La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Récupération. [Perso non-KO d'Alderaan, Ulrich et Darman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Récupération. [Perso non-KO d'Alderaan, Ulrich et Darman]   Mar 9 Aoû 2011 - 21:38

    -"Eh, mon frère, tu as entendu les news... Parait qu'on attaque les mondes du noyau... Qu'est-ce qu'il faut pas entendre..."

    Prononça doucement sur un ton détaché la Kiffar en rejoignant son frère qui parlait avec les autorités sur le pont du vaisseau. Lelei et son frère avaient été envoyés en mission sur une planète pas très loin d'Alderaan portant le nom de Carida pour démonter un petit groupe de contrebandiers qui essayaient de revendre des sabre-lasers défectueux à petit prix. Ils avaient réussis sans trop de problème à retrouver les revendeurs et leur marchandise directement dans l'astroport et lorsqu'ils avaient reçu l'appel de l'Ordre Jedi, ils avaient juste ce qu'il fallait pour repartir. Ils ont donc rejoint un bâtiment de l'armée républicaine qui était envoyé en renfort sur la planète pour s'occuper des blessés provoqués par l'attaque inexpliquée et pour l'instant inexplicable.

    Chaque personne qu'elle avait croisée jusqu'à maintenant semblait l'éviter comme la peste elle-même, et même si elle en avait plus ou moins l'habitude c'était rare que ça arrive plus que de personnes qui cherchent à savoir ce qu'elle est exactement a cause de ses cheveux. Ceci dit, cela n'avait aucune importance pour la maitre jedi qui laissait ce genre de considérations derrière elle, elle gardait juste en tête qu'elle ne serait pas aidée par eux et c'était tout ce dont elle avait besoin.


    -"Enfin bref... Les Jedi à rapatrier sont les padawans Aor'ashar et Kozan Naar ainsi que les chevaliers Mike Koin, Myir Alshain, Kalyan Keturah et Arkel Valholl..."

    Elle avait dit cela en montrant les images des jeunes gens en question sur un datapad à Ulrich.

    -"Il y a des possibilités de la présence de quelques Sith d'après le conseil, mais les autorités Alderanienne ne nous ont rien confirmées... rien à part que des idiots avec des sabres lasers font du grabuge un peu partout..."

    Le ton de la jeune maitre était calme, presque désintéressé mais elle passait en revu les informations présentes sans en omettre. Cela faisait longtemps que la demoiselle n'avait pas affrontée au corps à corps un membre qui à sombré dans le côté obscur et ce n'était que des petites frappes, les personnes qu'ils allaient peut-être affronter là étaient normalement des Sith avérés et bien plus dangereux.

    -"Nous devons donc rejoindre le deuxième escadron républicain de la 105eme légion commandé par le Lieutenant Darman Skarati qui a été déployé pour maintenir la sécurité et l'ordre sur Alderaan pendant les évènements... Ils devraient avoir plus d'information que nous pour repérer nos camarades..."

    A peine eut elle terminé son topo que l'officier de pont leur signala qu'ils devaient se préparer pour l'atterrissage à Aldera. Le reste s'enchaina assez rapidement et avant même qu'elle ne puisse dire ouf, elle se retrouva avec Ulrich devant le chef des opérations au sol actuel, le lieutenant Skarati. Elle ne regardait pas le soldat, non, elle était concentrée sur autre chose.

    -"Cela faisait longtemps, mon frère... Je n'avais pas ressentis autant d'obscurité depuis longtemps... Il y en a au moins un qui est toujours là et il est puissant..."

[Pour l'ordre de passage, j'aimerais que Ulrich poste après moi puis ensuite soit Shakaxhi soit Aora pour faire un topo sur votre situation... Après ça, vous pouvez poster dans l'ordre qu'il vous plaira...^^]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Récupération. [Perso non-KO d'Alderaan, Ulrich et Darman]   Sam 13 Aoû 2011 - 0:49

Ha la belle est douce planète de Carida, avec sa température des plus appréciables, le temps d'une visite sur cette planète est toujours une bonne chose car elle est comme les autres, les habitants ne sont ni trop gentils, ni trop agressifs. Cependant la détente n'était pas la raison de la visite du groupe Wora, ils étaient ici pour une sombre affaire de contrebande de sabre-laser factice, une affaire des plus simples car le groupe de contrebandier faisait leurs affaires dans l'astroport. L'affaire fut rapidement boucler par le groupe Wora, sans trop grande difficulté pour les deux maîtres Jedis, leurs adversaires n'était que des voyous qui ont vite prit peur face à deux utilisateurs de la Force. Les autorités avaient plus qu’à s'occuper de la paperasse et des petits détails. Ulrich s'occupa des autorités, pendant que sa sœur vaquait on ne sait où, comme à son habitude d'après les dires de maître Reass. Lelei était peut-être la sœur de notre grand Kiffar, mais elle était bien différente de son frère, même si ils sont terriblement ressemblants dans la Force. Ulrich expliqua les faits aux autorités, du début jusqu'à la fin, même si l'histoire ne fut pas longue, mais les autorités étaient du genre pointilleux sur de nombreux détails sans réel importances aux yeux du Jedi. Pour une fois que le combat pu être évité, c'était une victoire pour le maître Jedi, il n'avait pas eut à sortir son sabre laser, pour lui, devoir utiliser son arme est comme un échec, même si de temps à autre, il prend du recul et sait que les mots ne sont pas toujours les plus utiles pour arrêter une situation de crise. Aujourd'hui, pour Ulrich, c'était une grande victoire sur la violence et les combats face à la force de la parole, même si ici, cela n'était dut que à l'effet de peur de devoir affronter des maîtres Jedis pour ces pauvres contrebandiers. Soudain, une voix bien connue par le Jedi se fit entendre.

