Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] _
MessageSujet: Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan]   ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Icon_minitimeVen 18 Sep 2009 - 16:53

Il avait d'abord passé de nombreuses heures dans le centre d'entraînement, à répéter inlassablement les seuls katas basiques que son maître avait eu le temps de lui enseigner, emmuré dans un silence d'isolement.

Personne n'existait pour le padawan durant ces moments d'exercice, ce qui conférait une excellente beauté à la chose : on pouvait à loisir se perdre dans cette illusoire tranquillité, uniquement conscient de la douleur irradiant progressivement nos muscles et de l'échauffement des muscles à force d'enchaîner sans temps morts les mouvements. Le monde devenait simple. Il suffisait de respirer à un bon rythme, de sentir en profondeur toutes les petites implications qui résultaient de telle flexion musculaire ; l'application nécessaire à la bonne réussite de l'exercice forçait le flot dérangeant des pensées à se taire, celui des questions angoissantes à se tarir. Tandis que le corps puisait peu à peu dans ses réserves, un engourdissement bienvenu apaisait l'âme. Ainsi avait vécu le barabel pendant une heure.


* Aïe ! Mon épaule ! *

Stoppé en pleine fente avant, le grand saurien posa les deux genoux à terre et entreprit de se masser l'épaule droite en haletant. Sans vraiment y prendre gare, il avait relâché son attention et oublié de prolonger son souffle en se fendant. Par réflexe, il avait bloqué son souffle à plusieurs reprises, pour finir par provoquer une mauvaise oxygénation de ses muscles. Ajouté au fait qu'il n'avait pas bu depuis une bonne demi-heure, la crampe devenait le seul résultat logique de ce manque de rigueur.

* Un vrai débutant ! J'ai dû me couvrir de ridicule... * Songea d'un ton morose le jeune mâle en observant aux alentours ses voisins. Par chance, tous étaient plongés dans leurs exercices respectifs, dont certains (comme dévier les tirs de cinq sphères d'entraînement simultanément les yeux bandés) insufflaient le respect.
Décidant que son corps avait atteint ses limites, il résolut d'aller se reposer un peu. Attendant que la douleur soit passée, le padawan se releva doucement et rangea son sabre à sa ceinture, avant de retirer son manteau du râtelier auquel il était suspendu, signalant par le même geste que la zone était libérée. En sortant du centre, il jeta un coup d'oeil moqueur aux personnes occupées à se doucher en constatant qu'à y regarder de plus près, avoir le sang froid n'avait pas que des désavantages.


* Tout de même, ce truc de transpirer, c'est bien dégoutant ! Comment les sang-chauds peuvent-ils supporter de se faire recouvrir d'une substance malodorante dès qu'ils se mettent à bouger un peu trop ? Pensa-t-il en descendant les marches pour se rendre au parc avec un léger frisson de dégoût.




Le parc était l'un de ses endroits favoris. Évidemment, parce qu'on pouvait y prendre de bons bains de soleil, mais aussi pour les environnements différents qu'il offrait au cours des saisons : le défilement des teintes chamarrées du Printemps, les courants de pollen qui voletaient au gré du vent et la coloration ocre des feuillages en Automne. L'Hiver, la barabel restait cloîtré à l'intérieur, entouré de couvertures auto-chauffantes pour ne pas tomber en hibernation (ça avait d'ailleurs constitué sa principale surprise à son arrivée sur Ondéron onze ans plus tôt : il ne faisait jamais réellement froid dans les régions colonisées par ceux de son peuple sur Barab I, et la découverte d'un climat aussi hostile pour ceux de sa race lui expliqua la cause de cette inexplicable absence d'expansion vers le Nord et le Sud dans l'histoire des siens).

Ensuite, il était toujours possible de dénicher un petit coin du parc tranquille où régnait un silence propice aux réflexions. En de tels lieux, Asséa mettait toujours à l'épreuve des capacités d'analyse de son élève en lui énonçant des cas d'affaires ou de situations dont il devait trouver l'issue la plus favorable d'abord, puis la plus probable et enfin la plus pessimiste (dans la mesure du raisonnable : prétendre à chaque coup que le pire scénario était la fin brusque et immédiate du monde pour cause de chutes de météorites ne constituait en soi pas une bonne réponse, le padawan s'en rendit rapidement compte). A présent, ces sanctuaires paisibles avaient le don de le placer dans un état de douce nostalgie proche du rêve. Or, revoir défiler devant ses yeux des lambeaux du passé incarnait l'une des trop rares consolations de l'apprenti, et il s'y adonnait régulièrement pour quelques minutes. Dépassé ce délai, son cœur se contractait dans sa poitrine et une sourde envie de sangloter l'étreignais.

C'était comme toucher avec un doigt mouillé un tube métallique très froid et essayer de ne pas rester coller, la sensation excitante de jeu remplacé par un voile de mélancolie... L'image avait de quoi surprendre, puisqu'étant celle que Ragath aimait employer fréquemment alors que son statut l'empêchait d'avoir vécu une telle expérience. En réalité, il ne savait du phénomène que ce que son maître lui avait décrit. D'une certaine manière, le jeune lui rendait par ce biais souvent hommage.

Cette journée-ci, le parc résonnait du chant des oiseaux. Un souffle discret animait les plus petites branches des entités sylvestres qui étendaient leurs ramures au-dessus des occupants de l'académie. Certains évoluaient en petits groupes, engagés dans d'innocentes discutions. D'autres, les paupières closes, devaient explorer leur environnement par la Force. Une chose qui lui était interdite, à lui...


* Dame Thalmé m'avait prévenu : c'est très rare que les premiers potentiels d'une race fasse preuve d'une grande affinité avec la Force. Se rappela-t-il en essayant de se rassurer. Pour penser à autre chose, il suivit le fil de ses pensées les plus superficielles, attirées par la comparaison que le barabel venait de faire. Désireux de concrétiser l'image, il songea en détaillant un frêne proche de sa droite :

* Je suis comme une graine, et le noyau de la planète est la Force. Moi, je ne suis pas très profondément enfoncé ; seulement, je vais évoluer, grandir et devenir un bel arbre parmi la forêt visible de tous; mes racines, elles, s'enfonceront plus profondément dans le sol ne donneront, pas le moindre arbre... *

Quiconque aurait entendu de telles pensées venant de la part d'un novice se serait inquiété... L'inconscient de Ragath s'était à peine fatigué pour dissimuler ses désirs de reconnaissance à la partie consciente de son être. La preuve de l'intensité de cette envie, pour parler clairement.

Un peu plus loin, près d'un ruisseau gazouillant au gré des flux et reflux de l'eau, se tenait un petit garçon. La substitution de l'adjectif "petit" par "jeune" trouvait son explication dans la maigreur inhabituelle du padawan, dont la tresse reposait docilement au niveau des omoplates de ce dernier. Qui plus est, un air de vulnérabilité se dégageait de l'enfant qui pouvait être un humain ("plutôt mignon" aurait dit maître Thalmé, bien que Ragath soit assez imperméable à ce genre de détail en ce qui concerne les humanoïdes). Mû par une intuition issue de la facette curieuse du saurien, celui-ci émit une gentille pulsation de Force afin de chercher à délimiter l'aura du garçon. A sa grande surprise, le retour fut très net, beaucoup trop en réalité.

De part la nature même de sa sensibilité à la Force, Ragath s'était lentement fait à l'idée que tout ce qu'il parviendrait à percevoir d'un jedi serait un cylindre plus ou moins flou de perturbations là où l'élève moyen réussissait à deviner des contours de formes précises et différentes pour chaque personne. Or, le barabel parvenait sans difficulté aucune à ressentir la silhouette sculptée à chaque battement de la Force qui enveloppait l'objet de son attention...


" Mais... Qui c'est, ce gamin ? " S'interrogeant-il à voix basse en remettant la bure qu'il tenait depuis un moment déjà dans le creux de son bras gauche.

Plus qu'intrigué, le grand reptilien s'avança précautionneusement du jeune homme en recherchant une quelconque marque de distinction faisant état d'un statut particulier. A part un visage bien dessiné, des habits trop larges pour sa carrure (qui ne constituaient sûrement pas une tenue de cérémonie) et deux yeux dépareillés (chose peu répandue mais pas significative chez les humains, apparemment), son examen approfondi ne lui apprit rien de neuf. Poursuivant son approche méthodique, il arriva au contact de l'inconnu, s'attendant à être soufflé par un typhon énergétique mystique et implacable issu des tréfonds de la Force.

A la place, son cerveau l'informa qu'à vue de nez, la tête du garçon se situait au niveau de sa ceinture et qu'avec la largeur de son index, il pouvait quasiment recouvrir la paume de ce dernier. La différence de gabarit devait être surprenante pour un spectateur extérieur. Dans le même temps, Ragath se rappela combien l'aura de cet être si maigrichon se détachait dans les courants de la Force. Aussi, il s'agenouilla pour placer sa tête en face de celle du padawan et prit une expression de douceur. Ses yeux se rétrécirent légèrement pour ne pas lui donner l'air d'un prédateur contemplant sa proie et il posa doucement à terre ses mains en prenant bien garde à ne pas révéler les griffes qui en occupaient l'extrémité avant de ramener ses lèvres pour cacher l'éclat étincelant de ses crocs. La bouche ainsi maintenue amicalement entrouverte et dépourvue de dents, il se présenta d'une voix calme et chaude, une voix de gorge.


" Bonjour mon garçon ! Je m'appelle Ragath. Et toi, quel est ton nom ? Et ton titre, si tu en as un... "Acheva-t-il en laissant s'éteindre sa voix.

Le barabel considéra son interlocuteur d'un oeil patient en attendant la réponse, s'attendant plus ou moins à apprendre qu'il s'adressait à un "Machin, prince des dix contrées" ou à "X, l'élu de la dernière prophétie des étoiles"...
Revenir en haut Aller en bas
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
Luke Kayan


Nombre de messages : 3392
Âge du perso : 27 Ans
Race : Hapien
Binôme : Compagnon de Karm Torr.
Ancien Padawan de Saï Don.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Left_b1172/80ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Empty_10  (72/80)
PF:
ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Left_bar_bleue94/94ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Empty_bar_bleue  (94/94)

ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] _
MessageSujet: Re: Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan]   ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Icon_minitimeVen 18 Sep 2009 - 19:23

Luke aimait beaucoup se promener dans le parc puis s'y arrêter. Il se reposait après ses cours harassants ou bien les exercices solitaires qu'il faisait chaque jour en tant qu'élève studieux. Le Padawan venait tout juste de sortir de sa douche après un long entraînement, le garçon s'était rendu dans l'une des salles spécialisées, mit à leur disposition. Là il avait activé les petites sphères et s'était entraîné à leur échapper. Sans son sabre-laser l'adolescent avait apprit à retourner les tirs des boules contre leurs partenaires; bien entendu le Hapan avait été touché plus d'une fois, cependant il avait commencé à vite comprendre ce qui fonctionnait contre des machines performantes: l'esprit! Le gamin qui possédait une grande puissance dans la Force avait finalement réussi à les brouiller en s'appliquant sur l'utilisation judicieuse de ses pouvoirs; en revanche Luke se savait beaucoup moins capable avec un sabre-laser... Un zeste de son ancienne terreur face à l'arme qu'il ne pouvait pas voir était demeurée vivante au fond de son âme. Le jeune Jedi se promit d'y remédier en sortant de sa douche pour se sécher avec vigueur.

Le petit aveugle avait donc décidé de se rendre au parc. Dès qu'il mit le nez dehors, un sourire s'épanouit sur ses lèvres pleines. L'adolescent ressentit immédiatement les rayons du soleil s'étendre sur sa peau, c'était à parier qu'un beau ciel bleu colorait le monde aujourd'hui. Le Jedi marcha quelques temps, se rendant près du ruisseau dont il avait fini par bien connaître la position géographique. Le Hapan s'assit tranquillement; sa longue natte d'apprenti-fait avec ses vrais cheveux car il était arrivé au Temple sans jamais avoir connu de coiffeur- reposait sur ses omoplates saillantes. L'enfant ferma les yeux, s'amusant à détailler ce qui l'entourait grâce à la Force. Luke adorait ce jeu, ce que d'autres considéraient comme étant un exercice était pour lui une passionnantes expérience, dès lors, le jeune aveugle avait l'impression de revoir de nouveau.

Le jeune garçon fut toutefois tiré de sa tranquille inspection par une onde de Force gentillette venant le titiller. Amusé et intrigué, le Hapan renvoya la même chose vers l'endroit d'où était venue cette impulsion légère. Luke attendit la suite, immobile silhouette fragile paraissant appartenir au parc. On pourrait penser à un arbrisseau nouveau sortant juste de terre aux côtés de l'eau. L'adolescent sentit le sol se mouvoir, de grandes vibrations interceptés par son corps si réceptif à ce qui l'entourait -afin de palier à sa cécité - lui indiquèrent assez vite que quelqu'un s'approchait. Un être de grande taille mais à l'aura loin d'être adulte. Curieux!. Le Padawan poussa son analyse, bientôt l'ouïe remplaça la sensation qui se propageaient dans ses appuis-ses mains qui étaient en contact avec le sol, ses pieds aussi- un souffle assez fort était désormais présent à ses côtés. Un souffle qui n'appartenait à personne semblait-il! Ça venait de si haut! Le dessin incertain que la Force lui dessinait grâce aux remous formés par les mouvements de l'inconnu était immense, le Padawan eut un petit mouvement de recul réflexe. Il n'avait jamais rien ressenti de tel auparavant. La chose se baissa, Luke se calma parce que son aura demeurait lumineuse. Un petit temps passa, l'adolescent ne savait comment réagir à vrai dire, alors il attendit, passant sa longue natte d'apprenti entre ses doigts pour la faire revenir sur sa poitrine fine; il délaissa finalement ses cheveux et s'en prit à un brin d'herbe; sans le casser ou le brutaliser Luke jouait avec, attendant avec moins de patience que d'habitude de comprendre le fin mot de l'histoire. La "Chose" ressentait un tourbillon d'émotions indéfinissables pour le Padawan qui avait encore beaucoup à apprendre, cependant cela voulait dire qu'elle était intelligente, et donc qu'elle parlait sûrement! Son aura semblait avoir reçu quelques rudiments d'organisation d'ailleurs, la Force ne s'éparpillait pas en tout sens, faible mais concentrée sur cette présence qui y était sensible. Une aura d'apprenti pour une taille adulte...

