La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Qui y a-t-il dans ce ventre... ? [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Qui y a-t-il dans ce ventre... ? [Libre]   Ven 23 Sep 2011 - 17:54

Le brin d'herbe tanguait tranquillement dans l'air calme de ce début de matinée. Sur Dantooine, il poussait paisiblement, contre un rocher. Celui-ci l'aidait à échapper aux herbivores la plupart du temps. Mais son destin était sans doute déjà tracé, il ne pouvait y échapper, pas plus qu'il ne put éviter le pied qui le trancha net en deux. Ainsi découpé, il dut se résigner à passer encore plusieurs jours à repousser. Ainsi étaient ses journées, calmes et simples, perturbées parfois par un évènement aussi étrange qu'un coup de pied.

Celui-ci appartenait à Tallen Delmak, qui râlait intérieurement et extérieurement, en se rendant au petit spatioport de la planète. Son père lui avait demandé d'y aller pour donner un coup de main aux techniciens et, soit disant, pour qu'elle en apprenne toujours plus sur les vaisseaux. Tu parles, il voulait juste l'éloigner pour fricoter avec cette pimbêche qui lui tournait autour. Il préférait chasser sa propre fille pour une jeunette stupide et même pas belle ! Pfff !

Mais elle n'avait pas trop le choix. Ce qui ne l'empêchait pas de flâner, prenant bien son temps, décapitant les brins d'herbes de l'immense plaine qui séparait le spatioport de l'atelier et habitant de son père. Les techniciens, avoir besoin d'aide... ben voyons. Ils étaient tout à fait compétents, et vu le peu de monde qui passaient sur Dantooine, ils ne risquaient pas d'être débordés. À moins d'une invasion de poubelles spatiales, peut-être. Et encore. Enfin bon, avec un peu de chance, peut-être qu'elle trouverait quelque chose de sympa à faire. Ou un moyen d'aller fouiner dans leurs réserves de matériel. Il y avait peut-être un petit quelque chose intéressant à piquer.

Une petite demi-heure après son départ, Tallen passait les murs du spatioport pour aller voir la piste d'atterrissage. Tiens, il y avait un vaisseau. Sans doute un marchand qui venait vendre des produits exotiques - enfin, du point de vue de Dantooine - ou acheter des cristaux. Apparemment, quelques personnes allaient en chercher dans cette fameuse grotte et les revendaient à bon prix. Cela dit, ce n'était pas les affaires de la jeune fille qui se mit à déambuler autour du vaisseau pour l'observer, intriguée. Quel modèle était-ce... y avait-il un coin où on pourrait l'ouvrir... juste pour jeter un coup d'oeil, rien de bien méchant, elle ne toucherait à rien !

Là, une petite trappe, permettant sûrement d'accéder à quelques circuits. Rien de bien important, ceux qui l'étaient vraiment ne se trouvaient pas à portée de n'importe qui comme ça, mais ça pourrait être amusant à voir. Un regard à gauche, un regard à droite, à priori personne. Parfait ! Le propriétaire était sûrement en train de papoter avec des habitants, ou les techniciens. Tallen tendit une main vers la trappe pour essayer de l'ouvrir, avide de voir comment était le ventre de ce vaisseau inconnu, ou au moins cette petite partie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Qui y a-t-il dans ce ventre... ? [Libre]   Sam 24 Sep 2011 - 13:24

La Force seule sait pourquoi les rencontres se font ;
celle-ci, comme toutes les autres rencontres en vérité, ne tenait pas du
hasard, mais prenait son sens dans un dessein global tellement vaste et
complexe, agençant entre eux selon les possibilités et les intérêts de la Force
tant et tant de facteurs tels que le nombre d’êtres vivants, leurs décisions et
les évènements qui se retrouvaient amenés par cette mystique puissance de
l’univers. Il y avait une raison. Et cette rencontre elle-même était la raison
des autres « hasards » précédents, produits pour cette rencontre
spécialement…

Voila donc pourquoi, vraisemblablement, Alexandre Tirésias
avait été retenu sur Dantooïne si longtemps, alors que selon ses objectifs il
aurait dû avoir repris l’hyperespace pour rentrer sur Ondéron. Dantooine
n’avait que peu d’intérêt pour lui, hormis les grottes à cristaux, qui le
laissaient rêveur, s’imaginant revenir sur cette planète le jour où il
entreprendrait de se construire son propre sabre-laser. Il y pensait d’ailleurs
de plus en plus. Il n’était plus un apprenti, même s’il avait encore beaucoup à
apprendre ; et entant que Jedi indépendant, en tant que
« gris », il devrait déjà avoir fabriqué son arme personnelle, plutôt
que de trimballer sentimentalement celle de son défunt mentor… Oui, hormis
cela, Dantooine était une pure perte de temps. Son enquête avait été un coup
d’épée dans l’eau, la piste qui l’avait fait venir depuis Tatooïne jusqu’ici
s’arrêtait dans un ancien repère de contrebandiers déserté. Il retombait au
point zéro, sans indice lui permettant de continuer à courir après ces
« tueurs de Jedi ». Alors oui, Ondéron devrait déjà être à vue, mais
voila, la bureaucratie avait ses caprices, même sur une planète verdoyante,
paisible et bucolique comme celle où son pied se trainait d’impatience.

On lui avait dit que sans passeport, il ne pouvait aller et
venir comme cela d’une planète à une autre… et les douaniers lui avaient
demandé – d’habitude ils auraient ordonné, mais ils avaient aperçu le sabre
laser que le jeune Chalactan avait volontairement laissé apparaître – de
demeurer à l’astroport, le temps qu’ils reçoivent confirmation de son identité
et de son appartenance au temple par le conseil Jedi… Oui enfin, le jeune homme
était surtout un membre indépendant, et c’est pour cela que personne, ni lui ni
le conseil, ne s’était préoccupé de lui fournir une pièce d’identité
républicaine… Lui, il était un vagabond, un clandestin de la galaxie, un être
libre, ne reconnaissant pas d’autorité qu’il n’a pas lui-même élu. Et ce statut
pourrait lui valoir aujourd’hui des embêtements, car le conseil, surveillé par
les nouveaux inquisiteurs, pourraient ne pas le protéger et le faire passer
pour l’un des leurs.