La douce voix de sa sœur, même si un peu froid dans la tonalité, annonçait des évènements étranges, comme quoi le "on", donc les Jedis, attaquaient les mondes du Noyau, cela était en effet étrange. Il s'excusa auprès des autorités, pour écouter ce que sa sœur avait à lui dire. Même si elle était direct et calme, un peu comme un droïde, Lelei était surement un des meilleurs des Jedis au service de l'Ordre, d'après encore les dires de maître Reass. Elle n'avait pas eut autant de chance qu'Ulrich, son frère est un pure être lumineux, alors que elle est plus ou moins neutre, c'est peut-être cela qui les différencie entre les deux. Les deux êtres étaient très liés grâce à la Force, ce qui permettait à Lelei et Ulrich de connaitre les sentiments de l'un et de l'autre. Ulrich savait qu’au fond, elle n'était pas un robot, Lelei était comme les autres, juste un peu différente. Le maître Wora écoutait la maître Wora avec attention, car quand Lelei parle, cela a une importance, et surtout quand il s'agit d'une mission. Les maîtres étaient appelés sur Alderaan pour récupérer des confrères et consœurs ayant combattu sur la planète, face à aux "Jedis". Beaucoup de chose étaient obscures dans cette mission de sauvetage, comme les assaillants, le nombre important de Jedis à récupérer, mais surtout le fait que se sont les Jedis qui sont soi-disant les agresseurs. Sa sœur montrait les visages de tout ces Jedis sur un datapad, certains étaient que des padawans, d'autres des Chevaliers. La mission devait être réalisé le plus vite possible, chaque minute était une minute de perdu pour ces malheureux, même si il fallait faire attention et être prêt à tout. Le fait du peu d’informations donnés par les autorités sur place n'aide pas vraiment, mais la mission devait être faite, des que le vaisseau sera arrivé, la priorité sera de s'occuper des blessés, ensuite les sith devront être arrêtés.

Donc, si je comprends bien, nous allons récupérer des Jedis sur Alderaan. Ces Jedis auraient affrontés d'après les news, des Jedis et d'après le conseil des sith, donc nous avons affaire à des sith se faisant passés pour des Jedis. Pour finir, les autorités d'Alderaan sont du genre avare en information et que nous devons retrouver un escadron de la République déjà sur place, avant d'aller chercher les nôtres... Cela ne me dit rien qu'il vaille, je n'aime pas vraiment ça. Manque juste qu’une armée de Rancor s'évade d'un zoo pour mettre le bazar dans ce bazar.

Une petite touche d'humour sur la fin pour détendre un peu l'atmosphère comme à son habitude. Lorsque sa sœur finit et qu'Ulrich aussi, ils furent appelés à rejoindre le vaisseau qui allait les transporter sur les lieux de la mission et surtout devant le lieutenant qui allait surement d'être d'un grand secours, surtout si il a des informations sur les Jedis se trouvant sur place. Le voyage ne risque pas d'être long car la planète où se trouvaient les deux Wora, était non loin d'Alderaan. Le maître Wora laissa sa sœur tranquille dans le vaisseau alors qu'il allait méditer sur les évènements qui se déroulaient dans la galaxie en ce moment. Cela était étrange, car la Force,'était pas d'une grand aide en ce jour et donc Ulrich médita alors sur son arrivé sur la planète et ses priorités. Le voyage ne dura que peu de temps, mais largement assez pour arriver à finir de méditer paisiblement, sans trop forcer la fin de sa réflexion. Les maîtres Jedis arrivèrent sur place et se trouvèrent rapidement du lieutenant. Lelei avait l'air d'être autre part, ne lâchant que des mots plutôt adressés à son frère qu'au lieutenant se tenant devant eux, ainsi, on pouvait noter son... excitation à combattre le coté obscurs, peut-être de mauvais souvenir avec un sith. Cependant, elle avait raison, on pouvait encore sentir la trace d'un sith dans les parages. Bien qu'un sith ne fût pas loin, il avait devant le maître Wora, le lieutenant. Le grand Kiffar posa une main sur l'épaule de sœur et dit d'un ton calme et serein comme à son habitude.

