La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ometeotl Tab Tlaloc - Terminé!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Ometeotl Tab Tlaloc - Terminé!   Ven 25 Nov 2011 - 22:55


Ometeotl Tab Tlaloc


  • Nom : Tab Tlaloc

  • Prénom : Ometeotl

  • Âge : 64ans

  • Race : Iktotchi

  • Côté de la Force : Lumineux

  • Rang désiré : Maître Jedi




En savoir plus sur moi...


    Sabre laser :
    Ce sabre, sombre et élégant, d'une beauté sanguinaire possède une lame d'un vert émeraude, d'une taille exceptionnelle de 1,60m. Le manche, noir, est orné de quelques plaques faites de métal chromé, tout comme les boutons servant à actionner le sabre ainsi que contrôler sa longueur, mesure près de 24cm. Très équilibré, cette arme dévastatrice est comme un prolongement du bars de maître Tlaloc, puisqu'il la possède depuis la fin de son apprentissage. Très bien entretenu, il n'a jamais souffert de longues missions en territoires inhospitaliers et du coup des années.

    Caractéristiques :

    Force 6
    Dextérité 4
    Agilité 4
    Constitution 5
    Intelligence 6
    Sagesse 4
    Charisme 3

    Pouvoirs :

    De Base:
    Absorption / Dissipation de l’énergie (niveau 2)
    Amélioration des Capacités (niveau 3)
    Détection (niveau 3)
    Télékinésie (niveau 3)
    Voile de Force (niveau 2)
    Absorption de Force (niveau 2)
    Bouclier de Force (niveau 2)
    Guérison (niveau 2)
    Persuasion
    Bonus:
    Eclairs de Force (niveau 2)
    Langage des bêtes (niveau 2)
    Apaisement de l'Obscur

    Points Forts :
    Parmi les nombreuses qualités du Maître Tlaloc, on peut y compter l'intelligence, une certaine sagesse ainsi qu'une maîtrise de sois époustouflante. Jamais il ne montre ses émotions. On pourrait dire qu'à ses yeux, tout n'est que futilité et que rien ne pourra jamais entamer son calme légendaire. Très habile à la lame, sa constitution bien plus puissante que celle d'un simple humain lui permet de noyer son ennemi sous une avalanche de coups précis et meurtriers. Incorruptible, Ometeotl possède une confiance presque aveugle et une confiance incroyable en ses valeurs et idéaux Jedi. Malgré sa stature impressionnante, qui lui permet de dominer les entretiens, il est un ami solide et de bons conseils pour chaque personne qui a le courage de le connaître un peu mieux. Pour combler certains défauts oraux, le Jedi dispose d'un talent tactique, faisant de lui un stratège hors-pair.


    Points Faibles :
    Comme dit plus tôt, Maître Ometeotl est froid, très froid, ce qui peut parfois froisser ses interlocuteurs et l'empêcher de nouer des liens solides avec les autres. De plus, il est très peu charismatique et éprouve certaines difficultés à s'exprimer devant un trop grand public. Afin de compléter cette liste de défauts, son respect scrupuleux pour les règles Jedi, qui ressemble parfois à une doctrine monastique, peut le mettre en froid avec bon nombre de personnes, lui retirant l'appui d'alliés importants.




Description complète...


    Caractère :
    Cet Iktotchi est sans aucun doute honnête, parfois trop. Il place une foi inébranlable dans les idéaux Jedi, qu'il idolâtre depuis le commencement de son apprentissage. Il est et restera l'une des personnes les plus froides du temple, impressionnant facilement ses interlocuteurs de par son impassibilité, même si derrière ce visage sans émotion se cache une personne ouverte d'esprit et prête à donner des conseils avisés à tout intéressé. Vous l'aurez deviné, ce maître Jedi est sage de par son expérience mais aussi très intelligent, éprouve une certaine compassion pour les faibles ainsi qu'une hostilité manifeste pour les personnes puissantes qui sont, pour la plupart, corrompues.

