La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Comment suis-je arrivée là? (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saphira
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 338
Âge du perso : 22
Race : Twi'Lek
Binôme : Kao Cen Darach

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
61/61  (61/61)
PF:
52/52  (52/52)

MessageSujet: Comment suis-je arrivée là? (Libre)   Mer 30 Juin 2010 - 18:59

hj: Comme personne ne se décide, je me lance pour la suite de l'event. J'effacerai si ça ne convient pas.

Saphira avait l'impression de flotter. Les douleurs qu'elle ressentait dans la majorité de ses membres devenait de plus en plus diffuse. Elle rassembla ses derniers souvenirs. Bon, il y avait eu l'attaque des Siths puis, celle de la bibliothèque avec cette espèce de garce. Puis, après son départ, la folle aux éclairs et après... Elle avait eu juste le temps de se redresser quand la fofolle s'était elle aussi levée. Les autres enfants avaient fui par la porte secrète dans le fond de la bibliothèque.

La porte sauta soudain et des soldats siths entrèrent avec d'autres utilisateurs de la Force. La dernière chose dont elle se souvenait était d'avoir été envoyée dans le mur. Ce qui l'avait carrément sonnée. Elle se souvenait ensuite vaguement avoir été portée et les paroles rassurantes de son maître dans son esprit comme quoi ils allaient s'en sortir. Elle sentait aussi que ce n'était pas les Jedis qui les avaient trouvés. Ils étaient dans de beaux draps. Et son sabre? Elle venait à peine de le construire qu'elle le perdait. Quelle poisse! Elle n'était même pas encore une Jedi que les difficultés de cette vie arrivaient déjà. Ils n'avaient pas attendu avant de lui tomber dessus.

Elle ouvrit les yeux et vit qu'elle était dans une sorte de cuve. Elle regarda doucement autour d'elle et vit d'autres personnes dans d'autres cuves. Ils devaient être dans une sorte d'infirmerie. Elle reconnue Arkel dans une cuve un peu plus loin. Voilà qui était surprenant. Qu'ils enlèvent des Padawans et des apprentis, d'accord mais, pourquoi des chevaliers et des maîtres? Voulaient-ils les torturer? Arkel avait été grandement blessé. Il devait flotter quelque part. Entre le conscient et l'inconscient.

Un peu plus réveillée, elle regarda autour d'elle. Elle se sentait mieux mais, elle était quand même un peu inquiète. Les appareils médicaux branchés sur ses signes vitaux s'activèrent, indiquant qu'elle était consciente. Elle se doutait donc qu'elle ne tarderait pas à avoir de la visite. Ses yeux d'azurs se posèrent sur le médecin qui s'était rpproché et qui consultait les instruments.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Comment suis-je arrivée là? (Libre)   Sam 10 Juil 2010 - 14:38

Jena observait dans l'ombre depuis quelques heures l'état des deux jedis. Elle s'était confrontée à eux lors de l'attaque du Temple et avait vaincu Arkel avant de se confronter à Horus Vahalor. Elle n'avait jamais pensé à les croiser à nouveau mais lorsqu'elle était passée à la salle médicale du vaisseau, Jena les avait tout de suite reconnu et un sourire était apparu sur son visage tandis qu'un nouveau plan se formulait dans sa tête.

A vrai dire, la sith était plutôt déçue de cette bataille, les siths avaient beau été victorieux, elle et Synos n'étaient pas parvenus à mettre à terre Ellana Caldin, et cela l'agaçait au plus haut point. Elle avait privé Horus d'un bras, mais un membre tranché ne valait pas une vie. Ils auraient pu les tuer tous les deux si on les avait pas tout de suite rappelé, mais la flotte républicaine approchait et il semblait que les chances de se confronter à la République était faible, surtout après une telle bataille. Le Temple était réduit à néant, les siths avaient semé le désastre et la mort sur leur chemin. Ils avaient gagné...

Les deux jedis étaient soignés, chacun avait été plongé dans une cuve à bacta. Jena avait donné l'ordre de les retirer de la cuve dès qu'il se réveillerait. Ils n'allaient pas les soigner totalement non plus. La padawan fut la première à se réveiller, elle aurait préféré l'autre mais tant pis, elle se contenterait de celle là.
Jena sortit de l'ombre et se posta face à la cuve à bacta, la padawan fut extirpée de la cuve et déposée sur un lit d'infirmerie. Évidemment, des rayons laser entourèrent la pauvre jedi en guise de cage, toute évasion était inutile ou plutôt mortelle. En cas de suicide, la sith se tenait tout de même prête à agir, dès fois les jedis réagissaient de manière étrange et la padawan aurait bien plus de valeur en vie.

-Qui aurait pu croire qu'une chose si misérable comme toi aurait de la valeur. Impuissante, épuisée et désolante. Mais tu es tombée sur la bonne personne, crois moi. Au moins, je te trouve plus utile en vie que morte. J'ajoute bien entendu qu'un seul geste hostile de ta part et la mort de ton maitre pèsera sur ta conscience.

La sith eut un rire cruel, elle s'imaginait la détresse de la pauvre padawan et en riait.
Revenir en haut Aller en bas
Saphira
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 338
Âge du perso : 22
Race : Twi'Lek
Binôme : Kao Cen Darach

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
61/61  (61/61)
PF:
52/52  (52/52)

MessageSujet: Re: Comment suis-je arrivée là? (Libre)   Sam 10 Juil 2010 - 23:18

Saphira avait à peine regarder autour d'elle que la fofolle au fouet apparue. Elle eu alors à peine le temps de faire un geste que des médecins la retirait de la cuve et qu'elle était placée dans un lit. Des barreaux énergétiques apparurent alors brusquement, l'empêchant de se lever.

-C'est quoi ce délire? J'ai pas droit au déjeuner au lit?

La Sith semblait ignorer sa remarque et se lança dans sa diatribe. Saphira retint de justesse un soupir exaspéré et roula les yeux en secouant la tête. Ha ces vilains, toujours les mêmes! Bien sûr, cette menace contre la vie de Arkel était sérieuse mais, Saphira ne laissa rien paraître de sa colère ni de sa crainte. Elle avait l'habitude des menaces. On ne vivait pas pratiquement toute sa tendre enfance dans les rues sans en recevoir quelques-unes. Après un certain temps, on passait outre. La Sith partit alors à rire d'un rire cruel qui se coupa net quand elle entendit Saphira glousser.

-Ma vieille, cette menace est vieille comme la galaxie. On peut la voir dans toutes les bandes dessinées d'ici jusqu'à Coruscant. Innover, ça te dirait un peu? Quoique, faut déjà savoir ce que ça veut dire...

Saphira s'appuya nonchalamment sur les oreillers et regarda la Sith d'un air calme et sûr d'elle. Son caractère effronté s'était accentué sous la tutelle de Arkel qui n'en faisait des fois qu'à sa tête. Et puis, elle adorait faire bisquer ceux qui se croyaient plus fort qu'elle. Oui, les Jedi avaient perdus, oui, il y avait eu de nombreux morts mais, ce qu'elle avait apprit dans la rue était de ne pas s'appesantir sur une défaite. Sinon, personne ne se relèverait jamais.

