Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un travail honnête [PV Iki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Un travail honnête [PV Iki]   Mer 28 Juil 2010 - 23:33

Lizi rejoignit le hangar d'un pas déterminé, passant à travers les couloirs dévasté du temple jedi.

Elle s'était posé une petite heure avant. La raison de sa venue était simple : elle venait pour du travail. Alors qu'elle désespérait de trouver le moindre contrat, qu'il soit légal ou non, sur Nar Shaddaa, la lune des contrebandiers, elle avait entendu l'appel des jedi d'Ondéron. Quelques jours après l'attaque des sith, les survivants avaient commencés à revivre, déblayant les débris et préparant les recherches des envahisseurs. L'aide de la République étant loin d'être suffisante aux yeux des maitres encore en vie, ils avaient lancés un appel aux pilotes du secteur. Les planètes voisines avaient offerts des fournitures, que ce soit denrées, matériels médical ou de construction, mais tous manquaient de cargos pour les transporter. Contre rémunération, les pilotes disponibles étaient invités à participer. Bien sûr, la paie était loin d'être extraordinaire, à la limite de la charité. Seulement, faute de contrat plus intéressant, Lizi n'avait pas vraiment le choix. Si elle voulait manger, elle devait travailler... Elle s'était donc présentée sur Ondéron. Après avoir posé son vaisseau dans le hangar abimé des ruines, elle avait dû errer une bonne heure dans les décombres avant de trouver un quelconque responsable. Il y avait plus de gamins que d'adultes ici... On lui avait fait signer le contrat, puis on lui avait indiquer ce qu'il fallait prendre, où et quand.

Une personne d'ici devait l'accompagner pour être sûr que tout se déroule bien. Traduction claire : on vous colle quelqu'un dans les pattes au cas où vous auriez l'idée de détourner une partie de la marchandise... La confiance régnait visiblement. Après ce qu'ils avaient vécu, ils n'étaient pas à blâmer, mais tout de même ! De toutes façons, Lizi avait un minimum d'honneur, elle n'allait pas s'abaisser à voler des fournitures à des gens qui en avaient désespérément besoin, surtout qu'elle avait signer un contrat, chose sacrée s'il en existait dans le petit univers de la firrerreo.

Les papiers étant en règle, elle rejoignit son vaisseau. Celui ou celle qui était censé l'accompagner l'attendait près de son vaisseau à priori. Heureusement qu'elle avait verrouillé les portes... Ils allaient donc décoller au plus vite, le temps, c'était de l'argent !

Lizi était une jeune femme approchant de la trentaine. Assez grande, son corps était svelte et ses formes attrayantes, que ce soit son arrogante poitrine ou ses hanches tout simplement somptueuses sur une peau bronzée par des dizaines de soleils différents. Elle était très belle, même si son visage gâchait un peu la chose. Taillé en lame de couteau avec des traits anguleux encadrés pour des cheveux mi-longs d'un roux un peu sale perpétuellement en bataille. Une vilaine cicatrice des plus visibles s'étendait sous son oeil droit qui lui donnait un air dur, l'air d'un aventurier qui a vu tout ce que la galaxie pouvait lui offrir.

Elle portait sa tenue habituelle, à savoir un pantalon noir en cuir qui moulait ses jambes fines et dont les bandes jaunes lui barraient les cuisses, avec son blaster à la hanche droite et une ceinture posée sur ses hanches de façon nonchalante. Elle avait un petit haut d'un blanc qui avait connu des jours meilleurs, avec un gilet brun sans manche. Le tout était loin d'être très esthétique, mais avait l'avantage d'être pratique. Et puis, elle n'était pas top model, elle était pilote et contrebandière (officieusement...), il ne fallait pas l'oublier. Elle passa une main dans ses cheveux en bataille, les mettant encore plus en pagaille (tout du moins si c'était possible).

Quelqu'un attendait près de son vaisseau, une vieille navette Loronar de classe B-7, avec un air fatiguée qui cachait une réalité : l'astronef était encore plus pourri qu'il en avait l'air... Peut être était-ce le jedi qui était arrivé ? Bizarre, vu d'ici il était tout de même petit... Peut être était-ce la distance...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Un travail honnête [PV Iki]   Jeu 29 Juil 2010 - 1:21

Maître Vahalor avait dit à Iki d'être là à cette heure çi, avec ces affaires là. Le jeune padawan était au bon endroit, à la bonne heure, avec les bonnes affaires, plus son médaillon autour du cou et sa flûte dans le sac qu'il portait à l'épaule. Il n'était venu au hangar qu'une fois auparavant, le jour où lui et Elkim avaient débarqué au Temple en provenance de leurs planètes respectives.

