Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luuna Shein
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
Luuna Shein


Nombre de messages : 4821
Âge du perso : 40
Race : Zeltronne

Feuille de personnage
Activité actuelle: change des couches
HP:
Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] Left_b118/80Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] Empty_10  (8/80)
PF:
Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] Left_bar_bleue35/105Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] Empty_bar_bleue  (35/105)

Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] _
MessageSujet: Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan]   Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] Icon_minitimeMer 16 Nov 2011 - 0:18

Chambre du conseil jedi,
Actuellement,

    "Maître Don... Je dois parler à Maître Don... laissez moi ! Chevalier Shein vous n'êtes pas... Laissez moi tranquille ! Arrêtez vous avez besoin de soins... Je dois parler à Maître Don... Ne me touchez pas ! Arrêtez ! Maître Don n'est pas là Chevalier Shein, vous ne pouvez... Laissez moi ! Arrêtez... Vous devriez vous reposer... Laissez moi voir Maître Don..."

    Dans ce chahut peu habituel, mêlant une bonne demi douzaine de gardes, infirmiers et intendants, les doubles portes de la chambre du conseil jedi s'ouvrirent vivement dévoilant Luuna Shein et les gens qui l’accompagnaient malgré elle. La jeune femme semblait à bout de force, peinant à mettre un pied devant l'autre avec constance, s’efforçant de repousser les mains pourtant amicales qui cherchaient tant à la soutenir qu'à l’empêcher d'avancer, sans qu'aucunes n'osent clairement à la saisir avec force de peur d’aggraver son état. Oui la belle Zeltronne n'avait plus rien à voir avec celle qui avait disparu depuis maintenant trois semaines, habituellement propre sur elle, "coquette" et séduisante, pour ne pas dire aguicheuse malgré elle, à cet instant il en était tout autre au point que l'on pouvait sans l'ombre d'un doute la confondre avec quelques mendiants d'Iziz. Depuis combien de temps n'allait elle pas eut droit à un bain et une tenue propre ?

    Celle-ci, déchirée en de nombreux endroits, dévoilait sa peau orangée zébrées de brûlures et d'ecchymoses diverses du sans l'ombre d'un doute à quelques maltraitances. Le tissu avait perdu en grande partie sa couleur d'origine dissimulée par des taches de transpirations et de ce qu'il semblait être du sang. Le long de son corps, son bras gauche pendait mollement, simple morceau d'une mécanique qui ne fonctionnait plus. On pouvait sans mal distinguer le tranchant net d'un sabre laser qui s'était occupé de mettre hors service toute une section du membre. Son autre main avait perdue plusieurs doigts ainsi qu'une partie de sa chaire synthétique qui la recouvrait. Son visage n'était pas en reste dans ce tableau, les traits tirée on pouvait logiquement se demander depuis combien de temps elle n'avait pas dormi ou ne serait-ce même prit une minute de repos. Le long de son menton se trouvait une traînée de sang séché qui semblait s'être échappé de sa lèvre inférieure fendue en plusieurs endroits, une marque de coup apparemment plus "fraîche" que les autres restait gravée sur sa joue droite dans un impact noirâtre qui s'étendait jusqu'à sa pommette.

    À peine eut elle réussit à échapper à l'emprise d'un des deux infirmiers, la belle s’effondra au sol, un gémissement de douleur accompagnant sa chute alors qu'elle gardait son visage rivé sur l'homme qui se trouvait en face d'elle. Elle était arrivée, oui elle était enfin face à Maître Don, mais pourquoi déjà était elle ici ? Pourquoi tenait elle tant à venir lui parler ? Essayant de se redresser sans y parvenir, elle fouilla dans sa mémoire à la recherche de cette information vitale.



Temple Jedi d'Onderon
quinze minutes plus tôt.

    Un transport civil se stoppa le long de la passerelle faisant face à l'entrée du temple jedi. Les portes s’entrouvrirent laissant échapper plus rapidement qu'à l’accoutumée les quelques personnes venant en visite au temple, toutes sans exceptions gardaient leur regard rivé vers l’intérieur, comme si la peur les empêchait de quitter des yeux cette femme qui se tenait à l'une des barres adjacente à son fauteuil. Derrière elle se tenait une vielle femme qui, une fois la navette vide de toute présence, ne tarda pas à venir aider la jeune Zeltronne à se redresser. Le duo ainsi réuni quitta lentement le véhicule pour se diriger vers le temple en lui même, les gens s'écartant deux comme de la peste à mesure qu'ils s’approchaient des deux gardes qui furent avertis de l’étrangeté de la situation par les chuchotements qui accompagnaient le couple improbable. Lorsqu'un seul mètre sépara la vielle femme des gardes, celle-ci prit la parole.

    "Elle dit s’appeler Luuna Shein, elle dit être chevalière jedi ici et devoir parler à un certain Maître Don sur Ondéron. Je l'ai trouvé dans une ruelle d'Iziz entrain de chercher son chemin en répétant inlassablement qu'elle devait voir ce Maître au sujet de son Padawan sans savoir qu'elle se trouvait déjà sur Ondéron apparemment."

    À ces mots, la jeune femme releva la tête, s'écartant comme elle le pouvait de la vieille femme pour passer l'entrée du temple d'un pas incertain. Sa main droite serrant son sabre laser qui, toujours éteint, se fit menaçant envers le premier des deux gardes qui s'interposa tout en essayant de le contourner lentement sans même se rendre compte qu'elle avançait vers deux autres hommes en faction non loin. Lorsqu'elle s'en aperçut, Luuna s'écarta d'eux à l'aide de quelques pas plus vif qui lui arrachèrent un gémissement de douleur avant qu'elle ne réussisse à reprendre son souffle tenant en respect le trio avec son sabre toujours éteint.

    "Maître Don... Je dois voir Maître Don pour qu'il sauve son Padawan, pour qu'il sauve Noct. Je dois voir Maître Don. Laissez moi passer !"

    Un cri sortant du fond du cœur, un appel à l'aide tant qu'une mise en garde qui avertissait l'homme qu'elle serait prête à faire apparaître sa lame bleuté si seulement on osait l'arrêter.


Chambre du conseil jedi,
Actuellement,

    "Noct ! C'est ça Noct, vous devez le sauver ! Il n'est plus avec moi, il... Il est..."


    Regardant autour d'elle, la jeune jedi se rendit compte qu'un élément lui échappait, ne devait il pas y avoir une autre personne ? Refixant son attention sur le vieux maître, un autre détail la chagrina, pourquoi l'homme qui se tenait en face d'elle, à présent parfaitement visible ne ressemblait pas à Maître Don ? Que se passait il ici ? Derrière elle les quelques personnes présentes s'étaient tu, offrant à Luuna un certain apaisement qui semblait lui avoir ouvert les yeux sur l'homme qui se trouvait face à elle. De grande taille, il faisait sans mal au moins deux têtes de plus qu'elle, portait sur le visage des tatouages dont elle ignorait la signification et semblait avoir plus ou moins le même âge qu'elle. Comment avait elle put le confondre avec Maître Don bien plus âgé et petit ? Se retournant vers les hommes présent dans son dos elle reprit la parole avec une agressivité qui ne lui était que peu habituel.

    "J'ai dit que je voulais voir Maître Don ! Allez le cherchez ! Il doit sauver Noct ! Il doit sauver mon padawan de... Il doit le sauver..."

    Pourquoi personne ne l'écoutait ? Pourquoi se moquait ton d'elle ? Pourquoi Maître Don n'était il pas présent ? Pourquoi...



Iziz,
Six heures plus tôt,

    Cela faisait de longues minutes que Luuna s'était réveillée, seule, transie de froid au milieu d'un vieux hangar désaffectée, incapable de bouger ne serait-ce qu'un seul membre. Un faible rayon de soleil filtrait au travers d'une fenêtre cassé, dévoilant quelques objets présent autour d'elle, les vestiges d'une ancienne fabrique semblait il... Sur le sol, à quelques mètres d'elle, se trouvait son sabre laser cadeau d'adieux de Khajad une ancienne amie qui n'avait pas jugé utile de garder ce bien volé a l'un des siens. Celui-ci semblait en partie détruit, à en juger par le crépitement constant qui s'en échappait, après tout n'était-ce pas là un juste retour des choses ? Il y avait aussi quelques unes de ses affaires, le tout en tas et consciencieusement piétiné à en juger par l'état général de celles-ci. Elle serait bonne pour se racheter un nouveau lecteur d'holodisque portable tout comme un nouveau comlink le sien étant réduit à l'état de pièces détachées.