Il ressassait ces petits contretemps en faisant le chemin
des bureaux de la douane au hangar où il avait posé l’appareil Jedi qu’on lui
avait prêté, et eu une surprise lorsqu’il vit ce qu’il vit. Cette rencontre, il
aurait pu la pressentir, s’il n’avait pas eu l’esprit occupé par le
pourquoi de cet ennui administratif et le comment de l’issue de
toute ceci.

- Ahem… Si j’étais vous, je me méfierais des éventuels
pièges et verrous magnétiques dont un vaisseau inconnu pourrait receler en
guise de défense, jeune fille…


Il ne l’avait vue que de dos, sa chevelure rousse cachant sa
jeunesse et son visage, mais son Aura était encore jeune. Une aura comparable à
celle de Kara. Lorsque la « jeune fille » se retourna, surprise, elle
avait encore la main tendue en direction du mécanisme d’ouverture.
Elle était effectivement jeune, mais semblait plus femme
qu’elle ne l’était déjà. Un joli brin de fille quand même…

- N’ayez crainte ; en vérité, cet astronef est
inoffensif, ainsi garé. Mais si cela avait été le mien et non un transport de
service qu’on m’a confié, il vous aurait coûté quelque brûlure superficielle
mais douloureuse à la main d’essayer de l’ouvrir ainsi sans mon accord…


Il se tut et la toisa, la laissant choisir entre la fuite
insolente ou l’explication courtoise de sa curiosité. Il tenta également, pour
l’encourager, de se montrer aussi avenant et doux que possible dans son
expression et son attente, afin qu’elle comprenne qu’il était un
« gentil ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Qui y a-t-il dans ce ventre... ? [Libre]   Sam 24 Sep 2011 - 17:25

Trop concentrée sur sa découverte, Tallen n'entendit pas l'homme qui s'était approché derrière elle. Sa voix la surprit et elle se retourna aussitôt pour voir à qui elle avait affaire, espérant que ce n'était pas un technicien de mauvais poil ou le propriétaire. Des pièges ? Sur un vaisseau de ce genre ? Il était flippant ce type à dire des trucs pareils ! Elle dévisagea l'inconnu, qui n'était sûrement pas un technicien, elle les connaissait tous de vue, ou alors un nouveau peut-être ? Qui voudrait s'installer sur une planète aussi perdue quand on pouvait facilement trouver un travail meilleur sous des coordonnées plus favorables ?

Apparemment, le type comprit que ses paroles n'étaient pas des plus rassurantes, et corrigea la donne. Non mais pour qui il la prenait ? D'accord, elle ne connaissait pas tous les vaisseaux, loin de là, mais elle savait bien repérer certains systèmes de sécurité ! Enfin ceux utilisés sur Dantooine en tout cas... bon d'accord, elle ne saurait sûrement pas détecter un piège évolué créé sur Coruscant, mais il n'était pas nécessaire de l'avouer.

- Si un astronef possède une sécurité pareille, il ne viendrait sûrement pas ici. Il n'y a rien d'intéressant ou d'assez grave sur cette planète pour attirer une personne importante. Et même les paranoïaques, comme les maniaques de la sécurité, ont mieux à faire ailleurs, c'est bien connu.

La voix de Tallen était énergique, énonçait une vérité que tout le monde connaissait sans pour autant paraître en être dérangée. Elle aimait bien Dantooine, même si ça manquait un peu d'action. La jeune fille laissa sa main retomber contre elle et son regard parcourir le vaisseau, levant la tête sans se gêner pour mieux le regarder.

- C'est quel type d'appareil ? Il fait de longues distances ? Il est armé ? La maniabilité est bonne ? Il a quel âge ? Et c'est quel constructeur ? Sur quelle planète ? S'il a des soucis, on peut vous l'arranger avec mon père, on est les meilleurs de tout Dantooine ! Bon les seuls aussi, mais ça c'est un détail. On fait toujours de l'excellent boulot !

Absolument pas dérangée de parler avec un parfait inconnu, Tallen savait enchaîner les questions à toute allure. Dès qu'il s'agissait d'un vaisseau, il était difficile de l'arrêter, surtout quand l'appareil lui était inconnu. Et puisque le bonhomme ne semblait pas vexé de sa tentative de fouinage, autant en profiter, non ? Pour elle, ce n'était qu'un pilote, même pas propriétaire puisqu'on lui avait prêté, d'un appareil inconnu, rien de plus. Elle ne sentait rien de particulier chez lui, simplement sa présence, comme avec n'importe qui. Quoi que... peut-être un petit quelque chose très vague, mais bien trop abstrait pour qu'elle y fasse attention. Peut-être parce qu'il avait l'air pas mal. Mais bon, peu importait, seul comptait la mécanique !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Qui y a-t-il dans ce ventre... ? [Libre]   Dim 25 Sep 2011 - 6:44

Il en aurait ri si la perspective de vexer la demoiselle ne l’avait un tantinet effrayé. Elle avec une sacrée trempe, et peut-être que l’effaroucher n’aurait pas été la manière la plus simple de rester sur de bonnes bases. Son flot de question dont il ne voyait plus la fin en disait long sur le caractère de la rouquine, et le garçon s’amusait de sa verve infatigable. A chaque question, il en venait à espérer une autre, rien que pour voir jusqu’où elle serait capable d’en trouver…

Quand elle sembla avoir épuisé la hotte de sa curiosité, la boite de Pandore fut prête à libérer ses secrets.

- Ceci est un vaisseau Jedi. Un patrouilleur monoplace. Du reste, je ne connais pas la moitié des informations techniques sortant du domaine de son pilotage… C’est une sorte de véhicule de service, comme les dépanneuses des dépanneurs….

Il avait employé cet exemple car il avait cru comprendre à son flot de parole qu’elle était une sorte de mécanicienne. Une « Méca » comme il aimait abréger en désignant les droïdes mécano. De plus en plus d’humeur amusée, il avait envie de la taquiner sur ce terrain, mais encore une fois, il se devait d’être courtois. Avec cet appareil, il représentait les Jedi, déjà mal vus ces temps-ci.

