La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Mission] Gardes du Corps Diplomatiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: [Mission] Gardes du Corps Diplomatiques    Ven 22 Avr 2011 - 16:58

[HRP : Suite à la demande de Lune, ce RP se passe quelques mois après l'arrivé de Yeb au Temple Jedi]

Je regardais à travers le hublot du vaisseau d'un air mélancolique : malgré la beauté de l'espace le Temple me manquait déjà ! Toutes les aventures que j'y avais vécu, toutes les découvertes, les cours de Maitre Lune, la remise de mon sabre laser, l'apprentissage de la vie d'être "civilisé" avec l'aide de mes amis padawans ... J'avais même appris à lire et à écrire ! J'avais appris tellement de choses lors de ces sept mois au sein du Temple que j'en venais à oublier des choses sur ma planète natale, nos coutumes, ... Si bien que lors de mes temps libre j'essayais de coucher par écrits les traditions ewoks, des descriptions d'Endor et de la vie d'une boule de poils telle que moi ! Pour ce qui était du langage ewok, j'essayais de le retranscrire en phonétique, mais c'était parfois difficile ... J'avais du mal à comprendre comment les autres padawans pouvaient être des puits de science à côté de moi ... certains, comme mon ami Killip, un jawa, était capable de décrire le fonctionnement d'un speeder ... bluffant !
Depuis que je savais lire, je passais beaucoup de mes temps libre pour lire et ainsi amasser des connaissances : Cet univers était vraiment intéressant et pleins de rebondissements... Ainsi ma compréhension du basic s'était retrouvé renforcé, ainsi que mon parler ... je faisais encore quelques fautes, mais c'était mieux qu'avant !
Ma maîtrise des pouvoirs jedi s'étaient améliorée, ainsi que mon habilité à l'épée des gardiens de la paix, sachant ainsi dévier des tirs de laser, et je connaissais les bases du duel au sabre laser ... les passes d'armes, les attaques, les parades et même deux feintes !
Pendant cette période j'avais aussi appris à mieux connaitre Maitre Lune, et j'avais découvert en mon maître une joie de vivre, un désir profond d'amour et de bonté ! Et un peu plus naïf que mon premier maitre, Maitre Feach, mais étant moi même naïf, cela ne me dérangeait pas ! Nous étions même allé faire des cours dans la jungle d'Ondéron ... et je m'étais senti bien plus en sécurité que lors de mon escapade avec deux padawans et amies, Yoni la Pantoran et Aor'ashar la twi'lek.

La veille, Maitre Lune, à notre rendez vous quotidien m'avait appris que nous allions partir pour notre première mission : J'étais tout fier et légèrement inquiet : En effet cela voulait dire que Maitre Lune me considérait comme capable de l'épauler dans une mission, mais je devais faire attention à ne pas mettre dans l'embarras Maitre Lune ... et je fus tout étonné d'apprendre que la mission ne se passerait pas sur Ondéron, mais sur Alderaan ! J'avais vaguement entendu parlé de ce nom dans des livres et par quelques padawans ayant vécu sur la planète ... Mon maitre m'avait ensuite laissé la journée pour me préparer au voyage. J'avais donc foncé à la bibliothèque pour m'instruire sur cette étrange planète que je ne connaissais pas ! Pendant l'après midi complète j'avais pris de nombreuses notes sur Alderaan, la culture, la capitale et le système politique ... même si je ne comprenais strictement rien en politique ... Après un bref repas à la cantine j'avais préparé mes paquetages et avaient prévenu mes colocataires de ma nouvelle mission : Protégé un vice-roi ! Rien que ça ! Je me sentais comme un champion du chef du village ...

Mes bagages étaient composé d'un petit carnet rempli de note sur Alderaan, un autre plus gros sur les informations que j'avais mis sous écrits sur ma planète natale et les coutumes des ewoks, un kit d'écriture, un compte rendu détaillé sur ma prochaine mission, ma bure de padawan, mon sabre laser, mon hamac pour dormir dans le vaisseau ... En effet, je ne supportais pas la mollesse des matelas ... ayant été habitué pendant toute ma vie à la dureté du bois et le confort d'un hamac ... J'avais aussi pris mes rations de survie, quelques outils appartenant aux padawans le temps d'une mission, et d'une petite sacoche pour ramener des souvenirs à mes amis ... si j'en avais l'occasion bien entendu !

Et ce matin nous étions parti à bord du petit vaisseau jedi qui était censé nous amener à destination. Au début du voyage, Maitre Lune m'avait montré le fonctionnement des commandes du transport, et m'avait même laissé conduire un petit peu ... ce n'était pas bien compliqué ... tant que nous étions dans l'espace bien entendu !
Je ne me lassais pas d'apprendre de nouvelles choses, et ma curiosité n'était que rarement étanchée !

Cela faisait plusieurs heures que le vaisseau était en route vers Alderaan, et il ne restait d'après Maitre Lune que deux petites heures de voyage ... deux petites heures avant le début réel de notre mission.

La mission ? Celle-ci consistait à protéger le vice-roi d'Alderaan qui avait reçu des menaces de morts. Nous allions donc escorter l'homme politique et le protéger lors d'un de ses discours ... Mais quelque chose pour moi ne tournait pas rond dans cette histoire ... je vins donc en parler avec mon Maitre :


-"Maitre Lune, j'ai une question petite ... petite question pardon ... Comment se fait-il que le vice-roi Thor Madna avoir subi des menaces de morts ? J'ai fais quelques recherches à la bibliothèque, et je n'ai trouvé que des articles parlant ce cet homme comme quelqu'un de bien, apprécié par le peuple. Il a même combattu pour les droits des habitants alderanien auprès de la République ! Pourquoi quelqu'un voudrait lui faire du mal ? Ou alors les médias d'Alderaan sont-ils bloq... censuré ? Est-ce ça le mot ? Mais si je me souviens bien ce monde prône la liberté de la presse et tout ça ..."

Question épineuse que celle-ci pour moi ... mais la politique et moi nous faisions deux ! Pour moi, si un peuple avait choisi son souverain, il était obligé de l'apprécier, et je ne comprenais pas le principe d'opposition ...
Revenir en haut Aller en bas
Lune
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 121
Âge du perso : 23 Ans
Race : Shistavannéen
Binôme :


Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Mission] Gardes du Corps Diplomatiques    Sam 23 Avr 2011 - 23:11

Vaillant élève, Yeb avait apprit tant de choses en 7 mois... Il impressionnait sincèrement Lune, lequel semblait se revoir dans cette boule de poils perdue dans son monde. Lui-même avait dû sortir de sa tanière pour découvrir ce qui se passait au -dehors, à la différence près que le canidé ignorait même jusqu'au sens de la véritable parole, communiquant par grognements et marchant à 4 pattes. Son géniteur violent tirait une grande fierté à son statut d'animal, il était l'un des gardes favoris du Hutt qui avait obtenu ses faveurs, son fils ne devait point déroger à cette vie de sang et de chasse, la vie d'un Shistavanéen normal... Lune avait alors décidé que Yeb pourrait participer à la mission qu'on lui avait proposé, c'était sensé être assez tranquille tout en étant un peu stressant, exactement ce qu'il lui fallait pour mettre l'Ewok en situation sans risquer sa vie non plus, enfin pas vraiment disons car la mission ne serait pas sécurisée à 100% non plus.