Au moins, on sait qui est derrière tout ça, reste sur tes gardes ma sœur.

Enlevant la main de l'épaule de sa sœur, il remit ses deux bras dans ses manches et s'inclina légèrement face au lieutenant et se prit de nouveau la parole, avec le même ton qu'il utilisa avec sa sœur.

Je suis le maître Ulrich Wora et voici, la maître Lelei Wora. Avez-vous repérés le moindre utilisateur de sabre laser dans l'endroit que vous défendez ? Un Jedi ? Un Padawan ? Un Sith ? Avez-vous vu ces personnes ?


La dernière question était illustrée par un datapad où se trouvaient tous les visages des Jedis qui avaient besoin d'aide. Espérons que le lieutenant soit d'une plus grande aide que le reste des gens de cette planète. Espérons qu'il ne soit pas trop tard.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Récupération. [Perso non-KO d'Alderaan, Ulrich et Darman]   Dim 14 Aoû 2011 - 12:44

Blablabah ! Attaquer des innocents et être la cible d’une riposte, ça s’appelait la causalité. Ces braves soldats méritaient des médailles. Lui, par contre, il allait atterrir dans les bas-fonds de sa mémoire stockée dans ses lekku avec toute la vermine qui rongeait la vie des autres et qu’on ne lui avait jamais caché. C’était un truc d’alderaaniens de faire ça. Leurs marmots ne risquaient pas de tomber sur un détonateur thermique au bac à sable. On éduquait toujours sa progéniture pour qu’elle survive en fonction de son environnement quand on était un bon parent. Son père avait fait d’elle une princesse, pas une pisseuse. Elle ne se souviendrait que du dégoût à faire vomir et ne voyait devant elle qu’un autre pauvre type à l’égal des équarisseurs de bébés rycrits ou, au hasard, ces raclures qui défiguraient les filles se refusant à leurs avances. Beaucoup de dégueulasses qui d’un bout à l’autre de ce vaste univers ne servaient rien qu’à empoisonner la vie d’autrui. Des maladies. Maître Keturah avait raison.

On sentait bien dans l’air lourd d’orage qu’aucune des deux parties engagées dans ce bras de fer mental n’allait abandonner le ring. Les soldats ne tenaient pas à se prendre un coup de sabre dans l’intégrité en tournant le dos à une petite fille après un tel acte de cruauté inutile sur les leurs qui ne pouvait rester impuni. Comment croire qu’un type aussi cintré tiendrait sa parole et la laisserait gambader pour se sauver, pour courir vers Kalyan quelque part sur cette planète ? Elle n’y croyait pas non plus. Ses pupilles, réduites à deux flambeaux de lumière chrome par la réflexion de la luminosité intense contre le tapetum lucidum derrière sa rétine, s’étaient fixées aux hommes d’armes. On aurait pu se demander si ce n’était pas elles qui les retenaient, comme deux épingles vodou chauffées à blanc. Pourtant, leur propriétaire se disait que s’ils partaient avec leurs blessés, ils pourraient vite aller les réparer, là où on rajoute des membres mécaniques. Des modifications martiales qu’ils montreraient ensuite aux dames dans les cantinas et que cette bravoure là, ce n’était pas du chiqué.

La Twi’lek avait cru pouvoir dissiper le brouillard noir, que ses yeux de nyctalope n’avaient pu percer, en tâtonnant les moulures du marbre où étaient dissimulées les interrupteurs. Tout juste si elle avait eu le temps d’ouvrir une verrière. Il était déjà là, à lui coller son sabre sous le nez, à portée d’une bulle de chewing-gum qu’elle aurait sans doute fait claquer contre la lame d’énergie si elle avait eu une pâte aromatique sous les quenottes. Le genre de réaction qui lui venait, littéralement au pied du mur, tandis qu’elle se braquait, et que son cœur se caparaçonnait pareil à du corail. Toute minéralisée. Comme la pierre de Ryloth que le climat malmène depuis des millénaires, déchiquetée sans la démanteler, et qui toujours protège la vie de milliers d’êtres en son sein. Ses espoirs étaient bien gardés. Il était mal tombé, le Sith. Sur toutes les gamines de ce joli monde, il se choisissait la seule qui avait d’excellentes relations dans l’au-delà pour lui catapulter sa vie. Il croyait peut-être que tous les alderaaniens avaient déguerpi ? Erreur ! Il restait Gaul Panteer, patron fantôme de la guérilla contre les Sith que la petite invoqua à la rescousse, paupières closes avec ferveur.

