La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un Sith, une noble, une histoire... [PV : Vaira Antilles]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Un Sith, une noble, une histoire... [PV : Vaira Antilles]   Mar 23 Aoû 2011 - 22:04

Alderaan... Berceau de la science et de la philosophie. Deux milliards d'habitants, tous dirigés par l'une des dernières monarchies de l'univers. Un climat tempéré, une végétation abondante et l'absence de prédateur offre aux habitants de cette planète un havre de paix durable, propice à l'évolution de leur peuple. La beauté des bâtisses respectueuses de l'environnement témoigne parfaitement de leurs qualités de vie. Sa capital : Aldera, est réputé dans toute la galaxie, du fait de son impressionnante université qui regroupe depuis des centaines d'années les meilleurs esprits du système.

Dark Renrek, mon maitre. M'expliquait qu'il devait se procurer un holocron d'une valeur inestimable, renfermant d'après ses dires, la clé du pouvoir. A mon humble avis, le côté obscure l'avait aveuglé au point de ne plus savoir faire la différence entre ce qui était important et ce qui ne l'était pas. Mon maitre n'avait rien d'un Sith puissant, je n'avais à l'époque que cinq ans de différence avec lui et je pouvais affirmer sans le moindre doute, que lui ôter la vie ne serait pas une tâche ardue, mais je ne le souhaitais pas, pas encore en tout cas...

Nous nous pausâmes sans difficulté sur le sol planète. Une fois notre vaisseau positionnait dans un hangar prévus à cet effet, nous fîmes route vers l'université. Au bout d'une demi-heure de marche, le guerrier sith se retourna brusquement dans ma direction et me tendit alors une liasse de billet.


- Voici 200 crédit, tu as bien progressé mon apprentie, mais tu ne peux m'accompagner, tes yeux attireront bien trop l'attention sur nous. Occupe toi comme tu le souhaites, essaye juste de ne pas t'attirer d'ennuis, je ne veux pas que tu te fasses remarquer compris ?!


- Oui mon maitre


- On se retrouve ce soir vers minuit, ne soit pas en retard.


J'acquiesçais d'un signe de tête, satisfait de pouvoir enfin avoir un jour de repos, mais j'étais également mécontent du fait de ne pouvoir aider mon maitre dans sa tâche. Je levais la tête pour observer le ciel, le soleil venait depuis peu de se lever, bientôt, la capitale sera remplit par une marée humaine. Marchand, fonctionnaire, tire-laine... Tous bientôt, recouvriront les rues de la ville.

Je n'aimais guère me retrouver dans une foule, en effet, nombreuses étaient les personnes à me dévisager du regard et cela pour une seul et unique raison : mes yeux. Je souffrais d'une maladie génétique rare réduisant de façon, significative, la quantité de pigmentation contenue dans mon iris. Certain n'en avais que faire de la blancheur de mon regard, d'autre voyait en moi une sorte d'abomination de la nature. Les choses qui nous sont inconnues peuvent nous effrayer, la peur est en chacun de nous, je comprenais leurs réactions.

Une fois n'est pas coutume, je souhaitais passer ma journée dans une bonne cantina, peut être trouverais-je même des joueurs de dés ainsi, je pourrais rapidement multiplier mon argente en usant secrètement de mes dons que me procurait la force. Il ne faut jamais hésiter à utiliser les talents que nous offres la nature. Rapidement, mes rêves de fortune disparurent de mon esprit. Des gardes, tout sauf sobre semblait avoir passés leur nuit dans un bar, l'un d'eux s'approcha de moi en titubant.


- Eh toi ! Tu me parais bien étrange... Ve voir... Tes papiers ! Tsout suite !

- Bien sûr, laissez-moi deux secondes, le temps que je les sortes

- Vank ! Ta vu ça ! Il tente de nous résister !


- Ouep et ca c'est pas bien !


- On va lui faire comprendre qui commande ici ! Choppez-le !


Ils étaient certes totalement saoul, cela ne leur empêchaient pas de me courir après pour tenter de me tabasser dans les règles de l'art. Mieux valait ne pas faire de vieux os ici. C'est ainsi que débuta une course poursuite dans les ruelles désertes de la ville assoupie. Sobre et plus rapide qu'eux, je parvins à les distancer aux bouts de quelques minutes, malheureusement, le destin semblait trouver cette poursuite fort réjouissante, car je me retrouvai, suite à un virage, dans un cul-de-sac. Je pouvais entendre leurs pas lourds se rapprocher de ma position, il fallait trouver une solution et vite !

