La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une menthe à l'eau pour un Mandalo [PV Kira Sarkin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Une menthe à l'eau pour un Mandalo [PV Kira Sarkin]   Dim 4 Déc 2011 - 21:58

[Suite du rp :Préparatifs de guerre]

Un frôlement de cape, la fine forme sombre qui entra ce soir là semblait faire son possible pour ne pas se faire remarquer. Une silhouette obscure et encapuchonnée empêchait quiconque de connaître l’identité de l’étranger, mais au vu de sa petite taille il pouvait s’agir d’un certain nombre d’espèces. Personne en ce bas monde ne viendrait à penser qu’il s’agissait là d’un bien jeune humain à la fleur de l’âge, qui pouvait donc imaginer qu’un enfant entrait volontairement dans ce qui n’était autre que le sulfureux et dangereusement connu club de danse : l’Exotica. Ce club avait pour habitude d’être très malfamé et les sombres rumeurs qui le secouaient depuis quelques temps n’avaient rien pour arranger. Les chasseurs de primes et autres contrebandiers se passaient volontiers le mot pour assurer qu’en ce lieu se trouver des emplois fort bien payés, des mises à prix très risquées, le tout géré par un certain…

« Conduis-moi à Botta. »

L
a phrase n’avait été qu’un souffle murmuré à l’oreille d’une serveuse bien particulière qui ne cilla pas lorsque l’étranger lui glissa quelques crédits dans le décolleté car la jeune danseuse était dépourvu de pantalon et donc de poches. Dans la vie tout s’achetait, même la discrétion, en particulier dans ce lieu. Faisant silencieusement signe à l’homme de la suivre, la twii’lek se déhancha sensuellement jusqu’à un rideau rouge parme tendu à l’arrière du bar. Sans hésiter le garçon y entra sans que personne ne remarque ce petit manège.

Mais que pouvait bien venir faire Naga dans un tel lieu et en compagnie d’une telle… ordure ? Le commun des mortels pouvaient bien jaser sur la venue de cet enfant dont très peu à part Sol et Kaine connaissait le Maître. Etait-il le passeur du mystérieux commanditaire des dernières mises à prix visant directement les membres du Sénat ? Etait-il venu en mission pour récupérer une jolie récompense en l’échange de renseignements bien fournis ? Ou bien allait-il simplement mettre à mort l’un de ces dirigeants concernés par la mise à prix. Les plans de Sinya restait flous pour beaucoup, fous pour bien d’autres, une chose était sûre, quelque chose se préparait dans l’ombre, et une belle somme d’argent pouvait toujours s’avérer utile pour financer un vaisseau… ou même… une armée.

L’échange qui s’y déroula dura l’espace d’un quart d’heure, et personne en dehors de Naga et du Hutt ne sût jamais ce qui c’était dit. Mais quand l’apprenti ressurgit de derrière les rideaux, il ne se pressa pas vers la sortie, se contentant de prendre place dans une table en retrait, sous un néon bleu et violet qui le plongeait un peu plus dans l’obscurité. Délicatement il plia le fin papier qu’il avait dans sa main pour le glisser et le cacher dans sa cape. Pour les clients comme pour les serveurs il était impossible de savoir où pouvait bien se poser le regard de glace du kiffar, caché par son habit sombre, celui-ci regardait d’ailleurs distraitement les danseuses s’agiter, peu intéressé encore par les charmes qu’elles pouvaient déployer. Une commande fut prise et bientôt le garçon eut de quoi boire, un grand verre à la boisson rouge phosphorescente, une spécialité de la maison, sans alcool bien évidemment !

S’accordant un repos bien mérité après un long voyage, l’apprenti de Sinya goûtait à cette tranquillité nouvelle loin du joug et des entraînements diaboliques de cette dernière. Mais il ne pouvait trop tarder, il lui restait encore tant de choses à faire… Alors qu’il s’apprêtait à partir, son regard cristallin fut retenu par une altercation qui débutait plus loin. Un homme visiblement bien alcoolisé, posa sa grosse main sur l’armure orangé d’un autre client.


« Hep toi là ! Tu croyais quand même pas revenir voir Marty après m’avoir chouré mon job l’autre coup ! J’oublie jamais mon gars, et ce petit coup de sale fumier tu vas me le payer et maintenant ! »

Elançant son poing bien peu tremblant comparé à sa dose d’alcool dans le sang, le fameux Marty abattis froidement son coup… dans le vide. Avec la souplesse d’un félin et malgré sa lourde combinaison, le mercenaire s’était levé souplement, esquivant avec grâce le coup.

« Olà doucement bonhomme tu vas te blesser avec tes petits doigts. »

Des rires fusèrent dans le club à la remarque du guerrier tandis que l’homme toujours plus rouge de colère s’élançait avec rage sur l’inconnu. Déjà des proches à lui un peu plus sobre se redressaient, prêts à venir en aide à leur comparse. Mais même si la visière en forme de T ne laissait rien paraître des réactions de l’étranger, il ne trembla pas d’un pouce, son lourd bras métallique s’abattant froidement sur la tempe du dear Marty qui s’effondra comme une masse. Excédés ses compatriotes s’élancèrent aussitôt pour venger l’ivrogne inconscient, à trois contre un et sans trop d’alcools, le combat allait certainement se corser pour le vaillant combattant.

Mais il n’en fut rien ! Pivotant souplement un coude s’enfonçant lourdement dans les côtes d’un premier homme tandis que le guerrier en armure se baisser pour éviter les autres coups, se redressant vivement afin d’en esquiver un autre, attrapant du même coup un bras qu’il ramena avec violence et grâce dans le dos de la pauvre victime, laissant entendre un craquement sinistre. Le mercenaire n’eut qu’à tourner sa visière en direction du troisième homme pour que celui-ci prenne la poudre d’escampette, surement après s’être fait dessus si on en croyait la vague odeur qui planait après son départ. Visiblement satisfait de l’ordre à nouveau rétablit, l’armure vivante se rassit à sa place, comme si de rien n’était.

N’ayant rien perdu du spectacle, Naga se leva prestement, voilà le guerrier qui lui fallait ! Au même moment le gérant du bar sortait furieux, visiblement contrarié que l’on casse ainsi ses meilleurs clients, et puis non non et non pas de bagarre dans son club, ça effraie les danseuses ! Au moment où le gérant aller mettre à la porte le mercenaire, Naga se posa doucement entre eux, faisant signe à l’homme de calmer ses ardeurs.


« Ce Monsieur et moi allions justement partir, il n’est peut-être pas nécessaire de faire une esclandre de plus maintenant. »

T
ous les regards étaient en effet dirigés en leur direction, une publicité dont Naga se serait bien passé mais fort heureusement il était masqué. Pestant et crachant une dernière série d’injures le patron repartit aussi vite qu’il était venu, visiblement quelques peu soulager de voir ce gêneur quitter son club.

« Suis-moi. »

C
omme à son habitude le jeune Llord ne connaissait pas la nature du vouvoiement, une notion qui lui était bien abstraite et fort inutile même en de tels moments. Déambulant un court instant dans les rues sombres de Nar Shaddaa, le kiffar finit par s’arrêter devant un nouveau bar, s’y asseyant nonchalamment en faisant signe à l’étranger de l’imiter.

« A cause de ce patron stupide tu n’as même pas eu le temps de finir ton verre, laisses moi y remédier. »

C
laquant souplement des doigts, le garçon interpella une serveuse, se comportant ainsi comme n’importe quel adulte habitué, plein d’assurance voir d’arrogance. Il savait ce qu’il faisait.

« Un tornado pour le Sieur en armure avec une paille pour le casque et un cocktail passion pour moi, merci. »

T
oujours poli avec les dames c’était presque une ligne de conduite chez lui, toutefois il n’était pas toujours sage quand il s’agissait d’obéir à son maître. Les pauvres ils allaient si bien ensemble, ils étaient surement les seuls à pouvoir se supporter et vivre ensemble.

« Bien, je ne t’ai pas amené ici uniquement pour tes beaux yeux. Je t’offre un travail, un bien mieux que ceux de ce pauvre club miteux et crois moi tu as tout à gagner à l’accepter. »

L
e jeune homme marqua un temps d’arrêt, sortant de sa bure une fine bourse pleine à craquer, la jetant négligemment en direction du mercenaire comme si cet argent lui brûlait les doigts. Les crédits sonnèrent mélodieusement à la réception, assurant l’étranger de la contenance, s’il en doutait encore.

