La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 En route pour le ring !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: En route pour le ring !   Lun 2 Mai 2011 - 19:17

L'avenir appartenait à ceux qui se levaient tôt, c'était habituellement le dicton préféré d'Ellana car la jedi ne perdait jamais son temps à profiter pour dormir et partait toujours très très tôt lors des missions. Cependant, même Ellana pouvait faire des entorses à son propre règlement. En effet, la jedi avait donné rendez-vous à sa jeune partenaire Ananica Ardell en début d'après-midi. Leur mission consistant à enquêter dans les Bas-fonds de Coruscant, il n'était guère justifié de s'y rendre le matin pour recueillir des informations, les lieux étaient plutôt mort à cette heure-ci et elles risquaient plus d'attirer les foudres en réveillant tout le monde que d'avancer dans leur mission.
C'est ainsi que le nouveau duo quitta Ondéron chacune à bord d'un chasseur jedi pour arriver sur Coruscant en début de soirée.
Assise sur une caisse en bois, la jedi remplissait un formulaire pour pouvoir stationner son vaisseau. Loin d'être discret, un chasseur jedi risquait d'attirer l'attention une fois qu'elles seraient dans les bas-fonds, il était donc plus judicieux de s'en débarrasser ici et de louer un landspeeder.
Une fois toute la paperasse remplie, elle donna quelques crédits pour la caution et se tourna vers Ananica avec un sourire.


-Bon j'espère que tout va bien se passer, ma dernière mission en duo s'est terminée par la rencontre avec deux siths, un mercenaire et une petite gamine assez futée, avec ma padawan, on s'en est sortie de peu.

Ellana et Ananica se dirigèrent vers le local qui louait les landspeeders et à nouveau, une fois les formalités remplies, elle purent partir tranquillement avec leur nouveau moyen de transport. Le volant en main, la jedi mit le cap et plongea dans les bas-fonds de Coruscant, plus elle s'enfonçait et plus la lumière du jour diminuait, d'autant plus que la nuit commença à tomber rapidement.

-Si tu connais quelqu'un ici, ce serait bien d'aller lui rendre visite. J'ai un contact mais je ne sais pas s'il est encore en vie, alors autant essayer de ton côté. Peut-être que tu as des ressources à me révéler!
De toute façon, si on veut en apprendre plus, le bouche à oreille est ce qu'il y de mieux dans ce genre d'endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: En route pour le ring !   Mer 11 Mai 2011 - 11:42

C'était l'après-midi sur Coruscant. Maître Caldin avait souhaité éviter de faire trop de remouds dans les bas-fonds en matinée, les gens du coin appréciant peu d'être réveillé. Et puis nous passerions sûrement plus inaperçus lorsque les ''rues'' seraient bondées. Nous sommes donc arrivées sur la planète-ville et nous avons rejoint le lieu de notre enquête en landspeeder, histoire d'éviter de montrer nos magnifiques chasseurs Jedis.

C'était la première fois que je revenais dans ce secteur de la capitale depuis l'incident avec les trafiquants. De l'eau avait coulée sous les ponts depuis, mais ici rien n'avait changé. Toujours la même insalubrité, toujours les mêmes petites frappes traînant dans les rues, toujours cette ambiance sombre et malsaine. Je ne me rappelais plus à quel point cet endroit me mettait mal à l'aise. Un sentiment amplifié par le fait que nous étions deux Jedis à nous balader : j'avais l'impression que tout le monde nous avait reconnu et était près à nous sauter dessus.

Durant le voyage, Ellana m'avais demandé si j'avais un contact qui pourrait nous renseigner. Mais je ne connaissais personne dans ce secteur. Enfin si. L'informateur de Kaïdan Ze Neb, celui qui nous avait donné des infos sur l'usine qu'on devait démanteler. Seulement il y avait deux problèmes : premièrement j'ignorais ce qu'il était devenu, mais surtout j'ignorais s'il était vraiment fiable. Jamais nous n'avions réussi à savoir si c'était lui qui nous avait balancé. Je doutais qu'on puisse vraiment lui faire confiance. À moins de lui faire comprendre qu'on ne plaisantait pas. Mais la Jedi n'allait sans doute pas vouloir qu'on utilise ce genre de méthode :

« Et bien je connaîtrais bien quelqu'un, mais je ne suis pas sûr de ce qu'il est devenu et il se pourrait qu'il ne soit pas vraiment un ami des Jedis : c'est un Rodien surnommé Mouse, parce qu'il est du genre à se faufiler partout pour récupérer tout ce qu'il peut vendre. Il avait une ''boutique'', pas très loin d'ici. Je peux vous-y conduire si vous le voulez. »

Je n'avais vraiment pas envie de revoir ce gars-là, mais cela me donnerait peut-être l'occasion de découvrir s'il nous avait trahi et le cas échéant, de régler mes comptes avec lui. S'il n'avait pas disparu depuis. Depuis le temps, il s'était sans doute volatilisé, surtout s'il avait quelque chose à voir avec la fuite lors de notre mission. Ou peut-être que Kaïdan l'avait déjà retrouvé avant moi. Je n'en savais rien. Mais ça ne coûtait rien d'essayer.

Je me rendis alors compte que la colère remontait peu à peu en moi. J'avais envie de revoir le Rodien pour lui faire payer ce qu'il m'avait fait. J'essayais de me calmer et de ne pas penser à ça. Il fallait vraiment que je contrôle mes émotions, ou maître Caldin allait le remarquer. Je tentais tant bien que mal de refouler tous les souvenirs que cet endroit faisait ressurgir, attendant la décision d'Ellana...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: En route pour le ring !   Mar 17 Mai 2011 - 7:17

-Il faut savoir se libérer du passé sans pour autant l'oublier.

