Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'ombre de la guerre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: L'ombre de la guerre...   Dim 19 Aoû 2007 - 19:21

L’immeuble du Sénat semblait bourdonner comme un essaim d’insectes.
Le Chancelier venait de prononcer un nouveau discours qui sous entendait fortement l’imminence d’un conflit. Comme d’habitude les taxes allaient augmenter et la pauvreté faire de nouvelles victimes déclenchant de plus en plus de mécontentement.

Nielsen secoua la tête en signe de réprobation. Ce cercle vicieux dans lequel s’était enfermée la République n’avait donc pas de fin et la planète qu’il représentait risquait d’en subir les frais. Un conflit de plus ou de moins, cela ne semblait pas être de la moindre importance pour le régime. Cette fois il s’agissait d’un conflit dans la Bordure Extérieure. Une guerre civile avait éclatée dans le secteur de Yarith et la République avait pris parti pour le gouvernement légitime. Une querelle à propos du commerce avait fini par mettre le feu aux poudres et la planète en question était à feu et à sang. Comme d’habitude, les Sith devaient être à l’origine et les Jedi ne tarderaient pas à intervenir.

Plusieurs milliers de représentants galactiques dans la même pièce ne manquaient pas de créer un raffut insupportable et incompréhensible. Indignation, acclamation, refus catégorique, leurs paroles se perdaient dans ce brouhaha en même temps que leur crédibilité se noyait dans cet immobilisme.
Etrangement calme en apparence, Nielsen se leva de son siège c’était à son tour de parler. Il avait était élu représentant des sénateurs pacifistes. Pacifistes… Un bien grand mot. Certains avaient peur de voir leurs intérêts personnels menacés par la guerre, d’autre craignaient qu’une intervention de la République ne fassent basculés la balance en faveur d’un des deux partis dévoilant ainsi le soutien qu’il leur offrait et enfin, d’autres riches propriétaires d’armements fournissaient les belligérants en armes et souhaitaient voir le conflit durer aussi longtemps que possible. Autant de raisons aussi diverses et variées que leurs situations, leur monde d’origine et leur espèce.
Le silence se faisait peu à peu et les visages se tournèrent tous vers Seyrmus Nielsen contre amiral de la République et Sénateur du secteur de Kuat. Les sénateurs réticents se rassirent dans le calme et la salle retrouva un calme surprenant.
A sa grande surprise, il sentit un léger nœud sur son estomac et frotta doucement ses mains avant de s’éclaircir la gorge. Les mots s’enchaînaient dans sa tête avec une vitesse folle et son discours lui apparaissait comme si il l’avait eu sous ses yeux. Il commença :


-Messieurs, chers confrères et amis. Aujourd’hui nous nous apprêtons à voter de nouveau un crédit pour la guerre et à faire de nouveaux malheureux qui devront faire face à la pauvreté. Beaucoup d’entre vous me connaissent et doivent trouver arrogant de la part d’un ancien militaire de prêcher la paix alors que j’ai jadis combattu avec la république aux côtés de certains d’entre vous. Mais bien au contraire je sais parfaitement les ravages qu’occasionne la guerre et les malheurs qu’elle apporte. Il reprit son souffle et regarda l’assistance pour voir l’effet que provoquaient ses paroles puis il reprit. Hier la guerre déchirait une planète, aujourd’hui un secteur. Demain ce sera au tour de la Bordure ou de la Galaxie toute entière.

Il s’appuya sur sa chaire et s’avança d’un air impressionnant et regarda la place des Jedi. En tant qu’institution fondatrice de la République, les Jedi pouvaient assister quand bon leur semblait. Il les regarda avec insistance puis déclara sur un ton de reproche :

-Nos diplomates ne semblent pas complètement aptes à préserver la république du chaos qui la guettent en réglant le conflit à ses racines. C’est pour cela messieurs que je vous demande de voter contre l’intervention de la République dans ce conflit. Que vous me méprisiez ou non c’est au nom de la république que vous devez faire ce choix.
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 4783
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: L'ombre de la guerre...   Dim 2 Sep 2007 - 9:26

Il s'agissait là d'un des traits caractéristique du Sénat : lorsque l'un de ses membre prenait la parole, un grand silence s'imposait de lui-même au milieu des innombrables délégations. Un silence de respect, d'ennui ou tout simplement pour écouter les dires du sénateur. Et, ensuite, une véritable cohue prenait chacune des délégations, chacune ayant son mot à dire. Donc au grand silence se succédait une gigantesque cacophonie dans laquelle filtrait parfois des "non", des "oui", des "je proteste" et bien d'autres encore. Cette sorte d'euphorie qui s'emparait de tous pouvait parfois durer plusieurs minutes, le Chancelier et ses aides étant parfaitement incapable de ramener cette meute au calme. Alors, généralement, la foule se calmait d'elle même, se rendant compte de l'absurdité de la situation ; tous en train de parler sans prendre la peine d'écouter ce qu'avait à dire son voisin. Le Sénat faisait du sur place.