Au lieu de rendez-vous, l'ourson était bel et bien présent, le Jedi satisfait de la ponctualité du Padawan le gratifia d'un sourire, ce dernier s'agrandit en voyant comme Yeb parlait bien le basic. Il s'était intégré et veillant sur lui de loin, ombre légère, quasiment invisible, le loup avait su que son élève s'était fait des amis, il ne pourrait définir l'exactitude des sentiments que ces derniers nourrissaient les uns envers les autres mais apparemment c'était de bons camarades et il avaient apprit beaucoup de chose à l'ourson. Ce dernier âgé légalement de 8 ans environ en avait à peu près 16 selon les observations de Lune qui tâchait aussi d'en apprendre le plus possible sur cette discrète race, engoncée dans son coin de Galaxie.

Malgré ses progrès, le petit ours ne cessait de chercher à s'améliorer, il demanda si c'était bien le mot qu'il fallait utiliser pour parler de l'interdiction de la presse à s'exprimer... Le loup hocha brièvement la tête, il perdit son sourire, devenant plus sérieux. Ses yeux s'étrécirent et son pelage se hérissa brièvement, un coup de vent fit voler son pelage d'ébène long et fourni. Après un instant de réflexion, le chevalier se tourna vers son disciple. Il avait par l'intelligence 16 ans humain vraisemblablement bien sonnés mais était aussi naïf qu'un enfant de son âge légal, c'était très rafraîchissant de voir quelqu'un capable de croire encore à la bonté du monde... A la logique inébranlable de l'honnêteté et de la droiture mais également un peu inquiétant; c'était un point à travailler pour que Yeb ne se berce pas trop d'illusions, que quelqu'un s'en serve pour le détruire ou qu'il le fasse tout seul à force de voir que ses croyances n'étaient que folie. Diplomate, le loup chercha longuement une explication assez délicate pour être bien prise mais également claire et sans appel pour être comprise.


-Le monde n'est pas fait de deux couleurs unis Yeb, il y a du blanc, du noir mais également du gris... Tout le monde ne t'aimais pas forcément dans ta tribu, il y avait bien quelqu'un qui en avait après toi non? Mais ce n'était pas parce que tu étais quelqu'un de mal, juste comme ça, parce qu'on ne peut pas plaire à tout le monde. Pour toi, qui sait, peut-être suis je une personne intelligente et assez bien, pour un autre je serai stupide et brutal... Qui sait Yeb? On ne peut pas être aimé de tout le monde. Imagine ces choses là, ces ressentis sur un niveau encore plus élevé, avec des postes très élevés. Certains veulent le pouvoir, alors même si le sénateur est quelqu'un de bien sensément, les premiers ennemis le voient comme un menteur qui fait du mal par derrière, les seconds se moquent de son bon coeur, justement, ça les dérange car il les empêche de faire leurs petits trafics par derrière... Donc il faut l'éliminer. Ces menaces de morts peuvent aussi être pure jalousie parce que le sénateur a un rang élevé dans la société. Quant à ce que dit le gouvernement sur la liberté de presse, parfois ce sont des mensonges pour être aimé par la population simplement, mais par derrière ça les arrange d'empêcher la presse de parler... C'est ainsi.

Le canidé reprit les commandes, il n'était pas forcément à l'aise avec la technologie mais savait quand même conduire correctement. Là encore la curiosité du Padawan semblait insatiable, c'était plaisant mais il faudrait quand même faire attention à ce que cela ne lui emmène pas trop d'ennuis... Lorsque le Jedi entreprit l'atterrissage, il demanda au pilote automatique l'aider puis posa l'engin après qu'ils aient eu le droit de le faire, il avait fallu décliner l'identité, les papiers du vaisseau et vérifier leurs faits avec un hologramme rétinien qui avait bien vite rapporté à ses propriétaires qu'il s'agissait bien du chevalier et du padawan prévus pour la protection rapproché de l'homme. Lune ouvrit ensuite la porte du cockpit puis descendit, laissant l'ourson découvrir la foisonnante nature d'Alderaan, une planète qui laissait rêveur mais qui savait bien elle aussi cacher ses intrigues politiques, ses haines et ses jalousies. Esquissant quelques pas, le Jedi dressa ses oreilles en avant, il était à l'affût de ce qui allait se passer désormais. Allait-on venir les chercher?

-Nous voilà arrivé Yeb, garde bien tous tes sens éveillés, même la plus simple des scènes peut révéler des dangers ou des informations intéressantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Mission] Gardes du Corps Diplomatiques    Dim 24 Avr 2011 - 20:15

Encore une fois, Maitre Lune avait raison, et j'étais content d'avoir le Shistavanéen pour maître. Ainsi donc les êtres de la galaxie pensait plus avec leur coeur qu'avec la raison ... et pourtant mon maitre m'en avait déjà parlé ... Il fallait vraiment que je sois moins naïf ... ou je risquerais d'en payer les conséquences !

-"C'est vrai ... dans mon village, je n'être pas apprécié de tous ... et je n'aimer pas tout le monde ... mais les ewoks savent respecter les forces de chacun : Par exemple il y avait Lippuck, un chasseur très doué ... mais je ne l'aimer pas ! Pourtant je le respectais en tant que chasseur ... et je savoir que nous pouvions compter sur lui pour rapporter de la nourriture au village ! Ou encore, le chef du village ... il était dur avec Yeb ... donc je le trouvais méchant ... mais j'acceptais le fait qu'il soit le chef ... il était le plus doué pour ça !"

Mais il semblait que les autres races ne pensaient pas comme les ewoks ... surtout les humains ... et malheureusement ils étaient plus nombreux ... et d'aller jusqu'à des menaces de morts ... je trouvais cela juste stupide !

Maître Lune repris les commandes de l'appareil pour amorcer la descente vers l'atmosphère d'Alderaan : On était arrivé ! Je pus jeter un coup d'oeil dans le hublot et j'apercevais une boule d'un mélange de bleu et de vert : Le tout avec des nuages au dessus ! La voir ainsi était bien plus beau que de la voir en version holographique ! Cette planète était recouverte de grandes prairies, d'océans et de montagnes ... mais aucune forêt digne de ce nom ... mais ce n'était pas bien grave ... je devais escorter une personnalité importante et non gambader dans la forêt !

La planète s'approcha de plus en plus de l'atmosphère, et Lune lâcha les commandes ... je m'attendais pas à ce qu'il pilote sans les mains : le vaisseau fit une embardée vers la gauche ... si bien que je commençais à me jeter sur les commandes ... lorsque je me souvint : le pilotage automatique ... que j'étais bête ... Je m'arrêtais donc dans ma lancée pour me rassir gentillement ... et je n'osais pas regarder vers Maitre Lune ... je connaissais que trop bien son sourire amusé lorsque je réagissais bêtement par méconnaissance de ce monde de technologies.

Le transport traversa un nuage blanc comme du coton ... puis en sorti pour laisser apparaitre Aldera, la capitale d'Alderaan. Les bâtiments et tours ovales et blanches se dressaient légèrement au dessus d'un magnifique lac entouré de montagnes et grandes prairies d'un vert lumineux : Cette vue, malgré l'absence d'une étendue forestière me coupa le souffle : Les livres, les holonets et les articles ne mentaient pas ! Aldera et Alderaan était une ville et une planète magnifique !

Le vaisseau se déplaça vers l'astroport qui se trouvait légèrement en décalé de la ville, et je pus apercevoir les nombreux vaisseaux transitant : Ils étaient quasiment tous différent, sans doute transportant des étudiants et des commerçants ... et des journalistes pour le discours d'un vice-roi ! Notre engin continua sa route vers une plateforme un peu plus éloignée des autres, où je pouvais voir un cordon de soldats ... le vice-roi allait il nous accueillir publiquement ? Possible ! Peut être pour montrer aux éventuels assaillants la présence de deux jedi ...