Un sourire aimable apparut sur le visage d'Ellana tandis qu'un air de surprise s'affichait maintenant sur la jeune humaine. Elle ne devait pas s'attendre à ce genre de réponse qui n'avait sans doute aucun rapport avec sa question. Mais le maitre jedi ressentait le trouble en elle et un jedi troublé n'était pas efficace.

-Je te sens tendu. Essaye de faire le vide en toi, laisse toi guider par le Force. Si tout ce qui se passe maintenant te fait du mal, tu dois t'en libérer, pour toi mais également pour les autres.


Une fois que c'était dit, la jedi en revenait à la mission. Ananica devait combattre seule dans son esprit car Ellana ne pouvait, malheureusement, pas accomplir de miracle. Elle pouvait la guider, lui donner des conseils mais la jeune femme avait l'impression qu'une part de cette pression était du à l'accomplissement de cette mission, peut-être qu'une fois la mission terminée et si elle se déroulait normalement, Ananica se sentirait soulagée d'avoir terminé cette "épreuve".
Mais pour l'instant, la jedi grise avait parlé d'un rodien qui ne portait pas les jedis dans son coeur et qui vendait tout ce qu'il pouvait trouver. Classique, dans la misère on survivait comme on pouvait, c'était la loi du plus fort. S'il bougeait beaucoup, il y avait des chances pour qu'il ait entendu parler de ces mystérieux tournoi.


-De toute façon, on ne perd rien à essayer. Où est ton pote ?

La jedi lui montra une direction et Ellana se contenta de la suivre. Les rues commençaient à se remplir, elle distinguait déjà les personnes douteuses qui se livraient à des trafiques illégaux, les drogués qui se dirigeaient vers eux, les bars qui se remplissaient pour commencer une nuit de beuverie.

-Bon j'espère que ce n'est pas un ami très proche de toi. Quand les gens ne parlent pas, j'ai tendance à utiliser des moyens assez radicaux pour accélérer la situation, mais bon, généralement les gens coopèrent avec moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: En route pour le ring !   Mar 17 Mai 2011 - 17:17

Décidément, cette Jedi était étrange : elle ne correspondait pas du tout au cliché qu'on pouvait avoir des membres du Conseil. Elle était plutôt jeune, avait la fougue et semblait ne pas être dérangée par le fait de ne pas utiliser que la diplomatie pour arriver à ses fins. Néanmoins, elle restait toujours très philosophe et semblait prête m'aider à lutter contre mes démons. Moi qui avait peur qu'elle ne me juge trop sévèrement à cause de mes émotions, elle paraissait disposée à me donner un coup de main pour les calmer. Je me sentais plus en confiance, ce qui était assez étrange : depuis bientôt un an, j'avais pris l'habitude de ne me fier à personne à part moi et mon arme.

Nous continuions marcher en direction de l'emplacement du ''magasin'' de Mouse. Ellana voulait être sûr que ce n'était pas un ami, au cas où elle aurait besoin d'user d'un peu de persuasion musclée sur lui :

« Ne vous inquiétez pas, ce type est loin d'être un ami. D'ailleurs, je doute que ce type ait beaucoup de connaissance avec lesquelles il peut affirmer être proche. Quand vous le verrez, ou plutôt le sentirez, vous comprendrez vite pourquoi. »

L'idée de le retrouver me faisait toujours bouillir. Si jamais il avait été assez stupide pour ne pas disparaître après avoir balancé des Jedis, il allait trinquer pour ce qu'il m'avait fait. Non, il n'allait pas trinquer. Pas s'il était innocent. Je ne savais toujours pas s'il était responsable. Mais j'avais du mal à retenir ma colère, qui me poussait à vouloir me venger. Je tentais, comme me l'avait suggéré maître Caldin, de faire le vide en moi, mais j'avais du mal à percevoir la Force. Ou alors peut-être l'empêchais-je inconsciemment de me guider, par peur de ce pouvoir que je savais capable de me corrompre.

Je balayais autant que possible toutes les pensées sombres de mon esprit alors que nous arrivions devant le lieu où vivait Mouse : une porte dérobée dans une ruelle éclairée par le néon d'un bar au fond. Elle était fermée, mais ce n'était pas cela qui allait arrêter deux Jedis : une poussée de Force et la serrure cédait. Nous pénétrions alors dans le bâtiment. Je retrouvais sans peine la boutique du Rodien sans peine, en fouillant dans mes souvenirs. Nous rentrions dans la pièce qui lui servait de magasin : toujours la même odeur, toujours le même désordre, toujours la même musique de fond diffusé du fond de la pièce. L'endroit ne semblait pas abandonné : le Rodien ne s'était donc pas sauvé ? Comme il n'y avait personne, j'appelais :

« Il y quelqu'un ? »

Un bruit se fit entendre au fond, et une silhouette apparut : Mouse. Il n'avait pas changé d'un iota : sale à en crever, puant encore plus que les égouts et une gueule cassée de part en part comme on en voyait rarement : un œil en moins, des doigts atrophiés, un sourire auquel il manquait quelques éléments, et tout un tas d'autres blessures qu'il avait dû se faire en récupérant sa marchandises. Manifestement, il ne m'avait pas reconnu, car il nous aborda comme de simples clientes, nous parlant en galactique, ce qui était assez rare chez les Rodiens :