Bonjour mon garçon ! Je m'appelle Ragath. Et toi, quel est ton nom ? Et ton titre, si tu en as un...

-Moi je m'appelle Luke. Un titre? Oh! Tu veux dire le rang, c'est bien cela?-L'étrange créature à la voix apaisante devait être un nouveau qui ne connaissait pas encore la signification de la coiffure des apprentis sans doute...- Je suis Padawan, comme toi apparemment.

Un sourire doux franchi les lèvres du jeune aveugle qui peinait à savoir où poser son regard pour ne pas mettre mal à l'aise l'inconnu. En effet, en général Luke calculait assez bien pour faire semblant de regarder plus ou moins la personne sauf que là, il n'avait aucune idée d'où se trouvait les yeux de la créature qui n'était sûrement pas humaine. D'ailleurs le Padawan qui jouait toujours avec les brins d'herbe finit par mettre sa main sur celle de l'inconnu. La texture était écailleuse et froide; l'apprenti releva la tête, très surprit et ayant l'air de bloquer sur l'apparence de l'autre du coup. Luke eut conscience de ce qu'il faisait, il s'en voulait car ça pouvait paraître très impoli! Alors bien qu'il n'aime pas trop mettre cela en avant, le Padawan jugea obligatoire de s'expliquer.

-Je suis désolé si j'ai paru te dévisager. Il n'en ait rien, j'ai retiré ma main juste par surprise, pas pour autre chose. Je ne te vois pas. Excuse-moi donc pour ma lenteur de réaction.

En effet, chaque information reçue devait faire son chemin dans l'esprit du Padawan connecté avec la Force. Il y avait de quoi le distraire de sa tâche ici: la faune, la flore, le bruit aussi... Bref tout pourrait le couper du seul contact qu'il disposait avec la créature. Doucement, dans le but de se réconcilier avec sa surprise mais aussi de se réconcilier avec l'autre peut-être vexé Luke avança ses doigts de nouveau et la posa sur le dos de la main de son comparse, un sourire habillant ses lèvres et une onde de Force les enveloppant tous deux. Le Jedi communiquait énormément par ce biais, exactement comme quelqu'un voudrait rassurer une personne du regard. Celui du Padawan n'était pas mort totalement, ses paupières avaient encore besoin de ciller et la lueur de vie luisait encore à l'intérieur, c'était juste les rétines qui ne fonctionnaient plus et lui donnaient l'air de fixer toujours un point invisible.

-Tu es nouveau ici? C'est bien possible que non, il y a tellement de personnes dans ce Temple que l'on ne peut rencontrer tout le monde...

Luke habillait la conversation, puis il la laissa s'éteindre, curieux de savoir pourquoi la créature l'avait abordé, le taquinant d'abord avec la Force pour ensuite se déplacer d'elle-même. Peut-être que l'autre garçon-Oui, même aveugle, il parvenait à le déterminer en fonction de la voix, tout simplement-s'ennuyait tout seul; en tout cas Luke était très ouvert. Maintenant il avait moins peur des autres, du mal que l'on pourrait lui faire. Bien que demeuré calme-facétieux à ses heures quand même- le jeune Jedi était toujours content qu'on vienne lui parler; parfois c'était lui qui allait vers les autres d'ailleurs-même si c'était bien plus rare.-

_________________

Luke: Une fiche, Des chroniques et Une évolution
ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Luke11
Merci Vel pour cette sublime signature

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous



ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] _
MessageSujet: Re: Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan]   ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Icon_minitimeDim 20 Sep 2009 - 20:21

Le contact léger et exécuté de manière parfaitement naturel d'une main posée sur la sienne troubla Ragath. Non pas qu'il ait été habitué à une quelconque hostilité de la part des autres élèves (s'arrêter à l'apparence n'était pas une coutume chez les jedis, loin s'en fallait). Seulement, et comme toujours, des coïncidences s'amusaient à lui rappeler son ancien mentor : Asséa touchait de temps en temps la main de son apprenti lors de leurs séances de méditation. A chaque fois, un subtil éclat passait dans le regard de la jeune femme. Stupidement, en ressentant la perception douce et chaude sur sa peau, le barabel s'était attendu à croiser la lueur d'émeraude de la chevalier jedi... A la place, il n'avait trouvé que deux yeux fixés sur sa gorge et un sourire avenant.

* Luke... Luke tout court, donc. Soit c'est un padawan comme les autres, soit il fait preuve d'une modestie à couper le souffle... Et au vu de la manière dont il se comporte, j'opterais pour la première possibilité. *

Bien que désorienté par la suite des évènements, le jeune mâle avait compris que son interlocuteur ne répondait pas à l'idée qu'il s'était faite de lui, ce qui le rassurait plus que ne le décevait. En un sens, le petit garçon restait une énigme de part sa présence dans la Force, même si son père n'était pas à la tête de trois galaxies.

* Un vrai jedi ne se serait tout bonnement pas posé la question ! Il aurait lu dans la Force tout un tas de détails sur cet humain avant d'engager une discussion durant laquelle, ouvrant son esprit, il aurait sondé la mentalité du jeune adolescent pour compléter l'analyse. Par cet efficace travail, un vrai jedi aurait eu toutes les clés en main pour comprendre à qui il avait à faire... Je suis peut-être plus vieux que certains padawans, mais eux ne s'abaisseraient jamais à suivre un préjugé comme fil conducteur d'un raisonnement... * Se morigéna Ragath avec humeur en grattant furieusement un sillon dans la terre nue à ses côtés.

Pendant qu'il s'était donc amusé à s'auto-flageller mentalement, Luke (puisque c'était son prénom) avait gentillement provoqué un contact charnel ayant plus de conséquences que le garçon n'en avait certainement prévues. Fait troublant, il releva la tête en un mouvement sec et rapide, dans la parfaite réplique du petit chenapan pris en pleine faute pour fixer les fosses nasales du barabel avec un air difficile à décrire posé sur le visage. Superstitieusement, le reptilien craignit durant un instant que l'enfant ne soit capable de lire ses pensées (ce qui en faisait, du coup, un prestigieux et bougrement humble interlocuteur), mettant à jour la nature ambiguë de sa relation avec son précédent tuteur jedi. Un silence gêné se prolongea avant que la vérité n'éclate, portée par les mots de l'adolescent.

C'était une sensation très désagréable de se sentir soulagé d'apprendre que celui à qui le padawan s'adressait était non-voyant. Moralement, il lui paraissait très inconvenant de tirer d'une pareille affliction un sentiment de secrète joie à avoir préservé un secret ; parallèlement, son cerveau se proposait de fournir une vague explication dégoulinante de mauvaise foi pour excuser incandescence de la situation que l'aspirant jedi eut la présence d'esprit de condamner. Extérieurement, le barabel semblait plonger dans un abîme de réflexion, ses yeux acides ne cillant qu'à des intervalles de temps très espacés, un souffle profond et lent animant sa poitrine sous sa tenue d'apprenti.


* Je n'ai fait qu'accumuler les fautes depuis la matinée, des erreurs de moins en moins excusables pour ajouter à ma décharge. Il est plus que temps d'agir en jedi, ce me semble ! * Songea avec emphase l'individu au sang froid.

Bien sûr, l''arrivée de sang réchauffé par l'astre solaire pourrait expliquer cette initiative venue du fond du cœur de Ragath, en partie au moins. Dans une plus large mesure, l'observateur attentif n'aurait pas négligé d'ajouter l'onde de Force émise par Luke, d'une telle amicale chaleur que probablement seul un apprenti peu doué aurait put manquer à une telle proximité.

Recouvrant la pleine liberté de pouvoir articuler à dessein sans risquer de dévoiler les rangées de dents effilées qui garnissaient sa bouche, le grand saurien répondit d'une voix qu'il chercha à rendre lente et profonde, comparable à celle d'un vieux sage :


" Tu m'as demandé de t'excuser pour une chose que je ne te reprocherais pas, Luke. Ni moi, ni personne de sain d'esprit d'ailleurs. Soit donc rassuré, la lenteur n'est pas une faute qui t'es imputable. L'impulsivité est plus souvent un défaut qu'une réelle qualité.
Pour répondre à ta question, je ne suis en effet pas étranger à ces lieux. Seulement, le hasard des rencontres ne nous avait pas permis de nous croiser jusque-là, c'est aussi simple.
*

* Hum, voilà qui est déjà beaucoup mieux ! Je ne suis pas mécontent du rendu... Vite, trouvons quelque-chose à ajouter comme note de fin pour parfaire l'ensemble... * Soliloqua joyeusement Ragath en baissant une seconde la tête pour dissimuler un sourire d'allégresse, mimant l'acte de chercher à expirer plus profondément.

Le dialogue chassait les idées noires du padawan de Barab I aussi brillamment que la Lumière dispersait les Ténèbres. Le jeune garçon assainissait l'âme de son nouvel ami d'une façon si pudiquement efficace que les changements s'opérant ne pouvaient être perçus, même par un individu étudiant l'évolution des mentalités en continu. C'était un remaniement opéré à la fois si profondément et si doucement, par le média le plus abordable qu'il soit donné d'employer, une modification produite par les pensées même du barabel. En considérant son interlocuteur, en s'intéressant à ce qu'il apprenait, l'apprenti jedi s'aérait les idées durablement.

Subitement, une question traversa l'esprit de Ragath, tandis qu'il relevait sa tête et que son épaule lui transmettait un fugace rappel à l'ordre concernant la façon de mouliner dans le vide. Timidement, car il ignorait si son interrogation révélerait de sa part l'existence de graves lacunes ou non, il demanda d'un ton plus adapté à son âge et à son statut :


" J'aimerais savoir quelque-chose, Luke. Est-ce que... Est-ce que tu connais des mouvements de sabre autre que ceux de base ? Je veux dire, on m'a montré comment frapper sans me trancher la jambe du même geste horizontalement et verticalement et bloquer les coups standards. Mais j'ai vu des gens s'entraîner; et certains savaient faire des choses... Attaque en rotation après avoir changer de main en lançant son sabre en l'air, déviation de tirs de blasters, plus des enchaînements si rapides que ceux qui les effectuaient paraissaient enveloppés d'un liquide luminescent ; toutes ces choses, on est censé pouvoir les réussir à la fin de notre formation, non ? Puisque j'ai mon propre sabre, il ne me paraît que bénéfique de vouloir prendre de l'avance dans ma formation en voulant maitriser un panel plus large d'attaques au sabre. Je t'en serais donc très reconnaissant si tu me montrais de nouvelles figures. "

* L'affrontement physique est toujours une bataille perdue pour le jedi * Se souvint trop tard l'aspirant à la peau d'écailles. Pour accroître son malêtre, la maxime était l'une des préférées de son ancien maître.
Revenir en haut Aller en bas
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
Luke Kayan


Nombre de messages : 3392
Âge du perso : 27 Ans
Race : Hapien
Binôme : Compagnon de Karm Torr.
Ancien Padawan de Saï Don.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Left_b1172/80ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Empty_10  (72/80)
PF:
ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Left_bar_bleue94/94ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Empty_bar_bleue  (94/94)

ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] _
MessageSujet: Re: Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan]   ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Icon_minitimeLun 21 Sep 2009 - 11:09

Une étrange sensation parcourut l'être fragile de Luke lorsque ce dernier s'autorisa une rapide analyse de la situation. En effet, la créature semblait bouillonner de l'intérieur et bien que l'adolescent ne lise pas dans les pensées, trop jeune et trop inexpérimenté, il sentait bien la confusion qui régnait chez le saurien. ce dernier devait sans doute penser à beaucoup de choses à la fois, ou bien à une seule d'entre elle mais qui sur un sujet lui tenant particulièrement à coeur. Toujours est-il que Ragath semblait plongé dans un monde tortueux et sinueux dont Luke n'osait pas le tirer. Calme et patient comme à son habitude, le Padawan attendit calmement que son camarade reprenne le fil de la conversation. Inconsciemment sans doute l'adolescent se concentrait pour propager des ondes douces et rassurantes autour de lui; comme pour palier au climat incertain qu'avait installé le reptile. Luke tentait de le soutenir via ses moyens pour un combat intérieur apparemment difficile. Enfin les choses se calmèrent et Luke laissa retomber la Force, laissant ses résidus se reposer, déclinant d'eux-mëme sur un sol invisible comme des flocons ou de la poussière lorsqu'il n'y avait plus de vent pour les agiter.

Ragath reprit la parole, affirmant aqu'il n'était pas étranger à ces lieux, mais pourquoi avoir fait référence à son titre alors? Tout le monde au Temple connaissait la signification de la natte et de la queue de cheval que les apprentis portaient. Luke ne s'astreint pas à cela cependant; un vague sourire d'encouragement se posa sur la ligne de ses lèvres douces et pleines. Ses yeux bicolores tels deux cristaux de sabre-laser purs s'installèrent tranquillement dans le vide, inutile de faire semblant! Il n'arrivait pas à localiser le visage du saurien... En fait le Hapan ne parvenait même pas à se faire une idée de la taille de cet être titanesque. Les vibrations qui émanaient du sol, sa manière de se mouvoir, son souffle, sa voix quoique douce laissaient penser à quelque chose d'immense tout simplement, et cela sans parler de sa main que le Padawan avait touché, pouvant ainsi plus ou moins se donner une idée de la carrure son interlocuteur. Plongé dans cette calme analyse, le Padawan attendait la suite, sans se presser.