La Sith n'avait pas l'air particulièrement heureuse que sa prisonnière lui tienne tête ainsi. Que s'était-elle imaginée? Que Saphira tremblerait comme une feuille, qu'elle partirait à pleurer comme une petite fille? Et qu'elle suplierait qu'on la laisse sortir? Certains avaient vraiment une imagination délirante. Elle regarda calmement autour d'elle et regarda ensuite la Sith avec une lueur amusée dans le regard.

-Loin de moi de te couper dans tes menaces habituelles, ma vieille mais, si je ressens l'appel de la nature, je fais quoi? Il y a une toilette sous le lit?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Comment suis-je arrivée là? (Libre)   Lun 12 Juil 2010 - 10:29

-Innover? C'est un mot bien trop intelligent pour que tu puisses le prononcer, je suis impressionnée.

La sith détestait par dessus tout ces petites adolescentes qui se croyaient au dessus de tout, avec leur air à la fois de princesse prétentieuse et de jedi rebelle. Jena avait failli songer à la renvoyer chez ses parents...
La padawan semblait en pleine forme, contrairement à son maitre qui ne se réveillait toujours pas. Il avait bien plus de valeur qu'elle et la sith n'hésiterait pas à s'en débarrasser. Quoique justement, pourquoi est-ce qu'elle ne s'en débarrassait pas ? La sith réfléchissait aux multiples options qui s'offraient à elle...

-Loin de moi de te couper dans tes menaces habituelles, ma vieille mais, si je ressens l'appel de la nature, je fais quoi? Il y a une toilette sous le lit?

Jena eut un sourire, c'est qu'elle avait de l'humour la petite. Un humour pourri, un humour de jedi quoi... La sith haussa les épaules, ses besoins naturels étaient de loin ce qui la préoccupait le plus.

-Je sais pas, tu fais ce que tu veux. En fait, je m'en fou complètement.

Le sourire "aimable" de la sith disparut aussitôt, elle s'adressa au personnel médical qui devait veiller sur les deux jedis.

-Appelez moi quand le jedi se réveillera et débarrassez moi de cette chose. Mettez lui un somnifère, d'après son poids et sa taille, une dose suffirait. Donnez-lui en 4.


La padawan était à présent le dernier de ses soucis, Layrä mettait peut-être en danger la vie de Saphira mais elle repartait tranquillement...
Revenir en haut Aller en bas
Saphira
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 338
Âge du perso : 22
Race : Twi'Lek
Binôme : Kao Cen Darach

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
61/61  (61/61)
PF:
52/52  (52/52)

MessageSujet: Re: Comment suis-je arrivée là? (Libre)   Lun 12 Juil 2010 - 10:51

Le commentaire sur l'innovation emmena un léger sourire sur le visage de Saphira. Elle haussa les épaules. La Sith était sarcastique mais, ils pouvaient être deux à jouer à ce jeu.

-Que veux-tu? Je sais que j'impressionne mes aînés.

Le trait d'humour qu'elle avait tiré semblait faire considérer la Sith avant qu'elle ne se décide pour répondre. Dans une réponse simple, la Sith s'en fichait. Ça avait au moins le mérite d'être clair. Elle hocha la tête.

-C'est rassurant de voir qu'on s'occupe bien de moi.

La Sith parla ensuite au personnel médical et leur donna quelques ordres en s'éloignant d'elle. Une dose de somnifère? Plutôt coriace, la dose. Elle risquait vraiment de l'empoisonner avec sa dose. Mais, le personnel médical voudrait-il l'approcher et prendre le risque d'enlever les barreaux? Elle n'était peut-être pas complètement au sommet de sa forme mais, elle était assez forte pour se défendre. Surtout contre ceux qui ne possédaient pas la Force.

Elle eut un petit sourire et banda légèrement ses muscles. S'ils voulaient tant que ça l'endormir et lui faire faire une overdose, ils devraient se battre. La Sith ne semblait pas s'intéresser à comment ils feraient pour la droguer. Les médecins approchèrent avec une seringue pour obéir mais, Saphira sauta du lit dès que les barreaux disparurent. Son corps suivit le mouvement et deux médecins roulèrent au sol. Un petit bout de Force et la seringue se fracassa sur le mur.

-Je n'ai jamais préciser que je me laisserais empoisonner sans protester. Vous allez devoir faire mieux que ça, messieurs...

Elle espérait juste que la fofolle au fouet ne reviendrait pas pour les aider. Elle pouvait résister contre ceux-là mais, contre la garce au fouet, ce ne serait pas si sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkel Valhöll
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 496
Âge du perso : 30 ans
Race : Lorrdien

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
71/71  (71/71)
PF:
80/80  (80/80)

MessageSujet: Re: Comment suis-je arrivée là? (Libre)   Lun 12 Juil 2010 - 23:21

Il faut croire que les Siths n'avaient pas eu la même grandeur d'âme avec lui. Contrairement à Saphira, la cuve à bacta était aussi une petite machine de torture qui tout en maintenant le chevalier en vie, ravivait les blessures. Le réveil d'Arkel fut... douloureux et assez compliqué. Enfin il restait en grande partie inconscient mais il souffrait comme jamais. Chaque partie de son corps semblait être parcourue par une multitude de poignards. Le bacta avait certainement été mélangé à un acide quelconque.
Il s'était peut-être un peu reposé et était hors de danger mais le sommeil était assourdi par la douleur. Il ne criait pas, mais les muscles sous sa peau ainsi que ses nerfs étaient en alerte. Ils se contractaient encore et encore tandis que le cerveau du jeune homme était envahi entièrement par la douleur.
En fait le réveil était la meilleur des solutions. Il ouvrit les yeux, prenant pleinement conscience de tout ce qu'il ressentait déjà dans son sommeil. Mais bizarrement, il allait mieux de seconde en seconde. Il sentait qu'il avait été soigné un minimum et qu'il était un peu plus en forme que prévu. Il vit des inconnus se battre avec Saphira, il tenta de bouger au prix d'un effort prononcé mais il sentit ses poignet et ses chevilles être enchainées.


« Mmmh mmmmh ! »


Foutu masque ! On remarqua enfin qu'il était réveillé et on appela à l'extérieur apparemment. Il vit Saphira, plus prise au piège qu'autre chose car même si ces médecins n'étaient pas des adversaires dangereux, ils étaient au coeur d'un vaisseau sith et le chevalier n'était clairement pas en état de prendre à nouveau les armes; armes qu'il n'avait plus sur lui. On appuya sur un bouton et le bacta se retira par les tuyaux d'évacuation, mais au lieu de bouger, le jedi s'affala de tout son poids contre la vitre. Il avait besoin de quelques minutes pour reprendre assez de forces et ainsi peut-être servir à quelque chose plus tard. Il fut juste capable de demander à sa padawan de se calmer.