    Essayant de bouger, elle ressentit une vive douleur au niveau de ses cottes à croire qu'on l'avait rouée de coups de pieds avant de l’abandonner ici, ce qui sembla se confirmer lorsqu'elle put se redresser pour admirer son flanc droit violacé. Toussant, sa joue lui fit alors un mal de chien sans doute les coups de pieds n'avaient pas suffit et une gifle ou deux avaient du être nécessaire... Comment avait elle atterrie ici ? Faisant quelques pas à quatre pattes vers son arme, elle revoyait la sith user de la force contre elle, elle la revoyait utiliser ce pouvoir abject contre lequel elle ne pouvait rien, bien trop épuisé et affectée pour trouver un état lui permettant de le dévier. Combien de jour s'étaient écoulé depuis ? Elle mourait de faim, de soif et ne voyait rien dans ce hangar étant susceptible de l'aider. Se laissant choir sur le dos, Luuna se saisit de son sabre pressant le bouton d'activation qui ne fit en aucun cas jaillir la moindre lame, il était mort évidement. Un rire nerveux s’échappa des lèvres de la jeune femme qui s'en voulu aussitôt ses muscles lui offrant des vives douleurs à chaque contraction.

    Quelques minutes plus tard, et après deux nouvelles tentatives la Zeltronne réussit à se redresser et à faire quelques pas vers l'extérieur qui se dévoila après qu'elle ait ouvert une séries de portes. Sans réfléchir, la jedi s'éloigna de l’entrepôt cherchant des gens susceptible de lui fournir des informations sur l'endroit où elle se trouvait. Elle devait retourner sur Ondéron, elle devait parler à Maitre Don, lui dire que le chevalier Keturah devait se rendre sur Taris pour sauver Noct, pour sauver son padawan.



Chambre du conseil jedi,
Actuellement,

    "Kalyan Keturah ! Oui c'est ça... Elle veut voir le chevalier Keturah ! Elle veut qu'il aille sauver mon padawan ! Sur taris, il faut qu'il aille sur Taris !"

    Son regard quitta les hommes présent pour aller se porter sur le maître qu'elle avait confondu avec Maître Don quelques minutes plus tôt. Il pouvait comprendre, alors pourquoi ne disait il rien ? Pourquoi des hommes n'étaient pas déjà alé chercher ce chevalier ? Était-ce parce qu'elle n'étit pas digne de leur aide ? Trop faible, trop insignifiante ainsi sur le sol, à peine capable de bouger tant ses jambes tremblaient ? Dans un effort non exagéré, la Zeltronne se redressa, refusant toute aide qui se présentait pour faciliter sa tâche et même lorsqu'elle sentit ses jambes sur le point de céder elle n'en montra rien, restant debout malgré la douleur afin de pouvoir fixer le maître jedi de son regard marquée par tant d’épreuve. Ho non elle m’inspirait pas du courage à cet instant, mais sans doute un certaines forme de pitié voir de peine

    "Je vous en supplie... Elle va le tuer si le chevalier Keturah ne va pas le chercher... Elle... Il est déjà à demi mort par ma faute... Elle va le tuer et... Ce sera ma faute..."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous



Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] _
MessageSujet: Re: Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan]   Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] Icon_minitimeMer 7 Déc 2011 - 2:15

He bien voila une situation des plus étranges pour notre Kiffar. Plutôt ironique même, le jeune maître était au temple depuis un petit moment, pour se reposer. Depuis deux ans que le maître est ici, il apprend encore toujours sur ce temple, sur cette planète, sur ces gens de ce temple. Le maitre du temple était un homme d'une grande sagesse, peut-être même plus grande que celle des jedis de Coruscant, Ulrich appréciait ce vieil homme qu'il ne croisait que rarement, tout simplement car ce dernier est un homme occupé, qui n'a que peu de temps pour se reposer, même si pour son grand âge, il en aurait besoin. Le Kiffar aimait le calme de l'endroit, même si les tumultes de Coruscant le rendaient nostalgique de sa jeunesse et surtout de l'image de la salle aux fontaines, qui marqua l'esprit et le cœur de notre Jedi, pour lui, rien n'était comparable à cette magnifique chose trônant fièrement dans le temple de Coruscant. Le calme de ce temple lui avait une véritable coupure par rapport à la vie trop présente de celui de la planète ville de la République. Le jeune maître passait son temps à méditer ou à donner des cours à des padawans avides de connaissances, il fallait mettre la main à la patte pour que le temple retrouve son fonctionnement normal et Ulrich aimait aussi apprendre à ses jeunes enfants pour en faire de grands Jedis pour plus tard. Son quotidien était plutôt monotone mais il aimait cela, prendre son temps dans ses affaires et vivre tranquillement sa vie.

Mais bon tout ce beau quotidien fut brisé par une nouvelle qui fit tomber le géant de son havre de paix. On venait de lui annoncer une grande nouvelle en temps normal, mais cette fois là, elle avait le gout amer des temps difficiles et de la crise. On venait de lui annoncer qu'il entrait dès à présent dans le conseil Jedi où il pourrait y siéger parmi ses pairs. Cette décision fut rapide pour Ulrich qui accepta de prendre en charge les problèmes qui incombe à un maître Jedi du conseil. Maintenant le jeune nominé à se rang, n'a pas eut le droit à de grande cérémonie à cause des temps qui ne sont pas aux festivités mais à des temps de grande crainte. Le travail de maître du conseil n'allait pas être chose simple, surtout depuis que le jeune maître passait le plus clair de son temps dans la salle du conseil, pour cause de nombreuses audience demander au près du conseil par des Jedis ou des maîtres en tout jours, sans compter les autres problèmes extérieurs au temple qui peuvent venir aux oreilles du conseil. Le conseil était souvent acculé par les demandes, c'est une des principales raison pour laquelle Ulrich fut monté à se rang pour aider le maître Caldin à gérer le conseil en absence du vieux maître, qui avait prévu un départ du temple. Le nouveau maître était un peu fatigué par son travail dans la salle du conseil, il faut avouer que les padawans ne sont pas très turbulent par rapport aux interlocuteurs. Dernièrement, il avait du réglé une querelle entre deux Jedis qui n'étaient pas d'accord sur un sujet futile qui consistait en la meilleur pose pour méditer.

Mais après avoir expédié une affaire, le voila de nouveau sollicitait par une femme Jedi, le Chevalier Shein, qui se fit encore plus bruyante que ses collègues précédents, mais cette dernière avait ses raisons Son état était des plus critiques, et elle forçait son corps à dépasser ses limites. Le maître Jedi était devant sa place attitré, debout, venant de raccompagner ses anciens interlocuteurs et le voila maintenant face à une femme qui voulait rencontrer maître Don mais ce dernier n'était déjà plus au temple. Le maître Jedi fit signe à tout le personnel suivant le chevalier d’arrêter harceler la femme qui perdait de son énergie à se débattre pour éviter leurs aides. Le maître Jedi descendit de son piédestal au fur et à mesure que la jeune femme parlait, le maître comprenait plus où moins les raisons de la venu de la Jedi lorsqu'elle commença a parlait de son padawan Noct, même si elle ne voulait pas discuter avec le maître Wora, lui l'écoutait. On comprenait très bien son envie de rencontrer maître Don, il est le plus sage du conseil, cependant il n'était pas disponible, au grand désespoir de la Zeltonne. Lorsqu'elle parlait de son apprenti, le maître déjà à porter de bras de la femme, si cette dernière faiblissait encore. La femme pouvait passer pour délirante, mais on sentait toute la souffrance dans la voix et toute la douleur dans son corps, ces derniers jours n'ont pas du être des plus sympathique pour sa personne, espérons que le maître puisse l'aider à se calmer...

Le maître fit signe toujours à ces mêmes hommes de laisser la femme respirait, alors que ce dernier allait lui donner sa main pour l'aider à se relever, oui car le chevalier n'avait plus assez de force pour tenir sur ses jambes, elle reprit ses paroles. Parlant cette fois ci d'un chevalier Jedi, un nom pas si inconnu à l'oreille du maître, car il était le maître d'une padawan qu'il avait récupérait sur Alderaan. Ensuite, elle puisa dans ses dernières forces pour remonter sur ses jambes, à la grande surprise d'Ulrich, elle força l'admiration par sa détermination et sa grande force intérieure. Toujours avec le même regard plein de vie, elle prit le maître enfin comme interlocuteur, suppliant le maître de l'aider, à nouveau. Un vrai cri venant du cœur de la femme Jedi où il était impossible de ne pas y répondre. Le maître Jedi prit alors la parole à après le dernier cri de la belle.

Messieurs, allez chercher le chevalier Keturah de toute urgence, dites lui que le conseil le demande et que nous ne pouvons attendre.


Dit-il de sa voix calme et reprit lorsque tout le groupe commença à repartir

Attendez ! Allez me chercher du matériel médical pour soigner cette femme ici avant qu'elle ne meure.

Après ses paroles peu sages de la part du maître, certains voulaient lui dire que cela n'était pas une bonne idée mais le regard du maître se fit insistant et personne ne chercha à comprendre. Le maître proposa son bras au chevalier pour l'aider comme appuie

Vous avez fait preuve d’une grande force et d’un grand courage, maintenant vous pouvez vous reposer. On va s'assoir et parler de ce problème, mais vous devez vous laisser vous faire soigner, le chevalier Keturah arrive. Maintenant reposez vous un peu, gardez des forces pour m'expliquer la situation de votre padawan et qu'est qui vous est arrivée pour être dans cette état et qui vous a fait cela, voulez-vous ?