« Mais peut-être que ceci te donnera un avant goût et t’aideras à accepter ma demande. Car je ne peux ni t’en dire plus ici, ni en parler tant que je n’aurai pas la certitude que tu accepteras. »

P
eu pressé d’avoir la réponse, le kiffar posa son dos contre le siège, attrapant son verre pour le boire lentement, fixant l’étranger en cherchant à découvrir ce qui se cacher derrière ce masque. Tellement intriguant…

« J’ai beaucoup aimé ta petite démonstration de tout à l’heure, contrairement à ces bourrins de contrebandiers tu te bats avec grâce. Moi je n’aime pas me battre, mais ce style de combat là me plaît. La souplesse, des mouvements simples et fluides pour un maximum de dégâts, cela vaut tellement mieux qu’un bête coup de poing. Alors c'est quoi ton métier? Contrebandier? Mercenaire? Chasseur de prime? »

C
ontemplant toujours à travers sa capuche l’inconnu qu’il avait ainsi accosté, Naga semblait sauter d’un sujet à l’autre sans trop se soucier de ce que pouvait bien penser la personne assise en face de lui. Après tout, ils avaient toute la nuit pour faire plus ample connaissances. Cet inconnu ne décevrait pas le petit Llord, son instinct d’enfant, surement un brin innocent mais surtout plein d’assurance, le lui disait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Une menthe à l'eau pour un Mandalo [PV Kira Sarkin]   Mer 7 Déc 2011 - 22:02

[Premier RP]


    La petite altercation avait eut le mérite d’attirer l’attention d’un futur employeur pour Kira, qui ne s’attendait certainement pas être interpellé de la sorte. On l’insultait souvent, essayait de la frapper régulièrement, voir même de la tuer, mais jamais depuis qu’elle avait quitté sa planète, on était venu à elle de cette manière. Cet étranger avait l’air de savoir ce qu’il voulait, et recherchait visiblement quelque chose de bien précis. Assise face à lui, ne pouvant apercevoir son visage, hormis peut-être le reflet de son regard cristallin, aussi pur que les glaces éternelles, elle remerciait son mystérieux compagnon d’un hochement de la tête, tandis que la Zélosienne portait le verre pour glisser la paille dans l’orifice prévu à cet effet, directement insérer dans son casque d’armure. Lentement, avec délicatesse, elle aspirait le délicieux breuvage fortement alcoolisé, se délectant de ce goût enivrant, et terriblement ravageur pour les humains lambda. Mais pour une jeune femme, une Zélosienne, les effets de l’alcool n’avaient aucune emprise sur elle, ni même son organisme. Patiemment, la Mandalorienne écoutait son interlocuteur, qui semblait prometteur. Le travail ne manquait pas spécialement en ces temps de crise, bien loin de là, mais les offres aussi généreuses ne couraient tout de même pas les rues. Calmement, avec décontraction et assurance, Kira ne cessant de fixer son voisin de table déposait son verre pour répondre à celui-ci…

    "Je suis chasseur de primes, mercenaire… je suis surtout multifonctions, je m’adapte."

    Et effectivement, Kira savait faire beaucoup de choses ! Elle n’était pas mauvaise pilote, sans être toutefois une experte, maniait les explosifs, les mines avec dangerosité. Tireuse d’élite confirmée, elle en avait son principal atout, capable aujourd’hui d’abattre une cible à plus de 2000 mètres de distance, sans se faire repérer. Maitrisant l’art du combat au corps à corps, elle était en mesure de se défendre seule, contre des soldats, forces de sécurité mais aussi mercenaires, autres professionnels de la guerre, du combat. De plus, la Zélosienne s’y connaissait assez en informatique pour bidouiller aisément sur des machines. Elle n’était pas une très bonne nageuse, même si elle ne craignait pas l’eau. Son principal défaut demeurait sa peur viscérale du noir, de l’obscurité. Peur enfouit au plus profond de ses entrailles, la demoiselle s’était déjà vue tétanisée devant un gouffre, un puits, ou simplement face à l’idée de devoir s’aventurer au dehors de sa maison en pleine nuit. Sa voix robotique continuait d’ajouter au mystère de sa personnalité, ne préférant révéler sa véritable identité, nature, qu’à ses proches ou gens de confiance…

    "Vous cherchez un garde du corps ?"

    La question demeurait apriori anodine, mais tentait de confirmer la nature de l’emploi que souhaitait proposer cet employeur bien familier. Si Kira avait eut l’envie de répondre à celui-ci par un tutoiement légitime, elle se ravisa néanmoins rapidement, ne voulant pas mettre trop de proximité entre lui et elle. Après tout, la Mandalorienne ne le connaissait pas, et préférait garder ses distances, même verbalement. Regardant d’un tour de tête rapide autour d’elle, la Zélosienne s’assurait que personne de l’autre bar ne viendrait lui chercher des ennuis, éprouvant un goût de revanche inachevée. Rohlan et Walon, les deux Mandaloriens choisis par le conseil du village de Kira, pour l’accompagner dans ses recherches, avaient décidé de se séparer. Une décision qui n’avait pas enchanté la jeune Zélosienne, qui, du coup, se retrouvait toute seule, en un monde qu’elle n’avait que rarement visité, et surtout, qu’elle n’appréciait pas plus que cela. Mais au moins, ici, les nuits étaient particulièrement illuminées, de sorte que sa phobie s’en voyait diminuer fortement. Walon lui avait de toute façon donné sa parole qu’il reviendrait très prochainement la retrouver, pour ne plus la quitter…

    "Je vous préviens juste que si vous essayer de me la faire à l’envers, j’vous explose la tête. Tayli'bac ?" (okay ? Compris ?)

    Derrière sa visière orangée en forme de T, le regard émeraude et pétillant de la Zélosienne ne quittait plus l’aura étrange de son interlocuteur, qui l’intriguait toujours plus. Portant de nouveau le verre à son casque, pour en aspirer une gorgée, la Mandalorienne levait son verre comme pour signifier qu’elle acceptait l’offre d’emploi de cet homme venu la trouver, avant de lâcher joyeusement pour trinquer…

    "Haili cetare !" (à la tienne !)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Une menthe à l'eau pour un Mandalo [PV Kira Sarkin]   Mer 21 Déc 2011 - 21:44

La soirée se prolongeait dans le calme et Naga savourait ce moment de paix loin des exercices éreintants de son maître et de ses corrections douloureuses. Tout cela n’allait malheureusement pas durer mais après tout il avait encore tant à apprendre, sa formation ne faisait que commencer… Plus l’échange avec le mercenaire se prolongeait et plus le Kiffar était certain de son choix. Ce guerrier allait être son maître d’armes pendant les prochains, jours voir les prochaines semaines car c’était bien cette mission que le jeune Llord était venu lui confier pendant que la Seigneur Sith qui l’avait pris comme apprenti vaquait à ses propres occupations.

Sirotant son cocktail, Naga observait de ses yeux glacés le soldat en face de lui. C’est qu’ils faisaient une belle paire à eux deux, la boîte de conserve et le marmot masqué, mais sur Nar Shaddaa il valait souvent mieux cacher son identité, son âge voir son sexe afin de s’éviter quelques dommages collatéraux. Garde du corps… Abrité par son habit, le sourire qui fendit le visage de l’enfant fut sans doute invisible pour son interlocuteur, c’est qu’il avait presque touché juste le mercenaire.


« Pas tout à fait. »

N
e pas trop en dire, surtout dans ce genre d’endroits, ici les oreilles trainaient souvent par deux et s’il n’y en avait qu’une qui écoutait c’était sans doute parce que l’autre manquait, coupé lors d’une rixe ou autre règlement de compte. Naga quand à lui avait toujours les siennes et il comptait bien les garder rattachées à sa tête. Il n’était pas d’une nature très méfiante mais l’atmosphère pesante de cette planète l’obligeait à se méfier de tout, aussi le jeune kiffar guettait fréquemment la rue et les clients du bar en faisant bien attention de ne rien laisser paraître. Mais la gentille menace du mercenaire lui fit reposer les pieds sur terre, son sourire s’élargissant sous sa capuche.