- J’ai oublié les trois quarts de vos questions, mais pour finir de répondre à celles dont je me souviens, la maniabilité est très bonne, comparable à celle des chasseurs républicains, et il est aussi armé qu’eux. Et son autonomie… ma foi, elle est aussi importante que possible pour un engin de ce gabarit, puisqu’il est équipé de l’hyperpropulsion. Je ne m’y connais pas vraiment, c’est juste un outil pour moi. Parfois je prends celui-là, parfois j’en prends un autre, selon les disponibilités et les besoins. Et il est en bon état, un Méca dénommé Bip assure sa maintenance régulièrement. Tiens… en parlant de nom...

Il tendit sa main en direction de la jeune humaine.

- Peut-être devrions-nous nous présenter… Je m’appelle Alexandre ; Alexandre Tirésias. Jedi en mission. Enfin en mission terminée, je m’apprête à rentrer sur Ondéron.

Il attendait, la main dans le vide, qu’elle se décida à lui donner la sienne, et qu’elle se prête au jeu des salutations.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Qui y a-t-il dans ce ventre... ? [Libre]   Dim 25 Sep 2011 - 10:04

Tallen savait parler très longtemps sans avoir besoin d'interlocuteur actif. Mais elle était tout aussi bien capable de rester silencieux pour écouter attentivement les réponses à ses questions. Oreilles grandes ouvertes, elle était aussi attentive qu'un Kath surveillant sa proie. Un vaisseau Jedi ? C'était une nouvelle catégorie ? Elle n'en avait jamais entendu parler. Ce mot lui disait pourtant vaguement quelque chose, on avait dû lui en parler à un moment ou à un autre, mais elle ne se rappelait pas. Ce ne devait pas être important, elle s'en souviendrait sinon, pour sûr. En tout cas, l'homme ne semblait pas en savoir beaucoup sur son matériel, quelle honte !

- C'est un type particulier un vaisseau Jedi ? Qu'est-ce qu'il a de plus ou de moins par rapport aux autres ? Enfin, si vous le savez...

Elle n'était pas vraiment méchante, juste un chouilla moqueuse, mais sans attaquer. Ca l'amusait de voir un pilote qui n'y connaissait rien. Elle ne s'imaginait pas posséder un vaisseau sans tout savoir dessus, jusqu'à la couleur du moindre nanomètre carré de circuit. Ou presque. Mais elle savait très bien que beaucoup ne considéraient ces machines que comme des moyens de transports sans importance. Pourtant, savoir précisément leur fonctionnement et leur mécanique pouvait sûrement sauver sa peau dans les moments difficiles ! Enfin, d'un autre côté, un bon vaisseau bien entretenu n'avait pas de problème, tant qu'on ne se retrouvait pas pris dans une bataille ou un truc illégal. Mais même en dehors de ces cas extrêmes, savoir soi-même arranger son appareil ne pouvait qu'être un avantage considérable : ça coûtait cher sinon...

Revenant sur Dantooine, Tallen leva les yeux vers le bonhomme, qui était plus grand qu'elle, ne faisant pas plus d'1m64 pour sa part, puis les baissa sur la main qu'il lui tendait. Alexandre Tirésias ? Quel nom bizarre ! Enfin, comme la plupart des étrangers qui débarquaient ici. Qu'est-ce qu'il avait dit ? Jedi en mission ? Encore ce mot, qu'est-ce que c'était bon sang... son père avait dû lui en parler un jour, mais elle ne mettait pas le doigt dessus. Ca lui titillait le cerveau. Enfin, elle rendit sa poignée de main à l'homme.

- Tallen Delmak, assistante mécanicienne condamnée à réparer les machines agricoles de Dantooine. C'est quoi un Jedi ? Et j'peux essayer votre vaisseau ? En restant sur la planète, yaura pas de risques de problème, j'connais Dantooine par coeur et je m'adapte très vite à n'importe quel type de pilotage ! Et j'peux vous faire un check-up complet pour vérifier s'il a des problèmes en prime.

Même si le mot Jedi l'intriguait, elle ne pouvait pas pour autant oublier sa passion première. On lui proposerait une station spatiale de luxe rien que pour elle que Tallen préférerait essayer un vaisseau avant d'en savoir plus sur l'offre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Qui y a-t-il dans ce ventre... ? [Libre]   Mer 28 Sep 2011 - 9:06

[HRP: désolé du retard, l'acces internet était coupé pendant deux jours...]

C’est quoi un Jedi ?! Se fichait elle de lui, ou bien avait-elle été confinée dans un couvent toute sa vie ? Le Chlactan n’en revenait pas qu’on lui posa cette question ; si encore cela était venu de l’innocence enfantine d’une petite fille, il aurait été crédule, mais cette jeune personne devait bien en avoir entendu parler, surtout avec les récents évènements… Ne regardait-elle jamais les holonews ? Passait-elle sa vie dans la campagne, le nez pleind e camboui sous le moteur d’une moissoneuse ? Si tel était le cas, il ne le jugerait pas en mal, lui-même prône assez souvent les bienfaits d’une vie simple et naturelle indépendante de la technologie… Mais bon quand même, là, c’était étonnant, quand même des esclaves de huit ans sur Tatooine savaient tout ce qui faisait un Jedi !

Alors que son intellect s’indignait presque d’une ignorance, il se rendit comtpe de son fracas mental et se corrigea, préférant laisser son cerveau droit prendre le dessus, donner le feu vert à son inspiration, son intuition, sa réceptivité et sa sensibilité. Son attention se focalisa alors sur la frimousse de la demoiselle, et plus précisément sur son petit nez légèrement retroussé. Qu’il était mignon… Autant qu’en fait était mignonne son ignorance sur les inutilement complexes rouages de la société républicaine et des adeptes de la Force.
C’est alors avec un paternalisme bienveillant et accueillant qu’il lui expliqua :

- Un Jedi, c’est euh… Avez-vous déjà entendu parler de ces êtres dotés de capacités extra-sensoriels et surnaturels ? Genre mi-moines mi-chevaliers protecteurs qui utilisent leurs pouvoirs pour servir et protéger les autres à travers la galaxie ? Ces personnes qui peuvent faire bouger les objets à distance, lire dans les pensées ou qui se battent avec des épées-laser…

Devant son air hésitant, il pensa qu’une démonstration pourrait appuyer ce qui pouvait sembler être des élucubrations. Il tendit la main en direction d’une caisse d’outils rangée dans un coin du hangar et celle-ci trembla un instant avant de se soulever et flotter lentement dans les airs en s’approchant des deux humains. Quand la caisse à outil pris position entre les deux jeunes gens, Alexandre baissa la main et la boite rouge en métal se posa délicatement aux pieds de Tallen.