Le maître attendait que la femme prenne appuie sur son bras pour commencer la marche vers les sièges disponible dans la salle du conseil, qui est maintenant bien vide.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] _
MessageSujet: Re: Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan]   Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] Icon_minitimeJeu 8 Déc 2011 - 19:11

-Maître ! Maître ! Maître ! Faut trooooop que je vous montre !

-Tu as terminé de lire les documents que je t’avais donné sur Xa Fel et tu as répondu à toutes les questions ?

-Presque ! Mais faut vraiment que vous voyez ça d’abord !

-Tu connais par cœur ta table de 7 ?

-… Regardeeez !

La petite fille surexcitée lui tendait son datapad à s’en déboîter l’épaule dans son effort désespéré pour coller l’écran sous un nez bien trop haut placé. Kalyan prit l’objet brandi vers lui et regarda. Un être difforme lui sauta à la rétine.

-Z’avez vu la tronche qu’il se tape là-dessus Maragliano ? Hahaha !

Les sourcils froncés du Vahla se haussèrent avant qu’il n’éclate de rire en reconnaissant la caricature de l’inquisiteur que la nature n’avait pas gâté mais que la technologie n’avait guère arrangé. Un pif bulbeux et deux yeux gonflés de caméléons louchard surmontaient la fente étroite d’un rictus perfide grotesquement élargi lui donnant des airs de crapaud blême. Pas de doute. Derrière les déformations, l’essence du modèle avait su être conservée avec un talent indéniable qui ne pouvait que confirmer le génie d’Aor’ashar dans l’art de la moquerie.

-Les datacartes du programme circulent dans toutes les classes. Y’a même un concours à qui fera le plus moche ! C’est trop génial ! On peut les morpher comme on veut et même les mixer avec des animaux !

-Il ne lui manque qu’un corps d’autruche et tu as le premier prix.

La petite fille rayonna. Maître et padawan travaillèrent de conserve à la ridiculisation totale des gêneurs officiels, grossissant un défaut, étirant, rapetissant les membres, essayant plusieurs combinaisons de malformations toutes plus bouffonnes les unes que les autres jusqu’à ce que l’hilarité imbibe leurs yeux éblouis par toutes ces créations débiles jaillies hors de leurs cerveaux surchauffés. C’est alors qu’ils en venaient à fignoler la coupe de voorpak de salon sur la tête de Garaldi nanifié qu’un mouvement d’agitation perturbée se fit sentir de l’autre côté de la cloison protégeant leur bonne humeur facétieuse. Le nom du Jedi fut plusieurs fois appelé haut et fort tandis que résonnaient des coups secs frappés à la porte auto-verrouillée.

-Chevalier Keturah ! Chevalier Keturah !

-Ouiiii ?

Kalyan bâillonna la fillette de sa grande main et l’envoya rebondir plus loin sur le lit où ils s’étaient assis pour accomplir leur joyeux méfait. Quelque peu rembruni par l’urgence qu’il décelait dans le ton du solliciteur, ledit Chevalier se leva et alla ouvrir, Aora s’esclaffant derrière. Le panneau métallique coulissa pour révéler deux hommes saturés d’anxiété. Ils relevèrent la tête vers la sienne qui demandait des précisions silencieuses sur la raison de leur venue impromptue en plein dans cet agréable moment avec sa jeune padawan.

-Chevalier Keturah ! Répéta un des deux envoyés, Kalyan répondant par un hochement de tête. Chevalier Keturah ! Insista-t-il, s’attirant un deuxième hochant de tête de la part du concerné et un gloussement enfantin égrené du fond de la pièce.

-C’est lui !

-Chev… Hem. Le Conseil vous fait appeler de toute urgence ! Il faut venir immédiatement sans délai !

L’idée de hâte était immanquable. Le Jedi se retourna vers la petite fille implicitement exclue qui ne souriait plus, renfrognée de ne pas être convoquée aux côtés de son maître. D’un geste impératif de la main qui deviendrait sûrement une habitude dans les années à venir, il lui indiqua de ne pas bouger et de continuer à réviser ses leçons pendant son absence. S’il était convié à une réunion sérieuse, il n’y avait pas de raison pour que la sale gosse continue de s’amuser sans lui. Fini la rigolade.

-Xa Fel. Table de 7.

Et la porte se referma, ôtant le dépit courroucé d’Aora à sa vue. Douché de sa bonne humeur par les mines d’enterrement de son escorte qui l’accompagna le long des galeries du Temple qu’ils remontèrent à bonne allure, l’homme essaya d’en apprendre plus sur les raisons d’une telle convocation précipitée dont l’officialité se troublait de remous agités. Les renseignements que lui fournirent les deux humains assez secoués ne l’avancèrent pas vraiment sur le besoin de sa présence au Conseil.

Il était question d’une femme, une Zeltronne, le Chevalier Shein enfin revenue depuis le revers qu’avait subi l’Ordre Jedi sur les mondes du Noyau, mais dans un était lamentable et visiblement dérangée à l’intérieur de sa tête comme le lui dit le plus jeune en appuyant sur le bouton d’appel des turbo-ascenseurs. Elle s’était traînée dans les dédales interminables de couloirs en appelant après Maître Don et l’avait ensuite réclamé à grands cris alors qu’il ne se rappelait absolument pas avoir ne serait-ce que croisé une jeune femme répondant à sa description. Peau orange, cheveux et yeux noirs, apparemment très jolie quand elle n’était pas en loque. Étrange. Et passablement inquiétant. Une étrangeté qui lui faisait redouter quelques révélations funestes. A moins que cette Luuna ne soit une illuminée hystérique rendue complètement folle par ses visions psychosées d’un avenir apocalyptique où il aurait soit disant un rôle prépondérant à jouer… S’il devait prêter foi aux dires des deux Jedi, il allait à la rencontre d’une véritable possédée en poussant les portes majestueuses de la salle du Conseil. Ce qui le laissait pour le moins… perplexe.

Mandé sans franchement savoir ce qu’on attendait de lui, le Chevalier fut annoncé par ceux qui étaient venus le soustraire à ses distractions légères pour le replonger dans la gravité de ses obligations. Kalyan contempla sombrement la scène du regard. Un Maître auprès de la jeune femme sale et brutalisée assise sur un siège normalement destiné à un membre du Conseil. Il salua d’un mouvement roide de la tête, son escorte restant à la porte derrière lui dans l’espoir d’en grappiller un peu plus sur cet épisode incompréhensible et peut-être de servir encore à quelque chose. S’il reconnaissait le maître présent depuis l’attaque des Sith sur Alderaan, la pauvre créature malmenée sur laquelle il posait son regard scrutateur lui était définitivement inconnue. Il observait un être arrivé au bout de ses ultimes réserves de forces.

-Maître Wora. Chevalier Shein. En quoi puis-je être utile ?

Prêt à apporter son aide qu’importe la demande, il espérait recevoir une réponse intelligible qui clarifierait la situation visiblement déchirante pour la Zeltronne et comprendre au mieux de quelle façon il se trouvait impliqué dans cette histoire dramatique de padawan en danger. Que pouvait-il y avoir de si terrible à l’origine de tout ceci, derrière la confusion totale d’un esprit malmené et la détresse ?
Revenir en haut Aller en bas
Luuna Shein
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
Luuna Shein


Nombre de messages : 4821
Âge du perso : 40
Race : Zeltronne

Feuille de personnage
Activité actuelle: change des couches
HP:
Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] Left_b118/80Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] Empty_10  (8/80)
PF:
Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] Left_bar_bleue35/105Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] Empty_bar_bleue  (35/105)

Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] _
MessageSujet: Re: Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan]   Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] Icon_minitimeDim 11 Déc 2011 - 21:11

    Les premiers mots du maître jedi tintèrent aux oreilles de Luuna comme une vague de soulagement, enfin quelqu'un se souciait de ce qu'elle disait sans se préoccuper du superficiel de son état physique. Elle allait pouvoir tout expliquer à ce jedi, lui dire où retrouver Khajad et comment faire pour sauver Noct, ce dont elle n'avait pas été capable... Puis un revirement de situation totalement inattendue apparut en la présence de quelques mots nouveaux qui annulaient la première demande du maître jedi, détruisant tout l'espoir que l'ancienne esclave venait de mettre en cet inconnu. Comment osait il ainsi tout détruire ? Un vent de panique souffla dans l'esprit de Luuna qui ne comprit pas que cette nouvelle demande n'annulait pas la précédente mais la complétait seulement l'obligeant à reprendre la parole aussitôt.

    "Non... Non... Allez chercher le chevalier... Le chevalier Keturah... Je... Je dois lui expliquer comment sauver Noct... Elle ne veut que lui, elle m'a dit lui... Pas d'autre, personne d'autre... "


    Le bras du maître jedi vint se glisser contre le corps affaibli de la Zeltronne, la soutenant alors qu'elle cherchait vainement à se retourner pour implorer les hommes qui étaient sur le départ de ne pas écouter. De ne pas écouter ce changement d’opinion soudaine, de suivre la première demande, mais tous quittaient déjà les lieux. Pourquoi personne ne voulait la prendre au sérieux ? Pourquoi, alors qu'elle était en sécurité ici, lui offrait on plus d'importance que son padawan aux mains de cette tortionnaire qui avait dévoilé sans une once de compassion ce qu'elle était capable de lui faire sur une simple contrariété.