« T’en fais donc pas pour ça, au pire tu auras gagné ton avance sans lever le petit doigt. Ce n’est pas comme si j’avais la carrure pour me défendre… »

*Et c’est bien là le problème*

Trinquant à la santé de leur nouvel accord, Naga engloutit d’un trait le reste de sa boisson avant de se lever, signant la fin de la conversation. Il ne tenait pas à s’attarder maintenant qu’il avait trouvé son homme, l’apprenti s’était assez mis à découvert pour la journée, de plus il se faisait tard…

« Bien, c’est entendu, nous commençons dès demain aux aurores. Voilà pour toi. »

G
lissant sous ses doigts, une enveloppe qu’il déposa juste au devant du Mandalo, à l’intérieur une adresse, une heure, ainsi qu’un passe. Le lieu de leur prochain rendez vous qui arriverait très bientôt…

---------------------

« Ouuuuuuhaaaa »

La journée venait tout juste de débuter mais les yeux de Naga le piquait fortement alors qu’il baillait à s’en décrocher la mâchoire. Si ça n’avait tenu qu’à lui il serait resté à dormir encore cinq bonnes heures au moins, mais voilà il n’avait que quelques jours à accorder à ce mercenaire alors autant en profiter le plus possible. D’ailleurs quelques pas se firent bientôt entendre et la porte s’ouvrit latéralement pour laisser entrer le mercenaire. Celui-ci se trouva dans ce qui semblait être un appartement sobre et surtout vide de meuble, à l’exception d’une table de coin et de quelques tabourets. Le jeune Llord se trouvait assis en tailleur sur l’un deux, fixant l’étranger qu’il avait rencontré la veille.

« Bienvenue dans mon humble demeure ! »

L’
enfant marqua une pause, se levant souplement du tabouret pour se défaire de sa cape, dévoilant son visage de jeune adolescent pour la première fois depuis leur rencontre. Un sourire satisfait flottait sur ses lèvres, malgré le peu d’information qu’il avait fournit sur la nature de sa mission, le soldat avait tout de même fait le déplacement.

« Je m’appelle Naga Llord mais tu peux m’appeler Naga, Monsieur… hum c’est quoi déjà ton nom ? »

N
ul besoin de cacher son identité, Naga n’était connu de personne, sauf de son maître et deux ou trois personnes à l’existence douteuse. Mais dans un faible souci de courtoisie il valait mieux que son futur professeur le nomme proprement plutôt que par des « machins » ou « petit truc ». Continuant dans sa lancée, le jeune Kiffar remonta ses manches avec soin, s’approchant peu à peu de son interlocuteur.

« J’ai douze ans et mesure 1m57 pour 40 kg. J’ai besoin de toi pour apprendre à me battre mais surtout me défendre ainsi que renforcer ma masse musculaire. »

L
e jeune homme ouvrit les bras en grand comme pour mieux montrer la finesse de ses membres.

« Comme tu peux le voir ya pas mal de boulot. »

« Apprends moi ce que tu sais et tu seras gracieusement payé. Les cours commencent maintenant et s’arrêteront chaque jour lorsque je le déciderai ou lorsque je tomberai d’épuisement. Tes journées m’appartiennent jusqu’à fin du contrat, je te veux disponible à souhait. J’ai besoin d’apprendre un maximum de choses en un minimum de temps alors sois un bon professeur et ne me ménage pas. »

M
ettant un point final à son discours, Naga posa ses deux mains sur ses hanches dans une position de défi mais également d’attente. La mission commençait maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Une menthe à l'eau pour un Mandalo [PV Kira Sarkin]   Sam 31 Déc 2011 - 12:49

    Les dispositions avaient donc été prises avec cet employeur bien mystérieux. Pouvait-on lui reprocher son penchant pour le mystère, l’intrigue, le secret ? Pas vraiment. C’était souvent le cas d’ailleurs avec Kira. Engager un mercenaire, un chasseur de primes cachait souvent derrière cet acte pourtant banal et répandu dans la galaxie, une volonté farouche de nuire à quelqu’un en particulier. Un contrat qui, s’il pouvait parfois être bien encadré, comportait presque toujours une clause finale beaucoup moins élogieuse et légale, surtout quand celle-ci parlait d’un droit de vie ou de mort concernant une cible donnée. Le lendemain, aux aurores, la jeune Zélosienne s’était donc rendue à l’adresse qui lui avait été indiqué, afin de commencer à entrainer cet homme, qui se dévoilait soudainement au regard de la chasseuse de primes…

    *Un mioche !? Ça c’est la meilleure !*

    Sa première réaction, après l’étonnement dissipé, fut bien encore celle de la colère. Comme-ci soudainement, la Mandalorienne comprenait qu’on s’était payé sa tête. Irritée, vexée, elle ne pouvait s’empêcher de fixer intensément derrière sa visière en T, le visage encore enfantin du jeune garçon, tout juste sortie des jupons de sa mère. S’attendant à voir surgir à tout moment sa mère, ou son père de la salle voisine, Kira restait face à lui, imposant sa présence en demeurant droite et fière face à lui, comme pour bien lui indiquer qu’ici, il n’était rien face à elle. Moqueuse, malicieuse, la crispation de sa mâchoire consécutif à son sentiment de colère se changea en sourire taquin et mutin, venant à frotter affectueusement les cheveux du garçonnet tandis qu’il l’accueillait dans son humble demeure…

    "Merci… c’est très joli ici… tes parents savent que tu joues avec les chasseurs de primes ? Tu t’es pas fait disputer en rentrant tard hier soir ?"

    Il se présentait, ajoutait comme pour enfoncer le couteau dans la plaie qu’il avait 12ans. Quel adolescent de 12ans pouvait avoir l’idée d’aller trainer dans les bras de Nar Shaddaa, chercher un Mandalorien pour l’entrainer au combat au corps à corps. Et quant à bien y repenser, Kira sentit une gêne en revoyant cette scène où ce Naga lui avait offert un verre, dans ce club de danse exotique, entourée de danseuses Twi’leks très peu vêtues, se déhanchant sous les projecteurs et le regard envieux de certains clients. Dans quel monde vivait-on ?!

    "Mon nom ? Ah oui mon nom… tu peux m’appeler…"

    Voilà, il avait joué cartes sur table avec elle, du moins, concernant son apparence, et son identité. A bien le contempler d’ailleurs, il ne semblait pas lui mentir, et Kira était assez douée finalement pour savoir quand quelqu’un cherchait à lui cacher des informations ou à lui mentir. Si elle avait été en colère vis-à-vis de l’âge de son employeur, elle restait consciente de ne pas avoir fait plus attention elle-même. Après tout, il lui aurait suffit de remarquer la taille de celui-ci dans le bar ou à l’extérieur durant la soirée passée en sa compagnie, pour comprendre qu’il n’était pas bien grand. Un dilemme se posait donc désormais. Jouer à son tour franc jeu avec ce jeune homme, ou garder des secrets pour elle…

    "Mon nom de code dans mon clan c’est Kyramud. Ca veut dire tueur ou assassin en Mando’a. Ou sinon, tu peux m’appeler…"

    Retirant lentement son casque pour dévoiler son visage aux yeux fermés au regard de Naga, la Zélosienne se découvrait enfin, secouant la tête dans un geste agile et souple pour dégager sa longue chevelure soyeuse des entrailles de son armure, ouvrant finalement ses yeux, d’un vert puissamment cristallin et scintillant pour mieux fixer l’humain. Des yeux qui n’avaient rien de naturels, ni même d’humain, et qui restaient pétillant malgré tout de malice, de complicité. Affichant alors un sourire moqueur, la Mandalorienne reprenait, alors qu’elle posait son casque dans un coin de la pièce…

    "Kira… enchantée Naga Llord. Première leçon : les muscles ne font pas de toi forcément un bon guerrier, combattant."

    Et pour mieux appuyer ses dires, la Zélosienne entamait soudainement un enchainement simple mais terriblement efficace, s’abaissant sur un genou pour tendre son autre jambe de manière à venir balayer les jambes de Naga, l’envoyant voler en arrière sur le sol de la pièce dans laquelle ils se trouvaient…

    "Règle numéro un ! Toujours être prêt, sur ses gardes !"