* Saphira, on ne s'en sortira pas de cette façon. Sois patiente, j'ai besoin de temps. *


Une présence familière semblait entrer à la suite de l'appel. Arkel reconnu la Sith qui l'avait vaincu. Son masque à oxygène tomba à ses genoux, inutile désormais.

« Laissez ma padawan tranquille. Elle va se calmer. »


Il sentit qu'on ouvrit la vitre et qu'on l'emmena sur un lit avant de l'enfermer derrière des barreaux lasers. Il n'avait qu'un pagne sur lui et ignorait où étaient passées ses affaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Comment suis-je arrivée là? (Libre)   Jeu 15 Juil 2010 - 8:14

Ces foutus jedi, ils avaient toujours les yeux plus gros que le ventre. Cette gamine n'était que padawan et elle comprenait bien pourquoi à présent. Le peu d'intelligence qu'elle avait su lui déceler venait de partir en fumée avec cette tentative d'évasion aussi stupide que inutile.
Elle avait à peine fait quelques pas hors de la pièce, Jena avait espéré que la jedi ne lui fasse pas perdre son temps avec ce genre de connerie, mais non. La sith leva les yeux au ciel, au comble de l'exaspération, elle n'avait pas choisi les meilleurs prisonniers de guerre...

Jena retourna alors dans la salle médicale tranquillement, de toute façon, vu la faiblesse physique de la jedi, elle n'irait pas loin, une simple vague de Force la mettrait hors jeu. Les portes de la salle s'ouvrirent sur elle, pile au moment où la jeune padawan s'apprêtait à sortir. La sith la fixa durant deux secondes, sans aucune émotion avant d'utiliser la Force. Elle la leva de 5 centimètres du sol et la balança contre le mur. Le choc ne sembla pas lui suffire, elle leva la main au dessus d'elle et des éclairs sortirent de sa main. Elle continua ainsi durant 5 secondes avant d'entendre une voix familière.
Lorsqu'elle se retourna, la sith constata que le chevalier jedi s'était enfin réveillé et qu'on l'installait à présent sur son lit.
Elle fit de même avec la padawan mais avec nettement moins de douceur que l'auraient fais les médecins. Cette fois, elle utilisa un autre recours Saphira fut enchainée à son lit avec des rayons laser afin d'éviter une nouvelle évasion inutile. Bien que cette méthode était efficace, elle était néanmoins dangereuse car la proximité des rayons laser était dangereuse pour le corps. Elle n'avait pas souhaité utilisé ce recours au départ mais tant pis...
Se détournant de la petite padawan princesse, elle s'adressa à la personne qui l'intéressait le plus.

-Enfin chevalier Valhöll (t'aurez-pu utiliser un nom moins compliqué à écrire xD), je commençais à croire que je ne vous verrais plus. Votre padawan ne tient pas en place et a du mal à agir en fonction de la situation, comme je vous plains.

Maintenant que son maitre était réveillé, les deux tenteraient surement un plan absurde pour s'évaser. Elle n'avait donc que ce moment là pour lui parler avant d'agir.

-Nous avons détruit votre Temple, il n'en reste plus que quelques morceaux de pierre minables. Il n'existe plus qu'une poignée de survivant mais nous saurons les exterminer.
Mais rassurez vous, vous êtes le plus chanceux de tous. Votre présence à tous les deux ne m'intéresse pas, je préfère frapper plus haut.
Dite moi jedi, ça fait quoi de savoir qu'on est l'un des derniers survivants? Vous allez pleurer ? Ou consoler lapetite padawan princesse avec des mots doux et remplis de sagesse ?


La sith se moquait de lui, elle avait rarement profité d'une situation similaire pour cracher son venin. D'habitude, cela ne l'intéressait pas mais aujourd'hui, elle était de bonne humeur.
Revenir en haut Aller en bas
Saphira
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 338
Âge du perso : 22
Race : Twi'Lek
Binôme : Kao Cen Darach

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
61/61  (61/61)
PF:
52/52  (52/52)

MessageSujet: Re: Comment suis-je arrivée là? (Libre)   Jeu 15 Juil 2010 - 16:51

Les choses n'allaient pas en s'améliorant. Au point que Saphira maudissait sa malchance quand elle se retrouva nez à nez avec la folle au fouet. Celle-ci n'eut qu'à lever une main pour l'expédier dans le mur. Ce qui étourdit passablement la petite Padawan et, comme ce ne semblait pas suffisant, la folle lui envoya des éclairs pendant un certain temps. En fait, 5 secondes qui parurent 5 heures dans l'état de faiblesse de Saphira.

Elle s'écroula contre le mur. Elle était vraiment faible et ne se sentait pas très bien. La sith la souleva et la laissa brusquement tomber sur le lit. Des chaînes laser lui entourèrent les poignets. Elle ne pouvait plus bouger sans que ces chaînes ne soient dangereuses pour elle. De toute façon, elle n'était pas assez forte pour bouger. Mais, elle pouvait toujours parler et écouter. C'était toujours mieux que rien. Elle pu ainsi entendre la pique de la cinglée.

-Maître, ne l'écoutez pas. Cette garce dirait n'importe quoi pour blesser. Elle est pas capable de faire autre chose de ses dix doigts.

Elle ne pouvait plus bouger les bras ou les jambes. Enfin, le corps non plus mais, sa tête était encore libre. Du moins, pour l'instant. Et, elle pouvait encore parler. Jusqu'à ce qu'ils la bâillonnent. Elle devait cependant le prévenir sur la raison de sa réaction.

-Et puis, je me suis défendue parce qu'elle a ordonnée qu'on me donne des somnifères. Quatre fois la dose prescrite. Je suis peut-être résistante en temps normal mais, là... Dans mon état, le somnifère aurait pu me tuer, maître. Il y a eu assez de morts. Inutile d'en rajouter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkel Valhöll
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 496
Âge du perso : 30 ans
Race : Lorrdien

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
71/71  (71/71)
PF:
80/80  (80/80)

MessageSujet: Re: Comment suis-je arrivée là? (Libre)   Jeu 15 Juil 2010 - 19:05

Arkel émergeait un peu plus de seconde en seconde. Déjà il regardait à droite et à gauche même si ses yeux avaient encore des difficultés pour rester ouverts. Il était encore trop tôt pour réfléchir au moindre plan. Pour l'instant le chevalier avait besoin de temps et de repos. Layrä fut de retour et attacha de nouveau Saphira sur la banquette qui lui servait de lit. Apparemment cette Sith souhaitait lui parler, mais pour l'instant elle trouvait mieux de critiquer sa padawan. Arkel ne répondit pas, attendant la suite, lança un regard vers le lit d'à côté pour voir comment la Twi'lek était attachée.
Dark Layrä continua par résumer la situation. Avant même d'avoir repris connaissance, le jedi se doutait qu'à quelques détails près les choses étaient ainsi.
A vrai dire il n'apprenait rien de plus. Ils étaient dans la mouise et c'est à peu près tout ce qu'on pouvait dire. Il haussa un sourcil, à moitié surpris par ces révélations, mais aussi pour signifier qu'il s'en doutait un peu vu sa situation.