    Pourquoi fallait il qu'elle soit si faible et incapable ?

    Le cœur de la belle se serra alors qu'elle revoyait le corps de Noct s’écraser contre la barrière énergétique, alors qu'elle entendait à nouveau ses gémissements envahir la pièce alors qu'elle était restée de marbre comme figée face à cette pointe de cruauté. Non, pas complètement, elle avait essayé de le défendre, de s'interposer alors qu'il souffrait, mais un simple coup avait suffit à la détruire complètement, à la rendre aussi faible qu'un petit chiot. Ses doigts se crispèrent contre son arme, elle devait réagir, elle devait les obliger à aller chercher le chevalier Keturah, un pointe de colère faisant son apparition dans son esprit alors que les gémissements lointain de son padawan continuaient de caresser ses sens accentuant ses émotions. Puis,quelques mots nouveaux, quelques paroles offertes pour éclaircir les dires du maître dissipèrent cette influence négative comme par magie.


    "Il... Il arrive c'est vrai ? Il va venir pour sauver Noct ? Il va le sauver..."

    A cette idée son corps se relâcha, épousant le bras offert sans la moindre résistance alors qu'elle se laissait guider vers les sièges du conseil. Dans un soupir, elle s'écroula dans le premier siège qui lui fut offert, sa tête heurtant le dossier du siège lui arracha un gémissement de douleur alors qu'une légère impulsion électrique envahissait tout son corps se déversant de cet implant grossier toujours fiché dans son cuir chevelu. Ce choc, bien que faible, lui fit ouvrir sa main valide qui relâcha sans son consentement son sabre laser qui tomba sur le sol dévoilant son état. Les plaques d'adhésions magnétiques qui le composaient se détachèrent au premier choc, alors que le tube principal marquée par les divers écrits sith dévoilait un cristal bleu fendu en divers points. Un nouveau soupir s’échappa des lèvres de Luuna qui voyait tout ce en quoi elle croyait s'effondrer peu à peu sous ses yeux et ce sabre en faisait partie depuis bien longtemps. Un sabre sith qu'elle avait toujours cru à elle malgré les dires de tous, un sabre sith qu'elle avait gardé contre elle des années durant le laissant souiller son cœur...

    "Je... Je suis désolée d'avoir menti, d'avoir menti à tout le monde ici pour... Aykan... Elle m'a tout dit, elle m'a montré que j'avais tord de le croire, de l'aimer... Je... Je le savais depuis longtemps je crois, mais il est trop important pour moi, je voulais qu'il reste avec moi pour toujours et qu'il m'aime comme... Avant ?"

    Un silence s'en suivi, un silence qui dura de longues minutes seulement interrompu par quelques larmes roulant lentement su les joues satinées de la Zeltronne qui prenait de plus en plus conscience de ce qu'il se passait, de ce à quoi elle avait décidée de renoncer pour sauver son padawan. Puis les mots de l'homme à ses côtés lui revinrent en mémoire, elle ne lui avait toujours pas raconté ce qu'il s'était passé...

    "J'étais sur Chandrila avec lui, on... Il y avait des gens partout et ces deux sith... Je pensais que les gens comprendraient que l'on était là pour les protéger, pour les aider à s'enfuir... Mais... Ils étaient trop fort ou plutôt j'étais trop faible pour aider... Je crois qu'ils avaient peur de tout le monde... Ils ont... Mon padawan, j'ai pas su le protéger, je n'ai pas su l'aider et plus rien..."

    Respirant lentement, Luuna reprit essayant d'oublier la douleur qu'elle avait ressentit en s’éveillant sur cette table.

    "Jusqu'à ce qu'elle arrive, qu'elle me réveille dans son vaisseau sur cette table... Khajad Unathi elle a dit s'appeler Khajad Unathi et... Elle me connaissait, elle savait qui j'étais avant Que j'étais Cheina... Elle connaissait ma vie et tant de choses que moi même j'ignorai... Elle m'a offert une chance de sauver Noct Et j'ai échoué, j'ai perdu alors qu'il soufrait et... Elle veut l'aide du chevalier Keturah... Contre la vie de Noct..."

    Son discours haché et difficile manquait certainement de clarté et de logique, mais l’essentiel était là. Ses derniers mots firent écho à l'annonce de l'arrivée que chevalier Keturah qui se présentait sous ses yeux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous



Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] _
MessageSujet: Re: Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan]   Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] Icon_minitimeMer 4 Jan 2012 - 0:06

La salle du conseil est un lieu sublime en temps normal, calme, où les personnes les plus sages y siègent pour réfléchir tous à des solutions pour la galaxie. De grands Jedis sont passé par cette salle, même si celui de Coruscant est plus connu que celui ci. Ulrich a le privilège de faire partie de ses grands Jedis, même si son ascension à ce poste n'est pas vraiment dut à ses talents et à sa sagesse. Il est bien moins sage que maître Don et bien moins redoutable au combat que maître Caldin. Le maître Wora était là pour remplacer le maître Don lors de son absence, le maître Caldin étant débordé par les demandes, il n'était pas à sa place mais il devait faire face si un problème devait se produire. Comme si le destin voulait tester notre homme, les problèmes avaient frapper à la porte du conseil, en absence du maître Caldin, avec comme seul permanent, le jeune maître Jedi, Ulrich Wora. La femme, en bien piètre état, pouvait mettre en émoi tout les gens présents, cependant ce qui se dégageait de cette femme pour le maître, était une force bien plus puissance que celle de la détermination ou de la foi, mais bien celle du désespoir. Désespoir de ne pas être entendu, de ne pas se sentir écouter, de ne pas réussir à sauver la personne qu'on veut protéger. Cependant, la femme était dans un état de choc, ses dires étaient flou, sans réel sans, paniquée, par peur de ne pas être prise au sérieux, alimentant encore plus ses craintes, cela fait partie d'un cercle vicieux qui faut briser pour établir un contact et comprendre ses maux. Le calme de la femme arriva après que notre maître demanda prestement, aux personnes, qui ont emmené la Jedi ici , d'aller chercher l'objet de la demande de la Jedi, le chevalier Keturah, chevalier que notre maître connait des évènements d'Alderaan, peut-être que cela avait un lien avec la demande de la Jedi...

Soudainement après que le maître demande aussi, d'aller chercher du matériel médical, la femme s'emporta de nouveau, mais la mise au point du maître calma de manière permanente. Voir l'espoir et l'effet de bonheur sur le visage crispé de douleur de la femme, rassura le maître Jedi dans son choix. Elle se laissa enfin faire pour de bon jusqu’à qu'elle arrive à un siège, où elle puisse se poser, cela n'était pas comme si les sièges manquait dans cette salle bien vide. Quand elle commença à raconter son histoire, le fil était comme décousu, le maître ne comprenait que trop mal la situation, surement du à l'état physique et mental du chevalier Shein. "Aykan", "aimer" voila des choses que notre Jedi avait compris dans ses brides de souvenirs de la Zeltronne. Cela n'est pas une chose de mal l'amour, sauf quand celui ci vous aveugle et vous écarte du droit chemin, comme se fut le cas pour elle, si le maître avait bien compris. Mais une pièce manquait, ce "elle", et Luuna enchaina sur les évènements de Chandrilla, Ulrich en avait eut vent de se qui s'était passé là bas, une véritable boucherie comparable à Alderaan, sauf que cette fois, c'était des padawans qui furent victime de la férocité sith. Elle était donc avec ce Aykan sur Chandrilla, et elle a du faire partie des Jedis qui se sont fait massacrer, cela expliquerait son état. Après l'exposition du sujet Chandrilla, le brouillard se leva sur le "elle", Khajad Unathi, oh ce nom n'était pas inconnu aux oreilles du maître, lui rappelant une rencontre hasardeuse sur sa planète d'origine. La femme aux tatouages faciaux comme lui, ce soir là, avait laissé une marque dans l'esprit de notre homme. Alors c'est elle qui se cache derrière tout cela. Le maître savait que trop bien qu'il ne fallait pas attiser la rage de cette femme et resta perplexe pendant un moment, l'air penseur.

Le maître sortie de ses songes lorsque que le Chevalier Keturah apparut par la porte, avec le personnel qui avait pour mission de le faire venir ici. Le maître congédia le personnel d'un mouvement de la main, en inclinant la tête en signe de remerciement. Le maître se redressa et regarda en direction du chevalier Kalyan.

Approchez donc, Chevalier Keturah, le chevalier Shein apporte un message de la part de Khajad Unathi, qui vous demande promptement de venir l'aider contre la vie du padawan du chevalier Shein, si j'ai bien compris. Chevalier Keturah, Est-ce une amie à vous ?

Tout en exposant les fait à notre chevalier, le maître s'était remit prêt de la Jedi, pour y apposer ses mains sur son ventre douloureux, pour utiliser sa technique de guérison, en attendant les véritables soins. Une lumière blanche jaillit des mains du maître, il n'était pas expert en technique curative grâce à la Force, mais il en avait des bases. Un regard doux se posa sur la femme qui avait besoin de maintenant se reposer, elle en avait beaucoup trop fait. Des mots sortirent de la bouche du maître comme une douce brise d'été sur le visage de la chevalier

Encore un petit effort, le chevalier Keturah doit aller sur Taris pour sauver votre padawan ?