    Attendant que le jeune garçon se relève, Kira restait à se demander comment entrainer ce jeune garçon sans le blesser, sans le pousser dans des retranchements qui s’avéreraient finalement bien trop dangereux pour lui. Ce n’était pas dans son habitude de guerrière, de Mandalorienne de faire autant attention à son ennemi, mais elle restait face à un enfant. Et quand bien même, une Mandalorienne respectait toujours les enfants, c’était un principe. L’innocence se devait d’être sauvegardée. Finalement, elle se décidait à agir selon son ressentit, reculant dans le fond de la pièce pour démonter lentement mais surement son armure, ses gadgets, se retrouvant habillée de sa sous-combinaison noire et moulante, qui lui donnait l’avantage d’une combattante ainsi parée. Rien pour entraver ses mouvements, pas de surprises à prévoir du côté de ses avant-bras dénudés de toutes armes dissimulées et mortelles…

    "On va voir de quoi tu es capable dans un premier temps. Tu vas venir essayer de me faire chuter par tous les moyens possibles et inimaginables. Ensuite, à partir de là, je pourrais voir par où commencer. Ne cherche pas à retenir tes coups avec moi."

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Une menthe à l'eau pour un Mandalo [PV Kira Sarkin]   Lun 2 Jan 2012 - 20:01

N’étant ni un chien, ni un gamin de quatre ans, Naga repoussa sèchement la main caressant ses cheveux. Ahlalalala qu’avions-nous là… ? Un clown au féminin s’il vous plaît ! Si le jeune Kiffar ne réagit pas aux piques de la Mandalo il ne put s’empêcher de sourire en découvrant qu’il s’agissait d’une femme. C’était un bon choix, un très bon choix et le jeune garçon s’en félicitait d’autant plus. A vrai dire en matière de puissance et de savoir Naga ne faisait confiance qu’aux femmes, les hommes qu’il avait côtoyer étaient la plupart du temps de sombres crétins ou des salauds d’égoïsme, te prenant de haut et préférant garder leurs faibles connaissances pour eux. Non Naga n’était pas un futur travesti, sa vision des femmes était simplement… différente, un vieux complexe d’Œdipe peut-être pour certain, une réalité pour lui.

En tout cas l’apprenti n’avait pas de quoi se plaindre, la jeune femme était des plus charmantes, et bien d’avantage sans son armure, à part peut-être ses yeux verts assez chelou qui lui donnait un regard inquiétant, comme si elle était aveugle.

La première leçon pouvait commencer et la première remarque n’était pas des plus idiotes…


« Je ne me vois pas ressembler à un gros tas de muscles, je suis trop intelligent ça n’irait pas, par contre je pense qu’il en faut un minimum pour porter un coup saignant et je crains d’avoir… »

Ouumph

L’
enfant étouffa un cri de douleur tandis qu’il retombait lourdement sur le dos, plat comme une crêpe. Il n’avait vraiment pas vu arriver ce coup.

« … la force d’une mouche… »

P
remière leçon apprendre à bien tomber oui… Se redressant avec peine, Naga garda ses sarcasmes pour lui, il avait voulu apprendre, il apprendrait. Entre un croche-pied et une pluie d’éclair, cette leçon ressemblait presque à des vacances au fond… Mais l’enfant n’aimait guère qu’on l’humilie ainsi et il se promit de se venger à un moment ou un autre.

Kira un point / Réflexes zéro. C’était pas gagné… Réfléchissant à la meilleure façon d’arriver à ses fins, elle avait beau être mince d’apparence, Naga l’avait vu se battre et il venait de goûter à sa force. Ça ne serait pas facile du tout du tout. Avisant le tabouret sur lequel il était assis peu de temps avant le Kiffar élabora un plan… enfantin…

N’ayant jamais appris à se battre il ne connaissait rien en matière de baston et répugnait ce genre de contact physique, mais vu que la situation l’obligeait il se rua en avant en direction de la Mandalorienne, cherchant à mettre tout son poids pour la faire tomber. C’était sans compter l’agilité de la jeune femme qui l’évita sans problème, le regardant s’étaler de tout son long par terre, la tête dans les carreaux. Ni une ni deux le gamin se redressa, bien décidé à poursuivre, ce petit geste bourrin lui avait permis de changer de place avec Kira qui se trouvait désormais dos au tabouret…

Avançant avec plus de prudence face à son adversaire l’apprenti se concentra sur l’objet, il s’était longuement entraîné depuis sa première leçon avec Sinya et il arrivait désormais à soulever des objets un peu plus lourds sans trop utiliser ses doigts comme guides. Pour la énième fois il entoura l’objet par la Force, tentant de le soulever légèrement du sol. Le plus silencieusement possible.

L’exercice était ardu car le jeune Kiffar ne s’était jamais battu en même temps, donner des coups et maintenir sa concentration allait être un challenge important. Fléchissant ses jambes, Naga tenta de reproduire le balayage de la Mandalo qui l’avait si joliment envoyé valser avant de l’attaquer à coups de poings et de pieds maladroits, tentant de varier les coups et plaçant par moment un balayage dans l’espoir qu’il finisse par marcher.

Tandis qu’il faisait cela, le tabouret se trouvait désormais à un bon mètre du sol, près à fuser en direction de Kira. A ce moment là Naga accéléra sa cadence, multipliant ses coups dans l’idée de détourner l’attention de la combattante. Coup de poing, coup de pied, coup de pied et BIM ! Un tabouret dans l’arrière de la tête !

La guerrière tituba surprise mais ne tomba pas à la grande déception de Naga qui pour le coup s’arrêta de combattre.


« T’es coriace toi ! Je pensais vraiment qu’un tabouret dans la tête te ferait tomber. »

U
n sourire effleura ses lèvres.

« C’était quoi déjà la règle numéro 1 ? Toujours prêts, toujours sur ses gardes ? »

L
es mains sur les hanches, le gamin cherchait une nouvelle façon de faire tomber son nouveau professeur… peut-être un second tabouret ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Une menthe à l'eau pour un Mandalo [PV Kira Sarkin]   Sam 7 Jan 2012 - 20:38

    Le coup du tabouret avait été bien trouvé, et si Kira Sarkin, jeune Mandalorienne qui cherchait à se forger une réputation dans le milieu des chasseurs de primes, avait crut que former un jeune adolescent à l’art du combat aurait été une chose facile, elle se trompait sur toute la ligne. Son commanditaire, haut comme trois pommes, venait de lui prouver, d’une façon toute simple, et pourtant efficace. Naturellement, la Zélosienne n’aurait jamais pu deviner avoir à faire à un utilisateur de la Force. D’ailleurs, tout ceci restait assez vague et bien compliqué, trop mystérieux à son goût. Comment une force, magique et invisible, pouvait gérer la galaxie et chacune des vies qui la peuplaient ? Une drôle de philosophie qui n’intéressait guère la jeune femme au regard émeraude, préférant croire dans le pouvoir que pouvait avoir son blaster face à un criminel, ou tout simplement une simple cible. Se frottant le derrière de son crâne, vexée de s’être faite avoir si facilement, la mercenaire ne comptait pas en rester là ! Question de fierté, d’honneur. S’il le prenait sur ce ton là, elle placerait la barre plus haute avec lui. Son regard ne laissait aucun doute sur ses intentions à venir…

    "Oui c’est bien ça… tu apprends vite, on va pouvoir progresser plus rapidement que je ne le pensais Naga !"

    Et sans plus attendre, alors que l’adolescent arborait une posture fière, triomphale, la Mandalorienne venait à lui attraper les mains dans les siennes, basculant en arrière comme pour faire une roulade arrière, prenant appui sur le sol de son dos, pour venir plaquer sa jambe au niveau du bas ventre du jeune garçon, l’envoyant voler par-dessus elle comme un vulgaire sac de sable inanimé…

    "Technique de dégagement… avec de l’élan, tu peux faire voler même quelqu’un plus lourd et imposant que toi"

    Ne regardant pas où Naga alla s’écraser, la demoiselle qui n’avait rien d’une jeune innocente en danger se relevait agilement et énergiquement, attendant que son disciple, son élève se relève à son tour, pour le fixer intensément, un sourire narquois aux lèvres…

    *1-1 petit morveux*

    "Bon, on va passer à autre chose Naga…. Maintenant qu’on a vu que tu volais bien…"

    Paf, une autre moquerie. Avec Kira, généralement, quand on commençait à s’engager sur ce terrain là, on en avait pour son argent…

    "Je vais t’apprendre où frapper une cible, avec un minimum d’effort pour un maximum de dégâts…"

    Venant faire se placer le jeune homme en position face à elle, droit, prêt à recevoir des coups, Kira guidait soigneusement celui-ci, l’aidant à se positionner au mieux, avant de commencer à désigner des zones précises sur son corps. Sa main venant à pointer la zone du cou, sur le côté, là précisément où une artère passait…

    "Ici… tu as une veine qui alimente le cerveau… de chaque côté. Ca marche pour les espèces humanoïdes et d’autres. Un bon coup ici, et tu peux faire s’évanouir la personne. Le but de l’attaque, c’est de frapper vite et fort, en une fraction de seconde, pour provoquer un écrasement temporaire de cette veine, afin de couper l’arrivée de sang au cerveau de ta victime, et ainsi, provoquer sa perte de connaissance."