Mon maitre avait sans doute remarqué que j'étais émerveillé par le paysage ... et me rappela à l'ordre : je devais être sur mes gardes, peu importe que les alentours soient à coupé le souffle. Je me secouais la tête pour me remettre les idées en place ... lorsque j'aperçu un étrange reflet sur la montagne en face ... je préférais en parler à mon maitre ...


-"Maître Lune ... sur la montagne ... celle-ci ... j'ai penser avoir vu un reflet ... serait-il possible à quelqu'un ... un tireur embusqué par exemple, de se placer à cet endroit ?"

Tout pouvait être stratégique ... la hauteur pouvait permettre d'atteindre la personnalité entourée de gardes, la distance pour s'enfuir sans se faire attraper ... bien entendu si le vent était acceptable et que l'agresseur ne bougeait pas d'un poil ... mais rien n'était sur à 100% ... peut être que je me prenais la tête pour rien ...

Le vaisseau se posa sur la plateforme, puis le Shistavanéen ouvrit la passerelle puis éteignit le vaisseau : nous pûmes ainsi sortir de l'engin pour se diriger vers le groupe d'humains devant nous. Je restais sur mes gardes ... guettant la montagne sur la droite, où j'avais aperçu la lueur ... Un homme avec une barbichette, peu de cheveux et un léger embonpoint sorti de la foule des gardes ... pour venir nous saluer :


-"Bienvenu Ô grands jedi ... vous êtes le chevalier Lune et le padawan Yeb, c'est cela ?"
Revenir en haut Aller en bas
Lune
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 121
Âge du perso : 23 Ans
Race : Shistavannéen
Binôme :


Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Mission] Gardes du Corps Diplomatiques    Lun 25 Avr 2011 - 13:58

-Bonjour à vous. Restons simple monsieur le vice-roi, ce sera plus facile pour nous tous je vous en prie. Et en effet Yeb est mon élève...

-Euh oui... D'accord! Désolé... Déformation professionnelle. Dans ce cas... enchanté Padawan Yeb, cela fait-il longtemps que vous suivez la voie des Jedi

Alors que le vice roi se voulant aimable, bien qu'il fut un peu décontenancé tentait de faire connaissance avec ce petit être qu'il n'avait jamais vu de sa vie-un shistavanéen non plus vu que la race était rare remarque.- le chevalier inclina légèrement la tête, ses oreilles se couchant horizontalement sur le sommet de son crâne pendant un bref instant, suivant son mouvement avant qu'il ne se redresse pour contempler l'homme qui lui faisait face. Plus grand que le Shistavanéen c'était un humain standard âgé de 70 ans environ, pourtant il avait l'air encore en forme malgré un léger embonpoint et des cheveux rares; spécificité qui tranchait avec Yeb ou Lune qui étaient couverts de fourrure. Le canidé pensa un instant à son Padawan qui au contraire des Wookies semblait vieillir plus vite, trop probablement. A 8 ans il en avait 16, est-ce qu'à 25 il en aurait déjà 50? probablement, à moins que le loup ne se trompe de logique et sur les moeurs de ces étranges créatures mais s'il avait raison, c'était quand même un peu triste. La vie était quelque chose de bien étrange et intérieurement, malgré son jeune âge, le chevalier pensait assez souvent au temps qui passait. Il craignait même l'arrivé de cette date où ses crocs s'émousseraient, où son pelage noir comme la nuit se raréfierait et blanchirait. Un instinct de prédateur enfoui pour qui la vieillesse était l'assurance d'une mort lente.

Cependant cette rêverie n'avait durée qu'un instant et Lune interpelé par son élève redressa la tête, la tournant pour fixer le point sur la montagne. Le reflet devenu invisible réapparu toutefois et le chevalier tenta d'évaluer la distance qui les séparait de ce lieu, mais aussi de savoir si pour une "chasse" celle-ci était idéale ou trop lointaine. Il en déduit que c'était la seconde hypothèse qui fonctionnait, cependant il se pouvait aussi qu'ils soient plusieurs ou que les "prédateurs" veuillent encercler la proie, comme ça pouvait ne rien être non plus.

-Bien joué Yeb. Sans être paranoïaques il va falloir surveiller ça je pense

Chuchota-t-il à son élève pour ne pas effrayer le vice roi mais aussi parce que ces suppositions n'étaient point de son acabit et que le Jedi faisait plus confiance à la réaction de l'ourson que de celle de monsieur Madna.... Sans compter que ça ne le regardait pas, lui devait vaquer à ses occupations et les gardiens de la paix veiller sur sa personne. Il faudrait l'avertir en cas de danger certain, ou si l'hypothèse devenait très forte, pas avant. Si l'homme avait demandé aux Jedis de l'accompagner c'était sûrement pour avoir l'esprit tranquille et non être tourmenté par une hypothétique attaque.

-Avez-vous une garde personnelle déjà présente sur les lieux ou chez vous? J'ai... Enfin nous avons besoin de les contacter...

Le Jedi était habitué à travailler seul habituellement. Il lui était arrivé de vaciller entre ombre et lumière au long de traques périlleuses pendant lesquelles il se servait de la Force mais aussi de son instinct. Le chevalier hésitait encore à rester passif, c'est à dire seulement garder l'homme ou s'il fallait chercher l'ennemi, aller fouiner dans sa tanière, quitte à prendre des risques pour soi mais les empêcher d'agir tranquillement en allant mettre le feu dans leur terrier. Depuis la trahison de son ami qui l'avait poignardé avec son sabre laser dans le dos le chevalier avait l'impression d'avoir perdu la patte. De même, il faisait confiance à Yeb en grande partie mais son instinct lui refusait l'ourson sans véritables canines ni griffes; un petit être peu puissants, une proie en somme... Et la trahison de son collègue l'avait poussé lui, déjà solitaire de nature à préférer travailler en solitaire. Néanmoins Lune était fier de Yeb qui apprenait sans compter et fournissait beaucoup d'efforts. De ce côté ce n'était pas une simple "proie", une victime passive puisqu'il s'armait pour la vie et que cette volonté de surpasser ses "faiblesses" était tout à fait honorable... Ainsi il décida de faire des efforts pour que leur duo marche mieux que celui qu'il avait commencé à former avec Iki. Enfin ça fonctionnait déjà mieux puisqu'ils s'entendaient bien... Sauf que pour cette mission en apparence facile mais difficile en réalité, il allait falloir pousser cette relation, la tester.

-Où souhaitez vous vous rendre dans l'immédiat? Sauf urgence, il serait bien que vous nous emmeniez dans votre demeure pour faire le point et faire un repérages des lieux. -soit repérer les endroits dangereux.- s'il vous plait.

Bien que poli, Lune demeurait neutre et simple, il n'aimait pas toutes ces paroles obséquieuses que l'on réservait normalement à un vice roi. Lui trouvait que son ton était suffisamment humble pour montrer son respect et qu'en faire trop serait justement se moquer du personnage. Se tournant ensuite vers Yeb, tout aussi discrètement que la première fois, le chevalier s'adressa à lui, tâchant de mettre en pratique ce qu'il s'était promis.

-Qu'en penses-tu? Devrait-on aller chercher l'ennemi avant qu'il ne nous trouve, sous couverts qu'en réalité il n'y en ait aucun et que ce soit de simples menaces en l'air ou simplement rester près du vice-roi en priant pour que ce ne soit que des paroles lancées dans le vague?

