La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le niveau 451CN22 [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Nombre de messages : 837
Âge du perso : 23 ans
Race : Twi'lek
Binôme : Lloyd et Jake

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/58  (0/58)
PF:
68/68  (68/68)

MessageSujet: Le niveau 451CN22 [Libre]   Lun 25 Oct 2010 - 20:50

Une autre nuit s'annonçait au niveau 451CN22 de la ville-planète de Coruscant.


Une zone basse que Mat'Aenna ne connaissait pas du tout, remplies de tripots de jeux, à quatre heures de route du spatioport qui les avaient ramené de Kashyyyk, où ils avaient passé près d'un mois, après son achat. Ils, c'est-à-dire : elle et son maitre, le "nouveau". Un homme étrange, méfiant, aux habitudes peu saines mais au caractère qu'elle avait tendance à considérer comme normal, peu enclin à la violence gratuite - ce qui était un soulagement en soi, étant donné qu'elle était censée plus ou moins être à son service, en échange de sa protection.
Après la dose massive de drogue que cette saleté de chasseur de prime lui avait administré pour l'empêcher de ruer dans les brancards, pour la vendre comme le paquet de chair qu'elle représentait,et qu'elle s'était retrouvée en compagnie de cet étranger qui voulait l'emmener dans les étoiles (ce qui signifiait dans son langage : méga riche), la jeune fille avait pu réfléchir à sa situation, avec son pragmatisme habituel. Oui, elle avait déjà tenté une fois de fuir une vie qui ne lui convenait pas, et il était désormais l'heure du bilan. Bien souvent, le regret d'avoir fait dépouillé celui qu'elle avait parfois nommé « Père » dans le secret de ses pensées et fuit le seul endroit qui puisse prétendre au titre de maison – fut-ce un bordel - l'avait effleuré, dans les instants les plus noirs qu'avait pu vivre la jeune fugueuse livrée à elle-même, dans un monde dont elle ne maitrisait que mal les règles. Pendant ce laps de temps, le froid et la saleté avaient remplacé le confort et la lumière qui avait égayé ses premières années. Elle avait tué des gens (la plupart du temps par hasard ou simplement n'avait pas levé le doigt pour les aider), et se retrouvait fichée par la police pour des vols. Elle avait été poursuivie, la faim au ventre ; et l'épisode de ce chasseur de chair lui avait définitivement dessillés les yeux. Qu'était la liberté somme toute relative d'une existence menée par soi-même si c'était pour vivre au bord du gouffre en permanence ? Accepter son sort était probablement la meilleure solution. Coopérer, pour vivre et non pour survivre. Obtempérer, et ne pas se retrouver dans les prisons de cette précieuse « République » lorsqu'elle aurait l'âge légal standard. Bon plan. Sous l'égide de quelqu'un qui avait des droits sur elle, mais qui n'avait pas intérêt à la perdre. Qui devait se préoccuper comme un père de son confort, de sa vie, elle qui ne savait visiblement pas le faire seule. Née esclave, vivre sa vie comme ça, si du moins elle pouvait trouver la sécurité dont la twilek avait tant besoin pour exister sereinement. Bon. Voilà qui était raisonner de manière pratique. Adieu ses rêves ! Le mieux, c'était de se concentrer sur le présent...

De sa main droite, la jeune fille effleura comme elle en avait prit l'habitude une petite bosse située au creux de son coude gauche, puis embrassa les lieux de son regard d'azur. Un bar qui ressemblait un peu au «Bantha Chantant» par ses couleurs flashys et par sa musique bruyante, un peu vulgaire – qu'elle trouvait par ailleurs entièrement appropriée et qu'elle aimait bien. Le genre de musique qui vous donnait envie de danser en tressautant, un verre d'alcool fort à la main. Des tables de jeux un peu partout ; et des individus louches à la pelle. Exactement le genre d'endroit où on pouvait avoir des contrats comme ceux que recherchait son boss. C'est-à-dire illégaux et probablement fructueux, à condition que l'un des deux partis ne vous enflent pas (trop).

D'un pas résolu, elle s'avança devant le kaleesh pour trouver une place comme il le désirait, en retrait, mais pas trop quand même. Elle n'était tout de même pas stupide ! Il ne voulait pas lui faire part de ses intentions. Mais elles étaient limpides... Mat'Aenna avait maintenant trop fréquenté la racaille de la société pour savoir qu'un chasseur ne venait pas ici par hasard. Il avait des projets de combines, et il devait avoir un rendez-vous ici. Ou alors, c'était pour voir si elle n'avait pas menti, à propos de sa vie sur Coruscant, qu'il lui avait fait répéter plusieurs fois. Un peu distraite, la jeune twilek s'installa au bar pour commander de quoi boire, regardant avec curiosité tout ce qui l'entourait, ignorant les yeux des mâles qui se posaient sur sa carcasse maigrelette. Elle était vêtue avec des vêtements outrageusement courts, aux couleurs chaudes, violentes, qu'elle détestait au plus haut point. Un ornement de lekkus de soie rouge, des bracelets tintant de métal doré. C'était d'ailleurs un bon plan de la part du kaleesh, qui comptait probablement sur le fait qu'on prête plus attention à elle qu'à lui - c'était sa méthode. Un appât, qui resterait plus longtemps dans les mémoires que son compagnon plus passe-partout.


