La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Débarquement [Cade + libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Débarquement [Cade + libre]   Lun 11 Juil 2011 - 11:40

Débarquement dans deux minutes !!!

La voie du commandant de bord raisonna dans tous les casques des soldats, faisant naitre une certaine tension dans l'habitacle. Je regardais mes hommes, même s'ils étaient tous caparaçonné dans leur armures a certain geste je pouvais deviner leur nervosité, certains serraient leur blasters un peu plus fermement, d'autre vérifié leur com'link, que leur armures étaient bien attachés et puis il y avait ce silence dans le système de communication qui nous reliait tous, pas de blagues vaseuses ou de parole d'énervement. Faut dire que pour la plupart c'était leur premier déploiement sur le terrain, hors exercice et franchement ils n'étaient pas à la fête. J'en soupçonnais même certains d'avoir vomis dans leur casque et de n'avoir rien dit pour ne pas passer pour un faible.

Débarquement dans une minute !!!

Le vaisseau transporteur passait maintenant à travers l'épaisse couche de nuage qui recouvrait la planète et lui donnait sa météo si particulière. Pour moi c'était surtout une belle merde dans laquelle on allait arriver. Je me revois recevant mon ordre de mission : débarqué sur Dxun, investir l'ancienne base mandalorienne présente et la sécurisé, préparé le terrain en vue de l'éventuel installation d'une garnison sur place. Ils ne voulaient pas qu'on leur installe un SPA et un spacioport tant qu'on y était ? Ces foutus gradés, le capitaine qui m'a envoyés ici était plus jeune que moi et n'avait jamais dû tiré avec un blaster de sa vie. Enfin bon maintenant mon rôle et de faire en sorte que les quarante types qui m'accompagnent restent vivants.
Plus qu'une minute avant le débarquement, il est temps de rappeler à ces petits blancs-becs pourquoi on est là. Je défis rapidement mon harnachement et commença à déambuler dans la travée centrale


ON DÉBARQUE DANS UNE MINUTES, TOUT LE MONDE SE PRÉPARE !!! Je vous rappel qu'on est la pour sécuriser l'ancienne base mandalorienne !!! Connaissant ces chakaaryc comme je l'ai conné ils ont surement dut laisser quelques surprise avant de décaniller, alors on reste sur ses gardes compris !!!

D'une même voie tous les hommes crièrent un "CHEF OUI CHEF" tonitruant. Ces types n'avaient jamais connu le feu, mais je savais que je pouvais compter sur eux, après tout je les avais entrainés, poussé à bout, certains avaient même tenté de me foutre par terre, mais finalement j'avais réussi à leur faire considérer cette escouade comme leur autre famille et à veiller les uns sur les autres.

Autres chose !!! Cette planète est une véritable cabine de douche, tous les appareils électronique, y compris vos putains de lecteurs de musique que je vous avez interdits de prendre et que tout le monde a emporté !!!! Quelques rire se furent entendre Alors vérifiez régulièrement que tout fonctionnent au moindre doute vous prévenez, je préfère mille fausses alertes qu'un véritable dysfonctionnement qui foutra le bordel !!!!

Atterrissage dans 5.4.3.2.1 ouverture de la porte arrière !!!

Tous les hommes se levèrent et jaillirent par la porte du vaisseau. Je restais sur le pas du sas, jusqu'à ce que tout le monde soit débarqué, puis je sortis à mon tour à la suite du matériel nécessaire à notre mission. On ne m'avait pas menti Dxun était vraiment une saloperie de planète qui larguait de la flotte par hectolitre sur son sol et partout ou l'on regarde c'était des arbres et de la végétation dense. Mais parmi toute cette flore un élément ce détachais une structure carré recouverte de liane, trop régulière pour être naturelle et surtout entourée de bâtiments en ruine. L'ancienne base mandalorienne. Je sentis la cicatrice qui m'ornait la joue me tirailler, c'était un de ses guerriers d'opérette qui me l'avait fait lors de la bataille de Coruscante. Une voie me tira de ma contemplation.

Mon lieutenant les scanner ne révèle aucune trace de vie dans la structure, ni aucune source d'énergie.

Très bien. Établissez un périmètre de sécurité autour du bâtiment centrale. Et trouver un moyen d'ouvrir la porte principale, je veux un contact permanent entre les équipes.

Je rejoins rapidement les hommes en face de la structure principale, un grand bâtiment carré recouvert de végétation. Une grande porte rouillé se laissait tout de même voir, trois hommes tentaient de raviver le vieux système électronique d'ouverture en se servant de nos batteries portables que l'on devait utiliser pour nos appareils, notamment notre radio. Ils tentaient mais rien ne se passait, finalement au bout de cinq minutes, je pris la décision d'utiliser une autre méthode. La porte était totalement bouffée par la rouillé et il était tout à fait hors de question que l'on perde encore du temps ici. Tirants une grenade magnétique d'une des poches de mon barda j'hurlais a tout le monde s'écarter. Les grenades magnétiques sont des mini-charges explosives programmables qui ont l'excellente habitude de se coller à tout ce qui est magnétique.

GRENADE !!!

Tous les hommes s'écartèrent de la porte. Je programmais la grenade du vingt secondes et la balançât contre la porte, puis me mit à l'abri avec le reste de la troupe. 3.2.1.0

BAOUM !!!!!

L'explosion raisonna dans toute la forêt, envoyant valser une nuée de débris de liane et de duracier. Mes hommes et moi sortirent de nos abris pour contempler le résultat. A l'endroit ou se tenait une vielle porte rouillé et recouverte de végétations, il y avait maintenant un trou béant. Nous nous approchâmes avec précaution, un souffle glacé sortit du bâtiment, visiblement l'endroit n'avait pas été ouvert depuis un certain temps, voir même un temps certain. Le sergent Obtan Key vint à ma hauteur.

On peut dire que vous n’y allez pas avec le dos de la cuillère lieutenant.