Un objet non identifié s’écrasa aussitôt contre le dallage. Le regard de la jeune novice se posa automatiquement sur le petit truc blindé qui sembla se sceller à la pierre. Pour elle tombé du ciel alors qu’il venait d’être lancé par un des hommes que l’on pensait abattu par un tir de blaster réexpédié. Un AS ! Un dispositif explosif Anti-Sith. Aha ! Le dernier mot que le sinistre imposteur entendrait dans cette galaxie serait un et toc ! de sa part. Il allait y passer aussi. Et ce serait tout de sa faute.

Son cri perçant couvrit presque la faible détonation. Deux dalles marbrées cédèrent et s’explosèrent en nuage de poudre inoffensif. Avant qu’Aora ait pu s’indigner sur la camelote envoyée pour éclater du Sith, elle se retrouva sur ses fesses, touchée par une onde qui l’effleura pourtant à la manière douce d’un voile immatériel. Prise d’un vertige qui faisait tanguer la pièce autour d’elle, la jeune fille voyait double, même triple sans avoir tournicoté trente fois. Plus intéressée par la sauvegarde de sa peau que par l’observation du phénomène, la petite partit en crabe jusqu’à une porte de sortie qu’elle n’arrivait pas à viser correctement. Les soldats qui ne s’étaient pas retrouvés pris dans le rayon d’action de la grenade incapacitante recommençaient déjà à tirer dans le dos de la Twi’lek qui galopait en zigzag, s’embrouilla sur la gauche et la droite et reperdit l’équilibre dans un bruit de vaisselle. Elle venait d’embarquer une desserte à répulseurs dans sa simili-chute. Sa main se saisit d’un tube métallique. Ah mais oui ! Trop de chance !

Patinant d’un pied pas encore assuré, la fillette se hissa sur la desserte qu’elle activa d’un coup de genou et s’éloigna en laissant faire la machine qui longea l’ancienne table de buffet renversée sur ses quatre pieds. Jusqu’à emboutir un obstacle. L’apprentie Jedi clignota des yeux. Ah, mais quelle horreur ! Elle venait de tamponner un corps mort ! Ah non ! La vision de plus en plus stable de la Twi’lek lui permis de reconnaître le garde ligoté dans son rideau. Affalé en travers de sa route. Ce serait trop ignoble de lui passer dessus quand même ! Bien qu’elle n’en ait pas du tout envie, Aora se dépêcha de descendre et de tirer sur un pan du rideau pour faire rouler l’humain et l’allonger sur le premier plateau au ras du sol. Poodoo ! La bête devait peser son quintal avec tout son barda ! Tassant les grandes jambes à coup de semelle, la petite reprit sa place de conductrice à l’arrière de la desserte qui vibra sous la surcharge et repartit mollement. Hyper trop mollement. Heureusement, la demoiselle avait un super pépé qui s’y connaissait en bidouillage.

Quand ils étaient en voyage à Lessu, son arrière-grand-père en avait profité pour arrêter de râler sur tout et faire découvrir à son arrière-petite-fille les joies de la course en desserte dans les interminables couloirs de l’hôtel rupin. Pour se faire, il fallait ouvrir le petit clapet ici, faire bien attention à ne pas toucher au moteur antigrav, ouvrir le mini boîtier à côté de la bande caoutchouteuse et couper le filament métallique avec ses griffes. Et hop ! C’est parti, mon kiki ! Dire qu’on les avait enguirlandés en les surprenant en train de faire les foufous, dès l’aube, entre les colonnades du hall d’entrée. Eh bah, les bêtises du pépé sur Ryloth sauvait la vie de son arrière-petite-fille sur Alderaan. S’il n’y avait pas de nom scientifique pour désigner ce contraire de l’effet papillon, elle se ferait un plaisir de le nommer selon son histoire.

La fillette négocia un virage serré et remit en place d’un coup de pied la tringle turbulente qui traînait par terre. Les quelques bruits de la bataille s’épuisaient derrière l’épaisseur des murs et les longs corridors déserts qui les éloignaient de l’agitation. Il en restait des preuves funèbres, disséminées çà et là, que l’apprentie évitait d’un bon crochet sans savoir vraiment encore ce qu’elle ressentait. Certainement que Maître Valhöll allait se replier aussi. Ou vaincre. Ou mourir. En tout cas, elle ne serait plus un moyen de pression. Cette fuite motorisée lui faisait du bien et elle ne concentrait son esprit malmené que sur la route à suivre. Jusqu’à ce qu’ils atteignent le parvis de la villa, puis la place débouchant sur le labyrinthe des rues qu’Aora emprunta au hasard dans l’air frais du soir. La desserte fatiguait, la machine n’étant pas conçue pour porter des charges aussi lourdes. La jeune fille twi’lek ne souhaitait qu’avaler le plus de klicks possibles entre elle et les deux autres tarés avant que son moyen de transport improvisé ne la lâche.