Après un rapide coup d'oeil dans cette impasse, je remarquai qu'une fenêtre au-dessus de moi était ouverte, comme si une personne bien attentionnée attendait ma visite. En prenant appuis sur quelques caisses abandonnées au bout de la ruelle, je pus aisément grimper jusqu'à la mon objectif. Une fois à l'intérieur, je refermai le carreau derrière moi empêchant ainsi, définitivement mes poursuivants de me mettre la main dessus. La pièce était plongée dans le noir le plus totale, je me demandais maintenant comment me sortir de ce pétrin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Un Sith, une noble, une histoire... [PV : Vaira Antilles]   Jeu 25 Aoû 2011 - 0:26


Bang!

 

-Quesque...

J'étais dans ma salle de bain lorsque j'entendis un bruit qui provenait de ma chambre. Sa ressemblait a... c'était comme si, quelle qu'un, avait bondit sur un plancher avec des bottes.Je n'y prêta pas attention et continua de rincer mes longs cheveux noir et soigneux avec le jet d'eau. Âpres plusieurs minutes,je ferma le robinet.

Je, mis un pied au sol de marbre, puis l'autre.J'enfila un léger peignoir blanc fais de satin tout en séchant mes cheveux avec une serviette. Je, la laissa ensuite tomber au plancher. Les domestiques feront le ménage plus tard.

Tout d'un coup avant de sortir. Je fus la proie d'un douloureux frisons. Quelque chose dans la force me dit qui y avait quelque de l'autre coter. Je fessais face à un léger problème....

Mon sabre laser se trouvait, dans ma chambre, sous mon oreiller. Si la personne qui s'était infiltré, fouillait dans ce coin. Il risquait de trouver mon objet, le plus précieux et le plus dangereux que je possede. Mais pour cela, il ou elle, allait devoir allumer la lumière que j'avais laissé fermer.

 

Prenant mon courage a deux mains. je serai à l'heure."J'entra finalement dans l'autre pièce totalement inonder d'obscurité. La porte coulissa.

-Lumière.

Les lampes incrustées dans les murs de ma chambre s'allumèrent, à l'unisson.

Je, referma la porte, derrière moi et regarda la pièce avec la vivacité habituelle de ses yeux bruns.

Mon grand lit à baldaquin était pareille à comme je l'avais laissé, les couvertures, n'avait aucun plis. Tous mes objets semblaient a leurs places. Peut-être la force m'avait-elle jouer un tour ?

Je, me laissa tomber sur mon lit, en prenant toute la place que je pouvais. Je, mis ma main sous mon oreiller, cherchant à toucher mon sabre laser. Rien. Je sursauta, pris mon oreiller et l'envoya valser à l'autre, bout de la pièce.Je chercha sur ton mon lit. Rien, toujours rien !

-Où est-il ?!

Où est ce stupide sabre ? Il ne c'est sûrement pas sauvé en se fessant pousser des pattes quand même ! Quelqu'un me l'aurait volé ? J'entendis un bruit provenant de... Ma tête alla dans tous les sens. Mais d'où venait ce bruit.

-Qui est là ? !

Le temps s'arrêta pour moi. Sans arme, je me sentais vraiment seule. Mon coeur battait tellement fort dans ma poitrine que même la personne devait sûrement l'entendre. Qu'allait-il se passer ? Pour la première fois de ma vie... Je sentais que je ne pouvais rien faire pour changer le cours des choses... Ce qui devra arriver, arrivera. Bientôt j'ai se pair. J'ai beaux être une Sith, ce silence me donne vraiment la chair de poule. Par chance, un cri de ma part devrait alerter quelqu'un. Du moins je pense...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Un Sith, une noble, une histoire... [PV : Vaira Antilles]   Ven 26 Aoû 2011 - 3:32