Toujours au comptoir, elle paya ses consommations, puis repartit d'un pas aussi alerte que joyeux, calqué sur celui de la musique, vers la table qu'elle avait choisie.
Une grande excitation l'avait envahie. Du monde, enfin, après tout ce mois pénible sur cette planète paumée. Un bon petit verre et elle serait véritablement de très bonne humeur ! Ça lui permettrait de pouvoir encaisser les derniers évènements, c'était clair.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le niveau 451CN22 [Libre]   Mer 3 Nov 2010 - 0:13

Coruscant, magnifique planète refermant tout les secrets de la galaxie en son sein, tout les vices y sont, vous pouvez y chercher mainte chose et y laisser une vie entière pour la trouver. Ville géante pleine de vie mais où la mort rôde dans ses coins de rue les plus sombres, la planète-ville, les lumières sont toujours présentes, éclairants les cieux et le gouffre sans fond de cette immense monstre de métal et de chair. Ce lieu était le graal pour notre mercenaire, qui aimait y séjourner pendant de long moment,cette ambiance sans réel sécurité, la mort rodant à chaque coin de rue, la chaleur des gens, la chaleur de la vie mais aussi les nombreux endroits peu fréquentable lorsqu'on n'a pas de blasters ou de lames pour se défendre, vous savez ces coupe-gorges où vous pouvez gagner gros ou perdre tout et même la vie, Jonas avait l'habitude de miser tout sur une affaire, quand on dit tout,c'est aussi sa vie, la mort n'était qu'un autre chemin, la mort le rapprochera de son maitre mais l'éloignera de sa promesse envers ce même maitre...

Mais revenons à nos moutons, bien plus joyeux et plus vivants, voulez vous ...Notre lézard était venu sur la planète pour diverse raison, comme trouver quelques provisions et se reposer, les voyages dans l'espace sont longs et peu de système son de bonne compagnie pour se reposer, bien trop de violence dans certains endroits bien trop éloigner du centre de la civilisation, Jonas était venu pour refaire le plein d'énergie mais aussi de substances en tout genre,pour la cuisine, pour les réparations du vaisseau, pour Kaze, pour d'autres,bien entendu rien d'illégal, rien de nocif pour la santé, rien de bien méchant pour notre ami à écaille verte. Cependant, le mercenaire devait aller dans ses lieux peu fréquentables pour le travaille, ce qui est une priorité pour les deux compères, mais ces endroits sont aussi le lieu de pas mal de bonne affaire, comme des informations utiles pour différentes raisons et instants.Mais tout cela avait un prix, bien changeant mais un prix que seul ceux qui avait la marchandise décidait...

Nous voila dans ce monde noire mais plein de lumière en même temps, ce monde de fête où le calme est de rigueur, les bars sont de bon lieux pour avoir des informations pouvant servir et de la boisson fraiche, le mandalorien portait comme à son habitude ses armes, mieux valait les avoir dans un lieu comme celui ci, on sait jamais ce qu'un saoulard pouvait faire avec un jus un peu trop corsé à son gout dans le sang, surtout si ce saoulard porte un blaster. Notre bon ami s'avançait dans la foule, le regard méfiant et tout en étant dans un état proche de l'explosion mais de calme plat en même temps, il suffisait d'un geste brusque et tout était fini, la poudrière exploserait,connaissant le gout prononcer des personnes mandaloriennes pour la bagarre et les tirs de blasters bien placé, bon nombres de personnes se méfiaient des hommes et femmes en armures, surtout si ces armures sont de types mandaloriennes. Jonas n'était pas la pour se battre mais pour les affaires, s'approchant du comptoir, il commanda une de ces boissons connue partout, votre serrant la gorge de façon violente avec un gout amer mais qui vous laisse jamais indifférent...

Le jeune homme allait finir son verre avant de vouloir commencer à faire ses courses dans le coin. Espérons qu'il trouvera des choses passionnantes ... ou des personnes intéressantes ...
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 837
Âge du perso : 23 ans
Race : Twi'lek
Binôme : Lloyd et Jake

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/58  (0/58)
PF:
68/68  (68/68)

MessageSujet: Re: Le niveau 451CN22 [Libre]   Jeu 4 Nov 2010 - 12:00

Elle s'était finalement installée au comptoir, pendant que son maitre était à ses affaires, là-bas, vers la table. A côté d'elle, un homme en armure imposante qui avait manifestement l'estomac solide se payait un verre d'un alcool si fort qu'elle n'avait jamais osé y toucher. Même si son corps fluet était habitué à supporter un peu d'alcool pour faire comme les autres et s'enivrer gentiment, jamais trop, elle n'avait pas la carrure pour supporter celui-là.
Posant ses coudes sur le plastacier blanc maculé de taches humides et collantes, la jeune fille sourit distraitement à son voisin, le détaillant vaguement, de ses yeux bleus entrouverts. Il semblait plutôt impressionnant. Un alien dont elle ne reconnaissait pas la race sur le moment, mais qui lui disait quelque chose quand même. Elle avait du en croiser une fois ou deux. Bah, ça lui reviendrait bien. Quelque chose accrocha le regard de l'esclave, qui remit aussitôt le nez dans son verre, tout en réfléchissant. Pendue à la ceinture de l'étranger, une arme superbe y était accrochée. Une arme devenue quasiment introuvable depuis que les mandaloriens avaient été supprimés de la surface de la galaxie ! - de ce qu'elle en savait, du moins. Et ça, woaw... respect pour lui. Il devait être tuné jusqu'à la gueule, mais sûrement dangereux. Ça allait communément de pair avec les racailles de contrebandiers qui trainaient dans le coin...

