La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Selena, solitaire et discrète [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Selena, solitaire et discrète [Terminée]   Jeu 28 Avr 2011 - 2:56











Nom: ///

Prénom: Selena (prononcé Cé-li-na)

Âge: 25 ans

Race: Humaine

Côté de la force: Neutre

Rang désiré: Jedi gris

Sabre laser: Elle possède un sabre régulier à cristal jaune. La longueur et l'intensité du faisceau restent dans les normes, ne se surclassant pas au-dessus des autres sabres des utilisateurs de la force. En revanche, son pommeau reste stylisé et magnifique. Cylindrique, il est fabriqué à partir d'un acier gris régulier et de l'ivoire blanc en colimaçon.

Caractéristique:(28 Pt)
Force: 2
Dextérité: 4
Agilité: 5
Constitution:4
Intelligence:5
Sagesse: 5
Charisme: 3

Pouvoirs: Jedi gris + Éclairs de force (lvl1), Bouclier de force (lvl1), Absorption de force (lvl1) et Vague de force (lvl 1)

Points forts:
-Elle possède une excellente concentration ; la force est harmonieuse et forte à son égard
-Elle est quasi imperturbable face aux menaces, à la provocation et aux comportements violents

Points faibles:
-Sa force physique brute est pitoyable. Même lever un jeune enfant lui est peinement facile
-Elle est parfois lente avant de se décider à riposter avec vitesse et efficacité.


Caractère: Selena, à l'image de son côté de la force, est une demoiselle à la personnalité neutre. Non pas qu'elle est sans aucune émotion, elle a une balance plutôt raisonnable dans sa relation entre le bien et le mal. Pour contrôler ces deux forces, elle adopte un caractère calme et peu émotive. Elle ne montre pas souvent ses émotions sur le plan visuel ; son visage reste impassible, empreint d'un petit air supérieur qui lui est involontaire. Des sourcillements par ci, des sourires au coin par là, il lui en faut beaucoup pour ébranler sa rigide façade.Le peu qu'elle parle, elle mâche bien ses mots et évite d'embarquer dans une conversation qu'elle juge inutile, voir même dérisoire. Mais son regard est d'une puissance lui étant propre, Se plonger dan ses yeux vous annonce tout de suite si elle est mécontente ou non.

Outre sa neutralité faciale, Selena a ses bons et mauvais côté. De sa formation de Jedi, elle aime la vie et accepte les innombrables facettes de la galaxie. Intelligente, elle fait surtout preuve de prudence avant de donner sa confiance à quiconque, et ce qu'importe son organisation. Imprudente et impulsive, cela est impossible. Sa fierté est par contre un élément épineux qu'elle déteste aborder puisqu'elle fait tout sans regret. Oui, elle a également son égo et son image a gardé intact et en aucun moment cela lui fait plaisir d'agir contre sa neutralité si naturelle. Un fait étonnant avec Selena serait qu'elle a plus de compassion et de bonté qu'on le croit. Aider des personnes en difficulté n'est pas chose impossible puisqu'elle a appris à venir en aide aux personnes en détresse dans la mesure où c'est possible.

En opposition à son caractère discret et pacifique, des mauvaises habitudes restent présentes dans son esprit. Bien qu'elle ne soit pas une raciste, sa méfiance envers les différentes créatures non-humaines et non-humanoïdes de la galaxie la garde sur ses gardes même quand la situation est stable. En général, elle méprise les jedis et les siths dans le sens où ils ne peuvent comprendre la cause qu'elle défend en rejetant les deux principes. Susceptible contre un adversaire persistant ou une mission qui lui donne des bâtons dans les roues, Selena nécessitera pas à user de ses pouvoirs pour neutraliser l'obstacle.

Description physique: Selena a cette façon involontaire de remercier sa nation d'adoption en gardant une garde-robe inspirée par la planète en question. Dans ce cas-ci, elle porte l'uniforme à la fois noble et militaire de Naboo. Ses bottes hautes sont brunes et lui atteignent la basse des cuisse tout en lui gardant une bonne liberté de mouvement. Pratique pour marcher n'importe où, sec ou humide. Ce qui ressemble au départ à une mini-jupe est en fait un complet une pièce d'une tenue allaiant élégance et simplicité. Une ceinture blanche brodée est là pour garder son uniforme en place en tout temps et ce même si on essaie de le lui arracher. Le reste de la broderie visible longe le bord de la tenue dans une couleur dorée stylistique. Et tandis que des gants longs lui protègent les bras des égratignures et contact avec de la visquosité, une cape vert lime s'accroche à ses épaules pour les garder au chaud.