Ragath enchaîna sur quelque chose de plus personnel si l'on peut dire les choses ainsi. Il commença à parler de son propre entraînement, des efforts qu'il faisait, finissant par demander son aide au jeune aveugle. Luke sourit, sans aucun doute Ragaht ne l'avait jamais croisé dans les couloirs; ce ne devait pas non plus être le genre de personne à écouter les ragots car la réputation du Padawan sur ce point n'était plus à faire. En effet; bien qu'il se soit amélioré, le Hapan conservait du retard dans le maniement de l'arme sacrée des Jedi. Beaucoup d'enfants de son âge et même des chevaliers ou des maîtres l'ayant eu sous leur tutelle lors de cours collectifs savaient que le gamin détestait le sabre-laser. Luke en avait plueré, avait rechigné, s'était même échappé du Temple une fois! Heureusement, prit en charge très tôt par un mentor extraordinaire, l'enfant avait pu rattraper son retard. Il maniait désormais le Sabre de manière correcte mais ce n'était en rien extraordinaire. La eule chose qui réhaussait Luke dans ses combats était son incroyable dextérité avec la Force. Le gamin préférait presque se battre sans son sabre dans un duel, esquivant les coups en sautant et contrattaquant avec des chocs provoqués par de puissantes ondes de Force ou encore de type mental afin de brouiller l'adversaire. Au sabre-laser l'adolescent ne maîtrisait bien que les bases; le reste était correct grâce à la Force qui le soutenait toujours, mais sans elle, la technique restait vraiment moyenne.


-Je ne pense pas qu'il faille chercher la perfection avant l'heure. Peut-être devrais-tu attendre en travaillant ce que tu sais déjà jusqu'à la recherche de la perfection au lieu de vouloir prendre de l'avance? C'est toujours ce que l'on m'a dit, même en cas de retard-et crois moi j'en avais vraiment- autant rester en retard, le temps de bien perfectionner les bases, le reste se comblera ensuite. Il faut construire les bases avant tout, même si ça paraît long et fastidieux. Pour répondre à ta question, oui je connais plus ou moins ces dites techniques mais les maîtrise mal... Je ne suis vraiment pas doué au sabre-laser! Néanmoins, je pourrais peut-être essayer pour des exercices concernant la Force. Je risquerais moins de t'induire en erreur.


Luke se demandait ce qu'un duel entre lui et le saurien donnerait. Ce n'était pas par ambition mais par curiosité que l'adolescent testerait ses techniques contre celle de Ragath. Il offrit un sourire à l'être reptilien puis s'adossa à un arbre tout près du ruisseau dont les racines cotoyaient l'eau. Miraculeuse source de vie que Luke appréciait tant.

-Si tu y tiens vraiment, je te montre... Mais tu sais, j'ai vraiment peur de t'apprendre des choses fausses; je suis vraiment mauvais au sabre-laser. TEnfin, mon niveau est correct grâce à mon maître mais.... C'est encore très fastidieux! Et toi donc, tu préfères manier le sabre?


La Force paraissait ténue chez Ragath, c'était assez étrange, néanmoins Luke ne s'y arrêta pas, étant Padawan il devait sûrement se fourvoyer ou se tromper d'interprétation. Et de toutes manières, ces choses n'entraient pas en considération pour lui. Il connaissait son potentiel dans la Force mais savait aussi ses faiblesses en ce qui concernait le sabre, chacun son truc comme dirait l'autre.

_________________

Luke: Une fiche, Des chroniques et Une évolution
ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Luke11
Merci Vel pour cette sublime signature

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous



ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] _
MessageSujet: Re: Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan]   ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Icon_minitimeDim 27 Sep 2009 - 10:09

La question avait été posée de manière ingénue, pourtant Ragath marqua un temps d'arrêt. Par habitude, il chercha à regarder son interlocuteur dans les yeux et ne rencontra que le vide, bien que ce dernier n'en perçoive rien. De la politesse réflexe, pour parler simplement... Fixer la prunelle de son interlocuteur montrait qu'on ne le craignait pas, qu'une confiance mutuelle régnait entre eux. C'aurait cependant été fortement utile de lire dans l'expression du jeune garçon un signe trahissant ce que cachait l'interrogation. Car tout le malaise né dans l'esprit du barabel reposait sur cette seule incertitude : Luke désirait-il pointer du doigt discrètement les défauts de son interlocuteur ? Cherchait-il, derrière une amicale façade, à prouver au saurien qu'une différence existait entre eux deux, une différence de pureté ?

* Laisserait-il entendre que je ne suis plus la vraie voie du Jedi ? *

Le doute enfla, puis disparu tout aussi rapidement. Ce type de crainte était courante : un petit quiproquo poussait chacun des intervenants à développer sa propre théorie alambiquée un court instant, avant que l'improbabilité de la chose n'apparaisse, évidence même. Alors on percevait le sens réel des paroles entendues, et la discussion reprenait. Ici, Luke voulait juste savoir si la personne qu'il avait rencontré préférait faire usage de sa lame plutôt que de son esprit.

Pourquoi devoir se cacher de préférer le maniement du sabre à l'utilisation de la Force ? Après tout, savourer l'art d'utiliser l'arme des jedis pour son esthétisme n'avait rien de comparable avec le fait de savourer l'idée de tuer par ce même art. Plus on réfléchissait au problème et moins il devenait condamnable d'avouer ce penchant, car les arguments se manifestaient d'eux-même : très peu de jedis pouvaient se vanter de n'avoir jamais fait usage de leur sabre-laser (et pas nécessairement contre un individu ; l'arme permettait aussi de vaincre les créatures rencontrées lors d'explorations spatiales), on l'employait plus souvent en défense qu'en attaque et il demeurait le symbole du statut de jedi. Mais si tout ceci était fondé, comment expliquer la gêne ressenti par le padawan au sang-froid à l'idée d'avouer son amour des katas ?

Frissonnant malgré ses efforts, Ragath se releva et détailla le cours d'eau. C'était apaisant de ne penser à rien, de ne faire que suivre des yeux les mouvements du fluide aqueux. Sa main gauche réajusta sa bure, qui s'entrouvrait un peu trop sur son poitrail tandis que la droite resserrait le nœud de sa ceinture distraitement. Bêtement, il voulu faire une démonstration de ses capacités poussé par la peur du mépris du petit garçon si il ne se montrait pas à la hauteur de ses attentes.

Ses mains s'ouvrirent avec précaution au-dessus de l'eau translucide et le reptiloïde ferma ses paupières., le souffle profond. Puis il y eu une puissante éclaboussure, et une vague secoua le flot tranquille du ruisseau pour terminer sur la rive opposée, en arrosant allègrement les pavés du chemin qui longeait ce côté du cours d'eau. Dépité, le barabel fit retomber lourdement ses bras de long de son corps et retourna s'assoir en tailleur à proximité de Luke, une ombre de tristesse sur le visage. Son absence de capacité s'était faite de manière incroyablement crante cette-fois-ci.


" Maîtriser la Force... Est pour moi un exercice particulièrement ardu, comme tu as dû t'n rendre compte. Je cherchais à ralentir le cours d'eau et je ne suis parvenu qu'à éclaboussé les environs... Je pourrai consacrer chaque seconde de ma vie à l'aprentissage que je ne dépasserai pas le niveau de débutant ! C'est ainsi, je n'y peux rien, étant le premier de ma race à avoir été éveillé à la Force. Mais parce que je suis un jedi, que l'on m'a donné la chance de vivre en suivant cette voie, je voudrais compenser mon handicape. Alors oui, je préfère manier un sabre. Pas parce que j'éprouve une satisfaction personnelle à trancher d'invisibles ennemis dans une mare de sang, mais parce que sur cette route, il m'est permis d'avancer normalement et de devenir bon. " Le ton mélodramatique que le grand saurien aurait préféré ne pas employer transpirait au travers de chacun de ses mots et traduisait son angoisse, infondé, de rester bloqué au plus bas de l'échelon malgré ses efforts toujours plus poussés. Crispé, il songea que décidément, il ne parvenait pas à sortir du rôle de la pauvre petite victime désavantagée par la Nature. Déjà, sur Barab I, il avait joué ce personnage, et les gens n'en avaient conçu qu'un mépris absolu pour sa personne. Inutile de répéter cette erreur : Luke ne devait pas le voir comme une pauvre chose obnubilé par ses plaintes contre l'injustice d'un monde injuste en définitif.

Avec une intonation de défi, Ragath poursuivit
:

" Tu as raison, je ne devrais pas chercher à brûler les étapes. Comment saurais-je, toutefois, quand est-ce que je serais parvenu à maîtriser les bases que je possède déjà ? Pour ma part, je ne vois qu'une seule possibilité : un duel d'entraînement ! Le gagnant sera celui qui parviendra à désarmer son opposant (sans l'aide de la Force, naturellement) sans le blesser. Si tu gagnes, je continuerais à m'entraîner et j'essayerais de comprendre les raisons de mon échec. Et si je gagne... Alors, je pourrais chercher à maîtriser de nouveaux mouvements, plus techniques.

Le padawan fit une pause, l'oeil aux aguets. La possibillité d'un refus existait, son devoir envers le jeune garçon était de lui laisser la possibilité de décliner l'invitation. Après tout, il l'avait dit lui-même : son niveau restait très moyen. Paradoxalement, l'apprenti dépourvu de maître désirait voir à l'œuvre un combattant aveugle, guidé par la Force. C'était par ce média que la plupart des bretteurs jedis se repéraient dans un combat, chose impossible pour l'instant à l'élève au corps recouvert d'écailles ; autant s'habituer à ce type d'adversaire très tôt puisqu'il constituerait la majorité de ses futurs opposants lors d'exercices...
Revenir en haut Aller en bas
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
Luke Kayan


Nombre de messages : 3392
Âge du perso : 27 Ans
Race : Hapien
Binôme : Compagnon de Karm Torr.
Ancien Padawan de Saï Don.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Left_b1172/80ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Empty_10  (72/80)
PF:
ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Left_bar_bleue94/94ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Empty_bar_bleue  (94/94)

ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] _
MessageSujet: Re: Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan]   ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Icon_minitimeDim 27 Sep 2009 - 11:16

L'apprenti saurien essaya d'utiliser la Force; Luke prit parti de "l'observer à sa manière", mêlant son aura à celle de son compagnon pour suivre ses faits et gestes comme il le pouvait. Le courant d'eau bouillonnait désormais d'énergie, cherchant à s'échapper de son lit grâce aux efforts de son comparse. Un bruit d'éclaboussure ainsi qu'une odeur d'herbe et de terre mouillés s'élevant subtilement dans l'air indiquèrent au jeune aveugle qu'ils venaient d'échapper tout juste à un arrosage complet! Finalement, l'autre apprenti s'était bien débrouillé... Malheureusement, ce n'était pas ce que le Barabel souhaitait faire apparemment. Néanmoins le petit Hapan lui sourit en signe d'encouragement, c'était déjà un début! Des milliards et des milliards de personnes sur cette galaxie étaient incapable de faire réagir l'eau seulement par la force de son esprit. C'est ainsi que son maître Saï Don lui avait apprit à raisonner: toujours essayer de voir le bon côté des choses, il fallait juste faire attention à ne pas dénigrer ceux que l'on savait incapables de faire ce que vous faisiez mais justement, reprendre courage et aller de l'avant, encore et encore afin de protéger ceux qui n'avaient pas votre chance.

En tout cas, Luke ne s'était pas trompé à propos de Ragath. Une vague de tristesse immense le submergeait, les grains de sel amères s'écoulaient jusque dans son intonation de voix si peinée. Le Padawan prit parti d'écouter patiemment son comparse. Luke avait envie d'aider Ragath, tout comme on l'avait aidé... Et pour cela, rien de mieux que la philosophie de Saï Don, si doux que ses mots consolaient en un rien de temps! A voir si son apprenti retranscrivait de façon aussi efficace son enseignement. Le tout était que cela vienne du coeur; avec ses mots à lui donc, l'adolescent répondit en posant l'une de ses mains délicates sur celle écailleuse et puissante du saurien.


-Tu sais. Ce n'est pas une histoire de débutant ou d'expert mais de simple différence. Tu as le maniement au sabre pour rattraper tes petits soucis au niveau de la Force. Je parie que le problème s'équilibrera un peu plus tard. De toutes manières, nous avons au Temple, des statues représentant d'anciens Jedi, la moitié d'entre eux au moins maniaient le sabre-laser avec une dextérité exceptionnelle! Ils utilisaient peu la Force mais étaient des bretteurs tellement habiles. Chacun son domaine. Pour d'autres c'est la Force et pour les derniers un peu des deux. Tu ne dois pas oublier tes "faiblesses" mais ne pas en avoir honte, surtout pas. C'est ça qui fait la différence entre toi et un automate. Ces faiblesses font parties de toi, tu peux y pallier plus ou moins, mais toujours, elles resteront ancrées en tout, car elles font partie de ton identité. Il suffit de les accepter... Les améliorer comme on peut, et bien se sentir dans sa tête.


Luke ne parlait pas autant d'habitude, mais son camarade avait besoin de soutien! Le Padawan aveugle faisait tout pour que ce dernier prenne sur soi. Bien entendu, tout le monde avait le droit à ses instants de chagrin, aussi le Hapan respecta une petite pause, un silence qui pourrait faire du bien au Barabel. Le Saurien parut en effet se reprendre tout à coup; fort de sa propre volonté, sans l'aide de personne, il reprit la parole sur un ton de défi qui fit sourire Luke; ce n'était pas un sourire moqueur, mais heureux, tout simplement.

-D'accord, j'accepte. Mais tu sais... Dans un duel, il est impossible ou presque de ne pas utiliser la Force. Ne veux-tu pas essayer? Ce serait plus équilibré non? Ainsi, tu t'obliges à palier à ta peur du ridicule en l'utilisant, et moi, je travaille sur cette peur que j'ai toujours du sabre-laser. Non ? Si tu y tiens, on fait comme tu le veux... Mais dès lors, tu n'auras eu aucun mérite à me battre; je suis très loin d'être une référence au Sabre-laser.

Le Padawan aimait bien l'idée de Ragath: ainsi, ça mettait un peu de piment. On ne pouvait pas toujours renier une petite partie de compétition; surtout que l'enjeu n'était pas celui de deux êtres ambitieux sachant leur honneur en jeu. Justement, celui qui perdrait se promettait d'être humble et de revoir ce qu'il avait fait comme erreurs; c'était un exercice très stimulant! Et Luke lui-même se prenait au jeu, ayant bien envie de mesurer ses capacités à un autre élève... Mais ce en tout amitié bien sûr.