A vrai dire, elle s'ennuyait un peu. Elle avait du mal à évacuer la tension de ce dernier mois et l'envie lui démangeait de faire ce qui la détendait le plus dans ces cas-là, c'est à dire s'adonner sans limite à un de ses nombreux vices, celui-là étant particulièrement compulsif : le vol. Oui, notre jeune twi'lek était un peu kleptomane à ses heures. Ah, la possession enivrante de ce qui n'était pas à elle, le plaisir ineffable du risque et la satisfaction d'avoir ce qu'on désirait, il n'y avait de mieux sur terre.
Bon, c'était certain que qu'il ne fallait pas qu'elle prenne trop de risques. Elle avait déjà assez d'ennuis comme ça ; même s'ils s'étaient peu ou prou envolés avec son statut à nouveau d'esclave irresponsable, elle n'allait pas se faire tuer par maladresse. Fallait compter d'abord sur soi-même, parce que la vie, c'était certainement pas un cadeau. D'un geste souple, la Twi'lek fit tinter ses bracelets dorés devant le nez de notre mercenaire baradel, pour attirer son attention, avant de rapprocher sa chaise, pour se poser tout contre lui. Avec ses affaires voyantes et son sourire faux et accrocheur, elle ressemblait à une actrice dans une pub pour brosse à dents. Ou à une pute, au choix. Une pute toute jeune, certes, mais dans ces quartiers-là, on s'attendrait à ça, non ?


-"Alors, mon mignon, on cherche quelqu'un à qui parler ? Moi, c'est Mat', et toi, c'est quoi ton nom ? Ça a l'air drôl'ment bon, s'que tu bois ? Je t'en offre un, si ça te dit."

Elle s'en fichait, c'était sur le compte de son maitre de toute façon. Et maintenant qu'elle était sur le chemin de son vice préféré, rien ou presque ne pourrait la détourner de son objectif. Elle sentait déjà la chaleur de l'attente s'installer en elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le niveau 451CN22 [Libre]   Dim 12 Déc 2010 - 1:18

    Il n'y avait pas à dire, cela ne faisait que quelques temps que Kaze avait commencé l'entrainement sous les ordres de Sinya et c'était à la fois intéressant et éreintant. Depuis le départ d'Ilum, le jeune homme n'avait eut que peu de temps devant lui pour s'occuper de ses propres affaires et ce n'est d'ailleurs que par un insolent hasard qu'il avait retrouvé le lézard humanoïde avec qui il avait échangé un holocron contre un vaisseau de qualité... disons assez bonne pour faire le voyage dont il avait besoin.

    En parlant de temps à consacrer pour lui-même et du lézard, Kaze était justement à sa recherche et s'était donc posé sur Coruscant pour le retrouver. Le jeune homme savait parfaitement que son comparse s'y trouvait, c'est l'une des premières planètes dont il lui avait parlé lors d'une des rares fois où il ne l'avait pas vu complètement drogué. D'ailleurs si le jeune homme n'avait pas lui-même un peu de jugeote et de connaissance sur la race de Jonas, il aurait probablement tenté de prendre l'une de ses drogues pour voir ce que ça donnait.

    Habillé de sa cape noir le jeune apprenti sith passait assez inaperçu dans ces lieux malfamés où de nombreuses personnes plus ou moins peu recommandables se retrouvaient. Il était bien sûr armé de ses deux sabres laser comme à son habitude dont un nettement moins visible de l'autre, autant même dire complètement dissimulé, et ne se baladait pas avec d'énorme sommes de crédit sur lui... pas comme si il en possédait d'ailleurs.

    Après avoir fais rapidement le tour du peu d'endroit dont il avait entendu parlé de la bouche du mercenaire, Kaze n'eut d'autre choix que de se rendre dans le bar qu'il aurait préféré éviter. Ce genre d'endroit est toujours remplit d'une odeur assez particulière, mélange d'alcool et d'herbes de divers endroits qui donnait toujours la migraine au jeune sith et ce malgré le potentiel d'amusement que ce genre d'endroit possédait. D'ailleurs il n'y coupa pas, avant même de pénétrer dans le bar il fut bousculé par un Togruta à l'haleine imprégnée d'un alcool tellement puissant qu'il pourrait faire vomir la plupart des petites natures.

    Peu amusé par la situation Kaze lui fit avoir un petit accident avec une poubelle avoisinante en utilisant une télékinésie discrète sur sa chaussure à travers la Force. C'était mesquin et puéril mais ça avait fait sourire le jeune homme qui entra ensuite dans le bar. Il ne fut pas dur de retrouver Jonas dans la foule, il n'y avait pas beaucoup de clients en armure complète après tout, mais il fut surpris par la situation qui se déroula devant ses yeux alors qu'il le rejoignait. Une jeune Twi'lek avait rejoint le lézard avant le Sith qui assista alors avec amusement à cet élan assez étrange de la demoiselle.


    -"Et bien Jonas... Je ne savais pas que tu avais autant de succès auprès de la gente féminine, je suis surpris..."