« Mais que voilà de sympathiques clients ! Alors, Humaines, que désirez-vous ? J'ai tout ce qu'il vous faut et que vous ne trouverez pas dans les boutiques de là-haut ! Dites-moi tout. »

Je m'approchais du ''comptoir'' derrière lequel il se trouvait. Devant mon air menaçant, le Rodien pris soudain peur et sorti un blaster, que j'envoyais à l'autre bout de la pièce grâce à la Force. Je bondis alors à côté du Rodien, et le saisit par le col :

« Salut Mouse, tu te souviens de moi ? Apparemment non. Deux Jedis, il y a bientôt un an, qui cherchait une usine de fabrications de bâtons de la mort, ça te rappelle quelque chose ? »

Je le balançais par terre. Il se retourna vers moi, la peur dans le regard :

« Qu'est-ce que vous me voulez ? Je n'ai rien fait ! C'est pas moi qui vous ai balancé ! Y'avait une fuite à la République ! J'y étais pour rien moi ! J'ai déjà tout dit à Kaïdan, qu'est-ce que vous voulez de plus ? »

Je le regardais, tentant tant bien que mal de contenir ma rage : ainsi, Kaïdan était déjà retourné le voir. C'était logique en même temps. Mais pourquoi ne m'en avait-il pas parlé ? Enfin, s'il avait laissé le Rodien, c'est qu'il devait dire la vérité. Je me calmais tandis qu'il se relevait. Maître Caldin nous avait rejoint de ce côté du comptoir. J'essayais de sonder les intentions de Mouse : je percevais de la peur, mais pas de sentiments de vengeance ou de trahison. Il semblait sincère. Il se tenait désormais à un mètre de nous, complètement paniqué :

« Bon, admettons que tu dises la vérité. Je t'offre une occasion de me prouver que tu sais toujours te tenir au courant de tout. Mais attention : si on a des ennuis parce qu'on s'est fait griller, tu n'auras pas d'autre chance. »

Je laissais alors le soin à Ellana d'expliquer la situation à notre ''ami''...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: En route pour le ring !   Ven 20 Mai 2011 - 14:41

A entendre l'amertume dont Ananica faisait preuve en évoquant cette ancienne connaissance, Ellana se
doutait que leur relation n'avait rien d'amicale. Elle le confirma d'ailleurs dans ses dires et la jedi savait exactement à quoi s'attendre. Les deux femmes empruntèrent les petites rues pour parvenir devant le fameux magasin de Mouse. Enfin, magasin était un terme de luxe pour décrire ce qu'elle voyait, il s'agissait plus d'un dépotoirs que d'une quelconque infrastructure de vente. La jedi grise ouvrit la porte d'une poussée de Force et Ellana la suivit dans son périple. Alors qu'Ananica prenait les devants pour
expliquer la situation d'une manière plus ou moins originale, le maitre jedi prenait son temps pour examiner la boutique. Finalement, ce n'était pas si mal, des centimètres de poussières recouvraient certaines étagères, ce qui laissait penser que la boutique n'avait pas tant de succès mais le concept en soit n'était pas mal. Elle repéra quelques objets qui pouvaient lui être utiles pour améliorer son chasseur, voir même son comlink. Il s'agissait de circuits, de rajouts, des petites choses qui ne valaient rien mais elle pouvait peut-être en tirer de bonnes conséquences.
Ainsi, Ellana se servit au passage jusqu'à arriver devant le dénommé Mouse. Ah effectivement, il ne
sentait pas très bon, même un bantha avait meilleur odeur que lui mais bon, ce n'était pas le pire, le pauvre était salement amoché.

-On cherche le tournoi des jedis, on voudrait participer car j'ai entendu dire qu'on pouvait gagner gros.
-Jamais entendu parler.
-Allons, allons! Un petit malin comme toi doit savoir comment ça se passe ici.
-Z'avez pas des têtes pour ça, les jedis qui se battent là bas sont des monstres. T'façon, c'est pas
vous qui choisissez, c'est eux.
-Et comment est-ce qu'on est choisis ?
-J'sais pas. J'en ai trop dis, s'ils me retrouvent, ils vont me faire la peau.
-Ok alors dernière chose, où est-ce que ça se passe ?
-Peux pas le dire, ils vont me buter après.
-Cette jedi était à deux doigts de t'égorger, elle en sera autant capable que eux.
-C'est dans les sous sols du Club des dérangés, c'est une boite de nuit. Peux pas en dire plus.Dites pas que ça vient de moi.
-Ça ira pour l'instant. T'inquiète, tu garderas tes petites fesses intactes cette fois.


Ellana fit signe à Ananica que c'était terminé, qu'elles pouvaient s'en aller mais avant de partir, la jedi
montra les tas de ferrailles qui l'avaient intéressé au début et lui demanda le prix pour le tout.


-6 crédits.

La jedi écarquilla les yeux de stupéfaction et s'apprêtait à reposer ce qui se trouvait dans sa
main lorsque le rodien changea d'avis et lui cria le nombre de 3. Ellana balança les crédits puces dans la main piteuse du vendeur avant de sortir de la boutique.
Si cette boite de nuit était populaire, il suffisait de suivre les mouvements de foule. Vers minuit, chaque chemin convergerait vers le même lieu, du moins c'était ce qu'Ellana pensait. A prêt tout, elle pouvait toujours se tromper mais il se faisait tard et la jedi suggéra de suivre la bande de jeunes juste devant elles.


-Ton ami a été plutôt coopératif, maintenant il ne nous reste plus qu'à trouver cette boite de nuit.