Car quelques parties de son corps reste visible à la vue de tous. Ce n'est pas son intention de montrer de la chair à toutes sortes de créatures mais elle s'y est habitué depuis longtemps. Son corps exposé est celui de toute humaine digne de ce nom. Blanche, pure, délicate et souple, elle ne soucis pas de la beauté physique qui s'accroche et qui peut la trahir durant une dissimulation. Ce qui n'échappe à personne est sa tête et son visage. Une chevleure blonde, mi-long et fluide, fouette son cou sous l'effet du vent. Les mèches coulent sur les côtés de sa figure harmonieuse. Une bouche rosée, une paire de yeux verts, une peau douce et un nez fin complète son tableau de la demoiselle charismatique.

Histoire: Quand j'ai décidé de rejeter les préceptes de l'ordre, de mettre à dos mes privilèges de chevalier jedi pour vivre seule dans la clandestinité, la réalité m'était aussi clair qu'un champ d'étoiles dans un ciel nocturne. Jamais grand pouvoir ne peut avoir le dessus sur l'autre. Le conflit entre les Siths et les Jedis est un système où seuls les pantins y trouvent domicile. Moi, je cours loin de cet encadrement aveugle. Je repense alors à ma vie. Cette existence qui m'a fait découvrir la vérité derrière la Force et l'équilibre de la galaxie.

Je suis née sur Tatooine, planète désertique où la prospérité est rare chez le commun de la classe majoritaire. La corruption qu'engendre les Hutts aujourd'hui et par le passé n'aide aucunement à la situation. Ma famille était petite et nous vivions à Mos Eisley. Je me rappelle que mon prénom est Selena, aucun nom ne me revient à l'esprit. À cette époque, j'avais le sourire, j'avais l'innocence de tout enfant et j'avais les bons et mauvais moments. Vivre avec mes parents était simple et rudimentaire ; du travail exigeant pour un au moins un repas par jour. Moi, je ramassais la ferraille et autres pièces mécaniques pour la revendre. Tout ça à partir de l'âge de sept ans. Tout ce qui m'effrayait était les revendeurs, des créatures avec plus de deux jambes, deux mains ou une tête trop étrange. J'ai toujours ressenti de mauvaises vibrations de ces gens. Même mon père me prévenait, me mettait en garde ces créatures différentes de nous. Voilà d'où viennent les racines de ma méfiance. J'ignorais alors que mes problèmes ne faisaient que commencer avec eux.

C'était une soirée où je revenais malencontreusement plus tard que d'habitude. On a profita pour tomber sur moi et me capturer. Une erreur et voilà que mes parents et ma petite soeur serons cruellement marqués par ma disparition et le sort qui m'attendait. Moi, une boule noire s'enfoui dans le fond de mon coeur. Aucune larme, juste un faible cri avant de disparaître dans le désert. On m'échangea aux hommes des sables avant que ceux-ci me transportent dans une nouvelle ville où me vendre à gros prix. Jamais je n'oublierai ce voyage épouvantable et leur violence leur donnant cette terrible réputation de sauvage. Cette nuit-là, je tournis la page de ma jeunesse. Je reçus des coups, mais je restai neutre. C'est assez incroyable de penser que je suis stoïque depuis aussi longtemps. Bref, une année durant je servais d'esclave pour un Glymphid riche de Mos espa, un être avec une tête d'hippocampe et de taille fine. Au départ, les corvées étaient sévères mais rien de bien difficile. Puis, il ouvrit une boutique de pièces lourdes. D'autres enfants sous son emprise firent leurs tâches, mais moi je découvris combien ma force physique était ridicule. Rien dans sa boutique ne pouvait être levé par mes faibles bras. Le Glymphid n'était pas ravi et des sévices commencèrent à devenir fréquents. J'ai beau essayer ou m'exercer, rien ne changeait. Un jour, La boule noire en moi commençait à ressurgir. Ma peine me fit pleurer sans le sentir venir. Je croisai le regard de cet être immonde avec une intensité et une concentration qui le surpris. Les objets tremblèrent et tombèrent de tous les côtés. Un morceau de mécanique long et lourd écrasa la créature. Sa mort en soi ne m'impressionnait aucunement. Mais voir les choses vibrer dans la boutique par une force invisible me fit détaler de ce lieu. J'étais seule, les autres enfants laissés à leur sort.