J'en ai surtout marre d'être sous cette pluie. Je veux établir un camp de base le plus vite possible. Prévenez le commandement que l'on est entré, on commencera l'exploration en profondeur demain

D'une légère pression sur le côté de mon casque je mis la torche qui y était intégrée en marche et pénétra dans le bâtiment avec cinq hommes pendants que les autres restaient à l'entrée pour sécuriser les alentours. Des câbles qui pendouillent, des morceaux de structure détachée jonché le sol. Les capteurs de présence intégrés a nos casques ne relevaient rien mise à part quelques nuisibles. Pendant que nous progressions la conversation s'engagea entre les soldats.

Mais franchement qu'est-ce qu'on fait la ?
T'as entendus le lieutenant on est la pour sécurise ce machin avant l'installation d'une garnison.
Qu'elle garnison, cette endroit est un bourbier, même les mandaloriens on fini par quitter cette endroit.

Je décidais de couper cour à cet échange. D'une part parce qu'ils perdaient en méfiance et concentration et aussi parce que j'avais bougrement envie de leur donner raison.

Silence !! Au lieu de déblatérer des idioties restez vigilants, ça m'étonnerait que les mandos soit partie en laissant simplement la clé sous le paillasson. Quand à la mission, même si cet endroit est aussi hospitalier que l'arrière train d'un Rankor on nous a donné l'ordre de le sécuriser alors on le fait, compris ?

Oui lieutenant !!
Oui lieutenant !!

Finalement cette première exploration rapide, ne donna rien, les salles visitées, n'étaient que des salles stockage vide. Le couloir principal depuis le hall se terminait par une porte scellée. Le reste de la base se trouvait derrière, mais elle ne bougerait pas à moins de la faire sauté elle aussi. Mais ce n'était pas mon souci principal pour l'instant, il fallait sécher le matériel, installer le poste de communication et les différents systèmes.

Installez-moi un capteur de présence devant cette porte, ensuite en retourne à l'entrée ces messieurs du commandement veulent un rapport le plus vite possible.

De retour à l'entrée j'ai pu constater qu’Obtan avait fait installer la radio juste au moment ou le capitaine appelé. Il me tendit le combiné, je le mis à l'oreille après avoir retiré mon casque.

Lieutenant Sarkati au rapport mon capitaine
Ha lieutenant alors cette exploration ?
Ho une vrai partie de plaisir mon capitaine, franchement c'est dommage que vous ne soyez pas la.
Certes, mais du coté de l'exploration en elle-même ?
On a pénétré dans le bâtiment principale de l'ancienne base mandalorienne, c'est vieux, sa pue et sa tombe en ruine, un vrai bonheur.
Veuillez me parler sur un autre ton lieutenant et faite votre rapport !!
Comme je vous l'ai dit on a pénétré dans le bâtiment principal, seulement l'entrée pour l'instant, il semblerait que les mandos est condamné l'entrée au partie intéressante. Ici la nuit tombe on va installer le camp de base et l'exploration en profondeur commencera dés demain.
Très bien lieutenant, et rappelez vous je veux des résultats rapide.
A vos ordres mon capitaine

Je mis fin à la conversation et rendit le combiné au sergent. Une garnison ici, c'était presque impossible à mettre en place, à mon avis sa caché autre chose. Onderon est juste à côté, ce n'était surement pas innocent.
Le camp de base fut installé dans le hangar, les tours de garde furent distribué, je conseillais à mes hommes de prendre un bon repos, car la journée de demain allez être particulièrement difficile, puis je gagnais ma tente, en me posant sur mon matelas de campagne j'espérais pouvoir moi aussi passé une nuit tranquille, depuis le début de la mission un mauvais pressentiment ne cessait de me tarauder l'esprit et malheureusement mes mauvais pressentiment ce réalise souvent
.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Débarquement [Cade + libre]   Lun 11 Juil 2011 - 17:00

- "Mais pourquoi j'ai décidé de venir ici ? Je vais m'attirer des ennuis c'est sur ?"

Cade avançait dans la jungle de Dxun, trempé par la pluie qui semblait incessante. Il avait pris part à un vol vers cette planète, voulant aider des bestiaires dans leur métier contre rétributions sonnantes et trébuchantes. Mais l'orage avait endommagés le vaisseau et le pilote étant un parfait incapable, ils eûrent droit à un atterrisage forcé sur la planète. 3 bestiaires était mort dans le crash et le dernier était inconscient. Cade le trainait grâce à un support de bois fait à la va-vite en direction d'un ancien poste abandonné des mandaloriens que la carte du vaisseau lui avait indiqué. Il espérait y trouver à défaut d'aide du matériel de soins et une balise de secours suffisament puissante pour émettre un appel à l'aide vers Ondéron. La pluie semblait avoir fait fuir les prédateurs de la planète dans leur tanière, mais Cade restait concentré, car ce n'était là qu'une supposition. Après tout, Dxun était l'une des planète les plus hostiles de la galaxie et Cade savait que dans cette jungle, la loi du plus fort prime pour survivre. Et avec ce blessé sur les bras, difficile de prétendre au titre. Mais hors de question de l'abandonner à son sort. Après tout, Cade était maintenant un jedi et un jedi se doit d'aider son prochain. Même si celui-ci pèse lourd et ne sert strictement à rien, si ce n'est à attirer les prédateurs qui braveraient la pluie pour se régaler du festin qu'il leur est pour ainsi dire offert. Cade marcha encore plusieurs minutes avant de s'arrêter net, relevant la tête et mettant instinctivement la main à son sabre. Mais avant de pouvoir continuer, deux hommes apparurent, blaster au poings en direction de Cade.

-"Doucement étranger. Qui êtes-vous et que faites-vous ici ?" Demanda l'un d'entre eux.

Cade ne répondit pas. Il essayait de percevoir les intentions de ses hommes, habillés en armure, tout droit sortis de nulle part. Dxun était pourtant sensée être inhabitée. Que faisaient-ils donc ici ? Et surtout qui étaient-ils ?

-"Tiens le en joue." dit le soldat à son acolyte pendant que je préviens le Lieutenant.