- Je suis un Jedi… Ce n’est ni une race, car il y a des Jedi parmi tous les êtres vivants doté d’intelligence, ni un état de naissance, mais un statut, un engagement au sein d’un ordre, au service de ce qui est juste… Enfin… avec quelques exceptions, mais je vous expliquerais ça plus tard si ça vous intéresse toujours…

Il avait soigneusement évité de faire un numéro avec son sabre-laser, sinon nul doute que Tallen aurait été prise de l’envie irrésistible de le démonter pour l’étudier, s’entêtant probablement à vouloir lui apporter des modifications et améliorations de son cru… Ce qui n’aurait pas été du goût du jeune Jedi gris.

- Sinon, pour ce qui est de piloter mon vaisseau… je ne suis moi-même pas encore autorisé à décoller, sinon je serais déjà parti ; il vous faudra attendre. Et puis, vu qu’on me l’a confié, je ne puis prendre la responsabilité de vous le prêter… Il n’y a qu’une place, et je devrais rester au sol à vous regarder disparaître avec un engin que je ne pourrais rembourser si d’infortune vous me meniez en bateau et vous évadiez avec un nouveau vaisseau pour vous. C’est que je ne vous connais pas ! Si vous étiez vous-même une Jedi… peut-être que… Mais bon ! D’ailleurs, parlez-moi un peu de vous.

Il commençait à s’intéresser à elle, se demandant si la raison de sa retenue ici n’était pas un prétexte utilisé par la Force pour lui faire rencontrer la curieuse « méca ».

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Qui y a-t-il dans ce ventre... ? [Libre]   Jeu 29 Sep 2011 - 12:02

(HRP : Ya pas de mal, je sais encore être patiente et j'ai pas de train à prendre xD )


Elle avait dit une bêtise ? Non mais il fallait le dire hein ! À voir la réaction d'Alexandre, on aurait dit qu'elle avait prononcé une énormité monstrueuse. Limite si elle n'avait pas prétendu que la République n'avait jamais existé et que les chiens Kath avaient des têtes de Mandaloriens. Allait-il pour le coup l'engueuler et la traiter de tous les noms parce qu'elle osait demander à essayer son vaisseau ? Car elle ne voyait que ça pour indigner quelqu'un. Le fait de ne pas se rappeler ce qu'était un Jedi ne lui semblait pas spécialement horrible.

Mais c'était bel et bien cette question qui reçut la réponse la plus complète. Tallen haussa un sourcil dubitatif en écoutant la description. Des... chevaliers protecteurs ? Qui servaient les autres, avec de grandes idées de justice et compagnie ? Il la prenait pour une nunuche ou quoi ? On aurait dit un conte pour gamins. Il ne manquait que les pouvoirs magiques pour... ah ben les voilà. Il devait s'amuser à lui jouer une blague. Qui croirait un truc pareil ?

Il faut croire que l'air de la jeune fille suffit à clairement montrer qu'elle ne croyait pas un mot de ce charabia. C'est que pour un chevalier, il n'avait pas une tête très noble l'Alexandre. Il n'était pas mal, il avait un beau visage, ses manières restaient tout à fait correctes, mais ses vêtements laissaient à désirer, il ne portait pas de belle armure classe et n'avait pas de monture impressionnante ou de droïde pour le servir. Cependant, la suite surprit grandement Tallen qui en bondit en arrière, s'écartant de la caisse quand celle-ci s'approcha.

- Ouah génial !

Difficile de ne pas repenser aussitôt à toutes ces fois où les outils de l'atelier de son père s'amusaient à lui voleter autour, volontairement ou pas. Elle n'était donc pas la seule à faire des trucs bizarres comme ça, c'était rassurant. Enfin, partiellement rassurant. Restait à savoir si ce n'était pas dangereux, s'il y avait moyen de faire d'autres choses, si c'était marrant, ou si c'était mauvais ! La jeune fille écouta distraitement la suite de l'exposé d'Alexandre. L'histoire d'ordre, d'engagement, ce passage n'avait pas l'air très intéressant, et apparemment ce n'était même pas sûr.

Pour le coup, elle mit de côté la tentative d'essai de pilotage, de toute façon il ne voulait pas la laisser faire, et elle avait plus intéressant à creuser pour une fois !

- Pour le vaisseau, si ya un soucis qui vous bloque, j'peux voir avec les gars du spatio, je les connais quasiment tous.

Elle eut un geste vague de la main, pour bien montrer que ce n'était qu'un détail. Plus important, cette histoire de Jedi !

- Ca fait quand même très chevaliers de contes pour gamins votre truc ! Comment ça marche ce pouvoir ? N'importe qui peut l'avoir, mais ya pas une raison ? Genre pourquoi vous l'avez vous ? C'est pas dangereux ? Ca fatigue pas ? On peut vraiment lire dans les pensées ? Et faire quoi d'autre encore ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Qui y a-t-il dans ce ventre... ? [Libre]   Ven 30 Sep 2011 - 8:54

Alexandre dévoila ses dents lorsque la remarque de Tallen sur les soucis qu’elle pourrait régler avec les autorités pour le laisser parti le fit sourire. Mais la suite de ces questions le gêna quelque peu. Bien entendu, pour quelqu’un qui découvre cela, cela attise une grande curiosité, voire des fantasmes… mais entre le fantasme et la soif de pouvoir que l’ego humain pouvait s’entêter à nourrir une fois les fantasmes transformés en désirs plausibles, il y avait une différence qui avait engendré les Siths… Il fallait rester prudent et ne pas faire tomber Tallen dans le piège de l’envie et la convoitise… Hors ces questions certes innocentes à ses yeux sûrement, marquaient bien dans quel sens son intérêt s’éveillait. Avoir ces pouvoirs… Si ils devenaient un objectif en eux-mêmes, ces pouvoirs et leur quête la rendrait orgueilleuse, égoïste, arriviste, et sans scrupule. Il devait donc rectifier le tir, car même si sans pouvoirs elle ne pouvait être une sith, elle pouvait servir le côté obscur de bien d’autres manières, à son niveau, sans même le savoir.