- Vous avez d'autres scoop du même genre à m'apprendre ? 


La suite était un peu plus dure à avaler, mais le jedi semblait s'intéresser à ses premiers mots. « Frapper plus haut... ». Servirait-il dans un plan connu d'elle seule ? En tout cas il était curieux d'entendre ses raisons. Pourquoi les gardait-elle ici. Ils représentaient malgré tout un danger potentiel. Enfin il se dit aussi qu'il était dans le monde des Siths, ils vivaient toujours avec un danger potentiel non loin d'eux. Il était connu qu'ils pouvaient facilement s'entretuer.
Il comprit bien vite que cette femme se moquait de lui et cherchait peut-être à l'énerver. Mais même si il le souhaitait il n'était pas en état de faire grand chose. Saphira coupa alors la parole, demandant au maitre de ne pas la croire tout en s'expliquant sur sa réaction.


- Saphira, tais-toi !
Les mots furent envoyés avec une sévérité qu'elle ne lui avait jamais connu. Pour sûr, la jeune fille serait quelque peu choquée d'entendre son maître lui répondre aussi sèchement.

- Calme toi...


La suite fut plus douce, plus habituelle. Le chevalier sentait bien qu'elle ne comprendrait pas de suite. Qu'elle en serait même vexée, mais il devait l'arrêter le plus vite possible. Ils étaient trop dangereusement entourés, et le jedi ne souhaitait pas qu'elle énerve leurs kidnappeurs. Elle avait déjà gagné des liens dangereux pour sa santé et on pouvait lui administrer une injection bien plus dangereuse encore. Il espérait demeurer rapidement seul avec elle. Mais pour l'instant il entra dans le jeu de la Sith et se mit à discuter. Pourtant après avoir élevé le ton, sa voix était plus faible. On entendait son souffle avant chaque syllabe qu'il prononçait, et il fallait un silence complet pour que l'on puisse l'entendre.

-Vous venez de le dire, nous sommes chanceux, voilà ce que ça me fait. Pleurer ne servirait à rien, et je doute que vous soyez apte à juger ma sagesse ou celle de ma padawan princesse comme vous vous plaisez à l'appeler. Si nous sommes les derniers, et bien nous refondrons notre ordre. L'espoir ne meurt jamais et même des ténèbres il peut surgir.

Il prit quelques secondes pour reprendre des forces et poser à son tour les questions. Il parlait avec énormément de fatigue mais il semblait avoir un ton assez respectueux malgré tout
.

- Pourquoi nous avoir amené avec vous ? Pourquoi ne pas avoir emmené plus d'otages ? Plus de padawan, propres à être guidé vers le côté obscur assez facilement avec le désastre que vous venez de créer. Je doute que vous ayez besoin de moi comme sparring partner, me trompe-je ? D'ailleurs je ne vous ai pas montré mes meilleures bottes lors de notre duel, je vous demande pardon de ne pas avoir été à la hauteur cette fois-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Comment suis-je arrivée là? (Libre)   Dim 18 Juil 2010 - 10:59

Layrä se mit à applaudir suite au discours du jedi à propos de l'espoir et la lumière qui surgit des ténèbres, c'était touchant mais pas assez pour le cœur d'acier de la sith. Elle applaudissait avec un sourire moqueur. Il n'y avait pas à dire, la cruauté était maitresse, la méchanceté était innée...

-L'espoir ne meurt jamais, j'ai trouvé ça touchant, j'en suis presque émue. Même dans une situation aussi critique, votre naïveté me dégoute. Il n'y a plus d'espoir, du moins pour l'instant. Excepté si vous cachez Saï Don et Ellana Caldin sous votre cape, vous n'avez aucune valeur à mes yeux et dans ces cas là, votre simple vie ne dépend plus que de moi.

Les jedis la dégoutaient, ils croyaient tout savoir avec leur message d'espoir, leur prétendue sagesse. Même impuissant et à la merci de tout, ils continuaient de proférer leur parole répugnante. Jena se rapprocha du jedi pour lui murmurer quelques mots à l'oreille.

-Soyez clairvoyant pour une fois, il n'y a plus d'espoir, seulement la réalité.

Elle se recula et enchaina.

- Convertir des jedis au côté obscur ne m'intéresse pas, les jedis sont des incapables et même s'ils montreraient un soupçon d'intelligence en devenant sith, mon estime pour eux serait au plus bas. Bonne nouvelle pour vous non ? Je n'ai pas l'intention d'user divers moyen pour dévoiler votre colère et votre haine enfouie. Mais passons, capturer d'autres jedis n'était pas nécessaire, pourquoi s'encombrer pour rien? A vous deux vous pesez assez lourd dans la balance pour être échanger. Enfin ça, ce sera à Horus Vahalor de voir.


La sith se dirigea vers la sortie, visiblement elle en avait finis avec eux.

-Ne vous excusez pas pour vote défaite, de toute façon, je doute qu'il y aura une prochaine occasion de s'affronter.

Avant de sortir, Jena s'adressa aux médecins qui se remettaient de leur choc.

-Mettez 4 doses à la petite et 6 pour l'autre vermine, quoique non, je veux éviter de voir une nouvelle fois votre incompétence. Je reviens dans 10 minutes et je le ferais moi même. Contentez-vous de les surveiller.


La porte coulissante se referma sur elle...

hj: Je vous laisse discuter entre vous quelques posts et je posterai pour vous rendormir. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Saphira
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 338
Âge du perso : 22
Race : Twi'Lek
Binôme : Kao Cen Darach

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
61/61  (61/61)
PF:
52/52  (52/52)

MessageSujet: Re: Comment suis-je arrivée là? (Libre)   Mar 20 Juil 2010 - 15:00

Saphira eut un regard légèrement étonnée quand Arkel utilisa un ton assez sec pour lui dire de se taire. Cela la blessa un peu même s'il lui dit de se calmer sur un ton plus habituel par la suite. Très bien, s'il voulait tant que ça qu'elle se taise, elle ne dirait plus un mot. Arkel comprenait-il que cette situation la rendait nerveuse? Elle faisait ressurgir une peur enfouie dans le coeur de Saphira. Pour elle, être ligotée et à la merci d'une tierce personne voulait dire soit la mort soit l'esclavage. Elle craignait cette situation depuis qu'elle était haute comme trois pommes. Elle avait perdue de nombreux amis à cause de cette situation.

Quand Arkel eut fini de parler, la Sith se mit à applaudir et continua de le narguer. Elle dévoila ensuite un peu du pourquoi elle les avait ramené avec elle. Une monnaie d'échange contre maître Vahalor? Elle était suicidaire à ce point? Elle n'avait aucune chance contre Horus Vahalor. Elle tenta par la suite de les décourager et de leur dire qu'il n'y avait pas d'espoir pour eux et qu'ils ne se rencontreraient sans doute plus après. Elle leur dit qu'elle avait gagnée et qu'ils avaient perdus.