Cade restait immobile, prêt à dégainer son arme si la situation le demandait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Débarquement [Cade + libre]   Lun 11 Juil 2011 - 19:37

4h00 du matin, j'étais déjà debout depuis un moment. Les hommes eux profitaient des dernières minutes d'un sommeil réparateur. Appuyé contre le cadavre de la porte du hall de la base mandalorienne je contemplais cette pluie qui n'arrêtait pas de tomber en tentant d'écouter les bruits de la forêt, des cris d'animaux me parvenait sans que je saches les identifier, il était de notoriété public que Dxun abritait quelques belles saloperies sur pattes qui seraient ravie de se servir de mes soldats comme casse-croutes.

5h00 les hommes commençait à s'extirpaient de leurs couchettes, chacun savait ce qu'il devait faire. Enfiler son armure, vérifier les systèmes, pareille avec son arme. Je les regardais faire un moment, quand la plupart furent prêt je m'avançais au milieu d'eux, le casque sous le bras. Aujourd'hui serait une grosse journée, l'exploration complète de la base allez commencer.

Bien les gars !!! Finis les vacances !!! Aujourd'hui on commence les explorations. On va commencer par faire sauter la porte au fond du couloir !!! Ensuite on progressera par équipe, une équipe qui avance et l'autre qui répertorie, analyse et sécurise les lieux !!! Les équipes seront composés de 5 hommes à chaque, heures on change les équipes, vous devrez rester groupé, que l'un de vous ne s'amuse pas à partir seul dans un couloir !!!! Toute porte fermé doit être inspectée avant ouverture, ne touchez aucun appareil sans y avoir été autorisé par moi ou par le sergent Key, compris ?!

CHEF !! OUI CHEF !!

A ce moment ma radio grésilla, un appel d'une des patrouilles qui gardaient les alentours. Je donnais rapidement l'ordre à Key de s'occuper de faire les équipes. D'après le rapport la patrouille 3 venait de découvrir quelqu'un marchant en direction de la base. Bizarre cette planète était censée être vide de toute présence humaine. Comme quoi son pressentiment d'hier soir c'était révélé exact. Mais le temps n'était pas aux réflexions il fallait agir vide. Je me retournais vivement vers les hommes qui se préparaient à partir.

Changement plan, intrus détecté dans le secteur 6, Norv, Faxir avec moi !!! Key vous restez la et vous vous préparez tout le monde blaster au max !!!

Casque bien enfoncé nous partîmes en direction du secteur 6, arrivé sur place, nous vîmes l'intrus, un gamin, qu'est-ce que cet enfant pouvait bien foutre ici, le vaisseau familial se serait-il crashé ? Je commençait a faire signe a mes hommes de baisser leurs armes, quand deux détails me firent tiquer. Son accoutrement, d'abord, il semblait bien austère pour un gamin, cela ne laissé présager rien de bon et surtout je le vis ce cylindre argenté typique de ces allumés qui disent manipuler un truc appelé "la Force" et a qui je devais ma guerre, mes copains disparut et ma gueule de hachis. Immédiatement je le mis en joue avec mon blaster en marche, aussitôt imité par mes hommes. Je pris ma voix la plus ferme, renforcé par le système de parole de mon casque qui donnait une voie un peu métallique, histoire de nous déshumaniser un peu plus.

Ce type était soit un Jedi soit un Sith, dans les deux cas il était encerclé par cinq hommes en armures de combats et prêt a le troué comme un gruyère au moindre geste suspect.

Vous êtes sur un site d'opération de l'armée de la République, veuillez décliner votre identité et le motif de votre présence ici !!! Et surtout éloignez votre main de ce putain de couteau lumineu !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Débarquement [Cade + libre]   Mar 12 Juil 2011 - 15:34

Cade restait immobile. Ils étaient, lui et le bestiaire inconscient, entouré de maintenant 5 hommes pointant chacun un blaster sur lui. Cinq contre un, le résultat était évident. La prudence était donc de mise, ainsi que la ruse en cas de besoin. L'un d'eux, celui qui semblait être le chef, avait une voix ferme et affirmait qu'ils faisaient partie de l'armée de la République. "Elle est bien bonne ! " Pensa Cade. Qu'est-ce que l'armée foutait sur Dxun ? Etaient-ils réellement des soldats ? Cade s'aguenouilla calmement, lacha le transport improvisé du blessé et se releva, levant les deux mains vers le ciel. Essayant dans son fort intérieur de se calmer le plus possible de manière à être parfaitement concentré, il se redressa, prêt cependant à attirer son sabre par la Force dans sa main s'il en ressentait le besoin. Il respira et dit :

- "Je m'appelle Cade Sinto. Notre vaisseau s'est crashé sur la planète et je me rendais à une ancienne base présente sur la carte pour trouver de quoi appeler à l'aide et soigner mon compagnon. Je l'aurai bien fait dans le vaisseau mais l'infirmerie était HS suite au crash alors ..."

Cade ne souhaitait pas en dire plus. Inutile de raconter sa vie en détail. Il continuait de regarder les soldats en face de lui quand il sentit une autre présence venant de derrière lui, aux instincts beaucoup plus primitifs et à l'appétit vorace. Sans se soucier des répercussions que ça pouvait avoir, Cade sauta dans les airs, faisant une cabriole lui permettant de se retourner de l'autre coté du blessé, tournant le dos aux soldats et faisant face à ce qu'il voyait comme une meute de Maalras chargeant dans leur direction. Si ces gens étaient vraiment des soldats de la République, c'était le moment de le prouver. Cade prit son sabre laser et l'activa, bien décidé à faire barrage et à protèger l'alité. Il espérait seulement avoir pris la bonne décision et ne pas tourner le dos à des ennemis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Débarquement [Cade + libre]   Jeu 14 Juil 2011 - 8:38

L'explication semblait plausible, mais la méfiance est mère de sureté, cet enfant portait un sabre laser, bien trop jeune pour être un Jedi ou un Sith a par entière, mais on ne savait jamais avec ces malades. Il déposa lentement le brancard improvisé qu'il tenait en main, d'un geste de la tête je fis signe à un des soldats d'aller voir du supposé blessé, il s'approcha lentement en gardant l'enfant en joue.

Au moment ou il s'apprêtait à s'agenouiller pour vérifier l'était de l'homme sur le brancard, le garçon fit un bon prodigieux en arrière pour se placer de l'autre côté de son compagnon et dégaina son sabre, ce geste me pris au dépourvu comme mes hommes. Je fis un pas en avant tout en serrant un peu plus mon blaster contre mon épaule.