Ce fut facile, même trop facile. Ellana stoppa Ananica d'une main lorsque l'enseigne lumineuse en néon indiqua l'entrée du Club des dérangés. Quel nom ridicule... Elle demanda à la jedi grise de l'attendre ici avant de disparaitre dans la foule...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: En route pour le ring !   Sam 21 Mai 2011 - 7:57

Mouse avait été peu bavard cette fois-ci. Mais avec un peu de persuasion, on arrive à tout, pensais-je. Nous repartîmes ainsi avec des informations et, pour Ellana, avec quelques babioles. Le nom qui nous avait été donné était celui d'un night-club, le ''Club des Dérangés'' : un nom bien étrange, tu en conviendras, pour un lieu qui l'était tout autant. Nous nous y sommes rendus en suivant la foule qui convergeait vers cet endroit : un lieu apparemment très populaire.

En arrivant devant le bar, Ellana dût sentir un danger, car elle me demanda de l'attendre dehors. J'ignorais pourquoi elle souhaitait mener l'enquête toute seule, mais elle avait sûrement ses raisons et ce n'était de toutes façons pas à moi de donner les ordres. J'attendis donc qu'elle revienne. Mais au bout d'une demi-heure à poireauter, je n'en pouvais plus : pourquoi ne donnait-elle toujours pas de nouvelles ? Et pourquoi avais-je la désagréable impression que quelque chose clochait ? Ne tenant plus en place, je pénétrais à mon tour dans le bar.

L'intérieur était bondé. Les gens s'entassaient et se marchaient dessus. Je me demandais d'où pouvait bien venir l'air qui permettait à tout ce monde de respirer. La musique trop forte vous vrillait les tympans, et une odeur d'alcool mélangé à la fumée provenant des diverses choses que consommaient les clients achevait de vous donner la nausée. Au moins la lumière rouge, tamisée, ne vous agressait pas trop la rétine. Je n'avais encore jamais pénétré dans un endroit pareil.

Étant plus que mal à l'aise, je me voulais me dépêcher de retrouver maître Caldin pour sortir d'ici au plus vite. Je la cherchais du regard, mais il était impossible de distinguer une tête d'une autre dans cette marée vivante. Je sondais alors les lieux mentalement, cherchant la présence caractéristique des Jedis à travers la Force. Mais la vie était trop intense pour que je parvienne, avec ma maîtrise hasardeuse de mes pouvoirs, à localiser la Jedi.

Commençant à m'inquiéter sérieusement, je décidais de me rendre au bar pour me renseigner. Il me fallut bien cinq minutes pour atteindre le comptoir à l'autre de la pièce en me frayant tant bien que mal un chemin au milieu des drogués, des alcooliques et des danseurs. Après m'être fait une place libre au milieu des piliers de bar, j'appelais le barman, hurlant pour me faire entendre :

« Excusez-moi, lui demandais-je en m'égosillant, vous n'auriez pas vu une rousse par hasard ? Une femme pas très grande et pas très grosse, plutôt mignonne, avec une tunique blanche.

-Humm, non ça ne me dit rien, désolé,
me répondit-il, sans même me regarder.

-Bon, merci quand même ! »

Je me retournais et m'éloignais du bar. J'étais tellement absorbée par le fait de trouver un moyen de retrouver Ellana que je ne sentis même pas venir le coup qui m'envoya dans les pommes.

Je me suis réveillée dans une cellule sombre et crasseuse, entourée d'autre cellule où croupissait de pauvres malheureux. Des Jedis pour certains : ils avaient des sabres-lasers à la ceinture. De toutes évidences, j'étais dans les ''loges'' des combats clandestins. Super. Je m'étais faite avoir comme une débutante. Je me disais que j'aurais carrément dût signaler au barman que j'étais une Jedi, ça aurait pris moins de temps. De toute évidence, Ellana s'était fait avoir elle aussi. Je devrais partir à se recherche, mais il fallait tout d'abord que je trouve un moyen de sortir d'ici.

Je me relevais. Mes mains étaient attachées par de solides menottes dont je pourrais difficilement me débarrasser. Je fis un check-up complet de mon état. Je me sentais bien physiquement, mais j'avais l'impression d'avoir les sens brouillés. J'avais du mal à penser. Sans doute un ''effet secondaire'' du coup derrière la tête, pensais-je. Alors que je venais juste de me remettre sur mes deux pieds, un gars devant la cellule hurla :

« Ça y'est, elle est réveillée ! On va pouvoir y aller ! »

Le type ouvrit alors la cellule et me tira dehors. Avec une autre gars, ils m'emmenèrent dans un dédale de couloirs. En chemin les deux gars discutaient :

« Décidément, belles prises aujourd'hui !

-Ouais, vas-y avoir du spectacle ! Le boss va être content, ça va parier sévère !

-Pour sûr ! On a rarement eu une tête d'affiche pareille ! »


Apparemment, on m'emmenait pour un combat, et contre un adversaire de taille à ce qu'il semblait. Au fur et mesure que nous avancions, j'entendais une rumeur qui augmentait petit-à-petit de volume, jusqu'à devenir la clameur d'une foule lorsque nous fûmes devant le ring. Il était là, derrière une grille : une arène circulaire d'environ cinq mètres de diamètre, entourée d'un haut et lourd grillage derrière lequel s'agglutinait une centaine de personnes, attendant en hurlant le début du combat. Des hauts-parleurs crachaient les paroles d'un annonceur surexcité qui faisait monter la sauce en attendant le début du round.