L’endroit où je me trouvais à présent était plongé dans le noir le plus total, mais heureusement pour moi, le soleil venant se refléter contre la vitre m’offrait une faible lueur me permettant de distinguer légèrement l’environnement dans lequel je me trouvais. Une gigantesque armoire, une belle commode faite d’un bois rare, un bureau parfaitement rangé en acier, Une étagère en bois massif remplit de livre, un lit à baldaquin… Aucun doute n’était permis, j’étais dans une chambre. Soudain en tendant l’oreille, je pus entendre comme un bruit de goutte d’eau s’écrasant au sol… En effet, en me concentrant sur ce faible son, je parvins à situer approximativement sa source, celui-ci provenait d’une porte au Nord-Ouest de ma position, surement la salle de bain. Je n’étais donc pas seul ! Cette découverte n’arrangeait en rien mes affaires…

Derrière moi, je pouvais entendre les six gardes de tout à l'heure. Certain jurer, d'autre parlé entre eux tranquillement. J'aurais pu tout à l'heure tous les tuer et je pense avoir fait une boulette en épargnant leurs pathétiques vies de débauchés. Enfin, mon maitre m'avait clairement dit de ne pas lui causer d'ennuis, hors, il ne fessait aucun doute que mon combat avec les alcooliques aurait alerté les autres soldats de la ville, me retrouver avec toutes l'armée d'Alderaan aux fesses ne lui aurait certainement pas plus. Avoir refoulé de la sorte ma colère me laissait un goût amer dans la bouche, encore un évènement comme celui-ci et j'étais certain de ne plus pouvoir me contrôler. Eh oui, j'étais extrêmement susceptible à ce moment de ma vie. Je me devais également de laver chaque affront envers ma personne dans le sang, je ne supportais pas d'être la proie d'insulte ou autre injure et encore moins être la cible de moquerie.

Je me rendis compte subitement d'une chose, aucun bruit cette fois n'avait troublé mes pensées, non c'était le contraire, Le bruit des gouttelettes venaient de cesser ! Bientôt le ou la propriétaire des lieux s'apercevrait de ma présence, sous l'effet de la surprise, il ou elle ne parviendrait à retenir leurs hurlements, les gardes alertaient, s'empresseront de me mettre la main dessus pour enfin pouvoir se défouler tranquillement. Je ne pouvais laisser cela se produire, il fallait agir rapidement. Que faire ? L'attendre de l'autre côté de la porte pour l'attaquer dès sa sortie ? Non trop risquait, il risquerait de pousser un cri avant d'enlacer la force. Me cacher ? Oui mais où ? L'armoire ! Elle était suffisamment grande pour y accueillir tout un temple Jedi, une fois à l'intérieur, il ne me resterait plus qu'à attendre patiemment la tournure des évènements afin de réfléchir à un meilleur plan, je partis donc en direction de ma cachette.

Après avoir affronté les ténèbres de la pièce, je m'installai doucement dans l'armoire avant de laisser légèrement les portes du meuble massif entrouverte afin de contempler à l'abri de regards la tournure des choses. Après un court instant, je pus entendre l'entrée de la salle de bain s'ouvrir.


- Lumière.

D'un coup, toute la salle s'illumina, la nuit fût balayée en une fraction de seconde. Je fus totalement ébloui par ce flash de lumière aveuglante, quand je pus enfin de nouveau ouvrir les yeux, je remarquai enfin que le propriétaire de cette demeure n'était autre qu'une femme ou bien peut-être était-ce une simple résidente ? Peu importe, d'ici je pouvais contempler le sublime fessier de la jeune femme, son corps était proche de la perfection, ses cheveux noirs encore tout mouillé de la douche possédait une magnifique teinte noir. Au bout de quelques secondes, je repris conscience du danger, la douce dame semblait être affolée pour une raison qui m'était alors encore inconnue.

-Où est-il ?!

Donc elle cherchait quelque chose... Intéressent, je pouvais certainement profiter de cela mais d'abord... BLAM !

-Qui est là ? !


Crotte ! Sans le vouloir, je venais de glisser sans aucune explication, mon coude heurta violemment le coin de ma planque, je n'avais plus le choix, il fallait impérativement neutraliser cette menace, déjà, sa tête balayait la zone du regard, ce n'était plus qu'une question de temps avant qu'elle ne me découvre. Une fois son regard détournait de ma position, calmement je sortis de ce meuble, lentement, pas à pas, je me rapprochais de ma cible. Une fois arrivait à sa hauteur, je la saisis par la taille de mon bras gauche avant de bloquer sa bouche de ma main droite, de cette manière, elle ne pouvait ni me fuir ni crier. Une fois l'exploit accomplit, je lui chuchotais ces quelques mots.