    Grand stratège, malgré sa relative faiblesse vis-à-vis la force, qu'il compense par son talent de bretteur et par ce talent presque commun à ceux de sa race, le Maître Tlaloc est, si l'on peut utiliser ce terme de charlatan, un oracle. Pas à proprement parlé, bien entendu, mais grâce aux dons psychiques de son espèce, il peut, à partir de rêve et de visions, voir des éléments clé du possible avenir, bien que ces rêves soient très difficiles à décripter. Comme dit plutôt, Ometeotl, malgré sa bonté, reste impassible devant toute menace et ne se laisse jamais emporter par ses émotions, maîtrisant comme un maître son esprit ainsi que ses impulsions. Jamais il ne laisse paraître ses sentiments, il est comme un pilier de marbre, imperturbable malgré tous les évènements possibles.

    Malgré sa gentillesse cachée, il est très déconseillé d'aller importuner cet Iktotchi, qui n'hésite pas lorsqu'il s'agit de punir. Un conseil: Si vous êtes lèche-botte, cruel ou encore hypocrite, évitez le comme la peste, il devine très rapidement le genre de personne que vous êtes et n'est pas des plus favorables face aux menteurs.


    Description Physique :
    À la peau rouge et tannée, adaptée au vent de sa planète natale, Ometeotl possède une musculature bien plus puissante que la normale des humains. Sa force lui permet d'ailleurs d'infliger de solides dégâts à ses ennemis. Ses yeux, verts tout comme son sabre, reflète une impassibilité désarmante tandis que ses grandes mains, malhabiles comparées à celles des humains, lui permettent de tenir plus que solidement son arme. Préférant les confrontations directes que les compétitions de voltiges, il est en effet facile à voir que ce maître n'a rien d'un acrobate. Alors que son visage.. ridé (à ne pas prononcer à voix haute!) ressemble à celui d'un humain, cependant deux grandes cornes viennent orner le haut du crane de cet Iktotchi, descendant vers les épaules. De taille moyenne, Ometeotl reste cependant très impressionnant grâce à ses cornes ainsi que sa musculature.

    Bien que ridé, ses traits restent cependant impassible dans toute situation. Aucun poil ne pousse sur le corps de ce Maître, comme tous ses congénères, puisqu'il est complètement glabre. Ses yeux sont légèrement enfoncés et ses lèvres sont quasi inexistantes. Son menton est prolongé vers l'avant, imposant et les nombreuses veines qui parcourent son corps sont très visibles, chose due à son âge avancé.

    Afin de couvrir sa nudité, il porte une grande tunique brune ainsi qu'une sorte de manteau noir pour couvrir celle-ci. Un pantalon très foncé ainsi que des bottes typiquement Jedi viennent compléter cet ensemble. Le sabre est attaché à une ceinture magnétique, ainsi, le temps perdu à tenter de détacher le sabre est automatiquement éliminé pour pouvoir passer bien plus vite à l'attaque.




HRP


    Comment avez-vous connu le forum ? : Les Topsites, Google, je l'ai rencontrer de nombreuses fois sur le web infini avant de me décider à m'inscrire...


Dernière édition par Ometeotl Tab Tlaloc le Dim 4 Déc 2011 - 20:31, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Ometeotl Tab Tlaloc - Terminé!   Dim 27 Nov 2011 - 16:28


Histoire




    -¤-
    Chargement de l’holocron…
    -¤-

    "Ô souffrance innée!
    Malheur horrible, plaie ruisselante de sang!
    Hélas! Lamentable, insupportable affliction!
    Hélas, Douleur impossible à apaiser!

    Mais c’est dans la maison;
    Que se trouve le remède, il ne viendra pas d’ailleurs;
    Mais d’elle-même;
    À travers une sanglante, une cruelle discorde.
    Voici l’hymne adressé aux dieux souterrains.

    Allons, entendez, dieux bienheureux des enfers;
    Cette prière et envoyez de bonne grâce un secours;
    À ces enfants pour que leur vienne la victoire."