-Alors que fais-t-on? Ici ou dans une salle d'entrainement? Et à ta manière ou comme je l'ai dis, avec les deux armes principales du Jedi?

Luke n'était pas contrariant, tout à fait disposé à écouter les propositions du Barabel, ainsi qu'à lui céder le choix. C'était un plaisir pour le petit Padawan aveugle d'avoir trouvé de la compagnie ce matin. Avant, il aurait refusé le contact, et cette amabilité avec laquelle les deux apprentis pourtant inconnus traitaient entre eux montrait combien Luke avait évolué en ce sens.

_________________

Luke: Une fiche, Des chroniques et Une évolution
ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Luke11
Merci Vel pour cette sublime signature

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous



ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] _
MessageSujet: Re: Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan]   ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Icon_minitimeDim 27 Sep 2009 - 13:39

Le saurien considéra un instant le petit garçon qui lui faisait face. Plus il en apprenait sur Luke, et moins il avait l'impression d'avoir appris des choses sur lui-même au cours de sa formation. L'aisance avec laquelle son interlocuteur comprenait ses problèmes, ses craintes ; la facilité avec laquelle il trouvait les mots pour les chasser témoignait d'une expérience profonde. L'enfant aux longs cheveux avait dû, au cours des années, faire un travail d'introspection approfondi en vu de modifier son être intérieur. Une mue de l'âme lui conférant toutes les clefs en main pour achever sa formation sans rencontrer les difficultés les plus tenaces que l'on puisse imaginer : les doutes. Asséa lui avait pourtant bien rappelé qu'un jedi à l'esprit fragile tombait toujours dans les filets du côté obscur, et qu'un des aspects les plus surveillés lors de l'examen final était de ce fait l'état psychologique de l'élève. La situation prouvait bien qu'il ne serait pas près, avant longtemps, à devenir chevalier.

Alors qu'il rongeait son frein, les paroles douces de Luke pansèrent son cœur du mien qu'elles pouvaient. Tendrement, elles bercèrent son esprit obnubilé par la contemplation des défauts du barabel, et orientèrent ses pensées vers les atouts du jeune individu : il ne disposait d'aucune certitude et mettait toujours en doute ses capacités, ce qu'un adepte du côté obscur ne ferait jamais ; il incarnait probablement un exemple pour de futurs générations de jedis barabels, ce qui constituait une excellente motivation pour ne pas abandonner ses efforts ; enfin, et quoiqu'il en pense, Ragath disposait d'un véritable talent, bien qu'il n'en ait jamais eu conscience.

A la grande joie du padawan, Luke accepta son défi avec un sourire de bonne augure. Seulement, il apporta un ajout qui, en premier lieu, embarrassa son homologue barabel. Ragath écouta le petit sage lui conseiller de commencer dès à présent à utiliser la Force, même lors de combats au sabre. Présenté par le garçon, la suggestion n'avait d'autre but que de rééquilibrer leur futur duel, puisque de la sorte chacun pouvait exploiter son aisance dans son domaine respectif. En un sens, l'idée plaisait au grand saurien : sa victoire en serait ainsi plus éclatante, et il s'améliorerait sans aucun doute dans son approche de la Force. D'un autre côté, son adversaire pouvait tout aussi bien n'employer que la Force contre lui pour éviter toute confrontation directe et s'assurer une victoire aisée...

Secouant la tête, Ragath chassa cette pensée de son crâne avec vigueur. Il ne devait plus écouter ses peurs et ses angoisses, ça au moins il l'avait compris. C'était trop facile de ne voir que le mauvais côté des choses pour justifier un comportement vil et bas. Les seules personnes se basant sur ce mode de fonctionnement avaient aujourd'hui disparus, non sans raison d'ailleurs, autant éviter de reproduire leur erreur majeure !


* Maître Thalmé parlait des Siths comme de gamins terrifiés. Je n'avais jamais su pourquoi auparavant... * Se dit le futur jedi en constatant que, s'en le percevoir réellement, il poursuivait son apprentissage, de part le cheminement toujours plus poussé de ses réflexions.

Du même coup, il supposa qu'il devait continuer à pratiquer les études de cas que son maître lui faisait faire, même si personne ne le poussait à le faire. A partir de vieux rapports de mission, ce ne devrait pas être trop difficile. Brusquement, l'envie de retrouver la routine le prit. Le saurien fit passer cette petite vague de nostalgie en se reconcentrant sur le dialogue en cours.


* Bon, qu'est-ce que je fais ? Accepter semble être tout indiqué, seulement....Tant pis si je perd, au moins j'aurais appris à passer outre ma peur ! * Résolu l'apprenti jedi avec une bouffée d'adrénaline salvatrice.

A ses yeux, le lieu de confrontation d'un duel était sans importance. Un guerrier devait apprendre à s'habituer rapidement à chaque type d'environnement. Parcourant les alentours rapidement, Ragath fut rassuré de découvrir qu'aucun promeneur ne se trouvait trop près des deux padawans pour pouvoir recevoir un mauvais coup. Donc rien ne s'opposait à ce que le combat est lieu dans le parc.

Reportant son attention sur le jeune homme à ses côtés, il énonça d'une voix un tantinet trop réjoui pour les circonstances :


" Ce sera donc un duel au sabre, avec l'autorisation de faire usage de la Force " Déclara-t-il avec un petit sourire rendant son ton guilleret. Le barabel se redressa en poussant sur ses cuisses, ses mains sortants lentement de ses manches, et il se plaça face à son adversaire le long du ruisseau avant de terminer son discours par :

" Juste pour rappel : la victoire à qui désarmera son opposant sans le blesser. Si l'un de nous blesse l'autre, il sera automatiquement déclaré perdant. Et que la Force soit avec nous ! Glissa le reptiloïde en guise de conclusion.

En vérité, il préférait largement se battre en extérieur, pour plusieurs raisons : dans un endroit aussi fréquenté, et avec le cours d'eau pour limiter leurs déplacements dans une direction, il serait difficile pour le garçon de rester à distance (l'aire de combat étant tout bonnement trop petite) ; de plus, à chaque seconde, le soleil réchauffait le sang du saurien pour lui conférer toujours plus d'énergie. Plus le combat durerait, et plus son avantage s'accroîtrait ! Il fallait néanmoins raison garder. Si désarmer son adversaire octroyait la victoire, il suffirait à son opposant de lui arracher le sabre des mains par la Force et en deux secondes, le duel serait terminé... Lentement, le padawan dénoua sa ceinture (en se maudissant pour l'avoir trop serrée quelques instants plus tôt) et ôta sa bure d'apprenti pour dévoiler des muscles bien dessinés mais peu développés. A présent, tout son torse écailleux était en mesure d'absorber l'énergie solaire, et le barabel commençait déjà à sentir son fluide s'échauffer. La tension du combat augmenta progressivement, raccourcissant l'intervalle entre chaque battement de cœur, hachant le rythme de la respiration et réduisant au silence toute pensée superflue.

Ragath décrocha son sabre de sa ceinture avec une attention toute particulière. Ses mouvements lui paraissaient lents, comme effectués sous l'eau. Un effet de l'adrénaline, probablement. Son arme en main, il enclencha la mise en marche et observa, fasciné, la lame jaillir en un instant du cylindre métallique brillant. Un halo bleuté projeta son aura sur le sol avant que son possesseur ne redresse la lame à la quasi-verticalité pour saluer son ennemi, les deux mains sur son manche. La tête calme, le combattant débutant s'efforça de visualiser son opposant dans la Force, de cesser de se fier à ses yeux si facilement abusés. Un reliquat de pensée planait dans son esprit concentré sur le combat à venir tandis qu'il se préparait à dévier la première attaque, puisque selon les conventions c'était le défié qui avait l'initiative de l'attaque.


* Mon premier combat... C'est mon premier combat ! *
Revenir en haut Aller en bas
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
Luke Kayan


Nombre de messages : 3392
Âge du perso : 27 Ans
Race : Hapien
Binôme : Compagnon de Karm Torr.
Ancien Padawan de Saï Don.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Left_b1172/80ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Empty_10  (72/80)
PF:
ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Left_bar_bleue94/94ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Empty_bar_bleue  (94/94)

ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] _
MessageSujet: Re: Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan]   ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Icon_minitimeMar 29 Sep 2009 - 13:56

Juste pour rappel : la victoire à qui désarmera son opposant sans le blesser. Si l'un de nous blesse l'autre, il sera automatiquement déclaré perdant. Et que la Force soit avec nous !

-Sage règle!


approuva le Padawan, ravi que son comparse soit si bien disposée; l'issue d'un combat sans blessures ne pourrait être qu'intéressant! Et surtout, loin d'être dramatique; là était le plus important. Ni blessures physiques ou mentales; en effet, il n'y aurait aucune honte à perdre.... Et aucun orgueil à gagner, peut-être un peu de confiance en soi en plus mais rien d'autre.

-Allons-y alors.


Le Padawan, aidé du silence que prônait ces lieux tranquille ne tarda pas à percevoir le froissement d'un vêtement qu l'on retire. Lui-même enleva la lourde toge brune qui le recouvrait, apparaissant peut-être plus fragile encore; ainsi, dans cette tunique beige. La ceinture retombait un peu de travers sur ses hanches trop fines mais cela ne gênait pas Luke. Le jeune Hapan attrapa son sabre-laser et l'ouvrir, laissant apparaître la lame blanchâtre dont tout Padawan dispose tant qu'il n'a pas été sur Ilum récupérer son cristal. L'adolescent avait déjà son manche de terminé, son ancien maître Nalkaïr de son prénom lui avait demandé de travailler cet ouvrage, de réunir les pièces. La seule qui manquait c'était ce cristal que le Jedi n'avait pas eu le temps de trouver puisque Nalkaïr avait disparu, puis était réapparu mais pas pour le reprendre comme apprenti. De toutes manières Luke avait le temps! Beaucoup de Padawan ne disposaient pas d'un mentor particulier avant leurs 13 ans-âge qu'il avait aujourd'hui mais sachant que Saï l'avait prit sous son aile depuis ses neuf ans déjà-et ne se rendaient pas sur Ilum avant 14 ou 15 ans... Voir à la fin de leur formation pour certains puisque leur maître pensait qu'avoir le sabre-laser n'était pas le symbole d'un nouveau commencement dans l'apprentissage mais la marque de sa fin.

Luke avait donc tiré son arme, tranquille mais prêt à riposter. Il n'attaquait généralement pas, plus doué pour la défense qu'autre chose. Déjà son esprit avisait l'eau comme rempart possible si jamais le Saurien s'approchait trop. Cela servirait d'effet de surprise: et ça pourrait peut-être aveugler Ragath... Heureusement, ce n'était pas de l'eau salée et l'apprenti d'en face n'en tirerait donc aucune douleur... Le gamin se sentait pourtant d'humeur malicieuse aujourd'hui. Il ne voulait pas attendre pour offrir une petite surprise à son comparse. Gardant le piège de l'eau pour plus tard, Luke exécuta un salto avant avec l'espoir de dépasser la créature pour arriver dans son dos et la surprendre. Malheureusement, ce fut la carrure de Ragath qui l'impressionna! Le Hapan dû augmenter la pression de Force en plein saut pour ne pas bousculer l'autre élève qui faisait au moins 1 m 80... Déséquilibré Luke retomba derrière Ragath! Il se redressa et attaqua... Ne sachant si son adversaire serait désarmé ou s'attendait à son geste....

Pour l'instant, il s'agissait plus de jauger, de réfléchir et analyser. Luke avait excécuté ce saut pour un premier contact proche avec son adversaire. Cependant le Padawan avait la mauvaise habitude d'être trop patient. Il attendait toujours de comprendre la manière d'agir de l'autre personne pour prévoir ses mouvements ou façons de réagir... Mais des fois c'était fait trop tardivement, l'adversaire était plus rapide, plus imprévisible! Luke maîtrisait très bien les techniques de base; le sabre était manié avec élégance et grâce mais de façon trop scolaire; mal à l'aise avec l'arme mais volontaire Luke n'avait pas trouvé pour l'instant, d'autres méthodes que celle d'apprendre par coeur les mouvements à faire. Il ne savait pas inventer, sauter un pas pour changer un peu la formule ou le mouvement; se conformant avec rigidité à ce qu'on lui avait apprit. Il n'y avait qu'avec la Force que le Hapan était capable d'innover; d'inventer des stratégies et de surprendre. Avec le sabre-laser, c'était plus de la récitation de cours.

_________________

Luke: Une fiche, Des chroniques et Une évolution
ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Luke11
Merci Vel pour cette sublime signature

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous



ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] _
MessageSujet: Re: Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan]   ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Icon_minitimeSam 3 Oct 2009 - 12:50

Luke avait salué l'idée du barabel avec un enthousiasme signifiant son assentissement à une règle évitant au duel de dégénérer en bain de sang. Puis le silence précédant chaque affrontement s'était installé, pesant. Durant d'interminables secondes, les deux padawans s'étaient contentés d'attendre que l'un ouvre sa garde pour attaquer. Le reste du monde poursuivait sa course tandis que près du cours d'eau, le temps suspendait son avancée. Mentalement, Ragath bouillonnait.

D'un côté, il voulait rester attentif à chaque indice pouvant lui indiquer que son opposant allait agir. Cependant, une partie de lui-même ne parvenait pas à ignorer la nécessité d'apprendre à utiliser la Force lors d'un combat. L'utilisation d'une technique non-maîtrisée en plein combat revenait immanquablement à prendre des risques inutiles, toutefois si le saurien réussissait le tour de force d'améliorer sa perception, ce serait un grand bond en avant dans son apprentissage.


* Ca reste un entraînement... Alors pourquoi vouloir à tout prix gagner ? L'enjeu n'est pas si important, au final. C'est d'ailleurs dans cet optique qu'il a été accepté. Je ferais mieux d'en profiter un maximum. * Décida le reptiloïde au fur et à mesure que la tension s'accentuait dans la zone de combat.