    Prononça avec un sourire aux lèvres Kaze en s'approchant du bar pour rejoindre son comparse. Le Sith posa ensuite ses yeux sur le visage de la jeune fille, détaillant ses traits dans son esprit pour le marquer dans sa mémoire. Il ajouta finalement de manière insidieuse:

    -"D'ailleurs, j'ai toujours cru que dans les parages plus que d'offrir quelque chose à quelqu'un on avait tendance à vouloir faire le contraire..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le niveau 451CN22 [Libre]   Sam 18 Déc 2010 - 18:27

Ha doux senteur de ce bar enivrante où toute la misère, la
déchéance et le vice galactique se retrouver dans les coins les plus misérables
de la grande planète-ville. Des bâtiments montant jusqu’au ciel, sans peur de
défier les lois qui régissent ce monde, mais comme le colosse au pied d'argile,
Coruscant est fondé sur la racaille, sur des fondations pourries jusqu'à l'os.
Jonas était de cette race de gens, qui avait choisi la mort à la vie, déchéance
de l'âme, défaite de la vie devant le grand juge qu'est la mort, car nous
sommes tous égaux face à elle, le mercenaire peut être emporter par sa main
froide lors d'un contrat mais bon nombres y ont déjà gouté par la faute du
lézard, tel est la vie dans ce monde sombre et sans pitié. Le métier de
mercenaire est beau, car vous voyagez au grès des contrats, sans être étranger
à certains endroits, comme ce bar, vous êtes un explorateur dont le but est de
semer la mort, et vous savez ce qu'est le plus triste dans toute cette
histoire, c'est que Jonas aime faire ce travail, prendre des vies contre de
l'argent...

Oh doux foyer, on ne connait ta valeur que lorsqu'on te quitte, Jonas n'avait
pas idée de ce qu'il avait perdu en vendant son âme pour des crédits, il avait
perdu une famille, pour en gagner une autre par le sang pour la perdre une
nouvelle fois dans les bruits des blasters et l'odeur de la chair brulé. Il
était seul, comme un orphelin de la galaxie. En y pensant, on est tous un peu
orphelin comme Jonas, lorsque le choix est de se balader dans la galaxie, sans
vouloir poser d'attache dans cette espace immense et vide. Le seul réconfort
est de trouver des endroits, comme ici, où tout le monde veut éviter tout le
monde, essayant de fuir leurs propres ombres, leurs rappelant leurs passées
douloureux. Cependant les jours sont différents, des jours où vous n'avez que
des courses à faire pour repartir dans l'espace hostile. Les jours peuvent vous
apporter d'agréable plaisir ou les pires souffrances, comme si on vous proposez
de vous faire du bien avant de vous sucez jusqu'à la dernière gouttes des
bonheurs de votre cœur, laissant que ruine et terreur dans son sillage
mélancolique.

Aujourd'hui est un des jours où il voudrait mieux se lever de bon pied, quand
vous avez une être aussi reptiliennement attirante qui vous accoste dans un
lieu aussi peu fréquentable que ce bar, soit vous avez une sacré chance et la
chance n'est pas le point fort de notre homme, sinon la personne avait trouvé
une chose divertissante à faire avec vous, voler, violer, tuer ? Que sais-je
encore... Mais dans ce genre d'endroit, il vaut mieux avoir un blaster prêt à
être dégainer pour abattre de façon froide votre opposant. Mais bon, une
personne aussi charmante ne pouvait être une menace pour un colosse en armure
lourde qu'est notre ami écailleux. Cependant bassesses et fourberie sont les
mots d'ordres dans ce monde hostile, même pour un guerrier compétent qu'est
Jonas. Le regard de la jeune fille, perçant et plein de vie, crie l'envie de
vous faire gouter à des plaisirs imaginaires pour vous et votre corps. Mais le
cœur de notre mercenaire n'avait que peu de gout pour la détente, il voulait
repartir dans les méandres infini de l'espace non connue.

Hum... Je suis un simple mercenaire de passage, ne cherchant aucune
compagnie, mais si vous m'offrez un verre, je ne peux refuser de vous écouter.


Jonas scrutait l'horizon, l'air inquiet prêtant que peu d'attention à la
femelle du nom de Mat, soit par un manque de menace émanant d'elle ou alors par
un pur et simple dédain du mercenaire. La place n'inspirait rien de bon à notre
homme, mort et terreur sont l'atmosphère de l'endroit, peut-être par ce qu’un
corbeau de malheur apporte avec lui son venin et les malheurs dans ses plumes
noirâtres... Tien, nul ne sait que trop se méfier de nos ennemies laisse place
à nos amis de nous poignarder dans le dos. Tien en parlant d"ami",
qui voila, un jeune et fringuant sith, nouveau compagnon de route du
mercenaire, un personnage instable car impossible à sonder dans son esprit
torturé et démoniaque. Comment ça, le mercenaire peignait un fond démoniaque à
un sith ? Cela n'est pas le genre de la maison, mais le problème, reste que
notre compagnon de voyage est une personne fugace, tel un brouillard dans les
marais de sa planète natal.

Moi non plus, tu sais Kaze...

Laissant sa langue de serpent sortir de ses dents, il écouta le garçon encore
une fois, prenant le temps de poser le regard sur l'objet de discutions des
deux personnes, parlant d'elle sans même y prêter attention, comme si elle
était un fantôme, du moins, au regard du mercenaire.

Oui, et nous devrions quitter l'endroit avant qu'il essaye de prendre notre
vie, vois-tu... Nous ne sommes pas là pour nous amuser, nous devons repartir...
Mais je dois prendre un dernier verre avant...


Posant un dernier regard sur la femme, il redemanda un verre au barman, en
attendant sa commande, la main écailleuse se baladant toujours prêt de son
blaster.

Et vous, "Mat", qu'est qui vous amène à discuter à un mercenaire en
armure, un peu trop las du sol chaud d'une planète ?