    Reculant de quelques pas afin de prendre de la distance vis-à-vis de Naga, Kira l’encourageant à répéter ce geste dans le vide, avant de continuer son instruction très sérieuse…

    "On va essayer pour voir ce que ça donne. Tu vas essayer de m’atteindre à cet endroit précisément. Et sans utiliser ta magie !"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Une menthe à l'eau pour un Mandalo [PV Kira Sarkin]   Jeu 19 Jan 2012 - 20:21

Qui s’y frotte s’envole… Tel était le nouveau dicton qu’expérimentait Naga à cet instant même, filant tel l’oiseau moyen en direction du premier mur. Ce n’était pas la première fois qu’il volait ainsi mais voilà bien un domaine dans lequel il ne risquait pas de progresser, n’ayant de commun avec cette espèce à plume que le « Couark ! » qu’il poussa en entrant en contact avec le délicat béton ciré. Etouffant une salve de jurons, l’élève se massa la tête et son bras endoloris par le choc, jetant un regard mauvais à Kira qui ne le ménageait vraiment pas… Mais après tout cette demande venait du jeune Llord lui-même, qu’est-ce qu’on peut être prétentieux à douze ans…

Acceptant de bonne grâce les piques acerbes de la Mandalo, l’apprenti s’approcha de son professeur, appliquant avec soin ses conseils. Et tandis qu’il répétait plusieurs fois le mouvement de va et vient de son bras vers l’artère du cou de sa partenaire de combat, ses yeux ne lâchait pas de vu l’emplacement, bien décidé à l’inscrire dans son cerveau et s’en rappeler ! Au bout d’un certain moment, alors que les gestes de Naga se faisaient moins hésitants et plus précis, Kira se décida à passer à la phase d’application. Reculant de deux pas à peine, l’enfant ne put s’empêcher d’arquer un sourcil à la remarque de son mentor.


« C’est pas de la magie… C’est une utilisation particulière de la Force, c’est un peu comme si j’avais de grandes mains invisibles qui attrapent le tabouret et te l’envoie dans la tête, sauf que ces mains je les imagine dans ma tête. »

M
ême si la guerrière ne lui avait rien demandé de la sorte, Naga s’improvisait professeur, utilisant des termes très terre-à-terre pour cette femme qui semblait être la plus extrémiste des cartésiennes. La leçon finit, le garçon sourit malicieusement, bien décidé à piquer légèrement l’amour propre de la mercenaire.

« Tu devrais éviter de montrer que tu n’y connais rien en utilisation de la Force, les gens pourraient te prendre de haut pour moins que ça en te traitant pour plus bête que tu n’es… »

I
l ponctua sa tirade en s’élançant pour l’attaquer.

« Et te payer moins. »

B
ien décidé à appliquer un à un les enseignements de Kira, Naga chercha tout d’abord à la faire chuter, après tout pour un petit nain comme lui, le cou d’un adulte n’était pas la zone la plus facile à atteindre. S’accroupissant, son pied faucha les jambes de la Mandalo, ou du moins tenta… ce coup là ne marchait toujours pas !

Avisant le tabouret couché sur le sol, le Kiffar le saisit par un pied, bien décidé à s’en servir comme arme, le faisant valser de droite à gauche il essayait de déconcentrer son adversaire ou du moins de la faire reculer contre un mur. Alors qu’il approchait du but, Naga posa prestement le tabouret sur ses quatre pieds, sautant dessus pour s’en servir comme tremplin et s’élança en direction de la guerrière, mains tendus, il cherchait à frapper le cou de Kira des deux côtés simultanément, un mince sourire flottant sur ses lèvres.


« Ça marche des deux côtés ? »

L
a riposte de la maîtresse d’armes ne se fit pas attendre, et Naga vola une fois de plus au travers de la pièce. Boudant à moitié il soupira.

« De toute façon tu m’as dit vite et fort. Vite je veux bien, mais fort… j’en ai pas moi de la force… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Une menthe à l'eau pour un Mandalo [PV Kira Sarkin]   Dim 22 Jan 2012 - 20:53

    Naga semblait ardu dans son apprentissage, et mettait véritablement du sien pour répéter au mieux, les gestes et postures enseignés par la Mandalorienne, qui trouvait toujours aussi comique et amusante cette situation. Si son jeune disciple, élève, semblait doté de pouvoirs extraordinaires, magiques, qui lui donneraient assurément un avantage indéniable lors de combat, elle trouvait néanmoins la demande du garçon bienvenue. La galaxie était un endroit dangereux, malgré ce que la République pouvait en dire, et il était toujours bon de savoir se défendre par soi-même. Ils étaient nombreux les mondes où il fallait se faire justice soi-même. Enchaînant une parade d’évitement, suivi aussitôt d’un coup de pied circulaire pour faire, de nouveau, voler le jeune homme dans les airs, Kira s’arrêta un cours instant, afin de mieux répondre à la question de Naga, lui tendant la main pour l’aider à se relever, s’assurant d’un simple regard, que son corps pourrait encore supporter quelques attaques, et coups…

    "Ca marche de deux côtés oui…mais je te rappelle que cela ne fonctionne qu’avec des humanoïdes, ou proches humains. Ne te fais pas avoir en attaquant des aliens, qui n’auraient pas les même points sensibles que nous… d’ailleurs, à ce sujet… tu dois toujours évaluer ton interlocuteur… tenter de savoir son potentiel offensive, mais aussi défensif… toujours essayer de savoir de quoi il est capable dans un combat. Tu dois toujours être prêt. D’un regard, il te faut deviner les coups que tu devrais porter sur lui, si jamais la situation dégénérait… ces points sensibles, vitaux. Neutraliser vite et bien."

    Des conseils qui pouvaient faire froid dans le dos mais qui demeuraient essentiel, indispensables pour tout ceux qui souhaitaient vivre un maximum de temps, dans un monde dangereux et mortel, où vous pouviez vous faire attaquer à chaque coin de rue, surtout en des temps aussi troublés que ceux présents. La réflexion qui lui lançait au visage Naga fit réagir Kira, qui, contemplant de sa hauteur son adversaire provisoire, se dit qu’il lui faudrait apprendre, en premier lieu, des tactiques et attaques, à sa hauteur sans mauvais jeu de mots…

    "Hum… on peut voir autre chose… Ah oui je sais !"

    Plaçant le jeune humain au centre de la pièce, la Zélosienne vint le guider, lui indiquant la posture à adopter, tandis qu’elle l’encourageait à prendre bien appuis sur ses jambes, celles-ci légèrement écartées…

    "Alors y a un truc qui marche à presque 99% c’est un coup ici, net et précis."

    Et comme pour mieux appuyer ses dires, la Mandalorienne venait à mimer un bon coup de pied entre les jambes du jeune homme, s’arrêtant avant de lui briser les cacahuètes…

    "Il faut que tu vises juste derrière les parties génitales, avant le derrière, la zone précise entre les deux… Un bon coup de pied fort… Si tu as des bottes renforcées, c’est encore mieux !"