Espérons que la jeune femme n'ait pas atteint ses limites, sinon cela marquerait la mort du jeune padawan et que fais l'équipe médical, bon sang, une femme souffre ici !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] _
MessageSujet: Re: Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan]   Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] Icon_minitimeJeu 26 Jan 2012 - 20:53

Khajad Unathi. Un nom qu’il n’avait pas oublié sans plus jamais y penser depuis un long moment. Ses sourcils se froncèrent tandis qu’il se remémorait sans mal le visage de la Mirialan sans esquisser d’autres gestes en dépit de l’invitation à se rapprocher. Il se rappelait d’une jeune fille de nature réservée, secrète. Elle n’avait jamais rien fait qui eut pu la lui faire remarquer parmi les milliers de visage qu’il avait croisé au fil des jours. Et pourtant… Pourtant il y avait quelque chose en elle qui avait retenu son attention, qui l’avait distinguée de la foule anonyme bien avant que l’adolescente ne soit adjointe au Chevalier et à son Maître lors leur mission sur Sullust en sa qualité de membre du corps médical. Cette profondeur peu commune derrière le silence taciturne qui dissimulait ses pensées et le mystère de ses yeux verts.

Son nom devait être prononcé à nouveau bizarrement accolé à des faits aussi étranges qu’inattendus dont le Jedi ne savait que penser. Khajad ressurgissait de l’oubli. Elle désirait son aide. Et retenait un padawan en otage pour le forcer à obéir à sa volonté dont il ignorait tout. C’était aussi invraisemblable que de lui annoncer que le patron débonnaire du tripot où il lui arrivait de traîner entre deux missions conservait les crânes de ses mauvais payeurs sous son comptoir et qu’il était le suivant sur la liste s’il ne lâchait pas un plus gros pourboire. Quand bien même il touchait encore difficilement la dure réalité de cette nouvelle qui avait heurté le Chevalier Shein, Kalyan se sentait d’ores et déjà attrapé dans les mailles resserrées d’un filet sans qu’il ait pu voir les mains qui l’avaient lancé et qui l’attiraient à elles. Le Vahla n’appréciait pas le moins du monde la sensation de ne pouvoir rien faire d’autre que de se plier au fatum. Au fond de lui, son instinct se rebellait.

-Non, pas une amie. Nous ne nous connaissions pas intimement. Nous nous sommes parlés quelques fois, entraînés ensemble à l'occasion, sans jamais entretenir de relation particulière. Je pense… Même si j'ai toujours senti que quelque chose en elle la mettait à part.

Il réexaminait ses souvenirs et n’y trouvait rien. Pourquoi lui personnellement ? Tout en parlant, le Chevalier réfléchissait aux raisons qui auraient pu pousser Khajad à le vouloir lui. Mais en regardant la Zeltronne, en considérant ce que le Maître Wora venait de lui rapporter, il ignorait en premier lieu ce qui avait pu la pousser à agir de cette façon. Il savait si peu de choses sur cette femme.

-Khajad faisait partie du corps médical de ce temple. Il arriva que le Conseil décida de l’envoyer avec d’autres membres de ce service résoudre un problème d’eau contaminée sur Sullust sous la direction de mon maître quand j’étais encore padawan. Malheureusement une éruption volcanique déclancha un séisme qui balaya notre équipe et Khajad ne put atteindre les abris avec la majorité d’entre nous. Mais elle était vivante, je l’ai senti bien que nous ne pûmes la retrouver dans les décombres et nous comprîmes qu’elle se cachait volontairement au sein de la Force. Mon maître m’envoya à sa suite mais il évident que je n’ai pas réussi à la rattraper à temps avant qu’elle ne quitte Sullust et se perde dans la galaxie.

Mais le pourquoi de sa fuite restait un mystère aussi noir que les puits sombres des pupilles de la Mirialan. Avait-elle été effrayée ? Choquée ? Honteuse ? Meurtrie ? Ulcérée ? Se pouvait-il qu’elle lui tienne rigueur d’avoir réagi trop tard ? Lui en voulait elle ? Finalement Kalyan se rapprocha du duo formé par ses confrères. Instinctivement, il s’agenouilla auprès de Luuna comme on le fait devant un enfant qu’on veut consoler, sa main prenant appui sur le rebord du siège où la malheureuse était assise.

-Taris ? J’irai chercher votre padawan pour le ramener au temple dans les plus brefs délais. Mais Luuna… Est-ce que Khajad a laissé entendre pourquoi elle avait besoin de moi spécifiquement ? Comment a-t-elle été en mesure de vous séparer de votre padawan et de vous faire ça ? Tout ce qui me permettra de comprendre ce qui c’est passé et de la comprendre est précieux.

Car ce savoir lui permettrait d'éviter les faux-pas et les pièges. Son regard se releva jusqu'à celui du Kiffar qui peut-être avait déjà entendu les réponses aux questions du Chevalier avant qu'il n’arrive dans la salle du Conseil. Il pourrait peut-être les lui donner sans que Luuna ait besoin de forcer son esprit à fournir un discours cohérent déjà raconté. Toutefois, il y avait encore de nombreuses zones d’ombre cruciales qui devaient être éclaircies avant que la jeune femme éprouvée puisse s’abandonner au "repos". Sachant son padawan aux mains d'une autre, le Jedi doutait qu'elle puisse trouver la quiétude dont son esprit avait besoin pour apaiser la souffrance au-delà des blessures physiques.
Revenir en haut Aller en bas
Luuna Shein
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
Luuna Shein


Nombre de messages : 4821
Âge du perso : 40
Race : Zeltronne

Feuille de personnage
Activité actuelle: change des couches
HP:
Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] Left_b118/80Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] Empty_10  (8/80)
PF:
Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] Left_bar_bleue35/105Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] Empty_bar_bleue  (35/105)

Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] _
MessageSujet: Re: Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan]   Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] Icon_minitimeDim 12 Fév 2012 - 18:15

Ainsi c'était lui le chevalier Keturah ?

    La Zeltronne avait péniblement redressé la tête laissant son regard glisser sur l'homme qui se tenait face à elle alors que son cœur s’était accéléré à l'idée qu'il était le seul à pouvoir faire quelque chose pour la vie de Noct. Que se passerait il s'il refusait ? Que se passerait il si jamais il ne pouvait le faire pour une raison x ou y ? Pire, que se passerait il si jamais le maître Jedi refusait qu'il y aille après avoir entendu tout ce qu'elle aurait à dire ? Toussant avec difficulté, Luuna essaya de se redresser pour se porter vers cet homme, mais elle fut aussitôt stoppé par un geste habile de l'homme à ses cotés qui laissa une main délicate venir effleurer son ventre, une vague de soulagent l'envahissant aussitôt. Quittant le Vahla des yeux, Luuna détailla la douce lueur qui s'échappait de la paume de maître Jedi à ses côtés, comment faisait il ?

    Face à eux, Kalyan prit la parole pour répondre à la première des multiples questions qu'il allait sans doute devoir affronter. Avant de compléter sa réponse par quelques mots sur Khajad, quelques mots qui en apprirent à Luuna quelques détails supplémentaires sur cette femme qui disait être son amie dans le temps. Le corps médical ? Non il devait se tromper... Elle était une tortionnaire, pas une femme médecin, elle avait fait du mal à Noct, elle lui avait fait du mal tant physiquement de psychologiquement... La Jedi affaiblie essaya de faire partager cette idée qui pour elle était des plus clair.


    "Elle... Elle n'est pas... Elle m'a... Elle a fait du mal à Noct... Elle ne l'a pas soigné... C'était un droïde. Elle, elle ne soigne pas... Elle fait des choses... J'ai entendu... Elle disait, elle parlait de ça à son droïde, de d'implant avant qu'elle... Qu'elle me réveille..."

    La jeune femme laissa une de ses mains venir se presser contre son cœur ressentant encore la poigne de Khajad s'enrouler autour de son organe vital pour le comprimer sans une once de pitié. Se laissant glisser plus profondément au fond du siège, comme pour essayer d'y trouver une certaine protection contre ce souvenir douloureux, l'implant placé dans son cuir chevelu heurta le dossier ce qui lui arracha un gémissement de douleur alors qu'Ulrich l'invitait à reprendre son dialogue avant qu'il ne soit coupé par le chevalier Keturah qui lui signifia immédiatement qu'il irait sur Taris. Oui il irait sauver son padawan, mais pour cela il avait besoin de détails, d'informations. Il avait besoin de comprendre ce qu'il s'était passé. Elle essaya de se remémorer les événements une nouvelle fois offrant une version similaire, mais différente du premier jet qu'elle avait offert au maître Jedi.

    "Je... J'étais sur Chandrila, on... Il y avait deux Sith... Ils étaient trop fort pour nous... Noct était... blessé et on aurait du mourir... Ils m'ont abattus à pe... Petit feu... Je ne savais pas le soigner ! Je pourrais pas le soigner ! Je voulais le faire... Je le voulais, mais... ça m'a soigné moi, avant..."