Et c'est ce qu'il se produisit. La demande de vote de Nielsen eu l'effet d'une bombe. Certains sénateur qui étaient en léthargie sortirent brusquement de leur inertie et se mirent à vociférer de la même manière que les autres. Les délégations furent rapidement séparées en deux camps bien distincts. Ceux pour qui étaient outrés par le fait que la République puisse rentrer en guerre, trouvant là que ce soit une aberration totale, et ceux qui ne pouvaient supporter la retenue de la République. Mais, dans le brouhaha actuel, il était difficile de déterminer quel camp avait la majorité.
Lorsque après quelques minutes, tous se furent calmés, le Chancelier donna la parole à l'opposition, avant que l'on procède au vote. Il s'empressa également d'ajouter un "dans le calme". Une certaines excitation -bien que ce ne soit sûrement pas le mot idéal- régnait dans le Sénat. Seule la délégation des Jedi était calme.

L'opposition était représenté par le charismatique Growel Noth, un Caridan. Antipathique et vil au possible, il était, comme tout les natifs de sa planète, de petite stature et avait une forte musculature.

- Messieurs, messieurs... commença t-il d'une petite voix, se lamentant presque. Sénateurs et sénatrices...

Il marqua une légère pause puis reprit, dans le même silence qui avait accompagné la déclaration de Nielsen :

- Si nos gardiens de la paix ont du mal à répandre celle-ci, ne devrions-nous pas, leur prêter main forte ? Ne devrions-nous pas endiguer ce conflit au plus vite, avant qu'il ne prenne trop d'ampleur et devienne alors difficile à stopper et que notre seul solution sera alors d'envoyer plus de vie aux fronts ? fit-il d'une voix forte. A mesure qu'il parlait, sa voix prenait de plus en plus d'ampleur.
" La République n'a t'elle pas, jamais aidé ceux dans la difficulté. N'est-ce pas notre devoir, mes amis, quand un conflit vient frapper à notre porte, et ce, de plus en plus fort, jusqu'à nous détruire, de nous lever ensemble et, dire non ! Non, nous tiendrons, non, vous n'avez pas votre place ici. Non, nous vous chassons.

Le silence présent dans le Sénat était ici proche du fanatisme pour certains. Nul doute que Growel avait un talent oratoire. S'il avait accompagné ses dernières phrases d'un point brandi et qu'il s'exprimait d'une voix forte, il reprit ensuite, d'une voix plus calme, amicale :

- Mes amis... Ce choix vous appartient. La République doit sortir de son sommeil. Je vous en conjure. Faites le bon choix, termina t-il sur un ton presque suppliant.

Un léger murmure s'empara cette fois-ci des sénateurs, mais il ne tarda pas à se taire, alors que le Chancelier reprenait la parole, et demandait à chacun de voter.
Au début, cela fut serré, les votes étant à peu près équitables dans les deux camps, aucun n'arrivant à dépasser son voisin. Puis, tout s'accéléra. L'opposition se retrouva propulsé devant le mouvement pacifiste. Les jeux étaient faits. Lentement, Growel Noth leva la tête en direction de Nielsen, et tout aussi lentement, un sourire se dessina sur son visage, narquois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: L'ombre de la guerre...   Dim 2 Sep 2007 - 12:17

Nielsen écouta attentivement la déclaration de Growel Noth. Il n'y avait nulle raison de ne pas reconnaître son talent. Les journalistes n'avaient jamais hésité à comparer les deux hommes mais ils étaient pourtant radicalement opposés. Nielsen était parti de peu avant de s'engager dans la Marine où il avait grimpé un à un les échelons puis s'étaient lancés en politique. Etre cultivé, ses discours étaient à son image, emplis de métaphores et étaient élaborés comme on muri une stratégie militaire. Ses discours s'adressaient à une certaine élité capable d'influencer par sa renommée le vote de dizaines d'autres participants. Le style de Noth était plus direct et persuasif et diablement efficace. Les deux homme étaient rivaux depuis fort longtemps et ils avaient eu l'occasion de s'affronter fréquemment sur le devant de la scène. Ils étaient tous deux considérés comme les hommes providentiels de la République et on les pressentait pour accéder aux même postes d'influences.

Le discours de Noth sembla faire son effet et l'on procéda enfin au vote. Les derniers sondages donnaient au mouvement pacifiste une courte majorité mais bientôt la délégation en faveur de la guerre prit une avance forte que les pacifistes ne purent regagner. Nielsen tapotait doucement le dossier de son fauteuil, il aperçut Noth qui lui souriait de façon narquoise et lui rendit un sourire aimable emprunt d'une sorte de félicitation. Les résultats s'affichaient déclenchant des réactions de joie ou d'énervement. Cependant Noth n'était sans doute pas au courant de ce qui se tramait en ce moment même. Nielsen fulminait tout se pasait malheureusement comme il l'avait prévu. Il n'avait plus d'autre choix...

Soudain un cri perça le brouhaha:


-AU FEU! AU FEU!