Elle se redressa et parla ensuite aux médecins. Si la dose de Saphira était forte, celle d'Arkel le plongerait dans le coma. S'ils avaient été en pleine forme, cette dose, quoique forte, n'aurait pas été fatale mais, là, elle risquait fort de l'être. La Sith sortit et Saphira se retrouva seule avec les médecins et son maître. Saphira se rencogna contre ses oreillers et regarda par la fenêtre. Puisque Arkel voulait qu'elle se taise, elle se tairait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkel Valhöll
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 496
Âge du perso : 30 ans
Race : Lorrdien

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
71/71  (71/71)
PF:
80/80  (80/80)

MessageSujet: Re: Comment suis-je arrivée là? (Libre)   Mer 21 Juil 2010 - 0:13

Cette Sith était vraiment étrange... Enfin Arkel n'était pas un expert et donc il ne pouvait dire si elle était véritablement unique en son genre parmi les adorateurs sombres de la Force. Mais il était clair qu'elle faisait parti de ces gens complètement désabusés qui persisteraient à imaginer que les nobles sentiments, ou l'espoir ne sont que des inepties faites pour les rêveurs et les idiots. Arkel la plaignait plus qu'autre chose. Mais le chevalier se moquait bien de ses pensées secrètes, elle avait choisi sa voie. Il préférait donc garder ses forces pour se remettre ou aider Saphira qui semblait avoir compris que son salut passait par le silence.
Arkel ne répondit pas, d'une part car il n'avait rien à ajouter, mais aussi parce que sa fatigue était telle qu'il gardait le peu de réserves qu'il lui restait. Que pouvait-il répondre, de toute manière ? Leurs façon de voir le monde étaient si différentes que leurs antagonismes ne pourraient être diminués. Ils auraient beau discuter pendant des heures, aucun d'entre eux ne feraient un effort pour comprendre l'autre.
Par contre Arkel cru en deviner un peu plus sur le plan de cette femme. La raison de leur enlèvement était un échange quelconque avec Horus. Si elle croyait qu'ils seraient dociles tout le temps, elle se trompait. Quel que soit son plan, ils feraient le maximum pour l'empêcher de le mettre à exécution. Mais pour l'instant ils ignoraient ce qu'elle voulait au fraichement promu Maître jedi.
Quant à la meilleure nouvelle, c'était que layrä ne souhaite pas convertir l'un des deux êtres lumineux ici présent. Arkel n'avait pas peur de succomber à ses sentiments. Il avait confiance en lui et en Saphira, mais il savait que l'acte pourrait être très douloureux, trop pour en sortir indemne malgré tout.

La sith les quitta et les médecins firent le gué devant la porte. Arkel tourna la tête vers Saphira. Il fallait mettre les choses au point. Lui faire comprendre certaines choses...


« Saphira... Tu te focalises trop sur le négatif. Ta peur transparait trop... Calme toi. »

Oui il pouvait sentir sa grande nervosité, une nervosité qu'il n'avait presque jamais ressenti chez la Twi'lek. Cela dit il pouvait la comprendre. Lui aussi n'était pas rassuré, mais il espérait s'en sortir. Saphira allait perdre ses moyens en continuant ainsi. La panique est toujours mauvaise conseillère.

« Tu n'as jamais connu cette situation sur Ryloth ? Etre à la merci de forces de police ou d'un marchand d'esclave ? Ecoute moi, si je t'ai sommé de te taire, c'était pour te sauver la vie. Cette femme ne rigolera pas. L'énerver c'est signer notre arrêt de mort. Et puis autant récupérer nos armes avant de chambrer nos ennemis... c'est une tactique élémentaire. On ne fanfaronne pas quand on est dans la merde jusqu'au cou. Fais toi plus petit que tu n'es et l'ennemi baissera sa garde. »

Mais ce n'était pas tout, elle perdait espoir... et cette force devait être retrouvée, sinon tout ce qu'elle avait apprit lui semblerait bien plus compliqué.

« As tu oublié que la Force est ton alliée la plus puissante ? Cherche le positif, et fait un point objectif de notre situation... en évitant de répéter que nous sommes dans le pétrin jusqu'aux oreilles comme je viens de le faire grossièrement. »


Il se remettait à sourire, enfin il grimaçait plus qu'autre chose vu la fatigue.


« Alors Saphira ? Tu arrive à reprendre ton calme ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphira
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 338
Âge du perso : 22
Race : Twi'Lek
Binôme : Kao Cen Darach

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
61/61  (61/61)
PF:
52/52  (52/52)

MessageSujet: Re: Comment suis-je arrivée là? (Libre)   Ven 23 Juil 2010 - 10:22

Se calmer, se calmer. Plus facile à dire qu'à faire. Leur situation était vraiment désespérante. Et voilà qu'Arkel lui disait de trouver le positif de la situation. Elle le regarda un moment avec un air qui lui demandait silencieusement si sa tête était encore entière. Elle regarda un peu autour d'elle et parla à son maître par télépathie.

-*En quoi la situation a-t-elle un volet positif? Oui, nous ne sommes pas morts mais, pour combien de temps? Et, pour répondre à vos questions, non, pour moi, si on ne compte pas la façon peu orthodoxe dont j'ai été découverte, c'est la première fois que je suis dans cette situation.

Par contre, j'ai perdu de nombreuses connaissances à cause de ça. Une de mes amies s'est même suicidée pour éviter d'être achetée par un hutt. Je l'aie pleuré mais, je comprenais son geste. Qui voudrait être l'esclave de l'une de ces limaces? Non, ce qui m'inquiète, c'est le fait que cette garce veuille nous droguer. Comment va-t-on s'échapper si on est inconscient? Je n'ai pas l'intention de rester plus longtemps que nécessaire.*

Elle regarda Arkel calmement. Son coeur battait encore la chamade mais, il se calmait peu à peu. Oui, ils n'étaient pas au sommet de leur forme. Saphira expliqua aussi à Arkel que, durand son enfance dans les rues, en situation critique, on lui avait apprit à fanfaronner car, un ennemi en colère ne réfléchit pas clairement. Il s'agissait d'une réaction de défense profondément ancrée dans l'esprit de la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkel Valhöll
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 496
Âge du perso : 30 ans
Race : Lorrdien

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
71/71  (71/71)
PF:
80/80  (80/80)

MessageSujet: Re: Comment suis-je arrivée là? (Libre)   Ven 23 Juil 2010 - 10:48

Arkel comprenait mieux la réaction de Saphira avec ses explications mais ici c'était pourtant différent et il devait le lui faire comprendre. Par contre elle devrait apprendre à chercher plus de positivisme car là, il était clair qu'avec son tableau de la situation ils étaient mal embarqué. Mais avant tout, Arkel devait expliquer à sa padawan pourquoi il valait mieux éviter d'énerver un Sith dans leur position.

« Je comprends, mais cette Layrä n'est pas stupide. Et comme tous les Siths, sous la colère ils deviennent généralement violent. Tu es incapable de te défendre si elle veut te tuer d'un coup de sabre. Donc en sa compagnie essaie de te contenir. De plus elle peut facilement ressentir tes sensations, surtout quand elles sont aussi prononcé que maintenant. Calme ta peur, nous nous en sortirons. »


Il parlait à voix haute, et bien que les « médecins » soient sorti en majorité, ils revenaient par moment pour voir que tout allait bien. Enfin pour eux cela signifiait que les jedi étaient toujours bloqués. Parler en leur présence indiquait aussi à la jeune femme qu'il n'avait pas peur d'eux et que il se moquait totalement qu'ils soient au courant de quelque chose.

