'il ressentait cependant, l'acte du Maitre lui rappela que lui-même n'avait pas eu cette chance ... Quand son Maitre avait basculé, il n'avait eu aucun message ... rien pour confirmer une quelconque évidence, si ce n'est les dires du Conseil. Au moins Saï pensait à son Padawan ...

De plus, Gamaliel n'avait pas pour projets d'être indiscret dans les affaires du Maitre Jedi ... Il aurait bien pu tout ignorer de la présence de ce message ... Il ne savait s'il avait raison, mais considéra cela comme une preuve que l'ancien Grand Maitre du Conseil avait confiance en lui. L'ultime réponse à une question qu'il se posait depuis son retour au Temple. D'un signe de tête, le Chevalier tenta de faire passer un élan de reconnaissance à l'égard de l'Ancien. Dans son esprit, Saï restait le parfait contraire de feu Mi'Rok.

Mais avant de pouvoir ajouter mot, l'épaisse porte de plastacier s'ouvrit et Finnen entra.

-"Désolé d'interrompre votre conversation ... Mais je préfère vous prévenir : y a des habitués, mais des nouveaux aussi ... et certains ont des allures de chasseurs de tête ... "

Gamaliel prit quelques secondes de silence avant d'ajouter, se forçant une dernière fois à parler :

-"Toutes les commodités d'une arrière-salle hein ? ... "

Un sourire s'afficha sur le visage du tenancier ...

-"Que veux-tu commandant ? ... On a pas toujours gagné à la guerre ... Mais on est encore en vie ... Parce que on avait toujours une porte de sortie ... Tu nous en gardais toujours une non ? "

Puis sortit de sa poche une télécommande et appuya sur un bouton. Une "issue de secours" se dévoila alors dans le fond de la pièce. Gamaliel regarda alors une dernière fois, respectueusement, le Maitre et se leva.

-* J'espère que nous nous reverrons ... très bientôt. Jusque là, soyez prudents s'il-vous-plaît ... Inutile de vous dire que vous avez énormément de sympathie au Temple qui n'aimerait pas voir leur modèle se perdre ... *

Puis il se dirigea vers la sortie et disparu. Finnen, quand à lui, était adossé au mur près de la porte par où il avait l'habitude d'entrée. Sur un ton amusé, il ajouta au Maitre :

-"Il ne dit jamais "Au revoir" ... Preuve qu'il reviendra..." Avant d'ajouter plus sérieusement "je vous inviterai bien à rester pour la nuit, mais vu les gaillards que j'ai ... Mais n'hésitez pas à repasser vous aussi ... Les amis du Commandant sont toujours les bienvenus ici ... On vous donnera toujours Gîte & Couverts."
Revenir en haut Aller en bas
Saï Don
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
avatar


Nombre de messages : 7728
Âge du perso : 90 ans
Race : Humain
Binôme : Maître de Yun Silthar.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Siège au Conseil Jedi / Joue les touristes sur Lorrd
HP:
98/100  (98/100)
PF:
6/110  (6/110)

MessageSujet: Re: Il y a plus d'une façon de rencontrer quelqu'un ... [PV Sai]   Jeu 1 Mar 2012 - 11:34

- Merci, Chevalier Anatho, souffla le vieil homme en guise de conclusion.

Merci pour le transport de l'holodisque, évidemment, mais également pour avoir apporté des nouvelles du Temple et du monde, ainsi que pour les quelques gouttes de réconfort que procurait au vieux Maître le plaisir de discuter avec un visage ami. Car dès qu'il poserait un pied en dehors du bar, Saï le savait, il devrait de nouveau se méfier du monde, être à l'affut des nouvelles dans les holonews -dont la qualité des sources laissaient parfois à désirer- en bref, il serait de nouveau un fugitif, un paria. Lui qui avait si longtemps veillé à la légitimité de l'Ordre dans cette République, et avait combattu pour sa protection !

Le Chevalier Jedi s'était déjà levé, et Saï lui adressa un signe de la main en guise d'au revoir. Puis il quitta sa chaise à son tour et se retourna vers le tenancier avec un sourire.

- Merci, monsieur Finnen. Dans ce cas, au plaisir de vous revoir.

Et le vieil homme sortit lui aussi par la porte du fond de l'arrière-salle après avoir laissé quelques crédits sur la table. Le dénommé Finnen pourrait bien protester, il n'était pas un vrai sans-le-sou et l'ex-soldat méritait bien sa paye pour ses services.
Tandis qu'il retrouvait l'air saturé de pollution et la cacophonie ambiante des passages fréquentés de Coruscant, Saï s'interrogeait sur le niveau d'information du tenancier. L'avait-il reconnu ? Si c'était le cas, il avait une grande maîtrise de lui-même puisqu'il n'avait montré absolument aucune surprise. A moins qu'il n'ait été prévenu de sa venue ? Maître Don espérait que le Chevalier Anatho n'ait pas mentionné son nom à Finnen, auquel cas ce dernier aurait peut-être des ennuis avec la justice. C'était mauvais pour un établissement de ce type... Mais Gamaliel avait probablement pris ses précautions. Ou alors, l'ex-soldat n'avait peut-être tout simplement pas fait le rapport avec le vieillard en guenilles devant lui et le Maître Jedi présenté comme un assassin dans les holonews.
Quoiqu'il en était, n'importe qui dans le bar, à son entrée, avait pu être plus intelligent.

Par mesure de précaution, donc, il ne reviendrait pas. Pas en tant que fugitif, en tout cas.




[ RP Terminé. Pour Saï, suite ici :
Au-delà du bien et du mal ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il y a plus d'une façon de rencontrer quelqu'un ... [PV Sai]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Il y a plus d'une façon de rencontrer quelqu'un ... [PV Sai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Coruscant-