Déjà une colonne de fumée pénétrait dans la salle et la cohue commença.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: L'ombre de la guerre...   Sam 8 Sep 2007 - 19:18

Shina, assise dans une capsule volante regardait la scène; son regard se figea, comme des centaines d'autres sur le sénateur qui s'était levé. Elle ne doutait pas qu'il avait tout bien préparé; le moment où il se lèverait lorssque la foule de sénateurs et journalistes était exitée au plus haut point; ses gestes, ses accentuations. Elle frissonna légèrement encomprenant que le débat serait la guerre; c'était selon la Gungan, le pire débat qui soit. Remettre entre les mains de quelques uns le sort de milliers de soldats : aller ou non sur le champ de bataille. De toutes ses forces la jeune Jedi espérait que la non l'emporterait. Les sénateurs, elle s'en méfiait; toute personne de trop haut rang était corrompu par l'orgueil; comme le petit Boss Faro; chef d'un minuscule village Gungan, mais qui se prenait pour le roi du monde.

Ses grandes oreilles captaient un brouhaha totalement insipide tout à coup; comme une soupe imbuvable. Un petit homme sec et corpulent; musclueux et peut "présentable" physiquement se mit à la barre. Les chuchotis se turent et la Jedi reporta son attention sur le petit homme; un certain
Growel Noth. Le Caridan faisait beaucoup parler de lui ces temps-ci ce qui déplaisait à Shina; car ce dernier ne lui inspirait pas confiance. Ses jambes croisées et ses mains fines aux doigts long et délicats se posèrent sur ses genoux pour entendre la suite. Visiblement lui, au contraire de Nielsen prônait la guerre. Il se servit même du terme Gardiens de la paix pour parler de leur débordement; ils ne savaient plus ou mettre la tête. Il est vrai que les Jedi avaient fort à faire ces temps-ci mais était-ce réellement par souci de les décharger que Noth parlait avec tant d'ardeur ?

Le résultat fit naître un frisson au creux de son échine; tandis que Nielsen rendait son sourire au Caridan vainqueur l'instinct Jedi de la Gungan lui envoya une onde puissante, elle se leva d'un bond et un quart de seconde plus tard on criait au feu. D'un bon elle sauta dans la capsule du Sénateur Nielsen, qui voguait au côté de la sienne par pur hasard, la touchant même. D'autres personnes de la sécurité se chargeaient des membres du sénat et des représentants. Le plus près de la Jedi était Seyrmus. Sans disctinction de parti ou non la Gungan prit le parti s'empoigner le bras du sénateur et de faire descendre la capsule

-Voussa calme, une fois à terre, dirigez voussa vers la sortie; missa suis de près. Voussa ne devez pas poser de questions pour l'instant, marchez lentement mais de façon régulière pour économiser votre souffle

le regard de la Jedi fixa les alarmes incendies qui n'avaient pas daigné se déclencher, l'eau ne coulait même pas pour éteindre les flammes. Serrant les dents elle pria la Force de leur donner assez de temps pour sortir avant que la fumée n'envahisse tout. Heureusement les gardes faisaient un travail remarquable et la plupart des invités étaient désormais dehors.


Dernière édition par le Jeu 27 Sep 2007 - 17:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: L'ombre de la guerre...   Ven 21 Sep 2007 - 20:24

Nielsen regarda la jeune gungan et lui sourit avec reconnaissance. En un seul contact, il ressentit que la jeune fille aussi était attachée à la paix que lui. Elle aussi devait être épris d'ordre. Il lui sourit avec reconnaissance et murmura:

-Je me suis laissé dire que vous autres gungan étiez plus à l'aise sous l'eau que sur terre. Prenez garde à ne pas vous brûler. Bonne chance et merci.

Il tourna les talons.

Nielsen sortit paisiblement se laissant entraîner par la foule grouillante qui sortait en désordre du bâtiment. On se demandait comment un endroit aussi modeste pouvait contenir autant de monde. Soudain le Chancelier Suprême sortit une partie de son costume roussi et le visage noir de fumée. Il était soutenu par le greffier et l'huissier. L'orateur parlementaire les suivit de prés avant de se pencher sur le Chancelier qui prit par une quinte de toux tentait de reprendre son souffle. Les sénateurs s'aggloméraient autour de lui pour se faire gentiment écarter par les gardes Sénatoriaux qui tenataient de laisser l'air circuler autour du chef de la Galaxie. Aux membres du Sénat, s'ajoutaient des curieux mais aussi des pompiers et des ambulanciers rameutés en urgence des quatres coins de Galactic City. Un bourdonnement de voix et le son des sirènes se mêlaient un bruit complètement immélodieux qui brisait les oreilles de tout le monde.

Les sénateurs et des passants faisaient déjà la chaîne sous l'oeil attentif de Nielsen qui organisait l'extinction du feu. Mais les renforts arrivèrent bientôt et les vaisseaux citernes arrivèrent sous les ovations. Les pompiers s'engouffrèrent par l'entrée qui vomisait une fumée noirâtre pour ne plus en ressortir. Bientôt des sénateurs et du personnel brûlés, blessés ou suffoquant sortir et le torrent de fumée dimininua pour finir par s'éteindre. Les pompiers avaient triomphé... Une grande clameur s'éleva de la foule rassemblée et les sénateurs se joignirent à la liesse générale même les blessés souraient de joie et de soulagement. Des Jedi sortirent à leur tour et s'occupèrent des blessés comme ils le pouvaient.