Phrase cassante, phrase concise, phrase comprise ~


(Désolé pour le temps d'attente, je suis impardonnable)
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 837
Âge du perso : 23 ans
Race : Twi'lek
Binôme : Lloyd et Jake

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/58  (0/58)
PF:
68/68  (68/68)

MessageSujet: Re: Le niveau 451CN22 [Libre]   Dim 19 Déc 2010 - 9:38

La jeune fille posa un pied sur le tabouret en synthébois, pour laisser l'autre pendre mollement dans le vide. D'une main baladeuse, elle en caressa la tête de l'alien, avant de susurrer suavement en mode automatique, en excellente comédienne qu'elle était mais qui avait à réfléchir :

- "J'ai toujours envie d'offrir des tas de choses à des mecs dans ton genre..."

Mat'Aenna adressa un clin d'oeil outrageux au nouveau venu, qui semblait être l'ami de cette grande barrique en boite de conserve. Mince. Sa proie avait un pote, et même s'il avait l'air à peine plus âgé qu'elle (et donc peu dangereux) ça compliquait nettement la situation. Plus question de voler l'arme pour essayer de la revendre après et se faire plein de tunes, non... il fallait viser plus bas si elle voulait seulement satisfaire son penchant tout en gardant son intégrité physique, ouais. Piquer d'la tune à ce grand dadais qui ne se rendait pas compte à quel point il était dans la mouise maintenant qu'elle l'avait repéré. Qui s'appelait Kaze, et en plus, ces deux-là étaient de passage. Ils allaient partir de Coruscant et elle aurait pas d'ennuis. Le pied.

Bon. Son personnage actuel était une pute, donc logiquement, elle devait se conduire comme telle. Pas tellement difficile, étant donné qu'elle avait déjà fait la pute plusieurs fois, rien que pour avoir un toit le soir. Tant mieux dans un sens, sa fierté en prendrait pas un coup si elle recommençait - sauf qu'elle n'avait pas du tout l'intention d'aller jusqu'au bout.
La twi'lek descendit de son tabouret, pour onduler vers le plus jeune (visiblement) des deux hommes, tout en le détaillant avec précision. Un humain, tiens, et pas d'armes visibles - il aurait du mal à sortir immédiatement son blaster s'il découvrait la supercherie trop vite. Il serait toujours temps d'attendre son maitre dans les environs, bien planquée.
Après tout, il pourrait rien lui dire : sa mission n'était-elle pas d'attirer l'attention de la population quasiment exclusivement masculine, pour la détourner de celle de son maitre ? La gamine fit bruisser à dessein la soie rouge qui ornaient ses lekkus - qu'elle détestait au plus haut point, mais passons - pour venir se coller directement contre le corps de son interlocuteur. Ils devaient la croire bourrée, ou droguée, ou même les deux, ce qui n'était pas sans la servir.


- J'aime les mecs dans vot'genre...


Brusquement, la jeune fille embrassa à pleine bouche le mâle humain, tandis que sa main droite fouillait rapidement et discrètement sa poche. Il avait sûrement l'esprit ailleurs, et l'autre mâle aussi, vu comme il était concentré sur son verre. Avec précision, elle toucha des crédits, qu'elle retira avec doigté, avant d'enfoncer sa main sans finesse dans sa propre poche.
De sa main gauche, elle tripotait à plaisir le postérieur de sa victime, avant d'effleurer son dos avec ses propres griffes, sensuellement.
Cela faisait plaisir de savoir qu'elle n'avait pas perdu son adresse...


- "Bonjour, mon mignon. C'est rare d'voir dans la même soirée deux mecs comme vous... dommage pour vous, vous avez pas l'air ... très... intéressés. Si ça vous tente un autre jour... vous n'aurez qu'à revenir ici."

Et ce soir, elle aussi se serait envolée. Bye bye les idiots !

La créature à la peau d'émeraude desserra son étreinte, tandis qu'elle jetait un regard de braise aux deux comparses, avant de s'éloigner d'un pas volontairement lent et chaloupé ; mais sitôt hors de vue, elle n'avait plus qu'une hâte : dégager de cette endroit avant qu'ils ne se rendent compte qu'ils avaient été pillé par une gamine.
Elle se mit à courir, puis avisa un espèce de squat dans lequel elle s'enfonça, et qui était en fait un bâtiment voisin du lieu de divertissement. Elle était peut-être encore tout prêt de la cantina mais personne ne songerait à venir chercher ici, c'était sûr. Et ici, il n'y avait que des gens trop drogués pour s'apercevoir même de sa présence - elle arracha ses ornements de ses lekkus pour ne pas trop faire tache et s'installa dans un coin pour compter son butin, pour renifler avec dédain. Ce con, il avait même pas trois cents crédits...
Elle remit l'argent dans sa poche, en frissonnant de froid. Elle aurait aimé avoir son manteau sur elle...
Avant d'essayer de dormir un peu pour récupérer de sa course folle, Mat'Aenna essaya de se concentrer, pour lancer la force autour d'elle. Il fallait qu'elle se cache, il fallait demeurer aussi invisible qu'une petite souris...
Sa tentative était maladroite, mal formée ; et il était probable qu'elle se fasse enguirlander pour avoir accomplie une projection aussi peu réussie - mais c'était vraiment tout ce dont elle était capable pour le moment.