    Soupirant, essayant de calmer son cœur qui à nouveau s'emballait, elle essaya de reprendre plus calmement.

    "Elle... Ils nous on pas tué et... J'étais chez elle... Dans un vaisseau avec elle... Khajad, elle ne voulait pas me soigner, elle voulait... Elle m'a parlé, de moi, de nous, mais elle ne savait pas que... Je ne me rappelais plus... ça l'a mise en colère que je... Je comprenne pas, que j'aime Aykan alors qu'elle me disais... Des choses affreuses sur lui... Sur les sith. Et ensuite j'ai... Elle a voulu tuer Noct, j'ai essayé de le sauver, j'ai essayer ! J'ai vraiment essayer, mais... Elle a dit que c'était ma faute, que j'étais la faute de tout..."

    Laissant son regard se poser dans celui de Kalyan, Luuna reprit.

    "Elle disait que si je l'avais écoulé, que si jamais suivi les règles elle ne l'aurait pas fait brûler contre la cage où il était... Mais je ne connaissais pas ses règles ! Je ne savais pas de quoi elle me parlait ! Je... Je ne me rappelle pas des règles..."

    Cette vérité explosa dans l'esprit de la jeune femme, libérant un flot de souvenirs qui vinrent s'imposer à elle à toute vitesse, ses souvenirs se mêlant avec toutes ses peur passées. Laissant ses mains venir se glisser contre ses tempes elle continua de parler plus vivement.

    "J'ai toujours écouté les règles, maître Ein disait que les règles étaient importantes, j'ai toujours écouté les règles. Même quand elle ne me plaisait pas, même quand il m'offrait à ses amis, j'ai écouté les règles, j'ai obéi à tout ce qu'ils voulaient même si je ne voulais pas qu'ils me fassent tout ça... J'ai toujours écouté les règles... Ici aussi j'écoute les règles, j'ai plus offert mon corps à personne, j'ai plus demandé à personne de dormir avec moi, j'ai jamais demandé à Aykan de me faire l'amour, parce que c'est interdit ici, j'écoute les règles... Je l'aurez voulu, mais j'écoute les règles. Mais là bas, Khajad ne m'avait pas dit les règles, je ne savais pas ce qu'il fallait faire ! Ou ne pas faire, c'est promis... Mais elle a puni Noct... Elle a dit qu'il était à elle maintenant. Elle a dit que le chevalier Keturah était le nouveau, il était le nouveau Jedi que moi j'étais disqualifié."

    Rapprochant ses jambes d'elle, elle se recroquevilla sur elle même tout en détaillant quelques instants Kalyan essayant de comprendre pourquoi cet homme. Khajad lui avait expliqué qu'il avait un talent particulier qu'elle n'avait pas, mais a première vu elle ne voyait rien de si transcendant en lui.

    "Elle a dit, que Kalyan Keturah avait des talents particuliers, qu'elle avait besoin de lui... Qu'il pouvait sauver mon padawan, qu'elle le voulait lui, que je n'étais plus utile... Il faut sauver Noct... S'il vous plaît... Sauvez le... C'était parce que je connaissais pas les règles..."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous



Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] _
MessageSujet: Re: Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan]   Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] Icon_minitimeJeu 19 Avr 2012 - 1:41

Le temps est une chose qui manque toujours dans les histoires comme nous avons ici. La Zeltronne n'aurait plus très longtemps à vivre si elle continuait à ce rythme, cependant, elle était la seule capable de nous aider dans cette affaire des plus étranges. Une nouvelle arrivait comme un ouragan de violence et de sang dans la Force, le trouble submergeait l'esprit de la Jedi, la douleur et l'expérience qu'elle venait de vivre, pesait lourd sur son discours, qui devenait de plus en plus confus. Bientôt son esprit allait être incapable de nous donner des informations utiles, la souffrance de la femme résonnait dans la Force, que notre maître pouvait sentir comme si sa douleur avait prit forme et qu'elle coulait dans la pièce, comme un parfum de mort ou une sensation de suffocation. Etrangement, notre maître commence à avoir l'habitude de ressentir ce genre de chose lorsque la situation était en relation avec la Sith sulfureuse. Toujours quand le chemin d'Ulrich croise celui de Khajad, la voie est taché écarlate par le sang que la femme veut, cependant, dans un souci de Justice dans le cas où ils se sont rencontré.

Une idée trottait dans la tête de notre homme tatoué, comme une impression de presser la pauvre femme jusqu'à la moindre goutte d'information, comme font les Sith avec les prisonniers. Elle avait déjà vécu cela, Luuna ne mérite pas de subir un tel châtiment de la par de ses frères et sœurs, malheureusement l'équipe médical prenait, comme à son habitude son temps pour venir chercher la pauvre femme alors que le maître essayait de la maintenir en vie tant bien que mal avec son peu de maitrise dans le domaine médical. Le maître écouta la moindre des paroles de la femme, les buvant comme un élève écoutant son enseignant, mais cette fois ci, cela était pour éviter de faire répéter la femme, qui commençait à avoir du mal à parler et aligner une raisonnement dans ses paroles. Le maître se devait d'aider la femme mais pour l'aider, il se devait plus ou moins de la torturer, à contre cœur, pour tout savoir, pour tout connaitre, n'envoyant pas un autre Jedi à la mort, même si ce comportement est étrange, surtout avec la version que le chevalier Keturah donna de la femme. Nous étions dans une impasse où le maître était face à trois personnes dont les autres affirment être la même. Ulrich était en plein brouillard, entre son vécu, la parole du chevalier Keturah et celle du chevalier Shein. Cependant, avant de méditer sur ce point, il devait faire attention à la femme, qui gesticulait dans tout les sens, même si son état ne lui permettait pas ce genre de folie.

Ecoutant d'une oreille attentive les paroles de la femme, Ulrich continuait toujours son remède en pensant fortement à l'arrivé des secours pour soigner la femme, ce qui rendrait la situation moins critique et bien plus adapté à la méditation de toute ses informations, même si le temps est contre les Jedis dans cette histoire, vu que Khajad avait le padawan. Ainsi le maître du conseil se trouvait dos au mur, ne pouvant que envoyer le chevalier sur Taris, avec le peu d'information que Luuna ait pu donner dans son état. Le regard du Kiffar était fixé sur la femme, tout du long, d'un regard plein de compassion, il l'aurait bien prit dans les bras, pour lui dire que cela était fini cependant, dans son état cela aurait été la fin de tout, en effet. La salle du conseil fut de nouveau dérangé par l'arrivé de l'équipe médical. Dès l'intrusion des médecins dans la pièce, un soupire de soulagement s'échappa de la bouche d'Ulrich qui laissait place à l'équipe pour commencer à transporter le Chevalier Shein à l'infirmerie où elle aura des soins bien plus complet. Avant que la Zeltronne ne disparaisse avec le corps médical, le maître prit la main de la femme qui était emmené en civière et lui dit avec son même regard que à la normal et de sa voix douce.

On va vous ramener votre padawan.


Le maître attendit que le Chevalier Shein soit évacué de la salle, pour se tourner vers le Chevalier Keturah, l'homme ayant la même stature que le maître. Le maître s'approcha de lui, le pas lourd de conséquence et sentiment.

Chevalier Keturah, vous prenez la direction de la planète Taris, en ayant pour mission de ramener le padawan du Chevalier Shein. Cependant, cela me dérange de vous envoyez ainsi seul, sans grande information mais je pense que vous êtes bien le seul dans ce temple, capable de réussir cette mission...

La phrase fini, le visage du maître se fit plus sombre et reprit d'un ton tout aussi sombre

Khajad, je l'ai rencontré sur Kiffu, ma planète natal, faites attention, elle est une très puissante utilisatrice de la Force, mais elle n'est pas complètement mauvaise, elle n'est pas encore une sith, elle se cherche, ce qui la rend encore plus dangereuse encore.


Posant une main amical sur l'épaule du chevalier, il conclu par une simple tirade

Vous devriez partir au plus vite, nous n'avons pas une seconde à perde. Que la Force soit avec vous.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] _
MessageSujet: Re: Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan]   Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] Icon_minitimeVen 20 Avr 2012 - 23:10

Quoiqu'elle ait pu faire, Khajad avait trituré un abcès de vieilles douleurs qui leur éclatait à la face. Dans l’accumulation de mauvais souvenirs libérés, les motivations cruciales et le caractère de la Mirialan devraient rester confus. Il écoutait, rassemblait, les paroles de Luuna, les morceaux de confidences éparses, les non-dits de son récit difficile et tentait de mettre en relation les informations incohérentes et sans rapport avec la question fondamentale pour la réussite de sa mission. Elle dévidait le fil d'une histoire décousue, un flot incontrôlable qui emportait la jeune femme beaucoup trop loin malgré les soins et le support du Maître Jedi auprès d'elle.