Bien entendu ces recherches se feraient avec attention si la première stratégie était choisie. Il ne s'agissait pas de commettre l'erreur de laisser le vice roi trop loin d'eux, histoire qu'il ne soit pas attaqué quand les deux Jedis seraient à la recherche des adversaires. En tout cas il demandait son avis à Yeb et ce dernier l'intéressait sincèrement... Déjà une amélioration pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Mission] Gardes du Corps Diplomatiques    Lun 25 Avr 2011 - 22:23

J'allais commencé à faire un signe de tête à l'homme politique pour lui dire bonjour lorsque celui-ci m'adressa la parole ... Il me parla à moi précisément ! Une telle personnalité ! C'était comme ci les ewoks avaient un chef d'Endor, un chef pour toutes les tribus réunies ! Et que ce même chef me parlait ! Je répondis, mais en bafouillant :

*Il est ... enchanté !!! De me connaitre moi !*

-" Bon...bonjour ... je êtr... suis un padawan depuis sept mois ..."


-" Bien bien ... Venez avec moi !"

*Et voilà ... j'ai fais honte à l'Ordre Jedi ... et à Maître Lune ...*

Si les ewoks avaient pu rougir, j'aurais été rouge tel une tomate trop mûr ... Pourtant l'homme semblait presque aussi décontenancé que moi, sans doute du fait que c'était sans aucun doute la première fois qu'il voyait un ewok ... Le vice roi devait se poser des questions sur mes compétences, car au vu de ma taille je ne devais pas paraître très féroce ... Je relevais donc le menton, prêt à lui montrer que peu importe sa taille, c'est son coeur et son esprit qui faisait la force d'un être, et non pas sa taille et sa force physique !

Je détournais le regard pour regarder les autres membres du petit groupe d'humains : Les soldats portaient tous des uniformes bien taillé, mélange de blanc et bleu d'un ciel d'hiver. Les gardes portaient tous une sorte de bâton et un bouclier, ainsi qu'un petit blaster à la ceinture ...


*Quel attirail ! Mais je suis sûr que ça ne servirait à rien contre quelqu'un comme Maître Lune !*

Puis le shistavanéen se pencha vers moi pour me murmurer des félicitations à propos de l'éclat lumineux : Une bouffée de fierté me vint, mais je me repris très vite et me posais quelques questions... mais pourquoi ne pas en parler un peu plus haut ? Il était possible que mon maître ne voulait pas affolé outre mesure le vice-roi, qui devait déjà être dans tout ses états vu qu'il était la cible des menaces : Pourtant l'homme avait un self-contrôle que je trouvais assez impressionnant. Dans ma vie je n'avais pas été souvent une proie, car je n'avais pas fais de nombreuses chasses ... mais les deux ou trois fois où je l'avais été, je n'avais pas vraiment réussi à cacher ma peur ... sauf dans ma première sortie en jungle sur Ondéron, avec deux de mes amies ...

Par contre une pensée me vint à l'esprit ... étais-ce normal que si un potentiel assassin se plaçait sur la montagne, celui-ci soit si facilement visible ? Je n'avais pas mis longtemps à remarquer la lueur, et même chose pour Lune ... était-ce vraiment un sniper ? Un test ? Une diversion ? Ma seule expérience dans "l'assassinat" avait été la chasse, à but nourricier, et l'on m'avait expliquer que pour pouvoir prendre un animal par surprise, et donc subir aucun dégats, il fallait ne pas se faire remarquer : Donc ne pas faire de bruit, n'avoir rien de brillant sur soi, ... et je n'imaginais pas un monde tel que celui-ci, fait de technologies, ne pas penser à quelque chose d'aussi basique ! Je gardais donc ma pensée pour moi, attendant d'être un peu plus seul à seul pour en parler avec Maitre Lune : Je ne voulais pas que nous paraissions trop secret en chuchotant tout le temps entre nous ...

Le shistavanéen entama ensuite une conversation en lien directe avec la mission : Je connaissais mon maître très direct, mais là ... à peine bonjour et les voilà parti dans la mission : Pourtant je savais que je devrais en faire de même, et ainsi mettre de côté ma curiosité sur ce grand homme menacé. La discussion dans le vaisseau avec mon maître me revint en tête : Thor Madna était il l'homme dont les médias en parlait ou était il un petit despote et faisant pression sur les médias pour que ceux-ci le tarisse d'éloges ... Pour le moment, le premier choix restait le plus probable : Aux vues des soldats escortant l'homme politique, ceux-ci avaient l'air d'être prêt à sacrifier leurs vies pour leur vice-monarque. De plus l'homme avait sembler s'intéresser à ses protecteurs jedi.

L'intéressé déclara :


-"Oui j'ai une garde rapproché qui m'attend chez moi ... cinq hommes digne de confiance ! Voici les coordonnées comlink et le code de la transmission sécurisée pour les joindre."

Le vice-roi tendit un petit datapad à Lune tout en continuant notre marche vers les speeders qui nous permettraient de nous rendre en ville. Je jetais un dernier coup d'oeil vers la montagne, et aperçu encore un subtil reflet ... mais c'était quand même bizarre : Maintenant que nous étions en mouvement, un tireur aurait raté l'occasion en or ... Une fois devant le speeder de Thor Madna, Lune demanda la destination au propriétaire : j'étais toute ouïe, prêt à apprendre les méthodes de protection de mon maître : Ainsi il fallait commencé à faire un repérage du lieu de vie de la "proie" ... un peu comme avant une chasse, mais sans doute pas pour la même raison : Il fallait ici repérer les failles pour pouvoir les combler. Et puis il serait sans doute intéressant de rencontrer les gardes, pour connaitre leurs compétences ...

Tout en montant dans l'engin flottant, l'homme déclara :


-"Je comptais faire un petit tour en ville ... je devais acheter un cadeau pour ma petite fille ... mais si vous pensez qu'il vaut mieux nous rendre directement chez moi ... pas de problème ..."

Ainsi l'homme avait une petite fille : Si j'avais bien compris la généalogie humaine, une petite fille était la fille du fils ou de la fille de l'homme ... Ainsi cet homme avait sans doute une femme attitré, vu que les humains fonctionnaient comme ça, et avait eu au moins un enfant ... Serait il possible que les agresseurs utilisent la famille ? J'avais lu au Temple des articles stipulant que les malfrats osaient toutes sortes de traîtrises, comme utiliser des enfants comme bouclier ou faire croire qu'ils avaient kidnapper un membre de la famille ... Avions nous affaire à ce genre de personne ?

Lune me chuchota pour me demander mon avis sur la marche à suivre : Devrions nous nous contenter de surveiller le vice-roi, où fallait il trouver les assaillants et les arrêter avant ... si toute fois ils existaient ... Je me penchais donc vers mon maître pour répondre :


-"Je pense qu'il faut tout d'abord rester et protéger le vice-roi, déceler les failles de son ou ses lieux de vies, connaitre les compétences de ses gardes du corps ... et vérifier si ..."

Comment disait on ? Une taupe ? J'hésitais ... les définitions étaient différentes ... d'un côté la taupe était un paisible animal creusant des trous, et de l'autre la taupe était un traître dans les rangs ... si tout fois le mot taupe était le bon ... où avais-je vu ça ? A la bibliothèque ... il y a quelques jours ... une sombre histoire d'une unité de soldats ... tous tué par un traître ... c'était un article datant d'un peu avant l'attaque du Temple par les sith ...