ON T'AS DIT DE PAS BOUGER !!!

A peine ai-je dit cette phrase que des bruits dans les arbres se firent entendre, un silence et soudain une nué de bestioles à la peau violette, au coup grotesquement long et avec des mâchoire comparable à des mixers surgirent des bois. Elles nous foncèrent dessus et vu leur grognement elle n'avait pas l'intention de nous faire des câlins, mais bien de se servir de nous comme casse-croute. Deux possibilités se présentait à moi, soit le replis immédiat en laissant l'enfant se démerder tout seul avec son joujou lumineux, soit faire mon devoir de soldat de la République et protéger ces deux personnes au péril de ma vie et de celle de mes hommes.

Foutu sens du devoir.

Je brandis le poing en face de moi, ce geste rapide était connu de tous les soldats, comme les nombreux autres geste de commandement utilisé pour donner des ordres rapidement : tire de barrage. Trois hommes se mirent a genoux devant le brancard et l'enfant, moi et celui qui était à côté du brancard nous primes place debout derrière eux. Les Maalras, puisque c'est ainsi que ces saletés de bestioles s'appelaient, étaient sur nous, quand les armes commencèrent à cracher leur mortel rayons.

On ne visait pas une bestiole en particulier, c'était un feu nourris et ininterrompue qui commençait à remplir l'air d'une odeur azoté. Cela ne dura que quelques secondes, je levais le poing pour donner l'ordre de cesser le feu. Plus un bruit, la pluie formée de la vapeur en en entrent au contact de nos armes chaudes. Est-ce que toutes les bestioles étaient mortes ou avaient fuis ? En tout cas on ne voyait plus rien en face de nous.

A GAUUUCHE !!!!

Le cri nous arriva dans les oreilles avec une certaine panique. Les Maalras, ces chiures sur pattes nous avaient contournés. Le temps que je me tourne, je vis une forme violette m'arriver dessus.

Et merde

Le choc fut tel que je sentis mon corps s'envoler, sans mon armure j'aurais certainement eu la cache thoracique défoncée. Une de ses saletés était sur moi, par réflexes j'avais mis mon blaster en face de moi et maintenant il était coincé sous sa gueule qui claquait et grognait, poussant de toutes mes force pour l'empêcher de m'atteindre je vis que deux de mes hommes courir vers moi, pour m'aider.

NON, RESTEZ AUTOUR DU BRANCARD !!!

Je le savais bien qu'aujourd'hui serait définitivement une journée de merde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Débarquement [Cade + libre]   Jeu 14 Juil 2011 - 17:09

Des soldats effectivement. Ils obéissaient aux ordres avec rapidité et une certaine efficacité, il fallait bien le reconnaitre. Les choses allaient si vite que Cade avait du mal à tout suivre. En un rien de temps, 3 hommes furent devant lui, embrasant tout devant eux. Puis un autre cria " A GAUCHE " comme un sauvage et le chef se retrouva à terre avec un Maalras sur lui. D'autres arrivés sur le flanc et les hommes obéissaient à leur chef en le l'aidant pas et en s'occupant des autres.

Cade utilisa la force pour soulever une pierre à proximité de lui et l'envoya sur le Malraas en prise avec le chef de cette joyeuse compagnie de soldat. L'animal prit le projectile en plein dans les côtes et lacha prise pour tomber un petit peu plus loin, furieux. Mais les Malraas étaient nombreux. L'esprit de Cade n'était plus concentré à cause de ce détail. Il lui semblait avoir lu que ces prédateurs étaient du style solitaire ? Et ce moment d'innattention suffit. Une des créatures lui sauta dans le dos et le fit tomber face contre terre. L'animal ouvrit sa gueule, prêt à assainer un coup mortel à Cade, puis se fit transpercé par une lame de couleur blanchâtre. Cade avait réactivé son sabre dans son dos. L'animal s'affala, mort, sur Cade.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Débarquement [Cade + libre]   Lun 18 Juil 2011 - 19:05

Cette saleté de bestiole était beaucoup plus forte que je ne le pensais. Sa mâchoire claquée a quelques millimètres de mon visage, enfin de mon casque, il semblait bien que cette mission soit ma dernière et que je finisse mes jours en étron fumant d'un Maalras tu parles d'une mort honorable pour un soldat. Puis soudainement la bête gicla sur le coté en hurlant, une énorme pierre venait de le percuter violemment, en me redressant je compris que c'était l'autre utilisateur de la force qui avait envoyé la rocaille, il était peut-être de notre côté finalement, mais il fallait rester prudent malgré tout. Une fois sur mes pieds je me dépêchai d'achever mon agresseur d'un coup de blaster dans la tête.

Pas le temps de dire merci, les autres étaient toujours aux prises avec ces animaux particulièrement détestables. D'ailleurs mon sauveur était à son tour victime d'un assaut, mais contrairement à moi il eut plus de chance car le Maalras s'empala sur le sabre laser de sa victime. À croire qu'il y avait vraiment une force supérieure qui veillait sur eux, enfin pas totalement puisque le poids du cadavre l'empêchait de bouger. C'était à mon tour de lui venir en aide. Tout en continuant à tirer je courus jusqu'à l'infortuné et profitant de mon élan j'envoyai valdinguer le cadavre d'un puissant coup de pied. Deux bestioles en moins, on va peut-être s'en sortir sans casse finalement. Mais le destin aime jouer à un petit jeu appeler "les soldats doivent mourir de toute façon", un Maalras fonça sur un de mes soldats, avant que l'un de nous ai pu esquisser un geste il sauta sur la poitrine de sa victime et planta ses crocs piles sous le casque et tira, la tête de Faxir s'envola dans les airs, le cri que j'entendis dans mon com'link fut atroce.

Bordel de merde !!!