    Un tel geste pouvait paraître déloyal, et curieusement, Kira n’avait pas encouragé Naga à attaquer les parties génitales de son adversaire. Une étrangeté qui aurait certainement surprit le jeune homme. Mais se doutant d’une telle interrogation à venir, la Mandalorienne prenait les devants…

    "C’est un point faible. Avec un bon coup de pied, tu provoques une onde de choc dans le corps, susceptible de faire bouger quelques organes, et surtout, déclencher une hémorragie interne. C’est lent, invisible de l’extérieur, mais mortelle à 100%."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Une menthe à l'eau pour un Mandalo [PV Kira Sarkin]   Mar 24 Jan 2012 - 21:11

Silencieux et concentré, Naga ne perdait pas une miette des conseils et enseignements de la Mandalorienne, aussi attentif qu’avec son Maître, la Seigneure Sith Sinya. L’écoute et la théorie était d’ailleurs ses points forts, contrairement à la mise en pratique un peu plus hasardeuse, il faudrait très certainement des années d’entraînements au jeune Llord pour en faire un combattant menaçant. Pour l’instant il se contenterait d’être chiant et de survivre, ce qui serait déjà un bon début. Hochant la tête comme pour signaler qui avait bien noté les consignes, Naga notait dans un coin de sa tête qu’il lui faudrait se renseigner sur la physionomie et les particularismes des nombreuses espèces peuplant la galaxie. Lorsqu’il était à l’orphelinat ces préoccupations n’avaient pas lieu d’être, mais maintenant qu’il était devenu un pseudo apprenti Sith, il risquait de voir du pays aux côté de son Maître et de multiplier les rencontres, bonnes ou mauvaises. Cela avait d’ailleurs déjà commencé…

Une fois de plus, le garçon s’était laissé absorber par ses réflexions et c’est Kira qui le fit reprendre pied avec la réalité en lui proposant un nouveau tour de passe passe. En élève accomplie, Naga prit position comme le lui indiquait la Zélosienne, ne se doutant pas un instant de la suite des évènements. Heureusement pour lui le coup n’arriva jamais à destination mais il ne put s’empêcher de frissonner de peur en imaginant les dégâts qu’un tel coup aurait pu causer sur sa virilité en pleine croissance. Arrêté à l’aube de sa jeunesse, le Kiffar aurait eu de quoi faire jalouser les plus grandes chanteuses avec sa voix cristalline… de castré.

Lorsque la mercenaire retira son pied, Naga eut presque envie de regarder à l’intérieur de son pantalon pour veiller à ce que rien ne manque. Mais déjà son professeur lui expliqué les réelles conséquences d’un tel coup, et autant vous dire qu’un coup de pied dans les parties n’est rien en comparé de ce qu’elle était en train de lui enseigner ! Un premier élan de dégoût passé, l’élève songea qu’il avait décidément recruté quelqu’un de brillant… follement dangereuse et déplorable baby-sitter, mais brillante ! Malgré les millions d’ordures et combattants en tout genre de cette planète, il n’aurait pas pu mieux tomber.

Pensif un instant, de petites perles de sueurs commençaient à perler sur son front, signe de l’effort que lui demandait cet entraînement, lui qui n’avait en aucune façon l’âme d’un sportif… Il y aurait même de quoi lui faire un slogan : Naga les efforts, c’est pas son fort !

Et devant le manque d’applaudissements, j’abandonne les rimes foireuses et me reconcentre sur notre récit. Emergeant un instant des informations qu’il venait d’emmagasiner, Naga finit par retrouver l’usage de la parole.

« Et ça marche aussi chez les filles ? »

S’
accroupissant sans gêne, le garçon observait l’entrejambe de la femme, cherchant à apercevoir le dit endroit dommageable.

« Mortel à 100% hein… ça je peux le faire. »

S
e parlant plus pour lui-même que pour son professeur, le Kiffar repensait à tous les coups que celle-ci venait de lui apprendre en l’espace d’une heure voir plusieurs, il avait perdu la notion du temps. Un coup de pied fauché, une roulade éjection, un coup de pouce comateux et un coup de pied mortel, voilà un bilan plutôt convainquant pour un premier cours.

« Pour le coup du balayage ça marche aussi sur plus grand que soi ? Parce que sur toi ya pas à dire, c’est la galère… »

B
ah oui quitte à apprendre des choses autant être efficace, il y a bien sûr l’entraînement, toujours plus d’entraînements, mais si la Mandalorienne disposait d’un ou deux conseils utiles, le Kiffar était preneur. Toujours plus curieux il continua.

« Dis tu crois que je suis trop petit pour faire briser le bras de quelqu’un par derrière comme tu l’as fait dans le bar ? Vu de l’extérieur ça avait presque l’air facile… ça pourrait m’être utile pour me faire obéir à bord du Vengeur… »

N
aga ne précisa pas qui était ce « Vengeur », après tout l’aurait-elle crû s’il lui avait annoncé qu’à douze ans il était aussi le Commandant d’un destroyer stellaire et de plus d’un millier d’hommes et autres espèces aliennes. Si cette guerrière apprenait à un enfant des coups aussi mortels, son maître et mentor de tous les jours n’était pas non plus la personne la plus responsable du monde des adultes. Sinya avait en effet une tendance à mettre son apprenti dans des situations dangereuses… et ce, mortellement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Une menthe à l'eau pour un Mandalo [PV Kira Sarkin]   Dim 5 Fév 2012 - 21:39

    Les façons du jeune humain n’avaient rien pour plaire à la Zélosienne, qui en plus d’être une Mandalorienne combative, avait un très mauvais caractère. Autant dire que le fait de voir son élève adopter une telle posture face à elle, afin de mieux discerner sur la différence anatomique entre lui et sa professeur, ne fit qu’encourager la combattante à venir projeter son poing, bien serré, de bas vers le haut, relevant au passage, le menton du garçon, qui fut projeter, une fois encore, en arrière sur le sol. L’air hargneuse, regard d’une humanoïde qui n’était pas vraiment contente, et ses deux poings finirent par s’écraser sur ses hanches pourtant gracieuses, défiant ouvertement le jeune homme de recommencer s’il osait pour voir…

    "C’est pas une façon de me regarder ! Et oui, ça marche même mieux sur une fille, question… d’anatomie justement !"

    Si Kira avait signé pour enseigner ses méthodes de combat à Naga, du moins certaines, ce n’était pas pour se faire osculter en prime ! Sa réaction ne s’était pas faite attendre, et Naga apprendrait petit à petit à ne pas mettre en pétard la Mandalorienne, qui, déjà, pouvait s’emporter pour un rien. Ecoutant toutefois les questions du jeune homme, ses remarques judicieuses, la Zélosienne s’arma de patience pour donner au garçon, toutes les meilleures chances afin de réussir un combat…

    "Si le balayage demande une certaine force dans la jambe, effectivement… il te reste une autre solution…"

    Attrapant l’épaule de Naga d’une main, son bras de l’autre pour le faire prendre appui solidement sur ses deux jambes, Kira vint frapper avec force le tibia de celui-ci, comme pour l’enfoncer d’un coup sec, prête à le briser comme une vulgaire branche fébrile et sèche…

    "Tu tapes ici… le mieux, c’est de prendre l’élan pour donner une meilleure impulsion à ton coup. Avec des bottes blindées, c’est encore mieux. Le truc, c’est de captiver le regard de ton adversaire sur tes poings, le haut de ton corps, tandis que tu t’approches, afin d’être à portée de lui pour lancer ton coup sur son tibia. Le but étant de le briser. Une fracture ouverte cloue bien sur place normalement."

    A entendre son explication, plus ou moins précise, et qui sonnait de façon bien réelle, il était évident de s’imaginer que Kira avait derrière elle, une carrière de briseuse de tibias. Combien étaient tombés sous ses coups, ses techniques, ses attaques sournoises ? Mais ce qui se fit entendre en cet instant de flottement, entre deux cours, fut certainement le rappel à une dure réalité. Un puissant grondement se plut à briser le silence, provenant directement du ventre de la jeune humaine, qui prenait là conscience de sa faim grandissante. Quelque peu gênée par ce bruit peu poétique, Kira fit une grimace équivoque, tandis que ses deux mains venaient à se plaquer sur son ventre…

    "On fait une pause… faut je mange quelque chose, et toi aussi d’ailleurs… pour la clé de bras, on voit ça après. Je vais finir par te briser un membre si on continue comme ça…"

    S’asseyant sans plus attendre prêt de son armure, soigneusement rangée au sol dans un coin de la pièce, Kira resta à fouiller quelques boîtes attachées à son ceinturon militaire, pour en sortir deux portions de gâteaux séchés, déshydratés, véritable nourriture de guerre, qui passerait avec du mal en temps de paix. Rien qu’à l’aspect et à l’odeur, on pouvait très aisément s’imaginer manger des vers de Ryloth, ou bien encore du sable de Tatooine…

    "Tu en veux un ? Ca gonfle dans la bouche avec un peu de salive, c’est très nourrissant… mais pas très ragoûtant je le reconnais."

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Une menthe à l'eau pour un Mandalo [PV Kira Sarkin]   Mar 7 Fév 2012 - 12:58

« Aouch !! »

E
n engageant la Mandalorienne Naga c’était attendu à se faire un peu molesté mais des uppercuts gratuits, ça c’était pas prévu ! Se massant sa mâchoire douloureuse, le Kiffar jetait un regard mauvais à Kira qui le lui rendait bien. Il avait fallu qui tombe sur la guerrière la plus caractérielle de Nar Shaddaa… et pourtant il y en avait des susceptibles sur cette planète !