Les vaisseaux, ce n'était pas vraiment son truc : trop bruyants, trop grinçants et... mécaniques. Mais en bon aldéraanien, le garçon savait apprécier l'esthétisme en toute chose. Avec le vaisseau qu'il avait devant les yeux, il était comblé. C'était une très belle mocheté, digne d'un premier prix comme on les décernait à Crevasse City pour récompenser chaque année, dans un esprit festif, les œuvres de plus mauvais goût. Hélas, le transport correspondait à la description du Maître. C'était bien là dedans qu'il allait devoir embarquer et pire, vivre pendant quelques jours.

"Je crois qu'ils veulent se débarrasser de moi"
souffla-t-il, l'air abasourdi par l'impression d'insécurité flagrante que dégageait la coque de la navette. C'était un corps en décomposition : des lambeaux de métal menaçaient à tout moment de chuter. En vérité, le vaisseau donnait l'impression d'avoir été présent pendant l'attaque des Siths et d'avoir morflé autant que le hangar. Si sa mère pouvait voir ça, elle ferait des pieds et des mains pour le ramener dare dare à la maison. Cette pensée seule suffit à convaincre Iki de ne pas s'enfuir. Après tout, ça ne pouvait pas être pire à l'intérieur. Si ?

Partagé entre l'idée de rester au Temple pour assister à toutes les cérémonies funéraires, ramasser les débris, retrouver et transporter des corps, et celle de partir il ne savait où, en compagnie d'il ne savait qui, dans un vaisseau en stade avancé de maladie terminale, Iki se balançait d'un pied sur l'autre pour mesurer les deux options. Il savait pourtant bien qu'il ne pouvait désobéir à un Maître, mais ça ne l'empêchait pas de juger par lui-même.

Le bruit de bottes sur le métal interrompit sa réflexion et il fit volte-face pour voir approcher une femme. Vu qu'elle était encore assez loin, il profita de la distance qui les séparait pour la scruter de ses yeux bruns. Sa morphologie semblait humaine et elle n'était pas habillée comme une Jedi. Son accoutrement laissait d'ailleurs à désirer, ce qui laissait supposer qu'elle était soit mécanicienne au temple, soit la propriétaire du vaisseau derrière. Elle était grande et avait le genre de poitrine qui faisait perdre leurs moyens aux plus grands. Le regard d'Iki ne s'y attarda pas plus que nécessaire, ce n'était pas très poli.

Lui-même portait sa tenue de padawan - sans le sabre d'entraînement - aussi jugea-t-il inutile de présenter sa fonction. "Bonjour", lança-t-il gentiment en la fixant dans les yeux. Il dévia un peu sur la balafre, hésita puis sembla reprendre contenance. "Euh... Iki. Iki Seldon. On m'a dit de venir ici. Euh, vous êtes la pilote ?"

Il s'en voulait de bafouiller, ce n'était pas comme ça qu'on lui avait appris à parler. Mais face à lui se trouvait quelqu'un de Grand, qui avait très probablement vécu d'incroyables aventures et qui, pour ne rien gâcher, y avait survécu sans même être Jedi. Le garçon, lui, n'en avait vécu que dans les livres. Aussi se fendit-il d'un sourire respectueux pour elle. Il y trainait même un soupçon d'envie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Un travail honnête [PV Iki]   Jeu 29 Juil 2010 - 11:54

Lizi s'approcha de son vaisseau avec son déhanché provocateur, examinant la grande épave volante. Elle avait rarement l'occasion de le voir de l'extérieur, car elle passait sa vie à l'intérieur. Quand on y pensait, que ce soit dehors ou dedans, la vieille navette ne payait pas de mine. Un jour, il faudrait qu'elle change de vaisseau. Pour ça, il fallait d'abord qu'elle gagne assez d'argent. A chaque mission, elle en mettait un peu de côté, et un jour, elle aurait son propre vaisseau. Celui-ci n'était qu'un vaisseau loué qui appartenait à ses employeurs, qui touchait une part non négligeable de ses primes. En plus, elle ne pouvait pas effectuer des modifications sans leur accord, même si au final elle passait souvent outre cette règle.