La grille s'ouvrit devant moi et on me poussa dans l'arène, avant de m'enlever mes menottes. On referma derrière moi, me laissant seule au milieu de l'arène. Je tentais de réfléchir, d'analyser les lieux pour trouver un moyen de m'échapper, mais je n'arrivais pas à aligner deux pensées cohérentes. J'avais simplement envie de me battre. J'ignorais pourquoi j'avais une telle soif d'en découdre. Puis je compris : on m'avait sûrement droguée pendant que j'étais K.O. C'était sans doute comme ça qu'ils parvenaient à faire combattre des Jedis.

J'essayais tant bien que mal de me ressaisir, mais les effets de la drogue étaient puissants. C'est alors que la grille de l'autre côté s'ouvrit. Le ''commentateur'' donna alors le top pour le début du combat. Mon adversaire s'avança dans la lumière qui éclairait l'arène : Ellana Caldin.

Imagine : je pars en mission avec un membre du Conseil des Jedis pour tenter de regagner leur confiance, et voilà que je me retrouve à devoir l'affronter dans un combat à mort. Une situation qu'on pourrait aisément qualifiée de délicate. D'autant plus que sous emprise de la drogue, j'avais soif d'en découdre. Mes pensées les plus sombres refaisait surface : je me revoyais lutter contre les bêtes sauvages dans la jungle de Dxun lors de mon entraînement Sith. Des combats j'en avais gagné plein. Celui-là n'était pas vraiment plus dur. Instinctivement, j'ai dégainé Taral et Madloom, et j'ai commencé à m'approcher du centre du ring pour démarrer l'affrontement. J'ignorais si Ellana avait elle aussi été droguée.

Luttant de toutes mes forces pour retrouver mes esprits, je me suis mise en place, malgré moi, prête à attaquer...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: En route pour le ring !   Mer 1 Juin 2011 - 14:20

Ellana entra dans la boite de nuit assez facilement, elle paraissait tout de même jeune et même si sa tenue paraissait négligé par rapport à toutes les strass et paillettes, le vigile gardien ne l'arrêta pas. Pour la suite, se frayant un chemin vers le bar en grognant et en repoussant les gens qui lui tombaient dessus, la jedi commanda un verre. Finalement, l'ambiance n'était pas si mal, bien sur la jedi était maman et même si elle n'était pas vieille, elle appréciait beaucoup sa bière corélienne dans un bar décontracté et une ambiance beaucoup plus détendue.
Pourquoi était-elle rentrée seule ? Pourquoi avait-elle laissé Ananica toute seule dehors ? Ah oui, Ellana espérait attraper le coupable et si celui-ci prenait la fuite, ce qui serait probablement le cas, la jedi voulait être sur qu'il ne s'échapperait pas complètement.


Mais pour l'instant, au lieu de rêvasser, la jeune femme ferma les yeux, tentant de s'extraire de cette ambiance festive avec l'odeur de transpiration, d'alcool, le son assourdissant et les voix infernales qui émanaient de tout le monde. Pas facile de se concentrer mais la jedi invoquait la Force pour qu'elle lui vienne en aide. En ouvrant les yeux, son regard croisa celui d'un homme qui devait la fixer depuis quelques temps. Ils continuèrent de se regarder jusqu'à ce que le premier baisse les yeux et ce fut Ellana, contrainte de se baisser pour éviter un coup, qui rompit le duel de regard. En effet, la jedi avait évité de justesse un attaque qui aurait pu la sonner. En quelques secondes, elle fut entouré de gardes, de vigiles qui semblaient déterminés à la mettre hors jeu. Se défendant farouchement, la jeune femme dut céder face au nombre, au manque d'espace et à son impossibilité de se battre dans un endroit aussi peuplé sans risquer de blesser quelqu'un. Elle fut immobilisé et tandis qu'elle se débattait, elle sentit une seringue s'enfoncer dans son cou. Tentant un dernier recours, Ellana voulut envoyer un signal à Ananica mais sans succès car quelques secondes après, ce fut le vide... Elle entendit seulement son nom mais elle fut incapable de savoir si cela venait de son esprit ou de la réalité.

Une heure plus tard, la jedi se réveilla avec un mal de tête atroce. Elle n'avait eu cette sensation qu'une seule fois, lorsqu'elle avait été drogué et enfermé dans l'une des tours du palais royal de Kuat. Piégé par le Prince de Kuat qui était un sith, la jedi s'en était sortie mais cette-fois, elle sentait la situation encore plus tendue. S'accrochant aux barreaux de sa prison, Ellana tenta d'apercevoir quelqu'un mais elle était bel et bien toute seule. S'apprêtant à repousser les barreaux avec la Force, elle fut interrompue par le bruit d'une porte qui laissa apparaître l'homme qu'elle avait vu dans le club.

-Bienvenue au club des dérangés Maitre Caldin, je suppose que vous connaissez déjà nos traditions.
-Droguer vos clients et les enfermer, oui c'est bon, pour l'instant, c'est facile à retenir.
-Je ne parle pas de celles la. Vous savez que vous ne passez pas inaperçu, surtout vis à vis de nous. On vous reconnaît de loin vous les jedis, toujours avec une démarche assurée, l'air déterminé et sur de vous, je vous déteste pour cela. Mais, j'ai finalement réussi à faire marcher mon business grâce à vous.
-En organisant des combats de jedis, plutôt pas mal le principe. Enfin, se faire du pognon sur les blessures des autres, en supposant que vous ne capturez pas les jedis de cette manière bien sur. En tout cas, vous n'obtiendrez rien de moi et vous pouvez me croire, c'est la fin de votre business.
-Ils me disent tous ça et ils sont tous morts! Content de voir que vous n'avez rien d'exceptionnel en fin de compte, on a tendance à faire une mythe de vous et de vous idéaliser.
-Je suis d'accord sur ce point là.
-Bon trêve de plaisanterie, c'est bientôt votre tour et le public a hâte.
-Je ne me battrais pas.
-Ellana, vous n'avez pas compris, vous n'avez pas le choix.