Préoccupé, Kalyan ne pouvait guère plus que son confrère dans l'immédiat, à part promettre, et promettre encore, de ramener le padawan sain et sauf. Mais si, en fin de compte, le réel projet de celle retenant l'adolescent était de faire souffrir une ancienne ennemie, que serait-il en mesure d'accomplir face à ce que la Mirialan avait d'ores et déjà décidé ? Peut-être l'enjeu de vie ou de mort n'avait-il qu'une seule option. Par orgueil ou confiance dans ses capacités, il ne scellait pas le sort du padawan avant de le voir tuer. Cependant, la tâche serait plus ardue et l'approche toute autre. Les efforts de Luuna étaient pour Noct.

Khajad était une flamme dans le vent, incertaine et dangereuse. Ce qui importait au Chevalier Keturah, c'était bel et bien de comprendre ce qui pourrait être fatal au padawan rançonné contre ses services. Ramener la Sith pour qu'elle réponde de ce qu'il avait devant les yeux ne serait pas une consolation s'il se trouvait incapable de sauver le jeune homme… en jeu. Tout ceci pour quémander ses talents ? Il aurait apprécié de savoir ce qu'avait pu faire le Chevalier Shein pour froisser la dame noire, offense réelle ou imaginaire, qu'il évite toutes formes d’impairs ayant mené à un tel résultat. Pourquoi Khajad avait-elle ressenti le besoin de se venger d’une femme qui ne se souvenait de rien ? Khajad. Une fille d'apparence si sage.

Son front était soucieux. Ses sentiments mitigés et mélangés. Il ressentait instinctivement la douleur si présente qui perçait le corps et le cœur d'un être vivant éprouvé et l’envie de lui rendre justice. Mais… Mais il y avait autre chose. Un doute ? Ou peut-être de la culpabilité. Et de telles craintes ne lui appartenaient pas. Luuna le détaillait et il en faisait de même, toujours agenouillé. Elle n’avait pas seulement parlé de Khajad, il y avait un autre chose qu’elle avait voulu dire et qu'elle n'avait fait que plus ou moins évoqué parce qu'il était plus important de sauver la vie du garçon. Dans l'état où se trouvait la jeune femme, il aurait été critiquable de la presser de questions comme on presse une éponge jusqu'à en avoir extirpé les dernières gouttes. Il serait toujours temps pour la dame d'en parler plus tard, une fois reposée de toutes ses épreuves et physiquement guérie.

Kalyan se releva, silencieux et pensif, et laissa la place à l'équipe médicale venue s'occuper de la blessée. On allait lui ramener son padawan, derniers mots rassurant du Maître Wora. Bien d'accord était le "on". Il se posait juste un tas de questions. De vraies réponses sortiraient-elles de la bouche de Khajad, une ancienne connaissance désormais inconnue, présentée si fourbe et ténébreuse ? De façon tout à fait inattendue, le Kiffar compléta les quelques informations troubles qu’avait données le Chevalier Shein.

Surpris, le Jedi attendit un instant que les circonstances d'une telle rencontre tombent, ses pupilles sombres au coeur de ses iris translucides vrillées au regard de l’homme qui lui faisait maintenant face. Mais la parole du Maître, pour précieuse qu'elle fût, resta succincte et évasive. Malgré sa curiosité à l'égard d’une femme qu'il avait fréquenté, Kalyan resta coi, d'autres questions en tête. La coïncidence qui avait fait se croiser les chemins de ces quatre personnes avait-elle un sens ? Un carrefour dans la Force, d'autres voies à emprunter ? Et pour qui ? Avec qui ? Finalement, il inclina la tête, autant pour signifier un accord tacite quant à sa mission qu'en remerciement des mots prononcés.

-Je vous remercie, Maître Wora. Je vais essayer de faire en sorte que votre confiance et, par la force des choses, celle du Chevalier Shein, soit bien placée.

Un peu de sarcasme amère sur cette situation aussi étrange que malsaine, peut-être. Il allait donc partir au plus vite
Revenir en haut Aller en bas
Luuna Shein
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
Luuna Shein


Nombre de messages : 4821
Âge du perso : 40
Race : Zeltronne

Feuille de personnage
Activité actuelle: change des couches
HP:
Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] Left_b118/80Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] Empty_10  (8/80)
PF:
Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] Left_bar_bleue35/105Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] Empty_bar_bleue  (35/105)

Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] _
MessageSujet: Re: Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan]   Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] Icon_minitimeMer 9 Mai 2012 - 17:29

Les règles,
Voilà ce qui importaient,
Voilà ce qui avaient régit sa vie,
Voilà ce qui la détruisaient à présent,

    En appliquant à la lettre les règles qu'on lui avait imposé, Luuna avait toujours imaginé que sa vie n'en serait que plus simple et cela avait marché un temps. Maître Ein en avait profité deux années durant, tout comme les Jedi, mais à force de trop suivre les directives d'autres personnes il est facile de se perdre et de se laisser manipuler et Aykan l'avait bien comprit. Jouant sur les sentiments de celle qui l'aimait, l'homme avait su se faire une place dans la vie de son ancienne padawan sans peine, avant de l'endoctriner à sa façon. Comment s'y était il prit ?

    Il avait suffit de jouer sur ces règles encore et encore, au point de faire de Luuna sa marionnette attitré en lui imposant plus de règles encore, lui assurant que cela n'était pour leur propre sécurité au début avant de lui apprendre à contourner certaines autres règles lorsque cela pouvait lui apprendre à se protéger plus efficacement contre les Sith. L'homme n'avait reculé devant rien pour faire de la jeune femme un être malléable, tout en s'efforçant de lui offrir une liberté illusoire sur de nombreux points. Certes Luuna s'était épanouie à son contact, mais lorsqu'elle eut véritablement besoin de faire appel à ses capacités pour sauver un autre, elle s'en était montrée incapable et pourquoi ?

    Tout simplement parce que la vie n'était pas régit par des règles explicites... Certes au temple les règles permettaient de maintenir l'ordre, offraient une ligne de conduite, mais en dehors tout était permit et cela Luuna n'en avait pas assez conscience. Les plus forts ont toujours raisons dans un monde régit par la violence et les faibles se doivent de s’écraser en toutes circonstances, sous peines de voir le fort lui inculquer ce qu'il en coûte de le défier. Luuna en avait fait l’expérience en se confrontant aux deux Sith avant d'être retenue captive par Khajad, mais n'ayant pas comprit la leçon elle s'était bornée à suivre les directives de son amant en usant de la force alors qu'elle n'en était pas capable et cela s'était mal fini. Si seulement elle n'avait pas écouté Aykan tout aurait pu se passer au mieux et elle en prenait conscience à présent, alors que deux infirmiers prenaient soin de l’installer sur une civière. Oui, l'homme l'avait induite en erreur, mais ce n'était pas de cela qu'elle cherchait à se rappeler alors que le maître Jedi lui offrait de derniers mots avant que l'équipe médicale ne lui fasse quitter la pièce...

    Comment en était elle venue à remettre en cause Aykan ?

    Il fallait sauver Noct, sauver son padawan, parce qu'elle n'en avait pas été capable de le faire elle même, il fallait un autre Jedi parce qu'elle était éliminée... Kalyan Keturah, il avait des talents particuliers, c'était lui qu'il fallait, voilà ce qu'elle lui avait dit de dire aux maître si elle voulait revoir Noct... Non ce n'était pas ça, ce n'était pas de Noct qu'il était question, mais d'Aykan ! Pourquoi avaient elles parlés d'Aykan ? Essayant de fouiller sa mémoire, la jeune Zeltronne commença à s'agiter alors que des mots et diverses sensations venaient s'emparer de son être l'obligeant à revivre quelques heures sombres. Ell avait parlé la première d'Aykan, elle s'en était servi pour l'attendrir, mais cela n'avait pas marché parce qu'il lui avait mentit, oui, il mentait ! Elle aussi avait menti au temple, voilà ! Elle avait menti pour le garder à ses côtés... Oui, c'était cela ! Elle devait le leur dire, elle devait dire à tous qu'il était dangereux et ne plus mentir sur lui ! S’agitant, Luuna essaya d'échapper à la civière, d'échapper aux mains qui vinrent aussitôt la maintenir en place, ses gardiens ne comprenant ce qu'il était entrain de se passer, imaginant que la belle brune était sujette à une crise quelconque.


    "Laissez moi ! Laissez moi, je dois encore leur parler ! Je dois leur dire pour Aykan ! Je dois leur dire qu'il est dangereux ! Elle me l'a dit ! Elle m'a dit ce qu'il était au fond de lui et... Je dois le dire ! Laissez moi tranquille ! Je dois leur dire la vérité !"

    Usant de la force pour obliger les portes de la chambre du conseil à s'ouvrir à nouveau, Luuna hurla de douleur alors qu'une vague d’énergie électrique quittait l'implant, toujours fixé à son crane, pour se rependre dans son corps l’empêchant de continuer à user de la force tout en annihilant tous les efforts du Maître Jedi pour la stabiliser. Cela n’empêcha pas la belle de continuer à parler, alors que le médecin cherchait à comprendre ce qu'il venait de se passer sous ses yeux, l'agitation de sa patiente ne rendant pas les choses aisées.