La dureté de ma réalité m'avait façonné comme nul autre enfant. Tous les jours je me demandais comment cela était possible ? N'importe quelle autre fillette pleurerait son sort, finirait morte. Pas moi. Qui étais-je vraiment ? Rien dans l'estomac, rien pour m'abriter, rien pour m'habille contre les rayons des soleils de Tatooine, je marchais dans la rue jusqu'à ce que je tombe dans les pommes par déshydratation, voir même pire. Alors qu'en sombrant dans la noirceur je pensais ma mort arrivée, je me réveillais quelques heures plus tard dans une cabine médicale. À mon grand soulagement, un humain respectable se tenait à mon chevet. Il se présenta comme étant Ebert, capitaine de division du royaume de Naboo. Il me parla de la visite d'un conseiller du royaume sur cette planète, du fait qu'il lui servit de garde du corps. J'ai donc été découverte par ces personnes. Quand on me demanda pour ma famille, j'ai répondu qu'ils étaient morts. Deux raisons me poussèrent à mentir: Ne pas retourner à Mos Eisley pour exposer mes proches à des représailles ou à la peur de me perdre à nouveau et surtout parce que je ne pouvais plus supporter les races de la galaxie non-ressemblante à un humain. Humblement, je demandai de quitter Tatooine, qu'importe si j'irais à l'orphelinat ou ailleurs. Le conseiller, mon sauveur, accepta de me prendre sous son aile. Sur Naboo, l'année suivante avait été au total opposé de la précédente. En tant qu'apprentie servante, je vivais dans une résidence luxueuse avec une technologie que je découvris comme tout enfant normal. Mon sourire et mes émotions revinrent embellir l'humeur des domestiques responsable de mon éducation. Cette civilisation d'humains me plaisait. Y vivre toute ma vie était mon souhait le plus important. Puis un jour, la pièce se mit à vibrer alors qu'un jeu exigeait mon entière concentration. Rien ne tomba et personne n'eut été blessé. Mais très vite, on me demanda une version des faits. J'avais finalement révélé l'incident de mon ex-maître mort par une même vibration. "Quand je me concentre sur un point, la pièce vibre" Ebert me révéla alors ma disposition au pouvoir de la Force que l'ordre des Jedis pouvait m'apprendre à maîtriser. Rester comme servante et prendre le risque qu'un incident plus grave se produise, pas question. Quelques mois plus tard, je prenais une navette vers la planète des Jedis. Comme dernière requête, je demandais une tenue d'adulte à porter une fois adulte. Ce serait ainsi ma reconnaissance pour mes sauveurs et mon pays d'adoption.

À Ondéron, je fus intégrée à un groupe de jeunes enfants de mon âge. Nous étions devenus des padawans sous la tutelle d'un maître pour le groupe en entier. Mon entrée, mon intégration à l'académie m'avait été...d'une douceur salée. Non pas par manque de gentillesse ou de discipline, mais par ma platitude dans mes rapports sociaux. Retrouver une atmosphère où le comportement exemplaire est important me renvoyait à cette année maudite de mon existence. Mon stoïsme et ma neutralité naturelle reprit le dessus. Le reste de l'enfance et l'adolescence resta clôturé par l'ordre. Je gardais donc de la distance - tout en restant courtoise - je restais exemplaire et attentive à l'éducation et l'entraînement. Je me méfiais des humanoïdes, sans être aussi préjugée qu'avec les races mutantes. J'ai donc passé ma jeunesse à apprendre le sabre laser, la philosophie de la Force. Mon talent pour contrôler la Force se faisait sentir et attirait l'attention des maîtres. Et une fois assez grande, à l'âge de quinze ans, je fus personnellement placée sous la tutelle d'un maître Jedi.