    Dans cet holocron, vestige des temps anciens, je narrerai mon histoire, afin que les générations futurs, qu’elles soient Jedi ou encore iktotchi, puissent connaître et apprendre, que ce sois sur moi ou encore sur l’intégration de mon peuple au reste de la galaxie. Car celle-ci ne fut pas sans heur et mon histoire ne fut point dépourvue de périls et d’évènements malheureux. Alors écoute, jeune mortel, écoute ma voix, minuscules chuchotement dans la vaste étendu qu’est la force et apprend, apprend sur le passé, que ce sois celui de la Galaxie ou encore, celui de mon peuple et peut-être même, la mienne…

    -¤-
    Chargement du premier hologramme…
    -¤-

    La Force, maîtresse éphémère de ce monde, détentrice du pouvoir de la lumière et de l’obscure, puissance parmi les puissances… C’est elle, du haut de son sombre trône, gouvernant la Galaxie avec sagesse et cruauté, qui donne, enlève, la vie…

    Elle n’existe que si notre univers existe, comme celui-ci ne peut exister sans sa présence à la fois bienfaisante et destructrice…

    La Force est le paradoxe des paradoxes, la détentrice du pouvoir et la déesse de la décision…

    C’est elle, Reine éternelle et Immortelle, qui a voulut que mon existence ai lieu, que je sois le tout premier iktotchi connu à marcher entre les piliers de marbres, richesses provenant des premiers Jedi d’Ondéron, du Temple Jedi. C’est elle, qui a voulut que je sois formé Jedi. C’est aussi elle, qui a désiré que je sois élevé en la dignité de maître Jedi. Et c’est finalement encore elle, qui a voulut que je quitte Iktotchon, la Lune désertique d’Iktotch, qui fut mon foyer durant les premières années de ma vie. Mes racines y sont aussi solidement ancrées, symbole de ma fierté d’être iktotchi, qu’elles le sont sur Ondéron.

    Car derrière mon visage impassible, derrière ma froideur, je reste un être bon. Je reste un iktotchi. Ma vie fut longue, je suis déjà âgé de 54ans, j’ai tant de choses à raconter, et pourtant très peu de temps pour le faire. J’appréhende un complot Sith, tel que révélé par l’une de mes visions. Ils ne tolèreront pas mes dons de prescience très longtemps, ils savent que je peut voir leurs intentions à travers la force. Je les voit s’agiter dans l’ombre, ils désirent se venger des affronts et des défaites passées…

    Je suis né il y a de cela longtemps, comme dit plutôt, sur la désertique Iktotchon, Lune de la planète inhabitable Iktotch. Mon enfance fut relativement facile, baignée comme j’étais dans le faste et la richesse qui venait avec le fait d’être membre de l’une des plus puissantes familles de notre système. À vrai dire, j’aurais sûrement continué dans cette voix si un étrange vaisseau, très avancé technologiquement parlant, comparé à ceux qui étaient à ce moment courants sur notre planète, vint se poser en plein désert. Cette affaire ne fut que très peu de remous, puisqu’il était passé quasi inaperçus, hormis aux yeux de ma famille puisque nous habitions dans les environs. À l’époque, avec le recul dont je peut jouir aujourd’hui, je me rend compte que je fut vite dépassé par les évènements et que, dans ma jeunesse étourdie, jamais je n’avait prêter attention à cet inconnu, qui se disait venir d’un autre monde, affirmant être un Jedi, jusqu’à ce qu’il m’arracha à mes parents. Car, peut-être ne m’en était-je pas encore rendu compte, je n’avais que 4ans, après tout, mais mes parents, plus précisément mon père, étaient avares et désiraient des richesses. Des crédits, cette monnaie qui allait changer radicalement l’économie de ma planète natale et dont mon père désirait profiter avant tout le monde. Ma mère, dans l’une de ces visions, avaient vu l’importance stratégique qu’apporterait une possession importantes de crédits, une sorte de réserve, avant l’instauration de ce système sur la planète, puisqu’ils se retrouveraient ainsi plus riches que tous. Seulement, ce Chevalier Jedi, un zabrak, n’était pas dupe, il avait vite ressentie mon… affinité avec la force, bien plus grande que celle qui unie naturellement mes congénères à cette déesse de puissance. Ils m’échangèrent donc contre une poignée de crédits, croyant avoir complètement gagner dans cet affaire, alors que ce qu’ils venaient de recevoir en échange de mon existence ne valait presque rien.