    "Je dois... Je dois dire la vérité sur Aykan... Il faut qu'il parte d'ici sinon il va encore tuer des gens... Il va tuer ceux qui me fond du mal, il se moque de qui... Il va encore tuer des gens s'ils ne le bannissent pas... S'il vous plaît... Il doit pas rester ici... Je dois leur dire..."

    Les deux infirmiers, qui l'avaient déjà aidé à se placer dans la civière, ne savaient que faire, se regardant bêtement avant que l'un ne fasse demi tour vers la chambre du conseil, se doutant que les deux Jedi qui l'occupaient n'avaient pu que difficilement rater l'altercation...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous



Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] _
MessageSujet: Re: Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan]   Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] Icon_minitimeSam 30 Juin 2012 - 0:18

Patience est mère de sureté à ce qu'on raconte. Cependant, elle n'est pas la qualité la plus répandu chez les êtres vivants, beaucoup de chose auraient pu être évité grâce à cette attente, pour certains long alors que qu'autres n'y verront que quelques instants dans un grand tout. La patience peut gagner des guerres et rendre les paix plus durable ou même éviter une guerre dans certains cas. Pour certains, la patience est une faiblesse car vous laissez votre adversaire prendre le pas sur vous, sans agir, cependant la patience est une chose qui démontre une très grande force intérieur, savoir prendre sur soi même lorsque la situation est critique. La patience doit être une vertu que tout les Jedis devraient avoir, pour savoir prendre son temps avant d'agir, pour comprendre l'étendu de ses actions dans la Force. Étrangement, ceci est une chose qui manque aux Jedis de ce temple et des autres, la patience, bien cruel chose quand elle n'est pas présente dans la tête d'une personne. Vous faites un pas d'une demi-seconde trop tôt et vous la ratez de peu le criminel qui vous file entre les doigts ou vous vous prenez le tir de blaster car votre sabre est trop vif car vous étiez sur de l'avoir mais cela n'est pas le cas. Patience est mère de sureté, la sureté de leurs personnes, celle de la galaxie. La vie d'un Jedi vaut autant que celle d’un autre membre de la galaxie, les Jedis n'approuvent pas le sacrifice de leurs frères et ne les poussent pas à le faire, cependant, beaucoup de Jedis pensent que leurs morts peuvent sauver des vies, une vie contre plusieurs. Une vision bien étrange, une mort reste une mort, une mort reste une tragédie, alors que pour certains, des milliers de morts ne sont que des chiffres, des statistiques. L'exemple parfait du manque de patience est le chevalier sortant de la chambre du conseil et elle en ferra encore preuve surement dans l'avenir car cela n'est pas une chose qui s’acquière rapidement et facilement.

Ulrich se devait de remplir ses fonctions de maître du conseil. Dans ce cas précis, le maître ne pouvait pas vraiment de prendre de décision, la décision lui était tout indiqué, envoyer le chevalier Keturah dans les griffes de la femme sith. Cependant, même si la décision fut toute tracée, elle fut difficile à prendre pour le Kiffar, cela revenait à envoyer un homme dans la tanière d'un dragon Krayt. Le rôle de maître du conseil était une charge bien ingrate mais pourtant très importante. Maintenant la Chevalier Shein devait se soigner, le chevalier Keturah est en charge de la mission et il est compétent d'après ce que le maître avait pu entendre de lui. L'espoir que le jeune padawan soit de nouveau libre et en sécurité dans le temple, l'espoir que la chevalier se pardonne, Ulrich avait noté une très grande tristesse mais aussi beaucoup de remord dans l'esprit de la Chevalier. Ce mélange qui est plus qu'explosif et vil, lui rappela sa propre tristesse, qu'il cache au fond de son cœur blessé par la mort de son padawan. Cependant, pour elle, le padawan n'est pas mort et les chances de survie de l'enfant sont en hausse grâce à l'intervention qui va être rapide du Chevalier plus que compétent. Le maître plaça toute sa confiance dans cet homme, pas par manque de choix, mais on pouvait se remettre à cet homme, cela était une chose qu'on pouvait sentir dans la Force. Il n'était un parangon de lumière, sa présence dans la Force montrait un chemin bien diffèrent que celui du maître, donc une présence autre mais elle démontrait une certaine stabilité que manqué la jeune femme mais aussi plus profondément le maître. Le Chevalier répondit rapidement, en espérant tout autant que le maître, que leurs confiances est bien placé dans sa personne, il avait un terrible poids sur sa personne. Espérons qu'il ne soit pas écrasé par le poids de cette décision.

Le cauchemar de la Chevalier allait s'achever grâce à l'intervention des Jedis, une bien belle histoire qui va se finir et une décision de prise pour que cela soit fait dans les meilleures conditions possibles, même si dans ce cas, c'est d'envoyer un Jedi dans la gueule d'une sith aux dents des plus aiguisés. Le maître s'inclina en face du Chevalier, espérant qu'il n'avait rien de prévu sur le court terme. Le calme après la tempête de douleur, les médecins avaient sortie la chevalier de la chambre pour la soigner, le Chevalier était entrain quand à lui de partir à son tour vers une mission des plus étranges et dangereuses pour sa personne, d'autant plus que son adversaire est une de ses connaissances, cela n'est jamais aisé de faire la part des choses dans ce genre de situation. Bien que le repos fut à porter de main, il disparu comme si il n'avait jamais existé, comme un rêve fugace. La tempête était de retour, la Jedi avait ouvert la porte grâce à sa maîtrise de la Force, lui arrachant encore un râle mourant dans la salle. On ne pouvait que saluer la résistance de la femme face à la douleur, encore capable d'user de la Force à un tel niveau avec de si grande blessure, on ne parle plus de force du désespoir, c'était le chant du cygne dans sa splendeur la plus morbide. Vociférant encore des paroles sans sens, le maître, quant-à lui ne pouvait s'attarder à la questionner sur cet Aykan, le temps pressait pour la Chevalier, peu de temps lui rester. Si son état était meilleur, le maître aurait usé de son pouvoir de psychométrie sur la personne de la femme, mais ce don épuise l'utilisant autant que l'utilisé, surtout quand il n'est pas d'accord, et l'action n'est pas des plus faciles. Ne pouvant l'écouter non plus décrier sur cet Aykan, il se devait de la renvoyer avec l'équipe médicale, elle en aurait pour plus longtemps et le sauvetage de son padawan ne servirait à rien. Le maître fit un signe de la main au Chevalier Keturah, lui indiquant qu'il devait partir, cette requête n'était plus de ressort et ainsi le maître s'approcha d'un pas accéléré vers la femme à moitié morte, lui soufflant ces mots.

Chevalier Shein, Je vais m'occuper du cas de Aykan personnellement, cependant vous, vous devez vous soigner. Vous avez un padawan qui vous attend, reposez vous, je m'occupe de tout.

Le maître fit signe à l'équipe de médical de reprendre en main la demoiselle, Ulrich ajouta.

Chevalier Shein, votre mission maintenant consiste à vous faire soigner, la mienne est de surveiller cet Aykan le temps que vous vous remettiez et que vous puisez m'en dire plus, en attendant, il sera surveiller et je prendrai une décision plus tard sur son ....

Le maître s’arrêta dans son discours quand il remarqua à ses pieds, un objet ressemblant à un sabre laser brisé, ce dernier était celui que transportait la chevalier à son arrivé, elle l'avait lâché sur le sol lors d'une de ses convulsions. Le maître se saisi du sabre dans sa main droite, l'examinant, des écritures sith mais un cristal bleu, deux choses bien étranges. Le maître se répugnait d'utiliser son Don sur les sabres lasers, traumatisme de son enfance, cependant cela serrait le seul moyen de voir la vérité dans cette histoire. Ulrich, le prenant dans une poigne de fer, commença à lire dans le passé de l'arme, voyant tout d'abord un homme aux cheveux clairs comme de l'eau de roche. Ceci était une preuve qu'il avait reçu un enseignement sith, suivit de nombreux crimes, passant par des meurtres atroces et sans raisons. Le cristal du sabre était bien plus parlant que les paroles de la Chevalier. Plusieurs preuves accablés le Sith se cachant dans le Temple. Le maître ressortit de sa transe avec un mal de crâne digne d'une cuite monumental, la barrière des sentiments est toujours des plus lourdes et pleine de conséquence quand on passe dedans. Le Kiffar reprit un peu ses esprits en envoyant sa tête de droite à gauche et dit alors.

Je pense que en effet, Aykan est un homme dangereux et grâce aux preuves que je viens d'avoir grâce à ce sabre laser. Moi, Ulrich Wora, maître Jedi du Conseil, je banni séant le sith Aykan Larss du Temple Jedi et si il revenait à se présenter à la porte du Temple, il serrait mit au arrêt immédiatement.


Ainsi le verdict fut rendu et espérons que cela suffira à la Chevalier Jedi pour passer une longue est paisible convalescence.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] _
MessageSujet: Re: Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan]   Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Deux suppliques en une [PV Ulrich & Kalyan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Zone RP - Ordre Jedi - Planète Ondéron :: Temple Jedi :: Chambre du Conseil Jedi-