Alors qu’elle longeait un parc, une série de bips stridents résonna dans le silence surnaturel du quartier. Ses lekku frissonnèrent comme l’air vibrait des échos de ce son incongru. Ça venait du bras de son chargement. Peut-être de l’aide ! La fillette s’arrêta, pianota sur une touche qui lança les infos en live de l’holoNet, réessaya sur une autre et tenta d’entrer en communication avec la voix portée par les ondes.

-Oui ? C'est qui ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Récupération. [Perso non-KO d'Alderaan, Ulrich et Darman]   Mer 17 Aoû 2011 - 21:34

Darman et ses hommes commencèrent leurs investigations sur les alentours du palais. Le lieutenant n'était pas mécontent de quitter cette endroit, la beauté des lieux contrastait avec la laideur des sentiments des gens qui y habitaient, tout n'était que faux-semblants et hypocrisie, bref des émotions propre aux lieux de pouvoirs. Lui et ses hommes se séparèrent en plusieurs patrouilles, quatre de dix hommes qui se déployaient en éventail à partir d'un point alpha avant de revenir reformer l'escouade, puis l'escouade se déplaçait vers un nouveau point alpha et sa recommençait. Face a une menace pouvant utiliser la Force il valait mieux rester un minimum groupé, pas question de s'aventurer seul alors qu'un de ses jongleurs a bâtons lumineux était dans le coin à faire des moulinets.

Jusqu'a présent cela n'avait rien donné, et pour tout dire Darman espérait que ses guignols étaient soit morts, soit partie de fritter ailleurs. Les Jedis, les Siths il ne savait plus trop quoi penser, qui était bon et qui était mauvais ? Les rapport qu'il avait entendu venant de diverses planètes faisaient référence a des Jedis menant des attaques contres des civils, puis l'instant d'après ce n'était plus des Jedis mais des Siths et la seconde suivantes ça avait encore changé. Enfin bref c'était le bordel complet. Ils arrivèrent à l'astroport d'Alderaa, l'endroit avait bien morflé, des débuts d'incendie, des impactes de blasters sur les murs, cela devait provenir des armes des gardes dont on voyaient les corps un peu partout, entouré la pluparts du temps de cadavres de civils. Il y avait encore dans l'air cette odeur d'azote propre au sabre laser. Un soldats s'approcha de lui, un nouveau du nom de Heinz, un peu tête brulée mais avec un énorme potentiel.

Lieutenant y a des cadavres partout !! Et surement encore un ou deux de ces allumés qui balade dans le coin !! On fait quoi ?

Darman parla d'un façon calme et posé, tout ses hommes semblaient nerveux, mais rien d'étonnant quand on risque de tomber sur un malade capable de vous envoyer une pierre de plusieurs tonnes dans la figures ou de vous découpez en tranche en quelques secondes. C’était à lui de montrer un visage sur de lui, sinon tout allait se barrer en quenouilles.

Tout d'abord on reste calme. Pour le moment on regarde, on fouille et on sécurise. Si on tombe sur un problème on reste groupé. Et surtout je veux que tout le monde est le blaster réglé sur "létal", on ne prend aucun risque.

A ce moment un astronef se posa lentement face à eux. Darman leva la main et ferma le poing, tout les hommes épaulèrent leurs blasters, il agita deux doigts vers la droite et vers la gauche, les hommes de son escouade se déployèrent rapidement pour entouré le vaisseau. Un homme et une femme descendirent du vaisseau, leurs bures ne laissait que peut d'hésitation sur leur identité, quoi qu'en ce moment on été plus sur de rien. Si la fille l'ignora superbement, l'homme sous le nom d'Ulrich Wora, et il nomma la demoiselle Leleï Wora. Darman tiqua légèrement, deux maitres avec le même nom de famille, soit ils étaient mariés, ce qui était contraire aux préceptes de l'Ordre, enfin c'est du moins ce qu'il avait entendu, soit ils étaient de la même famille. Darman ne chercha pas plus loin il avait d'autres choses à penser.

Lieutenant Darman Skarati IIème escadron de la 105éme Légion. On n’a pas vu voir grand chose, les huiles d'Alderan nous ont réquisitionnées pour garder leurs miches au palais. Y a bien quatre types qu'on a vu passé devant le palais en faisant tournoyer leurs épées, mais ils n’ont pas fait mine d'approcher. Comme on ne savait pas vraiment qui était qui on n’a pas tiré non plus.

Le lieutenant leva un doigt en l'air et le fit tournoyé rapidement, ses hommes revinrent rapidement se poster autour de lui et des nouveaux arrivants, le blaster toujours haut. Darman avait d'ailleurs le doigt sur la détente du sien, dans une attitude faussement détendue. Il ignorait encore si c'est gens étaient vraiment ce qu'ils prétendaient être, bien que rien ne présageait le contraire il préférait rester sur ses gardes.

On a fait le trajet jusqu'ici, soit environ 300 mètres. À part des cadavres il n’y a rien. Les derniers rapports les localisent à l'est de la ville, mais c'est pas du 100% sur. J’ai vu des sabres rouges, donc logiquement y a des Siths, mais par les temps qui court allez savoir qui est qui.