-"Si ... si les gardes du corps sont digne de confiance ... si il n'y avoir pas de taupes ! Puis une fois que ça être fait ... nous pourrions nous diviser ... un en protection et l'autre en espion ... sachant que vous avez plus d'expérience que moi Maître Lune ... et je ne sais pas si c'est vraiment très sérieux ... Mais si les gardes sont suffisamment expérimenté nous pouvons essayer de chercher tous les deux ... et si les deux options ne sont pas bonne ... rester statique en protégeant le vice-roi ... mais je trouver ça le moins sécurisé ... Pris par surprise, serions nous capable de nous protéger nous même ainsi que le monsieur ? Autant prendre les méchants par surprise !"

Depuis un petit moment je me posais la question : Si j'étais confronté au choix suivant : Me protéger ou protéger le vice-roi ... que ferais-je ? L'homme était sans doute plus important que moi, mais d'un autre côté si je venais à mourir, l'homme serait moins protégé ... Mais d'expérience, je savais que je protégerais l'homme, même au péril de ma propre sécurité, comme j'avais essayé de faire avec deux amies dans la jungle ...

Puis je me retournais vers Thor Madna

-"Euh ... Monsieur le vice-roi ... où vit votre petite fille et ses parents ? Dans votre demeure ? Dans la ville ?"

Je m'étonnais ... j'avais réussi à placer quelques mots sans bafouiller ... puis je m'en voulais : Je n'avais pas demander à Maître Lune son accord, ni même lui avait parler de cette idée ... il faudrait que je me rattrape ...
Le speeder se déplaça ... en direction de la ville ...
Revenir en haut Aller en bas
Lune
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 121
Âge du perso : 23 Ans
Race : Shistavannéen
Binôme :


Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Mission] Gardes du Corps Diplomatiques    Mer 4 Mai 2011 - 12:16

-Tu as de très bonnes idées Yeb... Détend-toi. Tu peux parler, tu en as autant le droit que n'importe qui ici.

Le jeune Jedi ressentait bien la tension qui courrait dans le corps de son apprenti, mais il y avait peu de mérite à cela car sa gêne était si forte que même un observateur sans la Force pourrait le déceler, enfin du point de vue de Lune en tout cas puisque le sénateur lui ne remarqua rien. Il se contenta de sourire à l'ourson qui semblait visiblement plus intelligent qu'il ne l'aurait cru au départ. Il était très heureux de ce constat, ainsi l'homme se sentait plus à l'aise, protégé par deux Jedis compétents.

-Elles vivent avec moi-fit-il, visiblement fier de montrer que même 20 ans après, son mariage fonctionnait encore, à la différence de ces hommes politiques ou starlettes qui changeaient sans arrêt de compagnes. Lui au moins était une personne respectable.- Mais en ce moment elles sont dans une villa un peu à l'écart, c'est notre "lieu de vacances".

Le sénateur eut un sourire éblouissant. Le speeder filait toujours bon train. Le vice roi n'ayant pas envie de gâcher sa vie à songer aux menaces avait décidé d'aller acheter son cadeau à sa poupée... Une gamine qu'ils découvriraient bientôt. Malgré l'honnêteté de cet homme, son intégrité apparente il avait au moins raté une chose et cela se voyait sur les photos: l'éducation de sa fille qu'il avait eu très tard, comme un présent inespéré et qu'il avait donc trop comblé.

Tout se passa sans souci majeur, ni les achats ni le retour... Et lorsqu'ils arrivèrent à la fameuse villa, le chevalier laissa le vice roi à ses occupations après une première inspection avant de profiter de la proximité de l'homme -dans un chambre voisine, il travaillait.- pour entrer Yeb à sa suite dans une vérification plus profonde.

-On commence par la salle de réception?

Le loup se tourna vers son apprenti, le museau à l'affût d'odeurs pernicieuses et la Force guettant le danger. Deux outils différents mais utiles. Arrivant dans la salle, le canidé la traversa et se dirigea vers le balcon. Après s'être débarrassé de sa cape il sauta agilement sur la rambarde et la parcourut à 4 pattes. Les Shistavanéens avaient cette particularité de pouvoir se déplacer comme des quadrupèdes. Sans ses habits on l'eut presque prit pour un vrai loup ainsi si ce n'était la finesse des traits de son visage plus expressif que l'animal en question. Yeb ne l'avait jamais vu faire ça auparavant probablement car Lune avait plus souvent recours à une marche bipède. Ses griffes accrochèrent le toit qu'il avait visé, sous sa fourrure les muscles de ses épaules s'actionnèrent quand il sauta vers les tuiles. S'agrippant là, le canidé parcourut l'endroit rapidement, reniflant discrètement les dalles. La Force lui était bien entendu plus utile mais son odorat développé pouvait aussi l'aider. Une fois qu'il eut vérifié que tout allait bien; Lune sauta de nouveau sur la rambarde de la terrasse à 4 pattes puis à terre où il parcourut quelques mètres de cette façon, ses griffes cliquetant sur le sol propre. Le chevalier se redressa ensuite, s'ébrouant et se tournant vers Yeb dont il avait ignoré les actions pendant son exploration du toit.

-Tu as trouvé quelque chose? Quelle partie reste-t-il à faire?

La salle était plus grande que le toit, l'ourson n'avait sûrement pas pu tout explorer, tout comme lui ne l'aurait pas pu si les rôles avaient été inversés. S'apprêtant à fouiller avec son Padawan, le chevalier s'arrêta quelques secondes, observant Yeb à la dérobée pour voir comment il s'y prenait pour son observation... Voir s'il était minutieux et autre. Il lui parlerait plus tard de la construction de son sabre qu'il envisageait, autant le laisser se concentrer pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Mission] Gardes du Corps Diplomatiques    Jeu 5 Mai 2011 - 20:52

La remarque de Lune me fit tiquer : J'avais peut être le droit de parler ... mais comme je manquais d'expérience ... je n'étais pas très sûr de moi ... mais le compliment me fit plaisir : Je n'allais peut être pas être qu'un poids dans cette mission ! Mais je devais garder la tête froide pour continuer ma mission comme il fallait !

Le sénateur me sourit et semblait se sentir plus à l'aise qu'au début : Les personnes à la capillarité telle que la notre avec Maitre Lune ne devait pas être courant sur Alderaan ... et j'avais remarqué que les humains, eux en particulier, avaient du mal à se faire à l'idée qu'une boule de poils puisse être aussi intelligente qu'eux. Je me remémorait quelques cours au Temple, me rappelant comme quoi les jeunes filles humaines me prenait pour une peluche et les garçons se moquaient de moi ... mais tout cela était du passé, car j'avais appris à me faire respecté sans agressivité, ...

Le vice-roi vivait donc avec toute sa famille, un peu éloigné de la ville ... donc j'espérais qu'elles soient hors de portée d'un éventuel kidnapping ... Pendant ce temps là, le speeder était entré dans la ville : Celle-ci, malgré la foule, semblait calme et inspirait un sentiment de tranquillité. Une grande différence avec Iziz, la capitale d'Ondéron, qui semblait moins propre, toujours fourmillant, avec des animaux, des gens pressés, du bruit ... Ici sur Alderaan, tout semblait tourner sur la technologie : Des robots nettoyaient les trottoirs, conduisaient certains véhicules, déchargeaient des marchandises ou guidaient les gens ! Les bâtiments d'un blanc pur, avec d'énormes fenêtres en transpacier étaient toujours lumineux, donnant une impression de puissance, mais aussi d'ouverture : La ville était accueillante ... tranquille. J'aurais eu moins de mal à m'intégrer ici que ce que j'avais connu sur Iziz.