- Ce pouvoir est conféré par la Force. C’est ce qui caractérise les Jedi et les Siths : ce sont des êtres hypersensibles à la Force, et cette connexion leur permet d’interagir avec elle. Comme la Force est ce qui crée l’univers, tout dans la création peut être d’une certaine façon influencée par celui qui utilise ces pouvoirs… Que ce soit communiquer avec les animaux, ressentir les émotions d’autrui, apaiser les esprits en proie à la haine ou la souffrance, etc.

Il mettait volontairement en avant les aspects les plus altruistes des pouvoirs de la Force afin de faire prendre conscience à sa jeune interlocutrice que ces pouvoirs impliquaient des responsabilités. Un peu comme un pacte passé avec la Force. Pouvoirs contre service aux autres. D’ailleurs, elle trouvait que cela faisait compte de bonnes femmes ? Certes, mais cela était bien une réalité. Comment le lui faire comprendre ?

- Disons que si cela vous semble un peu simpliste et merveilleux, la réalité est plus complexe et poignante que cela, et l’engagement pour devenir Jedi demande beaucoup de rigueur, c’est très difficile… Toutefois, quiconque est détecté assez jeune avec cette hypersensibilité à la Force peut être instruit et éduqué de manière à y parvenir. Le plus cruel là-dedans, c’est qu’alors, les enfants doivent quitter leur famille et couper tout pont avec leur passé afin qu’ils se prémunissent de tout ce qui pourrait les faire déchoir de leur mission… Je ne suis pas forcément en accord avec cette philosophie, moi-même je n’ai pas été élevé au temple, et mon passé, mes origines, continuent de forger l’homme que je suis aujourd’hui. Cela ne m’a pas pour autant fait basculer du côté obscur…

Il fit une pause, observa un instant Tallen, et ne voulant pas monopoliser la discussion, insista pour que la jeune fille parle un peu d’elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Qui y a-t-il dans ce ventre... ? [Libre]   Ven 30 Sep 2011 - 14:59

[HRP: Me voilà enfin Razz ]

Quelque part à la surface de Dantooïne, non loin de la capitale du système planétaire (si l’on pouvait appeler ainsi ce ridicule regroupement de quelques bâtiments et le statioport décrépit où des vaisseaux ne se posaient qu’une fois tous les siècles) se trouvait un bâtiment de pierre, de permabeton plutôt. Un vieil arbre tordu et sec, esseulé dans l’océan d’hautes herbes jaunes-vertes qui recouvrait presque tout la planète, étendait paresseusement son ombre sur une partie du toit de l’édifice. De l’autre côté de la construction, on pouvait apercevoir les restes de ce qui avait du autrefois être un potager, voire un petit champ, mais qui retournait maintenant à l’état sauvage, tandis que les clôtures entourant toute la propriété se laissaient lentement dévorer par de la verdure rampante. Et c’est là, dans cette vieille ferme depuis longtemps abandonnée par ses véritables propriétaires, qui étaient morts, ou très loin de ce trou perdu, que vivait actuellement un vieux Seigneur Sith dévoré par la folie et de sombre idées.

Comme d’habitude, en effet, Darth Thelesyum avait cherché à se retirer loin des machinations politiques des fourbes membres de l’académie noire, tout en ne s’approchant pas de la civilisation. S’il avait élu domicile ici, sur cette planète en particulier, c’était pour plusieurs raisons. D’abord, celle-ci se trouvait relativement loin du noyau, et ne possédait presque aucun élément digne d’intérêt, ce qui en faisait un coin de galaxie où l’on pouvait très aisément se retrouver seul si on le désirait. Ensuite, même si le Sith était capable d’user de certains artifices pour masquer sa sombre aura, il existait sur Dantooïne certains éléments, comme les très rares grottes à cristaux, où les échos qui résonnaient toujours près des ruines de l’ancienne enclave, qui lui permettait de se camoufler encore mieux… Et enfin, ses articulations parfois douloureuses ne lui permettaient plus de se retirer sur ces planètes inhospitalières de jungles emplies de prédateurs redoutables où il avait jadis établis maints campements et abris. Même s’il refusait de l’admettre, son âge avait remporté au moins cette bataille sur lui.

Il s’était donc, justement, fixé comme objectif d’étudier d’un peu plus près ces fameux points d’ « anomalies » de la Force qu’on trouvait dans les environs. Néanmoins, depuis le bon mois qu’il était là, il n’avait pas avancé d’un pouce. Il lui arrivait souvent de perdre la mémoire, ou le contrôle de lui-même, et quand il sortait de ces crises, il était trop épuisé pour se montrer efficace dans ses expérimentations.

Pour l’instant, la posture droite et fière, la tête haute et le port altier (malgré la protestation de son corps qui le faisait souffrir), il se promenait dans la vaste prairie, détaillant du regard l'horizon infini et morne du paysage, les sens en éveil. Darth Thelesyum songeait sérieusement à laisser tomber ses recherches, puisqu’il semblait clair qu’il ne parviendrait jamais à les mener à bien seul, et à rentrer à l’académie, voir s’il ne pouvait pas y trouver un Sith moins stupide et médiocre que ceux auxquels il avait pu avoir à faire jusqu’à présent, qui lui servirait d’assistant.

Alors qu’il avançait, de son pas lent mais sûr et digne, perdu dans ses élucubrations, il s’arrêta net. Il venait très clairement de ressentir une présence à travers la Force, et il en était presque sûr, emprunte du Côté Lumineux, ou proche de celui-ci… Pas un adepte du côté Obscur en tous les cas… Et aucun rapport avec les échos de l'enclave où les autres perturbations, c'était certain. Une présence. Peut être même deux présences, mais il ne pouvait, contrairement au reste, l'affirmer clairement car la deuxième aura semblait indistincte presque floue.