Darman avait volontairement appuyé la dernière phrase histoire de montrer à son interlocuteurs qu’il se méfiait de tout le monde pour l’instant. En particulier des gens se baladant avec des sabres-lasers. Son com'link crépita alors, une voie se fit entendre, mais pas une voie de soldat, ou alors ce dernier avait de graves problémes hormonaux, c'était une voie de fille, de petite fille trés aigus. Comment une gamine pouvait avoir eu accés a un appareil de communication de l'armée de la République ?

Ici le lieutenant Darman Skarati de l'armée de la République, vous utilisez actuellement un canal et un systéme de communication de l'armée. Veuillez vous identifiez !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Récupération. [Perso non-KO d'Alderaan, Ulrich et Darman]   Lun 26 Sep 2011 - 12:48

    Malgré son ressentit du côté obscur dans les parages, Lelei ne chercha pas à pointer exactement la position du ou des sombres pratiquants. Alors que son frère et le lieutenant était en train de parler de la situation, la maitre jedi observa la disposition des soldats autours du vaisseau d'un air désintéressé. La manière dont ils avaient étés placés dénotait d'une certaine expérience du terrain et ils ne semblaient absolument pas impressionnés par la présence des deux utilisateurs de la Force... il pouvait y avoir trois raisons pour cela: Soit ils étaient des professionnels de bout en bout qui étaient prêts a tout affronter pour défendre leurs idéaux, soit ils étaient encore des novices qui prenaient a la légère les utilisateurs de la Force car ils n'en avaient jamais vus avant, soit pour finir ils étaient sur qu'ils pouvaient les affronter en connaissance de cause grâce à l'entrainement qu'ils avaient reçu. Quoiqu'il en soit, la demoiselle finit par poser son regard sur le lieutenant qui était probablement sans aucun doute du premier cas de figure.

    -"Cela ne vous rassurera probablement pas, lieutenant, mais vous avez eut de la chance qu'ils n'aient pas étés intéressés par le palais..."

    Prononça-t-elle sur un ton détaché qui cachait assez mal le fait que cette discussion n'avait que peu d'importance à ses yeux, malgré l'apport d'informations plus ou moins utiles. Les deux maitres savaient au moins une choses, les jedi a récupérer ne se trouvaient pas dans le palais. La demoiselle ne réagit pas alors que les soldats se rapprochaient d'eux sous l'ordre du lieutenant, cette sécurité était somme toute logique, enfin elle supposait.

    Alors que le lieutenant terminait de partager ses propres informations, quelque chose sembla le déranger et il se mit soudainement à parler a quelqu'un sans doute a travers son communicateur. La demoiselle leva le regard vers son frère comme pour savoir si il pensait a peu près à la même chose qu'elle. D'une voix calme et en reposant son regard vers le soldat, elle prononça:


    -"Plusieurs cas possibles: Un jedi, un survivant, un importun ou un ennemi... quelque soit le cas, nous devons connaitre la position de votre interlocuteur, lieutenant..."

    Son ton était calme, imperturbable, et malgré cela elle n'avait pas prononcée cette phrase comme un ordre envers le chef d'unité qui était toujours libre d'agir comme il le souhaitait. Les Jedi n'étaient apparemment de toute manière plus en position de donner des ordres à qui que ce soit, ils n'en avaient déjà pas spécialement le droit auparavant sauf cas particuliers pendant les guerres si ils étaient mis sur le front par l'Ordre Jedi afin de repousser leur envahisseurs. Là, ils étaient sur la sellette, le flou était encore trop grand après les derniers évènements. Elle n'expliqua pas pourquoi elle disait que dans tous les cas ils devaient savoir la position de l'interlocuteur, il lui semblait que c'était assez clair pour ne pas avoir à l'expliquer.

    Enfin, même après avoir apprit la position de la personne, Ulrich et elle devait encore décider de la marche a suivre pour retrouver les survivants. Devaient-ils se séparer pour suivre les pistes données par le lieutenant ou devait-ils rester tous les deux pour éviter de se faire prendre a revers ? Le deuxième choix pouvait paraitre rassurant mais elle n'était pas sûre qu'ils puissent sauver tous les jedi blessés en agissant ainsi...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Récupération. [Perso non-KO d'Alderaan, Ulrich et Darman]   Mer 2 Nov 2011 - 0:55