    Je dois avouer avoir eu la désagréable pensée d’être devenu esclave de cet être inconnu et étrange. Rien n’était plus faux, En m’achetant, celui-ci allait me donner la possibilité de faire partie de cet ordre millénaire qu’était celui des Jedi. De par cet échange, il me permit de suivre une éducation, un apprentissage, qui m’aurait été inaccessible près des miens. Car cette impression malsaine fut vite dissipée à mon arrivée sur Ondéron, où je découvris les merveilles du Temple Jedi. C’est alors que commença mon long apprentissage, mainte fois menacé par des difficiles missions et de dangers imprévus.

    J’avais alors 7ans.

    -¤-
    Chargement du deuxième hologramme…
    -¤-

    Je fut le premier iktotchi à intégrer l’académie Jedi, intégration difficile du à mon apparence différente et inconnue jusqu’à lors. Le Chevalier Jedi qui m’avait découvert, qui devint par la suite mon maître, ne désirait pas répandre la nouvelle qu’une planète avait été découverte par lui. Ainsi, il cacha au Conseil mon appartenance à une nouvelle race. Cette affaire ne fut pas facile, le conseil, ignorant tout de ma race, s’étonnait de plus en plus de mes dons de presciences et mes camarades me questionnaient sans cesse sur mon physique plus que singulier. J’était comme une bête de foire, à leurs yeux, un être étrange dont il fallait percer les mystère. Je dois malheureusement dire que les premières années de mon existence au Temple, malgré tous ses bons côtés, furent malheureuses et emplis de solitude… Cette situation se retourna lorsque ce Zabrak qui m’avait découvert tant d’années auparavant me prit pour élève, décidant de m’enseigner tout ce qu’il savait. Il m’enseigna le Shii Cho, le Makashi, le Soresu, le Niman ainsi que le Shien. Mais mon maître était avant tout un Jedi Consulaire, versé dans la politique et dans l’art des intrigues. Il préférait de loin la forme 0 à toutes autres méthodes de combats et il orienta mon apprentissage en ce sens. La plus grande leçon qu’il me partagea fut sans aucun doute lors d’une mission, alors que deux factions ennemies allaient entamer un conflit et que nous avions été appelés pour les empêcher. Alors que la prise d’arme semblait inévitable, il réussi, grâce à une intrigue de grande envergure en mené avec sagesse, à ramener la paix dans le secteur.

    C’est seulement à partir de ce jour que je compris ce qu’était la paix, ce qu’étaient la sagesse et l’intelligence. C’est aussi à partir de ce jour que je fini par comprendre les devises de notre Ordre.

    Il n'y a pas d’émotion, il y a la paix. 
    Il n’y a pas d’ignorance, il y a la connaissance. 
    Il n’y a pas de passion, il y a la sérénité. 
    Il n'y a pas de chaos, il y a l'harmonie. 
    Il n’y a pas de mort, il y a la Force.

    Après ce jour, mon Maître transforma mon éducation. Il savait que j’avais comprit ce qu’était réellement un Jedi Consulaire et commença à m’enseigner les formes agressives de combat, puisque j’excellais dans leurs contraires. J’avoue sans peine que la constitution physique des iktotchi me permettait d’avoir une grande force dans mes mouvements, de sorte que mes styles de combats furent vite très polyvalents, adaptés à toutes situations possibles. Malgré mon talent de bretteur, je reste et je resterai faible comparé à mes confrères maîtres Jedi dans la maîtrise de la Force. Il est vrai, cependant, que ma capacité à voir ce qui pourrait être compensait largement cette faiblesse. Malgré tous les efforts de mon maître, jamais je ne serai un « véritable » Jedi Consulaire, je reste un combattant.