Les yeux ouverts, mais peut-être moins étincelants, l'aspirant jedi s'efforça de dérouler autour de lui, précautionneusement, une toile de Force. Pareil au filet arachnéen, le réseau lui transmettrait toute perturbation sur la surface recouverte, avertissant son créateur une demi-seconde avant qu'il n'aurait pu le voir pour réagir d'une attaque. Satisfait du résultat obtenu, Ragath n'eut que l'occasion de se féliciter de sa vivacité d'esprit. En effet, alors qu'il testait son travail, le jeune garçon qu'il avait pour adversaire fléchit les jambes pour bondir. Un instant plus tard, le grand saurien comprenait son erreur en écarquillant les yeux de stupeur.


* Les airs ! Mon réseau ne couvre qu'une surface plate : je ne peux rien sentir si mon ennemi ne touche pas le sol ! * Se dit-il en suivant des yeux, impuissant, la trajectoire du saut de Luke. Un éclair blond, une sensation de poussée vers le bas dans la zone qui se situait sous le jeune garçon, et quasiment instantanément après, un corps léger atterrissait derrière le barabel qui se retourna, pas assez rapide pour voir son adversaire se relever et porter une première attaque.

La lame d'énergie pure vibra vers son torse, bien trop proche. Incapable de dévier le coup ou de l'esquiver convenablement, Ragath ne songea qu'a une seule chose pendant les trois secondes qui le séparaient de l'impact fatal.


* Je ne dois pas être blessé ! * La phrase, courte, n'en était pas vraiment une dans son crâne. A posteriori, lorsque le padawan racontera ce duel, il parlera de mots qui résonnèrent dans son esprit. Au moment des faits, ce ne furent pourtant que des idées primaires, des images qui coururent dans son cortex pour déclencher les plus anciens réflexes.

Avec une agilité dont il ne se croyait pas capable, le jeune natif de Barab I lança sa queue sur la trajectoire de la lame, générant un mouvement de contrepoids sur tout son corps qui fut jeté à terre avec une brutalité due à la force centrifuge en soulevant un nuage de poussière. Indifférent à la masse de chair qui se dressait à présent sur son passage, le sabre laser poursuivit le geste amorcé par son possesseur, imperturbable. Sans qu'une goutte de sang ne jaillisse, les deux tiers inférieurs de l'appendice caudale de Ragath tombèrent au sol, agités par des soubresauts nerveux.

C'était un reliquat d'artifice conservé au court de l'évolution de son espèce : la queue des barabels était compartimenté et prévue pour se détacher proprement du corps au niveau de chaque segment, offrant au prédateur une occupation tandis que leur vraie poids fuyait à toute jambe. Le procédé n'infligeait aucune souffrance et le membre perdu se régénérait au bout de quelques semaines (suivant la longueur manquante), un peu plus court et brun. Conscient qu'une seconde erreur signifierait inéluctablement sa défaite, l'estropié écailleux se releva avec diligence pour montrer sa queue raccourcie qui laissait voir un cylindre de chair rosé.


" Hé ! Ça ne compte pas comme une blessure ! Regardes toi-même : je ne saignes pas ! On continues, n'est-ce pas ? " Lança-t-il à Luke en passant sa main sur la chair et montrer qu'elle restait sèche.

Une personne de mauvaise foi aurait pu faire fi de tout fair-play et se déclarer vainqueur. Mais le reptiloïde voulait croire que Luke n'était pas de ce genre. Tout plutôt que de songer à sa défaite éclair...
Le sabre le long du corps, il refocalisa son attention sur le plan physique de l'affrontement.


* Fini, les expériences ! J'ai peut-être encore des choses à apprendre, mais elles peuvent attendre. Pas question que je perde ce tout premier duel ! Déclara en son for intérieur et avec ardeur l'imposant duelliste en crispant son visage de concentration.
Revenir en haut Aller en bas
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
Luke Kayan


Nombre de messages : 3392
Âge du perso : 27 Ans
Race : Hapien
Binôme : Compagnon de Karm Torr.
Ancien Padawan de Saï Don.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Left_b1172/80ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Empty_10  (72/80)
PF:
ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Left_bar_bleue94/94ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Empty_bar_bleue  (94/94)

ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] _
MessageSujet: Re: Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan]   ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Icon_minitimeSam 3 Oct 2009 - 13:38

Quelque chose que ne put jamais prévoir Luke le toucha. Une espèce de chose écailleuse, lourde et pleine de force qui l'entrava; le faisant céder et reculer. Le Padawan sentit ensuite une série de vibrations dans le sol; comme si quelque chose tombait... N'y comprenant rien; le Jedi analysa la Force; mais rien... Aucune souffrance! Pourtant, le saurien avait bien touché sa main, trop proche du manche pour ne pas s'être blessé. Le Padawan ne voulait pas se servir de cela pour gagner; en fait, il était surtout inquiet pour Ragath. Ce dernier lui donna tort en s'approchant de lui pour lui dire ces mots.

Hé ! Ça ne compte pas comme une blessure ! Regardes toi-même : je ne saignes pas ! On continues, n'est-ce pas ?

Luke allait lui répondre aimablement qu'il ne risquait pas de regarder grand chose avec ses yeux; mais le saurien lui fit toucher sa chair... Cette dernière était intacte! Et pourtant, n'avait-elle pas touché le sabre? Interloqué devant un tel mystère que la Force sans la vue ne pouvait résoudre, l'apprenti Jedi se contenta de hausser les épaules... L'idée de mettre Ragath hors combat pour ça ne lui était pas venu à l'esprit un instant. En fait, le Padawan avait pensé que l'un des deux serait sanctionné s'il blessait l'autre, pas sa propre personne. Quelque part, ce n'était pas plus mal, ainsi ils se contrôlaient envers l'autre, mais aussi envers soi-même. Le Hapan hocha la tête.

-Ne t'inquiète pas, je te croyais, au moment même où tu me l'as dit! Je n'arrive pas à comprendre ce procédé mais ça ne fait rien... Laissons le mystère au mystère et continuons! Bien joué en tout cas

Admiratif devant la technique inconnue du Saurien, le Padawan se demanda encore quelques instants comment il avait fait... Cette rapidité! Cette vivacité d'esprit en plein combat. Pour sûr Ragath était fait pour ce genre de combat. Luke était très heureux d'être là pour assister à une telle prouesse. Capable de s'extasier sur les réussites des autres sans les jalouser. En effet, le Hapan avait un millier d'autres défauts, mais pas celui-ci.

Le jeune Jedi se reconcentra toutefois sur le combat. Cette fois-ci... Peut-être devrait-il utiliser sa ruse. En effet; le saurien avait eut l'intelligence de tisser une toile de Force protectrice autour de lui. Ses pas seraient aussitôt cerclés par les ondes de Ragath et le préviendraient aussitôt. L'effet de la surprise était fichu à l'eau... Ou presque! Justement en parlant d'eau!

Luke courut droit sur Ragath espérant faire réagir son instinct. Au dernier instant, le Padawan freina face à lui; invoquant l'eau de la source. C'était encore le Saurien qui avait eu cette idée indirectement en voulant stopper le courant tout à l'heure. Le Padawan préparait déjà ça en se connectant au ruisseau. Il projeta sa main en avant, paume ouverte et ses deux doigts repliés. Suite à cela; le Padawan sauta sur son adversaire... Espérant bien viser et être assez rapide. Arrivant face au Saurien, Luke brandit son sabre laser pour lui faire croiser l'autre lame.

Ah si seulement l'eau avait pu couper le sabre du saurien... Seulement le Padawan quoique doué pour trouver les stratégies les plus farfelues avec la complicité de la Force n'était qu'un débutant, comme tout à chacun; il pouvait faire des erreurs. Si Ragath réagissait plus vite que lui, ce serait bien le Hapan qui serait cueilli en l'air. Tout ceci n'était heureusement qu'un duel amical et Luke en avait profité pour prendre des risques. Jamais le Padawan ne se serait amusé à ça dans un combat pour sa vie! Trop d'insécurité, de tentatives d'expérience sans savoir si cela fonctionner! Après la réaction du Saurien il saurait s'il pouvait garder cette méthode, devait l'améliorer ou l'éliminer tout à fait. L'idée d'utiliser les éléments à portée de sa main lui venaient de Saï Don... Sans compter que l'eau du courant était douce, aucun problème dès lors! Même si Ragath serait aveuglé un moment-si sa technique marchait- le saurien ne souffrirait pas; s'il y avait eu du sel dans le liquide, le résultat aurait été tout autre.

D'une onde de Force Luke fit tout son possible pour atterrir le plus rapidement, se sachant affaibli ainsi dans les airs, sans appuis et si proche d'un adversaire qui avait peut-être déjoué tous ses pièges... Le but avait été de déstabiliser Ragath en arrivant ainsi sur lui, suite à une chute d'eau. Le faire tomber ou tout du moins le déséquilibrer avait été l'objectif de Luke... Voyons lequel des deux serait le plus déstabilisé...

_________________

Luke: Une fiche, Des chroniques et Une évolution
ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Luke11
Merci Vel pour cette sublime signature

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous



ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] _
MessageSujet: Re: Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan]   ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Icon_minitimeDim 4 Oct 2009 - 17:11

Suivant sa récente résolution, le barabel fit disparaître le réseau de Force.

La suite se déroula comme dans un rêve pour le grand saurien.En premier lieu, rien dans l'enchaînement des évènements ne divergeait du monde réel : Luke, joueur devant l'éternel, acceptait de poursuivre le duel, en ajoutant un compliment à l'adresse de son opposant qui plus est. Puis, mû d'une impulsion subite, le petit garçon se lança vers Ragath de toute la vitesse dont il était capable, espérant sans doute entamer un corps-à-corps brutal avec son ennemi écailleux.


* Ma chance tourne, on dirait ! Au contact, j'ai l'avantage du gabarit. C'est du tout-cuit ! * Pensa le guerrier en raffermissant sa prise sur le manche de son sabre.

Soudain, alors que rien n'en présageait, le jeune homme s'arrêta dans sa lancée et ne prit le temps que d'effectuer un rapide geste de la main avant de bondir sur lui, la lame orientée de manière à lui porter un coup de taille. Dans le même intervalle, un grondement de mauvaise augure rugit à son oreille. Dans le vrai monde, prit entre deux tels "feux", n'importe quel être vivant aurait reçu de plein fouet l'une ou l'autre des attaques au minimum, et aux dernières nouvelles, les habitants de Barab I appartenaient à cette catégorie. Pourtant, ce qui advint par la suite devait prouver le contraire.

Certains réflexes, héritages de générations passées à perfectionner l'art de la survie, donnaient parfois l'illusion d'être le résultat d'une forme de prescience au vue de leur vitesse d'exécution. Ragath eu le sentiment que tout son corps s'électrisait pour atteindre une vélocité à la limite du possible. Son cervelet reptilien émit la plus forte des décharges d'adrénaline qu'il ait jamais reçue, et le rendu fut... Spectaculaire. Vif comme l'éclair, Ragath plongea vers le sol en mettant ses mains devant lui. La périphérie de son champs de vision se flouta tandis que, conscient de l'approche de la masse d'eau, ses yeux enregistrèrent la distance à laquelle se trouvait le bord du ruisseau et l'autre rive. Il ne s'était écoulé qu'un dixième de seconde mais pour le padawan, la scène s'était figée. Son être, progressivement attiré par la gravité, s'inclinait lentement à la vertical du sol tout en le faisant passer sous la vague lancée par Luke à son attention. Les jambes repliée, l'aspirant jedi posa à plat les paumes de ses mains dans un timing parfait : le corps en équilibre au-dessus des flots tranquilles un crucial moment, il eut la vision tête en bas d'une masse d'eau éclaboussant l'endroit où il se tenait moins d'une seconde auparavant et son adversaire qui atterrissait trop vite pour que la Force y soit étrangère. Puis, détendant brutalement les bras qu'il avait pliés à sa réception au sol, le saurien projeta toute sa masse corporel dans une vrille en arc de cercle magistrale qui l'amena sur l'autre rive sans qu'à un seul moment, son dos n'ait été exposé. Droit comme un I, Ragath demeura interdit l'espace d'un instant. Un étourdissement l'obligea à tituber de deux pas vers la droite avant de se ressaisir. Il passa une main surprise sur son torse.


* Wahou ! C'est vrai que j'emmagasine la chaleur moi ! Tu pars d'une énergie ! C'est... Comme si je disposais d'un exosquelette ultra-léger et hyper-perfectionné, j'adore ! * Jubila l'acrobate sans quitter des yeux son opposant.

Le jeune garçon lui envoyait coup sur coup, et lui ne faisait qu'esquiver à chaque fois. Pour la première fois, il allait prendre l'initiative de l'attaque. C'était l'occasion à ne pas rater, surtout.


" Je te félicite pour cette attaque. Honnêtement, je doute de pouvoir éviter une seconde fois pareil assaut ! C'était une combinaison redoutablement efficace d'originalité et de stratégie."

La moindre des politesses était de rendre hommage à la quasi-victoire du garçon, bien que...

* ...contrairement à ce que j'ai prétendu, il ne fait aucun doute que je multiplierais les exploits de ce genre au fur et à mesure que le sang se mettra à bouillonner dans mes veines ! * Ajouta en pensée le duelliste au sabre bleu.

Déterminer à renverser la vapeur, ce dernier résolut d'exploiter ses avantages au maximum. En un mot : provoquer une confrontation à mains nues. Son plan se résumait à une idée : arracher des mains de Luke le sabre de ce dernier. Le mieux pour cela étant de monter une diversion.


* Suivant toute vraisemblance, si je lui saute dessus directement, il le sentira et pourra me repousser via la Force. J'atterrirais alors les quatre fers en l'air, vulnérable au sol dans le meilleurs scénario, barbotant dans l'eau au pire... L'idéal, si j'osais y croire, serait qu'il ne tienne son sabre que d'une main. Mais ça paraît aberrant : pour qu'il fasse de la sorte, il devrait utiliser la Force. Sauf que dans ce cas, je me retrouve... A moins que... * Une possibilité, envisageable, apparut au barabel tandis qu'il se triturait les méninges.