Alors qu'il venait de prononcer ce dernier mot, les mêmes gardes qu'elle avait croisé dans le club se jetèrent sur elle et lui injectèrent une nouvelle drogue. Elle lutta de toute ses forces ou plutôt de ses esprits mais sans le vouloir réellement, elle s'avança vers sa prochaine destination. Elle connaissait le chemin, elle savait ce qu'elle allait faire, elle avait soif de combat, elle voulait du sang, de la lutte, elle voulait tuer...
Son adversaire n'était rien d'autre qu'une autre humaine, Ananica, sa co équipière qu'elle allait réduire en poussière, un simple chevalier jedi... Ellana activa son sabre laser et lança la première attaque. Elle courut vers son adversaire et plia les jambes pour bondir très haut, son saut amplifié par la Force donnerait plus de puissance à son attaque. La sabre laser levé, elle s'apprêtait à le planter vers la jedi...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: En route pour le ring !   Mer 8 Juin 2011 - 7:24

Le combat était lancé. Ellana avait dégainé son arme et s'était ruée sur moi en un bond vertigineux. J'esquivais le coup d'une roulade sur la gauche. La Jedi avait elle aussi été droguée, ce qui voulait dire qu'il y avait de fortes chances que l'une ou l'autre de nous deux allait mourir. Voilà qui n'était pas une situation très confortable pour moi, comme tu peux l'imaginer. D'autant qu'au fur et à mesure que le combat se prolongeait, je sentais le côté Obscur prendre de plus en plus corps en moi. Ma colère montait crescendo et je perdis rapidement le peu de jugement qui me restait, me laissant submerger par mon envie d'en découdre.

Ellana n'attendis pas longtemps avant de porter un nouveau coup : à peine je m'étais relevé qu'elle me propulsa de l'autre côté de la pièce à l'aide d'une vague de Force. Je me rétablissais tant bien que mal et lançais Madloom dans sa direction. Elle bloqua le sabre et me le renvoya, espérant m'estropier au passage. Je le récupérais et m'élançais vers elle, faisant tournoyer mes deux armes, puisant au plus profond de ma connaissance de la forme X pour tenter de prendre l'avantage. Nous échangions coups sur coups, sans interruption. Le combat était d'une férocité inouïe. Je percevais au loin les cris de la foule rassemblée, mes sens étant entièrement focalisés sur le duel.

Les spectateurs semblaient ravis : des affrontements pareil, il ne devait pas y en avoir tous les jours. Et surtout il durait, car les deux combattantes étaient de même niveau. Je dépassais Ellana dans la maîtrise au sabre, mais elle repoussait mes assauts grâce à la Force qu'elle maniait beaucoup mieux que moi. Nous avons combattu ainsi pendant un temps que je ne saurais estimer : ma perception de ce qui m'entourait n'était plus, j'étais tout entière au duel. La faible volonté que j'avais employé à tenter de repousser les effets de la drogue avait été balayé sitôt les premiers coups échangés. J'ignorais si Ellana avait de son côté réussi à reprendre ses esprits, et je m'en fichais : je voulais l'abattre, lui transpercer le corps, la faire souffrir comme les Jedis m'avaient fait souffrir. Je n'étais plus que colère qui avait ressurgi en force des profondeurs les plus sombres de mon être.

Alors que le combat s'éternisait, je sentais qu'Ellana faiblissait. Ses coups avaient de moins en moins de puissance et elle ne mettait plus autant de cœur qu'au début de notre affrontement à utiliser la Force. Cela me motiva et je redoublais d'effort pour la terrasser. Mes deux sabres fendaient l'air avec une vitesse et une force que je n'avais jamais atteinte. Soudain nos regards se croisèrent, et je lue dans son regard de l'inquiétude : elle était sur la défensive, elle ne voulait plus attaquer. Elle avait réussi à retrouver la maîtrise d'elle-même. Profitant de cet instant d'inattention de mon adversaire, je l'envoyais à terre d'un croche-patte.

Tout en désactivant Taral, je plaçais la lame orangée de Madloom sous la gorge de Maître Caldin, savourant ma victoire. La Jedi n'avait pas été capable de m'arrêter et sa faiblesse allait causer sa perte. J'entendais les hurlements de la foule en délire, qui voulait une mise à mort. Je regardais ma proie dans les yeux au travers du voile de haine qui recouvrait mon visage. Je voyais ses lèvres bouger, mais je ne comprenais pas, ou plutôt je ne voulais pas comprendre. Je percevais également sa voix, ou plutôt ses murmures, dans ma tête. Tout mon être voulait la tuer, mais pourtant, quelque part dans mon esprit, une force retenait mon bras.

Tout se mélangeait dans ma tête. Ellana m'implorait de reprendre mes esprits, ma colère m'exhortait à l'achever, ma conscience tentait tant bien que mal de me stopper, et par-dessus s'ajoutait le brouhaha assourdissant du public. Je ne parvenais plus à réfléchir. Ma tête me faisait mal. Des émotions contradictoires se heurtaient en moi dans un tourbillon qui me torturait. Je ne pouvais plus penser. J'avais envie de crier, crier pour expulser tout ce que j'avais en moi. Et c'est ce que je fis. Je me mis à hurler, hurler si fort que je sentis tout autour de moi les murs trembler, la vie vaciller. J'hurlais, sans fin, chassant de mon esprit toutes mes émotions.