    Tant de missions succédèrent celle-ci, de sorte que je ne me souviens même pas de la moitié de celle qui furent exécutées avec succès. Mon maître décida alors que ma formation était terminée. J’étais digne d’être un Chevalier Jedi, comme lui, puisqu’il n’avait plus rien à m’apprendre. Je fus donc le premier Jedi officiel d’origine iktotchi…

    J’avais alors 23ans.

    -¤-
    Chargement du troisième hologramme…
    -¤-

    Le Conseil avait réaliser bien rapidement que mes talents n’allaient pas vraiment vers la diplomatie, malgré mon esprit de stratège et digne d’un homme politique. Ils décidèrent de me confier des missions pratiquement et uniquement guerrières ou le talent martial ainsi que la stratégie, deux aspects Jedi dont je suis maître, sont de mise. C’est aussi au commencement de ces missions… périlleuses que j’eu mon premier padawan, un Twi’lek indiscipliné et tourmenté du nom de Buluc. Aussitôt que sa formation commença, je me suis efforcé de calquer ce que mon Maître m’avait apprit. Pour mon plus grand malheur, ce padawan était plus que mauvais en stratégie, sa formation exigeait énormément de temps et il s’avérait dominé par ses émotions. Après seulement quelques missions à ses côtés, j’ai alors décidé de le renvoyer au Temple pour qu’il puisse trouver un maître plus patient et digne de lui. Il le prit mal, très mal. J’eu droit à une de ses explosions de colères. Je me dois cependant de vous avouer que j’ai été soulagé d’être libéré de ce fardeau. Il était un boulet attaché à mon pied, dès le premier jour j’ai su qu’il ne serait jamais digne de notre ordre, ce n’était pas sa place, il aurait été cruel de l’encourager dans une voie dans laquelle il ne peut qu’échouer.

    Durant les quelques années qui suivirent, je me suis refuser le droit d’avoir padawan, me jugeant trop impatient et dur avec mes élèves. Malgré cette lacune, le Conseil décida, impressionné par mes talents de stratèges et guerriers, de m’élever dans la dignité et l’honneur de Maître Jedi.

    J’avais alors 36ans.

    -¤-
    Chargement du cinquième hologramme…
    -¤-

    C’est sans aucun doute à cette époque que ma vie fut la plus mouvementée, pour la simple et bonne raison qu’une patrouille républicaine découvrit ma lune d’origine. Le Conseil, étonné de découvrir une lune peuplée d’être comme moi, me dépêchèrent en compagnie de la Maître Jedi Chel pour enquêter sur cette singulière découverte. Ils savaient maintenant ce que mon maître leur avait caché durant tant d’années et au retour de ma mission, qui fut un évènement marquant pour moi, ils me chargèrent de retrouver mon ancien Maître afin de le questionner, puisque celui-ci avait mystérieusement disparu de la carte.

    Mes recherches me poussèrent dans les régions les plus inhospitalières de la Galaxie, je l’ai pourchassé, je l’ai traqué, bien décidé à le trouver et à le ramener au Temple, durant près de 5ans. Il me fallut ce nombre d’années pour le trouver et tenter de le capturer. Oui, capturer, car ce faux diplomate avait sombré dans le chemin du non-retour et était devenu notre ennemi. Il m’attaqua, ne désirant pas se retrouver face aux Maîtres, ne voulant donner aucune explication. Mais il était vieux et jamais il n’avait été véritablement doué pour l’offensif. Ce n’était que folie que de m’attaquer. J’ai du le tuer, pour retourner expliquer la situation et sa chute au Conseil ainsi que de travailler à l’intégration de mon peuple au reste de la galaxie.

    J’avais alors 43ans.