Le speeder s'arrêta, les soldats en armures restant aux alentours, pendant que le vice-roi descendait, avec deux personnes menaçante mais bien habillé : Sans doute la garde rapproché dans les lieux publique. Je descendis avec mon maitre loup et suivions le vice-roi ... un peu de loin pour avoir du recul. L'homme savait parfaitement où il allait et ne s'arrêta pas. En regardant la galerie marchande autour de moi, je pouvais remarquer la multitude de boutiques, les décorations, l'architecture alderaanienne ... et même de la végétation poussait dans le gros bâtiment ! Dans une boutique, j'aperçu une sorte de miroir, plutôt mignon, et un chapeau pour dame ...


*Des bonnes idées de cadeaux pour mes amies ça ... mais concentrons nous sur la mission ...*

Pendant ce temps Lune était resté toujours à l'affût, prêt à bondir sur un éventuel agresseur ... je ne l'avais jamais vu comme cela, toujours doux au Temple, où le danger n'existait quasiment pas ! Mais j'avais entendu des rumeurs sur la race de mon maitre : De vrais chasseurs, toujours concentré, à l'affût ... mais aussi assoiffé de sang ... mais je savais que mon maitre ne faisait pas parti de cette catégorie !

*Je peux voir l'expérience de Maitre Lune encore une fois ! Décidément il me permettra d'apprendre beaucoup de choses*

J'observais mon maître pour tenter de décrypter où se portait son regard, ce qu'il observait en priorité, ... et je tentais de faire la même chose : Je laissais aussi couler la Force en moi pour percevoir mon environnement, à la recherche d'une quelconque agressivité ... mais rien de tel n'apparu dans mes perceptions : Ici la joie de vivre des habitants étaient présente quasiment partout ! Je pouvais en déduire que le peuple avait confiance en ses dirigeants, en sa planète et en la République. J'aperçu deux enfants, me regardant et pointant du doigts : Ils n'avaient pas du voir souvent un nounours habillé en padawan jedi ...

Puis l'homme politique revint, un paquet dans les bras, toujours suivi de ses deux gardes. L'homme déclara à Maitre Lune :


-"C'est bon, je suis prêt à repartir ..."

Nous nous rendîmes tous aux speeders, puis repartîmes de la ville principale pour nous rendre dans la banlieue d'Alderaa. Les habitations étaient moins hautes, moins nombreuses ... et semblait être des propriétés de familles, à l'inverse des nombreux immeubles d'habitations en ville ! Puis nous arrivâmes à la villa de M. Madna : Une grande bâtisse blanche, un énorme jardin vert rempli de fleurs blanches, quelques arbres éparses ... un petit coin de paradis et de sérénité. Un homme se posta devant notre speeder et pris nos affaires pour les apportés dans nos appartements. Nous suivions l'homme pour connaitre l'emplacement de notre chambre. Pendant ce temps, le vice-roi était retourné à ses obligations ...

Notre prochaine destination, la salle de réception : notre mission commençait réellement : Nous allions devoir surveiller et repérer les lieux. La salle était plutôt spacieuse, richement décorée ... sans doute pour impressionner les invités. Mais moi je n'étais nullement impressionné : c'était joli, mais je me sentais tellement mieux en forêt ou tout simplement à l'air libre. Maitre Lune se déplaçait jusqu'au balcon, ouvrit les fenêtres ... et fit un bond immense : La puissance bestial à l'état pure ! Une pensée me vint en tête :


*Heureusement qu'il n'existe pas de prédateurs tel que Maitre Lune sur Endor ... sinon je n'aurais pas donné cher de la peau des ewoks ...*

Voir mon maître se déplacer à quatre pattes, tel un véritable loup, donnait une vision de puissance, de beauté ... mais aussi de danger et de menace : Si le canidé réagissait comme ça, cela prouvait que le danger était réel ... Je secouais la tête pour reprendre mes esprits : C'était ma première mission, et je ne devais pas perdre ma concentration ... je ne pouvais pas aider Maitre Lune sur le toit, trop haut pour moi, mais je pouvais commencer à fouiller le salon. Je commençais à me tourner vers le premier mur, touchant celui-ci de ma patte, à la recherche d'aspérité pouvant caché je ne sais quoi, un micro, une caméra ... j'avais vu ça dans un holo-film ... il fallait dire que l'un de mes camarades du Temple était un vrai fan des holo-films policier ... il m'en avait montrer un ... "Crime sur Zytos IV" ... et me voir faire comme le héros me fit sentir un peu comme un enquêteur ... comme quelqu'un d'important !

Après avoir fait le mur je me baissais pour regarder sous les meubles pour rechercher différentes choses ... Puis, me relevant, je fermais les yeux, me concentrant pour faire appel à la Force ... Je commençais à sentir mon souffle ralentir, puis mon esprit voyagea dans la pièce ... je pouvais sentir le mur derrière moi ... il était fait d'un étrange matériaux que je ne connaissais pas ... très solide ... sans doute du permabéton ... cette chose qui n'existait pas à l'état naturel ... Je pouvais sentir la poussière sous la grosse armoire ... la pièce était si calme ... un bruit sourd arriva sur mon oreille gauche ... ça devait être Lune ... mais un autre bruit capta mon attention ... une sorte de vibration ... en face de moi ... dans un tiroir du bureau en face ... Je relâchais ma concentration pour répondre à mon maitre :

-"J'ai regardé cette partie là" Je montrais de ma patte velue la partie explorée "j'ai regardé sous le meuble, j'ai vérifier le mur ... il semble normal ... par contre j'ai essayé de visualiser avec la Force ... et j'ai décelé un vibrat... une vibration dans le bureau ... un des tiroirs ... mais je ne peux pas dire lequel ... ni ce que c'est ..."

Bien sûr l'objet, si objet il y avait, n'était pas forcément dangereux ... mais il fallait faire tout de même attention !
Revenir en haut Aller en bas
Lune
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 121
Âge du perso : 23 Ans
Race : Shistavannéen
Binôme :


Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Mission] Gardes du Corps Diplomatiques    Lun 9 Mai 2011 - 13:05

Lune observait son élève pour voir si ce dernier s'acquittait bien de sa tâche. En fait Yeb allait au-delà de ses espérances, il était très concentré sur son travail et attentif. Bientôt Lune ne pourrait que faire des éloges sur ce Padawan décidément exemplaire. Il s'en abstint toutefois histoire que les chevilles de l'ewok n'augmentent pas trop de volume. Le jeune Jedi appréciait regarder les gestes précis de l'ourson qui passait sa patte velue un peu partout. Il sentit comme une vibration et s'approcha encore plus de Yeb pour voir comment allait réagir ce dernier. D'après les paroles du disciple, ce dernier avait également découvert cette sensation étrange. Jugeant que ce n'était pas dangereux ou si ça l'était, que ça l'était peu, le Jedi ne fit rien pour écarter le mini ours de sa trajectoire. C'était un Padawan comme un autre et son aspect pelucheux ne devait pas lui valoir une sur-protection. Bien que le shistavanéen tâche toute de même de ne pas le mettre dans des positions trop dangereuse, il ne voulait pas le couver non plus. Ce serait à Yeb d'ouvrir ce tiroir, après l'avoir trouvé.

-C'est bien, mais affine encore ta recherche, tu trouveras ce que tu cherches et aussi le niveau de dangerosité. Cependant même un chevalier ou un maître ne peut pas deviner exactement ce qu'il y a à l'intérieur car les objets, sauf s'ils sont spéciaux n'ont pas d'Aura, ou plutôt si, mais la même, seuls les êtres vivants en sont pourvus d'une différente, c'est pour cela qu'on apprend aux padawans à repérer les êtres vivants dans la Force avant les objets.