Il hésita un instant. Que venait bien faire un Jedi (avec son padawan ?) –puisqu’il se laissait aller à supposer, pour l’instant, qu’il s’agissait de l’un de ces ignares- sur ce rocher vide et calme ? Il n’était pas si loin du centre de Dantooïne, et il était fort possible que sa présence ait été repérée (en particulier durant l’un de ses accès de démence) et qu’un de ces idiots de justicier se soit décidé à venir lui rendre un de ces visites importune dont ils avaient le secret ?

Une chose, de toute façon, lui semblait claire… Jamais il n’avait fui ou ne s’était terré devant un ennemi, quel qu’il soit, lui, Darth Thelesyum, et ce n’était pas aujourd’hui qu’il allait commencer. Il usa de son intelligence pour retourner rapidement le problème, lui trouver des solutions, puis écarter celles qu’il ne jugeait pas acceptable pour son égo, avant de finalement prendre une décision: Il irait à la rencontre des visiteurs, ou du visiteur, verrait ce qu’il en était, et les empêcherait de faire leur rapport à son collègue de vieillesse Jedi qui dirigeait le Conseil.

*Au mieux, c’est une fausse alerte, au pire, le problème sera réglé sans délais*

Il fit demi-tour pour regagner sa masure, changeant sa cape noire pour un lourd manteau à capuche de tissus gris sombre, plus passe-partout, se coiffa les cheveux et la barbe pour restaurer quelque peu son apparence de noble sage vénérable (car jamais il n’accepterait de paraître en vieillard hirsute) puis sortit, sa main se portant machinalement sur le manche des sabres qui pendouillaient à sa ceinture, sous le manteau, afin de s’assurer que ceux-ci étaient parfaitement dissimulés.

Derrière le bâtiment se trouvait son landspeeder. Du bout de son long doigt sec il tapota le code pour en débloquer les commandes, l’enfourcha, et mit le cap sans plus tarder vers le statioport.

Le sombre seigneur s’efforça de masquer, comme il avait appris à le faire presque parfaitement depuis longtemps, les relents du Côté Obscur qui émanaient de sa personne, tout en continuait à réfléchir intensément à ce problème qui l’occupait. Quel que soit le résultat de son enquête dans le centre-ville, une chose était sûre : cela ne faisait que le motiver d’autant plus à quitter sans plus tarder cette planète moribonde de fermiers attardés. Les gens d’ici, d’ailleurs, ne se poseraient pas de questions s’ils l’apercevaient près du statioport, car les fermes étant très éloignées les unes des autres, tous les colons ne se connaissait pas forcément bien, et, quand à lui, il était sûr de pouvoir reconnaître sans l’ombre d’un doute les Jedis, s’il y en avait bel et bien dans les parages. Et là… Ses doigts retrouveraient d’eux-mêmes au contact du sabre le souvenir de leur ancien talent…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Qui y a-t-il dans ce ventre... ? [Libre]   Ven 30 Sep 2011 - 15:32

La Force ? Décidément, l'histoire restait du type conte. Le nom était bizarrement choisi. Tallen aurait plutôt pensé à un mot sortant du commun, avec des sons agréables, puissants, pas juste la Force. Certes, le ton mis laissait clairement supposer qu'il y avait une majuscule au mot, mais même. Ca faisait banal... enfin, ce n'était pas un crime non plus. Tiens un autre nom qu'elle ne connaissait pas du tout : Sith. Il ne devait pas parler d'un lieu, comme un site archéologique ou quelque chose du genre. Une espèce de Jedi ? Ca devenait compliqué... mais elle écoutait attentivement, la curiosité aidant.

- C'est quoi les Sith ? Un genre de Jedi particulier ?

Elle fit la grimace. Décidément, c'était de plus en plus bizarre. Pourquoi séparer les enfants de leur famille ? C'était un des trucs les plus importants et on voulait leur en priver ? Difficile de comprendre ça pour Tallen. Se prémunir de... comment il disait ça... planter leur mission en gros. Elle ne voyait pas trop le rapport. Peut-être que certains parents n'aimaient pas et empêchaient des gens d'apprendre à utiliser leurs pouvoirs à leurs enfants ? C'était peut-être ça la raison.

- Au temple ? Ca fait vraiment religieux votre truc vous savez ? La création, l'univers, les enfants retirés à leur famille pour aller dans un temple... Vous faites partie d'une secte ou quoi ?

Tallen rigola cela dit, histoire de montrer qu'elle plaisantait. Quoi que... Non, elle ne pensait pas que c'était une saleté religieuse. Si elle n'avait pas eu ces étranges incidents autour d'elle, ainsi que la preuve de la Force chez Alexandre, elle aurait pu croire à la secte. Mais elle savait que ce n'était pas le cas. Une certitude simple et claire, limite intuitive.

- Sinon, c'est quoi le côté obscur ? Ca fait truc maléfique.

La jeune fille avait déjà oublié que le Jedi lui avait demandé de parler d'elle, bien trop intriguée par ces histoires de Force et compagnie pour penser à raconter sa vie, de toute façon bien peu intéressante. Elle voulait en savoir plus, toujours plus, archi curieuse, et pouvait passer la nuit ici s'il le fallait. Il y avait quelque chose d'important à apprendre, elle le sentait bien, consciemment ou pas, difficile à dire. Mais c'était bien la seule chose qu'elle captait, incapable de détecter les auras des gens, et donc ne ressentant absolument pas la présence d'autres utilisateurs de la Force, quels qu'ils soient.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Qui y a-t-il dans ce ventre... ? [Libre]   Dim 16 Oct 2011 - 15:08

Encore et encore des questions se bousculant.‭ ‬Alexandre se sentait piégé dans un‭ ‬jeu qu’il ne maîtrisait plus et envisageait de couper court quand le sort décida de lui donner un coup de pouce.‭ ‬Un agent de l’astroport interrompit la conversation pour indiquer au Chalactan qu’il avait enfin le feu vert pour décoller et quitter Dantooïne.


-‎ ‏Eh bien ma chère,‭ ‬il semblerait que me voila rappelé au devoir.‭ ‬Je pourrais demeurer pour tenter d’étancher votre soif de connaissance,‭ ‬mais cela nous prendrait bien des années entières,‭ ‬comme la formation de nos jeunes apprentis‭… ‬Je suppose que vous pourriez trouver pas mal de réponses à vos questions dans la bibliothèque du coin,‭ ‬cette planète a autrefois abrité l’Ordre Jedi si ma mémoire est bonne.

