Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Opération sur la planète perdue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Opération sur la planète perdue   Dim 26 Juil 2009 - 2:04

Comment Soko le Hutt revendit un crystal de force à prix d'or sur la planète perdue.

Lorsque certains convoyeurs travaillant pour Soko avaient eu la malheureuse idée de lui détourner une partie de sa marchandise, le hutt avait dû ,pour leur apprendre les bonnes manière, leur faire tous tutoyer l'estomac d'un poisson Opee. Tous ces malchanceux comparses ainsi éliminés, certains contrebandiers subirent donc une espèce de promotion... et de fait Zym Lano devint un des pilotes favori du hutt. Il était prudent et maintenant il était bien payé, que demander de plus? Il avait l'habitude du travail, connaissait toutes les ficelles, il bossait déjà pour le vieux Bacta le hutt, et il était dailleurs un des rares anciens associés de Bacta à ne pas avoir subit les représailles de Soko, et mieux, à être embauché par lui à la suite de la chute de l'ancien employeur. La preuve s'il en est que Lano avait réussi à faire son trou.

Rien de bien étonnant alors que Soko le choisissent pour cette étrange "mission spéciale". Il lui fit préparer son cargo personnel, un Gallofree modifié pour la furtivité. Soko embarqua, sans ses droïdes ni gardes du corps autres que deux Biths, discrets comparés aux Quarrens; et sans donner d'instructions: pas de carte de vol, et il avait demandé à Lano de débrancher tous les émetteurs.
Et lorsque Lano demanda placidement "où on va?", le hutt répondit: "Au labyrinthe de Rishi." Zym Lano s'éxecuta, en fronçant les sourcils: il n'y a rien de ce côté de la bordure extérieure. Le hutt avait demandé à Lano de piloter prudement et discrètement, et Soko contrairement à son habitude ne s'assoupit pas pendant le voyage, perché sur son trône à suspenseur, gardant un oeil attentif sur ses deux gardes du corps biths: ils tenaient entre leurs mains une malette argentée.

Une fois arrivé à proximité de Rishi, Lano se tourna vers son employeur, l'air expectatif; le hutt entra lui-même les coordonnées de la destination, une planète que Lano lui-même ignorait, une planète perdue, un endroit que seul Soko semblait connaitre. Le vaisseau approcha d'une planète brumeuse, dont la surface était toujours tourmentée par de violents orages de pluie batante et dont la surface était entièrement noyée par les eaux: Kamino.
Une petite station émergea des embruns, et une voix indiqua l'autorisation de se poser. Ils se posèrent et, sous une crachin de tous les diables, trois aliens à la peau pâle et au long cou, des kaminoens, attendaient les visiteurs. Soko et ses gardes du corps Biths descendirent, il ordonna à Lano: "Attends-nous." Et Lano, flegmatiquement, ne chercha pas à discuter l'ordre. Les btihs tenaient la malette.

Soko revint un long moment plus tard, raccompagné par un de ces kaminoens, ils discutaient:
"Nous n'acceptons que rarement ce genre de service, Nal-Huttien."
A coté du kaminoen se tenait un droïde qui portait la fameuse malette argentée, celle-là même qu'avait apporté le sénateur Nielsen lors de sa visite. Et Soko répondit, avec une voix très inhabituelle et un ton peu commun, un ton presque "respectueux":
"J'ai toujours respecté attentivement notre vieil accord, Nulan Se."
"Et c'est pour celà que nous continuons à l'honorer, Nal-Huttien, malgré votre réputation."
Et malgré la pluie, les deux se saluèrent posément, Soko s'éloigna en faisant avancer son trône à suspension, mais cependant ce kaminoen, Nulan Se, ajouta quelque chose:
"Les deux ordres ignorent ce que vous faites de leur matériel, Nal-Huttien?"
Soko se retourna, il fit une mine parfaitement neutre et répondit avec ce même ton surprenant de modération:
"Je vous assure contre ce genre de préoccupation aussi, vous le savez."
"Vous pensez pouvoir toujours commercer loin du regard des deux ordres, Nal-Huttien?"
Cette fois-ci, Soko répondit avec son habituel ton arrogant:
"Je me moque des Jedi, des Sith ou de la République, tous se battent pour briller. Un jour viendra ils traiteront tous avec moi, de grés ou de force, parce que je me serais enrichi sur tout ce qu'ils réprouvent, et que je serais devenu seul maitre des vices de cette galaxie."
Le kaminoen ne répondit que par un haussement de sourcil consenti.
"...et n'hésitez pas à vendre vos actions dans les compagnies de Kuat, je prévois que le marché va... chanceller. Prenez-ça comme un conseil financier gratuit." conclu le hutt.

Soko remonta dans son vaisseau et les moteurs tournèrent. Lano ne disait rien mais ses traits tirés indiquaient qu'il ambitionnait d'en savoir plus sur cet incompréhensible voyage sur cette planète qui n'éxistait sur aucune carte. Le hutt devina la curiosité de son cher pilote, et brisa une partie de l'énigme, et sans que Lano ne pose la question (il était trop prudent pour oser), Soko expliqua:
"Les kaminoens sont des clients... particuliers. Ils sont isolés et vivent de leur science. Ils exploitent la génétique et construisent d'étranges machines capable de multiplier, des machines qui utilisent des matériaux rares... Je leur ai vendu ce que ce sénateur a eu la maladresse de mapporter et j'en ai tiré un beau prix. Le genre de prix qu'a part la République elle même, eux seuls peuvent payer."
Zym Lano faisant mine de se concentrer sur son décollage, était plus attentif que jamais.
"Kamino est une planète effacée des cartes, parce qu'ici se joue des choses dangereuses. Peu connaissent le secret de la route de cette planète. Kamino est dépendante, et par le passé je les ai régulièrement fournit en hydrogène à prix réglo. Et même s'il se font oublier de tous, je suis un des rares à avoir conservé leur confiance pour faire affaire."
Il conclu:
"Et maintenant, Lano, tu détiens toi aussi le secret de la route de Kamino. Et j'entends bien que ce secret soit bien gardé."
En jargon hutt, celà signifie que ce charmant secret confié à son pilote par Soko n'était pas un cadeau, mais bel et bien une menace: si Lano parlait, il n'était pas compliqué d'imaginer les conséquences funestes.
Soko ordonna:
"Eshoo ta!!"
Ce qui signifie qu'il était grand temps de repartir, et cette fois-ci, Soko le hutt dormi sur son trône durant le voyage.
Revenir en haut Aller en bas
 

Opération sur la planète perdue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Nar Shaddaa-