Fixant sa cible, il lança son arme tournoyer tel un frelon mortel et, avec le concours de la Force, fit décrire une courbe à la trajectoire du sabre. Le résultat, bien que moyennement satisfaisant, réalisa néanmoins les attentes du reptiloïde, qui patienta un peu avant de bondir droit sur son opposant. Les muscles gorgés de chaleur, celui-ci fondit tel un rapace, dont le poids accroissait la vitesse à chaque seconde, sur sa proie, les mains tendues telles des serres prêtes à se refermer sur le cylindre métallique et à l'arracher des mains de leur propriétaire.

Le vent de l'incertitude siffla autour du combattant en plein saut, qui ne cessait de psalmodier des suppliques mentalement afin que sa technique fonctionne.


* Allez, dévie ce sabre qui menace ton flanc avec une onde de Force, qu'une de tes mains ne serve plus à protéger ton sabre ! * Furent les dernières pensées cohérentes du padawan avant l'impact.
Revenir en haut Aller en bas
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
Luke Kayan


Nombre de messages : 3392
Âge du perso : 27 Ans
Race : Hapien
Binôme : Compagnon de Karm Torr.
Ancien Padawan de Saï Don.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Left_b1172/80ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Empty_10  (72/80)
PF:
ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Left_bar_bleue94/94ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Empty_bar_bleue  (94/94)

ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] _
MessageSujet: Re: Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan]   ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Icon_minitimeDim 4 Oct 2009 - 20:41

[HJ: si quelque chose te déplaît, n'hésite pas à me le dire! Je n'ai pas joué ton perso (chose que je ne me serais jamais permise) mais par contre, j'ai fais un deux petits tours de passe passe^^ ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Icon_wink ]

Le reptiloïde avait pour lui non seulement la force; mais aussi la rapidité. Normalement, les deux ne devaient pas cohabiter, or Ragath y parvenait, c'était très singulier, surprenant et un peu gênant pour Luke avouons-le. L'adolescent s'inclina lorsque le saurien lui fit ces compliments. Il haussa ensuite les épaules pour signifier que ce n'était rien de fantastique au final puisque le jeune reptile l'avait évité avec une facilité déconcertante selon le Hapan. Chose étrange, Luke continuait de communiquer beaucoup par gestes et ce, malgré sa cécité. Il était incapable de percevoir un sourire si ce dernier ne dégageait pas une incandescence assez forte? pour que la Force en soit irradiée, et lui transmette la présence de ce sourire. Ainsi, le garçon aurait dû perdre cette habitude qu'ont les gens de "parler en silence", de communiquer par gestes; mais non, même pas... Et c'était cette connaissance des codes d'un langage non parlé qui prouvaient en majeur partie, son appartenance passée au monde des voyants. Luke n'avait jamais été très bavard, aussi, préférait-il les gestes bien que cela se puisse retourner contre lui, si l'autre lui renvoyait un tel code insuffisamment rayonnant pour qu'il le comprenne.

Mais de toutes manières, ils étaient en plein combat; et quoiqu'amical, ce dernier leur coûtait de l'énergie... A Luke, oui en tout cas. Le gamin s'était déjà entraîné aujourd'hui et ses muscles endoloris se rappelaient à lui, se plaignant d'une séance de plus; c'est pourquoi le Hapan se concentrait maintenant sur ce qu'allait fait Ragath; et surtout ce sur quoi il allait faire pour contrer, ou attaquer. Le Padawan sentit bientôt un tourbillon dans la Force, un danger imminent qui menaçait son flanc. Le saurien était très intelligent, il avait sans doute analysé la manière de fonctionner de Luke. Le jeune Jedi était en effet doué pour l'esquive, l'anticipation... Il avait lancé l'offensive, mais ceci n'était pas dans ses habitudes; le Hapan était prompt à se défendre grâce à des réflexes fulgurants, et ceci pouvait le perdre.

En effet, faire appel à sa grande amie mystique était la première chose qu'il faisait sans s'en rendre compte; déviant le danger avant même d'avoir eu le temps de songer à un piège. C'était le seul moment où le Padawan était impatient... Dès que la Force lui envoyait un signal, l'enfant réagissait toujours, sans jamais la faire attendre. Luke eut le temps de se demander fugacement pourquoi Ragath prenait le risque de jeter son sabre! Avec la distance, ainsi que l'effort que faisait désormais le Hapan pour ralentir sa vitesse, il pourrait l'attraper... Le saurien comptait-il sur son arme pour une diversion?

Mais de toutes façons Luke n'avait pas le choix, il n'avait pas hésité à lâcher la main de son sabre-laser pour faire appel à la Force et ralentir la vitesse de l'arme du Saurien. Le jeune garçon sauta sur place pour arriver au niveau du sabre de Ragath et tendit la main. Le métal froid vint se loger entre ses doigts; l'adolescent retomba sur le sol. Une onde de vitesse se répercuta dans son bras; l'arme avait encore un peu de sa fougue lorsque Luke l'avait ralentie, la douleur n'y était pas, mais la gêne oui! Pourtant le Padawan ouvrit le sabre de Ragath, se retrouvant, le pauvre, désormais armé de deux sabre-laser, lui qui avait horreur de ça!

Néanmoins le saurien n'avait pas raté son attaque, car si le Padawan avait attrapé son sabre-laser au vol, il s'était bien fatigué pour ralentir la vitesse d'arrivée de l'objet pour l'attraper sans se faire de mal, et surtout, bien viser le manche et non la lame... Franchement, ça aurait été trop bête comme accident! Quoique les sabre d'entrainement n'infligeaient que de bonnes brûlures bien douloureuses et non pas la perte d'un membre... Enfin... Normalement... Sait-on jamais avec ces bêtes là! Donc un peu déstabilisé, tenant vaillamment son propre sabre dans sa main droite ainsi que l'épée de lumière trop grande pour lui; le garçon s'efforça de refermer solidement ses doigts sur ce dernier pour les croiser devant sa personne en signe de défense. Il rassemblait déjà tout son pouvoir de Force pour préparer l'attaque du Saurien, fatigué mais tenant bon car, captivé par ce combat amical. Luke ne voulait pas gagner à tout prix... Mais il voulait encore se mesurer au reptile, faire fonctionner leurs méninges et sentir les onde de Force cavaler autour de lui. Si le soleil éveillait l'énergie de Ragath; la puissance mystique des Jedi semblait donner une étrange force à Luke; ce dernier sentait les choses fourmiller autour de lui, tant et tant, qu'il avait l'impression de voir de nouveau... Tout juste si les couleurs n'apparaissaient pas devant lui.

Si Ragath voulait "l'achever" avec son plan maintenant, c'était le moment car Luke quoique armé de deux sabres fatiguait. Ce qui devait arriver, arriva... Toute cette scène depuis que Luke ait attrapé l'arme du saurien n'avait duré que quelques fractions de seconde... En fait, au même instant où le Padawan avait sentit le métal constituant le sabre de Ragath toucher ses doigts, ce dernier s'élançait sur lui! L'enfant n'avait même pas l'arme de Ragaht correctement logé dans sa main. Il sentit les griffes du saurien s'emparer de son sabre avant même que ce dernier n'atterrisse. Ne faisant pas le poids; Luke lui céda son sabre et roula dans l'herbe en arrière de façon plus ou moins involontaire.

Lorsque le Padawan se remit debout, Ragath avait sûrement son arme en main... Sauf que Luke possédait maintenant la sienne! Le manche, trop grand et trop gros était difficile à manier, mais c'était sûrement le cas inverse pour le saurien qui aurait affaire à un manche minuscule pour lui. Le Padawan eut un petit rire amusé, malgré la fatigue, il eut le temps de trouver la situation très drôle suite à l'échange. Luke se releva, reprit un peu son souffle puis contrataqua.

Il fit mine de s'élancer vers le haut mais au lieu de ça, glissa dans l'herbe pour arriver sous les pattes du saurien... Ca c'était très risqué comme manière d'essayer de se glisser derrière. Le Padawan avait bien entendu fermé la lame pour passer. Si il réussissait, le tout se passerait en quelques fractions de secondes, sinon... Si Ragath s'apercevait, il serait facile de refermer le "pont" tout simplement; et Luke serait arrêté comme un vulgaire fétu de paille par les immenses piliers qu'étaient les pattes du reptile pour lui. Se glisser derrière de cette façon déstabiliserait peut-être Ragath et limiterait un peu sa vitesse de réaction. Hummm A voir si cela fonctionnait! Le sabre du saurien toujours serré dans sa main, Luke se laissa donc glisser, espérant se redresser au moment où il passerait juste derrière le saurien qui servait actuellement de pont. Restait à savoir si la circulation était fluide et que le propriétaire n'avait pas décidé de fermer le dit "pont".

_________________

Luke: Une fiche, Des chroniques et Une évolution
ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Luke11
Merci Vel pour cette sublime signature

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous



ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] _
MessageSujet: Re: Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan]   ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Icon_minitimeSam 10 Oct 2009 - 19:05

* Le Hasard est une des grandes forces de l'univers ; sois sûr qu'il n'obéit à aucune loi. Profites-en quand il t'aide, et adaptes-toi lorsqu'il te gêne. *

Il apparaissait toujours étrange de se rappeler d'une phrase précise dite par un ami du passé alors qu'en apparence, rien ne suggérait à votre esprit de se remémorer ce passage particulier.

En apparence...

Son corps flotte en suspension au-dessus de l'eau. Le souffle d'un vent dû à l'air altérée par la vitesse de son passage dans le fluide aguiche chaque fibre de la surface tiède de sa peau ; les milles reflets du ruisseau parviennent par intermittence à ses pupilles aux fentes inhospitalières, l'obligeant à ciller avec vivacité pour ne rien perdre de la scène ; son cœur pompe toujours plus vite le sang précieux et riche en nutriments vers ses muscles, avec emphase il essaye de séparer toujours un peu moins deux battements dans le temps et entraîne tous les éléments du corps reptilien dans sa grande sarabande ; ses poumons s'agitent en une succession ininterrompue de flexions et d'extensions conférant à la respiration du barabel un rythme haletant ; au loin les passants profitant du soleil s'assoient et discutent calmement de sujets hétéroclites dont les mots ne sont pas rapportés aux ouïes de l'aspirant jedi, contrairement aux radiations solaires charriant leur lot constant d'énergie électrisante ; dans son épaules droite promise à un avenir courbaturé, des fibres musculaires déjà torturées précédemment choisissent de manifester leur colère par la méthode la plus triviale qui soit : un flot brutal et massif de signaux douloureux à l'adresse du grand patron ; et, devant une foule peu nombreuse attirée par les bruits d'un duel, Luke se saisit sans difficulté du sabre de Ragath, le déclarant perdant.

Sa Chance s'en était allée. Finie l'invulnérabilité, finies les stratégies brillantes surgissant en un éclair de génie. Seule restait la Défaite et sa signification limpide.

Heureusement, le cerveau constituera en permanence une merveille de fonctionnement, perfectible pour certains, mais ses petits travers pouvaient en de très rares instants jouer un rôle non-négligeable dans une situation extrême. Comme ici, par-exemple...

Bien qu'il n'ait plus eu de raison de continuer à se battre, bien que son épaule lui intimait l'ordre de s'affaler au sol pour hurler à pleins poumons en enfonçant plus profondément chaque seconde un tison chauffé à blanc dans ses chairs, le Barabel parvint à rejoindre son opposant et à lui ôter le sabre des mains. Pour la simple raison qu'il ne se trouvait plus en état de percevoir le plus petit message nerveux. A la sortie de la mêlée, le saurien se trouva donc fort d'avoir été dépossédé de son arme tout en ayant récupéré ce qui lui semblait être un jouet... Interdit, il hésita sur la marche à suivre. D'un point de vue purement protocolaire (ce fameux point de vue qui le désignait perdant depuis moins d'une minute), Luke l'avait désarmé le premier. Ce qui mettait fin au combat d'entraînement. De son côté, le garçon entreprenait de se relever. Avec un étonnant détachement au regard de la tension qui régnait pour décider si oui ou non le jeune Hapan avait remporté la manche, celui-ci rigola de la situation, avec moins de force que si il s'était contenté d'être spectateur, sans doute. Puis, rapide comme l'éclair, il fonça vers Ragath.

Il aurait très bien pu rien ne s'être passé depuis plus d'une minute. C'en était même déroutant de rapidité : faisant fi du changement d'arme, de la fatigue, de l'originalité de la position de chacun, l'ennemi d'exercice du natif de Barab I ne perda une seconde à poursuivre l'affrontement, sauf pour s'autoriser un court rire. Naturellement, en reprenant peu à peu contact avec les diverses zones de son cerveau, le grand saurien eu droit à une grande tranche de rébellion en provenance de son épaule droite. Sans que rien ne l'y ait préparé, et au pire du combat, il grogna sous la douleur, posant par réflexe sa main gauche sur le membre douloureux. De ce fait, le padawan ne put que regarder une silhouette floue se faufiler entre ses jambes avant de devoir déposer un genou à terre. Néanmoins, afin de ne pas laisser une trop grande ouverture à un adversaire à présent dans son dos, le combattant envoya sans grand espoir son bras alourdi effectuer un grand arc de cercle horizontal en direction de la position supposée de Luke.
Revenir en haut Aller en bas
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
Luke Kayan


Nombre de messages : 3392
Âge du perso : 27 Ans
Race : Hapien
Binôme : Compagnon de Karm Torr.
Ancien Padawan de Saï Don.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Left_b1172/80ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Empty_10  (72/80)
PF:
ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Left_bar_bleue94/94ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Empty_bar_bleue  (94/94)

ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] _
MessageSujet: Re: Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan]   ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Icon_minitimeDim 11 Oct 2009 - 13:13

Luke remarqua bien le geste de protection de Ragath; mais c'était inutile, de toutes manières le jeune Hapan était trop fatigué pour contrattaquer. Le fait de se retrouver dos à son adversaire était une chose... Se sentir capable d'assumer un autre bond, l'enchaînement d'une nouvelle stratégie imaginée au préalable en était une autre. Luke se redressa donc simplement. Une vague l'assaillit; présente dans la Force, lourde, pesante... Le jeune Jedi était épuisé, et il n'était apparemment pas le seul. Ragath se serait-il fait mal? Le son de son genou touchant terre ainsi que la vibration intense ressentit dans le sol donnait cette impression au petit aveugle. L'adolescent éreinté tendit son sabre-laser au réptiloide, souriant légèrement, mais non pas dépit, juste qu'il n'avait pas la force de sourire plus. Les spectateurs s'en allèrent après avoir félicité Ragath et Luke ou seulement leur favori, parlant de ce duel ou d'autres choses en partant; laissant alors au soleil sa place entière sur le tapis d'herbes qui ne comportait plus une ombre sinon celle des deux combattants.