[Je lance donc dissimulation rang 1]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4116
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Le niveau 451CN22 [Libre]   Dim 19 Déc 2010 - 9:38

Le membre 'Mat'Aenna' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'6' :

Résultat :


Dissimulation de Mat'Aenna ratée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le niveau 451CN22 [Libre]   Jeu 6 Jan 2011 - 15:24

    La suite de cette aventure se passa de manière étrange, Jonas avait réagit plutôt mollement au grand damne de Kaze qui espérait voir autre chose puis la jeune demoiselle avait enchainée en lui faisant un clin d'oeil. Oui, décidément il s'attendait à autre chose et il poussa donc un soupire d'ennui avant de prononcer à l'attention de son compère:

    -"Les choses se compliquent, il va falloir que..."

    Il n'eut pas le temps de terminer sa phrase que la jeune femme se colla contre lui de manière plus qu'osée. N'étant pas habitué à ce genre de chose, et n'en ayant rien à faire, Kaze fronça les sourcils en se demandant si la jeune femme ne cherchait pas à l'attaquer ou autre.

    J'aime les mecs dans vot'genre...

    Se contenta-t-elle de dire avant de poser ses lèvres sur celle totalement vierge du jeune humain. Un tantinet troublé, celui-ci se contenta de cligner suspicieusement des yeux en faisant en sorte de sentir exactement où la Twi'lek mettait ses mains. Ce n'était pas spécialement désagréable pour le jeune homme qui attendit que la jeune femme termine, le regard amusé et le sourire de nouveau aux lèvres lorsque cela fut le cas.



    "Bonjour, mon mignon. C'est rare d'voir dans la même soirée deux mecs comme vous... dommage pour vous, vous avez pas l'air ... très... intéressés. Si ça vous tente un autre jour... vous n'aurez qu'à revenir ici."

    Sur un ton mystérieux et à voix basse, le jeune homme répondit alors qu'elle avait finit par retirer ses mains et prendre la direction de la sortie:

    -"Oh, mais j'ai comme l'impression que nous nous reverrons avant cela..."

    Le jeune homme lâcha la demoiselle de vue pour le poser sur le verre à moitié vide de Jonas. Vu les endroits par où étaient passées les mains habiles de la demoiselle il fut presque chanceux qu'elle n'ai pas trouvée le sabre laser accroché à sa ceinture, ou peut-être l'avait-elle prit pour autre chose ? Toujours est-il qu'après quelques instants...

    -"Bon, finis ton verre, une chasse nous attends Jonas..."


    La jeune voleuse était douée mais Kaze sortait tout juste d'un entrainement où il avait faillit laisser sa peau à plusieurs reprise, ses sens étaient encore en parfait éveil, il avait sentit la jeune fille lui prendre ses crédits. Cela ferait un bon divertissement avant de repartir vers l'espace de tenter de la retrouver, et tiens pour augmenter le fun Kaze avait une idée.

    -"Eh Jonas, ça te dirait de voir qui la retrouve en premier...?"

    Plus qu'une question, c'était une nouvelle lubie de Kaze. Même si cela ne plaisait pas à Jonas il tenterait probablement de faire en sorte que la situation tourne en ce qu'il souhaite. D'ailleurs, sans attendre sa réponse le jeune apprenti se dirigea vers la sortie de la cantina, il devait retrouver l'aura de la jeune femme... il l'avait côtoyé physiquement après tout, peut-être serait-ce plus simple.

    [Tentative de Détection sur Mat']
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 4116
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Le niveau 451CN22 [Libre]   Jeu 6 Jan 2011 - 15:24

Le membre 'Kaze Toldran' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'6' :

Résultat :



Détection réussie. La présence et la position de Mat'Aenna est devinée par Kaze grâce à la Force.
Kaze : - 25 PF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le niveau 451CN22 [Libre]   Dim 30 Jan 2011 - 20:24

Le bruit de fond s'était intensifié depuis que le lézard avait perdu le fil de l'histoire avec les deux personnes, mais avant tout, il ne voulait surtout pas s'en mêler, s'occuper des affaires qui ne sont pas les siennes de bien mauvaise augure dans les parages, même si cette affaire restait dans un cadre privé, on peut très vite partir dans un mouvement de foule et ainsi, passer bien moins inaperçu de ce qu'il était déjà, oui, une infiltration dans une armure de combat, déjà, ça c'était pas gagné, alors on allait faire profil bas. La petite femelle s'était abattue sur Kaze, comme ces drôles de bestioles volantes vivants le plus souvent dans des cavernes, sur de la viande fraiche, Jonas percevait cette femme comme ces créatures dont il n'avait pas trop saisi le nom mais qui avait marqué en lui un souvenir des plus déplaisants. Donc vous avez compris, le jeune mercenaire, enfin jeune pour son espèce, n'était pas un grand admirateur de la femelle en manque d'affection.

Saisissant son verre pour en boire une certaine quantité, le regard perdu dans la foule du bar, l'esprit vacant vers d'autres contrés de son esprit encore torturé par des combats antérieurs. Et tout en reportant la délicieuse boisson à ses lèvres couvertes d'écailles, il remarqua que la créature assoiffée d'homme venait de quitter les deux compères, se faufilant dans la foule, il était difficile de savoir où elle était partie, ma foi, cela était le dernier soucie de notre ami en armure, si vous voulez tout savoir. Cependant, dans l'œil de son ami, on pouvait lire la malice, ce qui était plutôt mauvais signe pour notre Jonas, car c'était avec ce regard qu'il allait dire un truc qui n'allait pas plaire au mercenaire. Ce qui dut arriver, arriva, la demande de finir rapidement son verre pour s'en suivre d'une chasse n'était pas trop du gout de Jonas, mais Kaze n'avait que très rarement de mauvaise raison pour faire certaines choses, qui ont l'air encore abstraite pour lui mais il a une confiance dans son collègue, confiance un peu trop aveugle.