Alderaan, la belle, la grande, la puissante, la magnifique, tout cela fut effacé par la guerre et les ravages de cette dernière, le temps de paix qui avait recouvert la sublime planète fut renverser par une tempête de haine et de violence qui fut soufflé par les siths. Les Jedis étaient aveugle face à la menace, l'ignorance et la peur du peuple mena ainsi la république, que les jedis avaient juré de protéger, à se retourner contre leurs défenseurs. Comment ne pas les comprendre lorsqu'on voit l'étendu des ravages de cette macabre mise en scène où les Jedis sont les dindons de la farce et que les sith se régalent, dans l'ombre, de leurs sombres complots. Les Jedis étaient dans une heure sombre de leurs histoires, cependant l'espoir était comme une étoile dans ce voile d'ombre, une faible lueur certes mais encore vivace dans le chaos actuel. Les maîtres dépêchaient sur la planète n'avait pas que les sith à se méfier mais aussi de ce qui était leurs alliés de longue date dont on ne pouvait faire confiance et cela, les Wora le savaient que trop bien, il fallait juste espérer ne pas rencontrer de sith sur le chemin pour éviter un combat qui mènera à d'autre perte et de retrouver rapidement des survivants de cette tuerie. Ulrich n'avait que peu d'espoir, de retrouver de ses frères encore en vie, au vu de l'état de l'endroit, même si déjà l'endroit n’était le plus touché de la zone. Cependant, même si l'espoir est mince, c'est presque toujours dans le noir le plus total que l'on trouve la plus chaleureuse source de réconfort. En ce jour, la lumière, pour sauver les derniers rescapés de la boucherie, était les deux maîtres Jedis, espérons cependant que les autres puissent trouver le chemin de cette lumière qui les attend pour les aider.

Ulrich était perplexe sur les dires du lieutenant, des morts sur des centaines de mètres et quelques utilisateurs qui passaient près de leurs positions. Tout cela était étrange, le but des sith était donc véritablement de discrédité les Jedis aux yeux de la république, sans contre partie, pour cacher de base besogne, cela était vraiment étrange, l'instant était idéal pour tuer les autorités en présence, mais il n'en fut rien. Les mains hors de ses manches, caressant le visage tatoué de notre homme, la situation le laissait vraiment perplexe et dans une marge de manœuvre des plus étroite et étrange, Les sith essayent de manigancer un complot mais il garde la seul chose qui les distingue des Jedis, leurs sabres lasers rouge, alors que le but était de les faire passer pour des Jedis, des électrons libres ? Ou des marginaux ? Qui sait ... Bien que la réponse n'était pas évidente, Ulrich les chercherait plus tard, il doit retrouver les personnes qui étaient sur les lieux, pour savoir si on devait pleurer nos frères ou préparer les cuves de Bacta pour les blessés ou même pire, devoir dégainer les sabres lasers pour repousser les derniers combattants et retardataire du complot sith. Mais en faite, une chose était bien dans le fond et c'est un point que sa sœur souleva, ils n'étaient pas intéressé par le palais et donc éviter un massacre de la garnison qui était en charge et des dirigeant se trouvant dedans, cependant cela à eut un prix sur les forces Jedis. Toujours les mains sur le visage, prenant son menton entre deux doigts, le regard vide sur le lieutenant, le Jedi essayait de comprendre la situation, même si il gardait que son objectif était de retrouver les survivants de la bataille.

Je vois, merci lieutenant, j'espère pouvoir compter sur vos hommes pour nous aider à transporter les survivants, bien entendu, si vous ne voulez pas, je peux comprendre... L'Est vous avez dit ? Je m'en souviendrais. Aussi je voul...

Soudainement, le maître fut couper dans son discours par le bruit d'un comlick, le comlick du lieutenant qui avait reçut une communication qui n'était pas du goût du lieutenant, surement parce que la voix de son destinataire était inconnu pour notre soldat. De plus en plus étrange et encore la sœur Wora fit mouche dans sa réflexion, cela pouvait impressionner Ulrich par la vitesse et la froideur de la réaction de sa sœur mais l'habitude avait déjà prit le dessus sur la nonchalance de sa sœur dans ses réactions ou son peu d'attention sur les "détails" comme elle dit. L'objectif principal était en effet de repérer d'où provenait le signal pour que si ce sont des Jedis, les secours les déportent en sécurité et si ils sont hostile, pour endiguer la menace pour protéger les futures victimes du danger. Le coté obscurs était présent ici mais cela ne voulait pas dire qu'il y avait que des sith dans les environs, espérons juste que la personne du comlick soit une Jedi ou un Jedi pour au moins ne pas repartir les mains vides de cette mission de sauvetage. Après que le lieutenant eut fini de parler pour savoir avec qui il parlait, Ulrich essaya de trouver une personne par la Force, cependant la présence de l'endroit était encore bien trop obscurs et masquait trop ses sens pour être sur de la position des personnes alors Ulrich préféra, comme Lelei, attendre la réponse de la personne avec qui parlait le lieutenant et lorsque l'occasion se présenta, il reprit la parole d'un ton toujours aussi calme et serein.