Il n'était pas question de laisser l'animal se délecter du cadavre de mon compagnon d'armes, la rage me vint directement des tripes. Dans un énorme cri je fis crié mon blaster sur le Maalras jusqu'à qu'il ne soit plus qu'un tas de chair carbonisé, cette brusque montée de rage fut des émules parmi les hommes qui restaient puisqu'ils m'imitèrent passant d'une attitude de défense à une celle d'une attaque presque suicidaire. Nous fonçâmes sur les Maalras on tirant avec nos blasters. La suite ne fut qu'un brouillard rouge dans mon esprit, mais une fois que cela fut fini il ne restait plus de bestioles. Enfin si un, qui était blessé et qui semblait vouloir fuir. Je sortis ma vibro-lame et m'approchait de la bête, coinçant sa tête avec mon pied je le regardais avec une rage froide. Puis d'un geste précis je plantais ma vibro-lame dans le sommet de son crane, il eut un craquement quand mon arme brisa le crâne de l'infortuné et puis des crissements entrecoupé de bruit humide lorsque je tournais la lame dans le cerveau de l'animal, il eut quelques soubresauts puis s'éteignit dans un dernier râle.

On ramasse le bestaire et le cadavre de Faxir et on rentre au camp !!

Je me tournais ensuite vers l'utilisateur de la force. Je l'avais totalement perdu de vu quand je fus pris de ma rage meurtrière. Il m'avait sauvé la vie, je lui en étais reconnaissant pour cela, mais j'avais un protocole a respecté avant de lui accorder ma pleine confiance.

Merci pour tout à l'heure. Mais sa ne change rien au fait que tu es sur un site d'opération de l'armée de la République. Alors, jusqu'à ce que l'on sache qui tu es je te demande de me donner ton sabre laser
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Débarquement [Cade + libre]   Mar 19 Juil 2011 - 17:55

Pour être efficace ils l'étaient. A partir du moment où un des leurs se faisait dévorer par un prédateur, leur rage décuplait leurs capacités. Il ne fallut que quelques minutes pour que les autres abattent le peu de Malraas restant. L'armure du chef de l'unité était couverte de sang, en grande partie à cause de son dernier acte. Mais ensuite une chose fit sourire Cade. Ce même soldat lui demanda de leur remettre son sabre laser. Il semblait vraiment y croire en plus. Après quelques secondes, Cade lui répondit :

" Vous croyez vraiment que je vais vous le donner. On est au milieu d'une jungle hostile, avec des prédateurs capable de débouler de tout les coins et je devrai vous donner mon sabre laser. Vous êtes malade ou simplement bête ? De plus, j'ai moi-même aucune certitude que vous êtes ce que vous prétendez. "

Puisque les hommes portait la "civière" du bestiaire, Cade commença à marcher vers l'ancien camp mandalorien. Néanmoins, il décida de rester vigilant. On ne sait jamais. Des gens prétendant être des soldats de la République sur Dxun et des Malraas qui chassent anormalement en bande. Y a vraiment quelque chose qui cloche sur cette planète. Cade espérait cependant que cette "chose" ne créerait pas d'autres troubles sur la planète.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Débarquement [Cade + libre]   Jeu 21 Juil 2011 - 20:03

Je le regardais s'éloigner, surpris de l'aplomb avec lequel ce gamin qui semblait pas avoir plus de 10 ans l'avait remis a sa place. Je voulais bien être gentil et protocolaire comme on nous l'avait appris, mais fallait pas deconner non plus. On était sur une planète hostile, avec des bestioles qui semblaient nous en vouloir personnellement et un gamin se prenait pour mon supérieure parc qu’il savait faire deux tours de magie et manipuler un bâton lumineux ? Il en était hors de question.

D'un pas rapide je le rattrapais et le saisi par l'épaule pour le retourner violement vers moi. Avec énervement j'ai ôté mon casque, la cicatrice qui partait de la commissure de ma lèvre gauche pour venir mourir sous mon oreille était d'un rouge vif, preuve d'un énervement peu commun, en fait je n'avais qu'une envie lui baisser le pantalon et lui administrer une fessée comme il n’en avait jamais surement reçut.

Alors maintenant écoute moi le manieur de bâton lumineux !! Je suis le lieutenant du deuxième escadron du 105éme régiment d'infanterie de l'armée de la République. Et toi un gamin a cause de qui un de mes hommes est mort !!!! Alors soit tu me donnes ton sabre, soit je t'abandonne ici attaché a poil a un arbre en souhaitant bonne appétit au animaux du coin !!!! EST-CE QUE J'AI ETE CLAIRE !!!!

Je plongeais mon regard dans le sien, s'il était vraiment un utilisateur de la force il verrait que je ne blaguais pas. Bordel déjà gamins ces utilisateur de la force étaient tellement sur de la supériorité qu'il posait un regard dédaigneux sur le reste de l'univers. Maintenant je tendis la main pour qu'il me remette son arme, c'était sa dernière chance. C'était sans compté un cri qui perça l'épaisse canopée de la planète, suivis par roulement de tonnerre, je vis mes soldat commençait à reculer en regardant derrière le gamin et moi.

Les arbres se semblait s'écartaient au fur et à mesure que le roulement de tonnerre augmentait. Puis ils surgirent dans la clairière, des Zakkegs, des énormes mastodontes entièrement caparaçonnés nous fonçaient dessus à toute vitesse. Après les Maalras ça à croire la toute la faune de cette endroit nous en voulais. Je remis mon casque prestement et sans lui demander son avis mit le gamin sur mon épaule.

RETRAIIIITE !!! ON RETOURNE AU CAMP !!!!

Tout le monde se mit à courir, y compris ceux qui portaient le bestiaire. S'il survivait à cette course effrénée alors il s'en sortirait. A l'intérieure de mon casque je mis en marche le com'link pour appeler le camp de base.

Key !!! Ici Sarkati !!!!
Ici le sergent Key, lieutenant. Vous allez être content on a bien progressé dans l'explo...
Rien a fout, on radine a toutes blinde avec des Zakkegs au derch !!! Préparez-vous !!!
Des Zakk...mais qu'est-ce que...?
EXECUTIONS!!!
A vos ordres lieutenant!!