Cependant, une chose ne plaisait pas trop à notre ami Jonas, ce que il n'avait pas fait ce qu'il avait à faire de basse et si on se trouve entrainer dans un jeu proposé par Kaze sans finir ces choses, cela risque de passer à la trappe mais bon, si on fait ça rapidement, on pourra reprendre rapidement le cours des choses...

Bien, bien, je finis et on commence, mais je te préviens, ceci doit être régler rapidement, on n'a pas temps à perdre dans un trou à rat pareil...


Finissant son verre dans une descente rapide et efficace, un petit soupire, on enfile son casque et la chasse commence, direction la sortie et ainsi le monde perdu de Coruscant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le niveau 451CN22 [Libre]   Dim 10 Avr 2011 - 19:59


    Après quelques secondes le jeune homme qui avait fermé les yeux pour se concentrer les ré-ouvrit pour prononcer tout bas:

    -"Trouvé..."

    Le jeune homme ricana, il ne pensait pas que ce serait aussi simple mais la présence de la jeune femme avait vacillé un instant au loin et c'était la seule qui avait fait une telle chose. Elle avait fait la même erreur que Kaze lorsqu'il avait rencontré Sinya, même si au final cette rencontre avait été prometteuse pour le jeune apprenti. Calmement et avant de la perdre le Sith se mit à courir vers l'endroit où la demoiselle devait normalement se trouver. Elle ne bougeait pas et elle se trouvait dans un bâtiment tout proche, entourée de plusieurs autres présences plus ou moins faibles.

    C'était parfait pour le jeune homme qui se contenta de faire le tour pour passer par l'entrée la plus pratique et la plus discrète. Une fois à l'intérieur, il pesta intérieurement en remarquant l'odeur horrible encore plus forte que dans le bar même si un peu différente avant de se re-concentrer sur sa tâche actuelle. Il marcha sans s'arrêter directement vers la demoiselle et une fois qu'il fut devant elle il retira la cape qu'il portait afin de la lui lancer dessus pour qu'elle ouvre les yeux, puis il prononça avec amusement:


    -"Vous voyez, je vous avais dis que nous nous retrouverions plus vite que vous ne le croyiez..."

    Les yeux du jeune homme affichaient encore plus d'intérêt pour la demoiselle qu'il n'en avait eut lorsqu'il avait proposé la chasse à Jonas un peu plus tôt. Le fait que sa présence dans la Force ait vacillé indiquait qu'elle avait une prédisposition particulière dans celle-ci, chose qui pourrait faire d'elle un atout plus que nécessaire dans les cartes du Sith. Enfin, c'était soit ça, soit elle avait été aidé par un utilisateur de la Force et là Jonas serait le Joker du jeune Sith en cas de piège.

    -"Alors mademoiselle... Il vous arrive souvent de faire les poches des gens...? Et vous êtes qui pour savoir utiliser la Force: Une Sith...? Une Jedi...? Ou peut-être une désertrice d'un des deux camps...? Après tout, ce peu de maitrise dans votre art semble montrer que vous n'êtes tout au plus qu'une apprentie..."

    Kaze plissa les yeux à cet instant pour se donner un air inquisiteur. Il gardait en tête qu'on pouvait l'attaquer à tout moment mais il voulait questionner la grelotante demoiselle qui se trouvait devant lui. Le pire des cas seraient qu'un maitre jedi soit dans les parages et là le jeune Sith ne pourrait probablement rien faire pour se défendre.

    -"Et bien, j'attends une réponse..."
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 837
Âge du perso : 23 ans
Race : Twi'lek
Binôme : Lloyd et Jake

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/58  (0/58)
PF:
68/68  (68/68)

MessageSujet: Re: Le niveau 451CN22 [Libre]   Mar 12 Avr 2011 - 3:32

La saleté et la pénombre du squat ne dérangeait la gamine, qui se sentait plus en sécurité depuis qu'elle avait employé son petit don pour la force pour se dissimuler plus encore dans la foule. Réussi, pas réussi ? Installée contre le mur couvert de graffitis, elle tentait gentiment de s'en persuader, tandis que l'odeur nauséabonde d'alcool et de drogue se faisait plus pressante à côté d'elle. D'un œil blasé, elle observa de ses yeux mi-clos un junkie se prendre sa dose et se mettre à chanter, pour ensuite se cogner sentencieusement la tête contre ses genoux, dans un rythme connu de lui seul. Et soupira de mépris, en se disant qu'elle avait finalement beaucoup de chance.

Ouais, c'était vrai que la chance, elle connaissait. Même qu'elle flirtait avec depuis un bout de temps, pour tomber comme ça sur des gens qui n'avaient jamais eu que des idées plutôt sympa à son égard – même si on était toujours plutôt loin des pensées altruistes qu'on pouvait avoir étant enfant. Pas de trace d'agitation, et aucune chance que le type qu'elle avait pu voler la retrouve ici. Déjà parce qu'elle voyait mal un gamin dans son genre s'aventurer dans un trou pareil ; ensuite, parce qu'elle était tout près de la cantina et qu'il ne se douterait jamais qu'elle pouvait bien se cacher à une distance pareille du lieu de son larcin. Mat'Aenna grogna de satisfaction sous la puissance de son raisonnement, et ferma les yeux tout à fait, pour s'accorder un petit somme en attendant de pouvoir retourner au rade où son maitre buvait un verre.