« Bien, cherchons maintenant ce qu'il y a de positif. Nous savons que nous sommes au coeur de la flotte Sith, qu'Horus Vahalor viendra certainement pour nous, même si c'est un piège. Nous savons aussi qu'on nous gardera vivant pendant ce temps. Nous sommes deux et apparemment les seuls, au moins avec Layrä... donc pas d'autres otages. J'imagine qu'on nous ramène sur Korriban... Il faut retrouver nos armes. Le cristal de ton sabre est lié à toi... grâce à la Force tu devrais avoir une petite idée de où il se trouve. Peut-être l'ont ils laissé sur place dans la bibliothèque ou peut-être est-il juste à côté. Avec tout ça on doit pouvoir trouver un moyen de s'en sortir. »

« Oui le seul moyen c'est de faire tout ce que veux Dark Layrä... Ahahahaha »


Un des hommes venait de couper la parole du jedi qui n'y prêta aucune attention.


« Oublie cette histoire de calmants. La Force est avec toi, nous pouvons récupérer plus facilement que n'importe qui de nos blessures. Il en est de même pour les drogues que notre corps ingurgite. Concentre toi et prépare ton corps à cette attaque, qu'il soit en alerte. Il évacuera assez vite le somnifère et on se réveillera bien assez tôt. Aie confiance. Allez, retrouve ton sabre et prépare toi. Ensuite fais de beaux rêves, je te réveillerais bien assez tôt... Tente de te reposer. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphira
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 338
Âge du perso : 22
Race : Twi'Lek
Binôme : Kao Cen Darach

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
61/61  (61/61)
PF:
52/52  (52/52)

MessageSujet: Re: Comment suis-je arrivée là? (Libre)   Lun 26 Juil 2010 - 4:13

Saphira écouta son maître avec attention. Elle le laissa continuer sans l'interrompre jusqu'à ce qu'un homme les interrompe en les narguant. Saphira le regarda de haut comme s'il était un enfant interrompant des adultes. Elle parla alors d'un ton froid et envoya ballader l'homme.

-Fait moi plaisir, mon petit. Laisse les adultes discuter et va jouer ailleurs.

Elle retourna ensuite à son maître, laissant le docteur s'étouffer d'indignation sous les regards un peu moqueur de ses confrères. Oui, d'accord, la Force pouvait les aider à ne pas succomber à une overdose mais, dans leur étt, était-il sécuritaire de faire appel à elle? Il n'était plus très frais et pas tout-à-fait remit de leur indisposition. Elle en parla alors à son maître.

-Maître, oui, nous pouvons éventuellement annuler les effets de la drogue mais, dans notre état actuel, est-il conseillé de se servir de la Force? Nous ne sommes pas tout-à-fait remit de notre indisposition. Ne serait-ce pas jouer avec le feu?

Elle posait des questions assez pertinentes pour son jeune âge. Mais, bon, la bibliothèque était une de ses grandes amies. Quand son maître lui proposa de trouver son sabre en se servant de son lien avec son cristal, elle se demanda comment elle n'y avait pas songé plus tôt. C'était tellement évident qu'elle se sentait stupide de ne pas y avoir songé. Elle se rencogna sur ses oreillers et se concentra. Elle se lia à son cristal et lui fit révéler sa position. Un soldat Sith l'avait ramassé pour en faire son trophée personnel. Quel idiot! Sa fierté mal placée venait peut-être de leur sauver la mise. Son sabre était sur ce vaisseau et pas si loin que ça de leur position.

Son petit sourire en coin et ses mouvements semblèrent indiquer à Arkel qu'elle l'avait trouvé et qu'il n'était pas loin. Elle se servit du langage non-verbal pour transmettre ses informations à Arkel. Par les mouvements subtils de son corps, elle lui fit comprendre qu'elle l'avait trouvé, qu'il était sur le vaisseau et pas très loin de leur position. Son maître, étant un Lorrdien, lirait parfaitement son langage gestuel alors que les médecins penseraient juste qu'elle était inconfortable et qu'elle tentait de trouver une position plus agréable compte tenu de sa mobilité réduite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkel Valhöll
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 496
Âge du perso : 30 ans
Race : Lorrdien

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
71/71  (71/71)
PF:
80/80  (80/80)

MessageSujet: Re: Comment suis-je arrivée là? (Libre)   Dim 1 Aoû 2010 - 0:04

Bon cette fois saphira pouvait utiliser sa verve car ils n'étaient pas vraiment en danger en cet instant de calme relatif. Saphira ne comprenait pas encore très bien ce qu'il voulait dire et il ne la blâmait pas pour cela. Il tentait un pari risqué, mais finalement peut être qu'il n'y avait aucune solution plus simple. C'est vrai que sa Padawan n'avait pas tort, ils étaient fatigués, à bout et difficilement capable de s'en sortir. Le somnifère ferait aussi de probables ravages dans leur organismes.

« La Force est une véritable alliée, une amie qui t'aide parce qu'elle souhaite t'aider. La forcer n'arrange en rien car ça nous épuise et elle réagit mal. Les Siths utilisent leurs émotions pour soumettre la Force à leur volonté. Cette fois il faut lui donner envie de t'aider. Tu dois t'ouvrir à elle comme à une confidente. Concentre toi sur la vie en toi et aime là. Tu as ce qu'il faut en toi pour t'en sortir, même avec notre fatigue. Fais la paix avec tout ce qui t'entoure et la Force te protègera. Bien sur ne t'attends pas à te réveiller en pleine forme mais le somnifère sera presque oublié et on aura eu quelques temps de repos en plus. »

C'est vrai que saphira comprenait bien les choses. Il en avait fait une petite rate de bibliothèque. Il avait beaucoup déteint sur elle finalement sur ce point. Lui aussi aimait lire et apprendre aussi.
D'ailleurs elle avait apprit extrêmement vite à utiliser le langage cinétique. La Force l'avait certainement aidé car elle avait réalisé là un exploit. Le jedi comprit ce qu'elle lui fit passer comme message et il lui répondit qu'il avait parfaitement compris. Pourtant Arkel reparla à voix haute alors que les médecins s'éloignaient à nouveau.


« Tu ne joues pas avec le feu car ta confiance en la Force reste notre plus gros atout. De toute façon on a pas vraiment le choix, cette Sith va revenir, on ne peut pas tenter grand chose pour l'instant. Il faut aussi que l'on découvre ce qu'elle veut à Horus. Et si on voit qu'on y arrivera pas alors on s'enfuira avant qu'elle mette son plan à exécution. »


Il avait bien compris que Layrä n'était pas idiote et qu'elle dirait uniquement ce qu'elle voudrait dire. Mais il devait tenter le coup et être sur qu'ils étaient les seuls à avoir été emmenés ici. Il n'allait pas laisser Horus tomber dans un piège, même si il était assez doués pour s'en sortir seul. Pourtant Arkel ne voulait pas le laisser tomber.