Puis je me suis effondrée...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: En route pour le ring !   Mar 14 Juin 2011 - 17:17

Chaque coup de sabre qu'elle donnait était un retour à la réalité.

Le combat était violent, redoutable comme les spectateurs aimaient. Les deux femmes semblaient se déchainer de toute leur force sur son adversaire, mélangeant hargne et danger. En réalité, ce combat pouvait être réellement comparé à un spectacle, les deux silhouettes gracieuses formaient comme un ensemble de ballet, les mouvements donnaient l'impression qu'ils avaient été chorégraphié à l'avance et même les éclats lumineux de sabre laser semblaient créer un effet de lumière.

Mais le spectacle allait être de courte durée...

En effet, chaque coup de sabre qu'elle donnait était un retour à la réalité. Alors qu'elle s'attaquait à la jedi, au fur et à mesure du combat, Ellana se demandait réellement pourquoi elle combattait. La jeune femme ne se considérait pas comme une pacifiste pure, mais elle savait à chaque fois pourquoi elle engageait un combat. Son maitre défunt le lui avait toujours répété durant sa formation. "Ellana, pourquoi est-ce que tu combats ?" C'était sans doute la bonne question à se poser pour ne pas s'écarter de son chemin.
La maitre jedi aurait du gagner le combat, son expérience et sa maturité lui permettait de prendre le dessus mais plus le temps se déroulait et plus la jedi se questionnait. Voulait-elle réellement combattre ? C'est ainsi qu'elle reprit connaissance, la Force lui avait permit de prendre le dessus sur la drogue, elle ferma les yeux durant quelques instants pour reprendre ses esprits et les souvenirs lui revinrent instantanément. Malheureusement, on ne pouvait pas dire que le même effet s'était appliqué sur Ananica.
Ellana ne fut qu'à un heureux réflex de ne pas se retrouver décapiter par la jedi. Les prochains coups ne furent donc que de la défense, cela se sentit même dans le public qui commençait à la huer. La jeune femme était partagée entre les différentes options, fuir et éviter de se faire tuer par Ananica, s'occuper de mettre la jedi grise hors jeu ou alors tenter de la raisonner. Sa conscience personnelle lui dictait de se débarrasser d'Ananica et d'en finir avec cette histoire de ring, mais sa conscience professionnelle lui disait d'essayer de la raisonner avant d'agir.
Ainsi, Ellana tentait de lui envoyer des ondes de Force pour limiter l'impact de la drogue qui fut injectée dans son sang mais sans réelle efficacité puisque la jedi continuait à l'attaquer. Elle tenta de la raisonner, de lui parler, de la ramener à la raison, mais Ananinca ne l'écoutait pas. Peut-être qu'une émotion forte pourrait la ramener à la réalité. Une idée folle lui vint à l'esprit. A ce moment précis, Ellana n'aurait pas su répondre si c'était elle-même qui agissait ou bien la Force mais le fait est qu'elle se retrouva rapidement à terre, un sabre laser pointé sous sa gorge.
Elle implora une dernière fois du regard la jeune jedi, tout en réfléchissant aux options limitées qui s'offraient à elle si son regard de biche ne fonctionnait pas. Coup de chance ou bien parce que la Force l'avait voulu, Ananica lâcha son sabre, un mélange de sentiments et de sensations contradictoires permit à Ellana de constater qu'elle était perdue, un trop plein d'émotion comme on disait. En effet, la jedi grise rejeta ce trop plein d'émotion par un cri, un cri de Force qui allait dévaster tout ce qu'il toucherait, y compris elle. Ellana avait appris à maitriser ce don suite à la première attaque du Temple, mais en revanche elle n'avait aucune idée de la façon dont elle devait se protéger. Par réflex, elle mit ses mains sur ses oreilles et invoqua à nouveau la Force pour créer une barrière mentale. Quelques secondes après, lorsqu'elle ouvrit à nouveau les yeux, tout était détruit, enfin tout ce qui était autour d'elle. La foule s'empressa de fuir, hurlant au secours, criant leur détresse mais la jedi s'en moquait.
Elle se jeta vers Ananica pour vérifier que celle-ci allait bien. Après un cri de Force, celui qui en était l'auteur était vidé de ses forces pour un bon moment. La jedi grise était donc hors jeu pour quelques temps. Ellana voulut en finir une bonne fois pour toute, elle chercha des yeux et grâce à la Force, elle retrouvera rapidement le responsable, mais celui-ci était déjà loin et malheureusement, la jedi était conscience qu'elle ne l'arrêterait pas, pas cette fois-ci.

La jedi transporta Ananica jusqu'à l’extérieur de la boite, du moins ce qui en restait et héla un taxi pour les amener jusqu'au statioport. Plusieurs regards curieux se posèrent sur elle mais Ellana ne s'y attarda pas. Elle posa la jeune femme sur le premier lit à l'infirmerie du statioport, la vie de la jedi n'était pas en danger mais elle avait besoin de repos et surtout de se réveiller avant de repartir sur Ondéron.
La jeune maitre attendit donc à son chevet...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: En route pour le ring !   Jeu 30 Juin 2011 - 19:10

Des images défilaient dans mon esprit, floues et désordonnées. Je revoyais l'attaque de l'usine, le combat contre Ellana, et toutes les épreuves infligées par Ikoss. La violence bouillait dans ma tête alors que j'étais inconsciente. Toutes ces morts, cette souffrance, tourbillonnaient dans un flot qui balayait mon esprit. Je me perdais dans les méandres de cette partie de mon esprit que j'avais tenté de refouler mais qui refaisait surface après cette épreuve.