Il allait lui tendre la main quand une nouvelle irruption le coupa dans son élan.‭ ‬Il senti une présence,‭ ‬et se retourna,‭ ‬sa main toujours tendu vers Tallen.



[‏HRP :‭ ‬Désolé pour l’attente et la petitesse de ma réponse,‭ ‬j’étais en manque de temps et d’inspiration,‭ ‬je ferais mieux au prochain round,mais là au moins je ne vous bloque pas ‭Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Qui y a-t-il dans ce ventre... ? [Libre]   Ven 21 Oct 2011 - 9:37


Le Seigneur Sith traçait derrière lui un chemin formé d’hautes herbes aplaties, à mesure qu’il sillonnait la vaste plaine sur son landspeeder. Les paupières plissées, guettant le décor monotone qui s’étendait jusqu’à l’horizon, et plus loin encore, le vieil homme essayait de réfléchir… De continuer à réfléchir, plutôt, au problème qui l'occupait, car il aimait prévoir toutes les situations et les revers possibles, afin d’élaborer les plans d’action les plus complets possibles. Toutefois, le chuintement aigu et exaspérant qu’émettait le moteur de son bolide, le vent qui lui cinglait le visage en faisant balloter sa barbe et ses longs cheveux blancs, la souffrance que lui causait la moindre articulation de son corps endoloris, et la concentration qu’il devait garder pour tenter de maintenir son aura obscure voilée l’empêchait de penser convenablement. Il tournait en rond, ne parvenait pas à définir clairement certaines de ses idées, et parfois proférait quelques mots, sans le vouloir, qui se perdaient aussitôt dans l’air, largués par la vitesse du landspeeder.


Restant sourd aux protestations véhémentes de ces vieux os, Nicodemius accéléra encore, l’engin fit un brusque bon en avant, le vrombissement du moteur redoubla. Il attaque l’ascension de la faible côte qui menait au conglomérat d’habitation (qui ne méritait même pas le nom de bourgade, encore moins de ville) qui entourait le statioport. Parvenu à proximité des premiers bâtiments, il commença à décélérer avant de s’arrêter en douceur derrière ce qui semblait être une citerne, d’eau ou d’un autre liquide, dont le métal rouillé laissait échapper le contenu au rythme d’un lent et régulier goutte à goutte. Il mit pied à terre, effort qui demanda bien plus de temps qu’il ne lui en aurait fallu vingt ans plus tôt, et pianota sur le clavier de l’appareil le code permettant de verrouiller les commandes. Si les voleurs étaient rares dans le coin, il préférait tout de même être sûr de ne pas avoir à rentrer à pied, ni avoir à traquer un paysan idiot pour lui infliger un juste châtiment. Ceci fait, il se lissa la barbe, tant bien que mal, rabattant le large capuchon de son grossier manteau de laine grise sur son visage, puis se dirigea, d’un pas qui se voulait nonchalant et innocent, vers le statioport. Il pouvait sentir que la présence (ou la double présence ?) qu’il avait perçu alors qu’il se trouvait à l’autre bout de la plaine était toujours dans les parages, refoulant la puanteur du Côté Lumineux, et de toute la bêtise qui en émanait.

Tout autre que lui aurait ramassé par terre le premier bâton venu, puis serait allé discrètement à la rencontre de ses probables ennemis en affectant la démarche d’un vieillard boiteux, afin de pouvoir découvrir exactement de quoi il s’agissait tout en restant discret, mais lui refusait de s’abaisser à cela. Jamais on ne le verrait, lui, croulant et voûté, même pour « faire semblant ». C’est donc en se tenant bien droit, raide et le menton haut, mais tâchant quand même d’essayer de se confondre parmi les quelques colons qui passaient par là, vaquant à leurs occupation, qu’il approcha de sa, ou de ses, proies.

Arrivé près des hangars, il ouvrit grand les yeux, cherchant des détails qui permettraient de confirmer ce qu’il redoutait… Et il ne tarda pas à en trouver : dans l’un d’eux était posé un vaisseau, un petit patrouilleur ridicule, appartenant vraisemblablement à l’Ordre Jedi… Mais aux alentours directs, personne. Darth Thelesyum fourragea sa barbe de ses longs doigts osseux, l’air perplexe. Si vraiment, comme il le croyait, l’on avait repéré sa présence, il était impossible que les membres du Conseil, si réduits que soient leurs effectifs dernièrement, n’envoient qu’un homme seul… Ou alors ils étaient devenus décidément bien plus bêtes qu’ils ne l’avaient jamais été. Une conclusion s’imposa donc à lui : le Jedi devait être venu par hasard sur la planète, et il n’avait donc pas été remarqué.

Sûr de lui, le vieux Sith fit mine de retourner sur ses pas, afin de rentrer chez lui… Mais il s’arrêta dans son élan : un nouveau doute l’assaillait : et si, entre temps, le Jedi (ou le quoi-que-se-soit) s’était rendu compte qu’il y avait un utilisateur de la Force sur la surface de Dantooïne ? Il revenait donc au point de départ : retrouver ce clown, et s’assurer que personne n’entendrait jamais son rapport… Et découvrir pour quelle raison il sentait cette si étrange double présence alors que le Chevalier Servant des inutiles et des faibles était de toute évidence venu seul. Alors qu’il promenait à nouveau ses yeux alentours, quelque chose l’interpella.

Un homme, d’apparence banale, s’entretenait avec une jeune fille, non loin du poste de Douane (un bureau navrant par son étroitesse autant que par la médiocrité de ses employés). Il se mit à l’écart, dans l’ombre, pour pouvoir l’observer sans être vu… Quelque chose en lui lui indiquait clairement qu’il venait de trouver son homme. Un agent des services du statioport de Dantooïne s’approcha, lui dit quelques mots, puis s’éloigna.

L’étranger se retourna vers la jeune fille, et reprit sa conversation. Alors que Darth Thelesyum dessinait dans son esprit une stratégie pour se débarrasser de l’importun, et de son interlocutrice par la même occasion, non sans lui avoir posé quelques questions au sujet du phénomène étrange qui le tracassait... Mais sa cible se retourna brusquement, regardant dans sa direction.