Le secrétaire personnel de Nielsen s'approcha de lui et le déclara dans un murmure en prenant bien garde que personne ne les entendit.


-Votre montre vient d'être réparé Monsieur et elle marche parfaitement.

-Parfait, lui répondit Nielsen. Il ne nous reste plus qu'à donner la pièce défectueuse au grand horloger.

Ils se sourirent. Ce charabia n'avait que peu de valeur vis à vis des autres personnes présentes mais EUX se comprenaient. Nielsen aperçu la jeune Jedi qui l'avait secouru et s'approcha d'elle lentement comme flottant dans sa robe de Sénateur.

-Je suis bien heureux de voir que vous êtes sauve chère amie. Mais savez vous ce qui est responsable de cet incident? Par ailleurs je voudrais savoir quel est votre nom que je sache à qui je dois ce sauvetage de tout à l'heure?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: L'ombre de la guerre...   Mar 25 Sep 2007 - 16:15

[ hj : désolée j'ai pas pu poster plus tôt comme c'était prévu; mes grands-parents sont venus]

Le feu était contraire à l'élément de Shina qui ne s'y sentait pas du tout à l'aise. Les flammes lui avaient toujours causé une belle frayeur. Lorsqu'elle était petite et qu'elle avait découvert cette matière inexistente chez elle la petite avait approché un doigt, curieuse. Il va sans dire que la gungan s'était brûlée, depuis il avait été impossible de se servir d'une allumette devant elle. En grandissant son maître lui avait apprit à se contrôler et Shina ne hurlait plus comme une possédée en voyant la flamme vive devant ses yeux..Cependant il restait en elle un zeste d'effroi qui la faisait frissoner. Le sénateur connaissant visiblement les Gungan lui recommanda d'être bien prudente étant donné sa nature Gungan; la jeune femme qui ne manquait pas de répondant ni d'ironie n'hésita pas à enchaînant:

-Gungan ou non le feu ne fait de bien à personne; si voussa restez dessous je pense que que moi voussa seriez également ...grillé.

Ce n'était pas méchant mais juste la logique de Shina qui refaisait surface; logique un peu spéciale avouons le. La jeune amphibienne fut bien obligée de retourner dans les braises pour retrouver les autres personnes; bien souvent du personnel, des secrétaires, des accompagnateurs ou autres. Une fumée noire s'échappait et plus que la brûlure se fut l'asphixie qui était à craindre désormais. La chevalier Jedi fut rassurée de pouvoir en déduire que les pompiers étaient là.

Elle sortit enfin, accompagnée d'une secrétaire âgée de la 50 ène, dont les cheveux blancs étaient couleurs charbons à présent. La Jedi toussa un moment; songeant que ce soir elle devrait s'immerger un bon moment par sécurité au moins. Son attention fut attirée par le sénateur de tout à l'heure, non loin du chancelier. Ils parlaient d'une montre à réparer ? Etonné la Jedi le montra à sa manière, d'une mimique typiquement gungan avant de voir le sénateur en question s'approcher de sa personne

-Missa n'a que peu d'importance mais si voussa y tenez vraiment; missa être le chevalier Wann. Il est trop tôt pour déterminer si esta accident esta volontaire Monsieur. Noussa allons tout faire pour découvrir esta mystère

Elle n'avait pas dit son prénom pour bien montrer qu'elle connaissait les signes de la hierarchie dont les supérieurs raffolaient en général. En tant que Jedi elle était normalement au même niveau qu'un sénateurs; mais elle savait que ces derniers étaient friands de politesse exacerbée et qu'ils pouvaient se fâcher si on ne leur offrait pas une certaine distance froide qu'ils affectionnaient. La gungan pensait à un cate volontaire car les alarmes anti incendies et la "pluie" artificielle visant à diminuer le dit incident ne s'étaient pas déclenchés. Mais la Jedi savait qu'il ne fallait pas tirer de conclusions hâtives. Par contre l'avis du sénateur l'intéressait...sa question pourrait être révélatrice d'un souspon justement.

-Dites moi au fait pourquoi esta question ? Quelque chose pousserait voussa à penser à un acte volontaire plus qu'un incident ?

La Gungan arborait un air sévère et une voix polie mais distante. Sa peau amphibienne la tiraillait un peu mais elle avait connut pire sur Tatooine ou elle et son Maître Mon Calamari avaient faillient périr. Pour l'instant c'était suportable et la Jedi chassa la petite gêne en puisant dans la Force


Dernière édition par le Jeu 27 Sep 2007 - 17:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: L'ombre de la guerre...   Mer 26 Sep 2007 - 7:28

Nielsen observa la Gungan avec insistence comme pour lui signifier qu'elle mettait les pieds sur un terrain glissant puis lui sussura sur un ton de confidence:

-Eloignons nous. Faisons comme si nous devisions de quelques banalités sans importance...

Il l'attira à quelques pas de là en faisant semblant de bavarder faisant à la fois les questions et les réponses. Mais il savait que certains sénateurs n'étaient pas dupes... Tout semblait se passer comme dans un roman parfaitement organisé ou même un puzzle dont les pièces s'emboîtaient parfaitement. Lorsqu'ils gurent suffisament éloignés, Nielsen reprit:

-J'ai malheureusement peur qu'il s'agisse d'un incendie volontaire. Comme vous avez pu le constater les mesures d'extinction des flammes semblent avoir été délibérément sabotées... Me suivez vous?