Le chevalier profitait de ce moment de "presque" répit pour faire un cours en accéléré à l'ourson, il fallait que ce dernier prenne confiance en lui; pas au point de devenir arrogant bien entendu mais pour le moment Yeb était loin d'un tel résultat affligeant, bien au contraire... Lune utilisait donc la manière douce pour emmener l'ourson à saisir que ses actes n'étaient pas tous voués à l'échec. Au lieu de le ralentir, il fallait justement le pousser plus loin présentement et trop de dureté le braquerait sûrement.

-Après cette mission, si tout se passe bien et que je te juge apte-ce n'est pas pour ça que tu dois essayer de prouver quelque chose de manière exagérée.- nous irons sur Ilum pour que tu puisses trouver le cristal pour ton sabre-laser... Que tu devras également construire avec patience et attention. Une mission en soi. Mais pour l'instant, concentrons-nous sur cet intéressant tiroir.

Le vice-roi avait surgit dans la pièce, le Jedi n'eut même pas besoin de tourner la tête pour le savoir; une de oreilles pivota en arrière puis se repositionna en avant. Il avait jugé que ce tiroir ne contenait pas un danger immédiat-ce n'était pas une bombe.- donc autant laisser l'homme s'intéresser à ce qu'ils faisaient, comme ça il était dans la même salle qu'eux en plus, donc proche de leur protection, pas besoin de lui courir après! Fasciné par l'exercice de Yeb, il regardait la scène en silence, respectueux, sans gêner les deux Jedis ou dire que c'était inutile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Mission] Gardes du Corps Diplomatiques    Mar 10 Mai 2011 - 11:59

Je buvais les paroles de mon maitre, car je savais qu'elles avaient la vertu d'étancher ma soif de connaissances ! Ainsi les objets avaient aussi une sorte d'aura ... mais celle-ci semblait tellement étrange pour moi : Quand j'essayais de visualiser à travers la Force un être vivant, je pouvais presque me sentir comme celui-ci, respirer comme lui, sentir le soleil comme lui ... voir même effleurer son esprit. C'était vivant et beau ! Par contre, les objets semblaient étrangement vide et froid ... comme si il manquait quelque chose et ça en était presque triste ... A l'exception de certains objets bien entendu ! Quand j'essayais de sentir à travers le Force Zuiztie, le droïde de Kilip, on pouvait presque sentir une âme ... et même chose pour les sabres laser ... ils étaient présent dans la Force ... peut être grâce au cristal du sabre ... Cristal que mon Maitre me proposait d'aller chercher avec lui ! Même si je n'aimais pas vraiment le combat au sabre laser, avoir ma propre arme jedi me plaisait : C'était une avancé non négligeable vers le statut de chevalier ! Mais le tiroir et l'objet étaient toujours devant moi ...

Je m'avançais donc vers le tiroir, m'assit non loin de celui-ci, ferma les yeux une nouvelle fois : Mon souffle ralenti, pour n'être qu'une partie intégrante de la pièce m'entourant. Mon esprit se dirigea vers le bureau, fouillant les tiroirs un par un : L'objet mystérieux et vibrant se trouvait dans le second tiroir. Les vibrations semblaient venir du fait que l'appareil était électronique ... une sorte de tac tac incessant se laissaient entendre ... cela voulait il dire qu'il y avait une minuterie ? L'objet semblait pas trop gros ... si c'était une bombe, serait-elle suffisamment puissante pour détruire la pièce ? Aucune idée ... Je fis pars de mes découvertes à mon maitre, en quittant donc ma transe :


-"Maitre, l'objet se trouve dans le second tiroir ... et il est électronique ... il y a de l'énergie à l'intérieur ... une sorte de *tac tac* me laisse penser que l'objet est équipé d'une minuterie ... mais je n'arrive pas à en savoir plus ..."

A ce moment là, je remarquais que le vice-roi était déjà dans la pièce ... Ma concentration sur le bureau de celui-ci ne m'avait pas fait prendre conscience de sa présence.

-"Alors ? Avez vous besoin de quelque choses amis jedi ?"

J'entendis que Lune demande quelque chose, puis je me lançais :

-"Monsieur le Vice-Roi ... savez vous ce qu'il y a dans le second tiroir de votre bureau ?"

-"Uhm ... je dois avoir une ancienne horloge électronique ... et des papiers ... Mais vous pouvez vérifier."

*Ouf ... ce n'est pas une bombe !*

J'avançais donc vers le tiroir, l'ouvrit, et découvrit ce que l'homme politique avait dit : Une horloge numérique, des papiers ... rien de bien méchant ! Je refermais donc le tiroir, soulagé ! Thor Madna continua :

-"Si vous êtes disponible, je peux vous présentez mes employés et ma famille : mes aides, mes gardes du corps, ..."
Revenir en haut Aller en bas
Lune
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 121
Âge du perso : 23 Ans
Race : Shistavannéen
Binôme :


Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Mission] Gardes du Corps Diplomatiques    Lun 22 Aoû 2011 - 14:13

Lune était content que son élève s'arroge ainsi le droit de parler librement. Les Padawans ne devaient pas devenir des esclaves serviles devant obligatoirement obéir à la hiérarchie ou la laisser penser pour eux. Son audace avait payé car le sénateur offrit un sourire à cette petite peluche qui venait de monter dans son estime. Désormais il se sentait plus en sécurité avec cet élève qui ne semblait pas maladroit et même très intelligent. C'était exactement ce qu'il fallait car ça faisait aussi parti de leur travail que de rassurer ceux qu'ils protégeaient... Même quand c'était des personnes qui leur étaient peu sympathiques hélas. Néanmoins Lune aimait bien ce sénateur, il était de bonne humeur; les progrès de son disciples étaient foudroyants, tant pour la langue que pour son apprentissage dans la Force et son comportement, il faisait de gros efforts. Le fait qu'ils s'entendent si bien le changeait de son ancien padawan qui le mettait si mal à l'aise bien qu'il ne soit pas méchant non plus. C'était juste une question de feeling, et de poils un peu sans doute. Il était encore jeune et doutait parfois de lui. L'inquiétude monta en lui, et s'il avait juste fait n'importe quoi en écoutant trop son instinct? S'était-il ridiculisé devant son élève et devant cette foule de gens de la haute société? Avait-il compromis la réputation des Jedis vu comme des êtres si réfléchis ainsi que la mission?

Thor ne semblait pas content, il avait perdu son visage souriant et abordait désormais une mine sévère, attendant une explication qui ne venait pas, et qui ne viendrait pas du maître en tout cas mais peut-être de l'apprenti.


Le Jedi hocha la tête pour signifier à Thor qu'ils pouvaient effectivement se rendre disponible pour la présentation du personnel; notant que le sénateur avait dit "vous" au pluriel et non pour le vouvoyer lui. Désormais il incluait mieux l'ourson dans cette mission; prenant conscience de ses capacités après avoir vu l'éveil de son esprit. Yeb apparaissait comme un élève minutieux quand il le voulait et cela payait. Lorsqu'ils arrivèrent dans le grand salon où les employés et la famille avaient été réunis, le chevalier passa en revue chacun d'entre eux; discutant aimablement, serrant les mains bien qu'il paraissait être moins à l'aise tout à coup. La foule, cette mini société réunie ici, tout cela le mettait mal à l'aise, lui était plutôt un solitaire, un bougon parfois même. Cependant il s'efforça de montrer bonne figure, cherchant également dans la Force quelques informations sur chacun d'entre eux. Il sentit alors une vague de nervosité émaner d'un tout jeune cuisinier. Le genre de garçon obèse qui n'attire pas le regard quand on pense à chercher un meurtrier éventuel ou un semeur de trouble. Néanmoins comme Lune avait pu le voir avec Yeb qui ressemblait à une peluche, il ne fallait pas se fier aux apparences, pareillement pour lui dans l'autre sens. Son apparence de loup cachait un être bon qui appréciait la justice et méprisait la violence gratuite.