« Si tu me casses je vais devoir baisser ta payes pour financer mes frais médicaux… »

N’
en rajoutant pas plus pour ne pas se prendre un deuxième coup, Naga fit taire sa contrariété pour se concentrer sur les nouveaux enseignements de sa maîtresse d’armes. Celle-ci s’évertuait à lui apprendre des techniques toujours plus fatales pour ceux qui les subissent et il tardait au Kiffar de les tester contre une victime bien vivante, ignorant innocemment que la victime pouvait être lui… A la fin de cette première matinée l’apprenti pouvait donc faire voler son ennemi après lui avoir brisé une jambe, déconnecté le cerveau et fait flotter les organes. Un beau bilan qui se termina par une pause déjeuner bien méritée, même s’il fallait avoir l’estomac bien accroché pour avoir faim après toutes ses descriptions assez gores…

S’asseyant auprès de Kira, Naga observait d’un air dubitatif le semblant de nourriture qu’elle lui tendait. Le pinçant du bout des lèvres le garçon ne put retenir une horrible grimace.


« Mais c’est dégueulasse ce truc ! Comment tu peux manger ça ? Bouges pas je vais nous commander un vrai truc comestible ! »

A
llant fouiller dans son sac dans la pièce à côté, le Kiffar en sortit très vite un comlink, objet salutaire quand on voulait manger à sa faim ! Un appel plus tard, le tour était joué.

« Bon bon bon, on devrait être livré d’ici quelques minutes, tu m’en diras des nouvelles ! »

R
eprenant une posture assise aux côté de Kira, Naga prit le temps de l’observer d’avantage, malgré une taille fine elle était tout en muscle et en souplesse, porter une armure aussi lourde presque vingt-quatre heures sur vingt-quatre devait demander un effort considérable. Attrapant une gourde de lait de bantha dans son sac le Kiffar s’en versa un verre avant d’en proposer à son professeur. Avalant quelques gorgés goulument le jeune adolescent ne semblait pas se trouver mal à l’aise face à ce silence qui durait. En réalité un peu de calme après tant d’efforts n’était pas de refus. Buvant tranquillement, l’oreille de l’apprenti se dressa quand il entendit un badge se valider au niveau du sasse de l’appartement.

Ça ne pouvait quand même pas être déjà le livreur… ils n’étaient pas aussi rapide sur Nar Shaddaa… En plus tout bien réfléchis, un livreur ne possède pas un pass d’entrée dans les appartements de ses clients. Non ça ne pouvait être que…


« Hum Kira on va devoir partir, il semblerait que les propriétaires de cet appart ont décidé de rentrer plus tôt que prévu. »

F
inissant d’un trait son lait de Bantha, l’adolescent couru remettre sa cape et attraper au passage son sac alors que la porte s’ouvrait sur un couple de Zabraks. Etonnés voir choqués de voir des étrangers dans leur nid douillé, les deux aliens mirent un moment avant de réagir. Naga leur fit un joli signe de la main, leur offrant son plus beau sourire alors qu’il laissait du temps à la Mandalorienne pour faire ses bagages.

« Et qui n’étaient pas au courant de notre présence. »

M
ettre un Zabrak en colère n’est déjà pas une très bonne idée en soi… alors deux vous imaginez bien ! Remis de leur surprise, le Zabrak mâle, déjà bien orange par nature vira rouge de colère imité peu de temps après par sa douce promise.

« Bon ben on va vous laisser hein ! »

C
édant à leur colère, et à juste titre, le couple fonça sur eux comme des bêtes enragés. Peu enclin à tester son entraînement sur de pareils molosses Naga esquiva bon an mal an la charge du Zabrak avant de prendre la poudre d’escampette. Direction la sortie ! Pensant d’avantage à sa propre survie qu’à celle de la guerrière, le jeune Llord ne se faisait pas de soucis pour elle et très vite il la retrouva, courant tous deux pour se noyer dans la foule de la capitale. Quelques minutes de slalome après et légèrement essoufflé Naga prit enfin le temps de regarder autour de lui si ça valait la peine de courir. Visiblement non, les Zabraks ne devaient pas être de bons sprinteurs. Soufflant un grand coup, le jeune homme jeta un regard navré à sa compagne d’infortune.

« Le mec qui m’a vendu ce pass m’avait donné pour une semaine de tranquillité, si j’avais su que c’était l’habitation d’un couple de fauves je l’aurai jamais pris. »

F
ronçant les sourcils il continua à râler, ne prêtant pas attention au fait que Kira puisse être encore plus en colère que lui...

« Si je remets la main sur ce vendeur à la manque… il va me rendre jusqu’au dernier crédit c’est moi qui te le dit ! »

P
oussant encore quatre ou cinq jurons, l'adolescent finit par se retourner de nouveau vers la jeune femme.

« Bon ! Tu veux manger où? C'est toi qui invites ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Une menthe à l'eau pour un Mandalo [PV Kira Sarkin]   Mer 15 Fév 2012 - 15:39

    Tandis que Naga, le jeune homme qui était haut comme trois pommes, défiait de son regard glacé les deux Zabraks soudainement rentrés chez eux, Kira en avait profité pour enfiler rapidement son armure, prête à réagir si jamais la situation dérapait. Durant le temps d’une confrontation plus ou moins tendue, la Zélosienne s’était hâtée de se parer de sa cuirasse imperméable aux tirs de blaster, n’enfilant pourtant pas immédiatement son casque, afin de laisser visible son regard, qui, une fois sur deux, suscitait tant la curiosité et l’interrogation chez ces interlocuteurs, que trop souvent, ils en oubliant la raison de leur venue. Naturellement, la situation était bien différente, les deux Zabraks n’étaient pas prêts d’oublier qu’ils habitaient ici. Ainsi, la Mandalorienne soudainement devenue beaucoup plus imposante et intimidante qu’auparavant, venait à se placer aux côtés de Naga, le dépassant en taille d’une façon à faire penser qu’il pouvait être son petit frère, ou bien peut être son enfant. Finalement, le duo si atypique réussit à sortir sans encombre, et une fois dans la rue, marchant à allure soutenue pour mettre en peu de temps, le plus de distance possible entre eux et le couple de Zabraks, Kira se défoula en venant coller une gifle derrière le crâne du jeune homme, affichant son air mécontent, tandis qu’elle gardait son casque de son autre main…

    "Il t’a vu venir à des parsecs à la ronde ton vendeur !"

    L’énervement serait de courte durée, Kira n’en voulant pas spécialement à Naga, mais plus au fait d’avoir été surprise de la sorte, sans avoir eut la possibilité d’anticiper une telle situation. Même si celle-ci, de toute façon, avait été très improbable. Jamais la Zélosienne n’aurait pu imaginer qu’une chose pareille puisse arriver. Avec ce Naga, elle devait s’attendre à tout, en tout temps. La faim se faisant toujours sentir, la Mandalorienne finit par conduire son élève dans un petit restaurant particulièrement sympathique, au vue des autres établissements que l’on pouvait trouver sur Nar Shaddaa. Un petit restaurant discret, avec peu de tables, offrant à la fois une tranquillité et une intimité qui seraient les bienvenues après la mésaventure qu’ils venaient de vivre. La décoration, lumineuse comme bien souvent en cette planète, participait à créer une atmosphère détendue, voir festive. Une douce musique en fond sonore, des murmures ici et là au gré des conversations entre clients, et un service de serveurs droïdes efficaces. Prenant place à une table sans se poser la question de savoir si elle était réservée ou non, la Zélosienne attendait que le disciple face de même, avant de se pencher juste assez en avant pour être entendu de l’humain…

    "Va pas t’imaginer que c’est un rendez-vous galant PETIT…"

    Attendant patiemment la venue d’un serveur droïde, comme l’on était en droit de l’attendre après s’être placée à table, Kira dévisageait le visage du jeune homme face à elle, essayant de deviner ce à quoi il pouvait bien penser en l’instant. Un jeu auquel la Zélosienne aimait s’adonner. Impassible, silencieuse, presque aussi immobile qu’une statue, son casque posée sous sa chaise, la demoiselle restait ainsi, ses yeux plongés dans ceux de l’humain, jouant à une sorte de jeu mystérieux, à savoir le premier qui plierait et détournerait le regard. Derrière ce simple amusement se cachait surtout une épreuve de force, à savoir qui était capable de prendre l’ascendance sur l’autre. On pouvait notamment observer ce genre de phénomène au sein de la faune. Bien souvent, le soumis baissait le regard face au dominant. C’était également une façon de jauger le caractère du garçon. Le temps n’avait alors dans ces instants là, plus vraiment d’importance. Un bruit soudainement se fit entendre derrière Kira, proche de son épaule, s’apparentant fortement à un ronronnement délicat de félin, tandis qu’un Drall faisait son apparition, prenant place sur la troisième chaise que comptait la table…

    "WAOUUUH mais ça va pas de venir comme ça !!!"