-Personne n'a gagné

Déclara le Jedi, ravi de l'égalité. Ragath s'était très bien battu, certes Luke avait eut les deux sabres lasers en main quelques secondes mais bon, on n'allait pas chipoter... Les deux étaient vainqueurs car ils avaient beaucoup apprit. Un petit duel comme ça, ça n'y paraissait pas, mais beaucoup de choses rentraient dans la tête inconsciemment et les techniques peaufinées sans qu'ils ne s'en aperçoivent pourraient encore être travaillé lors d'un autre face à face, ou bien les aider en cas de danger. Luke se sentait cependant mal à l'aise car il ne savait pas trop si Ragath allait bien ou pas... Ses sens étaient un peu brouillés et le jeune garçon aveugle ne pouvait pas voir ce qui se passait autour de lui de façon simple, avec ses yeux. Utiliser la Force pour se guider présentement était trop fatiguant et si le Jedi évitait bien les obstacles par habitude, il peinait franchement à prendre des paramètres plus subtils en compte... Sentant la présence du reptile sans réussir à percer le secret de ses sentiments ou de sa santé, Luke se contentait de laisser planer doucement ses Ondes de Force à un niveau stable mais faible; juste ce qu'il fallait pour se diriger et savoir qui était à ses côtés.


-Tu es vraiment... Rapide! C'est incroyable!

Non pas que Luke ait douté de prime abord que l'autre apprenti serait talentueux, mais le petit Jedi avait toujours pensé que l'on était doué, ou pour la force et l'endurance, ou pour la rapidité et l'agilité... Ragath semblait posséder toutes ces qualités et ce, malgré un corps lourd et immense. C'était tout bonnement fantastique; et Luke admirait la maîtrise de son corps que possédait son aîné. Il sourit, ravi d'avoir eu ce petit duel en cadeau. Plus que tout, ce genre de combat amical où il n'y a pas de vraie compétition-sinon une gentillette qui motivait les deux partis juste ce qu'il faut- rapprochait deux Padawans. Luke semblait déjà avoir fait connaissance avec le saurien, ce n'était plus un inconnu! Comme si ils se côtoyaient déjà depuis un mois chaque jour; Car il est vrai que la confiance donné dans ce combat en l'autre pour ne pas être blessé, équivalait à celle que l'on offre à un ami ou tout du moins à un camarade. Toujours est-il que les premiers liens étaient tissés.

-As-tu un maître?


Demanda soudain Luke curieux. Dans les manuels, on disait que les apprentis n'ayant pas trouvé grâce aux yeux d'un mentor allaient dans les camps agricoles de Bandomer où ils perdaient beaucoup de leur relation avec la Force. Mais les temps présents étaient tels qu'il ne fallait plus s'étonner de voir arriver un nouveau disciple n'ayant aucune notion de la Force ou autre à plus de 13 ans... Et puis, beaucoup de maîtres mourraient en mission, laissant leur padawan seul et sans formation complète. Luke était arrivé vers ses 7-8 ans, normalement, il était trop vieux... Mais sous peine de se retrouver dépeupler, le Temple avait vite revu ses exigences à la baisse. Ragath avait l'air d'avoir plus qu'une formation de base donnée dans les cours collectifs... Il y avait quelque chose de plus, comme la griffe laissée d'un maître particulier ayant plus ou moins marqué le caractère, ainsi que le style de combat du reptile. Quant à au jeune Hapan, bien qu'arrivé presque trop vieux, il avait rattrapé son retard et même prit de l'avance sur beaucoup de Padawan puisqu'il avait eu son propre mentor dès ses 9 ans. A son âge présent, l'apprenti devrait encore en être au stade où un maître commencerait à peine à s'intéresser à lui. Mais il y avait trop de problèmes le concernant pour qu'on ne le laisse en cours collectifs, c'est pourquoi Saï avait prit en main sa formation, un suivi personnalisé qui aidait beaucoup Luke. L'adolescent avait un immense besoin de repères, et seul, sans une même et personne stable pour le guider, il y aurait longtemps que la foule des apprentis l'aurait avalé... Déchiqueté, sans même le vouloir.

_________________

Luke: Une fiche, Des chroniques et Une évolution
ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Luke11
Merci Vel pour cette sublime signature

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous



ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] _
MessageSujet: Re: Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan]   ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Icon_minitimeJeu 15 Oct 2009 - 10:53

L'attente du coup à venir avait été difficilement supportable pour le barabel à genou. Sa main droite serrait avec l'énergie du désespoir le manche métallique tiède au toucher à présent, pertinemment conscient que si son adversaire frappait et qu'il parvenait même dans une position aussi handicapante à parer l'attaque, le choc aurait raison de ses ultimes ressources. Le bras droit de Ragath pendouillerait alors, morceau inutile de chair crispé de douleur et lui-même se roulerait sans doute à terre en criant. Le scénario n'avait pas une once de réjouissantes perspectives, puisque comme on l'enseignait aux aspirants qui débutaient leur apprentissage au combat armé..

* ... il n'y a rien de glorieux à faire souffrir ; pas plus qu'à souffrir sans raison. *

Au début, le padawan ne comprit pas le sens des mots prononcés par les spectateurs du groupe, qui se morcelait rapidement. Ici, une jeune Nautolan aux yeux étincelants articulait des syllabes sans signification en pointant du doigt Luke ; là, c'était deux jeunes (un zabrak souriant et une Twi'lek aux appendices décorés de nattes lumineuses) qui, pris dans un débat enflammés, mimaient avec force excagérations ce que le grand saurien identifia finalement comme son saut au-dessus du ruisseau. Ce fut son jeune opposant qui le ramena sur terre, en déclarant un ex-aequo.
Stupéfait, amorçant en grimaçant un demi-tour laborieux, le reptiloïde considéra le Hapan dans un mélange de respect et de doute qu'il espéra ne pas laisser transparaître dans la Force, peu habile qu'il était à dissimuler efficacement ce genre d'émanation.

Le petit garçon frappé de cécité avait le visage souriant, bien que couvert de sueur. Sa respiration illustrait de manière très concrète son état de fatigue, ainsi que le faisait la lenteur particulière de ses mouvements si fluides à leur rencontre. Pourtant, bien que peu apte à poursuivre leur duel, Luke se trouvait néanmoins en bien meilleur forme que Ragath. Tout gorgé de chaleur qu'il était, l'être au sang froid peinait à maintenir sa seule masse corporelle debout, et l'intégralité de ses pensées subissaient le joug d'un afflux permanent de signaux de souffrance. Le saurien avait bien du mal à simplement ne pas gémir, tandis qu'impitoyablement ses fibres musculaires se nouaient chaque seconde un peu plus fort, menaçant de se déchirer sous sa peau selon le sentiment du padawan.


* Quoi que tu fasses, la douleur va se poursuivre pendant encore un bon moment. Hurler ne farais que te focaliser sur le mal. Respires à fond, fais-toi sourd aux appels de ton corps qui ne cherche qu'à te distraire. * Se dit le grand reptiloïde en posant son regard sur le sabre que lui tendait son ennemi d'un combat d'entraînement.

Le compliment de Luke, prononcé en toute sincérité, lui fit baisser les yeux. Silencieux, il glissa l'arme de la taille d'une grosse craie (à son échelle) dans la main du Hapan, et, laissant s'étirer une pause, le semi-vainqueur secoua sa tête de gauche à droite doucement.


* Pour moi, c'est toi qui as gagné aujourd'hui, Luke. Jamais je n'aurais su trancher comme tu l'as fait. Le vrai jedi que j'aspire à devenir n'aurais pas cherché à poursuivre le combat jusqu'à ce qu'un vainqueur se dégage... * Songea -t-il en envisageant le chemin qui lui restait à parcourir sur la voie de la Force.

Rompu, l'apprenti tâcha de s'accroupir sur l'herbe d'une manière gracieuse, s'appuyant pour se faire au maximum sur son côté gauche. L'exercice s'avéra délicat lorsqu'il fallut remettre d'équerre l'inclinaison du corps, la menace de souffrir surplombant sa tête telle une épée de damdoclès démesurée. De surcroit, la perte d'une portion non-négligeable de sa queue avait altéré l'équilibre global de son squelette, accentuant les difficultés pour éviter tout faux mouvement aux conséquences peu enviables.

Ayant déniché une position relativement stable et dénuée de désagréments, Ragath savourait le peu de répit que lui offrait son coeur lorsque son interlocuteur posa une question. Dérangeante, cette question. Particulièrement crue et directe, puisque rien ne laissait présager du rapport particulier que le barabel entretenait avec son passé. Sa réponse, cinglante, fusa sans qu'il en contrôla l'intonation.


" NON " Tonna-t-il dans un souffle rauque, d'une voix qui collait diablement à son apparente sauvagerie.

Choqué par sa réaction qui dévoilait bien plus son mal-être que voulu, le reptiloïde se reprit, et répéta d'une façon plus posée :


" Non, je n'ai pas de maître, Luke. Je n'en ai plus... * Articula-t-il les yeux dans le vide.

C'était détestable, de jouer ainsi les victimes, de faire comme si tout le poids du monde pesait sur ses épaules. Le natif de Barab I haïssait cette partie de lui trop sentimentale. Sans doute parce qu'elle lui rappelait directement Asséa Thalmé, ses rires, ses conseils immanquablement justes, sa manière de chercher à comprendre ce que ressentaient les autres... Sa main gauche recommença à arracher machinalement les brins d'herbes tandis que son cerveau jonglait tel un funambule entre les messages douloureux de son épaule et ceux liés à ses souvenirs. Le résultat, lisible sur le visage du saurien, constituait un oscillement précaire entre neutre froideur à l'égard du monde extérieur et tristesse infinie. Mais comme ces éléments échappaient au petit garçon, le grand aspirant prit sur lui et décida de subir une peine physique plutôt que mentale. Grimaçant, il se remit debout et s'approcha de Luke, posant sur l'épaule du garçon une main lourde et tiède.


" Je sais que tu voudrais savoir ; que tu voudrais comprendre... Mais pour le moment, j'ai du mal à en parler. Mon passé dispose de zones d'ombres qui m'effrayent. Y retourner par le souvenir reste au-dessus de mes forces, c'est pourquoi je souhaiterais qu'on en reste là, si tu n'y vois aucun inconvénient. "

Le ton du barabel n'avait rien de méchant ou de menaçant, on le sentait juste ferme. Cependant, bien qu'en apparence, Ragath ait offert à son interlocuteur d'insister si vraiment le sujet lui tenait à cœur, aucun doute n'était possible quand à sa réaction en pareil cas. Le regard du combattant se posa sur sa bure, qu'il s'apprêtait à aller prendre de toute façon. Si le Hapan insistait pour en savoir plus, le reptiloïde s'en irait sans plus tarder et le laisserait là. Les explications n'étaient pas encore nécessaires.
Revenir en haut Aller en bas
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
Luke Kayan


Nombre de messages : 3392
Âge du perso : 27 Ans
Race : Hapien
Binôme : Compagnon de Karm Torr.
Ancien Padawan de Saï Don.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Left_b1172/80ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Empty_10  (72/80)
PF:
ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Left_bar_bleue94/94ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Empty_bar_bleue  (94/94)

ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] _
MessageSujet: Re: Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan]   ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Icon_minitimeSam 17 Oct 2009 - 8:26

Luke n'était pas quelqu'un qui suait facilement; il avait cette chance de ne pas déborder d'eau au moindre effort contrairement à certains. En fait c'était juste une question de physiologie. Cependant, cette fois-ci le Padawan savait qu'il n'échapperait pas à une bonne douche en règle, la deuxième de la journée pour être précis. Loin de l'offusquer comme certains encore une fois, cette perspective le réjouissait. Non pas que le Hapan soit spécialement chochote-heureusement pour un Jedi, sinon il n'aurait pas fini-le garçon était cependant très soigneux et aimait se sentir propre sur lui; soigneux, méticuleux, Luke détestait la sueur plus que tout et se permettait d'être délicat pour ce cas ci. Dans l'optique de ne pas traîner, il allait donc proposer à son camarade de se retrouver au self-c'était l'heure de manger selon sa montre sonore- puis de filer jusqu'à son dortoir. Cependant sa question anodine ne souleva ni déception-celle de ne pas avoir de mentor- ni fierté-celle d'énoncer le nom de son maître- mais de la colère sembla-t-il... Ou tout du moins un remous dans la Force s'en approchant. De même pour l'intonation utilisée par le saurien... Sans compter que ce dernier avait sûrement une voix grave et rauque, portant loin.

" NON "

Instinctivement Luke sursauta et s'éloigna un peu. Il semblait regarder le reptiloïde d'un air effrayé. En réalité son regard mort avait agit par réflexe; lever la tête vers la provenant du son guttural ne l'aiderait pas à voir ce qui se passait. Ce réflexe appartenait à une "autre époque" pendant laquelle Luke avait encore l'accès aux couleurs. Le fait de rester plongé dans le noir pendant ce coup d'éclat ne le rassura évidemment pas. La voix du saurien avait porté tout autour de lui et le Padawan en avait encore les oreilles qui raisonnaient, il ne savait plus ou donner de la tête.

" Non, je n'ai pas de maître, Luke. Je n'en ai plus... "

Ah! Le Padawan comprenait un peu mieux désormais... Gêné de ne pas avoir pensé à cette éventualité pourtant de plus en plus commune-malheureusement-le petit garçon baissa les yeux... Il venait de dire une énormité, qui sous sa forme banale était en réalité d'une grande indiscrétion! Luke poussa un léger soupir, se gourmandant lui-même pour son acte stupide! Rah! Mais qu'avait-il donc dans la tête cet adolescent? Un petit pois sûrement...