À cette même période de ma formation, tandis que je commençais à voyager dans toute la galaxie avec ma tutrice, les questions fondamentales de la vie et de l'univers me trottaient dans la tête. Je repassais en rétrospective ma vie ruinée à Tatooine et ma providence à Naboo. À quoi devais-je conclure pour avoir connu l'influence du mal et du bien ? L'ordre des Jedis disaient que notre raison de vivre est de combattre notre Némésis les seigneurs Siths. Pourtant, je sentais que quelque chose clochait dans cette logique. Si la Force devait servir le bien, pourquoi les mauvaises personnes la possédaient également ? Je gardais en moi un doute raisonnable et un bénéfice du doute à ceux qui m'ont formée. À vingt ans, peu de temps après avoir reçu mon statut de chevalier, je suis tombée sur un Sith plus jeune mais dont la haine lui donnait une puissance égale à la mienne. Je...voulais lui parler, qu'il me parle de sa vie. Comme toute personne ave du ressentiment, il parla brièvement da vie malheureuse et désastreuse au coeur des coups de sabre. Il disait qu'en vérité, tout serait pour le mieux sans l'intervention des Jedis dans une affaire étouffée par le conseil. J'étais ébranlée par cette affirmation. Gardiens la paix faisant des choses douteuses ? Ma concentration se désarçonna pour s'embrumer d'une émotion inexplicable. Je l'ai regardée avec sévérité. En voulant user de ma télékinésie, des éclairs stoppèrent mon adversaire électrocuté. Un clin d'oeil après, mon sabre laser passait à travers son coeur. Son corps tomba au sol, je continuais de l'observer sans me rendre compte qu'un compère avait vu la scène. En revenant à Ondéron, le conseil m'a invoquée. À leur dire, les éclairs de force est une technique de Sith. Je compris qu'on me soupçonnait de tomber dans le côté obscur. Je répondis: "Je me souviens avoir ressenti quelque chose qui m'était pas de la haine. Je ne connais pas le nom. Il y avait de la frustration, mais j'étais encore en contrôle de mon esprit. Je n'ai aucune explication."

Dans ma chambre, je sortis l'uniforme conservé dans une boîte scellée depuis des années. Enfin, je pourrais respecter ma promesse envers Naboo en portant une tenue de cette planète. Lorsque ma cape couvrit mes épaules, j'usai de discrétion pour me faufiler hors de l'académie, direction l'astroport. À partir de ce jour, je vis selon le véritable principe qui guide l'ordre du monde: Aucun chancelier suprême, ni aucun ordre usant de la force aura le dessus sur l'existence. La force agit sur tout le monde parce que la cohabitation paradoxale des deux groupes était nécessaire. Jamais les Siths détruiront tous les Jedis et ni ces derniers détruiront tous les Siths. Je peux me servir des deux pouvoirs à ma guise, je n'appartiens à personne. Cinq années se sont écoulées depuis ma désertion. Je voyage constamment, je m'établis régulièrement dans des zones où on ne pense pas me trouver. Les temps changent, je sais que mon isolation arriverait à son terme. Je jure de garder l'équilibre de la force la plus stable que possible. Ma force servira le camp désavantagé, qui que cela soit. Je peux de nouveau respirer tranquille. Ma place dans la galaxie est trouvée.


Dernière édition par Selena le Dim 1 Mai 2011 - 12:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Selena, solitaire et discrète [Terminée]   Sam 30 Avr 2011 - 20:17

Fiche terminée ! ^__^
Revenir en haut Aller en bas
Saï Don
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
avatar


Nombre de messages : 8310
Âge du perso : 91 ans
Race : Humain
Binôme : Maître de Yun Silthar.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Siège au Conseil Jedi
HP:
98/100  (98/100)
PF:
6/110  (6/110)

MessageSujet: Re: Selena, solitaire et discrète [Terminée]   Dim 1 Mai 2011 - 19:01

Bonjour Selena, et bienvenue parmi nous.

C'est une jolie fiche que voilà, je n'ai rien à y redire.
Tu es donc validée, et peux dès à présent commencer ton RP sur le forum. Pense juste à mettre un lien vers cette biographie dans ta signature.

Bon jeu :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Selena, solitaire et discrète [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Selena, solitaire et discrète [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Administration :: Présentations :: Présentations Validées :: Archives-