La brusque sensation d'un vêtement que l'on jette sur sa tête la fit sursauter. Une voix virile de jeune homme s'éleva dans le silence relatif du squat, amusée, vibrante d'un sarcasme à peine dissimulée sous l'apparente bonhomie qui en ressortait. La twi'lek se figea, avant de porter la main à la poche qui contenait son blaster. De l'autre main, elle dégagea le tissu qui l'empêchait de voir quoi que ce soit, pour couver ensuite l'humain d'un regard méfiant, de toute la puissance de ses yeux bleus. Et merde. Et merde ! Comment avait-il pu la retrouver aussi vite, aussi facilement ? Son maitre lui avait-il dit où elle était, en punition de sa « projection » maladroite ?

Il reprit la parole, tandis que lentement, l'alien se redressait, en réfléchissant à toute vitesse. Ce crétin la prenait pour une apprentie sith ou jedi (finalement, peu importait le camp, qui ne comptait que des pourris dans les deux bords) – ce qui signifiait qu'il n'avait pas parlé à son maitre. Non, il avait senti ce qu'elle avait fait, ce qui lui avait permis de la localiser. Elle avait donc raté le plus important, à savoir se dissimuler ; et elle avait volé un adepte de la force, ce qui faisait d'elle une cible facile.

Que fallait-il faire ? Tenter de s'enfuir à nouveau ? Une autre opportunité s'offrait à elle, plus séduisante mais qui risquait de vraiment mettre son
interlocuteur en rogne, qui consistait à essayer de tuer l'inopportun. Non, décidément, il n'y avait plus qu'une solution : essayer de rendre l'argent, et faire comme si les deux étaient quittes.


La gamine étendit un petit sourire contrit sur ses lèvres peinturlurées, avant de se mettre à parler d'une voix douce, conciliante. Il avait l'air d'avoir à peu près le même âge qu'elle, ce qui pouvait sans doute faciliter un peu la communication... espérons, en tout cas.

- Disons que je fais parfois les poches des humains qui m'tapent dans l'oeil... Bon, 'coutez, j'vous propose quelque chose. Je vous refile votre fric, et on s'quitte bons amis, comme si y s'était rien passé...

Elle n'avait pas répondu à la première question. Peut-être était-il plus sage de dire la vérité ? Dans quel camp était donc son interlocuteur ?
Impossible de le savoir, à moins de le questionner directement... Réflexion faite, il valait mieux dire la vérité pour cette fois – au cas où l'inconnu aurait vu son tatouage portant le nom du kaleesh gravé sur son épaule droite, par exemple. Ça éviterait les soucis de guerre et tout ce qui s'ensuivait, non ? C'étaient ça, finalement, les privilèges de l'esclavage ; c'est à dire, de pas forcément subir les conséquences de ses propres actes.


- "De toute façon, c'est mon maitre qui voulait pas vous avoir dans ses pattes. J'suis pas d'ces gens bizarres de la force, moi..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le niveau 451CN22 [Libre]   Ven 22 Avr 2011 - 19:53

    -"Vous avez l'air d'avoir froid, vous pouvez garder la cape... pour l'instant..."

    Prononça le jeune homme en réponse à la tentative de l'adolescente de lui rendre son argent sans que cela n'entraine de problèmes particuliers entre les deux. Il l'écouta ensuite parler de son "maitre" et du fait qu'il ne voulait pas l'avoir dans les pattes, chose qui interpella le jeune apprenti qui garda son petit sourire amusé.

    -"Oh et puis... Laissons tomber le vouvoiement... ce n'est pas bien nécessaire dans notre cas..."

    Commença le sith sur un ton amical avant de continuer sur ces termes:

    -"Parle moi donc de ton maitre, qui est-il et pourquoi ne veut-il pas de mon ami et moi dans ses pattes...? Il fait des trucs illégaux...?"

    Finalement, Kaze et Jonas ne partiraient peut-être pas aussi rapidement que le jeune apprenti l'avait prévu mais cela n'avait pas grande importance et le mercenaire qui lui servait d'allier était maintenant habitué à ses frasques et lubies étranges qui lui prenaient de temps en temps. La jeune fille n'avait pour l'instant pas fait l'erreur d'essayer de l'attaquer ou de lui mentir... ou en tout cas il n'avait rien sentit de particulier qui allait dans ce sens.

    -"Et toi, depuis quand sais-tu utiliser ce don...? Tu l'as souvent utilisé depuis que tu le connais...?"

    Le jeune homme posait ses questions assez rapidement en laissant à peine le temps à la demoiselle d'enregistrer ce qu'il disait. Quand il eut finit de poser toute ces questions, Kaze remarqua ce qu'il venait de faire et fit mine d'être un tantinet embarrassé d'avoir lancé ce torrent de questions.

    -"Ah, désolé, je te demande tout ça sans m'être encore présenté... Je suis Kaze Toldran..."

    Le jeune apprenti cherchait à obtenir la confiance de la demoiselle qui lui faisait face en se faisant passer pour plus maladroit qu'il ne l'était, pour un peu plus tête en l'air aussi. Il ne savait pas si ça allait marcher mais cela n'avait pas d'importance pour le sith qui ne cherchait par là qu'un moyen de s'amuser un peu plus de la situation.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le niveau 451CN22 [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le niveau 451CN22 [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Coruscant-