« Bien tu t'es calmée, essaie de te concentrer juste sur le positif et sur tout ce qui vit en toi. Ensuite pense fort à ce que tu apprécies dans la Force. Elle t'aidera au moment voulu. »


Ils n'avaient plus beaucoup de temps car la Sith reviendrait très vite. Arkel fit quelques signes discrets à la jeune fille et lui fit comprendre qu'il avait bien vu son message et qu'ils iraient vite chercher son sabre tout juste conçu quelques semaines auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphira
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 338
Âge du perso : 22
Race : Twi'Lek
Binôme : Kao Cen Darach

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
61/61  (61/61)
PF:
52/52  (52/52)

MessageSujet: Re: Comment suis-je arrivée là? (Libre)   Mer 4 Aoû 2010 - 15:37

Bon, la situation n'était vraiment pas brillante. Les points positifs n'étaient pas légions. Bon, voyons, ils n'étaient pas morts, son sabre n'était pas très loin et viendrait dès qu'elle l'attirerait vers elle et le somnifère ne leur avait pas encore été donné. Arkel avait au moins comprit son message. Le bonheur du langage cinétique. Elle était heureuse de ne pas l'avoir négligé pendant toutes ces années.

Elle se mit confortable et transmit le message qu'elle se réjouissait qu"il l'ait comprit. Elle se concentra finalement dans la Force et l'appela comme on appelait une vieille amie. Pas une connaissance mais, une confidente. Une vieille amie qui l'aiderait dans sa situation. Elle sentit presque immédiatement comme une couverture douce et chaleureuse qui l'entourait. Arkel devait sûrement le sentir aussi.

Saphira avait toujours eu de la facilité pour se faire entourer par la Force. D'où lui venait sa facilité dans le fait de se cacher dans la Force. Elle se sentit détendue et en paix. La Force l'aiderait le moment venu. Elle ouvrit les yeux et eut un petit sourire à Arkel. Elle s'inquiétait encore mais, la Force l'aiderait quand le somnifère circulerait dans ses veines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkel Valhöll
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 496
Âge du perso : 30 ans
Race : Lorrdien

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
71/71  (71/71)
PF:
80/80  (80/80)

MessageSujet: Re: Comment suis-je arrivée là? (Libre)   Jeu 5 Aoû 2010 - 14:56

Le chevalier suivait les faits et gestes de son élève (même si ces derniers étaient quelque peu entravés par leur situation). Il sentit la Force envelopper de plus en plus la twi'lek, juste assez pour l'éviter de mourir. Après, l'état dans lequel ils seraient une fois réveillé, ce serait un petite surprise de bon ou mauvais goût.
Il n'avait plus rien à lui dire pour l'instant, surtout parce que il ne cessait d'improviser depuis quelques temps et qu'il arrivait au bout de son imagination. La situation restait compliquée car il ignorait tout de la suite et de ce qui pouvait leur arriver. Pendant les heures qui filaient la flotte Sith se rapprochait certainement de Korriban, d'où toute fuite serait encore plus difficile. Mais Arkel montrait un visage calme et détendu devant la jeune fille. En même temps il l'était, d'un certain point de vue. Lui aussi essayait de se calmer et de réfléchir sereinement.
Saphira souriait, cela lui remonta le moral. Elle était forte cette petite...


« Oui c'est bien. N'oublies pas que non seulement la Force est une alliée puissante mais qu'elle est partout et toujours présente. »


Il n'y avait plus qu'à attendre. Lui aussi fit appel à cette amie qui partageait leur vie depuis des années. Il aimait la sentir, si fragile et tout en finesse mais qui pouvait aussi l'envelopper comme une vague puissante et protectrice. Cette amie était devenue quelque chose de plus important pour lui. Elle était sa partenaire, une compagne dans sa vie. Sa famille était loin, le temple était loin mais la Force demeurait là et sa présence l'avait toujours rassuré. Aujourd'hui plus que jamais elle était importante. Elle était là, il le sentait et saphira pouvait aussi ressentir le bien-être de son maître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Comment suis-je arrivée là? (Libre)   Ven 6 Aoû 2010 - 12:25

Citation :
Message à l'attention d'Horus Vahalor, tout personne qui tentera de le décoder n'y aura pas accès.

Point de rencontre: 5014; 6844;9640
Heure: 6h45
Ne soyez pas en retard.

Au diable la technologie, si celle-ci n'était pas capable de marcher correctement! Elle venait déjà de tuer un des techniciens pour la lenteur croissante de l'envoie d'un simple message codé. Déjà 10 minutes qu'elle perdait son temps et chaque temps où elle ne surveillait pas les deux jedis les fortifiaient eux.
Jena tapotait du doigt le tableau de bord, chaque son était le signe de son impatience. Tout le monde avait peur, chaque goutte de sueur montrait une nouvelle fois le stress permanent qui régnait dans ces lieux. Tout le monde savait qu'il valait mieux la contenter que de la mettre en colère. Malgré ses apparences calmes, chacun savait qu'elle pouvait exploser d'un moment à l'autre et tous les décimer.

Pourtant, Jena ne disait rien, elle tapotait du doigt le tableau de bord et attendait...

Le message fut enfin transmis et la sith tourna les talons, une bonne chose de faite mais elle devait à présent s'occuper du transfert des deux prisonniers. Le chevalier jedi n'était pas idiot, elle savait qu'il tenterait de s'évader mais si elle mettait ses adeptes sur le coup, il ne devrait pas y avoir y avoir de problème. Des femmes surentrainées par elle-même, Arkel et sa padawan pourraient-ils faire le poids face à elles ? Surtout qu'ils seront affaiblis par la drogue...
Elle verrait bien, mais Jena voulait éviter toute mauvaise surprise.

Elle entra à nouveau dans la salle médicale, rien n'avait bougé mais Jena sentit que les choses avaient changé. La padawan semblait calmée de son état d'excitation et le jedi semblait encore plus zen que tout à l'heure.
La sith avait appris à ne plus sous-estimer les jedis, c'était cela qui lui avait valu ses échecs, les deux avaient eu le temps de se concerter et même si Jena ignorait le contenu de leur entrevue, elle ne pouvait l'ignorer.
S'approchant du médecin, elle prit la seringue qui contenait la dose exacte qu'elle avait demandé pour Arkel.

-Si vous voyez le moindre geste dès qu'il sera endormi, rajoutez lui une dose. Ne vous privez pas, ils sont libres à vous.