He bien quand nous aurons la position de votre contact, nous le rejoindrons ensemble, Lelei et moi, toute aide est la bienvenue lieutenant, cependant je ne peux pas vous en donnez l'ordre, je n'ai pas ce pouvoir, mais si cette personne est une survivante, il est de votre devoir de protéger les civils, tout comme nous, les Jedis. J'espère jute que vous ferrez le bon choix, lieutenant Skarati.


Le maître Jedi remit ses mains dans ses manches et laissa un regard lointain, l'air penseur, laissant un peu son esprit vagabonder, peut-être si son corps ne le trouve pas, son esprit aura plus de chance ou juste que le maître à besoin de s'évader un peu de cette enfer ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Récupération. [Perso non-KO d'Alderaan, Ulrich et Darman]   Mer 2 Nov 2011 - 14:45

Bon, bon, bon. Elle utilisait un comlink de l’armée républicaine au bras d’un soldat et tombait sur un lieutenant de l’autre côté du com. Jusqu’ici tout se tenait. Ça voulait dire que… Elle allait pouvoir récupérer une super force de frappe ! Faire venir des commandos de choc avec des gros lance-missiles, des blindés, des canonnières d’assaut, des chasseurs et des destroyers stellaires ! Avec ça, s’ils ne pulvérisaient pas les deux obscurs ! A moins que la paire de bouchers déchaînés ne soient déjà de l’histoire ancienne ? Oh, faites que oui !

-Oh, bah bonsoir lieutenant ! C’est Aor’ashar, la novice qui accompagnait Maître Valhöll. Vous avez botté les choobies aux deux Sith ou ils ont réussi à s’échapper hors du palais ??? Comment va Maître Valhöll ? J’ai toujours votre soldat qui s’est fait faucher son casque. Il récupère dans le… dans le chariot à vaisselles !

D’ailleurs elle aurait dû penser à prendre un seau à glace avant de partir. Le coco du militaire avait gonflé sur le coin de son front. Déjà qu’il ne devait pas forcément être bien replié dans sa desserte, mais il avait bien fallu le caser dans les limites du plateau pour ne pas que sa belle armure blanche râpe par terre. Va savoir si le frottement n’aurait pas pu l’enflammer en plus de ne pas être discret pour mettre les voiles loin des combats.

Convaincue d’avoir affaire aux mêmes soldats que ceux qu’elle venait de quitter à la villa Aldrete pour se mettre hors de portée des Sith, l’enthousiasme de la gamine se doucha soudain. Son regard parcourut la longue avenue déserte où rien ne se faisait entendre sinon le cri de quelques bestioles dans le parc derrière elle. Les animaux devaient sentir par l’instinct ce qu’elle sentait à travers la Force. Les gens s’étaient calfeutrés chez eux et pétaient de trouille.

Aora attrapa une tige métallique de son moyen de transport improvisé et commença à tracter l’engin en marchant devant pour ne pas encore plus fatiguer le moteur antigrav maintenant qu’ils étaient assez loin des tueurs. Est-ce que Darman était bien Darman ? Même si l’apprentie jedi scrutait le comlink avec insistance ce n’était pas aussi simple que de déterminer si la personne qui vous faisait face en chair et en aura était en train de vous dindonner. Et Aora ne voulait pas finir à la broche après tous ses efforts.

Le Sith barbu avait déjà sorti de sa manche le coup de la marionnette humaine sur l’homme qu’elle promenait depuis sa fuite précipitée. Il avait tenté de le faire se retourner contre ses frères d’armes et la Twi’lek avait entortillé et assommé la malheureuse cible du Sith avec une tringle à rideau pour empêcher qu’il ne se fasse abattre par ses camarades. Qu’est-ce qui pouvait lui garantir que l’autre fada n’était pas en train de manipuler l’esprit du lieutenant pour qu’il lui pose les bonnes questions afin de découvrir où elle s’était perdue dans le dédale des rues silencieuses ? Si la jeune fille pensait pouvoir se volatiliser une fois de plus avec l’aide providentielle de ses alliés immatériels, elle avait un gros bébé d’1m90 à charge. Elle ne l’avait pas sorti de la tuerie pour l’abandonner sur le pavé.

Comment qu’elle pouvait faire ? Elle pensa que sa meilleure solution était de continuer à se déplacer au feeling en espérant retomber sur le Chevalier Keturah, quelque part dans la capitale. Si elle ne pouvait pas présager de ce qui était arrivé à Mégère Alshain, au padawan et à l’autre Chevalier, elle savait très bien à la chaleur dans son cœur que Kalyan était bel et bien vivant et loin d’être à l’article de la mort.


[HJ : Aora ne parle pas du palais royal, mais d’une propriété appartenant au noble chez qui est survenue l’attaque finale des Sith. By the way : *Fait passer une bouteille d’alcool en forme de danseuse twi’lek nue à Darman puisqu’elle a loupé son anniv’*]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Récupération. [Perso non-KO d'Alderaan, Ulrich et Darman]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Récupération. [Perso non-KO d'Alderaan, Ulrich et Darman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Alderaan-