Voyant qu'elle aquiesçait Nielsen poursuivit:

-Je crains qu'il ne s'agisse d'un acte militant en raison du vote qui venait d'avoir lieu. Qui à part un des soutiens à ma cause: la paix; pourrait avoir recours à de tels méthodes?

Il marqua une pause comme écoeuré par ce qu'il venait de dire:

-Si mon parti était mêlé à tout cela je ne donne pas cher de la paix pas plus que de la propre garantie de la liberté d'expression. Aprés ce qui vient de se produire nous risquons de devoir faire face à une crise politique grave... Et... il lui prit la main gêné comme pour renforcer la confiance qu'il plaçait en elle, J'ai peur que nous finissions avec un guerre sans précédent pour la République voire même une guerre civile. et ni vous, ni moi ne le souhaitons... bien sûr je prie pour que mes soupçons soient infondés... Mais je ne nourris que trés peu d'espoir...

Il la regarda et dit sur un ton plus solennel.

-En tant qu'homme politique je vous demanderais donc de me tenir au courant de vos investigations mais en tant qu'homme, je vous demanderais de ne pas trop ébruiter l'affaire. Certes les citoyens ont le droit de savoir, mais NOUS avons le devoir de maintenir la stabilité dans la Galaxie... Je vous en prie faites cela au nom de la paix, il...

Il n'eut pas le temps de poursuivre, des coups de blasters, des ordres, des cris de panique et de terreur, la foule partit en courant piétinant des blessés et manquant de renverser la gungan et le sénateur. Un être aux habits frustres au visages noircis partait en courant tirant en l'air avec son arme, poursuivi par des policiers qui ne pouvaient pas tirer à cause des risques de dommages colatéraux, une poignée de jedis se joignaient à la poursuite. Il semblait poursuivi, voyant le petit groupe, il se dirigea vers eux avec détermination pointant son arme sur Shina...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: L'ombre de la guerre...   Jeu 27 Sep 2007 - 17:11

La gungan fut très surprise qu'il avoue soupsonner ceux de son propre parti, elle allait même reculer lorsqu'il lui prit la main; posant sa paume chaude contre sa main plus froide d'amphibienne. Shina trouvait que le sénateur prenait beaucoup de précautions, trop peut-être...Se cacher c'était montrer que l'on avait des choses secrètes à ne pas dévoiler. Mais la Jedi ne dit rien, interessée par les paroles de l'humain. Tout en écoutant les paroles de ce dernier elle le détailla de la tête au pied. Il avait la cinquentaine; des cheveux noirs pour la plupart, entremêlés de quelques mèches grisonnantes. Seymus n'arborait pas de ventre bedonnant contrairement à beaucoup de ses confrères; il dépassait la gungan mais de peu; cette race avait une tendance à être naturellement grande et bien souvent svelte. Pour Shina on pourrait dire maigre. Du haut de ses 1 m 85 elle en imposait peu cependant, paraissant fragile avec seulement 65 kilos.

La gungan prit son temps pour réfléchir avant de s'exprimer; elle n'avait jamais pu, à son grand dépit effacer les quelques restes linguistiques de sa race ni cet accent suave (genre espagnol parlant français)

-Missa comprendre mais...Noussa devons éluder cette histoire; c'est en laissant impuni ce crime qu'esta paix ne sera jamais accessible. Bien sûr la discrétion serait de mise et...

La Jedi allait continuer son explication lorsque la Force bouillona, surprise elle se retouna portant instinctivement une main à son sabre bien qu'elle ne l'utilise que très peu. Son regard chercha le danger; elle ne cherchait pas à le fuir car si elle avait hérité de la langue de sa race; elle possédait aussi ctte bravoure bien connu qui caractérisait son peuple. Ce fut le danger qui vint à elle sous la forme d'un blaster pointée sur sa personne. D'un geste souple la gungan se mit en garde, tirant so nsabre et observant l'adversaire de ses yeux ambrés.

Le bleu de sa lame surgit; se mariant à sa peau azurée; elle passa une main fine devant le sénateur pour le protéger et le forcer à reculer. Tout ceci c'était passé en quelques secondes et déjà Shina avisait la fontaine qui animait l'entrée du sénat. Se concentrant sur la Force elle s'apprêtait à la faire surgir en vague derrière son agresseur qui tournait le dos à la décoration. Avec aussi peu d'eau il ne serait certainement pas noyé mais surpris au moins...elle espérait

-Qui sa être voussa ? Quoi voussa réclamer ?