La personne qui attendait près de la rampe d'accès était petite, même de près. La jeune femme prit quelques instants de considération pour l'examiner, les yeux rivés sur le sommet du crâne du padawan. C'était un garçon à peine sorti de ses couches, qui devait à peine faire la moitié de sa taille. Il était tout freluquet, si bien que Lizi avait l'impression qu'elle n'avait qu'à souffler pour le renverser. Il était tout palot, comme s'il était malade, et vu sa corpulence elle n'en aurait pas été étonnée ! Qu'est-ce qu'il fichait là ? Il se tenait là, dans ses vêtements de jedi, et il l'examinait aussi avec de grands yeux bruns en amande. Il avait l'air tellement innocent que cela en devenait dégoûtant... Elle n'avait jamais apprécié les enfants. Peut être parce qu'elle même avait l'impression de ne jamais en avoir été une. Elle ne prit pas la peine de répondre à son sourire.

Le petit se présenta en bredouillant. Il s'appelait Iki Seldon. C'était le nom de celui qui était censé l'accompagner... Un padawan ? Pourquoi envoyaient-ils un petit maigrichon pour l'accompagner ? Non pas que la mission soit dangereuse ou particulièrement difficile, mais tout de même. Elle se souvint d'un autre nom, un autre jedi était censé les accompagner aussi. Cela aurait semblé étrange à Lizi d'envoyé un garçon si jeune en mission tout seul... Quoique, après l'attaque sith, il lui avait bien semblé qu'il ne restait plus beaucoup d'adulte dans le temple. En plus ils avaient sans doute d'autre chose à faire. L'autre jedi qui devait les accompagner n'était pas encore là, ils allaient donc attendre un peu.

- Bonjour gamin, répondit-elle d'un ton peu enthousiaste. Oui, c'est moi la pilote...

Elle sortit une télécommande, et fit descendre la rampe d'embarquement que se trouvait juste en dessous de cockpit. Avec un grincement peu rassurant, la rampe d'accès s'abaissa.

- Appelle moi Lizi. Content de voyager j'espère ?

Avec un claquement sourd, la rampe se bloqua à mi-chemin. Lizi fit la grimace, avant de taper avec le plat de sa main sur sa télécommande en maugréant. La chance habituelle de la firrerreo voulut que l'énorme plaque d'acier de la rampe se débloqua d'un coup pour écraser son pied gauche rester trop près. Heureusement, elle parvint à le dégager avant qu'il ne soit réduit en bouilli, et elle se mit à sautiller de façon peu élégante sur son pied droit, en tenant le gauche à deux mains. Le juron qu'elle cria était particulièrement imagé. Le petit Seldon allait visiblement apprendre plein de chose durant ce voyage...

Lizi posa sans grâce ses fesses sur la rampe défectueuse. Après avoir enlevé sa botte, elle se mit à masser son pied meurtri. Saleté de vaisseau... La journée débutait bien !

- Bon, on attend ton petit camarade encore cinq minutes puis on y va. On a un timing à respecter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Un travail honnête [PV Iki]   Jeu 29 Juil 2010 - 14:05

Là ou d'autres se seraient plaints d'être dénigrés, Iki ne tiqua pas à l'appellation de "gamin". C'était bien ce qu'il était et il s'en satisfaisait la majorité du temps. Parfois, il avait envie d'être plus grand mais quand il voyait ce que ça donnait chez certains, la circonspection réfrénait son ardeur. Oui, il était petit et frêle. Ça semblait déranger la pilote expérimentée, qui devait le considérer comme un poids inutile, mais il n'y pouvait rien. Le Conseil Jedi avait sûrement une bonne raison de l'assigner là, aussi accomplirait-il sa toute première 'mission' jusqu'au bout pour prouver sa... fiabilité.

C'était une mission dont il ne savait d'ailleurs rien. On ne lui avait donné aucun détail, sinon qu'il accompagnerait un chevalier Jedi et devait lui obéir en tout : jusque-là, rien d'étonnant. C'était rassurant de savoir qu'un autre du Temple était prêt à risquer sa vie dans cette navette. D'ailleurs, les gros soupçons du padawan quant à la vétusté du vaisseau se confirmèrent lorsque la rampe s'immobilisa à mi-descente. Devait-il absolument dire s'il était content de voyager, comme elle lui avait demandé ?

"Euh... hm..." Après avoir hésité entre 'oui bien sûr' et 'ouioui', il préféra ne rien répondre et sourire. Il haussa aussi les sourcils et observa Lizi Sans-Nom taper sur sa télécommande et se faire broyer le pied. Le garçon serra les dents et plissa les yeux : ça devait faire mal. Comme elle sautillait partout de douleur et qu'il ne pouvait pas vraiment aider, il resta silencieux et mit ses mains dans ses poches en attendant qu'elle se calme. L'image d'aventurière intrépide sans peur et sans défaut venait de prendre un sacré coup dans l'esprit d'Iki, mais on lui avait appris à ne jamais s'arrêter sur des premières impressions ; une leçon qu'il avait bien du mal à mettre en pratique cette fois-ci. Un souffle bigrement tentant le suppliait de filer sans demander son reste, en inventant n'importe quel prétexte.