    Visiblement, la Zélosienne semblait connaître l’étrange créature, qui avait l’apparence justement d’un félin, d’un chat géant. Mesurant 1mètre 50 maximum, entièrement recouvert de fourrure, l’on pouvait deviner deux petits yeux en amandes sombres, tandis que son museau était orné de longs poils blancs de part et d’autres. Saluant d’un signe courtois l’humain face à Kira, l’étrange inconnu s’expliqua calmement, donnant l’impression d’être une créature d’un naturel calme et zen…

    "Tu sais bien que je suis toujours discret Kira depuis le temps… et puis tu n’étais pas sur tes gardes, c’est de ta faute…. Qui est ce jeune homme ?"

    "Je déteste quand tu fais ça ! Naga, je te présente Norghar, c’est un Drall (Photo)… Norghar, voici Naga."

    Une réponse sortie de la bouche de la créature, mi miaulement, mi feulement, ajouté à une touche de grognement félin, et le Drall regardait tour à tour Kira et Naga, se posant certainement des questions. Après quelques mouvements réguliers de la tête du Drall, Kira perdit patience et l’interpella vigoureusement…

    "QUOI ?"

    "Hum… je me demandais si je vous dérangeais au milieu d’un repas…"

    Devinant en un éclair, le sous-entendu du Drall qui allait finir par être exprimé, la Zélosienne le coupa net d’un haussement d’épaules…

    "C’est pas ton cyar’ika (chéri) alors ?" s’amusa le félin…

    "Ne'johaa !" (ta gueule !)

    Pour le coup, Kira était piquée au vif et dans son amour propre, détestant visiblement que l’on se moque d’elle de la sorte. Quant au Drall, il semblait d’avantage s’amuser de la situation, maintenant que la Zélosienne s’emportait ouvertement…

    "Udesii ! (calme-toi !) J’arrête de t’embêter… alors, vous faites quoi ici ?"

    "On vient manger, ça se voit pas ?"

    La rancune était une proche de Kira. Sa mauvaise humeur bien souvent communicative, mais la Mandalorienne se vexait encore facilement. Peut-être à cause de son jeune âge encore, ou de son caractère vraiment pourri. Un droïde arriva bientôt…

    "Bonjour et bienvenu. Merci d’avoir choisi « Carcasse de Bantha ». Au menu du jour, steack de Bantha, ragoût de Rancor, ou le potager du chef."

    Ni une ni deux, d’une même voix, dans une expression silmutanée, Kira et Norghar choisissaient le ragout de Rancor. L’intérêt du droïde se porta alors sur Naga…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Une menthe à l'eau pour un Mandalo [PV Kira Sarkin]   Ven 17 Fév 2012 - 20:12

L’employée payait à manger à son patron, c’était le monde à l’envers. Oui mais voilà quand on part avec un patron de douze ans, on commence à jouer avec des dés pipés dès le début. En tout cas les plats préparés dans ce restaurant semblaient ô combien plus appétissant que les espèces de crottes séchés que lui avaient proposé la Mandalorienne quelques temps après. Naga ne put s’empêcher de sourire à la pensée qu’à cette heure-ci, le livreur devait faire face à un couple de Zabrak très mal lunée et leur expliquer qu’ils doivent une trentaine de crédits pour deux repas succulents !

« Va pas t’imaginer que c’est un rendez-vous galant PETIT… »


« Non ?! On m’aurait trompé ? Ah bougresse tu me fends le cœur… »

A
ce moment là de la conversation on pouvait lire dans le regard de Kira « Petit con… ». Lui souriant aimablement Naga se laissa prendre au jeu des regards. Dévisager les gens était presque un sport national chez lui, alors en plus quand il s’agit de se plonger dans ces immenses yeux verts et globuleux quelques peu étranges… Le jeune Kiffar n’allait pas s’ennuyer de si tôt. Il était amusant de s’imaginer les pensées défilant à l’intérieur de l’esprit de la Mandalorienne tout autant que de s’égarer dans les méandres de son propre esprit. L’avantage lorsque l’on regarde quelqu’un dans les yeux c’est que le champ de vision est légèrement plus large, même focaliser sur un point précis, deux points à ce moment là, il est donc possible de voir des formes, des mouvements. Et l’arrivée d’indésirables !

Ne pouvant retenir un rire sonore au cri poussé par la femme en armure, Naga dévisagea avec curiosité la boule de poil qui venait se taper l’incruste. Un bref hochement de tête en guise de salut, si l’enfant n’était pas connu pour sa politesse, le Drall ne l’était guère plus. Se doutant de la nature de l’échange qui se déroulait à moitié en Mandalo sous ses yeux, un sourire amusé s’étira sur les fines lèvres du Kiffar. Voir son professeur tortionnaire de ce matin se mettre autant en rogne était on ne peut plus amusant… et tentant…

Agrippant agilement une main de la guerrière, Naga fit mine de la porter à ses lèvres pour y déposer un baiser, lançant un regard amoureux à la jeune femme.


« C’est pas faute d’avoir multiplié les propositions mais elle me résiste… Tu connaîtrais pas un moyen de la faire craquer Norghar ? »

I
l avait retiré prestement sa main pour éviter de s’en prendre une belle en plein restau. Le Drall se frisa la moustache de l’air heureux de celui qui adore raconter des anecdotes, et autres histoires, au grand damne de certaines personnes.

« Oh si si si ! Du sucre jeune homme, c’est le seul secret ! Un peu de sucre et tu lui fais faire Ce Que Tu Veux ! C’est son alcool à elle. »

Un petit clin d’œil entendu échangé et l’attention des trois convives se concentra sur le droide fraichement débarqué. Le ragout c’était un repas de vieux, Naga lui préféra un bon gros steak de Bantha saignant. Tandis que le droide partait en direction des cuisines, le Kiffar le rattrapa bien vite, prétextant une envie pressente. Il poqua la carlingue du robot avant de parler suffisamment bas pour n’être entendu que de lui seul.

« J’aimerai faire un petit cadeau à ma copine, c’est une grande fan du sucré salé, il vous ait possible de rajouter une bonne sauce aigre douce dans son ragout ? »

A
fin de mieux se faire comprendre, le garçon avança quelques crédits au droide. Si celui-ci n’était pas à même de comprendre une telle initiative, il avait été conçu pour ne jamais refuser de l’argent et pour obéir. Au ragout s’ajouterait donc une bonne dose de sucre. Feintant une petite sortie et un retour à pas mesuré. L’enfant reprit place le plus naturellement du monde, s’invitant à lancer une nouvelle conversation.

« Bon c’est pas le tout de manger, mais après on fait quoi ? Parce que j’ai bien un vaisseau mais pour s’entraîner c’est pas l’endroit idéal… T’as quelque chose toi ou Norghar ? »

A
ppuyant son coude contre la table, son menton reposant sur son poing fermé, Naga continua de réfléchir à voix haute.

« Sinon on peut toujours essayé de retrouver l’alien qui m’a roulé et lui demander gentiment de nous fournir un nouveau local gratuitement… après m’avoir remboursé le premier bien sûr. »

C
e n’était pas une si mauvaise idée que ça tout compte fait. Après la théorie, la mise en pratique ! Bon bien sûr il n’était pas aisé de retrouver un filou dans une planète aussi peuplée que Nar Shaddaa mais avec un brin de chance et en posant les bonnes questions aux bonnes personnes…peut-être que…
Tandis qu’ils discutaient, des plats fumants et appétissants furent servit, leur table ressemblant désormais à un banquet des plus festifs. Naga s’en lécha les babines, il était affamé après tous ces exercices, lui si habitué à ne pas en faire ! Humm le bon steak de Bantha.


[Suite sur Coruscant :Petite balade clandestine en mauvaise compagnie]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une menthe à l'eau pour un Mandalo [PV Kira Sarkin]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une menthe à l'eau pour un Mandalo [PV Kira Sarkin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Nar Shaddaa-