Lança-t-elle bravement; la mine toujours austère et concentrée; évacuant sa peur petit à petit la jeune amphibienne se forçait au calme
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: L'ombre de la guerre...   Dim 30 Sep 2007 - 14:58

Le Maître Sith se tenait devant la jeune Jedi. Son armure noire luisait sous les lumières de la grande salle et les fentes de ses yeux lancaient des éclairs d'un bleu électrique. Comme d'habitude, il avait énormément de prestance et pouvait impressionnait : personne ne pouvait voir son visage ni même une seule parcelle de son corps. Et à vrai dire, la terreur qu'il inspirait était augmentée par son attitude froide, son port altier et aussi grâce au sabre-laser qui pendait à son côté. Le fusil blaster qu'il tenait dans ses mains émettait un peu de fumée bleuâtre : malgré son tir rapide et précis, il s'échauffait vite. Cyrus Falkner déclara d'une voix grave, mais nette :

« Je suis déçu, ma chère Shina Wann. Je pensais que tu accordais plus d'attention à de vieux amis... »

L'ombre noire replaça son fusil blaster dans son dos, grâce à des accroches spéciales sur son armure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: L'ombre de la guerre...   Lun 1 Oct 2007 - 15:22

Nielsen soupira. Les Sith étaient ils donc tous les mêmes? Il n'avait pas reconnu Falkner avant que ce dernier ne dise son nom et ce en raison de son casque. Pourquoi ce Sith se trouvait ici? Nielsen ne se souvenait pas l'avoir fait entrer dans son plan. S'il était là c'est que l'incendiaire avait du être arrêté... Nielsen toucha l'intérieur de sa robe sénatoriale pour s'assurer que son blaster secret s'y trouvait toujours, qu'importait contre qui il s'en servirait, ce ne serait qu'en dernier recours.

Il fallait que le Sith s'en aille sans quoi il ne pourrait jamais s'éclipser discrètement et on ne le lâcherait pas. Mais le chevalier Noir ne semblait pas décidé à partir. Il semblait connaître Shina Wann mais ses intentions n'étaient visiblement pas belliqueuses comme il venait de ranger son arme dans son dos. Cette arme semblait aussi puissante que mortelle, un peu comme l'élégant blaster de Nielsen. Ce Falkner était un homme plein de surprise, le simple fait qu'un Jedi même obscur porte une armée de poing avait de quoi surprendre. Mais quoi qu'il en soit, ce Falkner devait s'éclipser. Sans la présence de cette Jedi, Nielsen aurait voulu pouvoir communiquer avec lui par télépathie mais dans ce cas précis Wann aurait d'intercepter leurs pensées de toute façon. Mais il ne possédait pas cette capacité. Il se trouvait dans une impasse...

Nieslen se relaxa et avança vers le maître Sith, le petit recoin où il avait entraîné la Jedi était vide et les poursuivants avaient été déboussolé par les coups de blaster.

-Qui êtes vous et que voulez vous, dit il en feignant de ne pas connaître son interlocuteur. Je ne sais pas qui vous êtes et j'espère que vous n'avez pas d'intentions belliqueuses... Etes vous responsable de cet incendie?

Nouveaux mensonges mais il devait s'approcher du Sith pour que ce dernier le reconnaisse. Mais n'était ce pas déjà le cas?


Dernière édition par le Ven 5 Oct 2007 - 9:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: L'ombre de la guerre...   Jeu 4 Oct 2007 - 18:24

[ hj: Seyrmus ne possède pas la Force ! il peut être empathique (ce qui ne nécessite nullement la Force) mais certainement pas communiquer par télépathie. L'empathie consiste à être capable de sentir plus ou moins les souffrances de quelqu'un voir si il est joyeux ou mauvais (plus rarement, c'est surtout la souffrance : je t'invite à lire ceci : >>clique ici<<...car l'empathie existe en réalité ! nul besoin de pouvoirs donc...ton personnage ne la possède pas]

La Jedi recula légèrement lorsque l'individu rangea son arme. Pourquoi avait-il soudainement cessé de montrer des signes ostensoires de menace ? Celà ne voulait pas dire qu'il avait rennoncé à toute attaque et la jeune amphibienne s'en méfiait. Ses yeux fixés sur l'inconnu le détaillèrent. Elle dût admettre qu'il était assez impressionnant et lui aparaissait assez grand; malgré sa propre taille respectable. La Jedi l'entendit soudain parler, elle enregistra soigneusement les paroles de ce dernier, se rappelant de leur timbre pour les analyser rapidement.

Non il ne mentait pas, cet individu n'avait pas trouvé son nom sur un fichier et la connaissait réellement. Légèrement contrariée de cette révélation de la part de la Force la gungan regarda rapidement le sénateur, mettant son bras devant sa taille pour l'empêcher d'avancer. Nielsen paraissait surprit de trouver cette personne ici mais sans prendre réellement conscience du danger. Il s'était un peu trop approchée du goût de sa protectrice qui "craignait" elle-même l'étranger aux reflexes vifs.

Il utilisait la Force; il la maniait et ce n'était pas un Jedi. La gungan sentit un frisson glacé courir son échine et venir se mourir entre le creux de ses omoplates visibles de part sa silhouette mince. Ses yeux ambrés continuaient sans relâche de veiller le sénateur et de fixer l'inconnu entre deux surveillances. Ses grandes oreilles qui lu iretombait jusqu'au milieu du dos étaient à l'affût, mais l'étranger ne pronnonça pas plus de mots. Shina entreprit dès lors de lui répondre, la gorge sèche. Au moment ou elle allait lui répondre durement qu'elle ne le connaissait pas et que ce n'était pas plus mal ainsi...La réponse s'incrusta en elle. en effet le sith vivait ans ses souvenirs. Sith, ce mot était difficile à admettre, mais la Jedi n'avait pas le choix, car malgré le blaster très rare entre les mains d'un adepte de la Force...il maîtrisait plutôt bien cette dernière

-Cyrus...