Les pieds rivés au sol, il observa celui débotté de la grande femme rousse. Son nez se plissa et ses sourcils se froncèrent un instant : c'était étrange qu'elle n'ait rien de cassé et qu'elle n'ait pas plus souffert que ça. Après un tel choc, il s'étonnait qu'elle se contente de masser son pied et parle de timing à respecter, comme si rien de grave ne s'était passé. Avait-elle eu de la chance dans sa malchance ?

"Ça va ?"
s'enquit-il avec une inquiétude sincère matinée d'intérêt. "Vous ne voulez pas aller voir un guérisseur ou un Maître ?" Il les avait déjà vu à l'oeuvre lorsqu'ils avaient soigné les blessés de l'attaque sith, et les effets, sans même l'aide d'une cuve de bacta, l'avaient impressionné. Peut-être qu'un jour, il y arriverait lui aussi. Retrouvant le sourire, il s'assit à côté de la femme sur la rampe et chercha son regard. "Lizi, vous pouvez me dire où on va ? Et combien de temps ça va prendre ? C'est seulement mon deuxième voyage dans l'espace."

Il avait tenté d'être convaincant dans le ton, mais sa dernière remarque risquait plus de renforcer son image de boulet qu'autre chose. Trop tard pour l'enlever, aussi mit-il plus de conviction dans ses trois derniers mots : "S'il vous plait."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Un travail honnête [PV Iki]   Jeu 29 Juil 2010 - 20:38

Le petit padawan s'inquiéta rapidement de l'état de son pied avec une sincérité désarmante, lui proposant même d'aller voir un médecin du temple.

- Non ça ira, fit-elle. Je me suis déjà cassé le pied une demi-douzaine de fois. Pareil pour les orteils... Si tout ce qui ne me tue pas me rend plus forte, alors je suis virtuellement indestructible, plaisanta-telle amèrement.

En effet, Lizi avait de la malchance. Pas la petite malchance passagère mais désagréable, mais vraiment la poisse permanente qui la poursuivait partout, que le moment soit opportun ou pas. Simple exemple, elle avait crashé pas moins de quatorze vaisseaux de tonnages variés. Rien à voir avec ses talents de pilote, car c'était une des as de conduite de tout l'espace hutt, mais simplement des coïncidences étranges mais mortelles, comme les pannes moteurs, de répulseurs et de stabilisateurs combinées... Le dieu de la bonne fortune lui souriait rarement, et même dans la vie courante elle ne comptait plus ses chutes. Pourtant elle n'était pas maladroite.

Après un nouveau sourire (que Lizi ne lui rendit toujours pas) il voulut avoir des informations sur le trajet. Il l'informa même qu'il ne s'agissait que la seconde fois qu'il prennait un vaisseau. Un bleu quoi... Il fallait qu'elle supporte un des seuls padawans qui n'avait quasiment jamais voyagé... Elle espérait qu'il ne serait pas malade, surtout qu'avec les stabilisateurs usés jusqu'à la moelle de la navette, les trajets étaient parfois un peu remuant... Si ce petit péteux vomissait, elle lui ferait nettoyer sa cabine à la brosse à dent !

- Nous allons jusqu'à Telti, répondit-elle, à un parsec et demi d'ici. C'est une petite lune du système de Sistooine spécialisée dans la construction de droïdes, que ce soit pour le protocole, la médecine ou la construction. Compte une dizaine d'heure pour l'aller, quelques heures pour le chargement de la marchandise, et une dizaine d'heures pour le retour.

Elle sembla réfléchir quelques instants et rajouta d'une voix qui soulignait l'évidence :

- Bien sûr, c'est sans compter les problèmes moteurs ou pendant le chargement...

Elle ne savait pas exactement pourquoi elle donnait tant de détails à ce petit morveux. Si elle avait été de mauvaise humeur, elle l'aurait tout simplement envoyé chier (dans les mots de Lizi bien sûr). Toutefois, ce petit sourire et ce "s'il vous plait" glissé dans la conversation l'avait persuadée en quelque sorte, pour une raison que nous nommerons la Force. Même si la contrebandière ne se laissait pas borner par les tours de passe-passe jedi, c'était ici introduit avec assez de subtilité alors qu'elle n'était pas méfiante devant le gamin. Et puis ce n'était pas des informations importantes, cela ne marcherait surement pas sur des points plus sensibles...