Il fallait que l'on se dépêche maintenant, sinon nous allions finir en chaire à pâtés. Mais bordel qu'est-ce qui leur arrivés a tout ces animaux ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Débarquement [Cade + libre]   Ven 22 Juil 2011 - 19:43

Cade n'avait pas envie de résister. Il tendit son sabre au lieutenant, espérant que la situation n'éxigerait pas qu'il s'en serve de nouveau. Mais, ensuite, il y eut un cri et Cade sentit son bras partir avec son sabre, suivit de son corps. En quelques secondes, le lieutenant l'avait placé sur son épaule et ordonnez la retraite. Et alors, Cade comprit. Il les aperçut ; imposants, terrifiants, au regard noirs et aux instincts aussi bestiales que tous les autres prédateurs de cette foutue planète. Des Zakkegs. Ils étaient les plus redoutables prédateurs de la planète et survivre à un seul d'eux était en soi une chance inouïe. Et en voilà plusieurs qui chargent. Mais bordel, pourquoi ensemble ? Les Malraas étaient solitaires et les Zakkegs territoriaux. Pourtant, tout semblait différents que dans les archives du Temple. Qu'est ce qui avait provoqué un tel changement ?

Les soldats courraient et soudain, des faisseaux d'énergie traversaient le groupe, allant droit sur les mastodontes. Cade cria :

"Désolé. J'ai aimé le transport mais l'heure n'est plus à la rigolade. Je vais prendre cette tourelle la-bas en espérant qu'elle fonctionne toujours."

Cade quitta l'épaule du lieutenant et alla directement sur une vielle tourelle de la base. Montant dedans, il pria et essaya de l'activer. Par chance, elle se lança.

"Super. Et c'est parti."

Cade commença à viser les prédateurs et à tirer sans attendre. Plusieurs soldats s'organisaient en tir de suppression et il comptait leur prêter main forte. Leur seule chance était que les zakkegs rebroussent chemin. Ces créatures à la carapace aussi résitante que du métal étaient vraiment des plaies. Cade utilisa alors la télépathie afin de contacter le lieutenant.

"Je suis à vos ordres lieutenant. Ordonnez. Si vous avez des questions et qu'on survit, j'y répondrai mais la, désolé mais c'est vraiment pas le moment."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Débarquement [Cade + libre]   Mar 26 Juil 2011 - 20:39

Alors que nous arrivions au camp de base, je vis par le trou dans la porte du hangar mes hommes sortirent et arroser copieusement les zakkegs, bon c'était comme des pets de moustiques sur un cuirassé, mais au moins cela avait l'avantage de détourner l'attention de ses tanks sur pattes et la mienne aussi, puisque le gamin s'échappa de mon emprise pour filer sur une ancienne tourelle laser mandalorienne. Mais quel andouille ces trucs étaient inactifs depuis des années et bouffée par la rouille, qui plus est-il n'y avait aucune énergie dans toute la base. J'hésitais entre courir le retirer de ce truc, ou filer directement rejoindre mes hommes. C'est alors que la tourelle se mit à tourner et à ouvrir le feu sur les bestiaux. Je ne pus m'empêcher de rester un instant sur place en regardant les puissants rayons anciennement mandalorien fondre sur les Zakkegs, comment cela était-il possible ?
Mais pas le temps de réfléchir plus que cela. Dans un dernier sprint nous arrivâmes dans le camp de bases, les hommes tiraient a qui mieux mieux, le sergent se précipita à mes côtés.
Heureux de vous revoir lieutenant. Vous allez bien ?
Comme un lundi mon cher Key

C'est alors qu'une voie qui n'était pas la sienne retentit dans sa tête. C'était celle du gamin, bon sang maintenant il se permettait de s'insinuer directement dans mon esprit. Et ça c'était très énervant. Il lui dirait SA façon de penser plus tard. Mais il y avait plus important.

Y EN A MARRE MAINTENANT DE TOUT CE BORDEL !!!!

Je frappais sur les casques de deux soldats pour qu'ils viennent m'aider. Les Zakkegs sans être totalement stoppé avaient l'air de plus trop savoir ou donner de la tête, la tourelle ou les soldats ? Enfin ça me donnait le temps de faire ce qu'il fallait faire. Avec les deux soldats j'ouvris une caisse située sur un des deux chariots de ravitaillement en matériel, il apparut, un magnifique blaster lourd BB-23.
Foutez moi ce truc en batterie et feu à volonté !!!

Les soldats s'exécutèrent avec l'efficacité des soldats bien entraînés. Peu de temps après les détonations commencèrent a se faire entendre quand l'obusier se mit en marche. Mais j'avais autre chose en tête en espérant que l'autre dans sa tourelle entendrait, je me mit a penser aussi fort que je pus

* Alors, écoute, je te conseille de quitter ta tourelle rapidement parce qu'on commence à balancer du gros calibre. Ensuite cette base est censée ne plus avoir d'énergie explique moi comment ta tourelle fonctionne ? Ca plus les animaux qui semblent nous en vouloir depuis qu'on a ouvert la base, égale un truc pas clair dans cet endroit. T'es censé être un jedi ou du moins un truc approchant, donc la réflexion c'est ton domaine *

Pendant ce temps on apprit un qu'un obus de BB-23 qui tombe sur un Zakkegs transpercé la carapace avant d'exploser l'intérieur, projetant dans tous les sens des morceaux du dis bestiaux, j'appris aussi que quand cela arrive il ne faut pas se tenir dans un endroit à découvert. Après des morceaux de Maalard j'étais maintenant recouvert de tripes de Zakkegs

*Bon ben au moins on a de quoi manger ce soir*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Débarquement [Cade + libre]   Dim 31 Juil 2011 - 8:31

Cade descendit de la tourelle suite à l'ordre du lieutenant. S'approchant de lui, il attira son sabre laser confisqué dans sa main et le raccrocha à sa ceinture. Loin de lui l'idée de ne pas faire confiance à ces hommes de terrain mais ce sabre pouvait s'avérer être sa seule chance de survie. En avançant, il sentit à travers la Force que le bestiaire s'était éteint, ne faisant plus qu'un avec la Force. Ca valait bien la peine de s'être donné tout ce mal. 2tant arrivé proche du lieutenant, il répondit à celui-ci :


"J'ai ressenti de l'énergie en direction de cette tourelle. C'est ... comment dire ... instinctif. Je suppose qu'un générateur d'énergie doit encore être actif quelque part. Seulement, il est très faible. C'est pour ça qu'elle n'était pas entièrement efficace. Et pour l'autre question, quand à savoir pourquoi les animaux agissent si bizarrement, je n'en sait rien. C'est comme si ..."