*
Malédiction !*

En une seconde, l’Obscur utilisateur de la Force se décala, se cachant derrière le mur, mais il était sûr qu’il était trop tard. Il avait sans doute du, par un moment d’inattention, laisser relâcher sa concentration et l’autre avait fini par sentir son aura… Certain qu’il venait d’être découvert, Nicodemius se résigna, plutôt que de nier l’évidence : envolés les beaux stratagèmes tout en subtilité et en finesse, il faudrait peut être en découdre, ici et maintenant.

Pour l’heure, il resta derrière son mur… Mais il ne tarderait pas à en surgir.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Qui y a-t-il dans ce ventre... ? [Libre]   Dim 30 Oct 2011 - 13:52

Rho, c'était très frustrant d'avoir tant de questions et... aucune réponse. Pourquoi fallait-il que cet employé vienne dire précisément maintenant qu'Alexandre pouvait repartir ? Tssss. Trouver les réponses dans la bibliothèque du coin ? Tallen ne voyait pas comment. Dantooine n'était pas connue pour être débordante de savoir... cela dit, la suite l'intrigua : l'Ordre Jedi a été ici ? Ca, ça pouvait être sympa à creuser par contre. Même si passer son nez dans des bouquins pour en savoir plus ne lui disait guère.

- Mouais. J'verrai bien j'suppose.

N'empêche que c'était nul ! Enfin bon... elle allait lui serrer la main en guise d'au revoir quand elle le vit se retourner. Intriguée, elle pencha la tête de côté pour voir.

- Quoi ?

Tallen n'avait pas eu le temps de voir quoi que ce soit, et elle n'était capable de détecter quelqu'un par la Force, ne sachant même pas que c'était possible de toute façon. Peut-être était-ce un employé qui était venu voir le vaisseau ? Ou un simple type qui passait par là. Qu'est-ce qui pouvait bien être important de toute façon sur cette planète ? Rien. Il n'y avait aucune personnalité valable, juste des fermiers et des mécaniciens. Bien sûr, un Jedi s'était perdu dans le tas, mais il repartait, alors...

La jeune fille cherchait à distinguer ce qui avait attiré l'attention d'Alexandre, curieuse, sans rien voir de particulier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Qui y a-t-il dans ce ventre... ? [Libre]   Mer 2 Nov 2011 - 15:00

La main bêtement demeurée en l’air,‭ ‬parée aux politesses,‭ ‬Alexandre refit face à Tallen.‭ ‬Peut sûr de lui et de ce qu’il avait cru sentir ou voir,‭ ‬il bégaya ‭;

-‎ ‏Je euh‭… ‬ben je‭… ‬Je ne suis pas très sûr‭… ‬mais il se pourrait qu’on nous observe.‭ ‬Auriez-vous quelque ami jaloux prêt à venir m’éloigner de vous ‭?‬ demanda t-il pour blaguer et refaire tomber la pesante atmosphère d’étrangeté et d’insécurité gênante.

Si il y avait une menace quelconque,‭ ‬Alexandre ne pourrait pas simplement s’éloigner,‭ ‬monter dans son vaisseau,‭ ‬et fiche le camp,‭ ‬comme si de rien n’était,‭ ‬laissant la bavarde en proie au danger‭… ‬Si c’était un danger qui la concernait,‭ ‬elle,‭ ‬il se devait de lui porter secours ‭; ‬si c’était lui qui était visé,‭ ‬se tirer et ignorer la menace la reporterait sur la jeune fille,‭ ‬afin de le faire revenir.‭ ‬De toute manière,‭ ‬il devait s’assurer que tout allait bien avant de pouvoir s’en retourner à ce qui le préoccupait plus égoïstement.‭

-‎ ‏Tallen,‭ ‬je‭… ‬restez là je vous prie ‭; murmura-t-il,‭ ‬en lui posant une main sur l’épaule.‭

Puis il s’avança prudemment mais l’air de rien vers l’endroit d’où une présence semblait le concerner.‭ ‬Il arriva au coin du mur,‭ ‬et se mit brusquement dans le carrefour du couloir,‭ ‬la main sur le sabre,‭ ‬prêt à dégainer dans le quart de seconde.‭

Rien du tout.‭ ‬Il n’y avait personne.‭ ‬Son instinct lui jouerait-il des tours ‭? ‬Il tourna la tête vers la rouquine.‭ ‬De quelques mètres plus loin,‭ ‬il avait une vue d’ensemble de sa silhouette.‭ ‬Plutôt agréable‭… ‬Il revint sur ses pas,‭ ‬s’approchant de mademoiselle‭ «‬ Sékoissa ‭?‬ ‭»‬,‭ ‬l’air totalement rassuré et insouciant.‭ ‬Reconnaissant son erreur,‭ ‬il lui proposa toutefois sans savoir pourquoi de différer son départ et de l’accompagner à la bibliothèque du canton pour lui apprendre quelques trucs de plus sur les Jedi.‭ ‬En vérité,‭ ‬même s’il n’en était pas conscient,‭ ‬une part de lui-même savait que le danger était bien réel,‭ ‬et qu’il ne pouvait pas partir tout de suite‭… ‬Et puis il en revint à son intuition initiale,‭ ‬lui disant qu’il n’y avait jamais de hasard dans une rencontre.

Il se souvint même d’une sage parole de maître Mi,‭ ‬une togruta un peu bizarre en manque de câlin,‭ ‬selon lui.‭ «‬ Dans une relation,‭ ‬chacun à quelque chose à apporter à l’autre. ‭» ‬Si lui avait pu apprendre à Tallen ce qu’étaient les Jedi,‭ ‬qu’est-ce qu’elle était sensée lui apporter ‭?

Son vaisseau étant monoplace,‭ ‬il se renseigna auprès des administratifs du spatioport,‭ ‬perplexes qu’il reporte son départ tant attendu‭ –‬jusqu’à ce qu’ils remarquent la présence de Tallen à ses côtés,‭ ‬expliquant tout à leurs yeux‭ –‬au sujet de la location d’une motojet.‭ ‬Il était prêt à laisser Tallen conduire d’ailleurs‭…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qui y a-t-il dans ce ventre... ? [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Qui y a-t-il dans ce ventre... ? [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Dantooine-