-Je suis désolé. J'ai été stupide! Moi aussi j'ai perdu mon premier maître. Cela m'a attristé même si je l'ai très peu connu. Il est ensuite revenu, mais trop secoué pour reprendre ma formation. En quelques sortes, je l'ai perdu aussi... Même si la douleur est moindre, vu que je le sais présent, dans le Temple.

" Je sais que tu voudrais savoir ; que tu voudrais comprendre... Mais pour le moment, j'ai du mal à en parler. Mon passé dispose de zones d'ombres qui m'effrayent. Y retourner par le souvenir reste au-dessus de mes forces, c'est pourquoi je souhaiterais qu'on en reste là, si tu n'y vois aucun inconvénient. "

-C'est un réflexe que de vouloir comprendre, ne pas rester dans le noir... Mais ne t'inquiète pas, je sais ce que sont que ces zones d'ombre du passé. J'ai bien laissé le soleil derrière moi.
-Il haussa les épaules, voulant prendre un air dégagé alors qu'il était vraiment gêné et tendu- Je ne t'embêtes plus sur le sujet, c'est promis!

Luke essayait de rendre plus vivante la conversation; espérant comme au début de leur rencontre, trouver suffisamment de force pour raviver le Saurien. Bien entendu le Padawan avait souffert de la disparition de Nalkaïr mais ce dernier avait fini par revenir bien qu'il ne l'ait pas reprit, et puis... Le Padawan ne l'avait pas connu assez longtemps pour verser toutes les larmes de son corps. Sans compter que Nalkaïr allait mieux désormais. Enfin physiquement en tout cas; mentalement, Luke n'en savait rien en tout cas. Les deux Jedi s'étaient éloignés l'un de l'autre; et le Hapan recevait peu de nouvelles de son ancien maître.

-Je vais aller prendre une douche si ça ne te gêne pas. Veux-tu me retrouver à la cantine?

La question toute simple, tout bête qui ne faisait de mal à personne qu'il aurait dû poser depuis le début... Le coeur du Padawan continuait cependant de faire des siennes, alternant entre bonds de géants et petits pas rapides de souris terrifiée. L'écho de la voix sauvage de son camarade raisonnait encore en lui. C'était effrayant son truc! Une superbe arme de déstabilisation en tout cas. Luke était toujours aussi impressionnée par la taille de géant que semblait posséder le saurien. A vrai dire le Jedi était incapable de savoir quelle était la dimension réelle de Ragath, mais il s'en doutait un peu et l'imaginait encore plus grand que ce qu'il n'était en fin de compte... Quitte à combler le vide qu'il voyait, l'adolescent avait souvent tendance à agrandir les choses; sa taille minuscule et sa si frêle silhouette l'aidaient souvent en ce sens... Le jeune garçon se sentait souvent tout petit en comparaison au monde qui l'entourait. Peut-être était-ce la nuit qui l'enrobait qui lui donnait cet effet?

_________________

Luke: Une fiche, Des chroniques et Une évolution
ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Luke11
Merci Vel pour cette sublime signature

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous



ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] _
MessageSujet: Re: Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan]   ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Icon_minitimeSam 17 Oct 2009 - 18:23

* Ainsi, tu as aussi perdu un maître ? Je pense que tu pourras donc comprendre pourquoi j'ai besoin de rester un peu... Seul ! * Répliqua mentalement le grand reptiloïde d'un air acerbe.

Cette tirade, qu'il ne prononça pas, provenait de la partie la plus impulsive de son être. Une entité à laquelle il ne faisait appel qu'en cas de situation extrêmement périlleuse. Elle savait agir, rien d'autre ; dans ce domaine cependant, elle excellait. Une sorte de brute, guidée par son unique instinct de survie. Le cauchemar de Ragath : sa part de ténèbres. Le padawan savait pertinemment qu'en aucun cas il ne fallait lui laisser prendre le contrôle, qu'à chaque seconde le jedi avisé guettait une tentative de cette obscure moitié pour le séduire et refusait en puisant dans sa force entraînée par la discipline. Malheureusement, le sentiment qui éloigna l'envie douceâtre de céder à une libératrice colère n'avait rien de commun avec une quelconque noblesse d'âme ; il s'y retrouvait plutôt un dégoût viscérale pour la sauvagerie qui évoquait, chez le barabel, des images de sang, de mort et de pleurs. L'effroi de voir sur chaque visage croisant son regard une indescriptible aversion, d'entendre le timbre des conversations se briser à son approche.

L'épaule encore parcourue de décharges de douleur, l'aspirant jedi se força à porter une attention soutenue dirigée vers l'extérieur et non vers son corps. Ainsi, il entendit son jeune interlocuteur faire référence à son handicap d'une voix qui se voulait légère. Le contraste d'un enfant si jeune, si petit et chétif, affligé d'un tel mal, qui réussissait à aborder un sujet avec une assurance digne d'un adulte bénéficiant d'une bonne endurance aux traumatismes émotionnels, déboussola le saurien. Lui si grand, si fort, si mûr... Ne parvenait pas à passer outre un vague-à-l'âme tandis que son homologue hapan faisait montre d'une maturité spectaculaire ! Une douche glacée prise sur Hoth aurait en pareil état réchauffé l'être au sang froid (si il avait eu le sang un peu plus chaud !).

En dehors, seule sa main, autrefois posée sur l'épaule de Luke, avait bougée. Lentement, comme un lézard qui chercherait à recevoir un peu plus de lumière (si douce, si chaude), le membre s'en était retourné à reposer contre le flanc de son propriétaire qui, sans brusquerie, fit volte-face pour aller distraitement contempler l'évolution si simple et quasiment hypnotique du cours d'eau. Le miroitement argenté éblouissait désagréablement par intermittence votre champs de vision, toutefois les ondulations gracieuses et rapides vous donnaient le sentiment de contempler une magnifique danse, exécutée juste à votre attention pour apaiser le tourbillon d'émotions qui menaçait votre esprit. Un spectacle primitif qui trouvait son attrait dans sa capacité appréciable à vider la tête des observateurs. Ragath s'abandonna à cette berceuse de l'âme, laissant ses pensées divaguer sans logique. Des mots, des odeurs, des visions,... S'entrechoquaient en son sein sans qu'il n'en garde le moindre souvenir. Puis vint le temps du retour.


* Luke est toujours là. Il attend ma réponse. Pourquoi, déjà ? Ah oui, il veut savoir si il pourrait me retrouver à la cantine, c'est vrai. * Se dit le géant écailleux en redécouvrant petit à petit les fonctions les plus élaborées de son cerveau.

La proposition tenta le barabel, mais son cœur déçu d'avoir "perdu" lui disputait une autre offre : reprendre l'entraînement. Perfectionner sa faible enveloppe de chair, afin que si jamais un jour prochain son ami soit en danger, il parvienne à le défendre. La motivation, noble, en cachait une plus basique : réparer l'ego froissé du combattant. Car si ni dans la Force, ni au combat il ne réussissait à se distinguer, Ragath ignorait en quoi il pourrait constituer un jedi digne de ce nom. L'abandon n'étant pas envisageable, ne restait que la quête éternelle du perfectionnement. Néanmoins, peut-être que poursuivre le rêve de devenir un bretteur de talent n'était pas l piste à suivre... Une hypothèse germa dans l'esprit du natif de Barab I


" Rien ne me ferait plus plaisir que de discuter un peu plus avec toi, Luke ! Seulement, au risque de paraître égoïste, je souhaiterais d'abord aller méditer un peu. Me changer les idées, faire le point... Selon moi, un dialogue entre nous deux mérite que je sois le plus attentif et ouvert possible. Or, trop de tumultes agitent mes pensées. Que dirais-tu de me retrouver au réfectoire une fois ta douche prise et ma séance effectuée ? Comme ça, moi je serais peut-être prêt à te révéler mon histoire et toi... Et bien, tu disposeras du temps nécessaire pour te savonner à ta convenance ! " Acheva Ragath, un peu à court d'idée pour mettre en valeur l'attente qu'il imposait à son interlocuteur.

* Pour aider la pilule à passer, rien ne vaut une petite plaisanterie. * Résolut le padawan en mobilisant les restes de concentration dont il disposait pour faire voleter un maigre nuage de poussière en direction du petit garçon, de façon à le "salir" encore plus.
Revenir en haut Aller en bas
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
Luke Kayan


Nombre de messages : 3392
Âge du perso : 27 Ans
Race : Hapien
Binôme : Compagnon de Karm Torr.
Ancien Padawan de Saï Don.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Left_b1172/80ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Empty_10  (72/80)
PF:
ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Left_bar_bleue94/94ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Empty_bar_bleue  (94/94)

ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] _
MessageSujet: Re: Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan]   ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Icon_minitimeLun 19 Oct 2009 - 11:08

Trop épuisé, et sans doute aucun manquant d'expérience, le garçon ne sentit pas le refus pensé du Saurien; il se contenta d'attendre sans la preuve d'une impatience quelconque. Bien au contraire, le fait que Ragath ne parle plus l'empêchait lui aussi de parler et donc de gaspiller ses forces. Luke était pluôt calme habituellement, peu habitué à dépenser de telles sommes d'énergie en bavardage ou en discutions. Il n'était pas associable, enfin ne l'était plus mais disons que c'était un adolescent tranquille et réservé, paliant ainsi à l'extravagance de son amie Elora Faren. Cependant le Jedi avait parfois de ces impulsions folles qui le poussaient hors de son terrier, désireux de donner tout ce qu'il avait pour communiquer et ce malgré l'un de ses sens principaux amputés soit la vue. Il s'arrangeait de tout dans ces cas là au point d'en oublier parfois le ressenti des autres tant était fort son désir de communiquer.

C'était un peu égoïste! Beaucoup même... Pourtant Luke ne s'en apercevait pas dans ces cas là; passant de trop discret à presque envahissant le petit Hapan devenait un hôte facile à vivre, joyeux et prêt à faire fi de toutes ses douleurs passées pour qu'on l'accepte tel qu'il était devenu. Facile à vivre donc mais difficile à décrocher, bien installé près de son interlocuteur à moins qu'un choc ne le fasse reculer devant son entreprise hardie.

Lorsque Ragath posa l'une de ses immenses mains sur son épaule, le jeune Jedi sursauta instinctivement. La colère du saurien semblait s'être calmée mais là n'était pas le souci... En général; seul Saï pouvait le toucher sans craindre un tressaillement du corps frêle de son apprenti voir, si il ne connaissait pas assez la personne, un dégagement farouche. Heureusement, Ragath avait montré son bon côté, aussi le Padawan se contenta d'un tressautement et d'un geste de recul léger. Cependant le saurien l'avait lâché et s'en était allé vers la rivière; plus ou moins en tout cas. Luke décelait sa position ainsi que son air plus ou moins penseur mais ne pouvait deviner si le reptiloïde mirait les herbes vertes courant le parc, les autres apprentis ou encore l'eau qui s'écoulait doucement.

" Rien ne me ferait plus plaisir que de discuter un peu plus avec toi, Luke ! Seulement, au risque de paraître égoïste, je souhaiterais d'abord aller méditer un peu. Me changer les idées, faire le point... Selon moi, un dialogue entre nous deux mérite que je sois le plus attentif et ouvert possible. Or, trop de tumultes agitent mes pensées. Que dirais-tu de me retrouver au réfectoire une fois ta douche prise et ma séance effectuée ? Comme ça, moi je serais peut-être prêt à te révéler mon histoire et toi... Et bien, tu disposeras du temps nécessaire pour te savonner à ta convenance ! "

Après un tel refus, Luke pensait qu'il faudrait des années pour que Ragath débloque son traumatisme... Mais apparemment le saurien faisait presque marche arrière et lui proposait d'en parler après une bonne séance de méditation. Quant à sa propre aventure, courte mais courrue d'épices et de souffrances, Luke ne savait pas s'il aurait le courage d'en parler. Cependant, il se dit sans paniquer que l'on verrait bien; les choses couleraient comme il le faut, tranquillement ou bien de manière houleuse tel un ruisseau tantôt calme, tantôt fou de colère mais pas sans raison... Non rien ne se passerait sans raison. Ainsi donnait-il en pâture son impatience à la Force qui l'apaisa doucement. Cependant, trop occupé à se tranquilliser et à prendre les choses comme il faut, le Jedi ne sentit pas le coup venir... De la poussière venue de nulle part le macula tout à coup et Luke ne put que baisser la tête pour essayer d'éviter le pire à son visage, fermant les yeux car bien qu'aveugles, ces derniers étaient encore vivants -ce qui expliquait qu'il put cligner des yeux et ait d'ailleurs besoin de le faire- et qu'ils craignaient à juste titre l'invasion de la poussière.

Cependant Ragath était sans doute trop précautionneux pour réellement prendre le risque de blesser Luke, ainsi le jeune garçon ne fut qu'un peu plus sali. L'envie de prendre une douche augmenta d'un degré et le gamin tira la langue au saurien en réponse.


-Pfft! Ce n'est pas du jeu! Je n'y vois rien moi!

En effet, le hapan essayait dès que possible de rire de son handicap ou d'une expression commune s'y paraissant, s'habituant peu à peu à moins souffrir de la chose.

-Bon, c'est d'accord ! A tout à l'heure à 12H45 si tu veux bien. Le réfectoire est encore ouvert et puis... On a toute l'après midi n'est-ce pas?

En effet aucun cours commun n'était donné cet après midi à cause d'une réunion express avec certains Jedi dont les dits profs. Luke n'allait plus à ces cours mais il avait suffisamment entendu les disciples sans maître exclamer leur joie dans les couloirs pour être au courant.

-J'y vais ! A tout à l'heure!

Luke s'éloigna d'abord en courant puis en marchant 50 mètres plus loin... Mince, il avait failli oublier combien il était épuisé!

[HJ: Tu peux directement ouvrir un topic dans le réfectoire si tu veux! A moins que tu ne souhaitais terminer le rp ici? Moi ça me dit bien de continuer en tout cas Very Happy]

_________________

Luke: Une fiche, Des chroniques et Une évolution
ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Luke11
Merci Vel pour cette sublime signature

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] _
MessageSujet: Re: Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan]   ruisseau - Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Au plus près du ruisseau [PV Luke Kayan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Zone RP - Ordre Jedi - Planète Ondéron :: Temple Jedi :: Parc du temple-