Puis l'attention de Cade fut coupé, mais cette fois-ci, pas comme ci des animaux assoiffés de chair et de sang allaient se jeter sur eux, mais plutôt comme si son esprit venait subitement de lui rappeler des détails. Regardant certains endroits du camp, son visage montra qu'il comprenait enfin la raison de ce boulversement. Il reprit :


"C'est comme ci une espéce d')ù$/§ avait tout fait sauter à 10 Km à la ronde. Sérieusement, J'ai même l'impression que de tous vos hommes, vous êtes celui qui s'approche le plus de celui capable de faire ça. Non mais vous êtes taré. Boulverser un ecosystème en faisant tout pêter, c'est probablement la pire chose à faire sur Dxun ... Quoi que si j'ai vu juste, il se peut que ces attaques soient terminées."


Le jeune miraluka tourna la tête autour de lui. Il y avait quelques blessés, mais rien ne semblait trop grave. Voyant la porte explosée du batiment principal, il s'y dirigea, disant à son interlocuteur îmmaculés de sang de prédateur :


"Vous m'excusez."


S'éloignant, Cade entendit que le lieutenant voulait manger du zakkeg ce soir. Il se demanda si celui-ci était vraiment sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Débarquement [Cade + libre]   Lun 15 Aoû 2011 - 17:30

Je pris sur moi en écoutant ce morveux me faire la morale, je n'allais pas me laisser emporter par la colère à cause d'un gamin qui n'avait dû voir que deux choses dans la vie, les seins de sa mère à l'heure de la tétée et le temple Jedi quand il était enlev...pardon recruter. Après un rapide coup d'oeil je ne vis aucun blessé grave, les zakkegs furent stoppé avant d'arriver au hangar-camp de base en fait ce qui avait le plus souffert c'était la propreté des armures. Il allait falloir user d'huile de coude avant qu'elles soient de nouveaux présentables.

Mais ce n'était pas le plus important pour le moment. Le jeune emmerd...Padawan avait ressenti l'énergie au travers de la tourelle et elle ne devait pas être si faible que cela puisqu'il avait pu manipuler la tourelle et tirer plusieurs fois avec rapidité. Donc une telle quantité d'énergie aurait dû être détectée par les scanners, on pouvait détecter une pile a moitié vide a 100 mètres de profondeurs avec ces trucs-là. Non il y avait décidément quelque chose de pas clair ici. Après quelques minutes de réflexion, je fis venir Key à mes côtés.

L'exploration ça a donné quoi avant tout ce bazar ?

Le sergent décrocha un datapad de sa ceinture et pressa l'écran tactile. Aussitôt un plan s'afficha, avec en son centre un point rouge qui était censé symboliser notre position actuel. Et tout autour, un véritable enchevêtrement de couloirs et de pièces.

On n'a pas arrêtés, mais cet endroit semble s'étendre sur des kilomètres sous la jungle. La plupart des couloirs tiennent encore debout, certain se sont totalement effondrés. Quand aux pièces rien de bien transcendant, pour la plupart ce sont des salles de stockages vide ou des anciens dortoirs. Le sergent pointa un endroit sur la carte, visiblement pas très éloigné de nous. Les pièces les plus intéressantes que l'on a trouvé jusqu'à présent sont celle-ci, qui semble être la salle des cartes Il désigna une autre pièce plus grande attenante à la salle des cartes Et celle-là qui doit être la pièce de commandement central, mais elles sont totalement vide, les mandaloriens ont tout emporté, documents, console de commande, même la machine qui distribuait des trucs à grignoter.

Bon sang cela ne tenait vraiment pas debout, si les mandaloriens avaient fait un tel ménage en se cassant d'ici ils ont donc forcement emporté toute leur cellule d'énergie et leur générateur. D'où cette batterie laser avait pu-t-elle tirer son énergie ? Et ses animaux, des bestioles solitaires qui attaquaient en groupes, des bêtes qui d'habitude défendaient jalousement leurs territoires le quittaient soudainement pour ce rué sur nous. En observant la carte je vis un couloir qui se terminait par un point d'interrogation.

C'est quoi ça ?

Ca ? C'est une porte scellée comme celle de l'entrée, on l'a scanné rien comme pour toutes les autres, mais elle refuse de s'ouvrir, même les chalumeaux n'ont pu l'entamer et on a renoncé à l'explosif étant donné l'instabilité du couloir.

Comme tout soldat au fur et à mesure des batailles j'ai développé un instinct qui me dit quand c'est bon et quand sa pue. Et la sa puait tellement que mon cerveau c'était une pince a linge sur le nez dont il avait besoin. La réponse à tout ce bordel devait se trouver derrière cette porte. Mais comment pénétrer, il faudrait un chalumeau a arc laser, le temps qu'on nous apporte ce truc on aurait le temps de moisir sur place. À moins que...

Sergent constituait une équipe de 10 hommes, qu'ils se tiennent prêt à redescendre là-dedans avec vous, moi et l'autre la. Du pouce je désignais le gamin qui semblait plongé en pleine méditation en regardant la pluie tomber. Que les autres hommes commencent à préparer le matériel pour notre départ.

Key me salua rapidement et partie accomplir les tâches que je lui avais confiées. La navette de retour arriverai demain et je voulais éclaircir ce mystère avant de décaniller d'ici. En y repensant cela aussi me parut bizarre, une mission d'exploration et de reconnaissance aussi courte ? Beaucoup trop de zone d'ombre, cela aussi sa puait, donc plutôt on résoudrait cette question et plutôt on se tirera d'ici mieux se sera. En rejoignant le gamin, j'admis que j'aurais pu être plus coulant avec lui, mais sa présence ici m'avait déstabilisé, espérons qu'il accepte de nous aider, sinon. Ben sinon j'improviserais.

Hé petit !! Désolé de te tirer de ta contemplation métaphysico-je sais pas quoi. Mais j'aurais un service à te demander.