Elle regarda sa montre. Ils n'allaient pas attendre toute la journée non plus ! D'un signe de tête, elle indiqua l'intérieur du vaisseau à Iki.

- Allez petit, va t'installer. Tu prends l'escalier de gauche, et tu cherches la cabine de libre. J'attends encore cinq minutes et j'arrive.

Les cabines étaient de petits pièces de deux mètres sur trois, avec une armoire dans le mur, et un lit étroit avec une seule et unique lumière au plafond. Spartiates mais pas trop inconfortables. La cabine de Lizi était légèrement plus grande, et avait le luxe supplémentaire consistant en une douche. Lors des longs voyages, c'était nécessaire pour la jeune femme, surtout lorsqu'elle avait des clients et pas que de la cargaison.

Elle patienta (et s'impatienta) quelques minutes supplémentaires, mais il n'y avait aucune traces de jedi à l'horizon. Elle avait une mission, et l'heure c'était l'heure. Et puis un petit freluquet de jedi c'était bien suffisant à supporter... Elle prit la rampe d'accès, et rejoignit Iki dans sa cabine.

- On va y aller, je pense pas que ton accompagnateur pointe le bout de son nez.

Derrière eux, le grondement des moteurs qui chauffaient augmentait, signe de leur départ imminent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Un travail honnête [PV Iki]   Ven 30 Juil 2010 - 13:41

Quelque-chose clochait avec ce pied , mais Iki n'arrivait pas à mettre le doigt dessus. Le padawan se gratta l'épaule en continuant à le fixer, comme si le membre allait finir par lâcher prise et avouer tous ses secrets. Tout en se faisant, il écouta Lizi lui donner les détails qu'il avait demandé sur la mission. Telti... Santooine... il ferma les yeux pour mieux se remémorer ses cours. Il avait déjà entendu ses noms là, mais il ne se souvenait plus de ce qu'il avait appris sur eux. Son petit poing heurta doucement la rampe en signe de frustration.

Des choses lui échappaient.

La pilote semblait s'attendre à un problème, mais si le Temple Jedi l'envoyait lui, cette mission ne devait pas être si dangereuse que ça. Il était tenté de partager cette pensée avec Lizi pour la rassurer, peut-être même en accompagnant la parole d'une main réconfortante sur l'épaule. Mais comme il ne voulait pas aggraver l'image qu'elle avait de lui, il préféra s'abstenir. Et puis, il y aurait un chevalier avec eux.

Lui-même n'était pas sûr de ce qu'il voulait vraiment : s'il ne se passait rien pendant le voyage, il serait tranquille mais n'apprendrait pas grand chose de cette expérience. S'il se passait quelque-chose, il risquait sa peau mais, comme Lizi disait, il en ressortirait plus fort... à condition de survivre. Jusqu'à son départ d'Alderaan, le garçon avait réussi à apprendre tout en évitant les risques, en se plongeant dans les bouquins par exemple. L'attaque des Siths lui avait montré de la manière la plus violente imaginable que ce temps là était révolu.

Il devait s'adapter.

Obéissant à l'injonction d'aller s'installer, il se redressa sur ses jambes et monta la rampe d'accès. Prêt à entrer dans le vaisseau, il se retourna pour balayer le hangar du regard à la recherche du Chevalier qui, décidément, était en retard. Avec une moue embêtée, il pénétra dans la navette. Comme l'extérieur, l'intérieur n'avait rien à voir avec celui du vaisseau qui l'avait amené au Temple. Le Transport Loronar XFP-9959 n'avait pas été construit avec l'esthétisme pour finalité. Il était comme son nom sans poésie l'indiquait : fonctionnel. En grimpant l'escalier de gauche, Iki du convenir que l'espace était plus vaste qu'il n'avait imaginé.

Au moins le garçon avait une cabine pour lui tout seul, ce qui le changerait des dortoirs des padawans. Il aimait la compagnie de ses camarades, mais pour quelqu'un d'habitué pendant 11 ans à pouvoir être au calme et dormir seul dans une chambre de 30m², la transition n'avait pas été facile. D'accord, la cabine était un peu petite, mais il n'allait pas chicaner. Ça ne sentait pas trop mauvais, juste un peu le métal, et le lit n'était pas trop dur, comme il venait de l'apprendre en s'asseyant dessus. Pas de douche par contre, ce qui posait problème à quelqu'un de propret comme Iki. Peut-être pourrait-il en trouver une dans l'aire commune du vaisseau ?