- Maintenant écoute bien, je ne te veux pas mal. Tout ce que je souhaite, c'est sortir de cette habitation et par la même occasion de ta vie sans me faire remarquer, si tu me promets de m'aider, je te relâcherai, mais avant, je veux t'entendre me promettre de ne pas alerter les gardes dehors.

Je lui ôtai ma main de sa bouche afin de lui permettre de s'exprimait, en espérant qu'elle ne gâche pas tout en fessant l'imbécile. Une chose cependant, attitra mon regard, que ne fût pas ma surprise quand je découvris sous le lit de mon otage un sabre laser en parfait état ! Bon sang ! Elle était donc une enfant de la force tout comme moi ? Mais qui diable cacherait son artefact à cet endroit ? Sur quelle personne étais-je encore tombait ? J'utilisai mon pouvoir de télékinésie pour ramener ce sabre juste devant son nez.

-Cette chose t'appartient ? Je suis surpris de tomber sur un être tel que toi dans de pareilles circonstances ! Si tu le souhaites, tu peux le récupérer en gage de ma bonne foi, mais uniquement si tu jures de m'apporter ton soutien.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Un Sith, une noble, une histoire... [PV : Vaira Antilles]   Mer 31 Aoû 2011 - 3:09


Mon cœur battait fort. Très fort et très vite. Un peu trop, même. J'avais beau me débattre et appeler à l'aide mais rien. Mais lèvres étaient un écrin que ma voix ne pouvait passer. Je manquais d'air, je ne pouvais plus respirer. Je devenais pâle à vue d'oeil.

- Maintenant écoute bien, je ne te veux pas mal. Tout ce que je souhaite, c'est sortir de cette habitation et par la même occasion de ta vie sans me faire remarquer, si tu me promets de m'aider, je te relâcherai, mais avant, je veux t'entendre me promettre de ne pas alerter les gardes dehors.

La pression exercée fut enfin relâchée. Il avait retiré sa main.

Je me laisse tomber sur le sol en tentant de respirer. Ma respiration était saccadée et rapide. Je pus le voir pour la première fois. Il ou elle attendait une réponse et j'allais lui en donner une ! Je me, mis à parler très vite... Au diable, les formalité et les politesse.

-Tu t'en prend pour qui ?...Non, non je ne veux pas le savoir ! ! Je me fiche de qui tu es ! ! Tu veux que je te promette quelque chose ? Je, te promet que je vais cri...

 

Je ne pus terminé que je pus m'empêcher de regarder la personne qui s'était, introduit dans ma chambre. C'était un homme, je ne pouvais dire s'il était plus jeune ou plus vieux que moi à cause de la capuche de sa cape qui cachait presque tout, sauf des yeux d'une blancheur presque... inhumaine. Je fus envoûté durant un moment.

Je tourne ma tête d'un coter à l'autre, reprenant mes esprits.

-Tu, va voir que....

Quelque chose avais attiré l'attention de l'inconnu. Ho non, faites que ce ne, sois pas... S'il y a une entité surnaturel, tel un dieux ou... Je ne sais quoi d'autres, faite que ce ne soit pas mon sabre laser...Oui, pas mon sabre, je préfère, qu'on me l'aile voler...

-Cette chose t'appartient ? Je suis surpris de tomber sur un être tel que toi dans de pareilles circonstances ! Si tu le souhaites, tu peux le récupérer en gage de ma bonne foi, mais uniquement si tu jures de m'apporter ton soutien.

Merde, Merde ! !

-Je...Rodonnez-moi ça ! ! Si tu crois que ton chantage va marcher, hé ben tu te trompe ! !

Merde, merde...

Les larmes coulaient sur mon visage, je ne pouvais les arrêter. Ce dilemme était... Le sabre ou ... ? J'étais prise au piège dans les filets de cet intrigant personnage.

Mon cœur se sera.

-Qu'attend tu vraiment, de moi ?... Ce pas n'est sourmend pas pour entrer et partir comme ça...Comme un voleur ou un...

Je baisse le regard vers mon corps cacher que par un peignoir en mince tissu. Bien sûr je pourrais utiliser la force pour me sortir de ce pétrin mais...Si je fais cela, comment allait-il réagir ?



Spoiler:
 
[i]
[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un Sith, une noble, une histoire... [PV : Vaira Antilles]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un Sith, une noble, une histoire... [PV : Vaira Antilles]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Alderaan-