Son nom demeurait inconnu, la gungan possédait une bonne mémoire en générale...mais il ne fallait pas demander la mer non plus, un nom avait bien vite fait de disparaître dans les souvenirs les plus profonds; ceux que l'on ne parvenaient à extirper de leur cachette
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: L'ombre de la guerre...   Ven 5 Oct 2007 - 10:42

[HJ: J'ai modifié mon RP. Pour les novices, il y a entre l'empathie et la télépathie un pas que j'ai franchi hâtivement je m'en excuse. Bref, je te rapelle que Seyrmus maîtrise quelques aspects de la Force qui sont innés chez lui. C'est le cas, de la manipulation et de la perception de l'avenir trés proche ce qui explique ses talents de pilote de chasse et de stratèges, son esprit est aussi imperméable à la Force sauf en cas de communication ce qui marche avec tout le monde. Aprés sa prévision au plan politique est surtout appuyé par son intelligence hors du commun mais aprés il ne possède pas la force.]

Nielsen admirait le corage dont faisait preuve la Jedi mais cette dernière ne semblait pas plus effrayée que surprise. Un combat ne pouvait pas se déclencher il ne l'avait pas prévu mais il ne percevait aucune peur de la part de Shina, juste comme si elle livrait un combat contre elle même ses pensées étaient confuses et il ne pouvait pas cerner ses intentions réelles. Les connaissaient elles, elle même?

Elle avait tendu un bras pour l'empêcher de s'avancer dans ce réflexe de dévotion si touchant et à la fois pitoyable chez les Jedi que Nielsen n'appréciait guère. Elle était différente, savait elle que l'Ordre auquel elle avait voué sa vie menait la Galaxie vers un chaos inextricable.

-Soyez prudente, ajouta Nielsen avec une pointe d'hésitation.

Il fixait l'intrus avec insistance car ne dernier demeurait toujours silencieux et ce manque d'action le glaçait d'impatience.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: L'ombre de la guerre...   Sam 6 Oct 2007 - 11:39

[HRP : Désolé pour mon premier message, très court mais j'étais sur le point de partir, j'ai du me dépêcher...]

Cyrus souriait. Mais avec son masque, ses interlocuteurs ne pouvaient le savoir. Une bonne idée, ce casque... En effet, il aurait pu laisser son visage découvert, qui aurait attisé la peur tapie en chaque individu mais cela aurait été beaucoup moins discret. Et puis, la peur de l'inconnu, du visage caché, est encore plus efficace que le visage découvert... Rien de tel qu'un ennemi dont on ne connaît que le nom, et pas le visage... Ce fut seulement quand le sénateur parla que l'ombre tourna la tête vers lui. Il déclara :

« Sénateur Nielsen... Vous venez de vous trahir. En disant que vous ne me connaissez pas, vous admettez exactement le contraire. Je le sens dans la Force. »

Ceci était faux. Cyrus savait parfaitement que le sénateur l'avait reconnu mais il avait préféré enjoliver la chose... Et l'impressionner, en quelque sorte. Mais ce n'était pas utile en de telles circonstances, aussi reprit-il la parole rapidement :

« Vous avez l'air pressé, sénateur. Mais peut-être que vous n'osez pas partir sans votre protectrice... Rassurez-vous, je n'en ai pas après vous. L'incendiaire a été... arrêté. »

Sans même attendre de réponse de la part de l'homme, Cyrus tourna la tête vers Shina. Il attendit quelques secondes avant de parler.

« Je suis ravi que tu te souviennes de moi... En effet, je suis Cyrus Falkner, ton vieil ami. Te souviens-tu de notre dernière rencontre ? Elle remonte à si longtemps, dans les profondeurs glacières de Hoth... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: L'ombre de la guerre...   Dim 7 Oct 2007 - 17:29

[ Ok Seyrmus, tu avais juste fait ça de façon trop rapide Wink ]

La jeune gungan hocha la tête doucement à la mise en garde du sénateur qui restait près d'elle; légèrement e nretrait. Ses doigts fins se fermèrent sur le sabre-laser incrusté de veines abstraites comme autant d'algues épousant le manche. Le bourdonnement régulier ne se lassait pas de chanter la même note; tranquille il semblait attendre le bon vouloir de la Jedi. Le sifflement changea lorsqu'elle abaissa légèrement sa garde pour disposer le sabre ouvert vers le sol près de ses propres jambes tout en restant méfiante envers Cyrrus.