Il eut tout juste le temps de ranger ses affaires et son sac que Kizi fit irruption dans ce qu'il considérait maintenant comme son espace vital, sans même frapper à la porte pour s'annoncer. Il se racla la gorge mais ne fit aucune remarque car le vaisseau était quand même à elle. Et puis, ce qu'elle lui dit était bien plus grave qu'une intrusion dans la vie privée.

"Vous voulez dire qu'il.. ne vient pas ? Mais pourquoi ?"
Ça sentait le roussi et le visage d'Iki se fit plus pâle qu'il ne l'était déjà d'ordinaire. Il ne voulait pas se retrouver tout seul avec elle ! Elle attirait les ennuis. Et peut-être même qu'elle lui avait menti. Après la capture de certains padawans par les Siths, la prudence était de mise, on l'avait bien répété à ceux qui étaient restés. Peut-être avait-on grassement payé la rousse pour subtiliser au temple un padawan de plus, au nez et à la barbe des chevaliers ? Son coeur s'emballait déjà dans sa poitrine, mais en maitrisant le rythme de sa respiration, il parvint à le calmer. A n'en pas douter, elle avait déjà refermé la rampe. Si c'était un piège, il ne pouvait plus y faire grand chose. La Force avait beau être à peu près avec lui, il ne ferait pas long feu face à une mercenaire expérimentée et armée.

Tandis qu'il la scrutait pour déceler la moindre trace de duperie, ses méninges tournaient à plein régime. La cabine trembla un peu et il sut que c'était normal en voyant que Lizi n'y prêtait absolument pas attention. Bien. Le mieux, c'était de continuer la mission comme si de rien n'était. Il ne savait pas en quoi elle consistait hormis ce qu'elle avait bien voulu lui dire. Il n'avait aucune expérience pratique. C'était son deuxième voyage dans l'espace. Tout se passerait bien. Il devait faire comme si tout allait bien se passer.

Retrouvant une certaine contenance, il sourit à Lizi ou 'Rictus Neutre', comme il la surnommait déjà dans sa tête, et lui demanda : "Est-ce que je peux au moins assister au décollage du cockpit ? Je serai pas dans vos pattes, c'est promis. Je suis assez petit, vous l'avez remarqué. Et..." Il se racla une nouvelle fois la gorge et croisa les mains dans son dos, prenant un air étonnamment solennel. "J'aimerais aussi contacter le Temple pour avoir des instructions plus précises."

Les réponses de Lizi, faciale comme labiale, en diraient long sur ses véritables intentions. Du moins Iki l'espérait-il très fort.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Un travail honnête [PV Iki]   Ven 30 Juil 2010 - 19:12

Le padawan sembla assez paniqué à l'idée d'être tout seul pour ce voyage. Comme si elle allait l'agresser... Elle avait mieux à faire que de molester des petits freluquets de 11 ans et des poussières. Elle le regarda avec une pointe de dégoût alors qu'il pâlissait à vue d'œil. Si jamais il se mettait à chialer, elle le laisserait dans sa cabine. Elle n'avait pas à supporter les pleurnichements de ce gosse, on ne la payait pas pour ça. Elle était pilote, pas baby-sitter ! Heureusement Iki parvint à se contrôler. Elle lui répondit en grognant, visiblement de plutôt mauvaise humeur :

- Qu'est ce que j'en sais pourquoi il est pas là ? Je suis pas voyante, désolée gamin. En attendant on a des horaires à respecter, j'imagine quand même que tu comprends...

Lorsqu'il lui demanda s'il pouvait venir dans le cockpit pour assister au décollage, elle le regarda. Sa première réaction aurait été de refuser la demande de façon claire et nette. Elle ne voulait pas de ce môme dans ses pattes, même s'il lui promettait d'être discret. Seulement, elle avait beau chercher, elle ne trouvait aucune raison valable de lui accorder ce plaisir. Après tout, peut être que cela le calmerait pour le reste du voyage. Elle marmonna finalement :

- C'est bon, tu peux venir...

Elle sortit de la cabine du petit et se dirigea vers le cockpit. Elle se laissa tomber sur son moelleux fauteuil de pilotage. les moteurs étaient chargés à 75%. Elle lança les check-lists habituelles, vérifiant les niveaux de charges des batteries, le niveau du carburant, la puissance des réacteurs pour s'assurer qu'ils n'exploseraient pas (avec cette épave, il fallait se méfier !). Elle regarda le padawan assis dans le fauteuil de copilote, à sa gauche) d'un air inquisiteur :

- La radio est là. Si tu touches à un seul autre bouton du tableau de pilotage, tu passes le reste du voyage enfermé dans la capsule de secours, c'est clair ?