-Yeb... Tu le sens toi aussi?

Demanda le Jedi à voix basse. Son instinct lui disait que ce garçon avait dû moyennant salaire accepter de faire quelque chose qui aiderait le véritable meurtrier à atteindre Thor. C'était ce que son expérience lui signifiait, cet apprenti ne devait pas être le commanditaire mais peut-être ouvrirait-il une porte ou donnait-il des informations?

On passa à table très rapidement et Lune eut soudain un déclic devant sa soupe. Tout le monde dévorait avidement son plat. Au risque de passer pour un fou s'il se trompait le chevalier qui avait auparavant lancé un regard suggestif à Yeb projeta le plat du sénateur avec la Force; celui-ci valdingua par terre. Le chevalier ne dit rien d'autre. Tout le monde le regardait tétanisé. Lui même ne savait pas que dire après cette intervention. Une nouvelle fois il regarda Yeb, cherchant à savoir si ce dernier avait fait le même lien que lui entre l'apprenti cuisinier et la nourriture... Le loup prompt à l'action l'était moins en ce qui concernait la parole, malhabile dans ces réunions nombreuses, il ne sut que dire, sa bouche semblait scotchée, son museau enfermé dans un étau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Mission] Gardes du Corps Diplomatiques    Mar 20 Sep 2011 - 21:20

Le sénateur, après l'accord de Maitre Lune pour rencontrer la famille et le personnel, nous guida dans des couloirs pour finalement déboucher dans une grande pièce : Il y avait une foule de personnes, uniquement des humains, mais de toutes tailles, des grands, des petits, des jeunes, des vieux, ... Tous quasiment au garde à vous ... sauf une femme et une petite fille dans un coin. Thor commença à présenter la dame à la chevelure grise attachée en chignon serré, qui était sa femme. Je m'inclinai respectueusement, car dans ma tête, elle avait le statut de femme du chef de tribu... un rôle de l'ombre, mais néanmoins important : J'avais vite remarqué que chaque village était dirigé par les femmes, guidant inconsciemment leurs maris dans les décisions à prendre ... Puis vint la jeune fille : La progéniture du sénateur alderaannais avait les cheveux d'un blond "épie de blé", attachés en couettes par des chouchous d'un rose pâle. Ses yeux s'agrandirent à mon passage : En effet, le genre de peluche que j'étais ne pouvais se voir que dans les zoo ... Alors un nounours chez soi c'est toujours plus sympa !

J'inclinai une nouvelle fois le buste comme signe de remerciement pour l'accueil, lorsque Thor Madna expliqua :

-"Voici ma fille Annie, elle a 8 ans, et elle ne voulait pas me croire que deux êtres à fourrures nous rendaient visite ... et excusez moi du terme utilisé"

La jeune fille regarda ensuite Lune ... et semblait bien plus intéressé par ma personne ... en effet lorsque l'on a le choix entre une peluche et un loup ... la peluche l'emporte ... surtout chez les jeunes filles ! Alors que j'allais commencer à m'éloigner de la famille pour rencontrer le personnel, la fille se jeta sur moi pour me caresser en s'exclamant joyeusement à son père :

-"Wahhhh En plus il est tout doux ! Dis papa, on peut le garder ?"

Abasourdis je ne pus rien répondre ... et le sénateur répondit à son enfant :

-"Je n'ai bien peur que ce ne soit pas possible Annie, ... vois tu, notre invité est un jedi, et après son passage il devra retourner dans son Temple, n'est ce pas jeune ... padawan ?"

-"Euh ... oui ... c'est vrai ..."

La fille qui s'était légèrement éloignée de ma fourrure après le "discours" de son père, mais après mes quelques mots, elle rouvrit grands les yeux :

-"Mais en plus ... il parle ? Papa ... je veux un ours comme ça ..."

-"Ma chérie ... je ne suis pas sûr que ce soit un ours ..."

Légèrement gêné du débat sur ma personne, je m'éloignais pour suivre Maitre Lune qui lui rencontrait le personnel : Cinq gardes, des cuisiniers, des femmes de ménages et de chambre, une nounou pour la petite, et un vieux professeur. Après avoir été présenté à tous et les avoir tous salué, je passais en revus ce que j'avais vu : Les gardes semblaient parfaitement entraîné, et n'avait montré aucune émotions négatives ... J'avais remarqué, d'après le peu que je connaissais, qu'il y avait une relation de confiance entre eux et le vice-roi, donc pas de problème de ce côté là ... en fait tout le personnel avait l'air d'apprécier son travail, tous ... sauf un qui avait eu l'air plus stressé, mais je ne pouvais pas lui en vouloir ... car avant que je passe avec lui, il avait serré la main de Maitre Lune ... qui, quoique l'on dise est un chasseur ... et il était normal, pour moi, d'être légèrement stressé face à un jedi Shistavannéen, surtout depuis que j'avais lu à la Grande Bibliothèque de sombres histoires sur cette race de chasseur.
Puis Lune me rejoint pour que l'on discute de nos impressions ... je déclarais donc :


-"Je pense que ils sont tous loyaux ! Et ... pour jeune cuisinier, je pense que il est simplement stressé de voir deux jedi sous son toit ... surtout comme nous !"

En y réfléchissant bien, je ne pouvais pas imaginer le jeune homme agresser quelqu'un ... dans la société, enfin d'après des livres, les personnes assez enveloppées, voir grosse ... comme dans le cas présent, n'aimait pas la violence ... sauf que j'oubliais que l'assaut frontale n'était pas l'arme privilégié des assassinats ... Chez les ewoks, le poison était seulement utilisé pour la chasse aux grands prédateurs ...

Puis vint le repas, et la soupe ! Je mourais de faim, mais je jetais un oeil à Lune pour savoir si j'avais le droit de manger ... et surtout les couverts que je devais utiliser ! Mais ... je croisais un autre regard ... le genre de coup d'oeil signifiant un problème ... et je fus donc sur le qui-vive ... si Maitre Lune flairait le danger, c'est que celui-ci n'était pas bien loin ! Et lorsque l'assiette du vice-roi vola pour se renverser sur le sol, je sentis l'oeuvre de mon Maitre ... je devais vite improviser pour trouver une excuse pour Lune ... Heureusement pour moi, Annie avait fait une demande en pain juste avant l'incident ... et je pouvais peut être l'utiliser à mon avantage ...


-"Oups ... pardon ... Comme Madame Annie avoir demandé du pain et qu'elle est loin de moi, j'ai voulu utilisé la Force pour lui en fournir ... mais la fatigue de la longue journée que nous avons eu m'a fait rater ... et j'ai malencontreusement fais renverser votre soupe ..."

Mais à ses mots, le jeune aide cuisinier stressé pris soudain peur et tenta de s'enfuir ... il fut vite stoppé par les gardes qui le regardèrent étrangement ... lorsqu'ils virent de la fumée à l'odeur de souffre s'échapper de la "soupe" renversée... En voyant cela, je compris rapidement que le jeune homme avait tenté d'empoisonner son vice-roi ... mais pourquoi ... Mais un problème se posait encore ... le Thor Madna n'avait plus de soupe ... et malgré l'étrange agitation tout autour de la table, je déclarais :

-"Euh ... Monsieur .... vous voulez ma soupe ?"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Mission] Gardes du Corps Diplomatiques    

Revenir en haut Aller en bas
 

[Mission] Gardes du Corps Diplomatiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Alderaan-