Je suis restée ainsi pendant plusieurs heures inconsciente, tourmentée par mes cauchemars. À mon réveil j'étais allongé sur un lit, dans ce qui semblait être une infirmerie. À mon chevet se trouvait Ellana : voire son visage me soulagea : elle était toujours en vie. Mais mon esprit était toujours embrumé et tout mon corps était douloureux. Tout en essayant de retrouver le fil de mes pensées, je questionnais Maître Caldin :

« Où sommes-nous ? Que s'est-il passé ? Où sont les parieurs ? Et les combattants ? »

Puis tout me revint d'un coup : le Côté Obscur m'avait envahi, et je n'avais pas su résister. Ou plutôt j'avais réussi, mais pas de la manière dont j'aurais du : j'avais expulsé ma colère dans un hurlement, un cri si terrible qu'il m'avait envoyé dans les vapes. Un cri qui n'avait sans doute pas fait des dégâts que sur moi. Prenant conscience de cela, je tentais de me justifier devant la Jedi qui m'observait toujours :

« Je, je... je suis désolée. Je n'ai pas su résister au Côté Obscur. Il s'est emparé de moi alors que nous combattions et je m'en suis servie. Je n'ai pas été capable de repousser mes émotions. Vous avez survécu, mais qu'en est-il des autres ? Que leur est-il arrivé ? Les ai-je tués ? »

Je commençais alors à paniquer : la mission était encore une fois un échec. J'avais une fois de plus échoué à revenir pleinement dans la lumière. Des innocents étaient sans doute morts par ma faute, et le Conseil des Jedis ne me le pardonnerait sans doute pas.

Je regardais Maître Caldin, attendant sa réaction qui, j'en étais convaincu, n'allait pas être des plus amicale...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: En route pour le ring !   Jeu 7 Juil 2011 - 8:41

Quelques heures après, Ananica se réveilla enfin. Le maitre jedi posa sa main sur l'épaule de la jeune femme pour la faire allonger et la calmer par la même occasion. La jedi semblait paniqué, elle appréhendait surement ce qu'Ellana allait lui dire et devait se poser des milliers de questions, aussi la jedi jugea sage de ne pas la faire attendre plus longtemps. Après que les droides médicaux eurent pris sa température et vérifier sa tension, la jedi commença ses explications.

-Tout le monde s'est enfuit après ton cri de Force, même le gars qui est responsable de ça. Il n'y a pas eu de blessés, c'est juste que la boite est dans un sale état et ça, c'est plutôt une bonne nouvelle. Ça va arrêter pour un bon moment ces combats infernaux. J'ai confié l'affaire à des autorités, les inspecteurs sont déjà en route pour l'enquête, maintenant ils devraient avoir assez d'éléments pour le retrouver. Et oui, grâce à toi, ce gars est partie en urgence donc il a laissé tout son bureau avec tous ses documents et ses papiers, ça va être un jeu d'enfant pour le retrouver.

Ananica avait parlé de côté obscur, elle semblait s'en vouloir et considérer sa mission comme un échec, pas seulement parce que le responsable s'était enfui, mais aussi parce qu'elle n'avait pas résisté à l'envie de tuer, au côté obscur. Ellana y avait résisté, mais de justesse. Elle n'osait à peine penser à ce qui se serait déroulé si elle avait continué son carnage, mais ce côté obscur dont parlait Ananica n'avait rien à voir avec celui dont on parlait pour les siths.

-Ce n'était pas le côté obscur. C'était une drogue, on a été drogué comme d'autres jedis l'ont été. Contrairement à eux, tu t'en es sortis alors qu'ils sont morts. Ce n'est pas une question de lumière ou d'obscurité car nous avons tous au fond de nous, une partie obscure qu'on ne dévoile pas. On a beau avoir les meilleures intentions du monde, cela ne change rien au fait qu'au fond de nous, une partie a envie de tout foutre en l'air, de tout saccager, de partir. Ce n'était pas ton côté obscur, mais seulement une drogue qui a développé notre agressivité et donc, tout ce qu'on cache au plus profond de nous.


Ellana s'attendait à voir la jeune jedi rassurée. A prêt tout, le côté obscur était un cercle vicieux, une fois qu'on y est entré, il est très dur de se défaire de ce cercle.


-Le vrai piège, c'est de croire qu'on n'a pas résisté au côté obscur car après, tu te poses des questions, tu te tourmentes, tu dissertes sur des milliards de chose alors qu'au final, il ne s'est rien passé. Il faut juste dès fois, laisser aller...
Crois en mon expérience, j'ai renoncé à comprendre certaines trucs car il y a des choses qui se n'expliquent pas, il faut juste continuer sur ton chemin. Le meilleur moyen de retomber dans le côté obscur, c'est d'y penser. Il ne faut pas réfléchir et laisser couler. Après, ça reste mes conseils à moi, j'ai une manière assez particulière d'expliquer ma vision des choses, mais j'espère que tu en prendras note.
Maintenant, dis moi ce que cette mission t'a apporté.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En route pour le ring !   

Revenir en haut Aller en bas
 

En route pour le ring !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Coruscant-