Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Arnaques quotidiennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Arnaques quotidiennes   Mar 16 Fév 2010 - 23:22

Un club malfamé comme il en existait tant dans ces ruelles entre deux astroports Nar Shaddaa. Le seul moyen de les distinguer était de connaître à quel gang ils étaient affiliés. Si vous étiez un simple client venu oublier ses misères dans divers addictifs, ce n'était pas de la première importance. En revanche, si vous étiez là pour faire affaire, là ça devait entrer en compte. C'était donc le cas pour ce jeune Twi'lek qui, tête reposant sur les mains, semblait s'ennuyer au comptoir. Autour de lui, une masse aussi diverse qu'informe s'agitait, dansant dans une demi pénombre constamment chahutée par de vifs éclairs de lumière. Devant lui, un grand humain, sûrement pas le plus beau représentant de son espèce, crachait dans un verre pour la nettoyer, assez peu attentif aux clients qui se pressaient les uns contre les autres pour lui réclamer des consommations, criant pour couvrir la musique que des hologrammes d'un groupe Bith diffusaient. A sa gauche, un Gamorrean, dont le groin menaçait de sombrer dans son écuelle. Et à sa droite, un Geonosien plein d'assurance qui frimait en draguant deux nenettes en même temps. Ulil, pour s'occuper et parce que l'atmosphère lui pesait sur la langue, profita que ce dernier lui tournait le dos pour s'approprier son verre en sifflotant. Heureusement, juste avant qu'il n'ait d'ennuis, un grand type complètement recouvert d'une combinaison jaune l'apostropha, lui faisant signe de le suivre.

"Avant qu'il n'ait d'ennuis"... Peut être qu'il aurait été plus juste de dire "avant que de plus gros ennuis ne commencent". Il suivit son guide qui le conduisit dans les salles du fond, réservées aux membres du gang, puis ils prirent un élévateur, et ils arrivèrent enfin dans une sorte de suite. Le calme paisible qui y régnait jurait énormément avec l'ambiance d'en bas. La pièce était décorée à grands renforts de tapisseries d'un rouge vif, de bustes, de statuettes dorées... Bref, avec tout le mauvais gout qui caractérisait ces bandits mafieux avec leur complexe, et qui souhaitent à tout prix nous en mettre plein la vue. D'ailleurs, le bandit mafieux complexé à qui tout ça appartenait trônait dans un fauteuil moufle sur coussin d'air qui lévitait à une dizaine de centimètres du sol. Il s'agissait d'un Selkath dont le visage écailleux était barré par plusieurs balafres, preuves de ce par quoi il avait dû passer pour en arriver là.

Pianotant sur le petit panneau de commandes sur son accoudoir, le Selkath prit un peu d'altitude pour toiser Ulil.

"Eh bien, te voilà, petit Alea. Comment vas-tu ? Absolument aucune importance, ne réponds que si je te fais signe que tu peux. Venons en aux faits, donne moi la... Rah ! Stupide langue qu'est le galactique, pourquoi ne peux tu comprendre mon noble langage !
-Votre marchandise peut être ?
-Voilà !
-Eh bien... Hé hé hé, justement ! C'est pas que je l'ai pas ! Je l'ai, oui, bien sûr ! Je l'ai... Ce que je veux dire, c'est que j'en ai l'appartenance. Elle me revient de droit puisque c'est moi qui l'ai fabriquée. Et au final, n'est-ce pas la seule chose qui importe ?
-Où est-elle...?
-Du caaaalme ! Ne nous agitons pas les branchies ! Comme tout le monde le dit, tu es sagace. Tu sais déjà que les Mar Fa m'ont tendu une embuscade et m'ont dérobé ce qui devait te revenir et... Woooooooop attends attends c'est pas fini !"

Lâchant un chapelet d'injures en selkatha, le chef de gang pianota sur ses commandes et aussitôt des tourelles de défense jaillirent du sol tout le long des murs, mettant alors le Twi'lek en joue.

"Tu peux encore l'avoir ta bombe ! Elle est complètement inutile aux Mar Fa, j'y ai placé des dizaines de barrières et de mots de passe contradictoires, il n'y a que moi qui puisse l'activer. En plus elle est programmée pour s'auto-détruire d'ici une semaine si je ne rentre pas des codes avants. Et je sais comment la récupérer très rapidement.