La sith se rapprocha du jedi et testa la seringue devant lui, tout avait l'air de fonctionner au moins...
Revenir en haut Aller en bas
Saphira
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 338
Âge du perso : 22
Race : Twi'Lek
Binôme : Kao Cen Darach

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
61/61  (61/61)
PF:
52/52  (52/52)

MessageSujet: Re: Comment suis-je arrivée là? (Libre)   Sam 7 Aoû 2010 - 3:12

Saphira avait reprit son calme mais, elle faillit le perdre quand la Sith entra. Elle sentait le danger arriver. Quand la fofolle au fouet prit la seringue et la testa, la jeune femme fut saisit d'une vive inquiétude pour son maître. Il n'était pas encore assez fort. Il devait se concentrer plus longtemps avant de recevoir la dose de somnifère. Saphira ouvrit les yeux et fixa la seringue.

Quand la Sith se rapprocha de son maître, Saphira se concentra et utilisa la Force. Elle fit exploser la seringue. Cela ne changerait sûrement pas les plans de la folle mais, elle pouvait la ralentir un peu. Au moins, pour un temps. Elle donnerait plus de temps à Arkel. Il en avait besoin. Ne serait-ce que quelques secondes supplémentaires pour préparer son corps à la drogue. Saphira était prête mais, elle avait été moins blessée que Arkel et ses capacités de guérison rapide l'aidaient.

Quand la Sith regarda dans sa direction, assez en rogne, elle eut un petit sourire satisfait. Elle ne se moquait pas, elle était juste contente d'avoir donné quelques secondes supplémentaires à Arkel. La Sith serait peut-être tenté de lui donner sa dose avant celle de son maître mais, elle était prête à la recevoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkel Valhöll
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 496
Âge du perso : 30 ans
Race : Lorrdien

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
71/71  (71/71)
PF:
80/80  (80/80)

MessageSujet: Re: Comment suis-je arrivée là? (Libre)   Mar 17 Aoû 2010 - 16:56

Le jedi semblait attendre la suite avec un certain calme. Même quand la Sith fut de retour il ne daigna lui adresser qu'un regard neutre. Il n'était pas un réel amateur de la méditation, il sentait la force assez vivante autour de lui pour recevoir son aide sans trop se forcer, mais là... Il n'avait pas vraiment l'habitude d'agir ainsi. Le contexte l'obligeait pourtant à faire de la sorte, alors, se forçant à se calmer le plus possible, il faisait appel à la Force avec plus de concentration que d'habitude. C'était presque étrange, normalement elle flottait autour de lui, il ne ressentait pas les grandes vagues comme c'était le cas actuellement.

Voilà, on allait l'endormir, c'était le moment de vérité... Il allait se laisser gagner par un sommeil non naturel puis son corps ferait le nécessaire pour évacuer le somnifère. Layrä souhaitait les garder sous contrôle le plus longtemps possible et elle ne souhaitait pas laisser la moindre chance aux deux jedi de lui filer entre les doigts.
Mais voilà que la seringue s'approchait du chevalier. Tant qu'aucune bulle d'air n'avait la mauvaise idée de se pointer, tout se passerait bien. Il ne fit aucune remarque et attendait. Le jedi ressentit alors une sorte de petit éclair dans la force, une détonation que seuls les personnes intimes avec cette énergie pouvaient ressentir. La seringue vola en éclat. Le jedi comme la sith se tournèrent vers la padawan qui semblait fière d'elle. Sur le coup, Arkel prit peur, enfin il n'était pas rassuré. Layrä n'avait pas besoin d'être énervée pour être dangereuse. Il la vit poser les restes de la seringue et s'apprêta à lui demander de laisser son élève tranquille. Mais elle se tourna vers lui et l'étrangla quelques secondes avant de l'achever d'un coup de poing dans le visage.

Arkel ne fit rien, ne dit rien, se contentant de cracher le peu de sang qu'il avait dans la bouche désormais. Il avait bien entendu visé le sol, et non la sith. Il croisa alors son regard et dit tout calmement.


« Si ça vous amuse... »


Il attendait qu'elle prépare une autre seringue sous le regard certainement affolé de sa padawan. Mais la jeune fille devrait sentir son calme. Il n'avait pas besoin de s'énerver maintenant. Au contraire ça le mettrait en danger pour la suite. Normalement il n'aurait pas apprécié, mais il était déjà en assez mauvais état pour se moquer d'un peu plus de dégâts ou non. Ensuite la sith allait prendre son bras et il se sentirait très vite engourdi... Il sourit simplement à son élève et se laissa alors sombrer dans un sommeil sans rêve.




[Désolé du retard et du peu d'inspi]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Comment suis-je arrivée là? (Libre)   Ven 20 Aoû 2010 - 20:11

La sith ferma les yeux une seconde, exaspérée une énième fois par le comportement de la padawan, sa main serrait la seringue qui avait été vidé de son sérum, lorsqu'elle ouvrit ses doigts, des marques d'ongles étaient apparues sur la paume de ses mains. Elle avait pressé ses ongles jusqu'à ressentir une douleur. En réalité, c'était cette douleur qui lui permit de retrouver son calme, de ne pas exploser et de décapiter d'un coup de sabre la tête de la gamine.
Finalement, Jena inspira doucement, se nourrissant de sa propre colère, de sa propre haine pour se satisfaire à nouveau.
Elle jeta un regard indifférent à Saphira avant de poser la seringue sur la table médicale.

Contre toute attente, la sith se tourna vers le chevalier et se concentra sur lui pour appuyer sur sa trachée, lui bloquant ainsi la respiration. Chaque seconde de douleur représentait une nouvelle bouffée d'oxygène pour elle, le plaisir de voir le jedi souffrir et aussi de sentir la détresse de la padawan. Elle voulait sauver son maitre, elle l'avait encore plus enfoncé...

Jena s'arrêta enfin, elle avait besoin de lui vivant... Se rapprochant de lui, elle lui mit un coup de poing dans la face, suivit d'un second qui fut de trop et qui le fit tomber de son lit . Le jedi "pissait" à présent le sang et le cracha au sol. Elle le prit par le col avant de lui murmurer quelques mots.

-Ça ne m'amuse pas jedi, mais grâce à cela, ta padawan comprendra enfin qu'il y des situation où il faut se la fermer et se faire minuscule. Tu me remercieras quand tu te réveilleras. Fais de beaux rêves.

Elle lui mit un troisième coup de poing qui l'assomma et d'un geste de la main, une seringue préparée par le médecin se planta dans le bras du jedi déjà endormi. Jena se releva et se tourna vers la padawan.

-A nous deux. Désolé mais tu as perdues.

Une deuxième seringue vola et se planta dans le bras de Saphira. Ses paupières devinrent de plus en plus lourdes et la dernière chose qu'elle vit, ce fut la sith dont le rire raisonnait dans la pièce.
Une fois que ses yeux furent fermés, les deux jedis furent à nouveau attachés solidement, elle ne voulait prendre aucun risque pour ne pas saboter son plan. Elle ne connaissait que trop bien les jedis qui ne s'en sortaient pas grâce à leur talent mais souvent par un coup de chance.
Elle activa son comlink et demanda à deux de ses apprenties de venir les surveiller avant de sortir de la pièce. Elle avait un rendez-vous et ne voulait absolument pas être en retard...

Suite ici
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment suis-je arrivée là? (Libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Comment suis-je arrivée là? (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Espace :: Espace Intersidéral-