HRP : Désolé pour le retard
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Débarquement [Cade + libre]   Ven 19 Aoû 2011 - 5:56

Cade regardait le sol. Il ressentait toujours la présence de cette source d'énergie qui lui avait permis de faire fonctionner la tourelle mais alors pourquoi les scanners de l'armée n'avaient rien donné ? Etaient-ils HS ? Cela resterait probablement un mystère ... Et puis l'esprit de Cade se souvint d'un détail : son vaisseau s'était crashé et les seuls survivants étaient ses gens de l'armée. *Eh Merde* pensa-t-il. C'était sur qu'il allait le ramener au temple. Les Maitres sauraient donc que Cade avait fait encore une fois une "excursion non autorisée en dehors du temple", ce qui était fortement déconseillé (pour ne pas dire prohibé) au padawan de son âge. Mais pire, si les soldats étaient amenés à faire un rapport, alors là ce serait catastrophique. Les Maitres apprendraient tout pour Dxun et tout le reste. Cade devrait alors expliquer le pourquoi du comment il s'est retrouvé à faire une "petite virée entre amis" avec des bestiaires. Tout ça pour quelques crédits, qu'au final il ne toucherait pas. Enfin, il s'était quand même permis de faire les poches des morts du vaisseau après le crash mais quand même. La pluie recommença à tomber quand Cade aperçut non loin un tas de vieux immondices le long d'un mur. Ayant vécu dans la rue pendant assez longtemps pour ne pas sous-estimé ce qu'on y trouve, Cade alla voir s'il restait quelque chose d'intéressant dedans. Pendant qu'il fouillait, il entendit une voix familière se rapprochant de lui dire :
Hé petit !! Désolé de te tirer de ta contemplation métaphysico-je sais pas quoi. Mais j'aurais un service à te demander.
Surpris par le ton de la voix, Cade se retourna pour être sur de ne pas se tromper quand à celui qu'il pensait lui avoir adresser la parole. Et Cade ne s'était pas trompé, c'était bien le lieutenant. *Waouh !* Pensa-t-il. *Alors il sait avoir un ton plus sympa. Mazette.* Cade était épathé tellement il ne s'y attendait pas, aprés le peu qu'il avait vu du gradé. Cherchant à se resaisir afin de parler le plus calmement possible, il répondit :
-"Oui bien sur. Y'a pas de mal. Si je peux vous être utile Lieutenant, dites-moi."
Cade rassembla alors les quelques affaires qu'il avait récupérer et les mit dans un sac miteux qui trainait là, puis suivit le Lieutenant, écoutant sa requête et espérant surrtout qu'il n'allait plus vouloir tout faire exploser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Débarquement [Cade + libre]   Jeu 8 Sep 2011 - 17:07

Il avait accepté sans émettre la moindre critique ni le moindre jugement ? Il progressait ce petit. Nous rejoignîmes le groupe de dix soldats qui allaient nous accompagner dans cette histoire, des bons gars, tous compétents dans leurs domaines. J'espérais que cette histoire se terminerais vite, je n'avais aucunement envie d'en laisser d'autres sur le carreau. Je posais le datapad du plan sur une caisse et le mit en marche en activant sa fonction d'hologramme. Aussitôt le plan des parties explorées se matérialisa au milieu de notre petit groupe. Le fameux point d'interrogation rouge qui symbolisait la porte apparu en surbrillance.

Bon messieurs voilà notre objectif. Visiblement la plupart des couloirs souterrains de cette base sont effondrés ou impraticables, mais il reste cette porte impossible à ouvrir et avant de partir d'ici, je veux m'assurer que cet endroit et tout à fait abandonné et que nos amis mandaloriens ne nous ont pas laissé un petit cadeau empoisonné dont ils ont l'habitude. Donc... Je fis un rapide tour de l'assemblée pour m'assurer que tout le monde était bien attentif. ...nous allons ouvrir cette porte. La structure du couloir où elle est placée empêche l'utilisation d'explosif et nos postes de soudure sont totalement hors-service à cause de l'humidité, donc j'ai pensé que l'on pouvait demander à notre invité surprise ici présent, de bien vouloir l'ouvrir avec son bâton.

Tous les regards se posèrent sur le jeune padawan. Maintenant il était sous le feu des projecteurs. Mais cela était une autre histoire. J'expliquais rapidement la suite de l'opération :

On progressera en suivant les chemins balisé jusqu'à la porte, une fois devant on laisse le jeune ouvrir en lui assurant une couverture avec les blasters et une fois que c'est ouvert ou fonce pas dedans comme des demeuré, on reste toujours groupé.

Mon mauvais pressentiment n'arrêtait pas de grandir, soit il s'évaporait avec l'ouverture de cette porte, soit j'étais bon pour l'ulcère.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Débarquement [Cade + libre]   Sam 1 Oct 2011 - 7:27

Cade écouta attentivement le plan du lieutenant. Puis, instinctivement, sa main alla sur le sabre à sa ceinture. Après tout, il s'agissait d'un sabre d'entrainement. Cade ne savait même pas si une telle chose serait possible avec mais ça valait le coup de vérifier. Qui sait quels trèsors les mandaloriens avaient laissés derrière cette porte ?

Cade suivit donc la troupe de gardes à travers les balises laissés par l'équipe de repérage jusqu'à la porte condamnée. Activant son sabre, Cade commença alors ce pourquoi il était là, se concentrant un maximum afin d'être le plus efficace possible. Regardant du coin de l'oeil le lieutenant, il dit :

-"Je vous avoue que j'ignore si ça va marcher. Les sabres des padawans ne sont pas si performant que les sabres colorés."

Cade se concentra néanmoins afin de déplacer son sabre, lentement de manière à créer une ouverture où les soldats pourraient passer. Au bout d'une demi-heure de découpe, il éteignit son sabre et, regardant le lieutenant, s'écartant de la porte, il fit un signe approbateur au lieutenant pour dire que c'était bon. Son sabre toujours en main, Cade était prêt à foncer mais attendait l'ordre du supérieur de l'armée.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Débarquement [Cade + libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Débarquement [Cade + libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Ordre Jedi - Planète Ondéron :: Dxun - Lune d'Ondéron :: Base mandalorienne abandonnée-