Elle était très sérieuse, mortellement sérieuse même. Elle retourna à son décollage, laissant l'enfant à sa radio sans plus d'explications sur son fonctionnement. C'était un modèle vétuste (et pourri) très intuitif, il ne devrait donc pas avoir trop de mal à se débrouiller, enfin si elle consentait à ne pas se bloquer, ce qui n'était d'ailleurs pas rare. A partir de ce moment, le padawan n'exista virtuellement plus pour la contrebandière. Alors que les moteurs étaient chauds, elle le bouscula même légèrement et sans gêne pour atteindre la radio.

- Temple jedi ici transport XPF-9959 en direction de Telti pour ravitaillement. Demande autorisation de décoller.
- Autorisation accordée, bon voyage, répondit une voix sans timbre.

Elle activa les répulseurs du vaisseau qui se souleva lourdement du sol, puis elle le guida vers la sortie du hangar. Elle passa entre deux autres gros transporteurs, dans un espace à peine plus grand que la taille de son vaisseau, mais pas une fois elle ne les toucha. Elle semblait très à l'aise aux commandes d'un vaisseau en tout cas. Une fois sortit de l'immense hangar, elle accéléra d'un coup, ce qui les cloua dans leur siège. Les compensateurs de la navette ne devaient pas fonctionner très bien...

Une fois sortit de l'atmosphère, Lizi activa enfin les moteurs dans un grondement assourdissant. Il fallait limiter l'utilisation de moteurs sur les planètes habitées, car de nombreux moteurs dégageaient des radiations qui pouvaient être dangereuse à force d'être accumulées. Les occupants des vaisseaux étaient protégés eux par la coque et les boucliers.

Ils eurent quelques minutes de silence à observer les étoiles et le balais des vaisseaux, le temps que l'ordinateur de bord calcule leur itinéraire. Ceci fait, elle poussa amoureusement le levier de l'hyper-drive, ne faisant qu'un avec son vaisseau, et les étoiles se changèrent en de longues lignes blanches continues. Ils étaient dans la sécurité relative de l'hyperespace pour l'instant...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Un travail honnête [PV Iki]   Ven 30 Juil 2010 - 22:22

D'accord, elle ne semblait pas vouloir attenter à sa vie. A cette constatation, Iki ressentit du soulagement mais aussi une petite pointe de déception. La sensation de danger était assez récente pour lui, et il n'avait pas eu le temps de la connaître intimement. PE-K3 l'avait toujours protégé à la maison. Puis il y avait eu les Jedis. Si on oubliait l'attaque Sith (et mieux valait l'oublier), ça devait être la première fois de sa vie où il se retrouvait vraiment 'seul'.

Enfin, seul, façon de parler.

Il suivit docilement Lizi jusqu'au poste de pilotage, mais la scruter de dos ne lui permit pas de savoir s'il pouvait véritablement lui faire confiance. Si la mission de la mercenaire était de ramener des marchandises au Temple, alors pourquoi avait-elle besoin que des Jedis fassent le voyage avec elle ? Soit la mission était vraiment dangereuse... soit elle devait être surveillée. Iki était bien embêté à déterminer quelle hypothèse il préférait. En attendant d'en savoir plus, il opta pour la prudence. Aussi devait-il être prêt à tout (facile, sans sabre et sans entraînement) tout en gardant un œil sur elle.

Vu comme elle le regardait, il n'était quand même pas sûr qu'elle lui accorde la moindre importance s'il venait à la contrarier. C'était sans doute pour ça qu'elle voulait se tirer en vitesse : ne pas avoir une Force sur qui compter dans les pattes. Ou alors, elle aimait vraiment être à l'heure, ce qu'il pouvait évidement comprendre pour avoir été élevé dans le respect d'un emploi du temps minuté et strict.

Le poste de pilotage était un endroit compact, empli de protubérances mécaniques et électroniques qui auraient très bien pu croître comme le faisaient les champignons. Il y avait beaucoup de boutons partout, certains faisaient bip par intermittence, d'autres clignotaient. Le padawan s'installa où on lui indiqua de s'installer, repéra la radio qu'on lui montrait et perçut parfaitement la menace qui pesait sur lui s'il décidait de laisser trainer ses doigts où il ne fallait pas.

Iki déglutit. Elle était très sérieuse, encore pire que sa mère lors des mauvais jours. Il évita de soutenir son regard et concentra son attention sur la radio. N'étant pas du tout attiré par tout ce qui était technologique, il eut à peine le temps de comprendre quel bouton modifiait la fréquence que Lizi le bouscula, se collant à son flanc pour parler dans le poste. Immobile, le garçon cessa même de respirer le temps de la communication.