    -¤-
    Chargement du sixième hologramme…
    -¤-

    J’ai alors, enfin, accepté de recevoir un autre padawan. Une autre, pour être précis. Chamia, une iktotchi tout comme moi. Très talentueuse, elle était une source de fierté et, contrairement à Buluc, progressait très vite et avait la trempe d’un véritable Jedi. Je lui appris tout ce que je savais, l’aidant à maîtriser ses visions, à contrôler ses peurs et à devenir un vrai Chevalier Jedi. Elle réussissait dans pratiquement toutes les matières, jamais elle ne se laissait abattre, jamais elle ne baissait les bras. Elle serait probablement devenu Chevalier Jedi rapidement si un évènement dévastateur pour notre ordre ne serait pas venu tout chambouler. L’attaque des Sith sur notre Temple, notre foyer. Nous nous sommes défendu avec vaillance, combattant pour tout ce que nous aimions et tout ce que nous défendions, mais la mort frappait et elle emportât, dans sa spirale infinie, la vie de Chamia, qui n’avait que 19ans…

    Le pire, dans sa mort, c’est qu’elle fut tué par nul autre que ce traître et ignorant de Buluc. La vengeance avait guidé sa main, puisqu’il n’avait jamais accepté le fait d’avoir été rejeté par moi. Il souhaitait m’atteindre mortellement. Mais il avait sous-estimé les valeurs Jedi, il avait sous-estimé mon attachement à celle-ci. Il n’y a pas de mort, il y a la Force. Ces parole qui ont bercé mon existence ne sont pas à sous-estimer. A-t-il vraiment cru que je me mettrai en danger alors que ma padawan venait de rejoindre la force? La mort n’est pas importante, seule la force compte.

    Nous finîmes par repousser les assauts Sith, au prix de nombreuses pertes. La suite est connue de tous. Seulement une année plus tard, une bataille entre nos forces et celles des Seigneur Sith avait lieu dans l’espace Bothan. Nous gagnâmes bien entendu la bataille, à laquelle j’ai participé dans mon vaisseau personnel, aux côtés de mes frères Jedi. Nous perdîmes encore une fois de précieux membre de notre ordre, dont le deuil est encore récent.

    Mais là ou la perfidie Sith fut la plus dangereuse et causa le plus de ravage, c’est tout dernièrement. Ils attaquèrent les mondes du noyau, au même moment que la Sénatrice Lana Anthana était jugée, se faisant passé pour nous. La République les crus, Lana fut innocenté malgré sa culpabilité évidente et le Sénat nous musela, chargeant leurs inquisiteurs abjects de nous surveiller!

    La voix, ordinairement calme du Maître Jedi, vibrait de colère contenue et d’incompréhension face à la stupidité des Sénateurs.

    Jamais l’ordre n’eut plus grand affront! Nous surveiller, nous, qui sommes au service de la paix et de la République depuis des millénaires, nous avons versé le sang de nos membres pour eux, et voilà leur remerciement!

    -¤-
    Chargement du septième et dernier hologramme…
    -¤-

    Dans cet holocron, comme dit plus tôt, j’ai consigné ma vie ainsi que le récit des récents évènements. Jamais notre Ordre ne connu plus grand péril qu’à cette heure, il se peut que nous soyons détruits par les sith et les sénateurs inconscients de leurs actes. Nous sommes tombés dans un piège, un piège qui se referme peu à peu sur nous et nos valeurs. Cependant, nous devrons combattre. Ce n’est point vrai que nous laisserons des millénaires d’efforts sombrer dans le néant et dans le chaos!

    Si par l’avenir, je venais à tomber, je souhaite que cet holocron sois déplacé dans la section interdite de la Bibliothèque, afin que seuls les Maîtres du futur puissent connaître les terribles évènements qui secouent jusque dans les fondements et dans les racines les plus solides de notre ordre.

    -¤-
    Holocron terminé
    -¤-




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Ometeotl Tab Tlaloc - Terminé!   Dim 4 Déc 2011 - 20:32

Voilà, fiche terminé! =D
Revenir en haut Aller en bas
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2488
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Ometeotl Tab Tlaloc - Terminé!   Dim 4 Déc 2011 - 22:53

Bonjour et bienvenue!

Tout est parfait, et le don n'est pas exagéré après relecture, même si normalement en quittant leur planète, il se limite, donc il faudra en prendre compte Wink

tu es... Validé!!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ometeotl Tab Tlaloc - Terminé!   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ometeotl Tab Tlaloc - Terminé!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Administration :: Présentations :: Présentations Validées :: Archives-