La surprise de la révélation la fit ^cligner des yeux et la mimique typiquement gungan de l'étonnement s'afficha sur son visage qu'elle avait pourtant apprit à demeurer impassible. Ls Gungan étaient très souples; tant dans les expressions corporelles, les bras les jambes et les doigts mais aussi dans leur visage constitué de plus de cartilage que la normale. Très facilement ces êtres trahissaient leurs émotions par des mouvements spontanés et entier de leurs lèvres et de leurs yeux; même leur grandes oreilles très souples et légèrement mobiles pouvaient révéler leur sentiment si la personne en face connaisait tous les tics d'expression de cette espèce. Aussi Shina avait-elle prit soin d'apprendre à ne pas laisser paraître ses émotions; a rester neutre pour ne pas se trahir mais là c'était impossible tant la surprise était grande. La Jedi se reprit puis releva à nouveau légèrement sa garde; le bout de la lame turquoise se dirigeait à présent vers Cyrus mais c'était juste légèrement dirigé vers lui, vers ses tibias pour être précis. Shina le ne le pointait pas comme on le fait lorsque l'on défit du moins pas encore car il ne faisait pas montre d'agressivité qui le nécessitait

-Décidement Tissa connaît tout le monde ! Et ou tissa l'a connu ? A una de estas soirées charmantes ?

Elle utilisait un ton légèrement ironique mais pas agresif, ne voulant pas nourrir la colère du sith. Elle tutoyait Cyrus puisque lui-même le faisait et pour prouver que désormais lle le situait mieux dans sa tête...Ah oui son nom de famille, Falkner. elle jeta un coup d'oeil au sénateur, un peu suspect car lle se demandait bien pourquoi ce dernier avait fait semblant de ne pas le connaître...et surtout, d'où le connaissait-il ? Après tout Seyrmus pouvait l'avoir connu du "bon côté" comme elle mais pourquoi avoir fait semblant de ne pas savoir qui il était ? Shina sentait que Cyrus ne mentait pas. Mais la phrase suivante du sith l'interpella, l'obligeant à cesser sa mini analyse.

-Arrêté ? vu le ton employé missa dirait plutôt...mort; c'est gentil d'aider noussa mais pourquoi ? Missa doute que ce soit par amitié

Même si il ne répondrait probablement pas la Jedi avait énoncé sa question à voix haute car elle avait besoin de faire le tri, toute cette rencontre devenait très emmêlé à son goût et la précipitation n'était plus de mise. Shina parlait d'une voix calme pour ne pas trahir son étonnement. Lentement elle acceptait que cet homme soit une personne qu'elle ait connu et qui plus est en tant qu'allié; qu'il était sith et connaissait le sénateur qui avait menti sur ce fait. Ce n'était pas très conventionnel mais heureusement Shina, même si elle était de la vieille école était assez souple dans sa façon de pensée. Elle acceptait les nouvelles données et ne se fermait pas aux changements contrairement à certains Jedi, même si ils étaient rares c'est eux qui avaient donné cette réputation aux Jedi. Non même si ca faisait mal Shina acceptait car tôt ou tard celà vous retombait dessus

-
Ah oui Hoth...esta planète était pas très chaude missa reconnaît. Bien sûr Missa m'en souviens, tissa était un très bon partenaire; dommage que tissa ait changé de camp

Elle aurait aimé savoir pourquoi car elle se rappelait que c'était un homme agréable, distant comme elle mais honnête et travailleur. Elle se remémora des bribes du passé pour lui dessiner le visage qu'elle lui avait connu, c'était moins stressant, ainsi elle pouvait essayer d'imaginer ce qui se cachait derrière le casque. La jeune Amphibienne avouait que c'était gênant de ne pouvoir voir son visage
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: L'ombre de la guerre...   Sam 20 Oct 2007 - 18:44

Cyrus gardait un visage impassible... de toute façon avec son masque, personne n'aurait pu deviner l'expression de son visage. En effet, les fentes bleutées pour ses yeux était bien trop étroites, tout comme celles, non éclairées, pour son nez, sa bouche et ses oreilles. Shina voulait savoir où il avait recontré le sénateur mais le Sith avait une règle : ne jamais trop en révéler à propos de ses contacts. Aussi répondit-il logiquement :

« Eh bien, le sénateur te le dira peut-être... Quant à moi, je préfère garder un secret total sur les circonstances où je rencontre mes... clients. Même si ce que me propose celui que tu accompagnes est parfois trop... louable. Mais bon, je n'ai pas l'habitude de refuser une offre, comme tu dois t'en douter. »

Cyrus adorait lancer quelques petites perches, perturber les pensées de ses interlocuteurs pour qu'il ne sachent plus de quel côté se tourner. L'une de ces spécialités. Cela venait certainement de son père, ancien diplomate. Les politiciens sont si habiles dans l'art de manier les mots et les esprits... Le Sith riait sous cape. Enfin... sous masque.

« Non non, il n'est pas mort. Disons qu'il est... devenu un légume. En tout cas il n'a plus toutes ses capacités intellectuelles. Et puis après tout, cette guerre n'aurait pas été très bénéfique pour nous... Mais ne vous inquiétez pas, cette guerre n'aura pas lieu. Tout simplement parce que nous ne la voulons pas. »

Par "nous", il voulait parler des Siths. Mais le Maître n'aimait pas prononcer le nom de son clan en public...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ombre de la guerre...   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'ombre de la guerre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Coruscant :: Sénat Galactique-