Puis le vaisseau décolla et ce qui se passait dehors devint rapidement sa préoccupation première. Les deux navires entre lesquels elle voulait passer étaient bien trop proches, c'était le crash assuré ! Il serra les dents, ferma les yeux, pensa à son père en train de défendre les intérêts D'Alderaan au Sénat Galactique, inconscient que son fils filait vers une mort certaine. Puis il attendit le bruit annonciateur de désastre qui ne vint pas. En rouvrant les yeux, il se retrouva derechef plaqué sur le fauteuil et tourna la tête vers la pilote. Elle paraissait vraiment dans son élément comme ça, et bien plus sereine. La voir ainsi le rassura plus que tout ce qu'elle aurait pu dire (si elle avait voulu).

Jetant un nouveau coup d'œil dehors, il vit deux secondes d'Iziz, vingt de ciel d'Ondéron, puis le noir étoilé de l'espace. Le vaisseau, devenu tout léger, semblait se reposer un peu après tant d'effort. C'est alors qu'Iki se souvint de la radio.

Il pressa le même bouton que Lizi avait pressé.

"Euh... Temple Jedi ? Ici Iki.. le padawan Iki Seldon, à bord du XP9-F5F9..." C'était pas exactement ça, mais ils feraient le lien. "Euh... je suis avec la pilote et un Chevalier devait venir avec nous. Mais il n'est pas là. Alors... qu'est-ce que je fais ?"

Il sourit nerveusement jusqu'aux oreilles, et encore plus loin alors que la réponse tardait à venir. Une bonne vingtaine de secondes après, la même voix laconique qui avait donné l'autorisation de décollage se fit entendre dans le poste :

"Transport XPF-9959, nous avons bien pris note de la situation. Maître Vahalor en sera informé."
"D'accord.. c'est bien. Mais il me faudrait quand même un complément de.. d'instructions."

Après dix secondes encore plus longues que les vingt précédentes, la voix reprit :

"Transport XPF-9959, procédez comme convenu."

"Mais je..."

Iki se retint à temps. S'il insistait à dévoiler devant Lizi qu'il ne savait pas le moins du monde ce qui était convenu, et qu'en plus il en perdait ses moyens, il risquait de perdre également toute sa crédibilité auprès d'elle. Déjà qu'elle n'était pas bien grande...

"Merci, Temple Jedi", lâcha-t-il plus calmement mais sans conviction.
"Bon voyage, Transport XPF-9959. Temple Jedi, terminé."

Avait-il décelé une note sarcastique dans cette dernière communication ? Si jamais il revenait vivant, il se jura d'aller voir celui qui était en charge du trafic au Temple, ne serait-ce que pour mettre une tête sur cette voix qui ne servait à rien. Et peut-être aussi... peut-être aussi... lui montrer qu'il n'était pas content. En.. faisant quelque-chose. Alors que, les lèvres scellées, il cherchait ce qu'il pourrait bien lui faire sans conséquences fâcheuses, les étoiles s'étirèrent et le ciel devint bleu et noir et tourbillonnant.

Iki avait déjà vu l'hyperespace, une fois et dans un petit hublot. Là, il avait la version panoramique. Le point d'horizon semblait continuellement vouloir les attirer pour les avaler. La vision le mit mal à l'aise et lui donna un peu le tournis. Il se força à poser son regard sur la pilote qui était restée étrangement silencieuse pendant sa conversation avec le Temple. Mais dans quoi s'était-il laissé embarquer ? Tout ça était bien trop grand pour lui. Peut-être pouvait-il dire des phrases qui le rassureraient, comme 's'il m'arrive quelque-chose, le Temple Jedi vous retrouvera et vous jettera vivante dans le trou noir le plus proche' ou alors 'je vous préviens, mon père est sénateur d'Alderaan sur Coruscant !'

Peut-être pas.

Il recoiffa sa tignasse d'un coup de main (ce qui n'empêcha pas les mèches de retomber sur son front), étendit ses jambes, croisa bottes et bras et sourit une nouvelle fois à Lizi : "Ça doit être quelque-chose d'avoir son propre vaisseau. Pouvoir voler partout, où on veut et quand on veut. Être libre et explorer la galaxie ! Vous avez visité beaucoup de planètes ? Laquelle vous préférez ? Vous êtes déjà allée sur Alderaan ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Un travail honnête [PV Iki]   Sam 31 Juil 2010 - 15:26

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un travail honnête [PV Iki]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un travail honnête [PV Iki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Zone RP - Ordre Jedi - Planète Ondéron :: Temple Jedi :: Hangar-