-Mmh... Dépêche toi de t'expliquer, je suis déjà à bouts.
-L'entrepôt des Mar Fa est un bijou de technologie, à la pointe au niveau des défenses informatiques et robotiques, si bien qu'il n'y a jamais guère plus d'un gars ou deux pour le défendre. Ce qui fait que si d'aventure un petit génie... disons, moi par exemple, connaissait le moyen de contourner toutes ces défenses d'un coup, il pourrait facilement y pénétrer et y dérober ce qu'il veut.
-Donc, tu es capable de me récupérer ma bombe ?
-Oui et non... Je sais comment faire, mais il me faudrait un peu de matos...
-Ha ! Tu es en train de me dire que je devrais y aller de ma poche ? Je devrais te griller sur le champs...
-Tu n'as qu'à prélever le coût du matériel sur ma prime !
-Hum... Je me sens magnanime, voilà le deal. Je vais t'envoyer des hommes et tu leur diras ce dont tu as besoin. Dans trois jours tu seras ici même et tu me livreras mon dû, et en échange, je t'épargnerai.
-...et tu me fileras ma prime...? Tu... Je crois que tu as oublié cette partie, non ?
-Disparais avant que je ne t'arrache la langue..."

Quelques heures plus tard, Ulil était escorté jusqu'à son appartement, suivi par deux drones, leurs larges plateaux chargés de caisses de pièces. Il les congédia avant de cracher dans sa serrure et de passer sa main devant un espèce de scan fait maison. Ces sécurités franchies, la porte s'ouvrit sur un appartement dont le moindre centimètre carré, que ce soit sol, mur ou plafond, était recouvert de semi droïdes incomplets, d'écrans pour la plupart fissurés, de circuits électriques, d'outils en tous genre... Posant les caisses là où il pouvait, Ulil les éventra et vida leur contenu par terre. Il allait commencer à trier lorsqu'une alarme retentit dans la pièce. Quelqu'un se tenait devant sa porte. Bondissant sur un mur, il en fit pivoter un écran qui lui montra à quoi ressemblait ce qui se tenait dehors. Rassuré, il alla chercher une cassette métallique sur un bureau, et ouvrit un placard dans un mur, afin d'y jeter le paquet. A l'extérieur, le Rodien qui allait frapper, sursauta alors qu'un placard semblable s'ouvrait à côté de la porte, et que le paquet y tombait durement. Un hologramme d'Ulil, flou et à la voix brouillée, apparut en même temps.

"Bon beh j'espère que les Mar Fa seront satisfaits de ça. Oubliez pas de mettre en scène ma mort pour que le Selkath me cherche pas de poux.
-C'était le marché.
-Eh ben c'était un plaisir de faire affaire, ciao !"

L'hologramme disparut, non sans un effet larsen très désagréable. Il n'y avait jamais eu de bombe. D'ailleurs, il n'était pas dans l'habitude d'Ulil de construire ce genre de choses, surtout si c'était pour les refiler à des chefs de gang. Il avait monté cette arnaque afin de récupérer des pièces que seul le Selkath possédait. Il avait donc passé un marché avec les Mar Fa, un clan adverse. Tout ça, dans le but d'obtenir de quoi finir sa dernière création. Dans tout le tas qu'il avait ramené, il n'y avait qu'un quart qui l'intéressait, mais il en avait profité pour s'en mettre plein les poches. Passant son tablier et son masque, Ulil attrapa son chalumeau laser et se plongea dans les ferailleries. Il ne lui fallu que deux heures pour terminer son bijou, ce pour quoi il avait pris tous ces risques : un droïde masseur et baignoire qui faisait même des bulles. Le pied total. Il passa la nuit à l'intérieur, ainsi qu'une bonne partie du lendemain, et il ne faillit mourir électrocuté que trois fois ! Mais son ventre gargouilla bientôt, et il dut se rhabiller pour à nouveau sortir dans cet endroit sordide, afin de trouver un pigeon à plumer, ou peut être avec de la chance un moyen honnête de gagner de l'argent.
Revenir en haut Aller en bas
 

Arnaques quotidiennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Nar Shaddaa-